Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]

avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]  Lun 19 Oct - 17:01

L'après-midi était calme, un peu nuageuse, mais paisible. Une brise soufflait doucement, faisant vaciller quelques feuillages ici et là. Morland venait de poser pied à terre. Elle avait adoré la traversée en bateau, s'était ébahie en voyant se profiler, à l'horizon, la région qui pourrait -qui sait ?- marquer le véritable début de son existence.

Alors que l'adolescente avait fait rouler sa valise sur le sol de ce nouvel endroit, elle sentit que l'impression d'entrave qui la perturbait depuis bien longtemps s'estompait peu à peu. Elle n'avait plus d'attaches à qui que ce soit, et cela lui faisait un bien fou. Morland se sentait libre d'être elle-même. Grisée par ce nouveau sentiment, l'originaire de Sinnoh décida de retarder de quelques heures son arrivée à l'académie, traînant valise et Mélo dans son sillage, à la découverte de la faune locale.
Les chercheurs du monde entier s'accordaient pour dire que cette dernière était extrêmement variée : un vrai paradis pour toute personne en quête de nouvelles observations à faire sur les Pokémon. Par ailleurs, ces rumeurs avaient été l'un des éléments décisifs de la venue de Morland à Gakuen : souhaitant continuer ses études en poursuivant la voie de la recherche, la jeune fille avait été ravie de constater qu'un endroit parfait existait afin de poursuivre cet idéal. Elle espérait aussi pouvoir capturer de nouveaux spécimens afin de parfaire les informations données par son pokédex.

Assise en tailleur au beau milieu d'une prairie, Morland songea à cette nouvelle vie qui s'offrait à elle. Mais, plus urgent, elle réfléchit un peu à la situation de la créature qui l'accompagnait.

Mais si. Le Mélo.

Morland avait vu sur le flyer de l'académie qu'il était fortement conseillé de venir accompagné d'un Pokémon. Ne possédant pas de petit monstre, l'étudiante avait décidé d'emporter avec elle la chose qui gambadait actuellement dans les prés, sans la moindre idée de ce qui lui arrivait. Mais plusieurs problèmes étaient engendrés par cette situation inhabituelle.

Les problèmes engendrés par la présence du truc auprès de Morland :

• Morland ne s'est jamais occupé d'un Pokémon et encore moins d'un bébé.
• Si ça se trouve, ce truc avait une mère qui est en train de pleurer en le recherchant activement et qui va probablement mourir de chagrin.
• Si ça se trouve, ce truc avait un maître qui est en train de pleurer en le recherchant activement et qui va probablement en chercher un autre identique pour sa petite fille, à la façon des poissons rouges.
• Un Mélo n'est pas un choix très judicieux étant donné que c'est très faible, très fragile, et que Morland sera obligée de se le trimballer aux cours obligatoires de stratégie étant donné qu'elle n'a que ça.
• Ce Mélo n'a pas de nom, et Morland n'a strictement pas la moindre idée de comment l'appeler. Ce qui allait être problématique en cas de perte.
• Un Mélo étant très petit, Morland risquait de lui marcher dessus ou de le confondre avec un ballon ou un chewing-gum.

Oui, à vrai dire, Morland ne comprenait plus vraiment ce qui l'avait poussée à prendre ce Pokémon avec elle. Sur le coup, il est vrai que voir la petite chose endormie sur son lit lui avait inspiré un grand sentiment maternel, protecteur et amical. Mais là, maintenant, avoir un petit Pokémon sur les bras lui posait problème.

Fatiguée par le voyage et emportée par ses réflexions diverses et variées, le sommeil et la quiétude finit par l'emporter sur l'esprit de la chercheuse ; le temps calme et propice au repos, elle s'endormit sur l'herbe sans même y penser, le truc lové au creux de son cou.
Morland se réveilla un bon moment plus tard ; le soleil ne se couchait pas, car nous étions en été, mais les cours étaient assurément fini depuis un bon moment. Il devait être dans les alentours de vingt heures et demi ou peut-être un peu plus quand l'adolescente réalisa son moment de laissez-aller et reprit en hâte ses affaires et son Pokémon afin de trouver sa chambre avant que les portes ne soient définitivement fermées.

Un peu perdue, elle arriva devant le hall d'entrée, encore à l'extérieur. N'osant pas se présenter au secrétariat (si il y avait encore quelqu'un au secrétariat) aussi tard, Morland décida d'attendre que quelqu'un arrive, nonchalamment, en faisant semblant d'être très occupée à observer sa longue veste grise en marchant au hasard.

C'est en levant la tête vers le ciel, après avoir fait quelques pas en rond, que la jeune fille se retrouva nez à nez avec un inconnu. Surprise, elle ne dit pas un mot et fit juste un adorable petit saut en arrière.

Excellente première impression. Bien Morland, bien.


