Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Des biscuits et une fuite [Léo]

avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Des biscuits et une fuite [Léo]  Jeu 3 Mar - 18:52


Il était tôt, mais alors vraiment tôt… Le soleil ne s'était toujours pas levé, et à la place de dormir paisiblement dans ma montagne j'étais aux abords de l'académie. Je me demandais encore si c'était une bonne idée. J'allais une fois de plus rentrer dans ce bâtiment et fouiner un peu, voir s’il y avait des choses intéressantes. Et par chose intéressante je parlais bien sûr de nourriture, d'objet divers voir amusant ou simplement de rencontres improbables. Le problème était que je ne savais pas trop que faire. Les portes ou je passais d'habitude était fermée, et des personnes semblait surveiller les bâtiments, je n’avais donc aucune envie de prendre le risque de me faire voir. Je partis alors vers un autre bâtiment, celui-ci semblait bien plus calme que les autres et une simple porte bloquait l'entrée.

*Une porte… ils pensent retenir qui avec une porte?*
Me demandais-je en regardant la simple séparation entre l'extérieur et un bâtiment rempli de surprise me rendant aussi impatient qu'un gamin prêt à découvrir une surprise.

Mais avant je dus quand même passer cet obstacle, et bien entendu hors de question de détruire une porte… cela serait une bonne excuse pour me retrouver avec des gentils adversaires à mes trousses… Donc je me mis à observer la porte, elle semblait bel et bien fermée. Un petit challenge pour moi donc. Je pris finalement ma griffe et essaya de forcé la serrure, bien entendu la porte ne céda pas,  ensuite la corne, essayant de tordre légèrement  celle-ci ne broncha pas. C'était bien problématique, quoiqu'il se trouvait derrière cette porte cela devait être très intéressant pour être si bien protégé. Je devais alors utiliser une autre technique. Ma patience allait être mise à rude épreuve…

Ou pas, j'attendais donc depuis plusieurs minutes que quelqu'un passe, j'avais observé que souvent les personnes qui semblaient surveiller les lieux passaient de temps à autre pour voir si tout était normal. Et en général un certain sortait et s'arrêtait fumer sans refermer derrière lui en posant les clefs. C'était alors ma chance, et probablement la seule que j'aurais. J'étais donc à l'affut et dès que je vis un humain laissé la porte entrouverte je me glissais derrière lui, prit les clefs pour pas me retrouvé bloqué et rentra dans le bâtiment tant convoité. Mais une chose me frappa, j'étais déçus… Des couloirs, des escaliers et encore des couloirs. Ce bâtiment n'offrait pas grand-chose à part de couloir, des étages et des portes… Et surtout il ne résolvait pas ma petite faim provoquée par le voyage et je n'avais toujours pas découvert quoi que ce soit d'intéressant si ce n'était l'honteuse résistance des portes. Vu que je n'étais plus très patient, je grimpais un escalier et commença à tester chacune des portes.

*Encore verrouillée… la suivante peut-être? Doit bien y avoir une réserve de nourriture accessible non?*

Je finis par ouvrir poussé une dernière porte qui s'ouvrit gentiment. Elle émit un faible grincement à peine perceptible alors que je l'entrouvrais- la pièce était plongée dans la pénombre, seule la lumière de la lune qui filtrait à travers une fenêtre permettait de voir où j'étais tombé. Et comment dire je ne m'attendais pas vraiment à ça… Des objets un peu partout éparpillés sur le sol, différents livres gisaient ici et là… C'était vraiment comment dire… sauvage? En plus au fond de la pièce se trouvait une sorte d'ama informe de tissus et à ma droite un bureau tout ce qui semblait de plus normal… J'étais encore tombé dans une sorte de petite maison.

Mais qui disais maison signifiait cuisine donc nourriture! Et celle-ci se trouvait à droite  du bureau. Je partis donc doucement, évitant les nombreux obstacles qui étaient sur mon chemin qui malgré mon agilité, certain manquèrent de me faire chuter et provoqué une cacophonie.

Je n'avais pas l'impression que l'endroit était occupé pour le moment… et de toute manière je n'avais qu'une idée en tête c'était de trouver de quoi manger et boire si possible. Je me faufilais sans bruit vers le frigo. Celui-ci semblait d'une bonne taille pour l'endroit, mais malheureusement à part un peu de viande il n'y avait pas grand-chose d'intéressant. Je partis fouiner donc quelques placards laissant mon odorat guider mes yeux pour trouver des biscuits qui disparurent très rapidement. J'étais heureux d'avoir mangé un petit peu, je n'aimais pas trop prendre aux gens sans  leur consentement, mais cette fois j'avais trop faim et ce serait une petite compensation pour le temps perdu dans ce bâtiment.

Mais alors que je cherchais quelques choses à boire un bruit se fit entendre de l'autre bout de cette chambre. Quelque chose me dit que je n'étais pas finalement seul ici… et que si cette autre était le propriétaire du frigo il n'allait pas apprécier le petit trou dans ses réserves… Je partir alors plus rapidement que la prudence me le permettait esquivant plus maladroitement les objets jonchant le sol j'espérais atteindre la sortie. Malheureusement c'était sans compter sur quelque chose de métallique étendue sur le sol.

Dans un cri de surprise étouffé, je tombais sur l'objet en question alors qu'un jeune enfant sortait de ce qui était un lit! Ce n'était plus le temps de la discrétion! J'allais partir illico et sans demander mon reste! Demain je pourrais revenir et aller voir ailleurs!  Mais avant ça je dus régler un caprice que la malchance mettait sur ma route. Ma patte se posa sur l'objet en question qui ressemblait à une planche métallique… Celle-ci semblait se mettre en marche et sans pouvoir rien dire je partis en un éclair! Frôlant alors le jeune humain je me mis à zigzaguer alors que j'essayais de savoir ce qu'il se passait. La seule bonne nouvelle fut que je pris la porte avant d'être éjecté dans le couloir et tomber lourdement sur le sol.

"Abs…" (Ouch…) gémis-je en me relevant, je ne voulais pas savoir si l'humain me suivait et partit vers la sortie. Remarquant au passage que j'avais une pièce en fer accrochée à ma corne et emmêler dans ma fourrure…

*Je réglerais ça plus tard! D'abord sortir d'ici!*
avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Jeu 3 Mar - 22:59


Léo dormait à poings fermés.
Il était encore à travailler à une heure un peu tardive -pour son âge- sur sa planche. Mais il avait fatigué assez vite et ne s’était pas pris le temps de ranger sa chambre. Ce soir-là, c’était pour fortifier un peu le tout afin de la rendre plus résistante aux chocs. Mais il ne se doutait pas que sa chambre allait être le théâtre d’un certain grabuge durant cette même nuit.

