Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]

InvitéInvité
MessageSujet: Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]  Dim 15 Nov - 17:14

Takeshi marchait encore dans la forêt ne sachant pas si ses souvenirs qu'il venait de recouvrir étaient faux ou vrai. Perdu il marchait sans vraiment regarder où il mettait les pieds et se trébucha sur une racine qui le fit dégringoler  une petite pente et s'en sorti sans aucune égratignure, plus de peur que de mal dit-on. L'étudiant se releva, un peu sonné par la chute inattendu, il regardait autour de lui pour voir à peu près où il avait bien pu tomber. Le dresseur se recoucha dans l'herbe pour réfléchir calmement à la situation, ses souvenirs étaient toujours flou et ne comprenait pas comment cela était arrivé. Il se rappelle le début d'une journée où il devait se rentre à un point de rendez-vous pour qu'il soit averti de l'emplacement de la nouvelle base de la Team Rocket mais au lieu de ça, le noir troublait ses souvenirs. Une journée basique à l'académie comme si il ne s'était jamais rendu à ce rendez-vous, deux souvenirs différents qui se déroulent durant la même journée… Takeshi était en train de repenser aux personnes qui le regardaient d'un certain œil en ville, une coïncidence ? Le jeune dresseur ne savait plus trop ce qu'il devait en penser de cette affaire. C'est en relevant la tête qu'il put constater qu'il avait atterri devant une magnifique cascade qui se plongeait dans un lac. La beauté de l'environnement laissé Takeshi bouche bée. Le garçon fit sortir sa petite Corayon pour qu'elle puisse profiter de ce magnifique diaporama et l'eau d'une incroyable transparence qui pourrait presque donner envie au jeune homme de faire trempette, comme un Magicarpe oui.

La Corayon ne se fit pas prier pour sauter dans l'eau tandis que Takeshi pouvait observer des pierres qui émergaient de l'eau, ne pouvant pas résister à la tentation, le dresseur commença à sauter sur la première pierre en mettant ses bras tendu pour ne pas perdre l'équilibre et tomber dans l'eau habillée. Quelques pierres étaient mouillées et pouvait donc potentiellement faire glisser le dresseur à son arrivée sur celle-ci, il fallait redouter d'effort pour ne pas tomber, comme un Ramoloss oui.

Petit à petit, Takeshi se rapprochait de la seconde rive avec les pierres émergées. Encore de saut pour y arriver sans encombre, sans trop de peur le dresseur avait franchi l’épreuve assez facilement. Grâce à cela il avait pu oublier ses soucis pour quelques minutes mais la réalité rattraper vite Takeshi qui se demandait toujours ce qui avait bien pu se passer cette journée. La Team Rocket aurait découvert sa trahison ? La Team Plasma avait eu vent du changement de base et avait lancé un assaut ? Mais pourquoi le dresseur ne s’en souviendrait plus ? Se serait-il fait capturer et altérer sa mémoire ? Basile l’aurait trahi et a lancé un assaut cette journée ? Tant de questions que Takeshi ne pouvait répondre…  Perdu dans ses pensées, le dresseur ne remarquait même plus son Corayon qui s’amusait à remonter le courant d’eau et la cascade, comme un Barpau oui.

Toutes les affaires de Takeshi se trouvaient encore à l’académie, à part ses Pokémons qu’il avait préalablement pris il y a quelques jours à cause d’un mauvais sentiment. Il sorti son œuf de son sac à dos pour voir si il n’avait aucun problème, heureusement il ne faisait pas trop froid encore vu la saison mais l’Hiver approcher petit à petit il fallait faire attention. Si la chaleur était au rendez-vous, Takeshi aurait surement fait un petit tour dans le lac pour tenir compagnie à sa Corayon, comme un Poissoroy oui.

Le Soleil rayonnait au-dessus de Takeshi, celui-ci décida de se mettre sous un arbre à côté de l’eau pour faire une petite sieste, le temps que Corayon puisse s’amuser et faire le plein d’énergie dans l’eau, comme un Stari oui.


Dernière édition par Takeshi Yamamoto le Jeu 19 Nov - 17:06, édité 1 fois
avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]  Mar 17 Nov - 19:21

Je trouve que mes Pokémon et moi formons une véritable équipe de bras cassés.

En effet, entre celle qui ne parvient pas à courir sur quelques mètres sans s'essouffler, celui qui est trop petit pour comprendre des phrases complexes et le dernier qui est quasiment aveugle, je pense qu'on tient là trois phénomènes assez consternants. Une véritable équipe de bras cassés, quoi, je viens de le dire.
Cela faisait quelques jours déjà que je pensais essayer de remédier à ça. Malheureusement, soit la météo n'était pas d'accord avec moi, soit je me sentais plutôt d'attaque pour bosser ou explorer un nouveau coin, soit j'avais la flemme, soit j'avais cours. Le seul moment où j'avais réussi -miracle !- à obtenir quelque chose d'un de mes partenaires, ce fut grâce à un type étrange rencontré totalement par hasard, et qui prit l'une de mes piques au sérieux. Du coup, mon Mélo connaît l'attaque Frappe-Atlas. Personnellement, je ne sais pas vraiment si je trouve ça classe ou parfaitement ridicule.

Aujourd'hui, je m'étais levée d'aplomb pour aller à un cours de biologie Pokémon. Matière que, naturellement, j'appréciais beaucoup en tant que chercheuse, puis même sur le plan personnel, ce sujet m'a toujours paru vraiment passionnant. Je pense qu'il correspond un peu à mon style d'observation un peu passif, pas très impliqué. Bref.
Toute guillerette, je me rendais à la salle de classe tel le petit chaperon rouge, mon manteau d'automne noir volant jusqu'au bas de mes genoux, eux-même recouverts par un pantalon beige pile à ma taille. Lorsque j'aperçus l'attroupement d'élèves devant le panneau d'annonces, je me décidais à les rejoindre, pour finalement m'apercevoir que... Mon professeur était absent. Génial, parfait ; dans ces situations, je me réjouis autant que j'en pâtis, parce que me réveiller pour rien n'est pas dans mes hobbies préférés. Mais d'un autre côté, avoir un peu de temps libre n'est pas plus mal.

