Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Léo Weber, la force de la volonté

avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Léo Weber, la force de la volonté  Lun 5 Oct - 15:39






" Weber Léo "

Kelvin

Votre Personnage •
Nom et Prénom : Weber Léo
L'Âge : 12 ans
Date de Naissance et ville d'Origine : Date exacte et lieu de naissance inconnus. Vient de Volucité.
Votre Rang : Dresseur
Avatar : Lua (Yu-Gi-Oh! 5D’s)
Inventaire : Planche à moteur [Description plus bas]

Votre Pokémon •
Surnom : Kelvin
L'espèce : Élekid
Type : Electrik
Sexe : Masculin
Nature : Foufou, aime se dépenser
Ct/Cs connus : /


Physique • Moi je suis le plus beau !


Léo présente une anatomie dans la moyenne de son âge, si ce n’est son poids qui se trouve légèrement au-dessous. En effet, il mesure 1m45, pour un poids de 35kg. Quand on regarde son visage, on remarque tout d’abord une bouille aux traits semblant plutôt innocents, mais ne le pensez pas naïf pour autant. Son teint de peau n’est ni trop pâle, ni trop foncé, et comme on s’y attend pour quelqu’un de son âge, il ne possède ni barbe ni moustache. Ses cheveux lui donnent une apparence plutôt atypique, principalement par leur couleur inhabituelle, bleu-verts. Ils sont relevés à l’arrière de son crâne, habituellement retenus par un élastique bleu, tandis que deux mèches tombent sur les côtés de son visage. Notons aussi une frange qui cache son front. Ses yeux verts olive sont surmontés par des sourcils de la même couleur que ses cheveux.
Comme beaucoup, il a son style vestimentaire, sa petite tenue typique. Un sous-vêtement noir et un débardeur bleu à col à motif jaune, par-dessus lequel il porte un doux gilet blanc à manches courtes et capuche. Un pantacourt également blanc est retenu par une ceinture bleue. Pour les chaussures, il chausse des baskets à la fois blanches, bleues, et noires. Côté accessoires, il a à chacun de ses poignets un bracelet aux couleurs noires et blanches.
Il est aussi plutôt habituel de le voir se déplacer sur sa planche à moteur. Conformément à sa couleur préférée, celle-ci est bleue. Cette même couleur se retrouve aussi sur ses protections, comme ses coudières et genouillères. Quant à son casque, la forme peut paraître exagérée aux premiers abords, notamment par la présence d’une visière jaunie. En fait, il s’en sert également comme de lunettes lorsqu’il bricole, pour éviter d’avoir certains éclats dans les yeux.
Spoiler:
 


Caractère • Viens, on envahit le bâteau !


Globalement, Léo est quelqu’un de très enthousiaste et de bonne humeur, mais sait tout de même dans quel genre de moment il faut rester sérieux. Il est confiant, insistant, et endurant, ne se laissant pas abattre par la moindre difficulté. D’après lui, avec la force de la volonté, on peut accomplir n’importe quoi. C’est pour cela qu’il n’abandonne jamais, il y a toujours une part d’espoir derrière le désespoir. Pour son âge, il est plutôt mature et autonome. La situation dans laquelle il était durant son enfance lui a appris à ne pas être trop dépendant de quelqu’un. Il sait se montrer volontaire, et prend à cœur les choses qu’il entreprend. Il se montre aussi très protecteur envers ce qu’il aime.
Bien qu’ils n’étaient pas des plus consistants de là d’où il vient, il ne rate jamais un repas, prenant toujours un certain plaisir à manger. Devant toujours se contenter de ce qu’il y avait, il n’est pas quelqu’un de très difficile à ce sujet. Il n’est pas du genre à rester enfermé à l’intérieur, il préfère être dehors pour se balader ou se dépenser. Il a principalement deux passions. La première est la mécanique et l’électronique. Il aime bricoler de petits objets. Ils ne se révèlent pas être forcément utiles, mais c’est un passe-temps comme un autre. Et puis cette expérience s’avère très pratique dans la vie de tous les jours. La seconde est bien évidemment les combats Pokémon. Ça permet à lui et son Pokémon de se dépenser, et c’est aussi une activité qui met à l’épreuve les liens qui les unit, ainsi que la volonté de chacun.


