Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]

avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]  Jeu 10 Mar - 21:14

Encore une fois je quittais ma grotte du haut des montagnes, l'air s'était rafraichi avec la nouvelle saison, mais sinon la forêt qui s'étendais devant moi n'avait pas encore prix son manteau orangé. Cela devenait donc une bonne occasion pour voir si la température était meilleure en bas… Car j'avais quand même une préférence pour le chaud, et même si ce n'était que le début je n'avais plus trop envie de rester là-haut malgré ma belle fourrure blanche qui me tenait chaud dans presque toutes les circonstances, mais franchement… sans une bonne couverture j'allais encore souffrir quand l'hiver arriverait. Enfin… peut être que cette année j'arriverai à trouver un Pokémon feu qui en échange du partage de mon abri ferait un  feu pour nous deux.

Mais là je pensais un peu loin… l'automne était à peine arrivé et la température restait tout à fait acceptable et puis peut-être que cet hiver serait supportable? Je me faisais des idées… En plus cela ne m'aidait pas à savoir que faire de cette nouvelle journée, descendre dans la forêt me semblait être la meilleure option. Je passais déjà suffisamment de temps là-haut que retourner dans les bois me ferait surement du bien. Une fois ma décision prise, je partis alors sur les sentiers sinueux de la montagne. Passant par divers raccourcit découvert par mes soins je pus alors rejoindre la grande forêt à pieds des monts rocheux. Ici les signes d'un automne étaient bien plus visibles, fleurs tombantes, feuillage légèrement jauni ou oranger… et encore certain Pokémon faisaient des réserves de baies. C'était les principaux signes qu'il allait faire froids dans peu de temps… Sans oublier les nuages de pluie qui annonçait un magnifique orage dans les jours qui suivraient.

*Bon… c'est pas tout ça, mais je vais retourner vers la chute d'eau…*

J'étais en effet intrigué par cette cascade, chaque saison elle montrait un nouveau visage. Tantôt, sèche à cause de l'été tantôt gelé en hivers. Mais entre les deux… je n'arrivais jamais à me souvenir à quoi ressemblait la cascade à cette saison. Mais franchement lorsque je me tins à quelques mètres de la chute je compris pourquoi je ne m'en rappelais jamais… La cascade était tout à fait normale, quelques feuilles et petites branches flottaient sur l'eau et partait à pleine vitesse pour basculer dans le vide. Un détour pour rien donc…

J'allais donc repartir pour ma descente, je connaissais un endroit rempli d'arbre à baie qui serait parfait pour manger si les autres n'avaient pas tout raflé avant moi… Mais j'allais devoir passer par le lac, il y ferait tout aussi froid que l'écume de la chute… et plus les poissons étaient particulièrement agressifs. Mais avant tout, qu’elle était se bruit qui essayait de surpassé le vacarme de l'eau. C'était  des voix et un cri pokémon que je n'avais encore jamais entendus… Un pokémon attaquait? Il fallait que j'observe cela de plus près. Et à mon grand soulagement… ou regret, ce n'était qu'une humaine qui semblait entrainer un étrange pokémon… Il semblait  avoir un gros corps avec un long cou… il avait un air de plante au passage avec ces grandes feuilles dans le dos. Il semblait être dirigé par l'humaine qui devait sans doute s'entrainer dans le coin… à croire que beaucoup de personnes aimaient cet endroit pour défouler son pokémon. Quoique… o aurait dit qu'elle essayait de faire voler son compagnon… vu la masse j'aurais dit bonne chance…

Pourtant un autre détail m'intriguait, un œuf! Un œuf semblait dérivé à la surface de l'eau ballotée par le faible courant le dirigeant vers la berge…

*Mais quel pokémon est assez fou pour laisser son œuf sans surveillance!?* Je bondis sur les rochers moussus, faisant bien attention à utiliser mes griffes pour garder un maximum d'adhérence sur  l'humide couche qui recouvrait les cailloux… Je n'avais aucune envie de finir à l'eau et encore moins attirer l'attention de cette potentielle dresseuse. Je fis alors le tour caché dans les fourrés à bonne distance pour atteindre la rive où devait arriver l’œuf.

Et rien… le précieux œuf n'était pas là. Je me mis à le chercher frénétiquement pour m'assurer qu'il ne lui arriverait rien, mais celui-ci avait été pris par un autre courant et se dirigeait vers l'humaine… Trop tard pour le sauver… Quoique…

Je me mis alors dans un buisson guettant la réaction de l'humaine, sortant ma tête des feuilles prêt à bondir si celui-ci était en danger. Je n'allais pas le laisser se faire écrabouiller par un pokémon alors que j'étais là. Par contre j'espérais ne pas me faire voir avant d'agir…
avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]  Lun 14 Mar - 16:50

*Flap... Flap...*

"Allez... encore un peu. Balance-les plus forts !"

