Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Un doux-parfum de combat [PV Akira]

avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un doux-parfum de combat [PV Akira]  Sam 17 Sep - 19:10

Le soleil commençait à se coucher, les élèves avaient terminé les cours et pour la plupart ils étaient repartis chez eux en ville, tandis que les internes étaient bien sûr restés à l’académie profitant certainement des heures d’études avant d’aller manger au réfectoire. Le ciel était orangé, autant que les reflets sur les nuages. Un vent frais commençait à souffler, la température baissait un peu plus. Il y avait ainsi moins de monde qui se trouvait en extérieur. Isabelle pour ce qui la concernait en avait fini aussi avec sa journée. L’arrosage et l’entretien dans la serre et le parc venaient d’être terminés. Elle pouvait se reposer, d’une certaine façon, mais au fond elle savait que l’un de ses pokémon trépignait déjà à l’idée de ce qui l’attendait.

Elle lui avait donné sa parole, le scarhino aurait le droit de se défouler au moins une fois par jour. Il avait envie de se dépenser, mais surtout de se dépasser. Tous ses pokémons ainsi sortis, ils se dirigèrent calmement vers le terrain vague. Certains élèves étaient encore là, certains particulièrement dur à l’entrainement, même le soir, et pendant la nuit, ils étaient là à perfectionner leur technique, prenant même jusqu’à la dernière minute avant le couvre-feu.  

Le groupe se dirigea un peu à l’écart des autres apprentis dresseurs, histoire d’être plus tranquille.

Lilas la toute jeune couaneton se trouvait au sommet de la tête du Tropius, profitant de la meilleure vue qu’il soit, elle semblait heureuse ainsi en observant et apprenant le monde qui l’entourait. C’est comme si cette boule de plume azur faisait en sorte de briser à tout pris un sort qui aurait pu lui être fatal. Mangé par un prédateur alors qu’elle n’était encore que dans l’œuf ou bien mourir affamée, ou encore sans la présence d’une mère pour l'aider. Peut-être l’Absol du lac l’aurait mangée toute cru ? A moins qu’il ai eu envie d’en prendre soin ? En tout cas le destin avait choisi qu’elle se retrouve avec cette femme pleine d’enthousiasme, aux petits soins avec elle, vraiment peut-être un peu trop des fois. Elle considérait Isabelle comme sa mère, la première personne qu’elle ait vu, et elle ne la quitterait pour rien au monde, elle aurait même appris à voler avec elle lorsqu’elle serait plus grande.

Arbousier le Scarhino quant à lui sautait à plusieurs reprises pour essayer d’attraper au vol l’ex-princesse des apitrini, Mimosa. Celle-ci narguait le scarabée en volant à droite et à gauche pour ne pas se faire attraper, comme s’il s’agissait d’un jeu pour eux. Mimosa avait su être compréhensive et ne regrettait pas d’avoir quitté son essaim il y a encore quelques jours. Sa reine lui avait déjà conseillé de partir suivre son propre chemin et d’être à son tour une grande reine. La séparation n’avait donc été qu’une question de temps. Toutefois elle ne se sentait pas de créer un autre essaim et se poser, gouverner puis reformer une ruche, préférant l’aventure. Le choix de suivre Isabelle semblait alors évident, même si au final elle s’était faite capturée en situation d’urgence. Cela ne la dérangea pas outre mesure, et lui donnait une raison de s’évader. Déjà trop de mâle lui tournaient autour alors qu’elle était encore jeune, elle se sentait ainsi comprimée.

