Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Esprit es-tu là ? [Solo]

avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Esprit es-tu là ? [Solo]  Dim 21 Aoû - 17:37




Esprit es-tu là ?
Tempête de neige

La neige tombait depuis plusieurs jours déjà, si au début, cela n’avait posé de problème à personne, elle devint vite gênante pour tout le monde à Edenia ; la circulation était rendue difficile tant les températures restaient trop froide pour permettre à cette mer blanche de fondre, en tout, plus d’un mètre avait dû tomber déjà, elle avait été retirée au fur et à mesure, mais comme elle ne s’arrêtait pas de tomber, on ne voyait pas vraiment la différence. Sortir de la maison n’était pas facile, si ça n’avait compté qu’à moi, j’aurais déjà tout retiré à coup de lance flamme, mais c’était interdit, malheureusement, et comme j’avais la flemme de dégager le passage, j’avais décidé de rester enfermé au coin de la cheminé, bien au chaud à attendre que ce déluge de neige ne cesse de tomber, mais c’est au moment ou on est parfaitement bien installé que l’on nous demande de faire quelque chose. Si tout était bloqué dehors, les criminels, eux, se permettaient de courir partout et ce, quelque soit le temps. Vous l’avez compris, j’avais été appelé pour bosser ; j’avais quitté le loft sans le sourire et avec une micro équipe dans leur ball ; Zed, Ignis, Agana et Akh ; trois pour taper s’il y avait un problème avec un humain et la médecin si on tombait sur un quelconque être malade ou en train de crever de froid dans un coin. Direction le QG donc, pour savoir ce que l’actuel flic m’ayant appelé me voulait, cela ne prit que quelques minutes avant que je ne ressorte avec la Galopa chromatique à mes côtés, sellée et bridée pour l’occasion, je montais sur son dos avant de la diriger vers la sortie de la ville, en direction de la forêt plus précisément ; parait-il que du mouvement avait l’air de se faire du côté de quelques pièges posés par des braconniers et surveillés par le bureau une fois que des rangers les avaient découverts, des caméras avaient été posées pour pouvoir leur tomber dessus facilement et, depuis quelques minutes déjà, un individu semblait s’afférer non loin de là. Je devais donc aller jeter un coup d’œil, rien de plus.

Je lançais la jument au trot une fois le chemin bitumé quitté, tout en faisant attention aux quelques plaques de glaces qui pouvaient se trouver sous la neige ; la tête cachée sous la capuche d’un manteau épais, une paire de lunette et mon écharpe, je regardais un peu le paysage maculé de blanc s’étendre sur une bonne partie de l’ile ; j’espérais que dans la forêt, la neige n’ait pas trop réussit à s’implanter avec les arbres, mais en arrivant, je du bien me résoudre à ne prendre aucun sentiers étant donné qu’ils étaient tous impraticables ; à nous la forêt épaisse ou la neige était moins haute qu’en ville mais ou l’on pouvait se prendre une chute sur le coin du nez à cause de son poids sur les branches. Cela nous faisait faire un détour, mais l’on ne pouvait pas vraiment faire autrement si l’on voulait aller vite ; en y regardant de plus près, la neige semblait tomber de plus en plus fort. Je pressais la Galopa en lui demandant de passer à l’allure supérieure malgré le terrain escarpé et les cailloux sortant du sol, mais le temps n’annonçait rien de bon ; c’est en retrouvant un sentier plus praticable que je forçais encore l’allure de la jument de flamme, jusqu’à ce que l’on n’arrive pas très loin des pièges surveillés et qu’une attaque rayon gemme ne nous frôle.

Whoa ! Tout doux Ignis !

Je m’accrochais à l’encolure de la jument qui avait pilé et s’était cabré sur le coup de la surprise, prête à faire demi-tour pour fuir le danger qui se trouvait à l’ombre des arbres, je la calmais quelques secondes en essayant de ne pas finir désarçonné, jusqu’à ce que la cause de l’attaque ne se montre d’un pas lent, un homme à ses côtés, le braconnier sans aucun doute :

Gigalithe, attaque éboulement !

