Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

La complainte du Pokemon

InvitéInvité
MessageSujet: La complainte du Pokemon  Jeu 19 Nov - 23:54

La complainte du Pokemon
With Hikari


Il se réveille lentement et regarde autour de lui pour essayer de se souvenir où il était. Je suis d'accord que cela ne fait pas très longtemps que nous avons emménagé mais tout de même... Enfin, il semble se souvenir où nous sommes. Il se rappelle que le Roi lui avait offert ce lieu pour commencer son travail dans la team plasma. Le voilà donc heureux gérant d'un bar, lui qui n'a jamais fait que voler. J'ai hâte de voir comment il va se débrouiller. Bon, c'est pas tout ça, mais il faudrait qu'il s'y mette car si il veut ouvrir cet après-midi, il faudrait qu'il ait fini les préparatifs. Je crois qu'il l'a compris aussi car il vient de soulever les couvertures réveillant Mikoto au passage.

Je le regarde pendant toute la journée s'activer jusqu'à ce que tout soit parfait et qu'il retourne l'écriteau pour signaler que le bar est ouvert. Une fois fait, il retourne derrière le comptoir et commence à astiquer un verre. Il continue sa besogne pendant quelques secondes, quelques minutes. Bientôt, une quinzaine de minutes s'était écoulées et lui, il astiquait toujours le même verre... Il y a que moi qui trouve l'inutilité de la chose? Nan, je crois que Mikoto le pense aussi car elle vient juste de le regarder avec des yeux vides et se détourne pour une sieste sur le plancher. Au bout d'un long moment, dix minutes peut être, il doit lui aussi s'en être rendu compte car il pose le verre et le torchon. Il soupire. Mais maintenant, il ne sait plus vraiment quoi faire. Il regarde le Leopardus et secoue la tête.

" La journée s'annonce longue, n'est-ce pas Mikoto...?"

Cette phrase avait été dite tout doucement, s'en était presque un murmure. Elle montrait toute son exaspération et son ennuie. Dans les dernier jours, il n'avait pas eue beaucoup de clients et il faut dire que tout seul derrière un bar, on s'ennuie. Mikoto, elle n'avait bien sûr pas répondu, profondément plongé dans le royaume des rêves. Il soupira encore une fois et retourna à son verre.





InvitéInvité
MessageSujet: Re: La complainte du Pokemon  Ven 27 Nov - 4:08

«C'était la nuit. Il faisait noir, il n'y avait personne qui se promenait dans les rues et aucun son osait déranger le silence qui était le maître de cette nuit. En réalité, je n'étais point sûre que c'était dans la soirée, car, au moment que tu regardais le ciel, tu pouvais apercevoir la présence du soleil. Il était plus sombre et tamisé. Je ne comprenais guère pourquoi c'était ainsi. Je lançais un ''Allô?'' assez fort qui résonna dans la place, mais aucune réponse se fit entendre. J'essaya une nouvelle fois, en criant plus fort, mais en vain. J'étais dans un endroit où j'étais seule au monde. La tristesse et la solitude étaient présentes dans l'air et me rongeaient petit à petit. Je décidai alors de chercher une issue de sortie, ne voulant point périr dans cette énergie néfaste. Je cherchais et cherchais, mais il n'avait aucun échappatoire ici. Tout était sans espoir, sans solution, sans lumière. J'étais perdue. Soudain, quelqu'un apparaissait en dehors de ma prison. Une jeune femme avec de longs cheveux roses et lisses et un regard bleu ciel. Je la reconnaissais aussitôt; C'était ma soeur-d'arme, Light. Je ne pus qu'être soulagée de sa présente. Les larmes aux yeux, je m'approchai rapidement d'elle pour pouvoir la serrer fort dans mes bras et enfin sortir de cet enfer. Cependant, la paroi noire me bloqua dans mon élan. Je plaçai ma main gauche, les doigts écartés, sur le mur invisible en criant le nom de la jeune demoiselle. Je savais qu'elle pouvait me sortir d'ici, je ressentais qu'elle le pouvait. Pourtant, son regard me donnait l'impression que la dresseuse observait plutôt ma souffrance, totalement vide d'empathie. Elle se contenta de me fixer, de cet air froid et vide d'émotion, puis, elle tourna le talon et quitta tranquillement les lieux. Mes yeux s'écarquillèrent tandis que mes larmes coulèrent tel un ruisseau. La peur m'envahit. La peur d'être abandonnée et condamnée à mourir ici. Je lui suppliai de rester, mais mes mots ne la touchèrent guère. Chaque pas que Light faisait, je sentais mon énergie et mon espoir partir. Je serrai difficilement ma main en tombant au sol, anéantie. Je pleurais toutes les larmes de mon corps, comme si cette souffrance était éternelle. Ma peine semblait durée éternellement. Subitement, alors que Light avait disparu dans la pénombre, j'entendais une voix derrière moi, remplit de tristesse. Je levai légèrement la tête et me retournai pour lui faire face. La stupeur me frappa au visage. L'ombre qui avait devant moi me ressemblait énormément. Cependant, son aura et son physique étaient différents. La silhouette était couverte d'une énergie noire. Elle était surement envahie par des sentiments négatives tel que la peine et la colère. Ses yeux étaient d'un rouge sang suivirent de deux larmes qui avaient la même couleur que son regard, qui coulaient le long de ses joues. Elle me dit quelque chose, mais je ne comprenais pas. Il y avait quelques choses qui déformaient ses dires. Puis, sans prévenir, la silhouette colla une arme sur sa tempe et j'entendis un ''BAM!'' avant que tout devient noir.»

