Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Une seule bavure vaut mille et une piqûres. [solo / capture]

avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une seule bavure vaut mille et une piqûres. [solo / capture]  Ven 16 Sep - 17:18

"Plus vite ! Plus viiiiiite !"

Isabelle était cramponnée au cou de son Tropius tandis qu'il prenait son envol à une allure plutôt urgente. Au niveau de la patte arrière du type plante, accroché à pas grand-chose, se trouvait le Scarhino qui se balançait en tous sens au-dessus du vide et tentait de ne pas tomber de si haut.

"Scahahaha-Riiiiihiiii-Nooooo.... aaaaah !"

"Tien bon !"

Un peu plus loin derrière, un brouhaha de bourdonnements se faisait entendre. Une masse volante jaune et noire était à leur poursuite. Un essaim complet de Dardagnan les suivaient de près. Ils venaient tout juste de quitter la forêt et se trouvaient à présent à découvert dans la prairie.

"Arbou ! La prochaine fois, tu me demanderas la permission AVANT de piquer la nourriture à un essaim de Dardargnan !"

"Scaaariiiii..."

Après la gaffe du scarabée, ils avaient dû partir en hâte pour semer le groupe de guêpe qui était parti à leur trousse. Visiblement après cinq minutes de course-poursuite ils ne semblaient pas vouloir lâcher prise, et Acacia perdit un peu plus de vitesse. Les bourdonnements se firent plus intenses et menaçant. Certains d'entre-eux lancèrent des attaques dard-venin mais Isabelle prévint à temps la manœuvre  et commanda la direction de son pokémon vol.

"A droite Cassy !"

Il vira sur le côté et évita ainsi de multiples aiguilles empoisonnées, mais pendant ce temps, ceux qui avaient gardé leurs réserves tirèrent à leur tour. La prof vira de bord à nouveau. Les dardagnan tiraient chacun à leur tour, forçant le Tropius à braquer d'un côté ou de l'autre tout en gardant de l'avance.

Pourtant la stratégie ne fut pas aussi efficace après une dizaine d'esquive et pour cause. Le pokémon tropical, pas assez vif sur sa dernière tentative d'éviter les projectiles, se reçut cette fois-ci une grande volée d'aiguilles, ce qui lui fit perdre de l'altitude. Il chuta rapidement puis semblait vouloir amortir la chute. Le scarhino suspendu à une patte tomba le premier en heurtant le sol et roula sur quelques mètres. Il avait cependant une bonne carapace, il lui en fallait davantage pour être assommé. Ce fut ensuite au Tropius de toucher le sol puis s'emmêler les pattes pour enfin basculer sur le côté et glisser un peu plus sur l'herbe. Isabelle s'était accroché aussi fort qu'elle pu, mais malheureusement pas assez car le freinage soudain l'avait faite basculer en avant, face contre la pelouse juste à côté de son ami.

Les Dardargnan ciblèrent en priorité le scarhino, victime prioritaire mais surtout responsable de la tentative de vol. Il était la cible à abattre. Il se retrouvait alors à affronter les dix bestioles d'un seul coup. Le scarabée fit cependant en sorte d'en mettre deux voire trois au tapis, mais il restait sur la défensive contre les autres.

Isabelle se leva et porta assistance à son vieil ami végétal qui se trouvait gisant sur un flanc et inapte à bouger. Il gémissait. Vu les symptômes il avait sûrement était empoisonné. L’originaire d’Hoenn chercha alors une baie pêcha sur elle et la lui donna. Juste après elle revint s’intéresser à la situation de son Scarhino. Ce dernier, malgré l’effectif, arrivait à tenir le coup face aux dards qui lui venaient dessus. Il fallait lui porter secours, mais sans l’aide du Tropius qui se trouvait en difficulté, c’était presque impossible.

Pourtant elle repensa à quelqu’un d’autre. A contrecœur elle piocha la pokeball de la toute jeune couaneton. Isabelle hésita, car il est vrai que Lilas n’avait jamais participé à un combat avant. Elle n’avait même pas un mois ! C’était peut-être folie pure. Pourtant à mesure qu’elle voyait son scarhino toujours plus en difficulté, elle se résigna, n’ayant pas d’autre choix.

Elle fit alors sortir la petite couaneton qui apparut dans ses mains, prenant une pose semble-t-il pas du tout propice au combat, mais tant pis il fallait faire avec.

