Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Un chemin mystérieux au beau milieu de nulle part. [PV. Akatsuki Niwa]

avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un chemin mystérieux au beau milieu de nulle part. [PV. Akatsuki Niwa]  Dim 8 Nov - 22:13

L'atmosphère était grise et calme : le soleil, disparu. Il faisait jour, aux alentours de seize heures. Une pluie très fine, discrète et rafraîchissante, gouttait ici et là entre les feuillages épais des arbres de la forêt d'Edénia. Les Pokémon s'abritaient avant que l'averse ne devienne trop lourde, et seuls quelques individus courageux restaient à l'extérieur.

Parmi ces irréductibles explorateurs, une humaine. En treillis, vêtue d'une veste grise et d'une fine mais longue écharpe kaki, la jeune fille était en train de recouvrir son nez et sa bouche de l'étoffe, se donnant l'air d'un ninja tout droit sorti de l'armée. L'adolescente, équipée d'un grand sac-à-dos, cherchait des espèces de Pokémon qui ne sortaient qu'en cas d'averse. Son crâne était recouvert d'une capuche grise assez large pour lui éviter de détremper sa tignasse blanche. Sur son épaule, emmitouflé dans la grande écharpe, un petit Chovsourir somnolent, bercé par le bruit des gouttes s'écrasant sur la végétation environnante.
Morland n'avait pas réussi à réprimer son besoin d'aventure. Elle avait essuyé de nombreux cours ennuyeux, et commençait à ressentir les effets de sa toute nouvelle addiction à la découverte et l'adrénaline. Tout avait commencé le soir où la citadine avait observé le combat entre la jeune femme aux cheveux roses et un voleur sans scrupules sur le toit de l'école. Ensuite, elle avait été faire une excursion loin de l'académie, dans la chaîne de grottes, et, étrangement, le sentiment de danger et d'adrénaline que lui avait conféré le Galegon (plutôt) hostile à ce moment-là avait eu l'effet d'un déclic sur le mental de l'originaire de Féli-Cité.

Assidue, travailleuse, même si pas si ponctuelle, la frêle étudiante s'était trouvé l'âme d'une aventurière, d'une globe-trotteuse. Faute de mieux, elle s'était enfoncée dans la forêt non loin de l'académie, malgré la pluie qui se faisait de plus en plus gênante, automne oblige. Pour ne pas l'embêter, la chercheuse avait laissé son Mélo roupiller dans sa chambre, de peur de perdre la petite créature qui était susceptible de vouloir se faire la malle dans les bois. C'est un bébé, après tout.

Morland prit quelques notes, ici et là, sur la nature qui l'entourait. Elle écrivait tout sur son téléphone, le protégeant de l'averse en s'abritant sous les arbres. Bientôt, la demoiselle était allée si loin, si profondément dans la forêt, qu'elle commença à rencontrer des sortes d'arbres qui n'existaient pas à l'orée des bois. Alors qu'il avait disparu depuis bien longtemps, un petit chemin s'imposa aux yeux de la jeune fille, qui fronça les sourcils, perturbée. Pourquoi un chemin ici ? Curieuse, Morland le suivit, marchant précautionneusement sur l'herbe autour pour ne pas s'enfoncer dans la boue. Nagel, sur son épaule, ne semblait pas dérangé par l'action tout autour et s'était endormi d'un sommeil de plomb, recouvert par l'écharpe en grande partie.
Un bruit sourd commença à se faire entendre, comme si des rapides n'étaient pas loin. Franchement étonnée, la chercheuse continua sa route. La végétation était beaucoup plus sauvage ici qu'aux abords des bois. Morland se demanda si certains promeneurs s'étaient déjà perdus par ici, en confondant ce chemin avec celui menant vers la sortie.

Alors qu'elle était en train d'évoluer parmi les herbes et autres racines, l'exploratrice d'un jour trébucha lourdement sur un Keunotor qui partait se mettre à l'abri : poussant un cri de surprise, l'adolescente sursauta de plus belle lorsqu'une volée d'Aéromites volèrent en sa direction, paniqués par le bruit soudain. Dans une réaction totalement justifiée par l'urgence de la situation, la demoiselle protégea Nagel de ses deux mains avant de foncer à l'aveugle au beau milieu du groupe de Pokémon hystériques, sans prendre le temps d'enregistrer quoi que ce soit dans son pokédex.
Le calme finit par revenir, seulement troublé par le bruit de la pluie et d'un son fort et proche. En levant la tête, l'étudiante n'en crut pas ses yeux.