Dernière édition par Morland F. Puissant le Ven 23 Oct - 21:06, édité 1 fois
avatar
Akira Takahashi
Messages : 205
Nombres de Rp : 161
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 23 500 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]  Lun 19 Oct - 21:15


L'art de faire une bonne première impression


Aujourd’hui était une journée bien banale, rentrer du boulot, dormir, se lever, manger, s’occuper et occuper l’équipe et reprendre la route de l’Académie pour aller bosser le soir. Le réveil vers 13h00 avait été attendu par tout le monde, Acht, Alazia et même Khajana étaient venus voir quand-est ce que j’ouvrais les yeux pour commencer l’après-midi ; il est vrai que je dormais moins que d’habitude, ses derniers jours ont été lourds en réflexion d’un point de vue relationnel et sentimental. Je me posais trop de question en « si » par rapport à Light, oh lui demander directement si elle ressentait quelque chose pour moi était la chose la plus facile à faire mais c’était tellement dur à la fois. Et si ce n’était pas réciproque ces sentiments hein ? J’étais dans le flou et ses questions incessantes me tourmentaient pas mal.

Mais revenons en à la journée d’aujourd’hui qui ne fut pas exceptionnelle en soit, après un réveil difficile et un repas en étant à moitié réveillé, il fallait que je sorte tous les hyperactifs de la maison car certains avaient décidés de vouloir aller faire un tour dehors. Il faisait beau en même temps, il fallait en profiter, direction la plage donc ou peu de monde était présent malgré cette belle journée d’été ; ça m’arrangeait en fait, je pu faire sortir Aleph sans manquer de provoquer une panique générale. Le Léviator profita bien de sa sortie d’ailleurs puisque je ne le revis pas de l’après midi, qui sais jusqu’où il était parti avant de revenir ? Shiro nous avais quitté pour aller voir Light en fin d’après midi et c’est ainsi que sur le chemin du retour je me retrouvais avec Phi, Aleph, Acht, Taizeen et Tsyam. Une bonne balade pour se changer les idées il n’y avait rien de mieux !

Aux alentours de 20h15 je pris la direction de l’Académie pour aller travailler, une nouvelle nuit presque seul parmi les couloirs des bâtiments allaient se passer. Oui presque seul, il ne fallait pas oublier que j’emmenais toujours un ou deux pokémons avec moi pour que la nuit passe plus vite quand il ne se passait rien. Ainsi, c’est avec Phi, Acht et pour changer Alazia que je me dirigeais vers l’Académie, le chemin n’était pas très long à pied, à peine une quinzaine de minutes, j’avais largement le temps devant moi étant donné qu’il fallait commencer à rapatrier les élèves aux dortoirs vers 21h00.

Je portais Alazia et Acht dans mes bras, la Tarsal n’arrivait pas à suivre la cadence de mes pas et l’Evoli avait une soudaine flemme de courir partout, il l’avait assez fait à la plage. Phi me suivait à mes côtés, égale à elle-même. Deux-trois élèves étaient devant l’entrée de l’Académie à cette heure pas encore si tardive mais parmi eux, une élève capta mon attention, elle regardait le ciel et tournait en rond en tenant un Mélo dans ses bras. Etant donné la valise qui se trouvait à ses pieds, je n’eu pas à réfléchir pour me dire qu’elle était nouvelle ici.

Je m’approchais d’elle, cela m’étonnait un peu de voir un nouveau débarquer à cette heure de la soirée mais peut-être s’était-elle perdue en ville ? Elle fit un bond en arrière en remarquant que je me tenais maintenant à ses côtés. J’esquissais un sourire rassurant avant de m’adresser à elle :

Désolé de t’avoir fait peur, tu attends ici depuis longtemps ?

Je regardais la demoiselle tout en attendant sa réponse, à tous les coups elle était paumée et personne ne s’était décidé de l’aider.




©Azayim

_________________
#CC0033

avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]  Lun 19 Oct - 22:13

Morland mit un petit moment à se remettre de sa surprise.

L'adolescente recula un peu, s'estimant trop proche de son interlocuteur. Il y avait de quoi avoir peur, lorsqu'on est une frêle jeune fille comme la chercheuse : le jeune homme en face d'elle était plutôt grand, et assez musclé. De plus, il était accompagné de trois Pokémon -un Tarsal, un Pharamp et un Evoli. De quoi casser la tronche à une pauvre loque et son bébé Mélo.

Morland n'avait pas trop la notion du temps là maintenant, par conséquent, elle ne savait pas dire si elle avait attendu longtemps ou pas. Moins d'une heure, certes. Plus d'une minute quand même. Dans le doute, elle décida de prendre la formule de courtoisie, qui lui permettrait de se rattraper un peu.