Temps que je comptais mettre à profit pour m'occuper de mes petits compagnons.
Autant lier l'utile à l'agréable, j'allais profiter de cet entraînement pour visiter un nouvel endroit encore jamais vu ; mais lequel ? Tandis que mon regard se dirigeait vers le ciel clair et ensoleillé, le lac m'apparut comme une évidence. Il faisait un peu trop frisquet pour s'aventurer à la plage, et rester en intérieur ou sous les arbres par un temps pareil serait criminel.

Une dizaine de minutes plus tard, j'avais reposé toutes mes affaires mis à part mon téléphone, et je marchais d'un pas tranquille vers le lac. Pas certaine de savoir où il se trouvait ; mais je pouvais me fier à mon instinct. Mon sens de l'orientation est plus sûr que celui de beaucoup d'autres.
Peut-être, me disais-je dans ma tête, pourrais-je entraîner Nagel à se démerder avec son mauvais sonar. Trouver des techniques afin d'aider un Pokémon handicapé me paraissait être un sujet d'étude vraiment stimulant. Encore plus en ayant le sujet parfait sous la main.

Oh, Nagel, tu vas en voir passer, des expériences.

Après un court passage en forêt, que je connaissais à présent mieux depuis ma rencontre avec l'Evoli aveugle et sa propriétaire, la grande étendue d'eau du lac m'apparut : certes un peu mystique, mais moins que le sanctuaire, l'endroit était vraiment enchanteur, et j'étais plutôt super contente de mon choix : tout comme Mélo, qui secouait ses petits bras en poussant des cris exaltés. La question était maintenant de trouver un coin tranquille pour m'installer : à ma grande surprise, il n'y avait presque personne aux abords du lac. Ce qui faisait vraiment bizarre, vu le soleil qui rayonnait.

En plissant un peu les yeux, ma main me servant de visière, j'aperçus un petit chemin de pierre près d'une grande cascade, dans l'eau. Cette dernière était jolie, voire carrément belle, et j'étais irrésistiblement attirée par elle, en tant qu'amoureuse de la nature et exploratrice en herbe. Au loin, je discernais un jeune homme : peut-être pourrait-il prendre soin de mon Mélo pendant que je m'occuperais de Nagel -actuellement installé sur mon épaule- ?
Ouais, ça sera sûrement possible. Il n'y a qu'à demander, pas vrai ? Hein ?

Mon Mélo dans les bras, je me mis à sauter sur la première pierre. Passablement déséquilibrée par mon truc ainsi que Nagel sur mon épaule gauche, je manquais de glisser sur la surface humide. Je recevais de temps en temps de petites gouttes d'eau, éclaboussures qui provenaient directement de la chute d'eau.

Deuxième pierre. Troisième, la réception sur la quatrième fut une catastrophe.
La rive était pourtant proche, mais la semelle de mes converses usées glissa bêtement sur les bords irréguliers du caillou : dans un mouvement de panique, je couinais (QUELLE HONTE, MERDE), avant de lancer dans un élan désespéré mon Mélo et mon téléphone sur la rive où était allongé le jeune homme : j'entendis le cri du petit Pokémon, surpris, fendre l'air, avant de sentir Nagel s'envoler et de sombrer dans l'eau glacée.
Fugace, l'image d'un petit Corayon m'apparut, puis mon nez se remplit d'eau, m'empêchant de respirer et me faisant mal, avant que je parvienne tant bien que mal à m'accrocher à un caillou, me traînant cahin-caha vers la terre. Je hélais le jeune homme, trempée et irritée : déjà faible à la base, le poids de mon manteau mouillé m'empêchait complètement de me hisser sur la rive, et je toussais pour évacuer l'eau de mes poumons. J'entendais mon Chovsourir voler frénétiquement, paniqué, et mon Mélo courir en rond en criant.
Mon téléphone ? Je sais pas.

Plus jamais d'idées aussi foireuses. Sauter sur des cailloux, c'est pour les gens adroits.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]  Jeu 17 Déc - 9:16

Sans même s'en rendre compte, le jeune dresseur s'était assoupi sur la rive du lac, pendant que son Corayon pataugeait dans l'eau. Les rayons du Soleil arrivaient à se frayer un chemin entre les feuilles des arbres pour atteindre le visage du garçon allongé. Cela ne le dérangeait pas tant qu'il n'avait pas la lumière directement sur les yeux et trouvait ça plutôt agréable au contraire, la sensation de chaleur sur son visage qui l'apaisait et l'aider à se détendre. Takeshi passait une très bonne journée allongée à ne rien faire, sauf si on peut considérer que se détendre est une occupation. Mais le calme fut très vite brisé par un bruit assez hors du commun que le jeune homme ne put identifier juste au son. Une voix féminine mais un bruit qu'il n'avait jamais vraiment entendu d'une voix humaine, il ouvra les yeux pour voir ce qu'il se passait et ne fut pas déçu de la scène. Un Mélo volant et une fille dans le lac, son Pokémon volant au-dessus de l'eau montrant sa peur en criant le long de sa chute et sa dresseuse appela Takeshi dans sa détresse. La tête du garçon était encore dans les nuages après son réveil un peu, mais d'un bond, le garçon se leva et couru vers la fille tel Pamela Anderson dans Alerte à Malibu, pris la main de la jeune fille qui était affalée sur la rive incapable de se lever et exerça une force sur son bras pour soulever la demoiselle hors de l'eau. Une fois dehors, Takeshi s'assit sur l'herbe épuisée de s'être levé d'une traite.

- Je pense pas que ça soit le meilleur moment pour demander ça mais bon, ça va ?

Corayon sorti de l'eau pour voir la fille qui aimait bien le lac apparemment et son Mélo qui courrait en rond sur la plage. Takeshi se sentait gêner d'être sec et chaud en face de la jeune fille mouillée et à bout de souffle. Que pouvait-il bien faire pour l'aider ? Il enleva son sweat bleu pour lui donner, cela pourra déjà l'aider à ne pas tomber malade. Il prit une de ses Pokéball en main et fit sortir son Feurisson, sans attendre son dresseur lui dit de faire jaillir des flammes de son dos pour réchauffer la personne. Le jeune homme rapprocha ses mains de son Pokémon pour se réchauffer un peu.

- J’m’appel Takeshi Yamamoto et lui c’est Feurisson mon meilleur ami !