Je grinçais des dents à l’entente de l’ordre de l’homme, je n’étais pas en bonne position pour permettre à la jument d’esquiver étant donné que je me trouvais sur son dos ; mais qui ne tente rien n’a rien, il faut bien une première fois à tout. Usant alternativement de mes mains et de mes pieds pour faire bouger la chromatique, on évita quelques rochers avant que l’un deux ne me toucha à la cheville et poussa la jument en arrière qui ne savait plus trop ou donner de la tête ; je retenais une plainte douloureuse avant d’attraper une de mes ball au hasard dans ma poche, laissant sortir Zed ; le Métalosse se tourna en direction de l’homme et de son pokémon après avoir vu que j’étais blessé avant de laisser échapper un son de son corps qui pouvait être assimilé à un grognement.

Lance casse-brique !

Le monstre d’acier n’attendu pas pour s’élancer vers le rocher vivant pour lui asséner de violents coups, sans lui laisser le moindre répit, faisant surement peur au braconnier qui n’eu d’autre idées que de fuir en courant en voyant son pokémon se faire battre ; je lançais Ignis après lui dans l’idée de le rattraper rapidement, mais il fit sortir un Zéblitz avant de l’enfourcher et de changer de direction ; je finis par le perdre après un énième changement de direction et de tronc bloquant la route, ma dernière solution fut de faire sortir Akh de sa ball pour voir s’il arrivait à sentir la présence de l’homme ou de son pokémon dans le coin, mais un signe négatif me répondit ; le type s’était volatilisé. Je laissais échapper un juron avant d’à nouveau sentir la douleur dans ma cheville ; ce rocher sur patte ne m’avait pas raté !

Zed nous retrouva rapidement, le Métalosse zigzagua entre les arbres jusqu’à s’arrêter à côté d’Ignis qui soufflait après cette course assez fatigante en plein froid ; s’était un coup à ce qu’elle tombe malade et ça ne me plaisait pas. Notre situation ne nous aidait pas à savoir si on allait réussir à rentrer maintenant ou non, après un essai, je remarquais bien que j’étais dans l’impossibilité de marcher à cause de la douleur, la Galopa n’était pas en état de faire une course contre la montre pour rentrer à Edenia et les trois autres pokémons ne pouvaient pas trop se permettre de faire le transport, de plus, le temps ne s’arrangeait pas ; la neige se mit à tomber encore plus violemment qu’avant, pire qu’une pluie drue, on pouvait avoir du mal à distinguer le paysage tant la visibilité était affreuse, il ne restait qu’une seule solution je crois :

Essayons de trouver un abri le temps que cette tempête passe.

La recherche du prendre une bonne vingtaine de minute avant qu’Akh ne trouve le vieux bâtiment délabré qui siégeait dans la forêt depuis un temps indéterminé : la maison hanté. Je ne pris pas le temps de me concerter avec les trois pokémons pour qu’on décide tous que c’était le meilleur endroit pour attendre que la neige ne se calme et se reposer un peu. Je redescendis d’Ignis pour la ramener dans sa ball, elle et Zed avant d’ouvrir la porte et de les relâcher à l’intérieur du manoir en plus d’Agana. Je me trainais jusqu’à un mur avant de m’y laisser tomber, soufflant au passage tout le poids du trajet pour venir jusqu’ici.

Je laissais la Germignon s’occuper de la Galopa en première avant de la laisser soigner la douleur de ma jambe avec vibra soin ; à vu d’œil, rien de cassé ou de fracturé, j’arrivais aussi à bouger à mon pied, non sans avoir mal ; une entorse tout au plus. Je soupirais avant de retirer écharpe, lunettes et capuche de ma tête pour observer un peu l’intérieur de la bâtisse éclairée par les deux pokémons feu. A première vue, on ne pouvait pas vraiment dire que quelqu’un avait pu vivre ici étant donné l’état des lieux, après tout ce qui était dit sur ce manoir, il est sans conteste que ça ne pouvait plaire qu’aux spectres un endroit comme ça ; Chi s’y serait plu lui, c’était chose sûr, Akh… Je le regardais léviter tranquillement à travers la pièce, il semblait regarder les meubles et quelques tableaux qui trainaient encore sur les murs ; c’était difficile à savoir, le Lugulabre avait tendance à errer plus qu’à rester dans un seul et même endroit et surtout, il restait seul ; à la maison, il était obligé de se mêler aux autres, mais il s’éclipsait vite dans les pièces vides. L’endroit était silencieux, mais j’en étais sûr qu’on n’était pas seuls ici, mes yeux balayèrent la pièce plusieurs fois avant que je ne m’adresse à la Germignon en lui disant de rester près d’Ignis si elle avait froid ; le vent s’engouffrait dans l’endroit comme s’il n’y avait pas de murs, ça va que j’avais pensé à prendre des pokémons feu avec moi pour cette mission ; on pouvait un minimum se réchauffer avec leurs flammes.