Parce que imaginons un instant, sortons du cadre de l'histoire, et imaginons la question "est-ce que tu attends depuis longtemps ?" et ses différentes options de réponse.
Il n'y en a pas trois cent. Oui. Non. Pas trop. Un peu. C'est pas important.
Si on répond "oui", ça fait un peu impertinent. Comme si on était énervés d'avoir attendu aussi longtemps et qu'on en voulait terriblement à la personne qui nous avait trouvés de nous avoir fait poireauter autant. Puis ça fait un peu la personne agacée aussi. Bref, pas bon pour avoir une bonne impression auprès de quelqu'un, surtout quand on vient d'avoir très peur de la dite personne.
Si on répond "c'est pas important", on va avoir l'air de pas assumer du tout le temps d'attente. Comme si on en avait honte et qu'on voulait vite passer à autre chose. Non, il ne faut pas faire ça ! Afin de mettre en place une relation d'égal à égal avec son interlocuteur, voire de supériorité, il faut bien s'introduire, assumer son temps d'attente, et être totalement franc avec l'autre personne, sans pour autant avoir l'air insolent.
Si on répond "non", c'est seulement bien si c'est vrai. Dans le cas contraire, il y a une chance sur trois que le mensonge ne passe pas et que l'interlocuteur se dise, comme lors de la situation précédente, qu'on assume pas et qu'on veut se donner une contenance. Il faut à tout prix éviter cette situation, je le répète.
Mais alors, qu'en est-il de "pas trop" et "un peu" ? Bingo ! Ce sont les réponses les plus sûres. Un peu nous permet de nous donner une certaine valeur de patience et de tolérance, car nous acceptons l'aide de l'autre personne, nous admettons avoir attendu, mais aucun problème ! On ne lui en tient pas rigueur. Pas trop se situe dans le même cas. Je dirais que l'un ou l'autre dépend de vos préférences linguistiques. En ajoutant des petits bouts de phrase cordiaux pour compléter la réponse, on atteint la perfection absolue de la bonne impression auprès de l'interlocuteur, qui pourra trouver notre personne normale, et agréable.

Morland fit le bon choix, après une longue réflexion. Elle ne voulait pas commencer son périple scientifique sur une mésaventure. Avec un sourire amical (une fois n'est pas coutume), l'adolescente annonça son verdict.

> Pas trop, ne vous inquiétez pas.

Elle partit chercher sa valise et revint aussitôt en la traînant derrière elle.

> Par contre, je suis nouvelle, et je connais pas du tout l'académie. J'aurais pu me débrouiller toute seule en journée, mais à cette heure-ci je cracherais pas sur un peu d'aide pour trouver ma chambre.

Sous-entendu très évident de la demoiselle en détresse, qui aimerait éviter de monter tous les escaliers et parcourir tous les couloirs en solitaire, à presque neuf heures du soir, en quête de sa chambre.

Pendant ce temps-là, le petit Mélo remuait de plus en plus dans les bras de sa propriétaire. La vue de plusieurs autres Pokémon semblait l'enchanter au plus haut point : il est vrai qu'à Féli-Cité, ces espèces ne couraient pas les rues. Il se dégagea soudainement de l'étreinte de Morland pour venir courir en rond autour du Pharamp tout en agitant ses petits bras et en poussant des petits cris désarticulés tel un bébé qu'il était. Un peu rassurée par le tempérament de sa petite créature, Morland décida de se présenter et de demander explicitement de l'aide.

> Si ça ne vous dérangerait pas de m'aider, je m'appelle Morland. Et vous, vous êtes ?..

L'adolescente raffermit sa prise sur sa valise et fit un deuxième sourire encourageant (décidément, c'était son jour de bonté), afin de pouvoir découvrir l'intérieur de l'académie au plus vite.
avatar
Akira Takahashi
Messages : 205
Nombres de Rp : 161
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 23 500 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]  Mar 20 Oct - 13:27


Tas de feuille


Apparemment, la demoiselle était bien arrivée pendant la journée, mais elle n’arrivait que maintenant à l’Académie ; je regardais l’heure, bientôt 21h00, j’allais devoir commencer à travailler. M’enfin, j’avais bien quelques minutes à perdre le temps d’espérer que le secrétariat soit ouvert pour qu’on lui donne ses dossiers et sa clef de chambre ; je la laissais finir de parler avant de me présenter à mon tour :

Akira Takahashi, le gardien de nuit.

Je gardais un air sympathique bien que je pensais que Morland aurait pu se permettre d’arriver plus tôt à l’Académie afin d’en faire le tour, le couvre-feu arrivait à grands pas et à cette heure on était censé ramener tous les élèves aux dortoirs, pas leur faire une visite guidée. Acht commença à se remettre à gesticuler un peu dans tous les sens en voyant le Mélo de la dresseuse qui faisait joyeusement connaissance avec Phi, je le reposais au sol en lui disant de faire attention, j’avais bien vu que le pokémon étoile était encore un bébé et Acht ne gérait parfois pas sa force.

Suis-moi, on va chercher ton dossier.