- Feuri !

Takeshi sorti son Pokédex pour identifier le Mélo et Chovsourir. N'étant pas son but principal de compléter la liste du Pokédex mais voulait quand même montrer sa progression un jour ou l'autre. L'impression d'un regard vit perturber le dresseur, un coup de frisson surgit chez Takeshi. Regardant autour de lui, rien à l'horizon… C'est alors qu'il se rappela qu'il avait laissé son sac sous l'arbre. D'un pas, Takeshi se leva et ramassa le sac pour vérifier si tout était encore à l'intérieur. Pokéballs… Potions, shampoings, serviette, habit de rechange… et sans oublier l'œuf qu'on ne pouvait louper dans le sac à dos, le sortant pour vérifier si tout allait bien et se remit à côté de son Feurisson son œuf dans les mains. Quel Pokémon pouvait bien se cacher à l'intérieur et quand éclora-t-il surtout, Takeshi avait hâte de voir un bébé sortir de son œuf et devenir sa « maman ». Quand on y pense c'est triste il connaitra jamais ses vrai parents… Mais ce n'est pas le moment de broyer du noir. C'est alors que le dresseur senti encore un regard sur lui, il tourna la tête dans toutes les directions pour voir s'il voyait quelques choses aux alentours… La Team Rocket qui le chercher ? Ou quelqu'un d'autres ? Takeshi ne voulait pas impliquer la jeune fille dans ses problèmes.

- Ca va mieux ? J’ai vu une serviette dans mon sac si tu veux quelques choses pour sécher tes cheveux. Et aussi des habits de rechange mais je pense qu’ils sont trop grand pour toi mais c’est peut-être mieux que être trempé.
avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]  Sam 2 Jan - 11:12

Frissonnante, je bénissais les cieux d'avoir foutu ce jeune homme sur mon passage.

Comme quoi, ma poisse a peut-être ses limites : à chaque fois qu'il m'arrive une crasse, il y a toujours dans le coin quelqu'un pour m'épauler. On va dire que ça crée des liens. Un peu sonnée, je ne m'intéressais pas tout de suite à mon environnement, mais plutôt à mon propre état : trempée jusqu'aux os, mon pantalon me collait à la peau, désagréablement poisseux, et mon manteau devenait un poids bien lourd à porter. Je devais avoir l'air tout bonnement pathétique. Réflexe très humain, j'ai vite serré mon torse à l'aide de mes bras dans le vain espoir de m'apporter un peu de chaleur. Après quelques minutes à essayer de reprendre mon souffle, encore un peu haletante, je finis pas réaliser que j'étais bien en vie et que le minimum était d'accorder un peu d'attention à mon sauveur. Avant que je puisse dire quoi que ce soit, celui-ci retira son sweat et me le tendit : intensément reconnaissante, j'esquissais un sourire léger avant d'enlever mon lourd manteau pour mettre quelque chose de sec à la place. Comble de la gentillesse, il fallut peu de temps au brun avant qu'il ne fasse sortir un Feurisson, qui, grâce à ses flammes, m'apporta une chaleur revigorante. J'étais tombé sur le bon type.

Il se présenta. Takeshi Yamamoto- c'est drôle, si je n'étais pas dans un tel état, je me serais probablement échinée à trouver des dizaines de jeux de mot sur ce nom. Non, sincèrement, y'a de quoi faire.

> Merci beaucoup, heureusement que tu étais dans le coin. J'ai toujours super froid mais ça va déjà mieux. Et euh, enchantée, je m'appelle Morland, le Mélo qui court partout s'appelle Truc, et le Chovsourir qui vole là-haut, c'est Nagel.

Ah oui tiens, ces deux-là. En prononçant leur nom, je me rappelais instantanément de l'horrible traitement qu'ils avaient subi lors de ma chute. Enfin, surtout mon petit Mélo. J'appelais la petite créature qui vint me rejoindre en gémissant dès qu'il le put. Apparemment, sa chute lui avait fait un peu mal à la patte et l'arrière-train (rien de très grave, mais vous savez que les enfants exagèrent tout). Je demandais à mon petit partenaire de prendre place à côté de moi histoire qu'il ne soit pas tout détrempé en venant sur mes genoux, puis je commençais à le caresser doucement, pour le rassurer.
Quant à Nagel, sentant et entendant que la situation s'était calmée, il me rejoignit cahin-caha, après quelques bévues pendant le trajet : son sonar n'était toujours pas au point. Finalement, il se percha sur une branche à côté.
Le temps que je fasse tout ça et que je reste quelques minutes avec mes Pokémon, Takeshi m'avait déjà adressé la parole de nouveau. Son Feurisson était resté près de moi, pour le plus grand bonheur de mon épiderme qui se séchait de seconde en seconde.

> Ça va mieux ? J’ai vu une serviette dans mon sac si tu veux quelque chose pour sécher tes cheveux. Et aussi des habits de rechange mais je pense qu’ils sont trop grand pour toi, mais c’est peut-être mieux que d'être trempé.

Mais quel bienfaiteur. Dès que le mot "serviette" parvint à mes oreilles, je repris un petit peu d'aplomb. Sans parler des habits de rechange.
Mais... Je ne voulais pas gêner ce pauvre gars. Je n'allais pas lui prendre ses vêtements et ses affaires, alors qu'il comptait probablement se baigner (enfin, je ne vois pas pourquoi il aurait pris tout ça sinon). Mais plus je sentais mes cuisses patauger dans une bouillasse gelée, plus je me disais que des habits secs s'imposaient. Puis, si il me le proposait, je suppose que ça ne le dérangeait pas trop ? Enfin, j'espère.

> Euh, si ça te dérange vraiment pas, j'ai rien contre une serviette et au moins de quoi avoir les jambes au sec. Je suis désolée de te piquer tes affaires comme ça alors qu'on se connaît même pas.

Je l'étais sincèrement. Et ça devait se voir : je suis persuadée que la gêne pouvait se lire dans mes yeux contrits. Mélo, lui, avait sûrement compris que Takeshi était un gentil, et s'était déjà rué vers lui et son Feurisson : tantôt il courait en rond autour du Pokémon Feu, tantôt il sautillait en quémandant des caresses devant le jeune homme. Je le laissais faire : après un lancer pareil, il avait au moins le droit de s'amuser un petit peu. Moi, je restais plantée là, comme un légume.