Je me réveillai assez vite, assise dans mon lit. Ma respiration était saccadée, tandis que j'affichai une mine terrifiée sur mon visage. Je passai doucement mes mains sur mon visage trempé, tremblante. Je regardai autour de moi, stressée, puis, je fus soulagée que ça ne soit qu'un cauchemar. Cependant, j'avais remarqué que, depuis un temps, je ne fais que des cauchemars et des terreurs nocturnes. Je peux me réveiller au moins cinq fois par nuit, parce que j'ai été prisonnière d'un mauvais rêve. Ce matin là, je me sentais trop fatiguée pour pouvoir me lever tôt. Je m'étais couchée dans les petites heures du matin, mais, comme vous le voyez, cela ne prirent guère longtemps avant que les mauvais rêves bouleversent mon sommeil. D'ailleurs, en parlant de temps, je tournai légèrement la tête pour remarquer qu'il n'était que midi. Je soupirai longuement, désespérée, puis, ne voulant guère revivre une scène similaire pour aujourd'hui, je levai de mon lit et quitta la chambre d'un pas lent et lourd. Malgré mon visage fatigué et triste, personne ne pouvait voir qui j'étais, vu que je mis un long manteau à capuchon. Je ne voulais guère avoir des ennuis. J'en avais déjà trop comme ça...

Environs une heure plus tard, alors que j'étais toujours dans ma promenade, un bâtiment attira mon attention. Je ne savais point ce qu'il était écrit, mais, d'après le style et le type de luminosité, je pouvais déduire que c'était un bar. Bon, je n'avais aucunement les sous pour noyer ma peine, néanmoins, je pouvais m'arrêter pour prendre un verre d'eau au moins.

Maintenant décidée, j'entrai dans le bar qu'il avait une beauté sinistre, mais unique, et prit un tabouret pour m'installer silencieusement dessus. Je resta ainsi, la tête baissée, avant de bouger légèrement la manche.