Inconscient de ce qui se passait autour de lui, il se tournait sous sa couette, passant de la droite à la gauche. Des bruits répétés commençaient à résonner dans ses tympans. Ses yeux s’ouvraient lentement. Sous la fatigue, il ne comprenait pas encore la gravité de la situation. Puis tandis que la créature qui était entrée dans sa chambre par effraction s’en alla, il commençait à réagir. QU’EST-CE QU’IL FOUTAIT ICI ? Elle était sortie comme une flèche. Léo sortit en vitesse de son lit et accourut vers sa réserve de nourriture. Le placard était ouvert, et des déchets étaient renversés… il n’avait pas osé ? Léo grinçait des dents, furieux. Tout crime ne peut rester impuni. Il sortit en courant de sa chambre. Il remarqua que sa planche avait été abandonnée dans le couloir. Parfait…
Il ferma la porte de sa chambre rapidement et monta sur sa planche, en pyjama, avant de mettre les gaz. Ne pouvant se permettre d’être retardé, il passa les escaliers avec la planche. Il faillit perdre l’équilibre à chaque pallier, mais le renforcement apporté ainsi que les suspensions permettaient un meilleur contrôle. Bon il ne faut pas se mentir, c’était de l’impro et il ne refera jamais ça, mais là c’était un cas extrême.

Spoiler:
 

Il apercevait au loin une silhouette semblable à celle qui était entré chez lui. Qu’est-ce qu’en dit le Pokédex ?

« Absol, le Pokémon Désastre. Il pressent les catastrophes et n’apparaît aux gens que pour les prévenir d’un danger imminent. »

Ah bah oui, le Pokémon Désastre, ça lui allait bien. Mais il n’a pas eu le temps de le voir à l’avance pour être averti de la catastrophe. D’une c’était un voleur, et de deux il faisait mal son boulot. Heureusement que le Pokédex pouvait se débrouiller en lieu sombre. Léo pensait à ajouter des lumières sur sa planche parce que c’était un peu galère. Il voyait mal à l’avance le relief et se retrouvait surpris de temps à autre. Et il avait froid, un pyjama ça ne tient pas chaud. Mais encore une fois, cas extrême. Il était temps de donner une leçon à ce vaurien.

« TOI LÀ-BAS SACHE QU’ON NE VOLE PAS LA NOURRITURE DES AUTRES TU VAS DEVOIR PAYER POUR AVOIR MANGÉ MES BISCUITS ! »

Oui, il avait la rage, on ne rigole pas avec ça. Un Pokémon Ténèbres hein ? Parfait, il avait ce qu’il faut. Il sortit une Super Ball et libéra le Pokémon qui s’y trouvait.

« Xenon ! Attaque Vent Argenté ! »

Le Yanma sortit dans un éclair blanc et fila vers l’ennemi. Il battit des ailes violemment pour générer cette tornade qui se dirigeaient vers le désastre ambulant.

_________________
Présentation ⚡ Équipe ⚡ CarnetTéléphoneEmail


color=#0033FF
avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Sam 5 Mar - 12:07

Je courais comme un dératé dans les couloirs, j'avais abandonné cet objet diabolique qui m'avait propulsé hors de la chambre et avait décidé de fuir. J'avais dégringolé les escaliers quatre à quatre. La porte s'ouvra sans aucun souci et je lâchais alors les clefs comme si de rien n’était avant de me diriger vers la forêt. Le calme de la nuit rentra alors en contraste avec les battements affolé de mon cœur, le calme plat interrompu par un léger vent me permettait de me rendre compte de la frousse que m'infligeais certaines sorties. Mais je devais surveiller mes arrières, j'avais le sentiment que j'avais fait une erreur et que j'allais la regretter amèrement en dérangeant le jeune humain.

J'entendis soudainement un léger bruit inidentifiable dans mon dos alors que la forêt approchait. Un dernier regard en arrière me glaça le sang en voyant le petit humain me poursuivre avec l'étrange planche à ses pieds. Visiblement il n'aimait pas trop les pokémon, son air mauvais apparaissait à la lumière de la lune qui semblait exacerber ses traits. Il semblait même effrayant. Je m'arrêtais pour lui faire face alors qu'il sortait un objet qui semblait lui indiquer quelque chose, mais bien plus grave , il libéra un pokémon! La fuite ne semblait plus vraiment au programme vu le type de pokémon qui apparaissait.

*Un yanma! Ça ne sent pas bon pour moi..! Il doit être un bon dresseur pour sortir un pokémon insecte!*

Je craignais se qui allait arriver, je détestais les pokémon insecte, car leur attaque me faisait extrêmement souffrir. Deuxièment le problème était que ce dresseur m'en voulait à ce point à cause d'une chose… j'avais pris sa nourriture… et c'était tout! Il me traquait pour un simple paquet de biscuit?? Ill me semblait que ce n'était pas la chose la plus rare chez eux.. À première vue je me trompais… il semblait plus que sérieux et la perte de biscuit le marquait plus que normal. Le rendent agressif au plus haut point.

« Xenon ! Attaque Vent Argenté ! »

Je frémis en entendant ces paroles, m'étant retourné quelques instants auparavant pour leur faire face je pus voir le Yanma obéir commençant à rependre son attaque poudreuse. La voyant arriver droit sur moi. Je ne savais pas trop comment réagir, esquivé? M'abriter? Ou même cotre attaqué? La dernière solution me semblait peu viable je n'allais pas pouvoir évité une attaque poudreuse. La solution serait donc de baisser la tête.

Enfin d'accord avec moi-même je préparais moi abris le temps que l'attaque passe, et sans prévenir dès les premiers signes d'accalmie je bondis et commença à chargé le Yanma usant de ma danse lame pour préparé un coup destructeur je zigzaguais pour être une cible bien moins simple à viser. Le plus dur après serait de ne pas me faire avoir par une contre attaque pendant mon approche.