*BAM*

"Ralala... il faut que tu fasses des mouvements plus amples ! Bon réessaie encore une fois."

*Flap... Flap... BAM*

Le pokémon plante battait des ailes à quelques reprises puis atterrissait de nouveau lourdement, sans jamais pouvoir atteindre une altitude suffisante. Isabelle qui avait les bras contre elle, poing serrés, jusqu'à présent pour donner du tonus à son ami en vint à baisser les bras. L'estomac d'Acacia se mit à gronder. Elle soupira. Il poussa un cri. Elle croisa les bras et dévoila une mine consternée. Il insista de nouveau. Elle fouilla dans une poche. Il retint son attention sur ce geste. Elle sortit un pokébloc rose. Elle le jeta. Il ouvrit la bouche, le réceptionna et l'avala.

C'était un scénario presque habituel...

"Un jour il faudrait qu'on règle ce problème de surpoids Cassy. Heureusement que ces pokéblocs sont bourratifs sans être trop caloriques, mais si tu grignotais moins quand j'ai le dos tourné on pourrait déjà arriver à quelque chose de plus sain. Si tu n'es pas capable de t'envoler tout seul, je n'ose même pas imaginer la difficulté qu'on rencontrerait si tu devais me transporter."

La demoiselle sentit quelque chose lui effleurer les cheveux au sommet du crane. Elle chercha avec sa main et tomba sur une feuille morte d'érable, rouge avec des taches plus claire. La prof l'observa un instant et resta pensive. L'automne était une saison de dépérissement pour les végétaux, certes triste mais qu'elle affectionnait aussi. Les couleurs surtout, plus chaudes. Par contre cela voulait aussi dire pour elle davantage de travail en entretien, surtout pour balayer les feuilles mortes. Cependant on pouvait faire du compost avec, c'était un bon point, il ne fallait rien jeter ! La nature se renouvelle. De ces débris morts se nourriront de nouveaux spécimen.

Cela se ressentait aussi quelque peu avec les pokémon, par exemple son Tropius revêtait une couleur qui tirait un peu plus - quoique très faiblement - vers le jaune. Ce n'était pas quelque chose que n'importe qui pouvait remarquer. La jardinière avait noté ces infimes variations à force de côtoyer son ami.

Ils se retrouvaient ainsi prêt du lac, un endroit qui se rapprochait beaucoup de ce à quoi ressemblaient les alentours de Cimetronelle, le fait d'être entouré d'arbres, de sentir la végétation, le cours d'eau et ses clapotis, la tranquillité, le chant des oiseaux. Quand ils venaient ici, ils se sentaient comme chez eux, c'est pour cette raison qu'ils avaient choisi cet endroit pour s’entraîner, tout comme il le faisaient à Hoenn, en pleine nature. C'était vivifiant pour elle comme pour le Tropius qui fournissait un peu plus d'effort, plutôt que de piétiner autour de l'académie ou dans la serre. Au moins ici ce goinfre ne venait pas mendier auprès des élèves quand sa maîtresse avait le dos tourné.

La jeune cimetronelloise fut extirpée de ses pensées lorsque son ami de toujours poussa un petit cri en regardant vers le lac, comme ayant aperçu quelque chose. Isabelle se retourna, et remarqua un objet flotter vers eux. Intriguée, elle retira ses sandales et s'approcha du bord où l'herbe était un peu mouillée, en se hâtant. Elle attrapa une petite branche flottant près du bord et tendit le bras vers l'objet ovoïde. Oui, car il s'agissait d'un œuf blanc, aux nuances de bleu ciel ainsi que de jolis motifs. Elle s'étira au maximum, la branche toucha alors mais ce fut trop court. Comble de la manœuvre, plutôt que d'approcher l'objet, elle l'écarta de quelques centimètres de plus rendant l'objet inaccessible. Il lui fallait une plus grande allonge... justement elle avait ce qu'il fallait sous la main !


"Cassy ! Arrête l’œuf s'il te plait !"

Il se précipita sans broncher et alla quelques mètres plus loin, le temps de baisser son corps puis d'allonger son cou aussi loin que possible, prévoyant par la même occasion la trajectoire de l'objet. Les baies nanab sous sa tête furent alors submergées sous l'eau. L’œuf arriva tranquillement puis vint se bloquer contre la tête du Tropius. Le grand herbivore inclina tout doucement son cou vers la rive, apportant avec lui la cible de toutes ces acrobaties. Mademoiselle Dupré en profita pour récupérer sa pêche spéciale et le prit dans ses bras en le nettoyant avec sa robe (Tant pis ! Elle n'avait pas cours aujourd'hui et rien d'autre sous la main !).


"Voila une belle surprise ! Je me demande ce qu'il fait là celui-là. Merci Cassy en tout cas. On va peut-être le garder hein ? Qu'en dis-tu mon grand ? Je pense qu'il sera mieux au chaud avec nous que dans cette eau froide et en proie à la nature."