-Puis-je avoir un verre d'eau monsieur, s'il-vous-plaît? demandai-je d'un ton sec, mais polie

HRP:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La complainte du Pokemon  Ven 27 Nov - 14:01

La complainte du Pokemon
With Hikari


Quelques personnes étaient entrées dans le bar, s'étaient pris un verre en rigolant quelques temps avec des amis et étaient partis aussitôt. Sebastian écoute d'une oreille distraite pour voir si il n'y a aucune information qu'il peut retransmettre au Roi. Aujourd'hui, personnes n'étaient venues seules. Quand elles viennent seules, elles en profitent pour nous parler de leurs problèmes ou de leur vie et même parfois, elles venaient avec une bonne petite blague et ça fait passer le temps. Mais aujourd'hui, rien. Pas une seule âme solitaire qui a besoin de parler à quelqu'un. Pas une âme triste qui veut déverser sa souffrance auprès d'un inconnu et que cet inconnu les rassure sur leurs problèmes pour la plupart futiles. C'est vrai, il faut arrêter au bout d'un moment, si ton Skitty s'appelait Compote pas étonnant qu'il se soit fait écraser. Une autre personne entre dans le bar. Sebastian ne la regarde pas vraiment, il a juste remarqué des cheveux bleus et une robe blanche. Il ne s'en intéresse pas beaucoup. Moi non plus d’ailleurs, outre le fait qu'elle est entrée seule, il n'y a pas grand chose intéressante. Mais que dis-je? Bien sûr que c'est existant! je vais pouvoir voir que ma vie n'est pas aussi nulle que ce que je pense.

Elle prend place sur un tabouret au comptoir et, la tête baissée, elle ne bouge plus. Sebastian l'observe et remarque tout de suite que ce n'est pas un être humain. Il l'observe un peut plus intensément, intrigué à ce que faisait un Pokemon dans son bar. Pas que ça le gêné, mais tout de même... Bon, des cheveux court cyan, des espèces d'oreilles duveteuses blanches sur le côté de sa tête, des bras de la même couleur que ses yeux et une robe blanche. Elle semble triste avec la tête baissée de cette façon et lorsqu’elle demande de l'eau, nous sommes malgré nous surpris. Mais Sebastian lui donne tout de même son verre. Après tout, l'eau était gratuite et ce n'est pas ce qui manque.

Il est tout de même intrigué par ce Pokemon qui vient déprimer seul dans son bar et il finit par lui demander.

" Vous savez, ce n'est pas en restant ici que votre vie va s'améliorer. Pour que notre vie soit bonne, il faut commencer par se battre pour elle. " Il n'attendit pas qu'elle ai une réaction ou quoi que ce soit. La plupart des gens l'ignoré de toute façon et ne voulait pas de ses conseils. Mais il continua tout de même "Sebastian Kakuzō en passant."





InvitéInvité
MessageSujet: Re: La complainte du Pokemon  Lun 30 Nov - 15:21

Le serveur exécuta ma demande. Il remplit un verre en vitre pour me le donner devant moi. Je lui laissai un bref ''merci'' passer entre mes lèvres, avant de siroter lentement mon verre. Étrangement, je me sentais observée par le Barman. Sûrement il ne serait guère douté qu'un pokémon viendrait rendre visite à sa taverne pour méditer. Dans un sens, je comprenais sa confusion, vu qu'en réalité, je ne savais vraiment point si je devais me considérer ainsi.

Soudain, alors que le silence devint de plus en plus lourd, le serveur s'incrusta dans ma solitude. Mes oreilles duveteuses bougèrent légèrement sur la voix du monsieur. Il m'avoua que ce n'était point en restant ici que ma vie allait s'amélioré. D'après lui, pour avoir une bonne vie, il faut se battre pour elle. Je laissai un petit ''Hmph'' passer entre mes lèvres. Me battre, hein? Je ne faisais que ça. Chaque seconde passé à vivre m'était une souffrance insupportable. Si je me battrais pas pour continuer  à avancer et ce, chaque jour, j'aurais déjà mis fin à mon existence. Cependant, quelque chose me retenait dans mon geste, mais je ne pourrais dire qui était responsable de cette hésitation. Donc, je continuais à vivre pour les autres. Je me créais un masque qui cachait plus ou moins mes faiblesses. Le seul vraiment qui a vécu ma vrai douleur, c'était Allan. Pourquoi? Je n'en sais guère. Peut-être étions-nous similaires?