Quand ils furent sur le point d’arriver à l’endroit où ils allaient d’habitude, le scarabée cessa son petit jeu du chat et de la souris avec l’abeille et accouru un peu plus loin. Il se mettait déjà en position et attendait. Il s’étirait plusieurs fois tandis que les quatre autres parvinrent à leur rythme jusqu’au point de rencontre prévu. Dans les lieux, des marques avaient été faites au sol. C’est comme si le sol avait été raclé pour évacuer un surplus de caillou, et ceci formait déjà un grand cercle de plusieurs mètres de diamètre, pas parfaitement tracé certes. Une ligne qui longeait tout le diamètre de ce grand cercle prenait aussi place et au centre un autre cercle plus petit. Le sol avait été modifié, peut-être par quelques élèves avec leur chaussure pour former une grande pokéball, ou ce qui y ressemblait, et ainsi délimiter le terrain pour qu’il ressemble à celui d’un stade pokémon. Arbousier se trouvait à une intersection de la ligne et du grand cercle tout au bout, dans son camp. Le Tropius se positionna à l’opposé, dans l’autre camp et ne bougea plus.

Voila les deux pokémon préparé comme d’habitude. Le scarhino était fébrile et n’attendait que le signal pour foncer.

Mais avant ça, la belle originaire de Cimetronelle délogea la couaneton de son haut perchoir végétal pour la poser sur son épaule. Elles se dirigèrent en compagnie de l’Apitrini en dehors du cercle de combat. Le scarhino guettait le moindre mouvement, la moindre parole de sa maîtresse, qu’il voyait aussi comme la divine fournisseuse en miel, loué soit elle, elle, les fleurs et les abeilles. C’était ce qu’il se disait dans sa tête, ou bien était-ce en partie dans son estomac ? Car il n’y avait rien de mieux qu’un bon nectar en ce bas monde, ça et le combat bien sûr. Un féru du combat assurément, une âme brave, prêt à tout et contre n’importe quel opposant. Même le Ronflex de la montagne n’avait pas tenu dix secondes face à lui. Mais la force ne faisait pas tout dans un combat.

La demoiselle leva un bras, ses deux pokémon qui se trouvaient dans l’arène l’observait avec attention. Le Tropius sembla davantage craintif, sachant très bien vers quoi tout cela allait encore mener, ce n’était pas la première fois, et ce n’était pas la dernière. Combien de temps allait-il servir de punching-ball pour satisfaire cet insecte en mal de sensations fortes ? Il n’eut pas à appréhender plus longtemps car le bras de sa vieille amie retomba d’un coup.

« C’est parti ! »

Le scarhina fonça de suite, corne en avant. Le premier exercice consistait à entraîner sa vélocité, et son agilité. Quand il fut proche de toucher le Tropius, ce dernier s’envola au dernier moment. C’était également un moyen pour le pokémon plante de se dépenser un peu et de perdre le poids qu’il aurait dû perdre depuis le temps. Cela avait payé finalement, il arrivait à s’envoler plus vite et plus longtemps. Le pokémon végétal ainsi dans les airs à quelques mètres seulement du sol, il devait encore éviter les sauts de son adversaire. Le scarhino sautait en effet pour essayer de toucher le tropius en plein vol. Les enchaînements se firent ainsi à plusieurs reprises, puis il y eu la deuxième phase.

Cette fois-ci Acacia revint au sol et battait des ailes pour rendre difficile l’avancée d’Arbousier. Ce dernier exerça davantage ses pattes arrière, pour ainsi pousser le plus possible et marcher centimètres par centimètres. Lorsqu’il arrivait au bout, il lui suffisait alors de soulever le tropius à bout de bras et de cornes et l’envoyait de l’autre côté. L’exercice se répétait ainsi plusieurs fois, sans qu’aucun d’eux ne se blesse, ou du moins très faiblement. Après tout ce n’était nullement la volonté de la professeur en phytothérapie. De l’entrainement oui, mais pas de blessures. Pourtant à mesure qu’ils progressaient, elle sentait que le scarhino voulait autre chose. Il semblait vouloir un peu plus d’adrénaline. Elle sentait qu’il ne se donnait pas à fond, il ne donnait pas le spectacle dont il faisait preuve quelques fois, quand la situation l’imposait. Il lui fallait plus d’action. Plus qu’un simple entrainement. Il lui fallait du combat, du vrai.

