Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Stray & Lost [Pv ; Aquilina]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
InvitéInvité
MessageSujet: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 17 Nov - 6:47


Je marchais dans les rues de la ville. Il devait être près des onze heures en avant-midi, c’était quand même assez calme chose que j’appréciais davantage. Rentrant dans une boutique pour en ressortir quelques longues minutes plus tard avec un petit foulard rose. Pas que j’aimais vraiment le rose, mais disons que c’était celui qui allait le mieux à ma fennec selon moi. Après lui avoir installée autour du cou, l’Evoli laissa entendre un petit cri heureux. Certes, elle ne pouvait pas vraiment voir ce que je lui avais mis, étant aveugle, mais Aura pouvait tout de même le ressentir, après tout.
Reprenant ensuite ma route, au moins, j’étais sur de ne pas me perdre dans cette ville, puisque je la connaissais très bien. J’avais vécu toute ma vie ici, donc cela était logique. Levant ma tête vers le ciel, quelques doux nuages suivaient le cours du vent. Le soleil était présent, c’était plutôt une belle journée d’automne. Certes, le léger vent était un peu froid, mais rien de bien dramatique. Vêtu de mon léger manteau vert kaki pour m’éviter de choper un rhume ou autres. J’avais aussi apportée un sac, dans lequel j’avais placée mon œuf qui visiblement n’avait point le goût d’éclore… Je me demandais si au final, il allait bien cet œuf ou pas… Enfin, je ne pouvais pas y faire grand-chose pour l’instant.

Alors que j’errais dans la ville, prisse dans mes pensées ce fut le bruit sourd d’un camion qui m’en sorti bien vite en sursautant. L’Evoli qui ne voyait rien, n’avait guère plus comprendre ce que c’était avait aussi sursauté pour terminer au sol, tout en commençant à courir dans une direction aléatoire sur le coup de la peur. Je m’étais mise à sa poursuite, pour arrêter lorsque j’avais failli percuter quelqu’un réussissant à reculer rapidement pour simplement éviter le pire, mais du coup, j’avais réussi à perdre de vue Aura parmi les gens qui étaient ici et là. Soupirant, tout en m’adressant à moi-même découragée.

- Arf. Pourquoi cela doit-il encore m’arriver… ?

Certes, cette fois-ci, je n’étais guère dans une forêt, mais osef, j’avais l’impression du déjà vue ici… Non, pas l’impression, plutôt la certitude. Commençant à chercher mon Pokémon dans la ville, inquiète…


••••••


Aura arrêtait sa course lorsqu’elle trébucha sur une roche. Pour se mettre à humer l’air en panique. Sans savoir par où aller ou même où elle était, l’Evoli commença à marcher dans le but de retrouver sa dresseuse. Celle-ci s’arrêta de nouveau, mais pas parce qu’elle le voulait, mais plutôt parce qu’elle venait de percuter bêtement un mur… Après s’être secouer la tête, la jeune fennec s’était coller contre le mur pour le suivre. Certes, à un moment, Aura se ramassa de nouveau contre rien puisque le mur avait fini par finir, mais bon. Quelques minutes plus tard, la jeune fennec arrêta de nouveau son parcours lorsque percuta cette fois pas un mur, mais plutôt quelqu’un. Tombant sur le derrière celle-ci commença à pleurer en panique totalement. Non. Au finale, elle ne savait plus quoi faire…



Hrp:
 
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Ven 20 Nov - 2:27

La journée était plutôt calme comme d'habitude, même si la cohue de la populace faisait un peu de bruit. Il y avait pas mal de monde, du monde non pas à ignorer comme d'habitude, mais à surveiller. Le boss de la Team voulait de ses sbires qu'ils soient sans pitié envers les dresseurs indignes (ou les éleveurs indignes etc...), et c'était ce qu'elle comptait faire. Elle n'avait rien à redire dans une mission aussi simple et logique, punir les dresseurs qui ne prenaient pas soin de leurs pokémon était la bonne justice. Entre ceux qui les abandonnaient, ceux qui les réprimandaient physiquement, ceux qui les tiraient trop avec la laisse pour qu'ils avancent, ou encore ceux qui tout simplement leur mettait une laisse. Ces gens-là méritaient de vivre, mais de la même façon que leurs pokémon, même si tout cela n'était encore que théorique dans la tête d'Aquilina. En revanche Lucario son nouveau compagnon semblait on-ne-peut-plus ravi de son nouveau boulot salement payé et crapuleux à souhait. Enfin ce n'était pas crapuleux bien sûr, pour l'humaine ce n'était que justice, mais lui pensait que c'était tout simplement du boulot de Team comme avec la Team Galaxie dont il a fait partie jadis.

Il ne parlait pas beaucoup de son passé, sans doute parce que les pokémon ne pouvaient pas parler, mais surtout il restait quand même distant avec Aquilina. C'était compréhensible, après tout ils s'étaient rencontrés par hasard et c'était la demoiselle qui avait craqué en premier sur lui. Il n'avait aucune raison de rester avec elle en-dehors des missions de surveillance comme ce qu'elle faisait en ce moment. Mais malgré tout il restait avec elle sans raison apparente, sans doute pour ne pas s'ennuyer ou pour le plaisir de cogner sur les humains stupides qui faisaient l'erreur. Il n'était pas tout blanc, c'était certain. Après, Aquilina avait beau l'être de son côté, elle n'avait pas l'intention d'agir en parfaite citoyenne juste pour rester sans dossier judiciaire.

C'est alors que le duo aperçut presque en même temps un individu tenant justement son Lixy en laisse, comme beaucoup de gens qui avaient peur de ne pas contrôler leur pokémon. Sans plus attendre, la demoiselle dissimulée dans une ruelle sombre, s'enfonça dans la foule avec Lucario, avant que celui-ci ne le menace avec la pointe de sa patte dans le dos à la manière d'un revolver. Le garçon visiblement effrayé se vit redirigé vers une autre ruelle pas loin, alors que la sbire lui intimait à l'oreille de ne pas faire de geste suspect ou de crier au risque de se faire poignarder par son compagnon. Le garçon apeuré se dépêcha de les suivre, Lucario le plaqua contre le mur en pointa sa gorge de son arme blanche pour qu'il ne crie pas, expliquant la situation à Lixy dans son langage. La demoiselle détacha alors la laisse du petit pokémon Electrik avant de lui adresser un sourire chaleureux et lui donner quelques caresses délicates pendant que son partenaire le rassurait. Elle prit alors la laisse et la fourra dans la bouche du jeune dresseur avec insistance pendant qu'elle sortait de la corde de son sac besace. Elle utilisa un morceau pour lui attacher les mains dans le dos pour qu'il ne retire pas son bâillon avant d'avoir mûrement réfléchi à son acte.


-Que je ne te revoie plus jamais mettre une laisse à un pokémon, ou tu recevras la visite de la Team Plasma quand tu t'y attendras le moins. Me suis-je fait comprendre ou tu as compris ce qui t'attend si je revois une seule laisse sur un pokémon ?

Pendant qu'elle parlait, le pantalon du garçon laissait apparaître une tache sombre de plus en plus grande avant qu'il ne prenne se jambes à son cou en pleurnichant, accompagné de son Lixy doutant fortement de telles méthodes. Il semblait avoir compris, Aquilina avait fait en sorte d'un dresseur de moins n'ait envie d'entraver un pokémon, même si le pokémon était consentant. Le but était de corriger les humains fautifs, pas de vérifier si le pokémon aime ou pas ce qu'on fait à leur dresseur. La question ne se posait même pas, Aquilina représentait une organisation puissante qui n'avait que faire de l'avis des pokémon lors du jugement de leur dresseur. Peut-être qu'ils étaient simplement sous l'emprise des pokéballs et que par nature ils se dévouaient à leur dresseur. De plus ils étaient bichonnés par Aquilina, ce qui les réjouissait souvent et les détendait face à l'agression. Même si ils ressentaient leur peur, elle était sans doute atténuables avec quelques menus efforts.

En parlant de caresses, un Evoli ne tarda pas à cogner la botte d'Aquilina, pleurant à chaudes larmes en voyant que c'était une inconnue et pas son dresseur. Surtout qu'elle était accoutrée étrangement, elle portait l'uniforme noir de la Team Plasma, ce qui ne pouvait qu'effrayer dans tous les cas, égaré ou pas. D'un sourire tendre, la demoiselle prit en main l'Evoli en pleurs avant de lui adresser quelques caresser et un bon câlin. Elle n'oublia pas de présenter Lucario qui avait l'air bien sympathique avec son apparence d'aventurier, même si ce n'était pas le but initial. Elle put d'ailleurs s'apercevoir que le pauvre pokémon était aveugle en regardant ses yeux se tourner vers son visage. Son poing libre se serra fortement en voyant un tel combo de mauvais traitements sur un pokémon faible et sans défense comme lui. Si seulement il ne s'agissait que d'abandon, ça ne justifierait qu'un correction basique, mais là c'était bien plus. L'horrible dresseur l'avait soit maltraité au point de le faire cogner contre un meuble si fort qu'il se retrouva aveugle, soit fait combattre assez intensément pour que le pokémon garde des séquelles irréversibles. Dans tous les cas ce dresseur ne méritait pas d'être encore libre, son châtiment serait vraiment terrible. Ainsi Aquilina pinça légèrement Evoli pour qu'il pousse un petit cri de douleur sans danger du tout, pendant qu'elle le brandissant en l'air aux abords de la foule en espérant que le son se propage assez loin pour être entendu.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 24 Nov - 7:43


Doucement aux caresses et câlins de l’inconnue qu’Aura avaient percuter, la jeune fennec évolutive arrêta de pleurer. Certes, elle ne voyait rien, mais ce simple geste exécuter par l’humaine avait servi à la réconforter légèrement. Malgré, qu’elle ne pouvait s’empêcher d’être un peu craintif au fond d’elle. Evoli qui ne resta pas bien longtemps dans son moment de rassurement… Lorsqu’elle se fit pincer, même si cela n’était que légèrement, la petite boule de poile qu’elle était ne plus s’empêcher de bouger un peu, tout en commençant a non seulement couiner un peu, mais se remettre à pleurer inutilement… Après tout, l’Evoli n’avait encore que trois semaines, donc était encore en quelques sortes un bébé. Par chance que l’humaine la tenait ainsi, parce que sinon elle saurait surement fait mordre…

••••••

Toujours en panique, même si mon expression restait plutôt neutre, je continuais mes recherches… Elle ne pouvait quand même pas être rendu bien loin… Du moins, cela était ma pensée actuelle. J’étais stressée en même temps que décourager… Deux fois en une semaine, c’était bien assez… Si, cela continuait ainsi j’allais devoir grave a pensée à la forcer à accepter une Pokéball… Ouais, malgré l’handicape de mon Evoli, je ne l’avais jamais liée à une Ball quelconque, puisqu’elle m’avait fait toute une scène lorsque j’avais essayée la dernière fois… Au final, est-ce que j’avais bien fait de faire ainsi ou non ? C’était dans ces moments-là, que je me disais que non… Remarque, je ne savais même pas si c’était possible de lier un Pokémon à une Ball sans devoir l’affaiblir avant… Je suppose que non, sinon le résultat serait le même que j’avais eu lorsque j’avais essayée avec Aura, elle ressortirait simplement avant que la capture ne se fasse. Soupirant envers moi-même, tout en continuant d’avancer.

J’arrêtais lorsque des petites cris suivi de légèrement pleure arriva à mes oreilles. Rien pour me rassurer, quoi… Je me précipitais bien vite vers la provenance pour y être encore moins rassurée... Une parfaite inconnue brandissait Aura dans les airs… Aura qui était toujours paniqué… Chose qui me laissait encore plus inquiète sur le coup. - Aura !? Tsss. Murmurais-je à moi-même, tout en serrant mes poings, je ne plus m’empêcher de sortir de la mêler, tout en m’avançant vers la dame d’un air colérique, parce que oui, j’étais loin d’être calme et paisible dans ces moments-là… J'avais toujours été très impulsive, donc la provocation ce n’était jamais bien long avec moi… Je n’avais guère porté attention à l’uniforme de la jeune femme sur le coup, disons que j’étais surtout préoccuper par Aura.

- Tsss. Hé toi ! Qu’est-ce que tu fous ? Laisse-là tranquille, merde.