" Lilas, utilise pistolet-a-o sur les Dardargnans ! Là-bas les trucs qui volent qui sont pas beau et méchants ! Tu vois. Hein ? C’est eux. "

" Coin ! Coin coin ! "

Il fallait tout lui expliquer bien sûr, cette petite boule de plume bleu azur ignorait à quoi ressemblait un de ces machins qu’on appelait Dardargnan. C’est pourquoi les désigner par "vilains pas beaux" ça sonnait déjà plus logique pour son âge. Il semblerait qu’elle ait comprise tandis qu’elle prépara son jet d’eau. Ce jet en question ressemblait davantage à une fontaine qui vous mouillerait sans danger plutôt qu’à une véritable attaque. Enfin bref, ça faisait son boulot. Les grandes guêpes furent aspergées d’eau et eurent un peu plus de mal à voler, donnant l’occasion au Scarhino d’en mettre deux autres de plus hors-jeu. Le reste pourtant abandonna la querelle avec le scarabée et cibla automatiquement le couaneton ainsi qu’Isabelle, rendant libre Arbousier de toutes piqûres.

Prise d'effrois par le revirement de situation, le professeur en phytothérapie poussa un cri de stupeur, autant que pour le petit volatile innocent. Elle courut alors à l’opposé, mais ce qu’elle vit de l’autre côté fut encore plus effroyable. Une nuée d’autres créatures, brillante de jaune au soleil, se dirigeait vers eux. Il n’y en avait pas dix, ou même vingt mais bien une trentaine. Affolée, Isabelle n’eut d’autre choix que de se recroqueviller sur elle-même en tenant Lilas dans les mains pour la protéger. Advienne que pourra, elle n’avait plus aucun autre endroit où fuir après tout.

Puis cette nouvelle masse de bourdonnement passa au-dessus d’eux. La jeune femme ferma les yeux et se crispa davantage pendant la traversée, mais rien ne lui arriva. A Isabelle il n’arriva rien, mais déjà elle entendait un brouhaha de bourdonnements et de piqûres. Le groupe de trente semblait attaquer les Dardargnan. Elle ouvrit un œil et regarda l’une des créatures qui venait d’apparaître. Assemblée en alvéoles par trois, il s’agissait de multiple Apitrini qui menait l’assaut contre les guêpes. Bien organisées, les abeilles prenaient différentes formations puis encerclaient leurs adversaires.

En nombre, les apitrini étaient plus fort, mais en duel ils l’étaient moins. Isabelle se réfugia à côté de son Tropius. Arbousier le Scarhino les rejoint alors et ils étaient tous les quatre en train d’observer le spectacle.

L’essaim d’apitrini arrivait à prendre le dessus, guidés par d’autres apitrini légèrement différents, sûrement les femelles qui géraient ce grand groupe, mais bien vite ils furent désorientés. Les cinq Dardargnan qui avaient été précédemment assommés par le scarhino se relevèrent de nouveau et prirent le groupe organisé par l’extérieur cette fois-ci, tandis que d’autres guêpes se retrouvaient encerclées. Les abeilles ainsi prise par deux fronts perdirent leur ordre et tout fut chaotique. Les Dardargnan eurent moins de mal à terrasser chaque Apitrini.

Les pertes furent lourdes pour les deux camps, aussi ne resta-t-il plus qu’un Dardargnan et un Apitrini femelle toujours en course. Cette dernière esquivait bien les assauts au dard, mais elle n’arriverait pas à prendre le dessus. Il y eu un seul moment d’inattention pour que la dernière Apitrini se fasse toucher et tomber au sol. Le dardargnan voulut en profiter pour l’achever, mais avant qu’il n’ait pu atteindre sa cible, ce fut une honor ball qui fut lancée sur l’Apitrini femelle. Sa silhouette fut absorbée dans l’objet. L’arme pointue de la guêpe traversa alors une lumière rouge et s’enfonça à la place dans l’herbe et percuta la balle qui roula un peu plus loin. L'honnor ball bougea une fois, deux fois, trois fois et enfin…

" YES ! "

S’était exclamée Isabelle. De là-bas elle avait eu le réflexe de lancer la pokéball sur l’Apitrini et peut-être lui éviter de grave blessures. A quelques secondes près elle aurait attrapé le Dardargnan, ce qui aurait eu le même effet au final, mais elle tablait sur la chance d’avoir eu l’abeille à la place de la guêpe. Quand on veut aider, autant en profiter pour se faire plaisir soi-même par la même occasion.

Le dernier des Dardargnans, plus furieux que jamais, fonça de nouveau vers eux, mais cette fois-ci Isabelle ne trembla pas, il lui suffisait de donner un dernier ordre. Tant mieux pour elle, car son scarhino avait encore de l’énergie à revendre.