Il répondit d'un seul cri pour exprimer son approbation, mais juste après son regard se tourna vers ailleurs, un air de méfiance dans les yeux et il resta fixé vers ce point. La femme brune tourna la tête vers l'arrière et ne remarqua rien de spécial. Lorsqu'elle regarda de nouveau vers son ami elle l'interrogea.

"Qu'est-ce qu'il y a Cassou-chéri, tu as vu quelque chose ?"
avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]  Mar 22 Mar - 21:22

Je montrais les crocs alors que l'œuf approchait dangereusement de la rive. À chaque instant le risque de voir l'humaine repérer cette pauvre coquille flottante. Mais je ne pouvais pas faire grand-chose, je ne souhaitais pas vraiment prendre part à cette affaire qui ne me regardait pas plus que cela. Si un pokémon avait été assez stupide pour laisser vadrouiller son petit c'était son problème. Mais en même temps avais-je le droit de laisser un petit être élever par une humaine? Mon expérience  bien que légère me disait oui, certains pokémons étaient à peine sortis d'un œuf qu'il appartenait déjà à un humain… C'était dérangeant pour moi, qui pouvais savoir si ce pokémon voulait être adopté ou non. Il n'avait pas vraiment eu le choix… Peut-être que je devrais alors intervenir pour essayer de sauver ce petit. Tout du moins si j'y arrivais… Car elle remarqua finalement l'objet flottant. Mon sang se glaça légèrement lorsqu'elle approcha de l'eau et à l'aide d'un bâton essaya de le ramené vers elle, j'avais peur qu'elle réussisse avant que je n'intervienne. Mais l'œuf aux teintes bleues était hors de portée.

Je lâchais un soupir de soulagement en voyant qu'elle n'arrivait pas à l'aide de cette branche. J'allais pouvoir retourner à mes affaires et revenir plus tard pour voir si cet œuf était bel et bien abandonné. Enfin j'allais pouvoir retourner à mes pauvres occupations qui étaient de voir ce que faisait cette humaine à part essayer de ramasser les œufs des pokémons.

En faite non, je ne pus pas retourner à mes activités, car à peine j'eut fait un pat en arrière qu'elle ordonna à son pokémon (qui était un tropius vu qu'elle l'avait appelé) de se saisir de l'objet qui nous intriguait tant. Le lourd pokémon s'approcha de la rive et allongea son cou, sa tête effleura la surface miroitante alors qu'il stoppait l'objet des convoitises et le ramenait doucement vers l'humaine qui le prit dans ses bras et commença à le sécher.

*Elle veut vraiment le prendre!?* me demandais-je pour moi-même, à la première impression j'aurais dit que oui…  mais qui pouvais être sûr? Je n'allais pas charger si elle l'observait simplement… J'étais trop loin pour entendre toutes ses paroles, mais le sens ne me plaisait pas vraiment…  J'allais quand même me rapprocher pour voir ce qui se passait réellement. Et avec de la chance, je pourrais lever le doute et essayer d'agir pour le mieux. Mais avant tout me rapprocher, je fis un pas hors du buisson, mais dus brutalement accélérer quand le Tropius tourna sa lourde tête d’où pendait deux étranges baies droit vers moi…

*Hum… je crois qu'il ma pas encore vu… je devrais filer et vite!* Je partis le plus vite possible dans un autre fourré afin de masquer ma présence à l'étrange pokémon, dans ma tête une foule de questions se mélangeaient me donnant presque l'impression d'une cacophonie infernale. Avais-je fait le bon choix de partir? Ou simplement l'humaine était-elle méchante? Mais également des questions moins pertinentes telles que, "Les baies qui pende du pokémon sont-elles mangeable?" Je ne pouvais que  réfléchir, je n'avais fait que quelques mètres donc pouvais encore changé d'avis et agir pour le bien de tous.

*Et puis zut..!* Je fis demis tour et contourna les deux  visiteurs, j'allais pouvoir arriver dans leur dos et faire une petite surprise. Heureusement que j'étais joueur, car  un léger sourire se mit sur mon museau tandis que je m'approchais d'eux. Le tropius regardait toujours là où j'étais avant et ne  semblais pas m'avoir repéré, j'avais alors tout le loisir  de mettre mon idée en application. Je m'amusais intérieurement, il était rare de voir un Absol si intrigué par les affaires des Hommes, mais pourtant je prenais un certain plaisir à les faire tourner en rond voire même leur faire peur. Il ne restait que quelques pas entre moi et l'humaine qui observait l'œuf aux teintes bleutées. Je regardais encore au alentour et décida de me mettre légèrement en auteur sur un rocher afin de la surplombé de quelques  centimètres… Tout était prêt ou presque. Je fis alors quelques reflets de moi-même.

"Absol!"