Aussitôt que l’Evoli avait entendu ma voix, elle avait commencée à se débattre à ne plus en finir dans les mains de l’inconnue tentant de se défaire de son emprise, tout en lançant des petits cris plutôt rassurer, ainsi que quelques larmes de joies…
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 24 Nov - 10:30

Le petit Evoli allait bientôt retrouver son dresseur, malgré qu'il semble quand même malheureux alors qu'Aquilina prenait soin de lui. Même si elle l'avait pincé un court instant pour qu'elle pousse un petit cri dans l'espoir de plus rapidement retrouver son propriétaire, Aquilina n'employait pas souvent la violence et savait que le pokémon s'en remettrait. Dans un sens, elle lui faisait clairement du bien, contrairement à celui qui s'occupait de lui qui l'avait rendu aveugle par son agressivité. Ce n'était pas digne d'un dresseur, la demoiselle souhaitait plus que tout le retrouver et éclaircir les choses entre eux deux pour que lui non plus n'oublie pas sa leçon. Pas étonnant que le pokémon pleure tout le temps, il ne devait pas avoir connu vraiment l'amour, sinon il se ficherait d'une petite pincette inoffensive. Mais voilà, ce n'était pas le cas, cet Evoli était malheureux chez son dresseur, rien que le fait d'avoir autant apprécié les câlins d'un inconnu était caractéristique.

C'est alors qu'une jeune fille à l'allure tout sauf élégante et raffinée s'approcha, elle semblait être la dresseuse de cet Evoli. Elle ne put s'empêcher d'aboyer ironiquement après Aquilina qui n'avait visiblement pas du tout l'intention de voler son pokémon, vu la façon dont elle le prenait. Cependant c'était obligé, tout le monde était méfiant envers l'inconnu en général, quand bien même il serait inoffensif voire carrément bénéfique. Ainsi Aquilina déposa doucement Evoli par terre pour que la femelle puisse rejoindre sa dresseuse ; après tout elle ne volait pas les pokémon, même aux dresseurs indignes comme elle, son but était juste de corriger la partie humaine des couples. La demoiselle la toisa d'un air méprisant et sévère alors qu'elle croisait les bras sous sa poitrine. Apparemment elle n'avait pas l'intention de laisser couler ça si facilement.


-J'espère pour toi que tu as d'autres pokémon pour te défendre que ton Evoli, parce que tu risques de payer cher ce que tu lui as fait. Cécité causée par maltraitance aggravée, négligence, insouciance de sa personne, rien que ça mériterait que je te retire sa garde. Au nom de la Team Plasma, ça ne restera pas impuni.

Pendant qu'elle prononçait sa dernière phrase, à l'entente de "Plasma", Lucario sortait de l'ombre derrière Aquilina pour se positionner en combat. Il ne fallait pas être un grand observateur pour comprendre qu'il lui laissait dix secondes pour sortir une pokéball ou pour trouver un bon argument avant qu'il attaque. Ce n'était tout simplement pas tolérable de voir un pokémon aussi arrangé et aussi négligé, cette dresseuse allait voir de quel bois Lucario se chauffait. Un pokémon Combat, il valait mieux ne pas le provoquer et avoir de bons arguments, sinon il était bien capable de la faire rentrer chez elle le visage méconnaissable. Si elle ne s'expliquait pas ou ne se défendait pas dans les dix secondes, elle risquait de passer un mauvais quart d'heure.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mer 25 Nov - 16:48


Aussitôt que la dame déposa l’Evoli au sol, celle-ci fila directement vers moi, suivant simplement mon odeur. Plutôt heureuse de retrouver celle qu’elle considérait comme sa "mère", celle-ci s’éleva simplement sur ces pattes arrière, tout en se servant de ma jambe comme soutiens en poussant des petits cris. Alors que la jeune femme repris la parole, je me contentais de me pencher pour être à la hauteur d’Aura. Hien ? L’était folle celle-là ou quoi ? Je n’avais absolument rien fait à cet Evoli… Je me demande qui était la pire ici… Cette folle d'un Team de fanatique paumée qui saute sur la première conclusion d’une situation qu’elle ne comprenait même pas ou moi qui était simplement impulsive et que je devais avouer que je n’avais qu’une envie qui était de lui en coller une bonne… Chose plutôt impossible au vu du Pokémon qui était avec elle… Pokémon qui était avec elle ? Hum. Mais, il sortait d’où ce foutu Lucario à la fin ? Tsss. C’était dans ces cas-là que j’aurais aimée avoir un Pokémon compétent… Non, pas que j’échangerais Aura contre un, mais bon… C’était ça, qui était ça.

- Tsss. T’es imbécile ou quoi à la fin ? Je ne lui ai jamais rien fait. L’idée qu’elle est sortie de son œuf ainsi ne t’es jamais venu à l’esprit ? Depuis quand quelqu’un serait content de retrouver quelqu’un qui l’aurait battu sans arrêt comme tu le dis ? Lançais-je froidement.

Après, je disais cela, malgré que je ne savais point si cela était vrai ou pas… Je ne m’étais jamais vraiment renseigner sur ces détails-là. Regardant l’inconnue et le Lucario d’un air froid. Ce n’était guère comme si j’avais un quelconque Pokémon pour me défendre et jamais je ne pourrais laisser Aura faire. Malgre cela, je n'avais point peur. Après tout, la peur n’était pas vraiment un sentiment que je connaissais…

- Evoli evoo ! Lii evoli evoo ev… Evoli, lii evoo… (Maman dit vrai ! Elle ne m’a jamais rien fait… Son frère si, mais pas elle…) Commença l’Evoli, toujours placer les pattes avant contre moi, pour ensuite se retourner vers les deux autres, après tout avec son odorat elle pouvait facilement savoir plus ou moins où ils étaient. - L'evo evoli liii evoli evoo ! (J’vous laisserais pas lui faire mal pour rien !) Terminât la Fennec en grognant légèrement, sur une position défensive, le poile légèrement hérisser sur le dos.

Certes, l’Evoli savait très bien que les deux humains ne la comprendraient surement pas… Enfin, elle était sûr pour moi et presque sûr pour l’inconnue, mais qu’en était-il du Lucario ? Oui. Lui, il était en mesure de comprendre. Aura espérait vraiment que celui-ci ne décidé guère de s’en prendre à moi ou elle, parce que malgré sa position, la fennec ne voulait pas se battre, Aura savait très bien qu’elle n’avait aucune chance ici de résister à une seule attaque, mais la jeune fennec ne voulait guère me voir blesser pour rien non plus…
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Ven 27 Nov - 15:02

Pendant que Lucario se préparait au combat, Aquilina, les bras toujours croisés, écartée de son champ de vision, observait toujours la demoiselle. Son accoutrement ne faisait pas vraiment d'elle une fille soignée qui évitait les accidents, elle avait plutôt l'air d'une voyou qui ne se préoccupait que de sa pomme. Après, l'habit ne faisait pas le moine, mais c'était pourtant le cas bien souvent, malgré ce qu'on en dise. Les dix secondes -qui tenaient plus de dix Crocodil que de secondes- étaient presque écoulées, il ne restait plus longtemps avant que le compagnon Combat passe à l'attaque. La demoiselle avaient bien essayé de s'expliquer en sortant la vieille excuse du "c'était déjà comme ça quand je suis arrivée", mais ça ne prenait pas, malheureusement pour elle. Régner par la peur était aussi possible, la fille pouvait très bien menacer de mort son Evoli si elle le quittait, tout était envisageable pour une inconnue.

-Si c'est tout ce que tu as à dire pour ta défense, je crois que Lucario peut commencer sa petite leçon.

Néanmoins Aquilina ne s'attendait pas à ce que le pokémon victime lui-même s'interpose devant Lucario alors qu'il chargeait ses paumes de son aura pour frapper la sauvageonne. D'après ce qu'il disait, elle ne lui avait jamais rien fait, contrairement à son frère, mais elle n'avait rien à voir dans l'histoire de sa cécité. En revanche elle était toujours aussi insouciante que pour laisser son pokémon en proie à un océan de pieds plus lourds les uns que les autres pendant qu'elle avait tenté tant bien que mal de leur échapper pour ne pas finir piétinée. Même si en soi ce n'était pas un délit tant qu'il ne lui était rien arrivé, il était de bon ton de lui donner un avertissement à sa façon. Après tout elle l'avait mérité, rien que par ses réponses insultantes dénuées de respect envers quelqu'un de mieux "armé" qu'elle.

-T'en penses quoi Lucario ? Elle a l'air sincère dans sa version des faits ?

En guise de réponse, le pokémon Combat arrêta toute attaque en reprenant un air normal, croisant les pattes comme sa compagne. Bien que convaincu, il demeurait en lui un certain bénéfice du doute, alors il ne baissait pas sa garde si facilement. Surtout que la demoiselle n'avait pas l'air d'un enfant de coeur, quelque chose lui disait que la laisser avec elle et son frère maltraitant serait une mauvaise idée. Cependant en l'état actuel des choses, Aquilina et Lucario étaient bien démunis, aucun ne pouvait frapper l'humaine sans passer sur le corps du pokémon d'abord. Déjà que s'attaquer à un pokémon était contre les règles de la Team Plasma, mais surtout un type Normal non-évolué contre un type Combat et Acier évolué, c'était voué à la victoire d'office. Malgré cela, Aquilina eut quand même une idée et se positionna derrière la fille tandis que Lucario se chargeait de devant. Evoli ne pouvait pas couvrir tous les fronts, il y aurait forcément une attaque qui toucherait sa dresseuse, rien qu'en hauteur suffisait.

-Je pense que ton pokémon n'est pas en sécurité avec toi, tu as déjà failli le perdre dans une foule et le faire piétiner comme un vulgaire déchet. Nous allons te retirer Evoli pendant une semaine le temps que tu réfléchisses à tes actes et que tu prennes les bonnes résolutions pour éviter ce genre de dangers. On ne veut que le bien des pokémon, si tu te montres indigne du tien nous te le retirerons définitivement.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 1 Déc - 8:03


Toujours placer de façon pour être un peu plus au niveau de ma fennec, mon regard froid ne quitta point la dame et le Lucario. Malgré, l’annonce de la femme qui n’allait guère arrêter son attaque, mon regard ne changeait point. J’étais prête à tout, je n’avais guère peur de me prendre des coups. Après tout, cela n’allait pas être comme si ce serait ma première fois. Disons que la réaction d’Aura m’avait davantage inquiéter que le reste… Elle n’avait aucune chance via ce type combat… Arf. C’était dans ces moments que j’aurais préférée que l’Évoli ne prenne pas exemple sur moi… Remarque, au fond de moi, je fus bien rassurer de voir le Lucario arrêter son attaque, malgré que je ne le montrais point. Aura en fut tout aussi rassurer de sentir la pression du type combat descendre, mais elle contrairement à moi, le montrait très bien.

Tandis que la dame se déplaça, l’Évoli garda une position légèrement sur la défensive, tout en reculant vers moi doucement, jusqu’à ce qu’une de ces pattes arrière arrive a me touche. Enfin, Aura ne devait pas vraiment pouvoir dire si cela était le Lucario ou l’inconnue qui avait bougée, mais au son de pas, elle pouvait facilement le deviner. De mon côté, je m’étais simplement placer de façon a être de côté des deux, toujours dans ma position accroupi. Disons que je préférais avoir une vision plus facile des deux, je ne voulais guère avoir le Lucario ou la femme dans mon dos. Placer avec une main au sol, idée d’avoir de la stabilité, si je devais avoir à bouger rapidement ou autres. Oui. J’abordais une position défensive et puis ?
Pourquoi c’étaient-ils séparer ainsi ? J’avais mes doutes, mais je ne pouvais en être certaine. Dans le pire des cas, je ne pouvais que compter sur mon agilité, puisque au vue de ma forme, j’étais agile et rapide, mais la force physique me manquait de beaucoup. Contre le Lucario, c’était un peu mort pour moi d'avance. Arf. Que je n'aimais pas me sentir coincer ainsi.

J’avais laissée entendre un léger "tsss" d’énervement, non envers la jeune femme, mais bien moi-même. Après tout, elle n’avait pas complètement tort sur certain point. Puisque j’avais effectivement réussi à perdre de vue Aura. Evoli qui c’était simplement retourner pour sauter sur mon épaule. Certes, elle avait presque passé par-dessus bord, mais avait réussi à se reprendre de peu. Sa tête regardait dans la direction du Lucario.