Ah, mon téléphone !

Me rappelant que j'avais aussi lancé le précieux appareil, je me mis à regarder les alentours pour tenter de l'apercevoir : n'ayant pas le smartphone en vue, je commençais à le chercher à genoux, sans trop m'éloigner de mon encore plus précieuse source de chaleur. Un peu dérangée (non mais, ça coûte cher ces machins-là), je ne pouvais que me résoudre à demander encore une fois de l'aide à mon sauveur.

> Désolée de te déranger -encore-, mais t'aurais pas vu un téléphone noir par ici ? Je l'ai lancé avant de tomber...

Je m'étais retournée vers lui tout en prononçant ses mots, avec le fol espoir qu'il l'avait sur lui : sinon, tant pis, je suppose. Au loin, sur les rochers, j'apercevais quelques silhouettes. Comme celles, par exemple, de Pokémon sauvages. Ils ne semblaient pas dérangés par notre présence, et ne faisaient que nous observer, sûrement curieux à cause du vacarme que j'avais causé en tombant à l'eau.
Ils étaient marrants, là-haut.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]  Mar 2 Fév - 18:43

La jeune fille remercia Takeshi mais ce n’était pas grand-chose, presque une obligation en voyant quelqu’un se noyer d’aller l’aider non ? Pour le dresseur en tout cas c’était normal d’avoir réagi comme ça. Truc et Nagel, un surnom des plus original pour son Mélo se dit Takeshi. Et cela lui fit penser qu’il n’avait jamais eu l’idée d’en donner à ses Pokémons. Peut-être un manque d’inspiration ? Regardant Feurisson pour essayer de lui trouver un surnom, il se dit que Feurisson était très bien comme ça. Après l’offre de Takeshi pour lui prêter des habits et serviette qu’elle s’excusa, le dresseur n’avait pas vraiment besoin de ses habits dans l’immédiat ayant aucune intention de se baigner et puis même il pourrait remettre ses anciens habits. Mais alors pourquoi avait-il autant d’affaires dans son sac pour aucune utilité ? Pour ne pas avoir besoin de retourner à l’académie après l’incident avec la Team Rocket, on ne savait pas qui pouvait se cacher à l’académie… Le jeune dresseur ne pouvait plus y mettre les pieds malheureusement. Les profs ne devraient pas remarquer grand-chose vu le faible taux de cours dans la semaine que Takeshi se donnait la peine d’assister.

- Ne t’inquiète pas, mes habits actuels me suffisent pour l’instant ! Je suis arrivée ici sans faire exprès haha. Tu es toi aussi étudiant à l’académie non ? Ça nous fait un point commun qui est suffisant pour que je te porte aide. Et puis si j’ai besoin d’affaire j’aurais cas retourné à l’académie en chercher.

Plus simple à dire qu’à faire maintenant… Mais Takeshi avait besoin d’aller chercher des objets dans sa chambre pour pouvoir continuer sa vie en dehors de l’académie… Il ne pouvait plus faire marche arrière après sa trahison au sein de la Team Rocket.
Le Mélo de la jeune fille tourné autour du garçon, celui-ci se pencha pour lui caresser sa petite tête rose. La demoiselle commença à s’agitait, regardant autour d’elle. Cherchait-elle quelque chose ? Avait-elle entendu un truc ? Pas son Mélo hein, ou avait-elle une sensation bizarre ? Un coup sur la tête peut-être aussi… Takeshi se demandait ce qu’il pouvait bien se passer. Elle se retourna vers le jeune homme pour lui demander un autre service, même si techniquement c’est sa première demande. Un téléphone noir ? Takeshi n’en avait vu aucun malheureusement… Il commença à chercher lui aussi. Rien, mince ce n’était pas cool pour elle d’avoir perdu son téléphone… Le jeune homme dormait lors de la chute de la demoiselle et n’a pas pu observer tous les détails. Avait-elle eu le temps d’envoyé son téléphone ? Ou peut-être n’avait pas rejoindre la côte et avait coulé avant.

- On peut demander de l’aide à mon Luxio ! Avec son odorat peut-être qu’il peut le retrouver. Qui ne tente rien à rien ! Luxio à toi de jouer !

Takeshi pris en main la pokéball contenant Luxio attaché à sa ceinture et la lança et le Pokémon électrique sorti d’un éclat lumineux.

- Peux-tu nous aidés à retrouver la téléphone de la demoiselle ?

- Luxio !

Le Pokémon félin se rapprocha pour sentir l’odeur de la jeune fille et ainsi flairé le téléphone perdu. Après quelques reniflements du Luxio, celui-ci retourna auprès de son dresseur, les oreilles baissées.

- Lu…

Après la petite douche, le pauvre Luxio ne pouvait pas sentir l’odeur de la fille. Echec de l’idée de Takeshi… Mais le jeune homme eu un autre éclair de génie ! Faire sonner le téléphone noir grâce au sien, si la fille connaissait son numéro, elle pouvait le composer sur celui de Takeshi.

- On peut utiliser mon téléphone sinon ? On dirait une vieille méthode pour avoir ton numéro haha.

Le dresseur sorti son téléphone bleu de la poche, tapa le code et le passa à la fille avec un sourire confiant. Normalement aucune information de la Team Rocket n’était enregistrée sur celui-ci.

Spoiler:
 
avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]  Sam 12 Mar - 16:38

Le téléphone du jeune homme en main, je m'étonnais de la confiance qu'il avait envers une inconnue. Personnellement, j'aurais eu un peu de mal à laisser mon téléphone aux mains de quelqu'un qui vient juste de débarquer dans ma vie.
Néanmoins, je le remerciais chaudement, consciente d'avoir eu de la chance de tomber sur quelqu'un d'aussi honnête. Peut-être bien que le fait de m'avoir demandé simplement mon numéro m'aurait mise mal à l'aise... Au moins, là on évite les malentendus.

Après quelques secondes, une sonnerie toute simple retentit. Je n'ai jamais accordé beaucoup d'importances aux détails aussi futiles que la musique jouée quand on m'appelle. Du coup, ça faisait juste une ritournelle complètement banale, sélectionnée parmi les sonneries incorporées par défaut dans l'appareil.