Une cascade coulait à torrents et se déversait dans une rivière souterraine, entourée d'arbres à l'apparence plus exotique et qui avaient parfois poussé totalement de travers, comme pour se frayer une place dans ces bois déjà bien denses. Le plus incroyable était la bâtisse qui reposait à côté ; un endroit qui avait l'air d'un sanctuaire, comme venant d'un autre temps. Le chemin menait en fait à son entrée, précédée par de petits escaliers. Les murs étaient gravés de symboles anciens, et la brume créée par la légère pluie donnaient un aspect presque irréel, miraculeux, à cette trace de l'Histoire perdue au beau milieu de nulle part. Il y avait sur quelques arbres alentours des marques récentes, qui étaient probablement là pour dire "laissez tombez, on l'a trouvé avant vous". Logique. La forêt est si près de l'académie ; ça serait stupide qu'un endroit aussi exceptionnel n'ait toujours pas été découvert.

Néanmoins, Morland, les yeux brillants et dévorée par la curiosité, entreprit de prendre en photo le sanctuaire sous toutes ses coutures. La chercheuse passa délicatement ses doigts sur la surface du grand bâtiment en pierre, comme pour vérifier la réalité et la véracité de ce qu'elle avait trouvé.
L'adolescente décida de rester là un moment, et continua à explorer son petit paradis, prenant ici des notes, et là des échantillons de végétation -pour son nouvel herbier. Pendant ce temps-là, la pluie ne s'arrêtait pas de tomber.

Mais quelle importance ?
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un chemin mystérieux au beau milieu de nulle part. [PV. Akatsuki Niwa]  Mar 17 Nov - 5:07


Je marchais dans la forêt paisiblement depuis déjà… Ehum. Quelques heures… Pas que cela m'enchantait maintenant, mais je n'y pouvais rien… Disons que j'avais eu la merveilleuse idée de partir me perdre entre des arbres et des arbustes, aujourd'hui… Bah ouais. Ce n'était pas prévu que je paume au début… Avoir su, je serais restée dans mon lit en cette journée plutôt banal vu le temps qui squattait le ciel en se moment. Bref, ce qui était fait, était fait, n'est-ce pas ? J'avais tout de même pris le temps de mettre mon manteau imperméable vert kaki, mieux vaut prévenir que guérir, selon moi. Marchant a l'improvise, puisque je ne savais même pas dans quelle direction aller pour avoir une petite chance de rentrer à l'académie. La petite Aura avait pris placer sur mon épaule droite, tout en humant l'air par moment. Après tout, étant aveugle c'était un peu sa seule façon de se repérer légèrement… Malgré, que non, je ne crois pas qu'elle pouvait se repérer ainsi, mais bon…

Je levais ma tête vers le ciel lorsqu'une fine pluie commençait à tomber sur nous. Après quelques longues secondes à rester ainsi sans réaction, ce fut les cris de la jeune Evoli sur mon épaule qui me rappelait que si je ne foutais absolument rien on allait surement terminer trempé à la longue… Prenant le capuchon de mon manteau pour le rabattre sur ma tête doucement, tandis que la jeune fennec avait réussi à passer entre mon cou et le tissu imperméable de l'habit. Par chance, qu'elle était plutôt petite celle-là… Certes, ce n'était pas des plus confortable pour moi et surement pas pour Aura, mais c'était mieux d'être ainsi que de laisser mon amie prendre l'eau. Remarque la pluie n'était guère forte pour l'instant. Malgré se temps plutôt ennuyeux et notre situation actuelle, j'étais particulièrement calme contrairement aux divers Pokémons sauvages autour de nous.