Voyant alors que le Tropius commençait à être fatigué, elle interrompit leur exercice. Le scarhino lui ne semblait toujours pas montrer signe de fatigue. Comme d’habitude après chaque entrainement, il cibla le grand chêne non loin de là et se mettait à taper. Des coups de pattes et des coups de cornes. L’écorce s’arrachait toujours un peu plus, mais Isabelle ne put l’en empêcher. Il en avait besoin, c’était comme ça.

En tout cas elle n’aurait pas réagit, si pour une fois Arbousier n’avait pas redoubler la puissance de ses coups. Pris d’un soudaine furie, il détruisit la moitié du tronc, des morceau de bois volèrent à côté de lui et l’arbre commençait dangereusement à basculer sur le côté. La jeune femme ne réagit que trop tard lorsqu’elle aperçut non loin quelqu’un d’autre dans les parages. Elle voulut alors les alerter, en même temps que son pokémon.

« Attention ! L’arbre ! Il tombe ! Arbou arrête-le ! »

Le scarhino positionné tel qu’il était, attrapa comme il put le tronc entre ses pattes, mais la position semblait mauvaise, ainsi posté à la base de l’arbre. Bien qu’il ait amorti en partie la chute, l’arbre continuait à basculer vers l’homme qui venait de surgir. Isabelle et ses autres pokémon se crispèrent, espérant que rien de grave ne se produise.

Ce n’était pas la première fois que l’insecte lui causait des soucis. Il était compliqué de le fatiguer et quand il ne tenait pas en place, il faisait souvent n'importe quoi...
avatar
Akira Takahashi
Messages : 205
Nombres de Rp : 161
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 23 500 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un doux-parfum de combat [PV Akira]  Jeu 22 Sep - 18:21




Un doux parfum de combat
Drôle de pokémon

Une grosse après midi d'entrainement, voilà quel avait été le programme du jour, développer un peu plus le potentiel des jeunes têtes et bousculer les habitudes des plus vieux, cela ne faisait de mal à personne ; la raison principale à cela ? Ma dernière prise de décision et l'idée que j'étais du genre à réussir à m'attirer toute sorte de problèmes monstres ; j'avais un peu repensé à ce qu'il s'était passé dans la petite base plasma, le combat avait été difficile, si je laissais de côté l'évènement plus fâcheux qui s'était déroulé juste par la suite, Alazia et Nora s'étaient retrouvées bien embêtées face à ce Galeking, un monstre bien plus puissant qu'elles. Réfléchir à ce combat m'avait fait reconsidérer un peu toute mon équipe, leurs capacités, leur niveau... Les derniers entraînements m'avaient bien montrés que certains n'étaient pas vraiment au point niveau combat et il fallait régler cela avant qu'une nouvelle situation compliquée ne nous tombe entre les pattes et qu'elle ne vire à la catastrophe.

Ainsi, j'avais cassé les pieds de tout le monde, du plus enjoué au plus grognon, j'avais cassé leurs habitudes en séparant les groupes qui avaient l'habitude d'être ensemble, j'avais fait exprès de casser leur rythme en changeant les équipes souvent, j'avais tenté de recréer une situation compliquée en pleine forêt et aux abords du lac pour les tester, les mettre à l'épreuve face à un danger comme on avait déjà pu en rencontrer. Cette course folle dura bien plusieurs heures durant l'après midi, assez longtemps pour fatiguer tout le monde et devoir supporter un certain silence inhabituel dans la maison une fois que l'on fut rentré. Mais je n'en avais pas fini, il y avait bien deux pokémons que je n'avais pas autant sollicité aujourd'hui car j'avais autre chose de prévu avec eux : Aaron et Shiro.

Je les avais prévenus en avance comme quoi on irait faire un tour un peu plus tôt à l'académie pour essayer de trouver quelqu'un contre qui faire un combat double et essayer de faire méga-évoluer le Lucario afin qu'il s'habitue à cette forme. Après s'être reposé presque deux heures et avoir pris une douche en plus d'avoir rapidement mangé, j'emmenais les deux pokémons avec moi avec la compagnie de Thalek qui n'avait pas des masses combattu durant l'après midi à cause de sa jeunesse.