Tu, tu tu, tulululu, tulululu lu.

Toujours emprisonnée dans mon pantalon trempé, qui me collait à la peau, je me relevais avec réticence.

Tu, tu tu, tulululu, tulululu lu.

Au moins le téléphone n'était pas mort en cours de route, c'est déjà une excellente nouvelle, pas vrai ? Je n'aurais pas à m'en racheter un, pourvu que je le retrouve.

Tu, tu tu, tulululu, tulululu lu.

Bon sang, mais il est passé où ce truc, sérieusement ? On a pas idée de lancer son téléphone au hasard.

Tu, tu tu, tulululu, tulululu lu.

Oh !
Oho !

Je raccrochais, avant de tendre le téléphone bleu à son propriétaire avec un sourire. J'avais enfin retrouvé mon précieux. Celui-ci était tombé dans une parcelle d'herbe sèche qui avait dû amortir sa chute. On a encore eu de la chance. Mais bon, pas pour longtemps.

J'avais à peine esquissé un geste en direction de l'appareil qu'une ombre surgit des fourrés, en un éclair : le temps de cligner des yeux, elle était déjà repartie.
Avec mon téléphone.

Abasourdie, je regardais d'abord Takeshi avec un air décontenancé, comme si je m'attendais à ce qu'il me dise "oh pardon c'était moi, prend donc ton téléphone, hihihi". En vérité, j'aurais été surprise qu'il ait aperçu la créature aussi. Tout s'était passé avec une telle rapidité...

Les Pokémon perchés en haut de la cascade commencèrent eux aussi à s'agiter ; les Cabriolaine semblaient surpris par quelque chose, mais quoi ?
Fugace, une ombre passa de nouveau tout près du Feurisson de l'autre type. Comme pour le narguer. Le Luxio aussi eut son quota de mystère.

Ces bestioles étaient tout bonnement insaisissables, c'était hallucinant. J'ai même cru que mes yeux me jouaient un mauvais tour. En tout cas, elles étaient plusieurs ; leurs apparitions devenaient plus fréquentes, et de temps à autre l'eau du lac semblait se mouvoir comme une entité propre, éclaboussant les environs. Ces créatures devaient provenir de l'eau. Et être de sacrées farceuses aussi.

Ce qui m'enchantait moins, c'était l'idée que mon téléphone fasse lui aussi un petit tour sous l'eau.

Mon Mélo était vraiment très perturbé, lui aussi. Et passablement énervé : il n'avait pas l'air d'apprécier que la situation lui échappe à ce point. Il frappait le sol de ses petites pattes, et tentait de percevoir les mouvements des fauteurs de trouble.

Puis soudain, l'inattendu arriva. Un truc auquel j'aurais franchement jamais cru assister.

Mon petit Mélo, je sais pas trop comment, parvint à choper un petit Pokémon, et lui administra l'attaque Frappe-Atlas. Oui. Frappe-Atlas, cette même attaque que je lui avais apprise par pur sarcasme -et sans vraiment le vouloir.
La violence soudaine de Truc me surprit franchement beaucoup. Il poussait de petits cri mi-victorieux, mi-agacés en regardant sa pauvre victime, un peu sonnée par le choc.

Un Grenousse.

Tout d'un coup, quatre ou cinq autres créatures sortirent de l'eau et des ombres, comme si le sort de leur compagnon leur avait imposé un certain respect envers nous.
Il s'agissait d'autres Grenousse et Croaporal, accompagnés d'un majestueux Amphinobi, qui s'était dressé devant moi, me tendant mon téléphone. À peine l'avais-je repris que le ninja redevint indiscernable et sembla se fondre à nouveau dans les ombres. Les autres Pokémon retournèrent dans l'eau ou restèrent dans le coin, sans doute inquiets pour leur camarade.

...
... D'accord.
... Ok. Très bien.

> Bon, eh bien, je ne m'y attendais pas vraiment.

Cette attaque surprise ne m'avait pas autant étonnée que la réaction surprenante de mon Mélo. Le bébé Pokémon semblait tout fier de lui, bien que je pense qu'il avait juste baladé ses pattes au hasard. Il tournait autour de moi en cherchant de la reconnaissance, et je le caressais, pensive.

> Euh, si ça pose toujours aucun problème, je voudrais bien un pantalon ou un short, mais d'abord on devrait s'occuper de cette pauvre bête, non ?

Le Grenousse avait été plaqué contre de la roche, et du coup un peu assommé. D'autres Grenousse sortaient de temps à autre de l'eau pour voir comment il se portait, mais ils ne pouvaient pas faire grand-chose, et encore moins le renvoyer à l'eau dans cet état. En tout cas, ce lac était habité par beaucoup plus de Pokémon que ce que je pensais.

Je me demandais vraiment ce que pouvais bien faire l'Amphinobi.
Il m'a vraiment effrayée avec sa petite blague, lui.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]  Mer 23 Mar - 19:09

La demoiselle composa le numéro de son téléphone avec celui du dresseur qui l'avait prêté au préalable. Quelques secondes après, une petite mélodie retentit sur la plage. Heureusement qu'elle connaissait son numéro, pas comme Takeshi qui ne peut retenir une suite de trois chiffres, ou même un rendez-vous. Morland se leva tant bien que mal avec son pantalon encore trempé et se rapprocha de la sonnerie. Après avoir raccroché pour rendre le téléphone au garçon avec en prime un sourire, elle se dirigea vers le téléphone posé sur une parcelle d'herbe. Avant même de pouvoir tendre sa main pour chopper le téléphone, hop, plus là. « Gné ? » Que c'était-il passé ? La jeune fille regarda Takeshi mais celui-ci était autant abasourdi qu'elle, le dresseur leva ses épaules pour bien montrer qu'il ne savait pas lui-même ce qu'il venait de se passer. Une ombre passa à toute vitesse près de Feurisson et Luxio, qu'est-ce que ? Takeshi essayait de la suivre des yeux mais impossible, même l'eau du lac commençait à s'agitait.

- Mais qu’est-ce qui s’passe ?