*Un bon vieux combat, cela faisait longtemps qu'un dresseur ne m'avait pas attaqué.*
avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Sam 5 Mar - 14:52


Léo était toujours sidéré face à cette situation. Déjà, ce Pokémon entre chez vous sans permission, mais en plus il se sert comme si c’était buffet à volonté ! Il croit que l’argent ça tombe du ciel ? Ça se voit qu’il n’a pas eu une vie d’humain lui, il n’a pas eu à subir de problèmes économiques jusqu’ici… Quand il pense qu’il a toujours galéré à se procurer ces petites gâteries, et là il y a un trouble-fête qui arrive et fait comme chez lui. Si tous les Pokémon faisaient comme celui-ci, on n’aurait plus rien. Le jeune dresseur serrait les poings, mécontent.

Retour au combat. Xenon avait lancé son attaque Vent Argenté, comme demandé. Une barrière sphérique l’entoura, le protégeant de cette offensive. Le garçon aux cheveux verts avait toujours son Pokédex à la main, qui identifia cette protection comme une attaque Abri. C’était intéressant, Léo prenait note. L’Absol partit à contre-sens et semblait préparer une offensive en chargeant le Yanma. Une attaque Danse-Lames visiblement, une capacité utilisée pour frapper plus fort lors de la suite du combat.
Le jeune dresseur levait la tête en souriant, regardant la libellule. Bien qu’il n’était pas des plus puissants, sa mobilité elle, était un véritable atout. Il était content de pouvoir le compter dans son équipe. Il se pencha sur le côté afin de prendre une trajectoire la plus éloignée possible de l’Absol puis exécuta un brusque geste du bras en envoyant le prochain ordre.

« Utilise Reflet ! »

Xenon se dupliqua en formant un cercle entourant l’auteur du larcin. À chaque fois qu’il l’utilisait, Léo se disait que cette attaque était super pratique. Dans cette situation, il risque d’être compliqué pour l’Absol d’esquiver la prochaine attaque, qui pouvait venir de n’importe où. Mais malgré sa colère, il restait conscient qu’il ne fallait sous-estimer personne, il ne combattait pas à l’aveuglette.

« Sache que je ne fais pas ça pour le plaisir, mais je ne peux pas laisser faire ce genre de chose gratuitement. Xenon ! Attaque Sonicboom ! »

Le Yanma ne jouait pas le rôle du Pokémon qui ne faisait qu’obéir pour défendre les valeurs de son dresseur. Léo tient beaucoup à ses Pokémon, et c’est en "famille" qu’ils mangent ces biscuits. Un moment calme et convivial où ils sont réunis autour de ces sucreries pour partager un instant agréable. Une occasion qui ne se présente qu’après avoir dépensé les quelques économies de fin de mois. Cette basse fréquence le rendait encore plus unique et attendu, et ils en profitent ainsi au mieux. Chacun de ses Pokémon sont aussi concernés que lui et partagent sûrement une haine semblable.
Ainsi, il ne combattait pas seulement pour son ventre, mais aussi pour défendre ce qui avait de la valeur aux yeux de sa petite équipe.

_________________
Présentation ⚡ Équipe ⚡ CarnetTéléphoneEmail


color=#0033FF
avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Sam 5 Mar - 18:24

Je courais en tous sens cherchant alors à atteindre la grosse libellule qui me faisait face, bien que le pokémon soit mon adversaire j'essayais de garder un œil sur le dresseur, il ne fallait pas oublier qu'il était lui aussi un danger potentiel en plus de diriger son pokémon avec un œil extérieur. Si l'envie lui venait peut-être serait-il assez fou pour m'attaquer directement ou simplement distraire mon attention. Je ne pouvais clairement pas faire confiance à ce dresseur surtout après l'attaque qu'il venait d'ordonner. Vraiment certains humains semblaient doués pour s'énerver pour un rien. Pas étonnent que l'on me disait de rester méfiant.

Mais je devais me recentrer sur le combat, le yanma était rapide pour un pokémon insecte, le contourné n'était pas chose aisée en plus de mes zigzagues incessant pour ne pas me laisser visé. Cela semblait un peu efficace, car même si mon adversaire pouvait voir à 360° une cible mobile restait toujours plus dure à atteindre. Enfin je le pensais…

« Utilise Reflet ! »

Je vis alors le petit humain faire un grand geste théâtral en commandant son pokémon, pourquoi faisait-il tout cela? À chaque fois que je voyais un dresseur en action celui-ci s'amusait à faire de grand geste… comme si leurs pokémons avaient que ça à faire, regarder leurs dresseurs pendent qu'ils combattaient.

Mais le problème était alors le Yanma qui créa des copies de lui-même m'encerclant complètement. C'était vraiment pas bon ça… et bien entendu je n’avais aucun moyen de différencier le vraie du faux!

Puis l'humain dit quelque chose, ce n'était pas très facile à comprendre dans ses conditions. Il parlait de plaisir et ne pas laisser mon action impunie… Il plaisantait, je pense… Il n'allait pas se venger pour si peu? Ils étaient à quoi ses biscuits? Et puis pourquoi il m'attaquait si cela ne lui plaisait pas??

Puis il donna un ordre, sur la défensive je me mis à chercher de quel Yanma allait arriver l'attaque, impossible de prévoir, mais une onde sonique vint me frapper de plein fouet par une diagonale me faisant partir en roulé-boulé de quelques mettre dans un faible cri de douleur. Mais me relevant je laissais apparaitre un sourire, il voulait jouer à cache-cache avec ses reflets? Nous allions tous jouer!

Un, deux, trois et finalement six! C'était bien six Absol qui apparurent et partir dans toutes les directions! S’il pensait être le seul capable de faire des reflets, il allait être surpris! Mais maintenant à part ça il fallait que je contre-attaque vraiment. Je ne pouvais pas rester sur la défensive éternellement, même si d'un côté refaire des reflets était très drôle vu qu'un des absolus se mit à tirer la langue au dresseur…
j'étais vraiment un génie de cette attaque. Mais trêve de plaisanterie! Je partis avec tous mes doubles cherchant un parfait angle d'attaque, un détail me permettrait peut-être de trouver le vrai… mais c'était un doux rêve ça. Je pris alors autant de vitesse que possible et fonça sur un Yanma peur l'heurter avec ma vive attaque! Allait-il disparaitre ou aurais-je de la chance?
avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Dim 6 Mar - 0:45