Arrêtant de marcher lorsqu'un bruit plutôt grave se fit entendre… Ce que c'était ? Je n'en avais aucune idée… Cela pouvait bien être des Pokémons des alentours qui filaient se mettre à l'abri de l'averse à venir ou bien autres choses… Disons, que ma curiosité m'aurait bien poussée à aller vérifier ce que c'était, mais Aura en avait décidée autrement sans le vouloir… Ouais. L'Évoli avait sursauter sur le coup, faisant tomber ma capuche à la renverse dans ce même mouvement, tandis que la petite créature avait terminée son parcours par terre et avant même que j'arrive à la rattraper ou bien tenter de la calmer celle-ci avait déjà filée à toute vitesse dans une direction au hasard... Chose qui était tout sauf bien en général et surement encore pire quand t'es aveugle… Alors que je m'apprêtais à vouloir suivre mon Pokémons, ce fut un Rhinorcorne qui m'en empêcha sur le coup… Malgré qu'il ne fit que passer en coup de vents, celui-ci m'avait tout de même retarder… Ouais. Chouette, moi qui voulais voir ce qui causait un vacarme pareil… Bah ! J'avais surement ma réponse… Mais toute chose en son temps et la cela n'était guère le temps pour ça ! Commençant à courir dans la même direction que mon Évoli, pour arrêter après un certain temps et simplement me mettre à beugler son nom…


•••••


Pendant ce temps, l'Évoli qui avait fini par arrêter de courir, lorsqu'elle avait trébuchée sur une racine, commença à paniquer puisqu'elle réalisa qu'elle était rendu seule… N'ayant aucune vision la petite continuait à avancer, tout en humant l'air tentant de pister une odeur quelconque qui pourrait l'aider à retrouver sa maitresse ou bien n'importe qui pour l'aider… Je ne compterais guère le nombre de fois où la petite avait du trébucher sur un peu tout ce qui était autour d'elle… Par chance, Aura ne c'était pas pris d'arbre ou roche en pleine poire. La jeune fennec arrêta lorsqu'une odeur humaine arriva à ces narines. Certes, celle-ci lui était inconnu, mais osef disons qu'elle s'en foutait un peu pour l'instante. Par chance, qu'elle était encore toute naïve la petite… L'Évoli ce serait bien arrêtée près de l'humaine, mais ne pouvant pas mesurer la distance, cette dernière avait finie par lui rentrer dedans, pour terminer sur le derrière en couinant…


•••••


Certes, la végétation autour de moi avait commencée à changer entre temps, mais disons que j'étais trop préoccupée pour m'en rendre compte… Apercevant bien vite Aura près d'une jeune femme au loin, je m'étais mise à courir vers les deux sur le coup.

- Aura, ne me refait plus un coup pareil, toi… Lançais-je, tout en reprenant un peu mon souffle et calme. – Dé… Désolée, si elle ta embêter. Terminais-je, tout en soupirant légèrement, pour enfin, réaliser que l'endroit était plutôt impressionnant pour un lieu cacher dans une forêt. Où étais-je encore tomber ? Je ne savais point…
avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un chemin mystérieux au beau milieu de nulle part. [PV. Akatsuki Niwa]  Sam 21 Nov - 21:52

Surprise par le choc, Morland tituba un instant, ne s'attendant vraiment pas une collision aussi soudaine.
Un petit couinement retentit. La demoiselle baissa ses yeux azurés, notant alors la présence d'un petit Evoli qui n'avait rien à faire là, et qui semblait tout aussi sonné que la chercheuse.
Attendrie, Morland consentit à stopper ses recherches quelques instants pour s'accroupir auprès de la créature. Elle souriait doucement, observant la petite chose avec cette particulière tendresse que les humains ont généralement pour les êtres innocents et dénués de quelque vice que ce soit.

Tout d'un coup, des bruits de pas.

Morland dirigea son attention vers le bruit inédit ; à la vue de la silhouette humaine qui se dirigeait vers l'Evoli et elle, il ne faisait presque aucun doute qu'il s'agissait du propriétaire du petit renard.
La jeune fille était menue, l'allure un peu mélancolique. Sa chevelure singulière arborait un mauve bleuté, ou peut-être l'inverse : elle était habillée simplement, et la mèche de cheveux qui lui couvrait la moitié du visage lui donnait un air un peu rock, sinon mystérieux. Les coiffures "semi-dark", comme Morland aimait à les appeler, ça faisait penser la chercheuse à des couvertures d'albums de rock ou de métal : parfois aux emos, bien que ces spécimens là soient beaucoup plus voyants. Plus généralement, ça évoquait à l'adolescente des types parfois pas très confiants, un peu réservés, ou bien juste darks sur les bords.