Le Mélo de la jeune fille commençait à sauter sur place, un problème ? Et ensuite l'improbable arriva, le petit Pokémon rose attrapa une ombre et l'envoya en deux-trois coups de mouvement au sol avec une magnifique Frappe-Atlas. Whaaaaaaaaat. Takeshi surpris, recula de deux pas en arrière en voyant ce que le Mélo venait de faire. Mais le plus surprenant, plus qu'un Mélo utilisant Frappe-Atlas ? Etait que le Pokémon assommé au sol n'était qu'un petit Grenousse. Mais pas tout seul ! Une cinquantaine de Pokémon sortirent de l'eau ! Ok je dramatise, il y avait environ cinq Grenousse et Croaporal et un grand Amphinobi, Takeshi ne manquait pas l'occasion pour sortir son Pokédex et enregistrer ces trois Pokémon dedans. L'Amphinobi tenait le téléphone de Morland, mais lui rendit sans tarder. Tel un Ninja, le Pokémon disparu et les autres retournèrent dans l'eau ou se séparèrent.

> Bon, eh bien, je ne m'y attendais pas vraiment.

- C’est sûr, mais le plus étonnant est sûrement ton Mélo qui m’a même fait peur.

> Euh, si ça pose toujours aucun problème, je voudrais bien un pantalon ou un short, mais d'abord on devrait s'occuper de cette pauvre bête, non ?

- Oh oui bien sûr avec toute cette agitation j’ai failli oublier.

Un pantalon, l'offre de Takeshi tenait toujours, mais que faire pour ce petit Grenousse… Le dresseur pris son sac et le fouilla, il sorti son œuf pour le poser délicatement sur le sol, il trouva son pantalon de rechange et le donna à Morland. Un Jean bleu des plus banals, mais peut-être un peu trop long pour la jeune fille. C'est toujours mieux que rien… Elle aura juste à retourner le bas ou laisser de la marge au-dessus des chaussures. Une Super Potion parfaite pour le Grenousse ! Heureusement que Takeshi en avait une. Le jeune homme sorti la potion pour la montrer à Morland tel le saint Graal ! Se levant pour apporter le jean et la potion, le dresseur remit son œuf dans le sac pour être sûr qu'aucun Pokémon ne s'amuse avec ou qu'il roule simplement. Tendant le bras vers la jeune fille pour lui donner le pantalon et s'accroupi en face du Grenousse allonger par terre et aspergea la Super Potion sur le Pokémon Crapobulle.

- Voilà une bonne chose de faite.

Takeshi s'allongea à côté du Grenousse en direction du lac pour, bien sûr, ne pas regarder Morland lorsqu'elle irait se changer. Normalement se changera un peu plus loin derrière les arbres mais bon savoir qu'une personne du sexe opposé regarde dans sa direction peut toujours être gênant et même du même sexe pour certaine personne. Revenons-en à nos grenouilles, le Pokémon aquatique semblait se remettre petit à petit, la potion devait aider son rétablissement enfin le dresseur l'espérait. Dans le nom, « Super » était indiqué alors y'avait intérêt que celle-ci soit Super Efficace. Luxio se rapprocha de Takeshi et commença à se frotter contre lui, le dresseur passa sa main à plusieurs reprises puis le félin se coucha au côté de son dresseur. Le Feurisson lui préféra rentrer dans sa pokéball pour s’y reposer un peu, sans aucun problème Takeshi pris en main la pokéball du Pokémon feu et le remis dedans. Plusieurs Pokémons se rapprochaient du Grenousse pour voir son état, mais il n’était pas encore folichon. Il y a pas mal de Pokémon qui vivent dans le lac il faut croire, peut-être que Morland avait réveillé les Grenousse et Croaporal en tombant dedans.

- Tu as peut-être réveillé les Grenousse et ont voulu voir ce qui se passait ?

Le dresseur voulait encore aider le Pokémon… Il se demanda si donner de l’eau minérale au Grenousse ne pourrait pas l’aider un peu. Le dresseur sorti de son sac une bouteille de 0.5cl encore rempli d’eau, il versa un peu d’eau sur le Pokémon et dans sa bouche.

- J’espère que ça ira mieux Grenousse, montre-nous ta force !
avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]  Sam 2 Avr - 20:55

Partie me changer derrière des plantes pas très loin du lac, je suivais tout de même avec intérêt ce qu'il se passait du côté de Takeshi.
Celui-ci avait mentionné le caractère surprenant de mon Mélo... Certes, je ne m'attendais à sa réaction non plus. Peut-être l'ai-je dit avant, mais ce penchant agressif me troublait un peu : j'espérais secrètement que je n'avais pas élevé une brute. En plus, un Mélodelfe violent reste une scène assez comique. Ou flippante, je sais pas trop...
Le pantalon de mon sauveur était un peu trop grand pour moi. Voire beaucoup : étant petite et très frêle, il glissait carrément le long de mes cuisses. Je me permettais alors de resserrer le vêtement à l'aide de la ceinture que j'avais déjà sur moi, avant de replier le bas du pantalon afin qu'il ne traîne pas dans la boue. Quant à mon habit trempé, je le posais dans l'herbe près de Mélo et Nagel (qui s'était couché dans l'herbe, ailes étendues).

Je m'approchais du petit Grenousse. Ouais, ouais. Il avait meilleure mine, mais ce n'était pas encore gagné.

> Pour l'attaque de mon Mélo, c'est un certain Maître des capacités qui la lui a apprise à un moment. Un type étrange. Mais moi aussi il m'a un peu effrayée sur le coup.

Takeshi émit l'hypothèse que j'avais réveillé tout le monde en faisant tout ce raffut dans l'eau. Peut-être bien : c'était assez plausible, et j'en étais navrée. Néanmoins, la scène à laquelle j'avais assisté valait tout l'or du monde, même si j'avais déjà eu l'occasion de rencontrer un Amphinobi avant. Certes, de nuit, mais tout de même.

> C'est possible, ils se sont peut-être réveillés à cause de moi. Je me sens désolée pour ce petit machin, du coup.

J'avoue que sur le coup, je n'avais pas réalisé qu'appeler un Pokémon "petit machin" était un peu insultant pour certains. Il faut dire que les mots comme "machin" et "truc", je les utilise à toutes les sauces, sans même y faire attention. Il m'est déjà arrivé d'appeler des gens "machin" par mégarde, quand je ne me rappelais plus de leur prénom.
On s'en fout.

