Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

J'ai un serpent dans ma botte ! Ou peut-être l'inverse... • Solo/Capture

avatar
Aaron W. Cooper
Messages : 69
Nombres de Rp : 46
Date d'inscription : 27/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 23 380$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: J'ai un serpent dans ma botte ! Ou peut-être l'inverse... • Solo/Capture  Dim 29 Nov - 0:35



J'ai récemment eu ma mère au téléphone. Pour être plus exact, c'était un appel skype, visuel pour qu'on puisse communiquer sans souci par langue des signes. Tout le monde va bien à la maison. Mes frères, mon père, le travail de tout le monde. Elle aussi a un travail maintenant que je peux me débrouiller tout seul, elle semblait plus épanouie, un peu plus pâle mais que voulez-vous, la vie de chercheuse en laboratoire ce n'est pas toujours évident. Ses recherches ? Eh, c'est top secret ! Mais j'allais bientôt recevoir une colis de sa part, surprise, surprise.

J'en ai profité pour lui montrer mes Pokémons. Kara, Lancelot, ils étaient tous les deux contents de la voir, et aussi très heureux de recevoir bientôt quelques biscuits venant de sa part. La discussion s'est terminé rapidement par quelques mots à haute voix.

• Gonne juurnée maman.

Elle m'expliqua que ce n'était toujours pas bon et que je devais continuer à m'entraîner. S'entraîner à parler quand on n'entend même pas ce qu'on dit. Franchement maman, tu es chercheuse, tu devrais le savoir, autant demander à un aveugle de traverser une autoroute sans se faire écraser.

Direction le centre ville. J'aimais bien apprendre à parler en lisant un livre, c'était beaucoup plus simple et reposant pour mes yeux que de rester sur mon ordinateur. Problème, où trouver des livres ici. Je ne savais pas quoi acheter, je ne savais même pas ce que je voulais lire. Je voulais juste m'entraîner un peu, juste pour faire plaisir à ma mère. J'ai erré dans les ruelles jusqu'à trouver une petite boutique remplis de vieux livres. L'enseigne était aussi vieille que le propriétaire, un chinois, une moustache très fine, en kimono. Honnêtement, il m'aurait dit "je suis maître de Kung-fu", je l'aurais cru sur parole dans cette tenue. C'était très dur de le comprendre étant donné qu'il n'articulait pas vraiment. J'ai traîné dans les rayons, des vieux livres, encore et encore. Il ne vendait que ça. Ça ne m'attirait pas du tout mais quand je rentre dans une boutique où il n'y a jamais personne, ça me rend triste de partir sans rien acheter. Le pauvre vendeur. Allez, au hasard, prends un livre, pas trop gros de préférence, et c'est parti. "Poubelle est d'ailleurs humain, bienfaisant, sincère, véritable." De quoi ? Trop tard, le petit homme asiatique venait d'encaisser mon billet. Merci... au revoir ?

Je me suis assis dans le parc, à même le sol, adossé au tronc d'un arbre. L'automne touchait à sa fin, autant en profiter au maximum. Je me mis à toussoter. M'entraîner à parler, ça ne devait pas être si difficile. Kara était venue s'allonger à côté de moi tandis que Lancelot courait après un Papilusion. Parfait. Enfin presque, c'était quoi ce livre ?

"Poubelle est d'ailleurs humain, bienfaisant, sincère, véritable."
D'où une poubelle pouvait être humaine ? C'était seulement un objet, sauf dans Doctor Who, mais dans ce cas là ce livre parlait d'aliens et ça c'était quasiment impossible. Continuons d'analyser le titre, passons le fait qu'elle soit humaine, en plus de ça elle était bienfaisante. Au moins on aura appris que l'odeur que dégage les ordures sont bienfaisantes pour nous, c'était assez sincère oui, et véritablement dégueulasse.

J'ai commencé à lire la première page du livre.

• Bécibément cet homme était le même... Deu...dé...décidément. Boleurs, billards, fornalistes, fanfrons, guains, intouciants et ardents à la fois curieux et abusant...

Plus je continuais ma lecture, plus je la trouvais insensé. "Tremble, car je devine en vous les humeurs les plus épaisses des palmes de la queue, dont l'armure s'aplatit du coup contre la muraille. " Mais de quoi parlez ce livre. Je sautais quelques chapitre, page 23. "Sauve qui peut, dans certains pays, moins glorieusement sans doute, ils étaient eux-mêmes d'infinis déserts. Svelte et brune, la barbe dégoulinant de beurre." D'accord... le personnage principal ne savait pas manger ? Continuons la lecture un peu plus loin, vers la fin du livre. "Vivre les malheurs d'une jeune otarie. Sommes-nous des vers parce qu'il dit. Agir ainsi c'est à dire la vérité, étaient ordinaires et de peu inventif." D'accord ce livre me rendait totalement abruti. J'arrêtais de parler à haute voix, c'était une perte de temps.

Au moment même où j'ai fermé le livre j'ai senti un soufflement sur le haut de mon crâne. J'ai relevé légèrement les yeux, dégluti doucement. Deux yeux rouges, deux crocs rouges, une langue rouge. Cette créature était... tellement rouge que c'en était trop beau. Mais là n'était pas la question. J'avais un énorme, ENORME Seviper au dessus de moi, perché sur l'arbre, me dévisageant. Vu sa taille elle pouvait m'avaler totalement sans problème. Je ne savais pas quoi faire, Kara non plus, elle restait sans bouger à mes côtés. Est-ce que le Seviper lui avait dit quelque chose ? Impossible de savoir. Le serpent glissa sur le tronc avant de m'encercler.

Sssss. Qu'esssssst-ce que je ssssssuis sssssuposé faire ? On aurait dit qu'il riait, pas méchamment, presque ironiquement. Comme s'il savait que c'était la situation la plus effrayante que j'avais vécu jusqu'à aujourd'hui et ça l'amusait. J'ai posé ma main sur son corps. Vous avez déjà touche un serpent ? Ce n'est pas du tout ce à quoi on s'attend. Une peau lisse, des écailles voyantes, craquelées, un corps un peu... vieux ? Oui, les écailles semblaient vieilles, légèrement poudreuses et vu de plus près, je pouvais même affirmer que c'était une femelle. Elle poussa le livre avec sa tête. Elle voulait que je continue à m'entraîner ? Est-ce qu'elle avait compris que j'étais... Son regard était chargé d'histoire, elle n'était pas du tout craintive. Elle avait du en voir des humains, mais jamais avec une telle prononciation. Très bien, j'allais continuer de m'entraîner juste pour toi ma belle.

Je finissais ma lecture par la petite note de fin. "Traduit par monsieur Chang de l'ancien chinois". Il devait certainement utiliser Google Traduction pour traduire ses livres, pas étonnant qu'il n'y avait personne dans cette boutique. Quelques heures de lecture totalement absurde, un nouveau Pokémon, finalement cette journée avait été bénéfique !

Récap' du RP ::
 

J'ai un serpent dans ma botte ! Ou peut-être l'inverse... • Solo/Capture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Peut-on parler d'opposition avec l'effondrement de l'étât?
» Episode 1: Saut à l'élastique. Saut dans le vide. (Raph')
» Question et peut-être idées pour la suite ?
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» The beginning of a new life [PV : Logan] terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-