Je lâchais un cri pour attirer l'attention de cette femme alors que mes 2 clones la regardaient chacun de leur côté (dont un qui semblait loucher). De mon côté je la fixais d'un regard presque inquisiteur, je voulais la mettre mal à l'aise. Lui faire comprendre que je n'approuvais pas vraiment qu'elle prenne un œuf comme cela. Cela ne concernait pas vraiment les humains même si celui-ci avait dérivé vers elle. Un petit test pour voir si elle aurait le courage d'essayer de garder l'œuf pour elle.

"Ab…"

Je me permis même de plonger mes iris rouges dans ses yeux essayant de voir si je décelais la moindre étincelle de peur. Je fis alors un sourire légèrement carnassier tandis que du coin de l'œil je surveillais le pokémon. Je ne cherchais pas réellement le combat malgré ma posture un peu agressive et hautaine. Au moindre combat nous risquions de tous cassé l'œuf.
avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]  Mar 5 Avr - 13:48

Malgré la posture alerte de son ami végétal, elle se replongea de nouveau dans l'observation de cet œuf et se posait déjà de multiple questions. D'abord c'était quoi ? Mais aussi comment était-il arrivé là ? Elle n'avait que peu d'expérience en matière d’œuf et si on lui avait demandé de quel type pouvait bien être celui-ci, elle aurait sûrement répondu soit eau, soit vol, soit glace en se référant aux couleurs. Pourtant comme on le sait bien les apparences sont parfois trompeuses. Il pouvait très bien s'agir d'un pokémon feu et avait encore cette chance d'être sauvé des eaux. Pourtant elle se plaisait à penser à un type eau.

A partir de là vous savez, l'imagination fait le reste. Elle se voyait déjà avec un carapuce tout mignon ou même un nénupiot. De sa grande bonté elle en prendrait alors soin comme son enfant, jouerait avec lui, lui ferait découvrir des choses et d'autres. L'un ou l'autre pourrait très bien l'aider dans la serre aussi. Elle avait même déjà hâte de le montrer à ses parents pour...!

"Absol!"

Un cri vint percer sa bulle de rêve en un instant. Même si en vrai c'était plus comme si on brisait de la glace. Pourquoi connaissait-elle ce cri ? Pourquoi soudain se mit-elle en trembloter ? Non c'était impossible. Déjà l'angoisse la prenait, la peur de se retourner et de faire face à ce qu'elle redoutait. Une boule au ventre d'abord, puis le pouls qui s'accélère.

Le Tropius quant à lui n'avait pas attendu pour lancer un regard vers la créature qui venait de les aborder. Il se mit à crier. Le cri de son Tropius oui ! Elle n'était pas seule, elle le savait, elle ne devait pas l'oublier.

Se retournant alors, hésitante, la voila qu'elle fit face à cette fourrure blanche, le regard menaçant. Son sang se glaça en un instant. Ce n'était pourtant qu'un Absol et elle en avait vu quelques-uns déjà mais pas avec cet air aussi inquiétant. Le malin avait bien préparé la situation et le spectacle lui semblait presque similaire à ce qu'elle avait vécue une fois. C'était comme une plaie qui semblait s'être ouverte de nouveau en elle.

Ses tremblements s'intensifièrent et bientôt ses jambes n'eurent plus la force de la tenir debout. Comme épouvantée elle s'écroula, assise, genoux contre terre, cependant les bras toujours accrochées à l’œuf. Ses yeux ne purent se détacher de la face du pokémon sinistre, comme paralysée. Soudain comme un écho, elle entendit l'orage puis la pluie, dans un souvenir lointain. L'image de l'Absol se confondit avec un autre Absol dans ses souvenirs. La plante qui était si vivace jusqu'alors et qui respirait le bien être se mit alors à faner toujours un peu plus. Le sourire d'une femme, bien vite envolé, dissipé dans l'angoisse et qui laissa place à l'horreur se faisant ainsi prisonnière des ténèbres de ce pokémon.

Elle s'en souvenait encore, là au dessus de la chute d'eau, route 118, Hoenn. C'était la première fois qu'elle posait ses yeux sur une telle silhouette et elle n'avait alors que 8 ans. La palpitation de son cœur accéléra alors. Le ciel était déchiré ce jour là comme beaucoup d'autres jours autour du village arboricole. Un éclair pourfendait les cieux tandis que l'apparition la regardait de haut, sans rien dire. Cela l'avait effrayée. Ensuite la pluie était survenue bien vite, et drue. N'ayant pas le temps de se réfugier chez elle, elle avait dû trouver quelque chose de plus misérable. Un trou dans la roche, pas profond du tout, elle l'avait trouvée et s'y était réfugiée. Le pokémon ténèbre avait alors sauté de haut et lui avait lancé un dernier regard, acculée ainsi elle ne put qu'angoisser davantage, toutefois heureusement pour elle, l'individu bondit de nouveau pour ne plus jamais paraître.