Je restais là dans le silence à observer le Grenousse, agenouillée. Je n'osais pas l'approcher ni même le toucher, par réflexe scientifique, la distance d'observation. De toute façon, bien que je sois passionnée par les bêtes (non pas les gens stupides, même si ils sont intrigants à leur manière, mais bien les Pokémon), j'ai toujours eu une attitude passive envers elles. Seuls mes compagnons ont un vrai contact physique avec moi, souvent parce qu'ils m'y obligent ou parce qu'ils me... Dressent ?
Parfois, j'ai l'impression qu'ils m'éduquent plus que l'inverse. J'ai vraiment la sensation d'avoir changé beaucoup plus qu'eux depuis que je les ai à mes côtés.

Mais bref, la petite créature, au fil des minutes, semblait reprendre du poil de la bête. L'eau que Takeshi lui avait donnée lui avait visiblement fait du bien -il faut dire qu'un amphibien, ça s'hydrate. Suivant l'exemple du jeune homme, je partis chercher un peu d'eau du lac dans mes mains, pour revenir la déverser sur la peau du Pokémon, qui commençait à s'assécher.

Voyant que la bestiole allait un peu mieux, j'en profitais pour remercier Takeshi ainsi que pour lui poser une question... Inévitable.

> Au fait, merci pour le pantalon, je sais pas ce que j'aurais fait sans. Par contre, je te le rends comment ? J'attends que le mien sèche et je le remets, ou bien je te l'apporte un autre jour ? Ou bien je passe à ma chambre et j'en prends un de rechange puis je te rends le tien ? C'est comme ça t'arrange.

Au moment même où j'avais fini d'articuler ma phrase, le Grenousse se redressa soudainement, avant de nous fixer. Puis il repartit sans demander son reste, en sautillant, plongeant dans le lac.

Un peu déçue du comportement de la créature, je soupirais. J'espérais un peu plus de reconnaissance, on va dire.

Mais à peine quelques secondes plus tard, la créature sortit de l'eau et revint s'asseoir à l'endroit même où elle était avant. Elle continuait à nous regarder, et eut un sursaut bref en apercevant mon Mélo qui courait après un truc qui volait dans le vent. (C'est un bébé, rappelons-le).

Un peu surprise par le comportement (la reconnaissance ?) étrange du Grenousse, je me contentais de fixer Takeshi à mon tour, dans l'attente de sa décision.

Ah bah, j'ai jamais été forte pour savoir quoi faire. Et j'étais un peu effrayée à l'idée que si je me levais, le Pokémon voudrait peut-être venir avec moi ; je n'étais pas préparée à en accueillir un nouveau, encore moins un type eau.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]  Ven 15 Avr - 23:25

> Pour l'attaque de mon Mélo, c'est un certain Maître des capacités qui la lui a apprise à un moment. Un type étrange. Mais moi aussi il m'a un peu effrayée sur le coup.

Un Maître des capacités ? Jamais entendu. Mais même son Mélo avait effrayée sa dresseuse, c’était assez comique quand même comme scène mais quand on s’y attend pas, comme c’était le cas et bien ça surprend et pas qu’un peu.

> C'est possible, ils se sont peut-être réveillés à cause de moi. Je me sens désolée pour ce petit machin, du coup.

Machin ? Takeshi se demandait de quoi parlait-elle en désignant Machin, après une petite réflexion en regardant vite fait autour de soi, elle devait surement indiquer le Grenousse, drôle d'appellation. La jeune fille prit de l'eau pour hydrater le petit amphibien, en espérant qu'il allait se rétablir au plus vite. Une telle petite grenouille peut évoluer en ce majestueux crapaud/ninja alors ce n'est pas une petite Frappe Atlas qui va l'abattre pas vrai ? C'est en attendant le rétablissement du Grenousse que Morland en profita pour remercier le jeune dresseur. Ce n'était qu'un pantalon, Takeshi ne s'attendait pas à recevoir des éloges pour un petit service. Lui rendre ? C'est sûr qu'il vaudrait mieux même si Takeshi a beaucoup de jean à l'Académie en ce moment… Le coup d'attendre que celui de la fille sèche et de re-échanger n'emballer pas trop le garçon, pour qu'il sèche entièrement en automne et dehors il faudrait pas mal de temps. Lui rendre un autre jour semble être difficile aussi vu que Takeshi n'avait pas prévu de retourner à l'école d'aussitôt. La troisième solution alors ? Qu'elle aille en chercher un autre dans sa chambre et me rend le mien. Cette solution n'était pas la meilleure pour l'étudiant, il faudrait qu'il l'accompagne à l'Académie pour pas qu'elle faille l'aller-retour qui est assez long. Il ne peut pas proposer de venir le chercher un autre jour dans sa chambre, les filles sont souvent timides vis-à-vis du sexe masculin et à tout ce qui touche leur espace intime. Lui dire de le jeter ne passera pas non-plus… Rah les filles c'est toujours compliqué avec elle.

- Eh bah…

Sans prévenir, le Grenousse se leva soudainement, pris un moment pour les regarder et repartit dans le lac. C’est ce genre de Pokémon ? Sans avoir le temps de dire quoi que ce soit à Morland, l’amphibien sorti de l’eau et se remis au même endroit qu’il était avant de partir tout en continuant de nous observer. C’est alors que le regard de Morland venait aussi se poser sur Takeshi. Etait-ce à lui de prendre une décision ? Quelle décision ?
Le dresseur soupira un coup, la tête vers le bas avant de sourire. Takeshi se leva et se mis face au Grenousse.

- Tu veux venir avec nous ?

- Grenousse !

Le dresseur regarda Morland, au vu de son visage, Takeshi avait très bien compris qu’elle n’était pas prête à accueillir ce petit Grenousse. Le garçon prit une de ses pokéballs attaché à sa ceinture et tendis son bras en direction du Pokémon.

- Je suis honoré de t’avoir dans mon équipe Grenousse !

Takeshi lança la pokéball en direction de Grenousse qui y rendra sans aucun problème. La capture la plus facile du jeune dresseur. Il regarda ensuite Morland avec un sourire satisfaisant.