Yes ! L’attaque Sonicboom frappa l’Absol ! Léo était content que ça ait fait mouche. Mais la cible ne se laissait pas abattre, il se releva sans trop se faire attendre. Il retourna rapidement à l’assaut en faisant lui-même une attaque Reflet, avant de charger Yanma. Quelle ténacité.
Embêtant… Bizarrement cela ne faisait pas grogner le jeune dresseur. Non, il souriait même. Non pas par sadisme, par mépris, ou quoi que ce soit du genre. Un sourire à l’apparence presque amicale. Il ne savait se l’expliquer, mais il prenait déjà du plaisir à faire ce combat. Comportement de dresseur sûrement, ça pouvait parfois prendre le dessus sur le reste. Peut-être couplé aux effets secondaires de la planche ? Il était en train de donner les actions à faire à son Pokémon tout en se déplaçant sur son engin. Un combat Pokémon couplé à cette sensation de mouvement, de vitesse… Cela ajoutait un petit plus à l’affrontement, quelque chose qui rendait le tout plus plaisant pour lui.
Voilà, un nouveau concept ! On pourrait appeler ça… les Turbo-Combats de Pokémon ! Avec des Pokémon volants ou des Pokémon terrestres suffisamment rapides. La difficulté serait de rester proche et coordonné avec son Pokémon. Là par exemple, il jouait avec la vitesse de sa planche pour rester au niveau de l’action. Il dessinait même un cercle afin de faire du sur-place sans avoir à s’arrêter, l’action à contre-sens du Pokémon Ténèbres ayant ralenti le rythme. Au fur et à mesure qu’il y réfléchissait, il se disait que c’était vraiment une bonne idée.

Bref, restons concent… mais quel étourdi. Il était dans ses rêves à réfléchir à des trucs complètement hors-sujet et pendant ce temps son Yanma s’est fait charger, sans qu’il ait le temps d’ordonner une attaque Détection. Raaaah c’était rageant. Bon, il ne fallait pas se laisser aller pour ça. Dans ces conditions de combat, il n’avait pas beaucoup de possibilités de Pokémon. Xenon était un Pokémon récent de Léo et il n’avait pas encore pu beaucoup l’entraîner, il n’avait pas énormément de possibilités d’action. Dans ce cas, c’était l’heure d’une substitution. Le Pokémon Insecte se montrait compréhensif, ça fera parler un autre membre de l’équipe. Et puis même s’il n’avait reçu qu’une seule attaque, elle était d’une force suffisante pour avoir un impact négatif sur sa stabilité aérienne. Le garçon aux cheveux verts lui fit un sourire remerciant et le rappela dans sa Super Ball. Il se saisit ensuite d’une Honor Ball.

« Ohm, à toi ! »

C’est ainsi que son Motisma apparut. Le fou des biscuits était bien conscient de sa faiblesse par rapport au Type Ténèbres, mais ça ne suffisait pas à lui faire changer d’avis. Il reprit de la vitesse, dépassant légèrement l’Absol, et annonçant ainsi la manche suivante. Ohm était un peu plus devant, permettant à son dresseur de voir les attaques qui lui étaient destinées. Léo ferma brièvement les yeux, profitant quelques secondes de la sensation agréable du vent qui chatouillait son visage et faisait voler ses cheveux. Il roulait déjà un peu à l’instinct vu l’éclairage de folie auquel ils avaient droit, alors qu’ils soient ouverts ou fermés…
Puis après avoir ouvert les yeux, il tourna la tête et fit un nouveau geste du bras en lançant son premier ordre.

« C’est parti ! Attaque Éclair ! »

Ohm montra son sourire habituel en chargeant plus d’électricité autour de son corps. Il envoya ensuite à répétition de petits éclairs bleus sur le désastre ambulant en tentant d’anticiper ces mouvements. Avec de la chance, il pourrait peut-être lui paralyser un membre de son corps, si possible une articulation.

_________________
Présentation ⚡ Équipe ⚡ CarnetTéléphoneEmail


color=#0033FF
avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Dim 6 Mar - 21:05

Visiblement mon instinct n'était pas trop rouillé, j'avais d'une manière ou d'une autre réussi à atteindre le vrai yanma qui n'apprécia pas vraiment mon attaque. Son vol allait être quelque peu problématique, mais franchement j'avais été chanceux sur le coup. Alors que je reposais patte à terre je ne pus m'empêcher de regarder le dresseur sur sa planche. Il n'avait rien tenté pour prévenir son pokémon de l'imminente attaque que je venais de lui asséner. À quoi jouait-il? N'était –il pas attentif à la survie de son pokémon? Je ne pouvais pas croire ça d'un jeune enfant. Moi qui croyais qu'il était bon…

Mais avant tou il rappela son yanma un sourire aux lèvres, prenait-il plaisir à se battre? Ou simplement préparait-il un mauvais coup? Je ne savais pas quoi penser jusqu'à ce qu'il fasse apparaitre un étrange pokémon. Un Motisma si je ne me trompais pas, pas vraiment le meilleur choix à première vu. Aux dernières nouvelles j'avais l'avantage, je partis à pleine vitesse et chargea une terrible griffe d'ombre alors que mes doubles faisaient diversion, mais je ne m'attendais pas à ce qui allait suivre.

« C’est parti ! Attaque Éclair ! »

J'écarquillais les yeux en entendant ses mots alors que les éclairs s'abattaient sur les clones les un après les autres! Je me pris également une attaque de plein fouet me faisant trébucher, mais ne m'empêchant pas de frapper! Je ne pris alors même pas le temps de ralentir ou de vérifier si je l'avais maîtrisé alors que je sentais l'électricité se frayer un chemin dans mon corps. Mes mouvements me semblaient plus difficiles, mais je voulais faire quelques choses avant de m'arrêter quelques instants. Je visais toute autre chose, je ne voulais plus me battre contre des pokémons dirigés par un enfant qui n'était pas à son affaire, j'allais essayer de stopper le combat de  la manière la plus rapide possible! Accélérant encore un peu je fonçais sur le dresseur et sa planche, j'allais lui apprendre que si on ne prend pas soin de ses pokémon il allait avoir des problèmes! Je finis par bondir sur lui!

"Absol!" (Descends de là!) hurlais-je en le fixant de mes deux yeux rouges! Malheureusement il était très agile avec son appareil et le visé n'était pas facile. Il évita mon premier assaut avant que je décide de m'acharner, mais un engourdissement dans une patte me freina.