Le Lixy gambadait donc joyeusement entre les arbres alors que l'on approchait de l'Académie en traînant dans la forêt pas loin du terrain vague, pour ma part, j'étais un peu plus en arrière avec le Spectrum et le Lucario à parler de comment on pouvait procéder si on trouvait un dresseur qui accepterait bien un combat. Bon, à cette heure, il n'y avait plus grand monde, mais quelques perfectionnistes se trouvaient toujours dans le coin pour entrainer leur équipe, il fallait juste trouver le bon dans le tas.

Enfin, cela aurait du se passer ainsi si un arbre ne nous serait pas tombé dessus, oui, vous avez bien lu ; j'avais très bien entendu les bruits de coups contre un tronc, mais je n'aurais pas pensé que le pokémon qui faisait ce raffut était aussi proche, ni même que ses coups finiraient par déraciner l'arbre. Ce sont les cris de la dresseuse du pokémon qui nous mirent en alerte, moi et mes pokémons, malheureusement, j'eu un petit manque de réaction qui força Aaron à me pousser sur le côté et ne pas finir écrasé pendant que Shiro faisait de même avec Thalek en le repoussant loin de l'arbre avec psyko, une affaire de quelques secondes à peine avant que le tronc ne s'écrase contre le sol dans un fracas. Il y eu quelques secondes de latence avant que je ne me redresse pour constater les dégâts et voir si tout le monde allait bien, outre Thalek qui était un peu sonné par ses quelques rouler-boulés dus à l'attaque psyko qui lui avait permit de ne pas devenir une crêpe, mes deux autres pokémons allaient bien, tout comme celui qui était accroché à l'arbre apparemment.

Je récupérais le Lixy dans mes bras avant de jeter un oeil quelques secondes sur le Scarhino qui semblait être celui qui avait provoqué le déracinement de l'arbre avant de reporter mon regard vers la femme qui nous avait alerté juste à temps et de dire :

Eh bien, il ne manque pas de force votre Scarhino.

J'étais un peu étonné de ce pokémon, déjà assez rare à voir autour de l'académie, mais aussi de sa prestation ; il avait presque réussit à arrêter la course vers le sol de cet arbre en l’agrippant comme il le pouvait quand même, ce n'était pas rien. Aaron et Shiro semblaient autant le jauger du regard que je l'observais ; il ne nous avait pas laissé indifférents.



Azayim

_________________
#CC0033

avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un doux-parfum de combat [PV Akira]  Mer 19 Oct - 19:14

Isabelle avait été en apnée pendant les quelques secondes de la catastrophe qui se tenait devant elle. L'homme fut sauvé à temps par le Lucario, de même qu'un Lixy qui avait volé plus loin sous l'impact de la force psychique d'un autre allié. Le tronc était à présent tombé au sol, provoquant un bruit tel qu'il fit s'envoler de multiples oiseaux pris de peur. La jeune femme remercia le ciel que personne n'y soit resté dessous. Elle hésita d'abord entre réprimander son scarhino et prendre des nouvelles des victimes, mais elle laissa de côté sa première pensée pour privilégier l'autre. Ainsi elle s'approcha du groupe, voyant finalement que personne n'avait rien de cassé. Seul ce pauvre arbre, probablement centenaire, avait au final été victime. La jeune professeure en phytothérapie semblait interdite. Elle se sentait à la fois coupable et compatissante envers eux. Elle ne sut quoi dire d'autre à leur encontre à part "Est-ce que ça va ?".

L'homme se mit à faire une remarque à propos de son Scarhino. C'est là que la demoiselle voulu donner mille excuses au groupe mais aussi un regard noir intense au pokémon insecte.

"Oh ! Je... vraiment désolée, cela n'aurait jamais dû se produire. C'est ma faute, j'aurais dû le surveiller davantage, il a encore du mal à se retenir et à jauger sa force. Pardon encore !"