- Tu penses vraiment que j’la laisserais a une parfaite inconnue ? Tsss. Désolée, mais tu rêves là. J’l’ai peut-être perdu dans la foule, mais c’est des choses qui peuvent arrivent quand on… Elle a peur et panique. Elle n’a pas voulue de Pokéball, donc j’ai pas moyen de… Certes, pour certain cela était pire, puisque n’importe qui pouvait tenter de capturer l’Évoli…

- Ev… Evoli… Voli, ev'lii… (Dé… Désolée… Maman, c’ma faute…) Me coupa l’Evoli d’un timbre désolée. – Voli, evoli ev'li evoliii evv ? (Maman, est-ce que j’dois vraiment aller avec eux ?) Terminât-elle sous un timbre plutôt inquiet, sans pour autant quitta sa position défensive, toujours placée sur mon épaule.

Je n’avais guère compris ce qu’elle avait dit exactement, mais son timbre m’avait suffi pour supposer que c’était en lien avec les dire de la dame.

- J’la laisserais pas faire. Lançais-je envers l'Évoli.

Après, si la femme voulait m’attaquer ici, je ne savais guère si elle était au courant, mais si des gens passaient entre temps, ça risquerait d’être elle qui allait avoir des ennuis. Une adulte vêtu avec les habits de la Team Plasma qui s’en prendre à une adolescente ? Ouais, cela pourrait aussi être intéressant, n’est-ce pas ?
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 1 Déc - 11:37

Malgré que Lucario avait cessé de combattre avant même d'avoir commencé, il pesait toujours une certaine tension entre les deux duos. La délinquante insouciante ne semblait pas coopérer dans l'arrestation, c'était fort dommage car elle serait bien déçue de la tournure qu'elle risquait de prendre. Cependant plus Evoli parlait -car Aquilina se fichait bien des arguments simplistes de l'humaine- plus le duo Plasma pensait à renoncer à l'arrestation. En effet, cette petite boule de poile chérie par la Team Plasma et autres individus ne cessait de se défendre malgré la menace. Elle savait bien que Lucario ne ferait qu'une bouchée d'elle, pourtant elle restait dans la même position. Après tout il était vrai que les pokémon avaient toujours eu ce petit plus qui les empêchait d'abandonner leurs convictions, une raison de plus de miser sur eux. Malgré de bien beaux efforts, Aquilina n'était pas moins déterminée à enlever la garde d'Evoli à sa dresseuse et elle n'en démentait pas.

-Tuer un pokémon est aussi une chose qui arrive, retirer la garde d'un pokémon à son dresseur en est une aussi...cependant... Elle toisa alors l'Evoli de son regard bleuté et déterminé alors que Lucario patientait tranquillement de l'autre côté de la ruelle, l'air approbateur....au vu de ton entêtement et des paroles de ton pokémon, je ne peux décemment te l'enlever. Dans un sens ce serait lui briser le coeur et donc aller contre son bonheur, ce pourquoi je renonce à te l'enlever.

Sur ces mots, Lucario se prépara à combattre de nouveau comme prévu alors qu'Aquilina sortait du cordage de son sac. Bien sûr elle n'avait pas l'intention de renoncer à punir la jeune fille, même si elle ne pouvait pas lui enlever son pokémon dont elle était indigne clairement. Après tout la Team Plasma ne donnait pas d'avertissement, elle exécutait les sanctions tout de suite, c'était une bonne façon d'éviter les futures erreurs, bien plus qu'en faisant la morale tout simplement. En ce qui concernait le pokémon Combat, il était prêt à assommer la fille ou à lui enfoncer sa patte dans l'estomac afin de la rendre inapte au combat, tandis que l'humaine se chargerait de la ligoter afin de la rendre impuissante. Des esprits tordus imagineraient la torture d'Evoli sous les yeux de sa dresseuse, mais au contraire Aquilina la chouchouterait bien comme il faut comme son métier l'exigeait.

-Le souci c'est que tu dois être sévèrement punie pour ça, mais comme nous ne pouvons décidément pas te priver d'Evoli, nous allons vous prendre toutes les deux. Ainsi je m'occuperai personnellement de ton apprentissage pour que tu deviennes irréprochable envers elle. Plus question que ce pokémon subisse encore de ces "choses qui arrivent".

Il était évident que le duo n'en était pas à son premier coup d'essai, il avait déjà corrigé des dresseurs indignes rien que dans la même journée. Cette demoiselle ne risquait pas de faire exception, pas avec un pokémon aussi désavantagé. Ne pas pouvoir regarder était une chose très handicapante, le toucher et le sixième sens ne suffisaient pas à tout percevoir, les couleurs par exemple, ou l'expression des gens pour voir si ils mentent. Sans compter le fait de retrouver son dresseur dans une foule où les odeurs s'entremêlent dans tous les sens. Le mieux aurait été d'éviter simplement les ruelles bondées de monde ou la prendre dans ses bras lorsqu'il y avait du monde. Cette humaine devait apprendre tout ce qu'il fallait savoir pour bien dresser son pokémon, et là elle était clairement recalée.

C'est alors qu'une trombe de flammes manqua de peu d'atteindre Lucario, lequel sauta en l'air rapidement pour retomber à côté d'Aquilina toujours en train de menacer la demoiselle avec son cordage. Un intrus s'était glissé dans le groupe avec la ferme intention de mettre son gros grain de sel dans le combat qui se prévoyait de plus en plus. Lui aussi portait un uniforme et le pokémon qui l'accompagnait était un Arcanin. Bien certaine de reconnaître la célèbrement crainte unité K-9, Aquilina pesta en reculant d'un pas, mais sans battre en retraite pour autant. Lucario quant à lui grogna en voyant le pokémon en face de lui. C'était un affront qu'il n'était pas prêt d'oublier, même si il ne pouvait pas le toucher. Cependant pour se défendre c'était autre chose, il se permettrait sans doute de le mettre hors combat sans utiliser toute sa force. Quant à Aquilina, s'occuper du policier en patrouille était un jeu d'enfant, lui était humain et donc n'était pas capable de cracher des flammes ni de prétendre être intouchable comme un pokémon. Heureusement la délinquante ne pouvait pas s'échapper car Aquilina bouchait la sortie, la seule autre se trouvait en traversant la ruelle derrière elle. Mais seulement si elle arrivait à temps pour échapper à la Team Plasma...


-Hmpf, manquait plus que ça, la flicaille vient s'en mêler comme toujours. Quand nous auront fini avec lui, ce sera à ton tour, jeune voyou. On va te faire passer l'envie d'oublier ton pokémon...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 8 Déc - 8:28


Visiblement, cette femme en avait absolument rien à faire de moi, elle était borner sur son idéologie illusoire stupide selon mon point de vu. Tsss. Je devais simplement trouver un moyen pour quitter cet endroit ou bien quelque chose qui me le permettraient… Certes, je n’aimais pas fuir et cela me saoulait complètement de devoir le faire, mais que pouvais-je bien faire d’autres ? Rien… Tsss. Que je n’aimais pas me sentir impuissante ainsi… Je comprenais un peu ce que mon frère voulait dire par cela ne sert à rien de garder des trucs faibles comme Pokémon… Arf. Non. Je n’étais pas pour penser comme lui, je tenais à Aura, tout comme visiblement elle tenait à moi. Chose que la femme avait l’air d’avoir compris en quelque sorte. Je ne savais pas si ces dire devaient me rassurer ou pas… Restant silencieux, disons que je ne savais pas vraiment si je devais l’ouvrir ou pas… Je crois que c’était mieux de me la fermer pour une fois… Ce n’était pas pour autant que je bougeais de ma position, de même pour l’Evoli aux poiles hérisser sur le dos qui était sur mon épaule.

Hieennn ? Attendez deux secondes… Elle passait du fait de partir avec Aura… au fait de kidnapper quelqu’un ? Ehummm. Ah ! Et elle était sérieuse en plus cette folle ? Tsss…. Simplement avec le Lucario qui nous guettait, je n’avais aucune chance de faire quoique ce soit… Même si je voulais tenter de m’en prendre à la femme pour fuir ensuite, cela était surement vouer à l’échec au vu de ma carrure et la sienne… Arf. Pas que j’avais peur, disons seulement que je commençais à stresser grandement à l’intérieur de moi-même… Chose que Aura pouvait facilement sentir, de même que pour le Lucario, j'imagine… Je laissais simplement entendre un simple « - Tsss » d’énervement envers moi-même.

À ma plus grande surprise un jet de flemme passa près de toucher le type combat. Flemme qui fit sursauter et paniquer l’Evoli qui ne compris guère se qui venait de se passer, puisqu’elle ne pouvait guère voir. Cette fois, j’avais eu le réflexe et le temps de l’attraper, chose qui n’était surement guère mieux pour moi, puisque sur le coup de la panique l’Evoli avait simplement mordu ce qui l’avait retenu, c’est à dire mon bras… Malgré, que ma face avait légèrement changée sous le coup de la morsure, j’étais tout de même restée passible, tout en me relavant.

- C’moi ça, Aura… Putain. Lâche-moi… Commençais-je envers Aura d'un timbre plutôt énerver, pour sans même regarder la dame, je repris d'un timbre un peu plus calme, mais assez arrogante. – Désolée, même si ça devient intéressant ici, j’compte pas rester pour te laisser faire joue-joue avec moi, après.

Réalisant qu’elle venait de vraiment me mordre, l’Evoli enleva ces crocs bien vite d’où il était en même temps que je partais à courir dans ma seule échappatoire. Enfin, malgré tout, j’avais fini par arrêter de courir bien vite pour simplement enlever mon sac et m’accoter contre un mur et me laisser tomber de façon à être assise, toujours accoter contre le mur. Certes, je ne voyais pas la scène d’où j’étais, mais je pouvais vaguement l’entendre… Pourquoi avais-je arrêtée au final ? Je ne savais guère… Gardant Evoli dans mes bras, qui était simplement venu placer son museau contre ma joue un air désolé.

- Ev… Evoli evoo… (Dé… désolée maman…)

- T’en fait pas, ce n’est pas comme si cela était la première fois, mais j'dois vraiment trouver une façon de m’occuper de toi… Tsss. Cette femme n’a pas complètement tort. Soupirais-je.

Relevant la manche de mon manteau en même temps que de parler. Certes, je saignais un peu, mais rien de gros, ça l’arrêterais bien avec le temps. Par chance, que Aura n’était pas des plus forte et que j’avais quand même mon manteau qui m’avait un peu protégé.
Peut-être qu’au final, je voulais vraiment de l’aide au fond de moi, sans que je sois en mesure de me l’avouer moi-même… Après tout, Aura était la première Pokémon que j’avais et comme elle n’avait qu’environ trois semaines… Aura qui avait simplement commencée à lécher la blessure qu’elle m’avait faite, alors que j'attendais tout simplement… Attendait quoi ou qui ? La femme ou simplement que j’arrête de m'en faire avec moi-même… En espérant que si la femme débarque, elle ne pense pas que j'aurais plus avoir l’idée de battre l'Evoli pour la morsure qu'elle m'avait fait…


Hrp:
 
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 8 Déc - 11:34

L'espace d'un instant avait suffi pour que le combat s'en retrouve plus équitable, notamment par la présence d'un Arcanin. Heureusement pour Aquilina ce pokémon n'avait de légendaire que le nom de son espèce, ce n'était qu'un pokémon Feu, rien de plus, rien de moins. Après, Lucario avait le mérite de reconnaître que c'était un adversaire qui méritait d'être affronté, même si il en avait maté de plus grands avant son évolution. Cela dit, il était certain de gagner, autant qu'Aquilina était certaine de capturer l'Evoli et sa dresseuse indigne. Bien qu'il ne saurait être fait le moindre mal à l'un des deux, l'autre serait sévèrement châtié par la sbire Plasma. Même si c'était extrême, il fallait que le monde soit définitivement forcé de considérer les pokémon non comme des amis, non comme des compagnons, mais bien comme leurs égaux. Après tout on ne tenait pas ses amis en laisse, donc ce n'était ni ça ni un animal.