Le Barman se présenta sous le nom de Sebastian Kakuzō. Je levai la tête pour fixer ses yeux violets entre ses mèches noires. Si mon regard vairon surprenait certaines personnes, alors lui, je trouvais que son regard était... particulier? Je ne sais pourquoi, mais son aura me mettait mal à l'aise. Il me perturbait et ce, dans le mauvais sens du terme.

Malgré tout, je mettais mon masque du pokémon psy parfait. Celui qu'on considère heureux, naïf et doux. Celui qu'on dit qu'il absorbe la bonne humeur. Je lui souris doucement, penchant légèrement la tête sur le côté droit. Les yeux affichaient que je n'avais point dormi beaucoup dans ces derniers jours, mais je tenais à garder ce faux masque de moi-même.

-Pour ma part, c'est Hikari. Enchantée, monsieur Kakuzō! dis-je d'une voix douce. Merci pour vos conseils, c'est très apprécié. Cependant, j'avais seulement besoin d'un peu de solitude, de prendre de l'air. J'ai perdu quelque chose qui m'est très cher et ça me rend toute nostalgique et triste quand j'y pense. Néanmoins, je ferrais de mon mieux pour ne pas trop déprimer dessus, promis! finissais-je, en rigolant doucement.

... Petite conne, va.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La complainte du Pokemon  Mer 2 Déc - 11:33

La complainte du Pokemon
With Hikari


Le Pokemon en face de nous ne lève même pas les yeux quand Sebastian exprime son opinion. Non, il lâché juste un petit bruit et j'ai l'impression qu'il baisse un peu plus la tête. Mon imagination peut être? Ce n'est qu'au moment où je me présente qu'elle me regarde enfin dans les yeux. Sebastian est légèrement perturbé par ses yeux hétéroclite. Un est bleu et l'autre rouge. Mais cela ne nous touche pas longtemps ayant nous-même les yeux violets qui n'est pas une couleur très répandue non plus. Un sourire apparaît bientôt sur son visage. Ce sourire, Sebastian sait qu'il est faux. Il ne suffit pas de mettre un petit sourire naïf pour masquer la tristesse qui se traduisait sur son visage plus tôt. Cela se voit que les années on marquées profondément le Pokemon en face de nous.

Elle se présente comme Hikari. Hikari qui veut dire lumière si je me souviens bien. Je trouve ce non plutôt ironique pour elle. D'accord, elle est un Pokemon très pur et lumineux. Elle semble être le contraire de Mikoto qui est de type Ténèbres. Mais si on regarde vraiment dans ses yeux, on vois les ténèbres présents à l'intérieur, sa tristesse, son amertume?. Elle est fatiguée. Sebastian regarde vers Mikoto et, par un bref dialogue silencieux, Mikoto avoue qu'elle a le même sentiment que nous.

Sebastian s'étouffe presque quand elle l'appelle "monsieur Kakuzo". Non mais est-ce que vous voyez du blanc dans ses cheveux? Est-ce qu'il a un balais dans le cul? Nan parce que, ça commence avec le monsieur puis un balais se faufile dans notre derrière et les cheveux blancs arrivent. Et j'espère que nous sommes encore assez jeune pour ne pas avoir une de ces choses. Il lâché donc un "Appelle moi juste Sebastian s'il te plait" et écouté ce qu'elle a de plus à dire.

Elle explique qu'elle est triste par rapport à quelque chose d'important qu'elle a perdu. Puis elle rigole doucement. Ce rire, on sent qu'il est faux, il est bien trop plat et pas assez joyeux. Sebastian la regarde quelques secondes puis se détourne. Il va chercher un verre et le rempli avec une de ses bières pressions et le tend au Pokemon.