"Arbousier, utilise Koud-korne ! "

Le scarhino s’élança, corne en avant, tandis que son adversaire montrait ses deux dards bien pointus. Le choc eu lieu, les dards rebondirent sur la carapace bleu et la corne percuta l’abdomen de l’insecte volant, de plein fouet. Il fut éjecté plus loin au sol, sur le dos. Quelques battements d’ailes ultimes, puis il ne bougea plus. Le voilà hors d’état de nuire. Arbousier quant à lui s’effondra au sol, exténué. La demoiselle accouru vers lui et le remit en position assise.

" Mon grand, t’en auras causé un sacré bazar n’est-ce pas ? "

Aux alentours sur l’herbe, gisait des dizaines de pokémons insecte K.O. Comme un lendemain de bataille. La jeune femme frappa doucement le sommet du crane de son Scarabée, comme pour le gronder.

" C’est un cerveau commandé par le miel que tu as là ma parole, hein ? Mais bon tu t’es bien rattrapé monsieur muscle, c’était extra. Par contre, pas de récompense cette fois-ci, ce sera ta punition. "

"Noooo… "

" Mais haut les cœurs, car nous accueillons à présent quelqu’un d’autre avec nous. "

Elle alla ramasser la pokéball qui avait fait mouche plus tôt. A l’intérieur se trouvait un Apitrini femelle. La brune était loin de s’imaginer en voir autant, et finir même par en capturer un. Ce n’est qu’en observant un peu plus loin qu’elle aperçut alors des ruches, et elle comprit bien vite.

" Mais oui pardi ! On est arrivé dans le territoire des apitrini ! C’est pour ça qu’ils sont venus attaquer les Dardargnan. Encore une chance qu’ils ne s’en soient pas pris à nous, eux aussi. Enfin ils étaient déjà tellement occupés à l’heure actuelle…"

Isabelle s’occupa une dernière fois de ses pokémons. Acacia s’était alors rétabli du poison grâce à la baie pêcha mais semblait toujours aussi faible. Lilas la couaneton semblait triste de son sort ainsi perché sur le grand herbivore, mais elle ne sût quoi faire d’autre à cause de son trop jeune âge. Arbousier resta assis et récupéra de ses nombreux efforts. Par chance il n’avait même pas été empoisonné une seule fois, car il pouvait remercier son épaisse carapace.

La fleuriste en profita aussi pour faire sortir son tout nouvel Apitrini de son abri sphérique. Quand elle sorti, la princesse des abeilles volait bas, l’air fatiguée. La demoiselle lui donna un remontant afin de la requinquer. Les présentations furent faîtes à l'abeille, et les explications lui furent par la même occasion énoncées concernant la situation. La commandante de l'essaim admira avec tristesse le résultat de la bataille, mais fut soulagée qu’aucun n’ait perdu la vie.

Soudain à elle seule elle lança un appel à tous ses congénères, ils se relevèrent tous d’un coup, ce qui surprit la jeune femme. Puis il y eu une longue explication entre eux, enfin si on pouvait parler d’explication, cela tenait surtout à une danse et quelques « bzz bzz ». Lorsque tous furent au courant, ils repartirent vers leur ruche, tranquillement.

La femelle resta néanmoins en compagnie d’Isabelle, redevable d’avoir été sauvée. Surtout qu’Isabelle lui avait parlé des fleurs qui se trouvaient au parc et à la serre, et qui était succulente. Sûrement l’idée de butiner de la bonne qualité lui avait mis l'eau à la bouche car à présent elle voletait autour de la femme brune et ne semblait plus vouloir la lâcher.

" Alors il faudra que je te trouve un nom. Tu es une femelle et tu es de couleur jaune. Hmm… peut-être que Mimosa devrait faire l’affaire ! Hein ? "

" Bzzzzz ! "

Elle voleta plus haut, l’air d’accepter, ou bien pensait-elle déjà à quelque chose quand elle serait sur place à l’académie, quelque chose qui lui ferait plaisir ? Elle s’en foutait peut-être d’avoir un nom au final ? En tout cas elle semblait contente.

Assurément, le scarhino risquait d’apprécier rapidement ce petit bout d’Apitrini, surtout pour le miel qu’elle allait produire en fait…


Capture d'Apitrini femelle.

Une seule bavure vaut mille et une piqûres. [solo / capture]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ta vie en gif ∞ Parce qu'une image vaut mille mots !
» Un coucher de soleil qui vaut mille mots, et l'espoir parti, revint.
» JEREMY ~ une photo vaut mille mots
» ❝ parfois, il vaut mieux tourner la page que d'être seule à vouloir arranger les choses ❞ › jordan
» L'automne en mille morceaux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: LES ALENTOURS DE L'ÉCOLE :: Les Prairies :: Le Centre Apiculture-