- Haha, je pensais pas obtenir un Pokémon aujourd’hui. Oh et pour mon pantalon…

Que faire ? Un mensonge ? Lui dire de passer ce soir même si Takeshi sait très bien qu’il n’y sera pas ? Ça pourrait faire passer l’étudiant pour un enfoiré qui savait qu'il avait un truc de prévu mais n’est quand même pas là. On appelle ça un Lapin, je crois. Pourquoi un lapin d’abor-.

- Ce qui m’arrange c’est que tu le garde.

Takeshi ne pouvait pas dire ça non plus ! Elle demandera pourquoi et nananère, ou même se méfier. C'est d'une lueur de génie que le dresseur pensa au meilleur des mensonges intergalactiques !

- Je pense pas que ce soit confortable pour toi de reprendre ton pantalon, il ne sera jamais sec à temps. Il vaut mieux que tu gardes le mien jusqu’à l’Académie. Et pour me le rendre… Je pars à Sinnoh pour une durée indéterminée alors tu peux le garder jusqu’à que je revienne et tu me le rendras à notre prochaine rencontre.

Takeshi était persuadé que ce qu’il venait de dire, était son meilleur mensonge de toute sa vie. Propre, court, précis !

- Ce n’est qu’un jean, j’en es plein d’autres.

C'est vrai ça, il pouvait toujours s'en acheter un autre. Ça serait plus handicapant si l'habit en question avait une valeur sentimentale mais dans le cas présent, aucun.
avatar
Morland F. Puissant
Messages : 89
Nombres de Rp : 67
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 12 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]  Ven 8 Juil - 17:50

J'étais rassurée de voir que le jeune Grenousse avait finalement pu trouver un dresseur. Je n'ai vraiment pas de quoi m'occuper d'un nouveau Pokémon en ce moment... Enfin, c'est pas la dèche non plus, mais pas loin. Vie étudiante, quoi ! Et je n'ai même pas de petit boulot à côté des études. Heureusement que l'académie me loge et me nourrit tous les jours -par contre, la bouffe des petits camarades, c'est à mes frais.
L'amphibien avait affiché une mine ravie lorsque Takeshi l'avait accueilli à bras ouverts. Il avait une bouille adorable. J'étais presque jalouse : mais aussi contente de savoir que, au cas où, la Cascade regorge de Pokémon sauvages intéressants, divers et variés.

Maintenant que ce problème était réglé, il restait encore celui du pantalon. Que Takeshi s'apprêtait à balayer prestement d'un simple geste de la main en choisissant la solution de facilité, à savoir « oh c'est bon, garde-le t'inquiète, top moumoute ». Solution qui déjà me surprenait puisque je n'avais pas l'habitude de garder les pantalons des inconnus, puis qui me gênait un peu. Alors que j'allais assaillir mon interlocuteur de « t'es sûr ? Je peux en reprendre un de suite, tu sais ! » etc, etc, le jeune homme reprit une fois de plus les devants pour se justifier.

> Je pense pas que ce soit confortable pour toi de reprendre ton pantalon, il ne sera jamais sec à temps. Il vaut mieux que tu gardes le mien jusqu’à l’Académie. Et pour me le rendre… Je pars à Sinnoh pour une durée indéterminée alors tu peux le garder jusqu’à que je revienne et tu me le rendras à notre prochaine rencontre.

Au moins c'est clair : Je soupçonnais derrière ces explications une certaine flemme de la part de Takeshi. Un petit quelque chose de celui qui n'a pas trop envie de s'embêter parce que la situation est trop casse-tête, et qui préfère sacrifier un truc remplaçable afin de gagner du temps. Mais bon, au fond, je dois bien avouer que ça m'arrangeait aussi... L'académie était loin, et si il comptait partir en voyage, c'est sûr que trouver un point de rencontre serait compliqué.

Quelques Grenousse étaient ressortis du lac en voyant que leur compagnon avait trouvé une situation confortable : finalement, nous n'étions pas des monstres. Ils brandissaient toutes sortes d'outils divers et variés sûrement dégotés au fond de l'eau : et quand je dis divers et variés, ce n'est pas peu dire !
L'un d'entre eux, par exemple, s'amusait à pourchasser Truc avec une casserole brillante de propreté. Bien qu'énervé, mon petit compagnon n'avait pas l'air d'humeur à plaquer son bourreau au sol.
Et moi, je n'étais pas d'humeur à l'aider.
Ça lui apprendra, espèce de brute.
Non mais.

J'observais la scène quelques instants, caressant Nagel, qui avait fini par s'assoupir sur mon épaule gauche. Je devais avoir une drôle de mine, avec mes cheveux à moitié trempés et tout ébouriffés. Heureusement que je ne mets pas de maquillage... Le mascara coulant digne d'une romance gothique, non merci. (Je ne vois pas pourquoi quiconque lirait ça, mais au cas où, chers gothiques : je caricatuuure, hein).
Au bout d'un moment, je poussais un petit soupir, sans trop savoir pourquoi. Un peu attristée peut-être, d'avoir rencontré une personne sympathique et à peu près normale dans le coin, pour finalement savoir qu'il s'apprêtait à foutre le camp.

> Bon, dans ce cas merci. Franchement, si tu ne sais pas quand tu reviendras, je me demande même si tu repasseras par ici un jour. Mais au cas où, je garderais ton jean dans mon placard.

Après une courte réflexion, j'ajoutais quelque chose.

> Si jamais tu reviens quand même, t'as déjà mon numéro de téléphone, vu que je me suis appelée tout à l'heure. Et à part ça, bon voyage d'avance. Je viens de Sinnoh, c'est une région plutôt jolie, même si les villes sont très grises.

Et j'étais bien placée pour en parler. Que je me sentais triste à Féli-Cité. Sérieusement... Pas une once de nature, c'est hallucinant.

Pour ma part, je comptais rester un peu près de la cascade. J'étais venue pour ça après tout, et il ne faisait pas encore trop froid. Je m'assis donc près d'un arbre, en attendant de voir si Takeshi allait partir maintenant ou pas. Les deux options m'allaient, de toute façon... J'avais tout dit.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]  

Une rencontre à la Cascade ! [PV Morland]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tempête Argentée et Nuage de Cascade (suite)
» Près d'une cascade dans la forêt... ~Entraînement Michiyo~
» [Antre] - La Cascade de Méduse
» bug cascade, siphon
» CS Cascade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-