De ce fait, Aquilina ne pouvait pas se permettre de perdre du temps avec cet officier de la police locale, même si il avait l'air plutôt bon. Malgré tout, faire évoluer un Caninos demandait une simple pierre Feu, donc n'importe quel imbécile pouvait s'en faire évoluer un. Cependant ce qui forçait le respect était qu'il lui obéissait au doigt et à l'oeil, ça ne pouvait pas être un dresseur lambda. Bien sûr cela ne changeait rien, chacun avait son but, et chacun comptait le remplir avec le plus grand écart de niveau possible.

Ainsi Lucario engagea le combat contre Arcanin et le dresseur à la fois, tandis qu'Aquilina prenait dans son sac un ou deux mètres de corde particulièrement solide pour se charger de la délinquante. Si celle-ci s'enfuyait, sa poursuivante aurait tôt fait de la capturer au lasso comme un Tauros ordinaire. Mais le plus gênant était Arcanin car il leur coupait la sortie directement, il fallait donc que Lucario s'en charge directement sans plus tarder. De son côté, Aquilina s'approchait de la demoiselle d'un air parfaitement normal, tendant la corde entre ses mains en guise de menace. Le fait qu'Evoli avait mordu sa maîtresse montrait bien qu'elle était indigne, sinon elle ne l'aurait jamais mordue en sachant bien son odeur.

Le pokémon Combat ne semblait pas du tout impressionné par son opposant ardent et son avantage de type face à lui. Après tout, dans un passé assez proche, il avait vécu de nombreuses mésaventures avec Lightning Aki et sa troupe, ça l'avait bien plus forgé que ce qu'on pouvait imaginer. Ainsi le flamboyant pokémon commença par cracher une gerbe de feu de loin pour toucher son adversaire. Malheureusement pour lui, il esquiva habilement en sautant sur un mur pour prendre de la hauteur et ainsi donner un simple coup de patte dans sa tête. Arcanin enflamma alors sa mâchoire pour lancer Crocs Feu, mais Lucario esquiva de justesse d'un bon en arrière, ses poils de torse les plus saillants ayant roussi sur le coup. Le pokémon se rua alors vers son adversaire avec Vitesse Extrême afin de le prendre par surprise, vu son agilité bien typique de son espèce, tout comme l'était sa vitesse. Cependant lui aussi connaissait une attaque prioritaire, ce qui rendit soudainement l' "arène" dangereuse pour les humains et l'Evoli. En effet, la vitesse avec laquelle ils se heurtaient dépassait vite celle de suivi des yeux, si bien que chaque choc était une surprise pour tout le monde.

De son côté, Aquilina se préparait au combat avec Evoli et sa dresseuse dans un affrontement deux contre un elle aussi. Enfin, un contre un et demi plutôt, vu l'inefficacité de l'officier dans une si étroite ruelle et celle d'Evoli. Toutefois Aquilina comptait quand même arriver à la hauteur de son collègue en capturant l'humaine. L'ennui c'était qu'elle n'avait aucune attaque Plante ou Poison pour les endormir, elle devait le faire à l'ancienne en capturant la cible humaine à l'ancienne en la ligotant. Par chance elle s'était entraînée pas mal avec son comparse au combat rapproché, du coup elle avait encore un avantage comparé à son adversaire sans doute à peine capable de frapper avec ses petites mains. Sans plus attendre, la demoiselle se rua vers la jeune femme avant d'entamer un coup de paume renversé directement dans l'estomac. Si elle n'esquivait pas, il y avait de fortes chances pour qu'elle perde tout à coup tout son avantage dans l'affrontement. Une chose était sûre, elle n'allait pas s'en tirer à si bon compte, et Aquilinait était prête à y aller par la force si il le fallait, avec le cordage enroulé autour de sa taille temporairement.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 15 Déc - 9:36


À toutes les fois que les deux Pokémons qui se combattaient se percutaient avec leur attaque Vitesse Extrême, l’Evoli sursauta légèrement, toujours dans mes bras, la tête contre moi. Par simple réflexe, je l’avais serrée contre moi pour la rassurer. Tsss. Quand on dit journée de merde, cela le représentait très bien dans mon cas. Sans oublier que cette foutue dame n’avait guère l’air de vouloir m’oublier…
Me plaçant par simple réflexe naturel en position de défense de nouveau, lorsque la femme s’approcha dans ma direction. Un air froid et calme sur mon vissage comme souvent. En me sentant simplement changer de position radicalement, la fennec était simplement retourner sur mon épaule, tout en se plaçant face à la dame, sous une position défensive aussi, son poil s’hérissa sur son dos. Malgré, qu’elle était jeune et aveugle, Aura en restait tout de même une Pokémon qui était prête à me défendre une fois de plus. Je n’approuvais pas vraiment le fait qu’elle tente quoique ce soit, surtout que la dernière fois, malgré qu’elle m’avait permis de m’échapper de chez mon frère, cela n’avait guère fini des mieux pour Aura… Certes, cela aurait surement été pire pour moi si elle n’aurait rien fait, mais bon…

Laissant la femme approchée, puisque m’enfuir était surement voué à l’échec. Je savais bien que je n’avais surement aucune chance contre cette femme, mais je n’étais tout simplement pas capable de me rendre… Stupide ? Peut-être que si, vu sous certaine angle, mais cela était des angles que je ne pouvais voir. Alors que celle-ci s’approcha rapidement pour me porter un coup, j’avais simplement tentée de reculer lorsqu’elle fut assez près. Ouais, à la base, je voulais simplement éviter le coup, mais je n’avais guère été assez rapide pour ça, disons qu’au final, cela m’avait tout de même bien coupée le souffle, sans pour autant me rendre inconsciente. En même temps que la dame portait son coup, Aura en avait profité pour littéralement sauter sur cette dernière pour la mordre. Du coup, soit la femme se protégeait avec son bras libre, soit elle se prenait une Evoli agressif en pleine figure… Après, tout elle était peut-être petite celle-là, mais Aura restait une Pokémon. Pokémon qui avait déjà mordu au sang pour me défendre. Bon, je ne compterais pas les fois où c’était moi qu’elle avait mordu par erreur, mais bon… Quant à moi, j’avais réussi à reculer un peu avant de me ramasser un genou par terre, une main au sol pour tenter de garder mon équilibre et mon autre main qui tenait mon ventre au niveau de mon estomac. Tentant surtout de reprendre mon souffle, alors que mon regard froid restait via la dame et Aura. Tsss. Dans mon état actuel, je n'allais pas aller très loin…
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 15 Déc - 15:09

Acculée dans ses retranchements, la délinquante se retrouvait fort démunie face à une sbire Plasma avec la ferme conviction de l'enlever pour lui apprendre les bonnes manières comme il faut. Pendant ce temps, Lucario redoublait d'activité pour vite en finir avec le pokémon Feu afin d'avoir la paix la plus totale. Après il s'occuperait sans doute de l'agent de police pour qu'il ne les suive pas, ce qu'il faisait toujours en cas d'intervention. Il fallait avouer cependant que la gamine se débrouillait bien piètrement comparée à Arcanin, ou encore à l'agent qui semblait un minimum formé au combat rapproché. De ce fait, Aquilina avait clairement l'avantage contre cette délinquante et son pokémon réunis. Enfin, pas qu'elle ait l'intention de le frapper comme si la fille et lui formaient un duo, mais elle comptait bien se défendre.

D'ailleurs le petit pokémon lui donnait bien du fil à retordre vu qu'il restait sans cesse sur la défensive, prêt à attaquer à tout moment. Par chance Aquilina avait de bons réflexes à force de s'entraîner avec Lucario, c'était toujours ça de gagné. Ainsi quand la boule de poils sauta au visage de la sbire, celle-ci contra avec son bras. Dans la seconde, la demoiselle en profita pour gratouiller derrière ses oreilles et la caresser abondamment tout en positionnant ses bras pour l'empêcher de se servir de ses quatre pattes pendant dans les airs. Une main sur un de ses flancs jusqu'à placer ses deux premiers doigts autour de sa gorge pour la retenir contre sa poitrine, la seconde en train de bichonner le pokémon. La demoiselle savait clairement y faire avec les pokémon, bien que rien ne lui garantisse que derrière d'éventuelles marques de plaisir il ne se cache pas de la réticence."Merci d'avoir choisi la bonne personne, Evoli, aucune de vous n'aura à le regretter au final, promis". Sur ces mots, la sbire passa en mode de combat aux pieds en essayant de garder son buste entier stable pour ne pas affoler l' "otage" entre ses bras.

De son côté, les pokémon combattaient avec une rare énergie, aucun d'eux ne cédait du terrain. Malheureusement pour le Feu, Lucario en avait matés d'autres et de plus coriaces que lui, malgré qu'il n'ait évolué que récemment. Le pokémon Aura n'eut ainsi aucun mal à deviner les déplacements de son adversaire, même avec Vitesse Extrême, tout simplement grâce à l'aura. Lucario intercepta alors Arcanin après s'être posé au sol, lui infligeant un douloureux Stratopercut surprise. Malheureusement le pokémon Feu ne s'avouait pas si facilement vaincu et projeta une gerbe de flammes vers son adversaire au sol. Ce dernier esquiva d'un bon contre un mur pour atterrir de nouveau sur le sol un peu plus loin, son attaque s'étant avérée beaucoup trop lointaine pour fonctionner. Arcanin tenta alors Boutefeu en guise de dernier assaut ultime pour venir à bout de son adversaire, ne lui laissant pas la moindre chance d'en réchapper à cause de sa taille imposante. Sans attendre que son opposant arrive à sa portée, Lucario envoya une Aurasphère sur le sol afin de soulever un nuage de poussière et ainsi l'aveugler pour lui faire rater sa cible. Avant qu'il ne se rende compte de la position du pokémon Aura, celui-ci atterrit directement sur sa tête après un grand saut d'esquive. Le pokémon Feu en fut définitivement K.O., vaincu par la puissance de visualisation de l'aura qui faisait bien sûr défaut à son adversaire au coeur de la poussière opaque.

Il ne fallut que quelques secondes à Lucario pour rejoindre sa coéquipière visiblement en difficulté avec ce pokémon à tenir dans ses bras et en plus la gamine à mettre au tapis. Par chance l'arrivée de son compagnon avait changé la donne, puisque c'était désormais lui à qui il incombait la mission de neutraliser la fille. Aquilina pouvait ainsi s'occuper du pokémon sans crainte pendant que son compagnon se battait une seconde fois. Cependant le deuxième combat risquait bien d'avoir un goût fade comparé à celui contre Arcanin, mais c'était quand même important. Malheureusement pour eux, l'agent de police avait appelé des renforts et s'était mis en retrait pour ne pas devoir affronter le pokémon Combat, de peur de se retrouver changé en poupée de chiffon les os du corps brisés par ses coups démesurés. Il était temps d'en finir vite avec la fille, et si elle ne se rendait pas immédiatement, c'est en chaise roulante qu'elle risquait de se réveiller. Lucario n'avait pas du tout l'air de plaisanter, si jamais il devait projeter sa sphère sur une humaine aussi chétive, ce serait dramatique pour elle. Ce n'était pas sa technique signature pour rien, après tout.


-Tu connais bien la règle des dix secondes. Il t'en reste à peu près autant avant que mon coéquipier ne lance son Aurasphère. Un projectile de cette taille ne ferait qu'une bouchée de toi, alors réfléchis bien. Il te reste neuf secondes. Huit...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Lun 28 Déc - 21:54


Hrp:
 


Alors que la dame grattouillait l’Évoli, celle-ci ne lâchait guère son emprise, ne se laissant point attendrir par cette dernière. Elle savait très bien que ce n’était point le temps, surtout que son but était simplement de me protéger… Certes, j’avais eu peur sur le coup, que le tout ne se termine pareil comme avec mon frère, pourquoi devais-je toujours me ramasser dans ce genre de situation ? Tsss. Enfin, mon inquiétude avait disparu assez vite, lorsque la jeune femme ne fit rien à Aura. Du moins, rien pour la blesser ou s’en défaire. La jeune fennec lâcha prise, lorsque celle qui la retenait lui adressa la parole. La pauvre petite ne savait plus trop quoi faire…

Aura commença à se débattre dans les bras de la femme, seulement lorsque elle senti le Lucario près, réalisant qu’il était de retour. Disons que le bébé Évoli commença simplement à paniquer, ayant peur que le type combat m’attaque…
Toujours dans ma position de faiblesse, à reprendre mon souffle, l’arrivé du Lucario n’était rien de bon pour moi. Tsss. C’était impossible que j’arrive à fuir et l’idée de me battre m’était bien venue, mais la situation me disait clairement que je ne pouvais rien faire. Je n’aimais pas me sentir aussi faible et impuissante… Je n’aimais pas abandonner, mais que pouvais-je bien faire ici ? Je ne savais plus quoi faire… Au dire de la femme, j’avais simplement fermée mes yeux, tout en abandonnant.