Plusieurs heures passèrent ainsi pendant que la tempête de neige ne faiblissait pas, on avait eu le temps de se reposer et après d’autres vibra-soins d’Agana, j’avais réussit à me mettre debout et à marcher ; l’attente était longue et pour combler l’ennui qui avait prit place en moi, j’avais décidé d’embarquer Akh avec moi dans l’exploration de l’endroit.

Agana, tu ne t’éloignes pas trop de Zed et d’Ignis hein, dis-je en voyant depuis le haut des escaliers, la Germignon ouvrir des placards avec ses lianes ;

On ne savait pas sur quoi on pouvait tomber, aucun pokémon sauvage ne s’était montré pour le moment, mais par moment, la sensation d’être observé s’était fait sentir, un frisson parcourra mon dos en repensant à cela, ils se cachaient pour mieux essayer de nous faire peur, ou peut-être étais-ce eux qui avaient peur ? Ils n’avaient sûrement pas l’habitude de voir un humain se balader ici. Mon attention fut porté quelques secondes sur Akh en le voyant se retourner sans raisons, ce qui me porta à faire de même tout en lui demandant ce qu’il se passait ; le Lugulabre resta de marbre et traversa le mur de la pièce dans laquelle on allait jeter un coup d’œil, me laissant ainsi perplexe, mon regard se plissa en détaillant quelques endroits sombre du couloirs, mais je ne vis rien ; un fantôme semblait s’amuser à nous suivre, me disant qu’il ne s’agissait que de cela, je retournais à la découverte de l’endroit d’un air neutre, il n’y avait rien de bien intéressant.

Chaque pièce de l’étage, puis le rez-de-chaussée, cette visite dura plus d’une heure en compagnie d’un spectre absolument pas bavard ; autant dire que ce fut limite plus ennuyant que de rester assis à ne rien faire, mais ces différents déplacements à travers le manoir furent couplés de frissons et de regards cherchant l’introuvable vu qu’un spectre me tournait autour sans pourtant réussir à me faire peur ; il faut dire que j’avais l’habitude avec Chi, les choses qui me faisaient trembler étaient devenues peu nombreuses avec le temps. Ce manège s’arrêta assez vite après qu’Akh, visiblement agacé, ai lancé une onde folie au hasard ; c’est en revenant dans l’entrée du bâtiment que je vis Agana s’amuser avec… rien. La Germignon semblait courir après un truc invisible sous le regard d’Ignis et de Zed qui surveillaient la scène, sans pourtant agir face à une menace ; je fronçais les yeux avant de voir la type plante revenir vers moi en courant, toute contente, mon regard passa d’elle jusqu’aux meubles avant de voir des perles apparaitre dans les airs, puis le restant du spectre ; un Feuforêve. Le pokémon strident s’approcha, un air curieux peint sur l’entièreté du visage ; elle me tourna autour avant de faire de même avec Akh qui l’envoya balader un peu plus loin ; le petit fantôme le regarda s’éloigner avant de rire et de revenir vers moi pour me fixer, elle échangea par la suite quelques paroles avec Agana et plus la discussion allait, plus la spectre avait les yeux qui brillaient ; cela dura au moins trois bonnes minutes avant que la Feuforêve ne disparaisse dans le sol, signe que j’avais raté une quelconque cave pendant la visite, et ne revienne avec une boite qu’elle ouvrit avant d’en attraper le contenu : une luxeball poussiéreuse.

Elle me présenta l’objet avant de me parler, un rapide échange eu lieu, de quoi savoir comment elle avait eu une luxeball et si elle était bien sûr de vouloir rester avec nous, mais elle semblait bien décidé.

Bien, si tu insistes ; ça te dit Antara comme surnom ?

Après un acquiescement de sa part, je la liais à la luxeball qu’elle avait volé à un dresseur fut un temps et un regard à l’extérieur de la maison m’apprit que la neige commençait à se calmer et qu’on allait pouvoir profiter de ce court moment pour rentrer à la maison après être allé au bureau pour faire la déposition du braconnier croisé plus tôt dans la journée.



Azayim

_________________
.
#003366

Esprit es-tu là ? [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: LES ALENTOURS DE L'ÉCOLE :: La Forêt :: Le Manoir Hanté-