"Sol..! ab…" (Reviens ici! ) Continuai-je en le fixant malgré mon immobilité forcée. J'allais avoir une petite discussion avec lui. Quitte à demander pardon aussi je ne voulais plus me battre pour aujourd'hui sans qu'il comprenne son rôle.
avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Dim 6 Mar - 22:29


Un clone, deux clones, trois clones, quatre clones, et cinq clones, tous éliminés ! L’original se prit aussi un éclair mais ça ne l’empêchait pas de continuer sa charge avec une Griffe Ombre. Ohm ayant plus de réflexes et d’autonomie que Xenon, il n’eut pas besoin d’attendre l’ordre de l’attaque Reflet pour l’exécuter et ainsi esquiver l’attaque. Confiant par rapport aux capacités de son Pokémon, ça ne l’effrayait pas plus que ça de l’envoyait contre un Pokémon Ténèbres. Maintenant, il restait attentif et ne se laissera plus distraire.
Mais l’Absol changeait brutalement de cible : il fixait maintenant Léo. Gloups. Il prit peur puis forma un angle droit pour changer radicalement de trajectoire. Le Motisma regardait son dresseur sans pouvoir réagir. S’il loupait sa cible et lui paralysait une jambe, ce serait problématique. Mais il décida de se rendre utile d’une autre manière, remarquant que l’Absol essayait de communiquer.

Ohm fonça vers Léo et disparut. Le Pokédex, qui était toujours dans sa main, s’illumina et le synthétiseur vocal se mit en route.

« Descends de là ! »

Quoi ? Pour qu’il soit transformé en chaire à pâté ? Était-il stupide ?
Il était toujours en train d’essayer de fuir l’attaque, mais combien de temps pourra-t-il tenir ?

« Reviens ici ! »

Le petit mécanicien était vraiment content de l’équipe qu’il a formé en voyant de quelle manière chacun de ses membres s’investissent pour l’idée. La capacité des Motisma à contrôler des appareils électroniques était un atout très intéressant pour la communication avec les autres Pokémon. Comprenant lui-même les paroles de l’Absol, il pouvait utiliser le synthétiseur pour communiquer dans un langage humain. Bref. Il ne pourra pas le fuir indéfiniment, il ne pouvait qu’essayer de le résonner. Léo tournait la tête et lui adressa la parole, avec une voix inspirant la détresse, plutôt effrayé de la possible sentence.

« M’arrêter ? Pour que tu me transformes en hachis et me manges comme NOS biscuits ? Tu ne te rends pas compte de la valeur que ce genre de chose peut avoir pour nous ? Je ne peux pas en laisser à n’importe qui ! »

Il se demandait dans quoi il s’engageait, avait-il très mal mesurer le risque ? Mais d’un autre côté, pouvait-il se laisser marcher sur les pieds ?
De sa main libre, il saisit ce qui était probablement sa dernière Ball. Il reprit un mouvement rectiligne et envoya son Pokémon dans la trajectoire de l’ennemi. C’était au tour de l’Elekid d’apparaitre.

« Kelvin, intercepte-le avec Poing-Éclair ! »

Tandis que Kelvin faisait tournoyer son bras pour emmagasiner l’énergie nécessaire, Léo exécutait un mouvement analogue. Puis, une fois la cible quasiment à portée, tous deux frappaient vers l’avant, suivant une parfaite coordination. Même dans les situations les plus sérieuses, ce tic qu’il avait en ordonnant une attaque Electrik à son compère restait un incontournable.

_________________
Présentation ⚡ Équipe ⚡ CarnetTéléphoneEmail


color=#0033FF
avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Lun 7 Mar - 21:46


Je n'arrivais plus à bouger à cause de cette maudite électricité, visiblement les dégâts étaient un peu plus importants que prévu. Je restais alors immobile alors que je voyais quelque chose de peu commune se produire. L'étrange machine du dresseur se mit à traduire mes paroles. Cela me surprit un peu, mais les paroles du petit humain ne me remontèrent pas plus le moral. Visiblement il pensait que j'allais le mettre en pièce, qui pour le blâmer… Ni l'un ni l'autre n'avion fait de cadeau à l'autre, sans oublier qu'il m'en voulait encore pour ses biscuits.

Il sortit alors une pokéball et libéra son habitant, un élékid en sortit visiblement prêt à en découdre. Je restais alors prêt à encaisser une dernière attaque. Pourquoi avait-il réagi ainsi? Il aurait pu me laisser filer, mais visiblement ce n'était pas trop dans ses intentions.  Car le pokémon électrique venait droit sur moi en faisant tournoyer son bras comme un dément. Au loin le dresseur semblait imiter son camarade. Mais le vrai problème était que je ne savais pas trop quoi faire. Une solution semblait pourtant possible, mais alors me demander beaucoup d'effort. Il fallait juste gérer l'attaque qui arrivait. Je n'avais pas trop le choix vu que j'étais encore engourdi… Je baissais la tête et fis un dernier abri. Le poing arriva à pleine vitesse et heurta ma protection  dans un bruit fracassant me faisant lâcher un cri d'appréhension. Mais une fois que je vis que l'attaque n'avait eu aucun effet, je pus relever la tête et mettre mon plan à Exécution.

"Sol, Ab!" (Suis-moi pour voir!)
Lui lançais-je comme un  signe de défis. Avec de la chance, il mordrait à l'hameçon. C'était important si je voulais arrêter ce combat avant que je finisse à terre.

Alors je partis avec une vive attaque pour mettre un maximum de distance entre mes agresseurs et moi. La manœuvre était dure, car je craignais de souffrir d'une autre paralysie… Mais je n'allais pas être défaitiste! Je pus atteindre l'entrée du bâtiment que j'avais "forcer". Les clefs étaient toujours là! Quelle aubaine! Dans un petit effort je les pris et me dirigea vers une sorte de boite métallique avec une vitre qui laissé voir tout un assortiment de biscuit. Il me restait à attendre l'humain.

*S’il veut des biscuits il a qu'à venir.*


Je savais que mon offre allait être alléchante, j’avais vu qu'il y avait de nombreux biscuits dans cette boite. Malheureusement je n'avais aucun moyen de les atteindre sans casser la vitre. Mais avec ces clefs ce serait différent. J'étais sûr qu'il y avait un moyen de l'ouvrir et surement une des clefs serait la solution… mais seul un humain pourrait le faire… J'allais alors reprendre mon souffle et espérer qu'il comprendrait. Au cas où je serais prêt.
avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Mer 9 Mar - 14:15


L’Absol encaissa à nouveau avec une attaque Abri. Raté…
Il se mit à courir en invitant le garçon à le suivre. De toute façon, Léo ne comptait pas le laisser filer. Il fit un demi-tour rapide et mit la vitesse au maximum. Kelvin bondit sur la planche et s’accrocha à la jambe de son dresseur. Il décida de ne pas l’attaquer, attendant de connaitre ses intentions. Le fuyard prit de la vitesse, distançant Léo.