- Tsss… J’abandonne… Fait ce qu…

Je n’avais guère eu le temps de finir ma phrase que l’Évoli prit de panique qui ne pouvait clairement pas se défaire de l’emprise de la femme avec sa force actuelle créa simplement des étoiles dorées coupantes qu’elle envoya absolument n’importe où, puisque étant paniquer, aveugle et sans oublier ne maitrisait absolument pas cette attaque encore, Aura ne pouvait faire mieux. Étoiles qui fusaient autant vers les murs autour de nous, que le Lucario et moi-même. Certes, par chance la tête de l’Évoli était en sens contraire avec la dame, donc elle ne risquait rien, tandis que pour le Lucario même s’il se prenait des étoiles avec son type acier, cela n’allait surement lui faire que dalle. Ouais, dans tout ça, j’étais surement celle pour qui l’attaque de ma propre fennec était la plus dangereuse. Plaçant simplement un de mes bras devant mes faces au cas où. Après tout, je doutais fort bien que le Pokémon de cette femme me protège ou autres… En fait, j’espérais seulement que cela n’allait guère affecter trop le Lucario et son Aurasphère… Parce que finir avec quelques coupures étaient surement bien moins dramatique que de me prendre l'attaque du type combat.
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 5 Jan - 12:19

Maintenant que Lucario avait éliminé le pokémon de l'adverse, la délinquante n'avait nulle part où s'enfuir. Son Aurasphère allait lui être fatale si jamais elle venait à entrer en contact avec la demoiselle, ce qui la poussait encore plus à s'avouer vaincue. Par chance c'est ce qu'elle fit rapidement, et de préférence avant le décompte bien évidemment. Aquilina afficha un petit sourire chaleureux alors qu'elle regardait son opposante, son Evoli dans les bras en train de la maintenir en place sans l'étouffer."Tu vois, ce n'était pas bien compliqué au final, tu vas voir tu vas ressortir plus instruite de". Mais avant d'avoir pu terminer sa phrase, c'est la boule de poils qui se rebella à son tour en balançant des Météores un peu partout. Sa cécité n'arrangeait vraiment pas les choses, elle visait n'importe où, surtout dans la direction de sa dresseuse. Peut-être qu'elle réagissait simplement à la présence inconnue, mais ce n'était pas forcément plus utile d'attaquer dans n'importe quelle direction. La panique était souvent dangereuse pour tout le monde. Par chance Lucario avait bien réagi en dissipant son Aurasphère au bon moment, encaissant sans mal les attaques Normal. Il était quand même plus solide que ce qu'il donnait l'impression avec ses pattes maigrichonnes.

Mais au lieu d'assommer le pokémon pour le neutraliser, Aquilina le confia simplement à Lucario qui saurait lui expliquer clairement que si la femelle ne se tenait pas tranquillement, il pourrait arriver des bricoles à sa dresseuse. Une fois cela fait, la sbire Plasma sortit de la corde de son sac par terre avant de relier les poignets de la délinquante devant elle pour la tirer avec la chute restant. Les gens avaient beau regarder la Team Plasma emmener une civile neutralisée, en voyant que personne ne venait ils ne pouvaient rien faire d'autre qu'avoir pitié de la victime. La demoiselle emmena alors la délinquante et son pokémon derrière un bâtiment avant de lui bander les yeux d'un foulard prévu à cet effet de son sac. Elle tapa alors le code secret de la porte sur le pad numérique et entra avec son otage dans la base secrète la plus proche de son ancienne position. Sauf qu'au lieu d'atterrir au rez-de-chaussée, Aquilina descendait au sous-sol secret après avoir révélé le passage tellement secret que la narration ne pouvait pas non plus le révéler.

Une fois la vue recouverte, la délinquante aux poignets liés pouvait voir tout un étage sombre et dénué de vie. Seuls quelques rares sbires passaient dans les couloirs, tandis qu'un léger bruit de néon retentissait parfois. Autrefois c'était un entrepôt de stockage, mais récemment le bâtiment avait fait agrandir une annexe, rendant inutilisée cette partie de l'établissement devenu trop petite. Aquilina l'emmena dans une salle bien éclairée mais dénuée du moindre meuble décoratif. Il n'y avait qu'un banc fixé au sol et une chaise au milieu de la salle, avec un tableau noir roulant pour donner cours. C'était généralement là que les sbires conditionnaient les dresseurs ou les traîtres afin de les rendre meilleurs. La fille pouvait d'ailleurs voir des traces d'usure sur les traverses latérales, comme si de nombreuses personnes avaient été attachées là. La délinquante ne fit pas exception puisque la sbire l'attacha également à ce banc, là où d'habitude on accrochait le cartable et au barreau opposé. Chaque poignet était relié à une traverse, avec assez de mou pour placer une paume sur la tablette du banc, mais pas assez pour les faire se rejoindre. La demoiselle en profita pour l'asseoir aussi sur la chaise et ligoter ses chevilles aux pieds métalliques ainsi que sa taille au dossier, de telle façon à ce qu'elle ne puisse pas s'échapper.

Sa victime bien attachée, Aquilina envoya Lucario emmener le pokémon "invité" dans la salle prévue à cet effet. Ainsi, Aura se retrouva dans une pièce bien plus agréable, avec du papier peint coloré et tout ce qu'il fallait pour le confort de n'importe quel pokémon de taille raisonnable. Lucario vint même lui apporter des baies différentes en faisant beaucoup d'efforts pour prendre une voix douce et gentille pour rassurer le pokémon. De son côté, Aquilina apporta un livre épais d'une ou deux centaines de pages dans un petit format ainsi qu'un bloc de feuilles et de quoi écrire.


-Tu veux un coussin pour tes fesses ? C'est pour te mettre à l'aise, car tu vas passer un très long moment dans cette pièce, alors autant que tu sois confortablement installée. Dans ce livre tu apprendras l'art de l'élevage de pokémon, comment s'en occuper au quotidien, les risques à éviter, le comportement, l'attitude à adopter, etc. Tu vas me recopier chaque mot de ce livre sur ces feuilles, pour chaque chapitre que tu écriras tu auras une assiette pour manger.

Au fait, ton Evoli va très bien, nous l'avons installé dans une pièce bien loin de la tienne où il peut s'amuser des heures et des heures ainsi que manger à volonté. Si tu veux que je te le redonne, il va falloir coopérer, c'est pour ton bien.


HRP:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 19 Jan - 8:47


Je devais avouer que lorsque le Lucario se prit l’attaque de mon Pokémon, j’en restais plutôt rassurer, parce qu’au moins, je n’allais guère finir avec des coupures par tout… Moui, maintenant pour me soûler, j’en devais une au type combat. Quelle belle journée de merde pour moi… Ouais. Intérieurement, je soupirais grandement. Prise avec une sbire d’écologiste à deux balles, j’en devais une à un Lucario et pour finir le tout, j’étais pris à faire ma soumise envers quelqu’un. Quelqu’un a une corde et un tabouret, s’il vous plaît ? Nan, je rigole… Remarque la dame avait vraiment une corde… Tsss. Elle était obligée de m’attacher ainsi ? Ce n’était guère comme si je pouvais fuir à la base… Certes, si elle voulait attirer davantage l’attention de tous, go for it ma grande, parce que c’était en plein ce qu’elle fessait. La laissant faire d’un air toujours plutôt froid et disons vraiment pas joyeuse. Tandis que l’Évoli qui était maintenant dans les bras du Lucario, s’était grandement calmé au dire de ce dernier. Après tout, elle ne voulait guère qu’il m’arrive quoique se soit… Aussi bien ne pas lui dire qu’elle m’avait presque blessée, parce que c’était mieux ainsi pour le moral de la jeune boule de poil.

Disons que la dame n’avait pas trop à me tirer, puisque comme je n’aimais guère être tirée et encore moins être dans une position où je ne pouvais rien foutre, je suivais assez bien… Certes, tout le long du chemin Aura avait essayée à quelques reprises de tenter de venir me rejoindre, mais en veine avec le Lucario qui la retenait. Quant à moi, j’étais presque restée silencieuse, j’avais bien balancée une fois en cours de route un simple ;

- Tu sais ? Je crois que t’aurais eu moins d’attention si t’avais évité la corde inutile. D’un air complètement neutre et sans émotion.

Nan, je n’attendais pas vraiment une réponse de la part de la dame, je n’avais simplement pas réussi à garder ma pensée pour moi-même. Restant plutôt calme lorsqu’elle me bandait les yeux. Certes, je n’aimais guère une fois de plus, mais ce n’était pas comme si j’avais le choix ici. Hum ? On descendait ? Oui. C’était toujours bien à savoir comme information quand on ne voyait rien. Je devais avouer que j’étais plutôt heureuse lorsque la vue me revit. Certes, ce n’était point un détail que je montrais, mais bon. Mon attention, malgré que cela paraissait peu étaient porter davantage vers les lieux, enregistrant tout point de repaire dans ma tête au cas où. J’avais toujours eu une bonne mémoire, donc.

Je me retrouvais bien vite assise sur une chaise, bien attachée. Certes, j’avais bien tenté de voir si une de mes mains se rendait à l’autre, mais la réponse était simple, non. Bon, logiquement s’il ne se rendait pas en haut, il devrait se rendre sous la tablette, nan ? Hum hum. Enfin, bref… C’était loin d’être confortable pour écrire… Soupirant, en plus d’avoir les cours ennuyeux de l’académie, je devais me ramasser à en avoir lors de mes week-ends ? Certes, lire ne me dérangeait guère, mais réécrire tout ? Avec ma position désagréable pour écrire, j’en avais pour des mois… Après, ce n’était point avec de la nourriture qu’elle réussirait à me faire faire ce qu’elle voulait… Je n’étais pas un chien-chien à qui tu pouvais lui faire faire des tours contre une croquette.

- Tsss. Ferme-là, déjà. Ton cousin, tu peux bien te le foutre où je pense… Ah oups… Ce n’était pas ce que je devais dire, n’est-ce pas ? C’était sorti tout seul… - Vous parlez de vouloir être égaux avec les Pokémons et là, tu viens me parler d’élevage… ? Vous n’êtes pas sérieux dans la vie, bande d’écologistes à deux balles…

Eehum. Non. Là, je devais arrêter de balancer n’importe quoi… Soupirant intérieurement, parce que je réalisais clairement que je n’étais guère en position pour avoir mon attitude de merde, mais je ne pouvais pas m’en empêcher. Surtout, que moi le terme "élevage", m’allait plutôt bien… Ouvrant tout de même le livre, parce que je devais avouer qu’il m’intéressait grandement, même si je n’étais guère en mesure de l’avouer.

- Tsss. J'suis pas un Caninos que tu peux acheter avec de la nourriture.

Tout cela sous un timbre neutre, voir légèrement agacer par ma propre situation. Remarque, j’étais sûr qu’elle n’était guère du genre à relire 200 pages réécrite par une gamine. Remarque pour rire, je pourrais commencer à réécrire pour de vrai et foutre un paragraphe de le lorem ipsum dans ma copie a la place d'un chapitre, j’étais sûr qu’elle ne s’en rendrait même pas compte… Enfin, avant que je commence à écrire quoique ce soit, elle rêvait cette dame, je n’aurais pas dit un truc de cinq à dix pages, mais deux cents ? J'avais rien contre le fait de lire le tout, mais réécrire, dans ma tête, malgré ma position, c’était un non-catégorique. Ouais, j’étais têtu et rebelle dans la vie et puis quoi ?