C'est amusant de voir comme on peut facilement deviner les grands traits d'une personne en observant son physique attentivement : malgré quelques exceptions, on différenciera tout de suite un extraverti d'un introverti, un intello d'un fêtard, un bad boy d'une crevette chétive, une cruche d'une artiste en herbe. Tout se joue sur la coiffure, le style vestimentaire, la peau et le regard. Morland aime bien inventer des histoires et des caractères aux gens. Parfois, elle se trompe. Parfois non.
Mais c'est le boulot d'une chercheuse, d'analyser, de toute façon.

Après que, tout en reprenant son souffle, la jeune femme s'était adressée à son Evoli (Aura ? C'est joli, Aura) puis ensuite à notre exploratrice d'un jour, cette dernière haussa les épaules, l'air de dire "c'est rien". Face aux gens moins imposants par leur présence (pas comme cette nana aux cheveux roses), Morland se sentait plus à même de parler et d'agir normalement.

> C'est rien, elle ne m'a pas embêtée du tout, elle est adorable.

Cela dit, la chercheuse se demandait comment l'autre mécheuse avait fait pour arriver là. L'averse s'intensifia, tout d'un coup. Nagel, réveillé par le vrombissement de la pluie, se débrouilla pour s'enfouir sous un tas d'étoffe, cherchant à se mettre à l'abri. Le bruit était d'autant plus fort que les gouttes s'écrasaient dans la cascade et le ruisseau, et que la zone du sanctuaire était à découvert.

> Euh, je pense qu'on devrait se mettre sous les arbres.

Ajoutant le geste à sa parole, l'adolescente contourna la boue avec soin et se fraya un passage parmi les arbres, plissant les yeux pour ne pas se prendre des éclaboussures dans la figure. La petite cascade gagnait en volume avec tout ça. La chercheuse attendit quelques minutes, toisant d'un air songeur l'antique bâtisse qui lui échappait à cause d'une pluie torrentielle, avant de penser à satisfaire sa curiosité.

> Tu es venue par ici parce que tu avais perdu ton Pokémon, ou bien tu connaissais déjà l'endroit ?

Pause. Morland regarda ses pieds, puis Nagel, Aura. La jeune femme.

> dans les deux cas, je pense qu'on devrait essayer de rentrer avant que la pluie soit vraiment trop gênante. Enfin, à part si tu veux rester un peu par ici, hein.

Tout en prononçant ces mots, la demoiselle scrutait le regard de son interlocutrice, avant de baisser les yeux vers son nez, ses lèvres, dérangée par le fait de se confronter au regard d'autrui. Il était rare que Morland fasse des propositions à des inconnus, mais quelque chose lui disait qu'être seule pour sortir du coeur d'une forêt plongée dans une pluie d'enfer pouvait s'avérer périlleux.





InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un chemin mystérieux au beau milieu de nulle part. [PV. Akatsuki Niwa]  Mar 1 Déc - 10:16


Lorsque la fille se pencha vers la jeune fennec, celle-ci n'eut aucune réaction particulière, puisqu'elle ne voyait pas grand-chose. Aura se relevait tout de même, tout en se brassant  la tête de droit à gauche, toujours légèrement sonnée par le petit choc. Par contre, au simple son de ma voix qui n'était surement pas des plus douce, mais bon, Aura y était habituée, cette dernière c'était tournée vers moi, tout en marchant pour venir me rejoindre. Disons qu'elle s'était arrêtée seulement quand sa tête était venu toucher mes jambes.

Hum. C'était déjà une bonne chose que la fille n'en voulait point Aura ou moi. Certes, si elle m'en aurait voulu, je n'en aurais guère fait un drame aussi. Restant neutre, malgré que j'étais plutôt rassurer qu'elle ne lui en veuille point. Bah ouais, je n'avais jamais été la fille la plus souriante, enjouer et tout ce qui va avec, dans la vie. Enfin, avant même que j'avais eu le temps de dire quoique ce soit, ce fut la pluie qui vit nous déranger… Celle-ci s'instanciait grandement et bien rapidement. Bien vite, je me penchais dans le simple but de ramasser Aura, pour ensuite remettre mon capuchon en place sur ma tête. L'était toujours pratique ce petit  manteau dans ce genre de situation.