Il était retourné dans les dortoirs. Qu’est-ce qu’il foutait là-bas ? Le jeune dresseur arriva peu après y entra, puis descendit de sa planche. Bravo la porte bien ouverte, n’importe qui peut rentrer. Mais que fait le gardien de nuit franchement ? Il regarda à droite à gauche et remarqua que le Pokémon était là, devant un distributeur de nourriture. Il arriva en courant et le fixa, essayant de comprendre. Dans sa bouche, il avait des clefs. Léo regardait le distributeur, est-ce que celles-ci pouvaient l’ouvrir ? Il saisit les clefs et les regarda, pensif. Dans le distributeur se trouvaient des biscuits semblables aux siens. Il marqua un temps de réflexion de quelques secondes. L’Absol voulait donc se faire pardonner de cette manière ? Il lui sourit d’un air remerciant, mais un truc l’embêtait.

« C’est gentil mais… je ne peux pas accepter. Je ne veux pas qu’on vole ce qui m’appartient, et de ce fait, je ne vole pas ce qui ne m’appartient pas. Je n’ai jamais eu grand-chose dans ma vie, et le peu que j’avais m’était précieux. De la même manière, je respecte aussi ce qui appartient aux autres. Tant pis pour les biscuits, mais je ne peux pas me permettre de me servir comme ça. »

Il restait quand même reconnaissant envers le Pokémon Ténèbres, qui semblait avoir compris et reconnu le problème. Néanmoins, le mal avait déjà été fait, et Léo ne comptait pas lui demander de vomir ce qu’il a avalé.
Il rendit les clefs et se mit à bailler. Il posa sa main gauche contre le distributeur et parla d’une voix plus faible.

« Je suis fatigué… »

Il a été réveillé en pleine nuit et a fourni quelques efforts ces dernières minutes. Heureusement, il a réussi à rester en forme suffisamment longtemps pour ne pas se casser la figure en pleine course-poursuite. Surtout qu’il n’avait pas pris le temps de mettre ses protections. Si sa mère adoptive était là, elle lui aurait passé un savon dont il se souviendrait. Il n’avait pas manqué de prendre de risques cette nuit-là. Mais à présent, il commençait à être à bout de forces, se servant du distributeur comme appui afin de garder l’équilibre sur ses deux jambes. Le pire est qu’il n’est pas du genre à faire en sorte de rattraper efficacement le sommeil perdu durant les nuits suivantes. Un problème courant, il trouve toujours un truc à faire pour rester veillé assez tard, même quand il n’en a pas la forme.

_________________
Présentation ⚡ Équipe ⚡ CarnetTéléphoneEmail


color=#0033FF
avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Lun 14 Mar - 18:21

J'attendais sagement devant cette drôle de boite à biscuit… J'espérai sincèrement que l'humain oublierait cette histoire si je lui donnais accès à cette chose. C'était vraiment la seule idée qui m'était venue à l'esprit pour ne pas me retrouver sur le tapis… Après je ne savais pas du tout si ce que je tenais dans mon museau pouvait ou non faire ce que je pensais… Ouvrir la vitrine et laisser l'accès à nombreux délices… avec de la chance, il me laisserait même prendre un petit en-cas…  Mais j'allais vite le savoir, j'entendais l'humain arrivé avec sa planche et me préparait au pire, je ne voulais pas me laisser surprendre même si je me doutais qu'il n'allait pas attaquer chez lui.

Il sembla alors un peu surpris de me voir ici. Je lui faisais alors face attendant de voir s’il allait m'attaqué ou non, mais c'était à mon tour d'être surpris, car non sans une certaine crainte il vint prendre les clefs que je lâchais sans la moindre réticence. Il arrivait à me faire confiance malgré mes attaques? Enfin… j'aurais pu dire la même chose sur moi, il n'y a pas 5 minutes c'est lui qui était à deux doigts de me faire mordre la poussière. Mais visiblement j'avais réussi à instaurer une petite trêve… Mais à première vu  ma proposition ne l'intéressait pas plus que ça… Enfin pour lui il n'avait pas le droit de prendre ce qui ne lui appartenait pas… Franchement moi des fois on ne me demandait pas si on pouvait me prendre mes baies ou rentré sur mon territoire… Enfin… c'était des humains et leurs subtilités m'étaient encore floues.

Il se posa alors contre la machine, il n'avait pas très bonne mine. Peut-être qu'il était à ses limites… Il aurait alors fait une bonne proie, mais franchement je n'étais pas un de ses pokémons qui attaquaient sans raison valable… De plus, moi-même je me sentais brusquement lourd. Ma vision se flouta légèrement alors que l'humain disait quelque chose d'incompréhensible. Que m'arrivait-il? J'avais l'impression de perdre un peu l'équilibre alors qu'une de mes pattes semblait ne plus vouloir répondre comme paralysée. Je prenais enfin mon dû à cause des dégâts du combat? Il était un peu tard pour ça, car je partis sur le côté après avoir légèrement titubé et m'effondra sur la planche activant sa vitesse et partant sans le vouloir hors du bâtiment à petite vitesse. J'étais trop épuisé à mon tour pour essayer de bouger.

*Cette journée commence vraiment mal*
pensai-je dans ma tête alors que je m'éloignais des bâtiments sur cette drôle de planche infernale, lâchant un faible cris de détresse au cas où un pokémon dans les environs pourrais m'aider.
avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Mar 15 Mar - 19:20


Léo se sentait fatigué à cause de cet effort soudain à un tel moment, mais il n’était pas le seul…
L’Absol se mit à s’effondrer sur la planche. Et comme par hasard, il s’était bien positionné pour activer le moteur et s’enfuir. GÉ-NIAL ! Le cerveau de Léo bouillait, réfléchissant rapidement à une solution, et scrutant les environs à la recherche d’éléments qui pourraient l’aider. Pour ce genre de cas extrême, il pouvait encore faire un effort pour surmonter sa fatigue. Ok. Il fit sortir Xenon et l’envoya suivre celui qui s’enfuyait une fois de plus avec l’un de ses biens. L’insecte semblait s’être un peu remis de la bataille de tout à l’heure. La planche n’étant pas à sa vitesse maximale, il pouvait la rattraper. Le dresseur, lui, montait les escaliers et fonça dans sa chambre. Le fait qu’il était trop pressé tout à l’heure pour l’avoir fermé à clef venait de lui faire à nouveau gagner du temps. Il se saisit de sa boîte à outils et de pièces de métal, dont une très longue, puis demanda au Motisma de sortir et de changer de cible de « morphtronisme » avant de retourner dans sa Ball. Il embarqua également quelques bricoles, dont un petit dispositif qui lui avait déjà été utile dans une situation similaire. Puis il redescendit en courant.