••••••

De son côté, Aura ne pouvait point voir la pièce dans laquelle elle était, puisqu’elle était aveugle. Logique. Au contraire, comme elle ne connaissait point les lieux, tout ce qu’elle pouvait faire était se prendre les pattes dans tout ce qu’il y avait dans la pièce et des murs en pleine poire… Enfin, Aura pouvait que dire où était le Lucario via son odeur. Malgré, les baies le bébé fennec, c’était contenter de s’asseoir par terre et ce foutre à pleurer sous le fait de ne pas savoir où elle était et loin de sa maman… Après tout, cette Evoli avait toujours passer son temps a pleurer lorsqu'elle n’était guère avec moi… Bonne chance Lucario dans tout cela !
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 19 Jan - 10:01

Maintenant que la délinquante était prisonnière de la base Plasma sans moyen de retrouver la sortie, Aquilina pouvait souffler quelques minutes. Elle qui n’avait pas arrêté de combattre avec son compagnon Lucario, c’était tout de même mieux quand ils pouvaient se reposer. Enfin surtout l’humaine des deux, vu qu’elle n’était pas taillée comme un pokémon Combat, en endurance par exemple. Malgré la situation, la fille ne pouvait pas s’empêcher de se la ramener avec ses répliques provocatrices. Pourtant elle savait bien que tenter de raisonner la Team Plasma ne pouvait que la mener dans une impasse des plus courtes. Quelque part une telle détermination pouvait forcer le respect, mais dans son cas ça ne l’avançait pas à grand-chose, au contraire sa punition d’aggravait.

"Quelle grossièreté, moi qui t’offrais du confort, c’est comme ça que tu me parles. Je t’ai pas proposé des coups de fouet, tu pourrais au moins faire preuve de courtoisie et de politesse dans ta réponse. J’ai connu pokémon mieux élevé que toi. D’ailleurs puisqu’on parle d’élevage, tu sembles aussi en avoir besoin. Une fois que tu auras tout recopié, tu suivras un cours intensif de bonnes manières. Tu risques de ne plus revoir la lumière du jour avant plusieurs semaines à ce rythme…"

Dans un haussement d’épaules, la demoiselle indiqua clairement qu’elle se fichait complètement du temps qu’elle risquait de passer dans la base Plasma, tout ce qui l’intéressait était qu’elle comprenne sa leçon. Cependant comme la demoiselle restait humaine avant tout, elle posa un bouton poussoir près de l’un de ses pieds afin qu’elle puisse prévenir les sbires présents qu’elle devait aller se soulager. Bien sûr elle ne se priva pas de lui faire comprendre que ce n’était pas un jouet et que sa vessie risquait de le regretter fortement si elle feintait une seule fois, car le bouton ne se réactivait qu’après une heure minimum. Avant de partir, Aquilina prit soin de bâillonner la délinquante avec un tissu blanc prévu à cet effet et bien sûr propre, non sans serrer un minimum le nœud derrière sa tête. Ainsi elle ne pouvait plus râler et protester, ses mains, bien que leurs mouvements soient limités, allaient devoir assurer.

-J’espère pour toi que tu vas y mettre du tien, je connais la mentalité des voyous dans ton genre. Si je vois que c’est bâclé, tu risques de finir tes jours comme sbire Plasma et Evoli sera lui aussi conditionné pour en devenir un. Honnêtement je voudrais bien que tu bâcles tout, comme ça je pourrai veiller personnellement à ta nouvelle éducation et tu me supplieras pour rester à notre service…

Bien sûr prendre par les sentiments était la meilleure façon d’attirer l’attention, selon Aquilina. Utiliser Evoli comme prétexte pour qu’elle soigne son travail était son principal atout, puisqu’elle avait tant de considération pour son petit jouet poilu qu’elle laissait se faire piétiner par les badauds. Il allait de soi que bâillonner la sauvageonne était une bonne idée, elle pouvait ainsi réfléchir au calme à sa situation et travailler sans être dérangée. Elle ne pouvait pas non plus tenter de se défaire avec la bouche, les liens étaient bien trop résistants pour se couper avec de petites dents de lait. Aquilina s’en alla alors en fermant la porte à double tour, laissant un voyant vert s’allumer sur le dessus. Appuyer sur le bouton le rendrait rouge aussitôt jusqu’à la prochaine ouverture de la porte, donc la délinquante devait l’utiliser judicieusement.

Elle la laissait dans ses réactions, surtout après ce que la sbire avait dit sur le conditionnement. Si cette gamine avait un mental d’acier capable de refouler toutes les tentatives de conditionnement de la part des sbires, son pokémon en revanche était bien moins solide sur le plan mental. En effet il était déjà en train de pleurnicher dans sa chambre luxueuse alors que Lucario faisait office de figure « familière » pour lui tenir compagnie. Le rendre impitoyable et insensible serait un vrai jeu d’enfant. Même si la torture n’était pas dans leur genre, les sbires pouvaient très bien faire une petite exception si c’était pour le bien du pokémon en question. Après tout, il fallait bien souffrir pour être un Plasma, Aquilina était un exemple parmi tant d’autres à ce sujet. Elle qui s’entraînait régulièrement avec Lucario qu’elle considérait comme son compagnon et son maître de combat. Aura aussi pouvait bien souffrir pour le bien de la Team Plasma, ce n’était pas du tout une limite pour les sbires.

Pendant ce temps, du côté de Lucario, il n’en pouvait plus d’entendre les pleurs du pokémon. Il ne savait même pas comment s’en occuper, il n’avait jamais pris soin de personne d’aussi petit et fragile. Light avait bien été quelques fois en danger, mais là il s’était agi de simplement la délivrer et la laisser se relever. Son ancienne maîtresse était d’ailleurs aussi du même genre tête brûlée, mais elle prenait un soin immense de ses pokémon en retour. Aquilina était prête à apporter à manger à l’humaine si elle avait écrit un chapitre minimum. Elle devait le mériter, si un seul mot n’était pas identique au livre elle allait devoir recommencer depuis le début. Son compagnon combattif ne tarda d’ailleurs pas à lui demander de la remplacer par ses gestes, pensant qu’elle était plus à même de consoler la boule de poils. Elle soupira alors et se rendit dans la pièce pour voir ce qui n’allait pas. Le problème était évident : Aura avait perdu sa mère de vue, enfin d’odorat, et se sentait seule. La demoiselle pensait à récupérer les vêtements de sa maîtresse pour lui faire un petit nid douillet avec l’odeur de sa dresseuse, mais celle-ci risquait de vraiment souffrir sur une chaise aussi dure contre ses fesses nues. Ainsi elle renonça à l’idée et prit simplement le pokémon dans ses bras avant de la caresser tendrement avec tous les efforts du monde. Bien sûr si la femme s’obstinait à pleurer sa dresseuse, le mieux était peut-être d’attendre qu’elle s’épuise dans son coin.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 26 Jan - 9:06


Disons que les dires de la sbire, j’en avais rien à foutre… Ces menaces ne venaient guère me déranger. Remarque non, ceux via Aura me touchait davantage. Ce n’était pas parce que ma vie m’importait peu, que celle de mon Évoli devait être de même. Après, je pouvais lui souhaiter bonne chance si elle comptait m’apprendre les bonnes manières, puisque personne n’y était jamais arrivé encore. Haaa great… Maintenant, je ne pouvais plus parler… Ouais, la prochaine fois, rappelé moi de me la fermer complètement… Remarque si la dame me laissait seul, ne pas pouvoir parler n’était plus vraiment dérangeant. Cela m’éviterait simplement de passer pour une folle qui se parle à elle-même.

Rhoo. Du coup, foutre un paragraphe inutile, servirait à rien ? Remarque cela prouverait si elle lit vraiment ma copie ou pas. Hum. Ouais, c’était bien tentant là… Arf. Et puis osef. Je m’étais déjà décidée à ne pas écrire attacher ainsi. Posant mon regard quelques longues secondes sur le bouton au sol. Ouais, c’moins chiant pour eux, mais remarque une fois par heure peut aussi devenir chiant à la longue, n’est-ce pas ? Moui… Après, par chance, que je n’étais pas du genre à aimer appuyer dessus inutilement. Cela sauverait surement un temps d’emmerdement par heure à cette folle

Une fois, que la femme eue quitté la pièce… Sérieusement, elle n’aurait pas plus simplement verrouillé la porte et me laisser un peu plus de liberté ici ? Soupirant intérieurement, visiblement, non… Parce que je devais avouer que ce n’était pas très confortable placé ainsi. Enfin, bref, posant mon regard sur le livre, tout en commençant à le lire. Je n’avais jamais détestée lire, chose qui devait être bénéfique pour moi en se moment. Bah quoi ? Ce n’était pas parce que je refusais de copier ce livre, que je refusais de le lire. Remarque au final, c’était mieux ainsi, parce que j’étais bien capable de retranscrire quelque chose sans vraiment le lire… Étrange, n’est-ce pas ? Je suppose que oui, mais bon… Arf. J’aurais dû lui demander de m’enlever mon manteau au lieu de lui balancer des trucs inutiles, moi… J’étais bien à l’extérieur avec, mais ici ? Enfin, bref, je suppose que cela n’était pas non plus des plus dérangeant pour l’instant. Certes, un peu chaud, mais bon…

Je me demandais bien comment, ils s’en sortaient avec Aura. Pas que je m’inquiétais… Ehum. Oui. En fait, je m’inquiétais… Déjà que je savais que quand j’étais dans des cours où je ne pouvais l’avoir avec moi, la fennec devait bien passer son temps à pleurer dans ma chambre. Qu’allait-elle faire si, Aura devait rester plus de 24h sans me voir ? J’aimais mieux ne pas trop imaginer pour l’instant…

••••••

Toujours en train de pleurer inutilement, Aura n’était visiblement pas prête à vouloir arrêter. Malgré, que la présence de la femme pouvait légèrement la rassurer, celle-ci pouvait aussi l’inquiéter. Si, cette dame était rendue ici avec elle, qu’était-il arrivé à sa "mère" ? L’Évoli ne savait guère… Continuant à pleurer. Lorsque la femme la prit et lui offrit des tendres caresses, en temps normal celle-ci aurait bien appréciée, mais justement, cela n’était pas un temps normal pour cette dernière. Sans vraiment avertir avant ou même montrer un quelconque signe d’agressivité, la petite fennec s’était simplement retourner pour tenter de mordre la dame, l’endroit ? Étant aveugle, Aura ne le savait guère elle-même. ~ Je te laisse voir où elle tente de mordre et tout. ~ Certes, l’Évoli n’aimait pas vraiment se battre, mais dans sa petite tête, cette dame était responsable de sa séparation présente avec sa "mère". Elle avait encore les larmes aux yeux, mais abordait un air plutôt perdu, triste, voir même légèrement colérique. Parce que oui, Aura retenait quand même un peu de moi…
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Ven 29 Jan - 10:30

Dans la salle de "chouchoutage", Aquilina s'occupait tendrement du pokémon négligé pendant que sa maîtresse était en train d'écrire tout ce qu'il fallait savoir sur l'élevage des pokémon. Après tout, en écrivant elle retenait déjà une première fois, alors que lire c'était plus volatile dans l'esprit car il n'y avait aucune trace solide comme sur du papier. Bien sûr elle pouvait toujours refuser la partie écriture, mais si elle ne voulait pas mourir de faim elle avait tout intérêt à faire preuve de bonne volonté. Tant qu'elle n'aurait pas tout écrit, elle ne risquait pas de voir l'ombre d'une assiette et la lumière du jour, il fallait lui graver ça dans le crâne. Au moins après elle s'occuperait parfaitement de son Evoli, qui, par sa cécité, avait besoin de bien plus d'attention qu'un autre de la même race, et non moins. Dans le fond Aquilina faisait ça par amour des pokémon, surtout les défavorisés par la vie. Pour l'humaine, elle ne méritait rien de bien pour le moment, elle devait mériter tout ce qu'il était normal d'obtenir, comme la nourriture, le sommeil et les allers aux toilettes.

Ce n'était pas son problème actuel, cependant. Evoli était celui des deux qui avait le plus besoin d'amour, même si l'absence de sa dresseuse se faisait clairement sentir dans le comportement du pokémon. Après tout c'était normal pour les jeunes spécimens de se raccrocher à quelque chose d'unique comme appui pour découvrir ce monde inconnu qu'en plus il ne pouvait même pas voir. Malgré l'amour qu'Aquilina portait et le réconfort oral qu'apportait Lucario, le pokémon paniqua et mordit fortement la demoiselle au poignet. D'une courte grimace de douleur, Aquilina resta immobile pour caresser encore l'Evoli. Elle était habituée à souffrir dans le calme des caprices des pokémon sans arrêter ses traitements. Après tout il n'y avait aucune raison de s'énerver, tout le monde avait le droit à sa morsure d'appréhension.