Ensuite la pluie s'était intensifiée tout comme les coups de tonnerre qui semblait la frapper directement, telles des vibrations bruyante, la roche semblait trembler tout autour d'elle. La peur, toujours plus de peur. Puis enfin ce fut un Dynavolt qui se posta devant elle et grogna méchamment, cherchant lui aussi un abris. Il vint presque la mordre pour la déloger, mais elle criait assez de peur pour arriver à surprendre la bête.

L'angoisse toujours plus grande, et sa respiration s'accélérait. Les larmes coulaient, elle appelait alors... "Maman ! Maman ! J'ai peur ! Maman !". Mais personne n'était venu ce jour là, personne ne savait où elle se trouvait. Elle ne pouvait rien faire d'autre ici, bloquée comme elle l'était. Son seul désir était de sortir de cet endroit clos. Ce lieu, enfermé entre la roche et le pokémon, ils étaient devenus si oppressant, elle avait l'impression de manquer toujours plus d'air, comme si on lui avait enlevé des poumons. Alors elle respirait plus bruyamment et son pouls s'accélérait encore plus. Elle tremblait, elle transpirait même. Son long sanglot était couvert par le tumulte du climat ainsi que les aboiements et grognements de la bête féroce.

L'Absol du présent semblait alors devenu un mélange entre celui qui venait de surgir dans ses souvenirs et le dynavolt qui jadis la menaçait de sortir, sous la pluie battante et l'orage cinglant. Oui les deux silhouettes ne firent plus qu'une et la fillette du passé qui était alors devenue une jeune femme, se retrouvait là tout aussi lamentable, en train de trembler. Impossible pour elle de bouger, elle respirait plus fort comme pour chercher l'air, l'air, l'air ! Ou est-il ?! Elle suffoque ! Pourtant elle n'est pas enfermée, mais les souvenirs semble la rendre aveugle de son environnement. Ses bras se relâchent alors et elle dépose l’œuf qui vient se bloquer entre ses jambes. Ses mains tremblante vinrent se poser contre son visage horrifié, les doigts crispés, cachant à moitié son visage, ses yeux observaient toujours le désastre entre ses doigts. Son regard n'arrivait pas à se décoller de cette créature et de ses simili clones. Cette apparition de malheur avait à l'époque su prédire un mal qui l'handicaperait pour les années à venir. Des espaces clos, l'impossibilité de pouvoir s'échapper, etouffer, toujours plus ! Non... non ! Plus jamais ! Plus jamais ! Plus jamais !...

"TROOOOOOO-PIUS !!"

*BAM !*

Acacia avait levé l'avant de son corps en hauteur et était lourdement retombé. Lançant un regard sur son opposant, il essayait de l'intimider. Ses ailes étaient fébriles puis avec une patte avant il gratta le sol vers l'arrière en signe de provocation. Il avait allongé sa tête le plus haut possible, tentant d'être le plus dominant qu'il soit. Lui il n'avait pas peur. Pour lui un Absol, ce n'était qu'un Absol de plus et il en avait croisé bien plus que n'importe quel humain à Hoenn, il ne le redoutait pas. Bien lui en fasse car ce n'était pas le cas de tout le monde.

Le pokémon plante s'était interposé entre son amie de toujours et le fauteur de trouble, tel un grand frère qui protégeait sa petite sœur. Il observait les trois Absol tour à tour. Avec la patte avant gauche il frappa lourdement contre le sol. Les impacts éveillèrent alors la victime et la sortirent quelque peu de son brouillard de souvenirs mêlé à sa terreur.

Déconnectant ainsi petit à petit de sa mémoire, elle se rappelait encore ce moment ou le Dynavolt avait soudain cessé de lui grogner dessus pour finalement détaler. Car plus loin une autre créature faisait surface, à quatre pattes, plutôt imposant et un long cou. Il s'approchait de l'abris dans la roche. La peur laissa place au soulagement. La fillette, ou plutôt ce qu'elle était devenue s'écria alors, comme parcourue d'une bouffée d'air d'un coup.

"Acacia !"

Isabelle reprit alors ses esprits, le visage humide. Elle s'essuyait les yeux et parlait pour elle-même.

"Allez Isa, il n'y a rien à craindre, du calme et respire doucement."

Elle inspira et expira longuement, essuyant ses larmes et reniflant par moment.

"Pas de panique on est en plein extérieur, rien pour te bloquer. Respire."

De nouveau la même respiration longue, puis elle posa une main sur le Tropius et fut davantage calmée.

"Allez, courage ma grande."

Elle reprit le futur nouveau-né dans ses bras et se releva enfin, difficilement. Son emprise sur l’œuf se resserra un peu plus. Voyant que son pokémon semblait sur le point de lancer un coup de boule à la moindre approche, elle décida de le calmer à son tour.

"Cassy, du calme, ça devrait aller, enfin je crois..."