Léo avait rarement construit quelque chose aussi rapidement. Il s’agissait d’un cas d’urgence où sa planche dans laquelle il avait investi tant de temps et d’effort était en danger, ainsi que l’Absol qui pouvait mal finir également.
Deux corbeilles cylindriques un minimum solide, surmontées d’un long morceau de ferraille, le tout relié par des pièces de métal. Il venait d’improviser une planche très (trop ?) cheap. Il sortit et la plaça par terre. Elle n’était malheureusement pas assez large pour qu’il puisse garder l’équilibre debout dessus. Il se mit donc à plat ventre et utilisa ses bras et ses jambes pour démarrer, puis les leva. Il n’avait pas un gros contrôle de sa trajectoire, mais Absol était simplement couché et immobile sur la planche à moteur, sa trajectoire était de toute façon rectiligne.

De son côté, Xenon avait rattrapé le blanc, qui venait une fois de plus de montrer son plein potentiel, à la hauteur de son nom de désastre ambulant. Il se mettant à contre-sens et utilisait Vent Argenté à une puissance moindre afin de ralentir la machine. Il fallait les retenir suffisamment longtemps avant qu’il y ait un gros choc.

Léo fit à nouveau sortir le Motisma, qui se posa également sur la planche. Il lui donna son ordre avec une petite voix.

« Surchauffe, puissance minimale. »

Lors de son passage dans sa chambre, Ohm avait pris possession du four-micro-ondes. Il se servait maintenant de cette capacité pour compenser un peu l’absence d’un propulseur. D’une pierre deux coups, la chaleur dégagée faisant un plus grand bien au jeune garçon qui avait vraiment froid, toujours en pyjama.
Ils y arrivaient. Ils n’étaient plus très loin de la ville. L’écart se faisait de plus en plus mince entre les deux planches. Ohm s’arrêta et se retourna, maintenant qu’il n’avait plus besoin d’une telle accélération. Le dresseur sortit de sa poche une petite télécommande. Le Pokémon Plasma sourit en la voyant, lui rappelant quelques souvenirs.

Lorsqu’ils s’étaient rencontrés, il avait pris possession de multiples objets électriques présents dans la chambre de Léo afin de le combattre lui et son Élekid. Cependant, son erreur fut de s’essayer à sa planche. À ce moment-là, le dresseur travaillait sur un prototype pour ajouter une fonction télécommandée à son petit véhicule. Mais elle fonctionnait mal et ne faisait que surchauffer inutilement le moteur. Cela suffisait dans cette situation car le surrégime avait affaibli trop brutalement le Motisma, le faisant sortir.
C’était cette télécommande qu’il tenait là dans ses mains. Entre temps il a eu le temps de travailler dessus. Ce n’est clairement pas quelque chose qui sert tous les jours, à première vue il s’agirait de temps perdu. Mais d’une, cela pouvait toujours servir, même si l’utilisation était occasionnelle. Et de deux, du temps dépensé dans une activité qui nous passionne n’est jamais perdu. Elle n’était pas encore terminée mais la fonction dont il avait besoin suffirait.

Le petit mécano appuya sur l’un des boutons. La planche à moteur ralentit petit à petit, se faisant ainsi dépassée, avant de s’arrêter. Léo se mit sur le ventre avant de passer en position assise. Puis il s’accrocha à son cher spectre qui se mit à léviter, laissant la planche improvisée continuer sa route seule. Ils redescendirent ensuite sur la terre ferme et se hâtèrent d’aller voir le Pokémon Ténèbres. La main sur son corps, le garçon l’agita un peu et lui adressa la parole d’une voix un peu inquiète, tantôt interrompue par la reprise de son souffle.

« Tu vas bien ? T’arriverais à te relever ? »

Attendant une quelconque réponse, il leva légèrement la partie de son corps qui avait enclenché l’accélérateur, et le remit dans sa position initiale.

_________________
Présentation ⚡ Équipe ⚡ CarnetTéléphoneEmail


color=#0033FF
avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Dim 3 Avr - 18:08


Je détestais vraiment certaines machines humaines, cela pouvait paraître idiot dans une telle situation, mais je ne pensais plus qu'à cette stupide planche qui m'emportait je ne sais où. Mais je ne savais pas trop comment arrêter cette machine, et le fait de ne plus trop pouvoir bouger était plus que problématique. Je ne pouvais que rester passif et sentir le vent sur ma fourrure alors que je filais sans trop savoir où j'allais. Mais est-ce qu’au moins je pouvais m'arrêter? Je devais essayer au moins de faire quelques choses pour m'arrêter, même si je ne sentais plus mes forces. Avec un peu de volonté j'aiguisais mes griffes et essaya de m'accrocher au sol meuble. Mais à mon désespoir je pus juste faire un léger sillon dans la terre en tentant de freiner la machine qui m'éloignait toujours de l'académie.

Mais contre toute attente j'entendis un bourdonnement, levant les yeux je vis le Yanma de tout à l'heure. Je crus que c'en était fini de moi s’il pensait que j'avais piqué la planche de son maître. Je crus alors défaillir en voyant un vent argenter mon foncé dessus! Je sentis les fines particules agresser mon corps, mais sans réellement faire mal. Il ne semblait pas mettre réellement de force, mais je me sentais légèrement freiner. C'était un mal pour un bien, mais je ne me sentais pas la force d'essayer de m'abriter après ma dernière tentative pour me freiner tout seul.

Je restais alors allongé sur l'engin qui cahotait tandis que l'insecte mettait toute ses forces pour me stopper, mais alors que je pensais que j'allais finir dans un mur ou n'importe quoi d'autre. Mais je vis en relevant la tête que l'humain me rattrapait sur quelque chose qui ressemblait vaguement à une planche. Il était accompagné par un autre pokémon qui semblait dégagé une certaine chaleur, mais entre-temps je sentis la machine ralentir peut être que la machine s'arrêtait toute seule? Je ne savais pas trop comment réagir alors que je me retrouvais enfin à l'arrêt soulagé de ne plus m'éloigner de l'académie. Et alors que je soufflais un peu, je vis le dresseur s'approcher de moi l'air légèrement inquiet.