Je pris la marche et entra dans le hall qui était vide à cette heure là, on pouvait entendre quelques élèves qui se permettaient de rester encore dans les couloirs jusqu’à la dernière minute mais je me préoccuperais d’eux plus tard. Direction le secrétariat donc, j’avançais d’un pas tranquille tout en envoyant au passage deux élèves aux dortoirs avec une voix stricte. Le chemin n’était pas très long quand on le connaissait, je jetais un coup d’œil en arrière pour voir si Morland me suivait bien et continuais ma route jusqu’aux bureaux. Evidemment, tout était déjà fermé à cette heure, heureusement que j’avais les clefs pour pouvoir aller partout dans l’Académie hein, sinon on ne serait pas sorti de l’auberge ! Je déverrouillais la porte et entra dans la petite pièce avant de poser Alazia sur le bureau, je passais derrière ce dernier et commença à fouiller dans les tiroirs à la recherche du précieux dossier. Je posais aussi une question à la demoiselle histoire que son temps d’attente soit moins long :

Ça fait longtemps que tu as ce Mélo ? … Il a peut-être un nom d’ailleurs ?

Bon ça faisait deux questions mais le fait de voir un aussi jeune pokémon ici m’intriguait ; si les nouveaux arrivaient souvent avec de jeunes pokémons, ce n’était généralement pas des bébés comme ce Mélo. J’ouvris un énième tiroir avant de tomber sur une nouvelle pile de dossiers et cette fois c’était la bonne ! J’en feuilletais quelques uns avant de tomber sur le bon, Morland Puissant donc. Je tendis le petit dossier à la chercheuse avant de ranger tout ce que j’avais sorti et de refermer tous les tiroirs avec l’aide d’Alazia et de ses pouvoirs psy. Je sorti ensuite du bureau et refermait la porte à clef avant de demander à Morland qu’elle était son numéro de chambre.




©Azayim

_________________
#CC0033

avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]  Mar 20 Oct - 16:14

Morland avait eu de la chance, sur ce coup-là ; de la chance de tomber sur quelqu'un d'un minimum gentil et compréhensif. Une autre personne aurait pu lui faire une petite leçon sur les heures d'arrivées à l'académie, ainsi que le couvre-feu : d'autant plus que l'adolescente dérangeait peut-être son interlocuteur, qui devait sans doute travailler ici étant donné sa présence tardive autour de l'établissement.

> Akira Takahashi, le gardien de nuit.

Ah bah oui, tiens. Sur ces mots, le dénommé Akira posa son Evoli au sol. Le Mélo de la chercheuse sembla en être ravi et élargit son cercle de course frénétique afin d'y inclure le nouveau venu.

Morland suivit le gardien de nuit sans faire d'histoire pour aller chercher son dossier, les seuls bruits troublant le silence étant le roulement paisible de sa valise et les cris frénétiques de son petit Mélo. Les deux personnes étaient dans le hall ; les premiers pas de la citadine dans l'académie Pokémon ! Émerveillée par ce grand couloir pourtant plutôt banal, la jeune fille restait silencieuse tandis qu'elle détaillait chaque recoin de l'endroit, qu'elle se promettait de visiter en détail dès le lendemain. Les quelques élèves qui vagabondaient dans l'établissement furent renvoyés à leurs dortoirs ; l'heure limite était donc 21 heures. Morland prit cette précieuse information en note, afin d'être sûre de ne pas briser cette règle à l'avenir - même si, en réalité, il suffirait de quelques jours pour que l'étudiante la transgresse pour une simple pluie d'étoiles filantes.

Morland s'estima heureuse une fois de plus d'avoir trouvé quelqu'un pour l'accompagner lorsqu'elle se rendit compte que le secrétariat était fermé à cette heure-ci. Un fait qui, somme toute, n'était pas très étonnant. Les cours devaient être finis depuis très longtemps ; à partir de là, la probabilité que les élèves se rendent au secrétariat après 19h était vraiment très faible. Autant renvoyer les employés chez eux, plutôt que de leur faire faire des heures supplémentaires pour que dalle.

Tandis que Akira (ou bien M'sieur Takahashi, Morland était confuse à ce sujet-là) fouillait les tiroirs en recherche du dossier de l'originaire de Sinnoh, il lui demanda en même temps des informations sur son Mélo, afin de faire la conversation, probablement. Il fallut trois secondes pour que la demoiselle s'extirpe de ses pensées et réponde. D'autant plus qu'elle ne savait pas trop comment expliquer le fait que son Pokémon n'avait pas de nom. Elle pensa à modifier un peu le mot "Truc" histoire que ce soit crédible. De toute façon, à force d'interpeller la petite créature comme ça, elle avait fini par reconnaître le mot comme son propre nom, tout comme les mots "Hé, toi", "Muche", "Machin" et "Bidule". Sacrée mémoire sur patte, ce petit Mélo. En fait, Morland n'était pas vraiment confiante quant à l'histoire de sa rencontre avec la petite chose rose. C'est pour cela qu'elle avait décidé d'édulcorer un peu la vérité, pour que ça ne reflète pas trop le côté irresponsable de l'adoption du Pokémon. Alors elle rajouta un peu de dentelle autour.

> Je l'ai trouvé un peu avant mon arrivée dans la rue. Il avait l'air un peu faible et il était seul, donc je l'ai ramené chez moi et je l'ai gardé. Comme je viens pour étudier les sciences, avoir un Pokémon apte au combat n'est pas très important, donc je peux me permettre de prendre ce petit gars. Comme je ne pensais pas à le garder à la base il n'a pas encore de nom, non.