Puis prenant son courage à deux mains elle s'adressa au pokemon désastre.

"Que veux-tu ? Si c'est juste à manger, je peux te donner ça ! Tiens !"

Elle fouilla frénétiquement dans sa poche, la main encore un peu tremblante. En sortit alors un pokébloc rose qu'elle lança dans l'herbe à deux mètres de lui, mais aussi à deux mètre du Tropius pour le coup. Ce dernier voulut s'avancer pour le piquer mais il se résigna bien vite quand sa dresseuse l'interpella de son nom entier, cette fois-ci d'un ton dur et ferme. Le type plante ne pouvait qu'être docile quand sa maîtresse optait pour cette hauteur de voix. La jeune femme avait semble-t-il repris un peu confiance en elle, plus stable, plus solide, gardant toutefois ce pied d'argile.

S'avancer pour manger, mais s'approcher du Tropius tout de même. Qu'est-ce que l'Absol allait faire d'autre, si ce n'est l'ignorer ? Elle aurait juste aimé qu'il la laisse tranquille, qu'il la laisse se reprendre de ses émotions. Mais s'il est sauvage à quoi pouvait-elle s'attendre ? Elle devait rester lucide, mais elle ne souriait plus.

Non... Isabelle ne souriait plus, son visage était à présent aussi maussade que l'allure d'une fleur fanée. Plus aucune joie ne se dessinait, dans ses yeux devenus rouges et encore humides.
avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]  Mar 12 Avr - 16:05

Un léger sourire se dessina sur mon visage, je sentais la peur qui commençait animer l'humaine. Pourtant à mesure que je plongeais mon regard dans le sien, je sentis quelque chose d'autre. Une  terreur bien plus ancienne semblait remonter en elle. Une sorte de panique s'installa en elle, me faisant presque reculer d'un pas alors qu'elle tombait à genoux. De petits spasmes semblaient la saisir alors qu'elle serait l'œuf contre elle on aurait dit une mère protégeant son enfant. Mais chose étrange la situation semblait me pétrifier moi-même, mon air menaçant disparaissant  à mesure que je ressentais la détresse de cette dresseuse. Quoiqu'il arrivait, j'en étais surement le principal responsable. Et ceci ne me plaisait guère, je n'avais pas fait ça pour la terroriser, mais plus pour la tester.

Car oui c'était de la terreur,  elle semblait bien plus ancienne, mais je me sentis un peu mal en la voyant comme ça au sol. J'en avais surement trop fait, une profonde plaie menant sur son passé semblait s'être ouverte et la mettait dans cet état.

"Sol…" murmurai-je tout bas. Ce simple mot qui essayait de transmettre  des excuses n'arrivait pas à quitter ma gorge. Celle-ci semblait serrée et étouffait ma voix sous l'effet d'une vieille émotion. Car oui cela me rappelait également d'horribles souvenirs que de voir une humaine en pleure à cause de moi. Et sans prévenir je me retrouvais sur un autre promontoire rocheux, en fasse de moi une autre humaine était en pleure. À genou devant un reste de maison en ruine celle-ci se lamentait de son sort.

Je lui faisais fasse observant la catastrophe, car oui c'était bel et bien une catastrophe qui était survenue. Un éboulement avait emporté cette maison et son habitante n'avait pu qu'assister au désastre. Elle n'avait rien demandé. Juste au mauvais endroit et au mauvais moment,  j'étais venu la prévenir et avait réussit  à la faire sortir... Enfin, disons plutôt qu'elle était sortie en me lançant des objets  sur la tête et me traitant de créature des ténèbres. Puis sa maison finit sous les rochers dans un fracas de tous les diables.

Un autre tremblement me fit revenir au présent, je sentais soudainement le poids de mes actions, l'humaine était toujours en pleure devant moi, l'œuf dans les bras je ne savais plus trop quoi faire. Mais faisant un pas je ne pus pas approcher plus que le tropius qui restait en retrait devant mes copies se dressa et  retombant de ton son poids nous faisant revenir à nous même, le temps retrouva son écoulement normal comme l'eau tombant de la chute vers sa destination fracassante.  Le choc manqua de me faire trébucher de surprise, mais eu au  moins le mérite de remettre l'humaine dans la bonne voie… Enfin si on pouvait dire ça. Je ne lisais plus la moindre trace de bonne humeur dans ses yeux, toute sa joie semblait avoir disparu avaler par la plaie béante qui semblait l'engloutir.

*J'ai…j'ai vraiment fait ça..?*


La remord commença à me prendre, je n'étais surement pas le principal responsable, mais avait enclenché l'événement. Je ne savais plus trop quoi faire entre le Tropius surement mécontent de l'état de sa maîtresse et mon envie de fuir loin d'elle pour qu'elle se remette de ses pleurs. Pourtant je ne pus pas bouger observant alors l'humaine se relever semblant remercier son pokémon qui était  prêt à me mettre une raclée. S'il voulait en découdre, j'étais prêt à lui apprendre que malgré ma carrure je pouvais le mettre au sol, montrant les crocs en signe d'avertissement  je n'eus heureusement pas besoin de me battre. Pour une raison qui m'échappait, elle stoppa son pokémon.