Histoire • J'ai vu ma première baleine !


Léo a eu une enfance très différente de ce qu’on peut connaître. Tout d’abord, il n’a pas été élevé avec l’amour de ses parents. Il a été trouvé au bord de la mer bordant Volucité par une femme d’une cinquantaine d’années. Aucun indice n’était là pour indiquer d’où provenait ce bébé âgé de quelques semaines seulement. Tout ce qu’il avait sur lui était un médaillon dans lequel était indiqué son nom, « Léo ».
Celle qui l’avait recueilli se prénommait Marie. Elle n’était clairement pas dans une situation économique aisée mais cela ne l’empêchait pas de s’occuper de Léo et de l’éduquer comme s’il s’agissait de son enfant. Ils vivaient dans un quartier très pauvre, où ils devaient principalement se contenter de ce que le reste de la ville rejetait. Malgré tout, Léo réussit à se contenter du peu qu’ils avaient. Il lui arrivait souvent de se promener dans la décharge de la ville, là où il pouvait trouver divers objets qu’il pouvait "recycler". Ainsi commença à se développer en lui un petit côté bricoleur, il récupérait plusieurs matériaux et essayait d’en tirer quelque chose d’utile, et cela dès ses 6-7 ans. Alors qu’il prenait vraiment goût à construire et réparer des objets, un rêve commença à se développer en lui. Celui de pouvoir un jour décoller d’ici, être libre, et vivre une vie comme les autres. Il croyait fort en cette possibilité, bien que sa situation était très décourageante. Mais cela n’était que le chemin d’un objectif à plus grande envergure. Retrouver ses parents, dont il ne savait rien. Il se questionnait très souvent à ce sujet, fixant le médaillon avec lequel il avait été retrouvé. Etaient-ils morts ? Ou l’avaient-ils abandonné ? Comment se serait déroulée sa vie s’il avait vécu avec eux ?

Un moment vint où il décida de mettre à profit ses compétences pour se faire un peu d’argent de poche, et soutenir sa mère adoptive. Il vendait certains objets qu’il reconstruisait, et réparait ceux des citoyens non-initiés pour des poignées de pièces. Avec un moteur, des petites roues, et une planche, il se fabriqua un petit engin qui lui permettrait de se déplacer plus rapidement dans les rues de Volucité. C’était comme une planche à roulette, mais avec un moteur intégré qui permettait d’aller plus vite. En positionnant ses pieds d’une certaine manière, on pouvait accélérer ou décélérer. Sur cet appareil, il se sentait plus libre de ses mouvements, comme un premier pas vers la liberté. Léo est un garçon qui aime beaucoup profiter de l’air pur et se balader, chose dont il pouvait à présent profiter pleinement.
Spoiler:
 

Un jour, alors qu’il était dans la décharge locale à la recherche de certaines pièces mécaniques, il trouva dans un coin un Pokémon qui semblait blessé. Il n’était pas très familiarisé avec ces créatures. Il en voyait parfois errer dans les rues de la banlieue. Ses voisins, quasiment tous dans la même situation financière que lui, n’avaient pas de quoi s’acheter des Poké Balls. Le peu d’argent que l’on a est dépensé pour pouvoir se nourrir et se laver. Le Pokémon en question était jaune et avait quelques rayures noires, ainsi qu’un éclair sur le torse. Il s’approcha de lui pour le porter, mais un petit choc électrique fit brutalement reculer sa main. Il ne pouvait pas le laisser souffrir ici. Il sortit de sa poche des gants isolants, dont il lui arrivait souvent d’avoir besoin quand il bricolait des appareils électriques. Après avoir construit sa planche, il en avait même fait des protections. Il le saisit et le ramena chez lui, bien que le concerné ne semblait pas d’accord et essayait de se débattre tout en tenant d’envoyer quelques décharges à Léo.
Arrivé chez lui, le Pokémon s’était vidé de toute son énergie et s’était endormi. Marie s’en occupa et le soigna, tandis que Léo restait à côté du Pokémon pendant tout ce temps, un peu inquiet. Il s’agissait d’un Élekid, un Pokémon Électrik. Il semblait vivre seul quand il l’avait trouvé, le garçon ne pouvait qu’être triste pour lui. Ainsi, il prit la décision de s’en occuper, avec autant d’affection que lui avait portée Marie quand elle l’avait trouvé.