"On a tous perdu quelque chose qui nous ai chers. Du jour au lendemain, j'ai perdu toute ma famille. " Des souvenirs de son temps au temple avec tous les moines flachent dans l'esprit de Sebastian. " Mais pour chaque période sombre, il y a des moments lumineux. On peut se faire de nouvelles rencontres, des amis, des surprises. " Le regard de Sebastian glisse en directif de Mikoto et il s'apaise instantanément repensant à leur rencontre dans cette grotte qui devint par la suite sa maison. " Mais je sais que ce que nous avons perdu ne disparaîtra jamais vraiment de notre coeur. Apres, je dis ça mais je ne connaît pas ton histoire. Certaines choses sont irremplaçable. "  





InvitéInvité
MessageSujet: Re: La complainte du Pokemon  Sam 30 Jan - 17:13

Le barman me fixa alors que je gardais toujours ce masque invisible sur mon visage. Malgré tous mes efforts pour cacher mon désespoir, Sebastian avait deviné que je cachais un sentiment très lourd et insupportable en moi. Il n'osait surement dire un seul mot, par crainte que je sois dangereuse pour lui et son pokémon de type ténèbres qui dormait paisiblement dans son coin. Oui, c'était seulement qu'une hypothèse, mais cela m'étonnerait guère si elle était vrai. Le destin m'avait transformé en monstre qui portait la malchance à celui ou celle qui me côtoyait. Il y avait eu tant de victimes que je n'ais guère souhaité de faire du mal et que j'ai été un fardeaux pour eux plus qu'une aide. Erf, je me dégoûtais de vivre. Pourquoi je ne suis point capable de m'enlever la vie? Cela serait plus facile pour tout le monde si je quitte ce monde et que je rejoins le clan des morts, non?

Bref, alors qu'il me tourna le dos, je baissai tranquillement mon regard pour ne pas lui faire face, puis, je dressais légèrement mes oreilles duveteuses. J'entendais quelque chose qui se versait dans un contenant. Était-ce de la bière? Bon, c'est normal que ça soit le cas, après tout, c'est un bar. De plus, vu qu'il semblait être le propriétaire de ce bar, il avait droit de boire ses propres nectars alcoolisés, non? Néanmoins, ce verre n'était point destiné au gentleman, mais bien à moi. Je le fixai, surprise, avant de prendre le verre en main, en le remerciant d'un sourire, et d'écouter les dires de Sebastian.

Il m'expliqua que tout le monde avait perdu quelques choses qu'il lui était cher, sans oublier de spécifier qu'il avait perdu toute sa famille, mais que chaque période sombre avait leur journée lumineuse. Il ajouta ce que les gens perdent ne disparaît jamais. Il reste toujours présent dans notre coeur. Un simple ''Hmph'' suivit ses paroles alors que je me tournai, dos à lui.

-C'est facile de dire d'aussi belles paroles quand tu possèdes ton propre coeur...

Je me redressais et me dirigeai devant la fenêtre d'un air mélancolique. Je reprenais la parole d'une voix qui exprimait de la haine envers ma propre existence.

-Je suis une Nobody. Personne ne me connait ou s'attache à moi. Je suis condamnée à rester seule pour le restant de ma vie. C'est dur de penser aux journées lumineuse quand tu sais que tu n'est même plus supposée d'exister et que tu détruis le bonheur des gens autour de toi, n'est-ce pas?

Je soupirai longuement, puis, d'un pas assez lent, je me dirigeai vers le barman pour déposer mon verre vide et je dis, sans lever ma tête bleuâtre.

-Veuillez m'excuser d'avoir prit votre temps et merci pour ce verre. Je vais vous le repayer quand j'aurais l'argent sur moi.

Suite à mes paroles, je me retournai et me dirigeai vers la sortie du bar.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La complainte du Pokemon  Jeu 11 Fév - 15:11

La complainte du Pokemon
With Hikari
Sebastian avait peut être était un peu trop indiscret sur ce coup là. Je veux dire, chacun a ses propres problèmes et chacun le traite comme ils le peuvent et comme ils le veulent. Après, Sebastian l'avait vu toute déprimée et n'avait voulu faire qu'une chose, lui remonter le morale. But qu'il a d'ailleurs totalement raté. Ça a même l'air d'avoir était l'effet inverse escompté qu'il y a eu. Ceci, nous nous en sommes rendus compte lorsqu'Hikari prit la parole pour exprimer ses pensées. Son langage corporel montre qu'elle est sur la défensive et qu'elle a l'air légèrement offusquée. Bon, concentrons-nous un peu plus sur ce qu'elle nous dit... Que veut-elle dire par le fait que nous possédons notre propre cœur? Que diable lui est-il arrivé pour qu'elle dise qu'elle n'en a plus ou, du moins, que celui qu'elle possède ne lui appartient pas? Son propre... Propre cœur... Il y a vraiment une symphonie déprimante et déconcertante derrière cette formulation. Une certaine finalité.