Bon, bon. En réalité, le Mélo n'avait pas l'air faible du tout lorsqu'il a été récupéré, il était seulement en train de dormir à l'abri parce qu'il faisait un peu moche dehors. Puis ensuite, le fait qu'il n'ait pas de nom, c'est surtout parce que Morland n'y avait pas pensé, parce qu'elle savait très bien qu'elle finirait par garder la petite créature.

Il ne faut pas s'y méprendre, l'adolescente aime beaucoup les Pokémon ; c'est pour cette raison précise qu'elle a voulu se charger du truc qui sautillait partout en criant actuellement. Elle s'occupait de ce bébé de façon responsable et assumait son adoption. Par contre, le récit de sa rencontre avec Truc ainsi que la raison de ses multiples noms faisait un peu bâtard. Par conséquent, Morland préférait ne rien dire de tout ça.

Morland trouva assez impressionnant la fermeture des tiroirs de façon télékinétique ; c'était la première fois qu'elle avait devant elle un exemple des pouvoirs psychiques des Pokémon. Si la situation était plus appropriée, la chercheuse aurait probablement pris quelques notes pour son carnet personnel ; elle se jura de capturer un Pokémon psychique un jour, pour le faire tranquillement.

Quelle chambre ? Quelle CHAMBRE ? La demoiselle n'en avait aucune idée. Le papier était dans sa valise. Elle bredouilla un peu, sortant quelques petits "euh" et "je le sais, je dois m'en rappeler", avant de se souvenir que le dossier d'un élève devait probablement contenir son numéro de chambre. Morland feuilleta le carnet relié de ses doigts fins et finit par trouver l'information recherchée. Deuxième étage, très bien.

> Je suis au deuxième étage, je crois.

Voilà, ça, c'est fait. Morland ne savait pas trop où aller, et essayait de trouver des éléments pour se repérer facilement dans l'établissement. Cependant, elle décida d'abord d'essayer de se sociabiliser un peu.

> Si c'est pas trop indiscret, vous travaillez depuis longtemps ici ? Vous avez l'air de bien connaître l'endroit. Pourtant, c'est plutôt grand.

Pas super comme tentative de sociabilisation. Le Mélo s'en sortait un peu mieux ; il gambadait joyeusement partout, et sans que sa propriétaire ne l'aperçoive, essayait déjà d'escalader le pantalon du gardien, tout guilleret. L'innocence.
avatar
Akira Takahashi
Messages : 205
Nombres de Rp : 161
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 23 500 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]  Mer 21 Oct - 17:16


les escaliers


J’écoutais les informations données par la chercheuse à propos de son Mélo, trouvé seul dans une rue, un peu affaibli. Regardant le pokémon courir dans tous les sens et essayer de rattraper Acht qui allais beaucoup plus vite que lui, je me dis qu’il ne devait pas être dans un état catastrophique quand Morland l’a trouvé ; le petit pokémon fée était en bonne santé et débordait d’énergie. Un peu comme Acht en fait. La chercheuse sembla un perdue quand à ma question sur sa chambre, elle ouvrit rapidement le dossier avant d’annoncer qu’elle était au deuxième étage. Bien, il ne manquait plus qu’à y aller alors.

Faisant le chemin inverse pour retourner vers le hall et ensuite aller vers les dortoirs, j’invitais Morland à me suivre vu qu’elle ne connaissait pas les lieux quand je sentis un poids tirer sur mon pantalon, le Mélo s’était prit d’envie de faire grimpette apparemment et j’étais sa cible. Je le pris dans mes bras, ainsi la petite chose pouvais voir de plus près la Tarsal et faire connaissance entre type fée.

Si c'est pas trop indiscret, vous travaillez depuis longtemps ici ? Vous avez l'air de bien connaître l'endroit. Pourtant, c'est plutôt grand.

Je me plongeais quelques secondes dans mes pensées tout en continuant de marcher, quelques souvenirs me revinrent en tête de la période où j’étais moi-même élève ici :

Ça fait quatre mois que je travaille ici mais j’ai été élève il y a quelques années maintenant. Je connais l’endroit comme ma poche. Ne t’en fait pas, l’Académie est toujours impressionnante au début mais on s’habitue vite.

Nous nous dirigions vers le grand fléau de l’Académie : les escaliers, tout était grand, tout était beau mais personne n’avait pensé à mettre un ascenseur pour un accès plus rapide aux étages supérieurs. Bon il n’y avait que deux étages à monter mais après une dure journée de cours, monter les marches était plus difficile pour les élèves mais ils n’avaient pas à se plaindre, avec la surveillance de l’Académie la nuit, je devais les monter et descendre plusieurs fois dans la nuit ces escaliers. Nous commençons donc notre ascension quand Phi commença à s’agiter, je fronçais les sourcils en voyant quelques arcs électriques s’échapper de son corps, la Pharamp venait de capter quelque chose, ses oreilles bougèrent dans tous les sens quelques secondes avant de s’arrêter, attentive, elle laissa échapper quelques paroles et je la laissais partir voir ce qu’il se passait. Elle ne se fit pas attendre et redescendit rapidement les escaliers avant de sortir à l’extérieur, me laissant finir d’emmener Morland et son Mélo jusqu’à la chambre ; je rejoindrais la pokémon électrik après. Arrivé au deuxième étage, je posais les deux pokémons fée au sol avant de voir qu’Acht nous attendait déjà au milieu du couloir, l’Evoli n’avait pas attendu et s’était précipité pour partir devant mais avant de le rejoindre, il fallait trouver la chambre dans ce long couloir.