« Tu vas bien ? T’arriverais à te relever ? »

Je fis un effort pour me lever, titubant sous la fatigue j'essayais de rester stable. Je fis un léger hochement de tête faisant quelques pats pour avancer et m'éloigner de la planche, j'avais mal, mais je ne pouvais pas me laisser abattre par la douleur. Petit à petit je repartis vers l'académie, le chemin allait être long et je finis plus d'une fois par terre défaillant lorsque ma patte refusait de bouger me faisant perdre l'équilibre. J'avais l'impression de réagir comme dans de la mélasse, je peinais à faire mes mouvements. Puis mon cerveau me rappela qu'il y avait un dresseur derrière moi. Je frissonnais légèrement en le regardant, peut-être allait-il profiter de mon état pour me mettre dans une pokéball. Je ne savais pas trop quoi faire, mais j'allais essayer de rester fier face à lui.

Je continuais donc d'avancer rejoignant le périmètre de l'école et m'arrêtant alors pour m’asseoir et lui faire face. Je n'étais plus en état d'essayer de le défier du regard, mais je fis tout mon possible plongeant mon regard dans le sien. J'allais savoir s'il comptait m'empêcher de repartir. Je ne pensais pas trop vu qu'il s'était "inquiété" pour moi. M'enfin… il ne filait pas que je me laisse berner, il m'avait attaqué pour des biscuits volés. Je restais donc face à lui s’il ne faisait rien je m'abriterais dans un buisson pour reprendre des forces.

"Sol?"
avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Sam 9 Avr - 14:48


L’Absol se releva tranquillement, et il semblait réussir à marcher. Léo afficha une mine réconfortée.
Il commença à marcher vers l’Académie. Le dresseur ne fit pas un mot et le suivit avec ses Pokémon, prenant la planche sous son bras. La catastrophe sur pattes se cassa la figure plus d’une fois. Le vert accourait à chaque fois pour l’aider, mais il se relevait toujours avant. Quelle fierté… il faut savoir être raisonnable quand même. Il recevait des regards de temps en temps, il se demandait s’il le suivait ? Bien sûr qu’il le suivait ! Il fallait bien qu’il y retourne de toute façon, et il avait sommeil. Son lit lui manquait déjà beaucoup.

Arrivé aux bâtiments, il se tourna vers Léo et s’assit en le fixant. Le garçon mit la main devant la bouche et poussa un long bâillement. Puis il se courba et mit les mains sur les genoux, galérant à tenir son corps encore debout. Le plus efficace serait de s’asseoir, mais salir le pyjama ne semblait pas être une bonne option avant d’aller au lit. Il n’avait les yeux qu’à moitié ouvert.
Tout ça pour pas grand-chose au final. Ses biscuits ne sont pas revenus, et rien n’empêchait l’Absol de continuer à en voler. Mais il vaudrait mieux pour lui qu’il s’arrête là. Léo était quelqu’un de gentil, mais certaines personnes sont bien plus violentes et rancunières que lui. Il lui adressa la parole d’une voix faible.

« Bon… J’espère pour toi que tu ne recommenceras plus. Moi je vais te laisser tranquille, mais les gens peuvent très mal prendre le fait qu’on leur vole quelque chose. Peut-être que ce n’est pas le cas pour vous les Pokémon, mais pour nous rien n’est donné dans ce monde, et on tient à chaque chose que l’on possède. »

Il lui fit un petit sourire et entra lentement dans les dortoirs, jambes tremblantes, accompagné de son Motisma et de son Yanma, qui l’aidaient à ne pas trébucher.

_________________
Présentation ⚡ Équipe ⚡ CarnetTéléphoneEmail


color=#0033FF
avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  Mer 13 Avr - 11:52

Un immense bâillement, voilà qui résumait ce que nous ressentions tous à ce moment-là. Il fallait nous voir en ce moment, moi blessé et tenant à peine debout, seule la fierté me faisait rester conscient et avancé malgré tout. Quant à l'humain habillé de son étrange habit désormais salle, il semblait exténué malgré le fait que c'était ses pokémon qui s'étaient battu pour lui. Mais qui aurait pu dire que je me serais retrouvé dans une telle situation, surtout pour des biscuits volés.
Je dus alors supporter une leçon de morale de la part de l'humain… Il fallait toujours qu'il fasse la morale! Je ne l'écoutais plus vraiment, la fatigue avait tendance à me rendre réfractaire à toute tentative d'éducation, certain l'avait découvert à leur dépend et avait laissé tomber l'idée. En plus c'était sa faute si j'avais pris ses biscuits! Il n'avait qu'à mieux protéger ses affaires, on faisait attention sinon on pouvait perdre sa nourriture. C'était tout aussi simple que ça.

Mais je ne lui en voulais pas plus, il m'avait surpris et fait regretter d'avoir pris ses biscuits. J'aurais fait pareil si on était venu dans ma caverne et commencé à piller tout ce qu'il trouvait. La nourriture était importante, mais moindre pour un humain! Enfin normalement… Mais même si je n'aimais pas l'avouer, j'avais trouvé plus fort que moi… Je n'avais plus trop intérêt à prendre de la nourriture. Du moins chez lui pensais-je en souriant.

*Bon bon bon… je pense que je vais vite partir… J'ai vraiment envie de dormir pour rentré chez dès que possible.*

Je fis alors quelques pats vers la forêt, le monde redevenait calme, mais j'avais une dernière chose à faire avant de partir. D'une démarche tremblante je rejoignis le campus et lâchât les clefs au sol. Je ne pouvais rien en faire et n'avait aucune envie de me faire attraper avec ça sur moi. Maintenant je n'avais plus rien à faire ici, je pouvais retourner dans la forêt et me coucher sous un arbre.

*La journée n'a même pas commencé qu'elle est déjà terminée… dommage.*
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Des biscuits et une fuite [Léo]  

Des biscuits et une fuite [Léo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La fuite du tyran
» Haïti : fuite des cerveaux la plus élevée au monde
» Fuite glaciale
» Fin du rp : Une boîte de biscuits et un embryon de deux mois... {Ok!}
» La fuite du cheval ailé (Solo ou Duo, Jeu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-