Le pokémon devait comprendre que sa dresseuse n'était pas loin, alors la sbire envoya Lucario récupérer la veste de la dresseuse afin de l'apporter dans la salle de chouchoutage. Ainsi Aquilina emmitoufla la boule de poils dans le morceau de tissu à l'odeur de sa maîtresse afin de la conforter au maximum. Peut-être que comme ça il se sentirait un minimum chez lui et arrêterait de faire son difficile à tout boute-champ. Surtout qu'Aquilina et Lucario se donnaient du mal pour rendre heureux ce pokémon et agrémenter au maximum son petit séjour à la Team Plasma, ou une planque. Son compagnon éprouvait de plus en plus de difficultés à garder son calme, ça se voyait dans son hyperactivité, il mourait d'envie d'abandonner le pokémon à ses pleurs jusqu'à ce qu'il s'endorme de fatigue. Il fallait dire qu'Aquilina partageait la même envie, mais elle restait professionnelle car les pokémon ressentaient les sentiments des humains.

Ce n'est qu'après une bonne heure que la demoiselle rendit visite à sa prisonnière supposément en train d'écrire au moins un chapitre pour négocier un plat complet à manger pour se remplir l'estomac. Elle ouvrit la lourde porte pour se placer devant la délinquante avec un air sévère les bras croisés sous sa poitrine.


-Ton pokémon se porte à merveille, il est traité comme un petit roi par Lucario et moi-même. De ton côté, tu as avancé dans ton écriture ? Ton ventre doit commencer à protester, tu risques d'être moins performante si tu as faim...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 2 Fév - 8:32


Cela dû prendre quelques longues secondes avant que la jeune Évoli lâche son emprise sur le bras de la jeune femme, Aura avait toujours les larmes aux yeux. En temps normal, elle aurait adoré les caresses de la dame, mais dans sa situation actuelle, cela lui était impossible. Comme un bébé qui pleure pour sa mère, rien au monde ne pourrait l’arrêter, sauf la personne voulue. Certes, lorsqu’elle se fit simplement entourer dans la veste de celle qu’elle considérait comme sa mère, celle-ci se calmait un peu. Laissant ainsi quelques longues minutes de répit au Lucario et la jeune femme. Étant aveugle son odorat comptait beaucoup, donc le simple fait de retrouver l’odeur de la personne recherchée ne pouvait que la calmer. Certes, cela ne dura pas indéterminément non plus, puisque bien vite, la jeune boule de poil avait fini par recommencer ces pleurs. Relisant que je n’étais pas vraiment là, c’était bien avoir l’odeur quand t’étais aveugle, mais sans la présence, la peur et l’inquiétude finissaient toujours par revenir… Après tout, quand je ne pouvais l’apporter en cours, souvent, Aura passait son temps à pleurer dans ma chambre, alors que c’était le lieu que l’Évoli pouvait considérer comme sa maison.

De mon côté, j’étais toujours en train de lire paisiblement. Je n’avais pas vraiment cherché à empêcher le type combat de partir avec ma veste, du moment qu’il ne touchait pas à mon porte-monnaie qui était dans une des poches de ma veste cela allait. Certes, je n’avais pas vraiment d’argent dedans, mais j’avais toujours ma carte étudiante avec plusieurs informations dessus. J’avais ma petite idée du pourquoi. J’avais simplement pouffé un coup lorsque ce dernier avait quitté la salle. Visiblement, tout ne se passait pas comme ils le voulaient avec Aura. Si, j’avais voulu être méchante, j’aurais surement pensé à quelque chose comme ; bien fait pour vous… Mais cela ne m’était pas vraiment passé par la tête. Enfin, aussi longtemps qu’ils ne fessaient rien à Aura, cela me dérangeait moins. Au bout du compte, c’était quand même moins pire que quand j’étais coincer avec mon imbécile de frère. Sans vraiment le vouloir, ~ Pour une fois que je foutais un truc emmerdant sans le vouloir… ~ j’avais accroché le crayon sur le bureau qui avait roulé du bureau et tomber au sol. Bwah ! Je n’en avais pas vraiment fait de drame, puisque je ne comptais pas m’en servir de toute façon.

Mes yeux plantés dans le livre, je ne lâchais qu’un bref coup d’oeil bien rapide vers la porte quand celle-ci s’ouvrir. Disons que j’avais bien vite réalisé que cela n’était que la femme saoulant, du coup, je n’avais que continuer à lire le livre. Bon, faut aussi dire que je ne pouvais pas vraiment parler avec le morceau de tissu dans la bouche. Ignorant totalement celle-ci lorsqu’elle me parlait. Certes, je l’écoutais tout de même, mais sans le montrer. Continuant simplement à lire, alors que je n’avais guère touché au papier encore. Pointant simplement de mon index de ma main gauche le sol à ma droite ou le crayon était tombé, du moins, du mieux que je le pouvais, puisque attacher ainsi cela n’était pas des plus simples. À voir si elle comprendrait ou pas. Dans tout cela, j’avais fait cela sans la regarder, lissant toujours d’un air neutre. Ce n’était point le fait d’avoir de la nourriture ou pas qui allait briser mon caractère à deux balles, du moins pour l’instant…
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Ven 5 Fév - 14:06

Malgré tous les efforts de Lucario, l'Evoli ne voulait pas se calmer et continuait de pleurer à chaudes larmes sa dresseuse. Il ne comprenait pas du tout pourquoi cette attitude, alors que lui avait pleuré ses parents quelques jours seulement avant de débuter sa vie de son côté. De plus il n'avait jamais eu de dresseur, juste des rencontres avec des entraîneurs, pokémon ou humains. Pourtant Aquilina était du même sexe que la délinquante, elle était attentionnée et avait pu retrouver son odeur sur son manteau. Peut-être ce pokémon était-il jeune, ce qui expliquerait qu'il soit encore en train de pleurnicher alors que tous deux avaient tenté le mieux pour le calmer. Après, ce n'était pas si important, Lucario n'avait envie que de le laisser chouiner dans son coin, il finirait bien par s'épuiser tôt ou tard. Ainsi il quitta la pièce en claquant la porte négligemment, laissant seul le pleurnichard dans sa chambre. Il aurait tôt fait de se calmer une fois qu'il se sera rendu compte de la situation et qu'il l'aurait acceptée. Après tout Lucario n'avait pas évolué à coups de pleurs et de lamentations, il en avait bavé la tête haute.

De son côté, Aquilina voyait que la délinquante avait fait tomber son stylo, alors elle le lui rendit avant de placer quelques uns d'entre eux dans le trou anciennement réservé pour le pot d'encre liquide. Ainsi elle ne risquait plus d'être démunie si elle en laissait tomber encore une, et elle pourrait enfin écrire un chapitre du livre instructif. Il fallait dire que depuis le début elle n'avait pas fait preuve de bonne volonté, mais cette fois Aquilina avait le dessus sur la situation, personne ne pouvait plus rien pour elle. De plus la Team Plasma avait de nombreuses planques en plus de leur quartier général à la montagne, peu penseraient à chercher dans cet endroit insalubre et isolé, surtout avec un commerce juste au-dessus.

Non seulement sa maladresse, la demoiselle avait remarqué un profond manque de motivation de sa part, ce qui ne pouvait que la desservir bien évidemment. La sbire y remédia alors en plaquant le flanc du visage de la délinquante contre le banc sans la moindre douceur afin de lui réveiller les idées. Peut-être qu'elle n'était juste pas bien réveillée, donc elle avait eu le droit d'exprimer sa démotivation et son manque de volonté pour cette tâche. Maintenant qu'elle avait les esprits bien réveillés, Aquilina se plaça devant elle, l'ombrageant de son corps.


-J'ai bien compris que tu n'avais pas envie de coopérer, depuis le début et encore maintenant. Vu que la force ne fonctionne pas, nous te prendrons ton pokémon si tu n'as pas avancé assez d'ici une heure. Si ton Evoli avait de l'estime pour toi, bientôt il ne te reconnaîtra même plus à l'odorat. Alors je te conseille de bosser dur si tu veux que je revienne sur ma décision. En attendant que tu finisses d'écrire le livre, nous soumettrons à ton pokémon un conditionnement pour faire partie de la Team Plasma. Le temps lui est compté.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 5 Avr - 8:49


L’Évoli qui pleurait toujours dans la pièce accompagnée du Lucario, arrêtait un instant pour venir se cacher sous le manteau, lorsque le son du claquement brusque de la porte résonna dans la pièce en peur. Certes, peu de temps après que tout soit redevenu calme dans la pièce, la jeune fennec était ressorti de sous l’habit pour se remettre à pleurer une fois de plus. Aura arrêta de nouveau après quelques secondes lorsqu’une pensée lui venu en tête. Si, elle était seul, rien ne l’empêchait d’essayer de fuir, n’est-ce pas ? Certes, avec la porte fermer, cela lui était impossible de simplement l’ouvrir au vu de la grandeur et l'handicap d'Aura, mais rien ne l’empêchait de tenter de se percer un chemin quelconque dedans. Malgré, qu’elle était aveugle, l’Évoli n’était clairement pas sourde, elle savait très bien où était situer la porte dans la pièce. Aura se leva pour se rendre devant la porte laissant tout de même une petite distance entre elle et ce qui l’empêchait de sortir, pour simplement venir utiliser des Météores à répétition visant toujours devant elle, donc plus ou moins le même point. Abimant peu à peu la porte, jusqu’à ce que l’endroit visé finisse par céder, créant ainsi un petit passage dans le bas de cette dernière.
Passant à travers doucement, pour simplement commencer à reniflé l’air. Maintenant, elle devait tenter de retrouver où était sa mère. Quittant le couloir où elle était pour simplement suivre son odorat, tout en fessant bien attention à se planquer si une autre odeur arrivait à ces narines. Après tout, étant aveugle, elle avait une très bonne ouïe et odorat. Après quelque temps de recherche, la jeune fennec repérait finalement ce qu’elle cherchait t’en, mais sans grande joie, puisque qu'une nouvelle obstacle semblable au précédent l’empêchait de rejoindre celle qu'elle voulait t'en… Remarque la vague odeur de la femme y était aussi, donc cela était peut-être mieux ainsi, nan ? Allant simplement se planquer dans un coin quelconque pour éviter de se faire voir. Après tout, elle pouvait bien tenter de se faire un passage en démolissant une partie de la porte comme plutôt, mais à quoi bon si la dame était de l'autre bord ?

•••••

Je continuais à lire, tandis qu’elle me rendit le crayon, tout en le plaçant à un endroit où il ne tomberait guère par erreur. T’en mieux, malgré que je ne comptais pas m’en servir, mais détail. Lâchant ma lecture, seulement quand la jeune femme vit me plaquer sans aucune délicatesse contre le banc. Aiee. Non, mais j’allais finir par lui en coller une droite a celle-là… Ah ! Non. C’était vrai, j’étais attachée du coup, je ne pouvais pas. Rhaaa que cela me rendait furieuse intérieurement. Mon regard froid de nouveau vers celle devant moi. À l’écouté, je me demandais si au final cette Team en carton n’était pas différente des autres. S’il voulait aider les Pokémons, pourquoi en forcer un à leur obéir, alors que la raison n’a aucun lien avec ce dernier ? Cela revenait à de l’esclavage, non ? Au moins, qu’elle ne bluffait, mais rendu là, je n’avais rien pour en être sûr. Arf. Peu importe, elle avait de la chance que je ne puisse pas parler en ce moment. Elle ne me laissait vraiment aucun choix ici… Si, je prenais le crayon allait-elle me foutre la sainte paix ou pas ? Prenant le crayon pour faire style ; j’ai compris et que j’allais faire le tout. Certes, ce n’était que du bluffe, mais si elle pouvait me foutre la paix, why not !
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Lun 11 Avr - 11:23

Enfin la fille pensait à coopérer, ce n'était pas trop tôt. Aquilina avait employé les mots juste, sa prisonnière avait pris son crayon pour écrire son premier mot sur la page, peut-être. Elle savait très bien qu'elle devait avancer, pour le bien de son Evoli aveugle et pour pouvoir revoir la lumière du jour dans pas trop longtemps. C'était dans leurs deux intérêts, elle avait uniquement des bonnes raisons d'obéir, aucune de désobéir, ni maintenant ni après. La fille savait aussi que si elle n'avançait pas, son pokémon serait de l'histoire ancienne pour elle. Peut-être que l'uniforme de la Team Plasma lui allait bien, qui sait, Lucario pouvait en témoigner en ce qui le concernait.