Trop perdu dans nos pensés, nous n'avons remarqué qu'Hikari s'était positionner à la fenêtre qu'une fois que sa voix s'éleva une nouvelle fois. Nous écoutons attentivement ce qu'elle avait à nous dire mais nous n'avions rien à répondre à cela. Pourquoi, il est en fait très simple. Cela fait bien longtemps que nous ne nous sommes pas attaché à quelqu'un d'autre. Pendant des années, ça n'a été que Mikoto, Sebastian et moi (je suis arrivé un peu après mais j'étais tout de même présent) . Et c'est vrai que lorsque nous nous sommes retrouvés seuls, nous n'avons pas vraiment pensé à c que les moines qui nous ont élevé ont pensé et comment il se sont sentis par rapport à notre disparition.

Hikari soupire puis se dirige vers nous pour poser son verre sur le comptoir, verre que Sebastian prend machinalement et lave sans détacher les yeux du Pokemon qui s'excuse d'avoir pris notre temps et nous remercie pour le verre puis elle se dirige vers la sortie. Avant qu'elle ne passe la porte Sebastian essaye de lui prendre on attention:

" Le verre, je vous l'ai offert, il n'y a pas besoin de me rembourser pour quelque chose que je voulais t'offrir. Vous imaginez bien que si tous mes clients me remboursaient pour le verre que je leur ai offert, je l'aurais fait beaucoup plus souvent et je serais riche. "

Il a décider de commencer comme ça, soit. Mais ce n'est pas la phrase que j'aurais dit en premier si j'avais été en possession de notre corps... Tout bien réfléchit je n'aurait même pas engagé une conversation avec une inconnue triste ou pas.

" Vous savez on a pas besoin de parler de tes problèmes, je pensais juste qu'il serait plus facile d'en parler avec un inconnu que quelqu'un de votre entourage. Après, si vous voulez vous changer un peu les idées... "

Cette phrase avait été dite avec un soupçon de tristesse. Et Sebastian n'avait plus qu'a attendre la réaction du Pokemon en face de lui.




InvitéInvité
MessageSujet: Re: La complainte du Pokemon  Ven 26 Fév - 16:33

Le barman lava le verre qu'il m'avait offert, en signalant qu'il était inutile de le rembourser, vu que c'était lui qui avait donné le drink. Il rajouta aussi que s'il commençait à rembourser tous les verres offerts au client, il serait devenu riche et appliquerait cette technique beaucoup plus souvent. Cela me fit conclure qu'il était un homme très généreux, mais je trouvais que quelque chose clochait chez lui. Je ne saurais dire quoi, mais quelque chose ne me mettait point alaise. Serait-ce sa manière d'agir que je trouvais étrange? Peut-être étais-je devenue paranoïaque et distante, suite à mes mésaventures?

Ensuite, alors que j'avais ouvert la porte pour quitter le bar, j'arrêtais mon chemin pour écouter les dires de Sebastian. Je voyais qu'il était intéressé à savoir mes angoisses, ou, du moins, à aider à les oublier. Donc, sur le coup, je soupirais longuement, avant de me tourner vers le gentleman à chevelure noire. Mon regard était légèrement plus froid que tout à l'heure. Je m'approchai de lui, avec ce regard toujours aussi froid au visage, puis, rendue proche du comptoir, je restai un moment à fixer l'humain devant moi.

- J'ai l'impression que vous avez l'air intrigué par mon état. Je ne peux malheureusement vous dire ce qui me tracasse, cependant, vu que vous avez l'air intéressé à savoir mes soucis, je peux vous faire transférer mon aura actuel, suivit des autres journées. Je vous informe seulement que si vous accepter cette offre, vous risquerez de ne point endurer cette.. transfusion, dira-t-on. dis-je, d'une voix sérieuse.