Isabelle se courba et oublia même que la couaneton se trouvait toujours sur son épaule, ce qui lui valut de battre les ailes pour garder son équilibre. Quand elle se releva le même cirque eu lieu mais elle pris cette fois-ci le pokémon oiseau entre ses mains. Il vint alors s'y blottir confortablement.

"Arbousier, viens ici !"

Le scarhino se dépêcha mais ne semblait pas dévoiler plus que ça une mine coupable, même s'il avait conscience de son acte. A vrai dire il avait autre chose en tête en fixant aussi intensivement le Lucario. Lorsqu'il fut tout prêt sa maîtresse lui demanda de s'excuser auprès d'eux; ce qu'il fit en faisant à son tour une courbette. En se relevant, son regard partait doucement du sol et croisait de nouveau celui du pokémon aura. A présent, plus rien d'autre autour ne semblait l'intéresser. Toute la morale que lui fit sa maîtresse à cet instant rentrait dans une oreille puis ressortait dans l'autre.

"... enfin bref, ne me fait pas aussi peur la prochaine fois d'accord ? Il se fait tard d'ailleurs, on devrait rentrer. Arbou ?"


Aucune réponse. Toujours scotché devant l'autre pokémon combat.

"Quoi encore ?"

Conclut-elle par un soupir.


Dernière édition par Isabelle Dupré le Sam 22 Oct - 17:41, édité 1 fois
avatar
Akira Takahashi
Messages : 205
Nombres de Rp : 161
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 23 500 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un doux-parfum de combat [PV Akira]  Sam 22 Oct - 14:22




Un doux parfum de combat
Un combat ?

C'est avec un hochement de tête et un sourire rassuré que je répondis à la femme : tout allait bien, oui, heureusement, cet arbre nous aurait bien tué si l'on serait resté en dessous, j'avais de la chance d'avoir des pokémons réactifs pour le coup. Vinrent ensuite des excuses qui m'apprirent que le Scarhino avait du mal à jauger sa force et à retenir ses coups, c'était un animal qui avait besoin de beaucoup se dépenser, je connaissais ça, ce n'était pas toujours facile à gérer, d'autant plus que là, il s'agisait d'un pokémon de type combat, ses besoins étaient différents d'Acht qui n'avait qu'à courir partout pour se défouler ; pour ce Scarhino, il lui fallait du combat, du vrai, mais sa dresseuse n'avait peut-être pas trop le temps pour lui accorder cela ? Je n'en savais rien, mais, au vue de sa présence ici et de celle de ses pokémons, elle devait surement essayer de faire de son mieux pour dépenser l'énergie du pokémon unicorne qui actuellement, se courbait vers l'avant pour présenter ses excuses comme lui demandait sa dresseuse.

Ce n'est pas grave, il n'y a pas eu de blessés, c'est le principal.

J'observais la femme faire la morale à son pokémon, vu son âge, elle devait surement travailler à l'Académie, mais sa tête ne me revenais pas vraiment ; je ne connaissais pas toutes les têtes des employés à l'Académie ; j'arrivais toujours après la fin des cours, voir à la fermeture de la cafétéria pour travailler, ce qui faisait que je ne voyais pas grand monde.

Bien vite, je remarquais que mes deux pokémons évolués semblaient converser entre eux quelques secondes pendant que le Scarhino s'était mis à fixer Aaron qui recommença à faire de même bien vite envers le type insecte.

Quoi encore ?

Je pouvais bien me poser la question moi aussi, mais la réponse me vint bien vite, arf, cela m'embêtait un peu sur le coup, surtout que je voulais entrainer Shiro avec Aaron, mais le Spectrum semblait déjà avoir mit de côté l'envie de se battre pour aujourd'hui ; je me grattais la tête d'une main, lançant quelques rapides coups d'oeil aux deux pokémons combat avant de prendre la parole :

Je crois bien que nos deux pokémons veulent se combattre... Mmh, cela pourrait peut-être aider votre Scarhino à canaliser son énergie.