©Azayim

_________________
#CC0033

avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]  Mer 21 Oct - 23:00

Spoiler:
 

Morland était un peu anxieuse. Elle se demandait ce qu'il se passait avec le Pharamp de M'sieur Takahashi. Le Pokémon était parti de façon si soudaine qu'il devait sans doute y avoir une urgence. Mais l'air paisible du gardien et du Mélo, qui était dorénavant dans ses bras, firent envisager d'autres possibilités à Morland quant à l'absence de la créature jaune.

Peut-être était-elle simplement partie faire quelque chose de son côté ? Peut-être même, on peut toujours aller encore plus loin, le Pharamp était-il allé chasser. Avec le temps et les recherches, Morland avait appris à ne pas se fier aux informations connues et aux apparences pour juger une espèce étrangère. Elle avait pris connaissance, depuis à peine une semaine d'ailleurs, dans un livre exposant la thèse d'un chercheur obscur sur la chaîne alimentaire, l'existence d'une théorie mi-intéressante, mi-ridicule. Surtout ridicule. Mais comme la métaphore était plutôt mémorable, l'adolescente n'avait aucun mal à s'en rappeler et y repensait souvent ; comme dans la situation du Pokémon qui file sans prévenir.

La théorie portait le nom plutôt explicite de théorie M. Quelle est la signification du M, dites-vous ? Merlan. La théorie merlan. L'argument que cette dernière avance est qu'il ne faut jamais prendre des impressions pour une réalité ; ne jamais juger un être sur sa coquille. Par exemple, si un Ponyta est herbivore, il ne faut pas pour autant partir du principe que tout Pokémon aux traits équins sera, lui aussi, herbivore.

Le merlan est un poisson plutôt basique, plutôt moyen et même un peu laid. Il ressemble à beaucoup d'autres poissons qui se nourrissent essentiellement de vers et passent leur temps à fuir les prédateurs plutôt qu'à en être un. Le fait qui peut être ici surprenant, est que le merlan est en réalité plus un prédateur qu'une proie ; il se nourrit en effet de vers, mais aussi de crustacés (l'horreur de la vision de la coquille du crabe qui craque sous la pression de l'organisme de cet horrible poisson), de céphalopodes, de mollusques... Et d'autres poissons ! A ce niveau-là, on peut en déduire que cet animal, que nous croyions inoffensif, est en réalité un véritable prédateur pour tout ce qui ne représente pas un danger immédiat pour lui.
Le chercheur nous dit alors que cette théorie imagée peut s'appliquer à de nombreuses espèces. Si sa théorie paraît stupide, son contexte est en fait de démontrer que trop de scientifiques s'appuient sur des faits acquis pour continuer leurs recherches ; ils essaient de prouver une réalité qu'ils pensent avérée, au lieu de d'abord analyser en détail les éléments qu'ils possèdent, et d'en tirer une vérité, qui peut être en total désaccord avec ce qu'ils croyaient à la base. Voilà pour la théorie M.

Morland, dans cette théorie, se rappelait surtout de sa métaphore : elle s'imaginait donc le Pharamp croquer férocement des pauvres crabes innocents, qui ne pouvaient pas crier de douleur, étant des crabes. Les bruits de leur corps craquant qui cède peu à peu aux mâchoires du prédateur jaune fendaient le coeur de l'étudiante, qui essaya de ne plus y penser, et de se focaliser sur la recherche de sa chambre.

De toute façon, on a jamais vu un Pharamp en prédateur ; ce serait de la folie.

Mais autant se rassurer tout de suite. Afin de, bien sûr, avoir de nouvelles données pour rédiger les prochains rapports et mémoires.

> C'est normal que votre Pharamp s'en aille comme ça ? J'espère que je vous bloque pas.

C'était sincère. Si Morland mentait un peu, elle essayait d'être la moins hypocrite possible.

Le couloir était vraiment très long ; bizarrement, il ne semblait pas si peuplé que ça. Peut-être que les élèves n'étaient pas tous là, ou peut-être qu'ils étaient concentrés dans les autres étages, aucune idée. Quoi qu'il en soit, la chercheuse apprécia le sentiment de tranquillité que cet endroit lui inspirait, et le calme qu'elle voyait se profiler à l'horizon pour les quatre prochaines années. En dessous de chaque numéro de chambre était indiqué le nom de la personne qui l'habitait. Le Mélo, revenu sur la terre ferme, suivit sa propriétaire tandis que celle-ci essayait de ne pas trop tarder à trouver sa porte. Elle pensait au gardien en même temps. Il avait fait ses études ici. Morland se demanda si elle pourrait rester au même endroit aussi longtemps ; elle se voyait, certes, commencer et finir ses études dans l'académie d'Edénia, en revanche, sa vie professionnelle n'était imaginable que dans d'autres contrées. La recherche était aussi une excuse pour pouvoir voyager plus librement, sans subir les contraintes des badges et des concours. Afin de faire ses observations, la jeune fille devrait probablement partir observer les Pokémon dans leur milieu naturel. Et ça, c'est palpitant ! Ah ! Ah ah !