"Que veux-tu ? Si c'est juste à manger, je peux te donner ça ! Tiens !"

D'une main tremblante, elle sortit une sorte de friandise de sa poche et la lança à égale distance entre moi et son pokémon.

*Que veut-elle que je fasse de ça. Je n'ai pas faim en plus*

Sans plus je descendis de mon promontoire et approcha de la friandise. Reniflant la nourriture et hésitant je ne fis que de donné un coup de patte dedans pour la renvoyé derrière l'étrange Pokémon de la dresseuse. Je ne voulais pas de ce gâteau aussi bon, semblait-il. Une seule chose m'importait c'était le sort de l'œuf, une omelette n'était pas un destin remarquable alors je dus m'y prendre doucement.
Je fis un pas vers elle, puis deux. À mesure que j'approchais, je laissais mes clones disparaitre, je n'allais plus essayer de l'effrayer, cela semblait nous rappeler de mauvais souvenir é tous les deux. Je  me permis quand même de me rapprocher, la tenant entre le lac et moi tandis que son tropius allait prendre le pokébloc je pus poser une patte sur l'œuf, baissant un peu la tête en lâchant un faible cri plaintif.

"Ab…"

Je n'avais plus trop l'envie de voir si elle méritait ce petit. Je ne souhaitais qu'observer mon reflet dans l'eau voir si je n'étais pas effectivement le monstre que l'on disait. Je me mis alors à côté d'elle m'observant dans l'eau miroitante me demandant si ce que je faisais était justifié ou non. Je ne devais que prévenir des catastrophes. Mais j'avais surtout l'impression de les provoquer.
avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]  Jeu 2 Juin - 18:00

Le pokémon ténèbre s'était approché, considérant pendant un instant la friandise au sol. Pendant ce temps le Tropius restait attentif, voire même en alerte. Un seul faux pas et il ne se priverait pas pour balancer son long cou de toute la puissance et la souplesse dont il pouvait faire preuve.

L'opposant décida de refuser la nourriture et l'envoya même plus loin d'un coup de patte pour se trouvait juste à côté du type plante. Pour autant ce dernier ne relâcha pas sa concentration et continuait de suivre du regard celui qui venait de les effrayer plus tôt. A mesure qu'il approchait d'Isabelle, la méfiance s'installait, mais pour l'instant il ne montra aucun signe d'hostilité. La jeune femme toujours un peu atteinte sembla sur la défensive, allant même jusqu'à faire un pas vers l'arrière, mais c'était inutile de toute façon.

Elle se laissa faire, toujours avec son œuf fermement tenu. L'absol s'arrêta juste devant elle, puis leva une patte. L'enseignante eu un bref mouvement de recul, quant à Acacia il avait enfin pioché le pokébloc mais il se mit à grogner et à faire vibrer ses ailes. Finalement sa patte se posa sur l'oeuf, dévoilant même une certaine humilité, il laissa sortir un petit gémissement. Ainsi fait, il changea de point d'intérêt et son regard se porta vers le lac. A présent il observait son reflet, l'air calme.

L'originaire d'Hoenn resta silencieuse, ne sachant quoi dire. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle ne se sentait pas très bien. Il était peut-être temps de rentrer après tout. Pourtant en observant le pokémon désastre elle décela une certaine tristesse. Ce moment était assez gênant, maintenant qu'il ne se passait plus rien.

Pour quelle raison avait-il touché l'oeuf de cette façon ? Est-ce qu'il y tenait ? Peut-être savait-il d'où il venait. Ne serait-ce pas d'ailleurs le sien ? Non, il n'en serait que plus agressif sinon. Si c'était le cas, si son intimidation avait duré plus longtemps et qu'il se serait montré violent, tant qu'elle était en position de faiblesse, là elle l'aurait laissé de côté.

Cette situation n'était pas très nette, en plus de cela elle en avait lourd sur le cœur, un tas d'émotion négative. La nervosité l'envahissait et il fallait qu'elle se libère de tout ça. Parler. Elle devait parler.

"Je... J'ai eu peur, très peur. Je n'ai pas eu aussi peur depuis si longtemps. Si c'était vraiment ton but alors c'est réussi. J'ignore pour quelle raison tu m'as intimidé de la sorte."

Une larme coula, elle se mordit la lèvre puis repris avec un ton plus nerveux.

"Est-ce que c'est à cause de l'oeuf ? Je ne lui veux aucun mal, je veux juste m'en occuper et en prendre soin. Est-ce qu'il t'appartient ? Si c'est le cas je m'en excuse, je ne voulais qu'apporter mon aide à ce futur nouveau né."