- O-Oui. Ça serait mieux.

Ouais, l'idée de la jeune femme était surement la meilleure chose à faire dans notre situation. Suivant en même temps l'autre fille. Bon, j'avais déjà hâte à la base de retrouver l'académie, mais là c'était encore pire… Vivement que je rentre pour passer sous la douce, moi… Je m'étais simplement servi de mon bras pour éviter de recevoir toutes l'eaux qui s'accumulaient sur les feuilles d'arbres, lorsque celle devant moi se frayait un chemin. Rhaa. Que ce temps de merde commençait à me saouler grave. Bon, maintenant qu'on était un peu plus à l'abri, je posais mon regard sur cette dernière qui avait plutôt une drôle de question... Puis après une petite pose venant de son interlocutrice, elle lança un truc tout à fait logique. Ouais. Ce n'était pas moi qui allais lui dire non ici. Cette forêt, je commençais à l'avoir où vous pensez depuis les deux ou peut-être trois dernières heures.

- Hum. Parce que je me suis perdu en premier, puis après que j’ai perdu mon Pokémon… Hum. Hum. Ouais, vu comme ça, on fessait une belle équipe de paumée… - Je n’ai vraiment rien contre le fait de rentrer, puisque c’est ce que j’essaie de faire depuis les… ehuummm… Disons, les quelques dernières heures…

Voilà, c'était dit. Ouais, je n'avais jamais été le genre de personne à avoir peur d'avouer ce genre de choses. Je n'avais jamais vraiment été gênée non plus, chose qui aidait surement. Sans pour autant chercher le pourquoi elle m'évitait du regard direct, je repris la parole, puisque je venais bêtement de réaliser, que je ne savais absolument pas avec qui j'étais.

- Ah ! Sinon, j'm'appelle Akatsuki. Comme tu la déjà entendue, elle s'est Aura. Elle est aveugle de naissance.

Evoli qui laissa entendre un léger crie joyeux à sa petite présentation, sans pour autant regarder la jeune femme, puisqu'elle ne savait pas vraiment où elle était positionnée.
avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un chemin mystérieux au beau milieu de nulle part. [PV. Akatsuki Niwa]  Ven 11 Déc - 18:54

attend, attend. Les quelques dernières HEURES ? Cette nana avait passé les quelques dernières HEURES à errer dans cette forêt parce qu'elle s'était perdue ?
Ah non mais là, il faut le vouloir.

C'est ce que Morland avait immédiatement pensé. Elle ne se risqua pas à le dire tout haut, de peur de vexer son interlocutrice : il faut dire que la chercheuse a toujours eu un sens de l'orientation plutôt bon. Elle ne s'est jamais vraiment perdue quelque part à moins de n'avoir aucun point de repère. Oui, on peut dire que Morland possède une très bonne mémoire visuelle et un excellent sens de l'espace.
C'est quand même rigolo de savoir que cette fille ET son Pokémon étaient foutus de se perdre dans cette forêt. La réflexion avait arraché un petit sourire à notre demoiselle aux cheveux blancs.

Lorsque l'autre fille se présenta avec sa partenaire, Morland nota avec une certaine surprise que les coïncidences, finalement, existent. De tout le campus, en sortant avec son Nagel malvoyant, la chercheuse devait tomber sur une Evoli aveugle ! Eh bah, ça alors.

> Pour moi, je suis Morland, et le Pokémon sur mon épaule est Nagel. C'est marrant, parce qu'il est comme aveugle aussi, puisque son sonar est défectueux. Coïncidence. (Elle marqua une pause, en fixant ses chaussures boueuses, avant de parler à nouveau), Tu as de la chance, je sais assez bien m'orienter par ici. Par contre on est assez loin dans la forêt, ça nous prendra au moins quarante-cinq minutes de sortir d'ici...

Pensive, l'adolescente écouta la pluie un instant. Celle-ci gouttait à travers les arbres par endroits. Les couleurs de la forêt, sous l'averse, étaient ternes ; mais l'atmosphère, auprès de ce sanctuaire, était toujours aussi solennelle. Enfin, c'est comme ça que Morland le ressentait.
Franchement, en y pensant, si elle avait été seule, la chercheuse serait bien restée sur place pour étudier la bâtisse : au pire des cas elle se serait abritée à l'intérieur.