Bon, je parlais comme si elle avait déjà accepté, ce qui n'était absolument pas le cas ; il semblait qu'elle avait terminé sa journée et qu'elle voulait rentrer chez elle, elle l'avait dit elle même, cela voulait dire qu'il y avait bel et bien de très grandes chances à ce que nos chemins se séparent ici et donc, que je cherche un autre adversaire pour un entrainement avant d'aller travailler.



Azayim

_________________
#CC0033

avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un doux-parfum de combat [PV Akira]  Mar 15 Nov - 22:16

C'était vraiment fou de voir ce scarhino si concentré. On aurait presque pu apercevoir une lueur dans ses yeux, comme un feu ardent, celui du combat. Isabelle imaginait en partie ce qu'il se passait dans sa tête, et elle ne risquait pas d'arriver à le déloger d'ici, même avec la meilleure des volontés. De toute manière le scarabée avait beaucoup plus de force que la demoiselle, elle n'arriverait même pas à le faire bouger d'un seul centimètre si elle le prenait par une patte.

Le professeur se résigna, en témoignait son regard qui s'étalait de nouveau vers l'horizon. Son interlocuteur parut conscient de la situation, probablement davantage qu'elle, après tout elle n'avait pas l'habitude de gérer un petit bagarreur. A voir l'allure du Lucario ici présent, cet homme s'y connaissait un minimum. Canaliser son énergie, c'était bien là la clef, elle le savait, mais pourtant leur petit entrainement pendant le crépuscule ne semblait plus satisfaire l'insecte. Il fallait vraiment le fatiguer, lui montrer ses limites, lui permettre de mieux utiliser ses forces. Il n'y avait qu'un combat en bonne et due forme pour parvenir à un tel résultat. Pourtant Isabelle semblait un peu hésitante, l'appréhension l'avait gagné quelque peu, elle voulait éviter qu'il se blesse trop, mais à contrario elle voulait qu'il se sente bien, et le combat semblait être le seul moyen pour lui de se sentir bien. Un paradoxe avec lequel la résidente du village dans les arbres devait faire affaire, elle devait s'y habituer.

Il fallait juste qu'elle trouve elle-même la motivation. Si lui était motivé mais qu'elle ne l'était pas, il risquerait justement d'y avoir un problème. Elle baissa la tête, ses cheveux glissèrent devant son visage et cachaient en partie ses yeux. C'est alors qu'elle se mit à sourire.

"D'accord."

Elle se mit accroupit en face de son pokémon et le serra dans ses bras. Ce dernier ne comprit pas sur l'instant cette réaction mais se laissa faire, le haut de sa tête dépassait de l'épaule de sa maîtresse. Isabelle serra encore plus fort Arbousier contre elle.

"Serre-moi aussi fort que tu peux, montre-moi à quel point ta volonté de te battre est forte. A quel point tu veux te défouler. Serre-moi, serre-moi fort."

Le scarhino pendant un moment hésitant, commença à serrer son emprise, mais il y alla doucement pour commencer, il ignorait en partie quelle était la signification de tout ce spectacle et ne voulait pas non plus faire du mal à celle qui avait pris soin d'elle. Isabelle le remarqua et continua à insister.

"Tu penses que je suis en sucre ? Allez ! Serre plus fort, je vaux mieux que ça, et toi aussi, montre moi ta détermination."

Le scarhino changea son incompréhension en sérieux et serra un peu plus fort. La demoiselle commençait vraiment à ressentir la forte emprise de son pokémon sur elle, mais aussi un flux qui semblait passer de l'un à l'autre, comme si la motivation du scarhino se déversait en partie dans le corps de la jeune femme. La douleur fut également présente, mais Isabelle l'ignora l'espace d'un instant.