Aaaah !

Morland, Feliz ! C'était la bonne porte ! Notre future aventurière esquissa un sourire satisfait. Une bonne nuit de sommeil s'annonçait pour elle. D'un pas assuré, la grande rêveuse retourna voir M'sieur Takahashi, qui devait probablement chercher de l'autre côté, truc sur ses talons.

> J'ai trouvé ma chambre. Merci de m'avoir aidée, je sais pas ce que j'aurais fait sinon.

Elle laissa le silence reprendre ses droits durant quelques secondes, un peu gênantes, avant de continuer. Morland était embarassée de juste partir comme ça. Elle se dit qu'un peu de politesse ne ferait de mal à personne.

> Vous n'avez pas besoin d'aide, à part ça ? Enfin, vous devez être habitué, mais avec le Pharamp tout à l'heure, je demande quand même.

De toute façon, la chercheuse avait bien réfléchi à sa proposition. Plusieurs options s'offraient à son interlocuteur, et chaque conséquence avait été mûrement envisagée.

Les conséquences de la question de Morland

- [70%] Akira Takahashi répond non, c'est bon, c'est gentil de proposer. Il constate que Morland est polie et serviable, mais préfère la laisser dormir, ou bien il veut s'en débarrasser. = Morland s'en fiche, de toute façon elle est contente, elle a un matelas moelleux et une bonne couette, donc elle dit au revoir et elle va se coucher. C'est l'option la plus probable.
- [25%] Akira Takahashi répond oui, merci, c'est gentil de proposer mais ça te dérange pas hein ? Il constate que Morland est serviable, et la situation requiert peut-être la présence de deux personnes, puis ça lui fait quelqu'un pour discuter. = Morland s'en fiche aussi, elle va poser sa valise et elle le suit, parce que de toute façon elle a dormi, elle est pas si fatiguée et ça peut être intéressant + elle fait sa fayotte auprès du personnel comme ça en cas d'embrouille ça passera mieux. C'est peu probable, mais ça peut arriver.
- [5%] Akira Takahashi prend vraiment mal la demande et s'énerve contre Morland parce qu'il trouve que, franchement, elle est super insolente de penser qu'il a besoin d'aide, et que de toute façon, c'est qu'une sale petite loque qui ment et qui n'a même pas de nom pour son Pokémon, à part "truc-muche *keurkeur*". C'est vraiment très peu probable, mais qui sait, il est peut-être fatigué ? = Morland s'en fiche, elle va juste dormir après une petite révérence.

Comme on peut le voir, Morland avait pensé à tout. Elle était au taquet, et aussi, il faut le dire, assez satisfaite de sa réflexion. Quant à l'avis de Mélo... Il n'a même pas de nom, donc, il n'a pas d'avis à donner. De toute manière, si il n'était pas d'accord avec l'adolescente, il allait faire quoi ? Fuguer ? Bonne blague.
avatar
Akira Takahashi
Messages : 205
Nombres de Rp : 161
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 23 500 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]  Jeu 22 Oct - 20:33


Départ rapide


C'est normal que votre Pharamp s'en aille comme ça ? J'espère que je vous bloque pas.

Ah la question fâcheuse, non ce n’était pas normal qu’elle parte comme ça, il y avait un problème dehors et si c’était ce que je pensais, alors Shiro avait un sérieux problème quelque part avec Light. Mais il fallait qu’il tienne quelques temps le temps que je finisse mes affaires ici avec Morland. Ça ne servait à rien de lui faire peur. Je gardais un air tranquille pour ne pas inquiéter la chercheuse et lui répondit :

Ce n’est rien, elle a du sentir des ondes électriques ou quelque chose du genre.

Shiro avait du utiliser une attaque tonnerre afin de prévenir Phi, il ne devait donc pas être très loin si la Pharamp avait réussit à sentir l’attaque électrique, j’espérais que Light allait bien aussi, j’évitais de penser aux choses qui pouvaient se passer là ou ils étaient ; et si son père était en train de l’attaquer ? Bordel.

Bon, allez change toi les idées Akira, concentre toi sur la recherche de la chambre de la chercheuse, c’est bientôt fini. A tous les coups j’allais devoir manquer à ma fonction cette nuit encore. Je fus sortit de mes pensées quand Morland m’annonça qu’elle avait trouvé sa chambre, PARFAIT ! J’étais content pour elle, au moins elle allait pouvoir se reposer et commencer à s’installer. Mais avant qu’elle ne s’enferme dans son nouveau chez elle, elle me demanda si tout allait vraiment bien de mon côté et du côté de Phi et si j’avais besoin d’aide :

Ça ira, j’ai l’habitude de ce genre de chose et puis tu n’as plus le droit de sortir à cette heure et du dois encore t’installer.