Une fois sa menace lancée, Aquilina s'absenta de nouveau afin de voir comment se débrouillait son partenaire. Lui qui n'était pas du tout habitué à servir de nounou à un jeune pokémon, elle n'attendait pas de sa part qu'il sache exactement quoi faire. Aquilina elle-même n'avait jamais eu la moindre expérience en babysitting auparavant, elle ne s'occupait des pokémon que depuis peu. Elle en avait déjà enlevés pas mal, les arrachant tantôt douloureusement tantôt heureusement à leur maître indigne, mais ça restait toujours difficile de s'adapter à chacun et à ses envies. Par chance Lucario, qui parlait la langue des pokémon, avait la possibilité de pouvoir se faire comprendre directement auprès de lui, contrairement à sa coéquipière.

Elle voyait en revanche que le jeune pokémon était toujours aussi déterminé par sa fuite pour retrouver sa maîtresse pourtant si insouciante à son égard. Elle rattrapa alors le pokémon fuyard avant de le ramener à son foyer dans le fond de la pièce. Une fois là-bas, Aquilina emmitoufla le pokémon dans le manteau de sa maîtresse de telle façon à ce qu'il ne puisse plus se servir de ses pattes pour se déplacer. Il pouvait juste avancer en Chenipan pour attraper la nourriture, mais défoncer la porte était hors de portée pour lui. Lucario avait réussi à le retenir assez mais n'arrivait pas à le convaincre de quoi que ce soit, l'Evoli n'en faisait qu'à sa tête, sans doute était-il trop jeune. Enfin ce n'était pas grave, du moment que la délinquante assurait à l'écrit, elle n'avait pas à s'inquiéter. Aquilina en profita d'ailleurs pour se rendre une nouvelle fois dans la salle de commandes un peu plus tard. Là-bas elle se saisit du micro sur pied avant d'appuyer sur le bouton correspondant à la salle où était retenue la prisonnière pour lui parler directement.


-Plus que cinquante minutes pour écrire une page entière, si tu ne veux pas que ton Evoli revête l'uniforme Plasma jusqu'à la fin de ses jours. Mais vu que tu ne sembles pas avoir avancé, je devrais peut-être commencer maintenant...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 12 Avr - 8:46


J’avais soupirée intérieurement lorsque la dame avait enfin quitté la pièce où j’étais retenu. Merci Arceus, la saint paix, enfin. Déposant le crayon sur le bureau, pour simplement reprendre le livre. Hum. J’en étais où déjà avant que cette folle ne vienne me déranger dans ma lecture ? Ah ouais ! J’étais rendu environ… Humhum… Ah ! Ouais, là.

De son côté, la jeune fennec n’avait pas réussi à retenir un grognement envers la jeune femme, lorsque celle-ci l’avait rattraper. Une fois, prise dans mon manteau, Aura c’était débattu dans le but de tenter de sortir de l’habit, mais en vaine. Disons que cela n’était pas des plus agréables pour l’Évoli. Autant plus qu’avec la fourrure de base de la petite créature, en plus de l’habit, elle aurait chaud bien vite. Mais que pouvait-elle bien faire ? Incapable de sortir ou même bouger autre qu’en rampant, elle aurait bien recommencée a pleuré, mais cela lui servirait à rien, n’est-ce pas ? Malgré que cela n’était guère l’envie qui lui manquait. L’Évoli en avait assez de pouvoir rien faire et être inutile… Alors qu’elle voulait se remettre à pleurer, une autre idée vit dans la tête de la petit boule de poile. Celle-ci commençant simplement à faire semblant de suffoquer placer comme elle était, avec la chaleur produite par le manteau, cela lui était plutôt facile à stimuler. Lâchant un simple petit « Liii » qui voulait surement dire simplement « respirer » ou un truc du genre. Pour ensuite simplement faire la morte. Bah quoi ? Si, Aura ne pouvait sortir, peut-être qu’avec un peu de comédie elle y arrivait. Qui sait ? L’Évoli ne perdait rien à essayer.

De mon côté, j’aurais surement sursauté, si je n’étais pas attacher ainsi, quand la dame m’avait parlé via un micro ou plutôt un haut-parleur de mon côté. Ces dires m’importait peu. Après tout, si cette Team en carton voulait vraiment libérer les Pokémons ou du moins les rendre égaux aux humains, pourquoi forcerait-elle un bébé Pokémon qui n'a aucune place dans son problème avec moi à faire quelque chose qu'il ne veut pas ? Cela contre disait la logique de toute cette organisation à deux balles. Si, cela n’était point du bluff, bah ils n’étaient pas mieux que ces Rocket. Donc si je gardais la logique des choses, cela n’était que du bluff pur. Reprenant ma lecture silencieusement. Certes, ce n’était point comme si je pouvais parler et de toute manière, je n’étais pas rendu au point de me parler à moi-même encore.
avatar
Aquilina Basillisse
Messages : 22
Nombres de Rp : 16
Date d'inscription : 06/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 800$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Ven 15 Avr - 11:27

Alors que de son côté, la délinquante était bien calme, attachée à son banc et sa chaise, sans pouvoir exprimer son mécontentement comme elle l'aurait fait sans hésiter, Evoli lui était bien plus difficile. Bien sûr Aquilina ne pouvait pas le malmener même pas un petit peu, elle s'était juste contentée de l'emmitoufler dans la veste de sa dresseuse pour qu'elle soit moins agitée. Cependant ça ne semblait plus fonctionner maintenant qu'elle avait probablement compris la ruse. En effet sa propriétaire n'était pas dans cette veste, ce n'était qu'un bout de tissu avec son odeur, elle ne câlinait pas et ne le prenait pas dans ses bras. Lucario restait toujours là en attendant que le pokémon s'épuise. Il fallait dire que depuis une bonne heure il était soit en train de chouiner soit en train de s'apprêter à chouiner. Le duo Plasma ne savait pas quoi faire pour la faire arrêter de pleurer dans tous les cas, la demoiselle avait essayé les caresses et les accolades, mais rien n'y fit. Visiblement seule sa dresseuse pouvait vraiment la calmer. Enfin, en admettant qu'elle ne pleure pas aussi en sa compagnie. Mais malgré le côté agaçant et bruyant d'Evoli, c'était un invité, il fallait faire preuve de patience.

Malheureusement les choses tournèrent rapidement au vinaigre car le pokémon semblait étouffer dans sa veste. Il était vrai qu'avec son pelage et avec la température ambiante plutôt lourde, il y avait de quoi étouffer dans une veste supplémentaire. Lucario ne savait pas quoi faire, alors qu'Evoli semblait avoir perdu conscience, lui non plus ne savait pas y faire avec les jeunes pokémon. Ce n'était pas un Leveinard quand même, c'était un combattant, materner ce n'était pas son truc. Malgré tout il finit par ouvrir un peu la veste avant d'ouvrir la porte. Un mince courant d'air entra alors dans la pièce, caressant le pelage des deux pokémon. Il y avait de quoi rafraîchir Evoli avec ça, et en effet il semblait déjà avoir repris des forces. Cependant il en profita aussi pour s'engouffrer dans l'ouverture béante afin de fuir. Aquilina, qui avait assisté à la scène de loin sur ses écrans de surveillance, accourut au plus vite.

Au lieu de gronder Lucario pour sa faute, elle ne lui dit rien, tout simplement. Elle savait bien qu'un moment viendrait où Evoli aurait besoin de prendre l'air, même si il n'allait pas sortir de la planque pour autant, il ne fallait pas abuser quand même. Elle lui sourit et posa sa main sur son épaule, au cas où il s'en voudrait de l'avoir "laissé filer". Ce n'était pas vraiment le cas, en réalité. Lucario lui avait juste fait prendre l'air, il était presque libre après tout, en tant qu'invité, ce n'était pas sa faute si il voulait se dégourdir les pattes.


-Laisse notre petit protégé se balader, il finira bien par revenir quand il abandonnera tout espoir de percevoir l'odeur de sa dresseuse indigne. Elle est solidement enfermée dans sa chambre d'apprentissage, aucune odeur ne pas traverser le blindage.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  Mar 10 Mai - 10:05


L’Évoli toujours parti dans sa ruse à semi-vrai… Puisque c’était vrai qu’elle étouffait dans le manteau de sa "mère", mais n’était pas vraiment inconsciente pour vrai. Disons qu’elle attendait surtout une quelconque occasion pour fuir, en espérant qu’une se présente. Enfin, à son plus grand rassurement, un doux courant d’air avait fini par venir la caresser doucement. Courant d’air qui lui fessait réellement du bien, sans oublier le fait qu’elle ne sentait plus autant l’emprise de l’habit contre elle. Aussitôt, qu’elle réalisait que le courant d’air venait de la porte ou du moins l’espérais, celle-ci sans chercher, s’était lever pour se dépêcher de se faufiler d’où l’air venait et filer aléatoirement dans la base.

Après quelques minutes à courir aléatoirement celle-ci arrêtait et commençait à humer l’air… Il n’y avait rien qu’elle reconnaissait dans cet endroit. Sous la panique première, elle avait failli se remettre à pleurer, mais ne le fit guère… Aura voulait retrouver sa "mère" et non retourner dans l’autre pièce. Ce reprenant, celle-ci avait fini par se remettre en marche.

Alors qu’elle allait abandonner pour se remettre à simplement pleurer inutilement, celle-ci huma l’air lorsqu’une faible odeur arrivait à ces narines. Dressant les oreilles, elle s’approchait d’une porte pour sentir où la porte finissait, une légère odeur qui lui était réconfortante en émergeait. Cela n’était pas très clair pour elle, mais n’était-ce pas l’endroit qu’elle cherchait ? Restant planter devant la porte, la fennec dû mettre quelques longues secondes avant de trouver une façon de passer de l’autre côté de ce qui la bloquait. Celle-ci avait simplement commencé à creuser doucement.

De mon côté, j’étais à moitié en train de m’endormir dans le livre… Pas qu’il était endormant, tout au contraire, disons seulement que madame la folle ne m’avait pas rendu la vie facile lorsque je l’avais rencontrée. N’ayant point entendu creuser l’Évoli, ni même entendu rentrer dans la pièce où j’étais, j’avais cru rêver en entendant cette dernière pleurer en venant se frotter la tête contre mes jambes. Hum. Certes, ma question première était surtout comment avait-elle fait pour me retrouver… Puisque le comment était-elle entrée, bah c’était visible quand je regardais la porte. Enfin, j’étais bien heureuse de la voir celle-là.

Celle-ci avait fini par monter sur mes genoux de manière bien maladroite, puis ensuite venir se frotter la tête dans mon coup… Mouin. C’était bien ça, mais ça ne m’aidait en aucun bordel de cas… Ne pouvant guère parler et comme Aura ne voyait guère, bref… Usant des cordes comme appuis pour ces pattes arrière celle-ci était montée sur mon épaule gauche, pour ensuite se laisser tomber par terre de façon toujours aussi maladroite. J’étais simplement décourager de ma situation qui ne s’arrangeait visiblement pas, malgré la présence de Aura. Pour rester surprise, lorsque je plus sentir un simple petit impact derrière moi. Celle-ci avait simplement usé d’un Météores à faible niveau, mais ayant tout de même la force nécessaire pour couper les cordes quelle touchait et bien abimer la chaise. Me libérant ainsi assez pour que je puisse faire le reste moi-même. Enlevant ce qui m’empêchait de parler avec plaisir, tout en me levant.

- Je ne sais pas comment t’as fait pour finir par me retrouver, Aura. Commençais-je envers l’Évoli, tout en la prenant. – Merci ! Enfin, on n’a pas le temps de faire durer les retrouvailles… Il faut partir d’ici et vite, avant que l’autre folle ne débarque !

Prenant le livre avec moi. ~ Parce que ouais, je n’avais pas encore fini de le lire et que je n’aimais pas ne pas fini les livres que je commençais, obligatoire ou pas. ~ Alors que je m’apprêtais à me diriger vers la sortie à ma plus grande crainte ce fut le Lucario qui était là. Mouin. En fait, je ne savais pas qui entre lui et sa maitresse qui était le pire...
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Stray & Lost [Pv ; Aquilina]  

Stray & Lost [Pv ; Aquilina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: LA VILLE : Edenia :: Quartier Ouest :: Rues et Ruelles-