*Oui j'ai compris, je sens déjà mieux cette force. Je suis prête. Je sens son cœur battre et il bat fort. Je pense qu'il doit aussi ressentir mon cœur battre. Je ne peux pas me considérer comme une simple servante de miel à son service, je veux qu'il me voit comme quelqu'un qui sait le guider. Mais pour ça j'ai aussi besoin qu'il me guide, qu'il me donne un peu de cette force, et je pense pouvoir en palper l'essence.*

Lorsque la douleur fut trop intense et qu'Isabelle commença à devenir rouge comme une tomate, elle lui ordonna d'arrêter.

"Arbou, c'est bon, relâche-moi."

Ils s'écartèrent l'un de l'autre et Isabelle reprit son souffle, se leva et prit dans sa poche une élastique à cheveux qu'elle enfila tout autour de sa chevelure pour les attacher, lui donnant ainsi une allure un peu plus sportive. Regardant une dernière fois son pokémon, elle se retroussa les manches, positionna ses bras l'un en face de l'autre et d'un coup, le poing d'un côté vint rencontrer la paume de la main de l'autre côté, en un claquement, parée à écraser n'importe qui se tiendrait face à eux. La demoiselle avait rarement employé ce geste de combativité, mais pourtant c'était clair, car à présent...

"On est prêt à en découdre !"

"Scarhi !"

Isabelle tendit son poing vers son scarhino et à son tour il tendit une patte et frappa contre le poing de sa dresseuse. Ils restèrent ainsi un moment, poing contre poing, tout en se regardant dans les yeux. Un sourire presque complice se dessinait sur eux. Il semblait qu'ils commençaient à se comprendre. L'enseignante pivota pour se remettre face à l'homme. Isabelle avait tout à coup un air... différent ? Pas seulement parce que ses cheveux était tirés vers l'arrière. On n'aurait même plus dis qu'elle s'occupait de plantes, d'arrosage et autre chose calme qui rythmaient sa vie. Son visage paraissait confiant et déterminé, la motivation qu'elle venait de puiser dans le scarabée se voyait très bien à présent dans ce regard.

"Nous ferons ce combat. Je pense que c'est important. Allons là-bas sur le terrain tracé sur les gravillons."

Dit-elle en désignant l'endroit où ils s'étaient entraînés plus tôt.
avatar
Akira Takahashi
Messages : 205
Nombres de Rp : 161
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 23 500 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un doux-parfum de combat [PV Akira]  Ven 9 Déc - 21:32




Un doux parfum de combat
Lucario vs Scarhino

A voir l'attitude de la femme, il semblerait qu'elle n'avait pas l'habitude de faire combattre ses pokémons, surement n'en avait-elle pas eu le besoin jusque maintenant, ou peut-être n'aimait-elle tout simplement pas en voir se battre, mais dans le cas d'un pokémon de type combat, il le fallait. Ils avaient généralement beaucoup d'énergie à dépenser et pour ce faire, il fallait les entrainer, beaucoup. A la voir ainsi hésiter, j'étais presque sûr qu'elle allait refuser l'idée d'un combat, mais c'est bien une toute autre chose qui se passa :

D'accord.

Un mot, un seul et déjà, elle montrait une attitude complètement différente de celle qu'elle avait pu avoir jusqu'à maintenant ; elle était résolue. Je lui laissais le temps de se préparer, ou du moins, d'avoir un échange un peu curieux avec son pokémon que je ne commentais point, il en résultait juste qu'elle était définitivement motivée, tout comme son pokémon, ce qui faisait juste plaisir à voir.

C'est donc assez souriant que je suivis la dame jusqu'à un terrain, pas très loin de là ou nous nous trouvions actuellement, j'avais reposé Thalek au sol le temps du chemin avant de lui intimer de ne pas bouger de sa place, soit à mes pieds, pendant que le combat aurait lieu, Shiro lui, je ne me faisais pas de soucis quand au fait qu'il se tiendrait tranquille.

Bien, j'espère que t'es prêt Aaron, dis-je au Lucario qui se plaçait sur le terrain, face au Scarhino.