Bon, pas la peine de ruminer.
Mais quand même, quoi.
Roh, un si bel endroit.
...

Morland fit signe à Akatsuki de rester là un instant. Parce que, je cite : j'arrive, je check juste un truc près de ce sanctuaire.

La chercheuse s'aventura de nouveau sous la pluie, se couvrant avec sa capuche tout en créant un petit abri douillet avec son écharpe pour Nagel, qui bâilla mollement. Près de cet étrange autel, l'étudiante en fit un tour rapide, avant d'y entrer.
L'intérieur du sanctuaire était plutôt sympathique. Enfin, pour un amateur d'antiquités. Les murs étaient peints de fresques, héritages de civilisations éteintes il y a des siècles : dans la salle trônait un petit autel. On pouvait aller dans d'autres pièces, mais Morland s'approcha tout d'abord du petit monument : elle allait le caresser de la main.

Tout à coup, un bruissement retentit : comme des feuilles qui se frottaient l'une à l'autre. Un Tengalice apparut alors, visiblement en rogne.

Morland ne prit pas cinq secondes à faire le lien : elle se dit immédiatement que ce Pokémon s'était sûrement donné la mission de veiller sur le sanctuaire -notamment sur les reliques que celui-ci contenait. Elle essaya de faire un pas vers la créature, fascinée.

Le gardien secoua ses bras, et grâce aux feuilles de ceux-ci, généra une puissante bourrasque de vent.

Notre infortunée exploratrice en herbe perdit promptement l'équilibre et fut entraînée contre l'un des murs à cause du vent : avec un hoquet, elle entendit son dos craquer. Nagel se mit à pousser des cris aussi puissants que stridents, tout en mordant le manteau de sa propriétaire, trop fortement enroulé dans l'écharpe pour pouvoir se dégager.
En essayant de se relever, Morland glissa à nouveau : la deuxième tentative permit à la demoiselle de se remettre sur ses deux pieds et de sauter de l'autre côté du mur avant que le Tengalice ne génère une nouvelle bourrasque : elle décampa ensuite le plus vite possible, Nagel hurlant toujours depuis son épaule.
Morland décida dans l'urgence de zapper les explications et entraîna Akatsuki par son bras un peu plus loin dans la forêt : on entendait toujours les pas vivaces du gardien, et des bourrasques bousculèrent les deux jeunes filles dans leur course, faisant occasionnellement trébucher Morland.

Au bout d'un moment, le calme revint.

Complètement essoufflée, notre chercheuse s'assit sur une pierre à peu près sèche -il pleuvait toujours des cordes. Entre deux respirations haletantes, elle se justifia pour ce qui venait de se passer.

> Bon, en gros, y'avait ce Tengalice dans le sanctuaire. Les Tengalice sont des Pokémons en général très vieux et très sages, certains ont plus de cent ans, ils vivent très longtemps. Comme t'as pu le voir, ils génèrent un putain de vent avec leurs feuilles, et euh, je crois que celui-ci protégeait l'autel. Il devait dormir ou être ailleurs quand je suis arrivée. Je suis désolée.

Au moins, les deux étudiantes avaient déjà parcouru un bout de chemin. Et rapidement, qui plus est. Mais Morland sentait une douleur lancinante s'étendre dans son dos : bonjour les bleus. Heureusement, ses nombreuses couches de vêtements avaient un peu amorti le choc.

C'est sûr qu'en plein coeur de la forêt, le danger guette.


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un chemin mystérieux au beau milieu de nulle part. [PV. Akatsuki Niwa]  

Un chemin mystérieux au beau milieu de nulle part. [PV. Akatsuki Niwa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» début de l\'aventure: Perdu au milieu de nul part
» rendez-vous mystérieux
» Nuage mystérieux , j'espère que tu as du courage ![Nuage Mystérieux mais sinon , libre ^^]
» [Flashback] « Mon amour, je t'ai vu au beau milieu d'un rêve... » ft. Moïra Fisher
» Un personnage mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: LES ALENTOURS DE L'ÉCOLE :: La Forêt :: Le Sanctuaire-