Au début ce n’était pas évident, Élekid semblait vouloir rester seul. Mais Léo était un garçon insistant, et n’abandonna pas pour autant. Le Pokémon commençait petit à petit à apprécier sa compagnie, se rendant compte que peu de personnes se seraient donnés autant de mal pour lui alors qu’il n’y mettait aucune volonté. Il accepta ainsi cette vie. Il assistait souvent Léo dans ses travaux, et ce dernier se sentait aussi moins seul, il avait un compagnon avec qui passer du bon temps.
Alors qu’ils se promenaient dans le centre-ville de Volucité, leur regard respectif fut attiré par un écran géant, qui diffusait un combat Pokémon de haut niveau. Le courage et la combativité des deux Pokémon qui s’affrontaient, ainsi que la détermination et la volonté de leur dresseur envoyaient du rêve au jeune duo.

*C’est donc ça, les combats de Pokémon ?* pensait-il, tout émerveillé.

Les deux combattants enchaînaient des attaques et encaissaient des coups, mais savaient toujours où trouver la force de combattre.

« C’est ça, je veux devenir… dresseur de Pokémon. »

Une déclaration qui paraissait très précipitée, mais dont il se prit tout de même le temps d’y réfléchir les jours qui ont suivi. Il s’initia à la base des combats Pokémon avec Élekid, qu’il avait d’ailleurs baptisé Kelvin. Ils étaient tous les deux motivés et croyaient fort au fait qu’ils avaient la possibilité d’aller loin s’ils donnaient le meilleur d’eux-mêmes. En parallèle, il ne délaissait pas les services qu’il fournissait à autrui. Avec l’argent qu’il gagnait au fur et à mesure, il put acheter une Poké Ball pour Kelvin dès ses 10 ans, âge légal pour avoir son propre Pokémon.

Deux ans plus tard, un tournoi pour les jeunes dresseurs avait été organisé à Volucité. Léo y avait un certain avantage, il s’était entraîné avec Kelvin bien avant qu’il lui "appartienne" officiellement. Il n’eut pas trop de difficulté à se hisser jusqu’au podium. Et la récompense n’était pas des moindres. Il s’agissait d’une somme d’argent assez intéressante. Ce n’était pas non plus trois mois de salaire, mais pour la situation dans laquelle il était, c’était très intéressant.
Cet argent lui permit en quelque sorte de remercier Marie pour le mal qu’elle s’est donnée pour lui. Il put se permettre de se montrer plus présentable physiquement, au niveau de la tenue par exemple. Il faut dire que des vêtements trop larges ou trop courts et recousus 10 fois ce n’est pas du plus esthétique. Non non, il n’était pas devenu aveuglé par l’argent et des habitudes de riches, c’est juste qu’il avait une idée derrière la tête. Il devait faire ça pour se faire accepter plus facilement par les autres, ayant été souvent regardé bizarrement par les citoyens plus riches de la ville. Il n’allait plus rester dans un coin où personne ne se souciait de lui. Il avait en tête sa nouvelle destination, où il pourrait pleinement s’épanouir. L’Académie Gakuen Pokémon.


Derrière l'Ordinateur  •
Pseudo/Prénom : Mystère, que de mystères
L'Âge : 20 ans
Où avez-vous connus le forum et comment le trouvez-vous ? : Une illumination de Dyeu
Code du Règlement : Validé par Light (OMG o: )


© Halloween







Dernière édition par Léo Weber le Mer 31 Aoû - 19:11, édité 5 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Léo Weber, la force de la volonté  Lun 5 Oct - 22:08

Validé !

Léo Weber, la force de la volonté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Laisse la force te guider [libre]
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» NOUVEAU COMMANDANT DE LA FORCE DE LA MINUSTAH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Membres désactivés-