Mon regard passa sur les deux pokémons, je réfléchissais déjà à la marche à suivre, ce combat étant un entrainement pour préparer mon voyage à Kanto, il était inutile que je demande à Aaron de bourrer le type insecte de pied brûleur, ce n'était pas le but, aussi je laissais cette capacité dans un coin de ma tête, je ne l'utiliserais que si vraiment le combat tournais à un certain désavantage. Je proposais à mon adversaire de stopper le combat que lorsqu'un de nos deux pokémon ne sera plus capable de se battre et quelques secondes plus tard, je lançais les premiers ordres au Lucario :

Utilise vive-attaque et enchaine avec double baffe une fois que t'es proche de lui !



Azayim

_________________
#CC0033

avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un doux-parfum de combat [PV Akira]  Ven 27 Jan - 19:04

Le combat venait de commencer et elle devait agir de suite, ou plutôt réagir en fait, car leur adversaire avait déjà proclammé l'assaut, preuve de son expérience du terrain. Pour un début ce fut rapide, mais l'apprentie dresseuse tenta tout de même quelque chose. Il fallait à tout pris faire barrage à l'arrivée fulgurante du Lucario, et elle savait à peu près comment s'y prendre.

- Ball'graine sur le sol en visant ses pattes !

L'insecte ne bougea pas d'endroit et se mit ainsi à projeter les projectiles avec sa bouche pour géner l'opposant dans sa course, au mieux l'empêcher d'arriver à l'attaquer de plein fouet. Pourtant par précaution il ne fallait pas en rester là, car à présent qu'ils étaient plus proche, le corps à corps était inévitable.

- Riposte !

Les baffes allaient sûrement retourner à l'envoyeur. Certains avaient coutume de dire qu'il fallait "tendre l'autre joue" si on se faisait gifler pour prendre un peu sur soi et ne pas recourir à la violence, mais chez ce Scarhino le pacifisme ne rimait pas à grand chose et rien ne l'empêcherait de rendre le double de ce qu'il avait reçu. C'est alors à une quadruple baffe qu'aurait droit l'adversaire !

Isabelle gardait pour l'instant son sang-froid. Elle se confortait en pensant qu'elle avait bien commencé ce combat, mais elle n'avait aucune expérience des combats longs, et encore moins ceux qui mettaient en scène plusieurs pokémon. Se concentrer sur un seul combattant pendant ce match lui aurait sans doute été satisfaisant. Dans l'autre cas elle se serait sûrement emmélée les pinceaux de plus en plus, jusqu'à ne plus savoir quel ordre donner, en position de faiblesse. Ce n'est pas l'image qu'elle souhaitait donner à ses amis, ni aux autres dresseurs.

En tout cas pour l'instant cela s'avérait plutôt bien, alors il ne fallait pas se laisser déconcentrer. Il se pourrait même qu'à un moment elle soit à fond dans l'action et qu'elle y prenne gout ?

De leur côté ses autres compagnons assistaient au spectacle. La couaneton agitait par intermittence ses ailes, comme si elle s'était improvisée pompom-gril, à cet âge là elle voyait plutôt ce spectacle comme un jeu et non quelque chose de sérieux. Mimosa flottait dans l'air en un balancement précis similaire à un métronome, sans pour autant afficher plus d'engouement que cela, mais restant cependant attentive. Acacia lui s'était couché et récupérait encore de son entrainement épuisant avec ce scarabée visiblement increvable. Il restait lui aussi attentif, mais plutôt pour savoir jusqu'ou ce bout d'insecte costaud pouvait aller. Il avait bien une limite !
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un doux-parfum de combat [PV Akira]  

Un doux-parfum de combat [PV Akira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» AMY & ELEANORE Ҩ « le doux parfum d'une fleur à peine éclose. »
» Catalina MacRoses - « Les roses sont une musique au doux parfum d'été »
» Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]
» Une jolie fleur de Camélia vient laisser son doux parfum ♥
» Nuage D'Amaryllis ~ Le doux parfum d'une fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: ACADÉMIE POKEMON : Extérieur de l'Académie :: Le Terrain Vague-