Si Light et Shiro avaient un problème alors la source devait surement être des rockets et à partir de là, ce n’était même pas imaginable d’embarquer Morland dedans, qu’est ce qu’elle pourrait faire avec son Mélo hein ? Le petit pokémon est encore un bébé, il ne devait pas connaitre beaucoup d’attaques et une nouvelle fois, mêler Morland à des affaires personnelles avec des rockets n’annonçait que des problèmes pour elle alors autant qu’elle s’installe tranquillement dans sa chambre et reste tranquille, je gèrerai ça avec mes trois monstres. Mais avant de partir, je donnais une dernière information à Morland qui me semblait importante :

Pense à passer au secrétariat demain pour annoncer ton arrivée, je ne suis pas censé t’avoir donné ton dossier.

Sur ces derniers mots, je laissais la demoiselle après lui avoir souhaité une dernière fois la bienvenue à l’Académie et je repris le chemin des escaliers pour aller voir ou était Phi, dès que je fus hors du champ de vision de Morland, je descendis les marches à vive allure et couru à travers le hall pour atteindre l’extérieur en étant suivis en courant par Acht ; la Pharamp attendait avec Ruby, le Galopa de Light et me désigna la forêt. Sans perdre une seconde, je rentrais mes trois pokémons dans leurs ball, grimpa sur le dos de l’étalon et nous filâmes en direction de la maison hanté, on n’avait plus une minute à perdre.




©Azayim

_________________
#CC0033

avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]  Ven 23 Oct - 21:06

M'sieur Takashi était parti.

Parti comme l'éclair, comme préoccupé. Morland se sentait un peu gênée de l'avoir retenu à un moment pareil : mais elle avait apprécié le comportement du gardien, qui ne l'avait pas brusquée et avait même pris le temps de lui donner une dernière consigne avant de s'en aller.

Annoncer son arrivée au secrétariat demain matin, c'est noté.

Morland l'avait regardé partir jusqu'au bout du couloir. Elle s'était imaginé, dans sa tête, le jeune homme qui se mettait à aller de plus en plus vite pour vérifier ce que son Pharamp faisait, si il avait trouvé un crabe, un type louche, ou un type louche mort hein, qui sait. Vraiment malchanceuse, la jeune fille n'aurait été étonnée d'aucun scénario tant elle en avait vu dans sa vie, au niveau des situations improbables et particulièrement marquantes. En fait, à force, elle restait assez impassible face aux circonstances impossibles.

C'est marrant de se dire que la deuxième personne qui marquerait Morland et à qui elle parlerait vraiment devait être la personne que M'sieur Takahashi rejoignait, tandis que la chercheuse restait là, plantée dans le couloir, valise en main, plongée dans ses pensées.

Quoi qu'il en soit, Morland fit volte-face, et entra dans sa nouvelle chambre. Elle était plutôt sobre, plutôt tranquille.

Pas vraiment fatiguée, la jeune fille porta son Mélo insouciant et le posa sur son lit afin qu'il soit confortablement installé, avant de commencer à ranger ses affaires. L'adolescente fourra ses vêtements en vrac dans son placard, posa son petit ordinateur sur le bureau de plastique gris, très simpliste, installa son télescope -un très précieux cadeau d'une très précieuse personne, que la chercheuse ne voyait malheureusement plus. Elle n'oublia pas de brancher ses consoles, bien évidemment.

Enfin, Morland se changea, enfila son pyjama coutumier, se coucha sur son lit sans se mettre sous la couette, et s'amusa à faire pencher son Mélo à droite, puis à gauche, puis à droite, puis à gauche, à l'aide de ses deux paumes. Celui-ci avait l'air d'apprécier puisqu'il ne disait rien et se laissait bercer sans protester.

Même une fois la lumière éteinte, Morland prit un moment à s'endormir. Elle réfléchissait à ce que m'sieur Takahashi vivait. Pour une raison inconnue, la rencontre avec le gardien de nuit l'avait un peu marquée. Elle aimait bien les gardiens, ces gens qui ont l'air de faire un travail parfaitement banal et presque chiant, mais qui, pourtant, sont ceux qui vivent les meilleures aventures lorsque l'occasion se présente.

Peut-être que si elle n'aimait pas autant l'étude des Pokémon, Morland aurait été gardienne d'un quelconque endroit. Sur ces pensées aléatoires, l'étudiante ferma les yeux, et plongea dans un profond sommeil.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]  

L'art de faire une bonne première impression. [PV Akira | FINI ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La première impression est toujours la bonne ... [Maddy ♥]
» [NU] Première équipe Never used - Débutant
» Comment faire une bonne armée de la garde impériale?
» Retrouvailles en bonne compagnie (Pv : Ys)
» Failation jaioubliermonnom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-