HRP:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La complainte du Pokemon  Ven 11 Mar - 9:06

La complainte du Pokémon.
With Hikari.
Le ton avec lequel elle se servit et son discours sur le fait de transférer ses émotions dans Sebastian le pris par surprise et un élan de peur s'abattit sur nous. Cela n'a eu pour seul et unique conséquence de me faire sortir. Aie… Pas meilleur moyen pour avoir une conversation…

Le sourire rassurant quoi que triste quand les problèmes du Pokemon lui fit se rappeler ses propres problèmes et ses propres peines. Car si Hikari avait été blessée par quelqu'un, lui avait été blessé par la solitude. Ce sourire nostalgique disparu à l'instant où j'apparu. Remplacé par un visage fermé et froid. Dans ce visage peu habitué à montrer ses expressions, seulement les yeux peuvent montrer celles-ci. Et il faut dire que je ne suis pas un coeur de glace, j'ai juste de grandes difficultés à montrer mes émotions.

Je divague un peu je crois... Si je comprend tout. Hikari reproche a Sebastian de en quelque sorte, s'inquiéter pour elle. Je sais que parfois, il peut être intrusif mais ça ne part pas d'une mauvaise intention, il n'est plus habitué à parler avec des gens depuis longtemps et des moines vénérant Yveltal ne sont pas non plus des plus normal. Donc, parfois, il peut froisser sans le vouloir mais il dit ce qu'il pense.

J'aimerai bien pouvoir le dire ça, lui dire ce que j'ai sur mon propre cœur (qui est partagé avec Sebastian mais la n'est pas la question.). Mais je ne peux pas. Mes lèvres refusent de bouger correctement et je sais que si je parle, ma voix sortira roque et sans doute assez faible par mon manque de pratique. Voila pourquoi je ne dis rien, je regarde juste le Pokemon, silencieux...





InvitéInvité
MessageSujet: Re: La complainte du Pokemon  Ven 1 Avr - 16:47

Je restais là, à fixer le Barman. J'attendais qu'il me dise son avis ou qu'il laisse sa curiosité le transporter, mais non. Rien. Il n'eut aucune réaction de sa part. Sebastian faisait que me fixer d'un drôle d'air. J'avais l'impression qu'il me jugeait et me dégradait du regard, ce qui me plaisait guère. Je n'étais point venue pour parler de mes problèmes, mais bien pour prendre un verre. Je crois qu'il doit savoir que certaines personnes boivent pour oublier ses problèmes, non?

Enfin bref, d'un léger soupir, j'enlevai mon bras de la table en lançant un «C'est bien ce que je pensais» sèchement. Je ne cachais sans aucune gêne mon mécontentement envers sa réaction. Je n'étais point une cliente stupide qui croyait avoir toujours raison, loin de là. Néanmoins, il ne fallait point me prendre pour une cruche non plus. Je détestais d'être juger, surtout que j'étais venue pour un verre d'eau. Sur ce, je tournai le dos au Barman et prit la direction de la sortie. Je quittais les lieux, toujours avec ce petit dégoût envers le comportement du monsieur à chevelure sombre. Je ne sais pas, je trouvais que sa sympathie était fausse et cachait une toute autre personnalité au fond de lui. Ce ressentie était-il réel ou une illusion créé sur mon humeur du moment?

Je n'en savais guère. Cependant, je ne pouvais point rester longtemps dans ce bar, vu que la fatigue commençait à refaire surface. Je quittais le quartier pour rejoindre l'académie et sommeiller chez ma maison temporaire.

HRP:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La complainte du Pokemon  

La complainte du Pokemon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Pokemon RPG ~
» [Libre]Entre ténèbres - Le premier pokemon
» La complainte des étoiles [PV]
» La Complainte d'une Pleureuse.
» Animé Pokemon : Un Nouveau Trailer, et les Nouveaux Opening et Ending

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-