Sa voix se calma et elle baissa la tête vers l'objet ovoïde.

"Je le voyais déjà comme mon enfant et j'en aurai pris grand soin. Peut-être n'en suis-je pas digne, c'est peut-être ce que tu penses ? Mais crois-moi, si cela peut te rassurer, je pense qu'il a plus de chance de survie à mes côtés qu'en pleine nature. Mais qui suis-je pour juger du destin d'un être de la nature ? C'est peut-être pour cela que tu es intervenu. Tu n'étais pas d'accord, n'est-ce pas ? Des humains comme moi, il y en a des tas qui arrachent les Pokémon à leur environnement. Je peux tout à fait comprendre que cela soit gênant. Mais je le jure, je n'ai aucune mauvaise intention, sinon que Dieu me lance encore un autre mal que celui que j'ai subit depuis mon enfance."

Elle braqua de nouveau son regard vers le pokémon désastre.

"Peut-être justement ton apparition est la preuve d'un tel destin, d'un tel malheur. Ou bien m'apportes-tu la providence ?"

Elle s'approcha un peu plus de l'Absol et le regarda de haut, essayant de prendre cette fois-ci le dessus, exorciser l'intimidation qui venait de l'accabler tout à l'heure. Elle tenta de terminer avec une dernière parole, mais parcourue d'une boule au ventre. Ces mots... ils ne lui ressemblaient pas, mais c'était quitte ou double.

"Enfin... que dis-je, au diable ce que nous réserve le destin. J'ai trouvé cet œuf et ce que je vais en faire ne regarde que moi après tout. Si tu veux m'en empêcher je suis prête à défendre ma cause, et le plus fort sera celui le plus à même de s'occuper de l'avenir de ce petit. Dussé-je surmonter mes plus grande peur. Je le redis à présent, je suis prête. Et toi, qu'en penses-tu ?"

Les roses peuvent aussi avoir des piquants après tout.
avatar
Luck
Messages : 65
Nombres de Rp : 45
Date d'inscription : 04/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]  Mar 14 Juin - 21:17

Je restais immobile, le museau penché devant le miroir improvisé. Je cherchais un peu à comprendre le sens de mes actions. J'avais réussi à ne pas me tuer en approchant, à croire  que mes techniques marchaient, mais je ne savais pas pour combien de temps encore? Pourtant cette fois j'avais encore été chanceux. Le Tropius avait été relativement agressif, mais n'avais pas attaqué, surement que j'étais trop proche de sa maîtresse. Mais bon là encore je ne savais plus trop quoi pensé…

Après avoir observé mon reflet espérant trouver une réponse au pourquoi mon instinct me forçait à faire ce genre de chose, j'avais beau chercher je ne comprenais pas, mais étrangement plus j'y pensais plus je commençais à ne plus y pensé en mal. J'étais comme ça, impulsif, sans penser aux conséquences. Mais là encore je regrettais un peu mes derniers actes. L'humaine pleurait un peu, son discours. Elle essayait aussi de comprendre mes actes, mais je ne pouvais pas lui expliquer, c’était comme essayer de faire comprendre à un bébé le langage. Cela aurait pris beaucoup de temps…

Ensuite elle regarda l'œuf, son timbre de voix sembla se calmer, elle parla de ce qu'elle prévoyait pour l'œuf, pas d'omelette, juste une vie calme ou elle en prendrait soin. À ce moment je ne savais pas si je pouvais la croire, son regard encore humide telle une mère implorant pour son enfant. Cela me toucha un peu, mais comment être sûr?

Mais quelque chose d'autre sembla s'animer dans le regard de la dresseuse, une lueur de défis peut être? Elle parla de providence et de destin… Peut-être que j'avais un rôle à jouer dans le destin de l'œuf? Où apportai-je le malheur à ce futur nouveau-né en empêchant la dresseuse de l'emporter? Je n'en savais rien! Mais à mesure qu'elle parlait elle s'approchait de moi, prête à en découdre, je voyais l'étincelle de volonté qui l'animait. J'étais une sorte de défis pour elle, un fantôme du passé incarné et à vaincre. Cela suffit à me faire reculer d'un pat.

*Me lance-t-elle réellement un défi? Je ne veux pas me battre, blessé des innocents n'est pas dans mes habitudes.* pensai-je l'air songeur alors que je fixais les yeux de cette humaine.

Ils étaient vraiment étranges… D'un coup un humain pouvait passer du rire aux larmes, ou comme ici, passé de la terreur au courage ou la folie… Je ne savais pas vraiment si répondre positivement était une bonne chose… Elle semblait vouloir en découdre, mais plus je la regardais plus je me disais que c'était une mauvaise idée, pour elle… Son tropius semblait être fort… mais tellement lent comparé à moi, si je le voulais je n'avais qu'à le contourné et frappé la dresseuse. C'en serait fini.
Je finis de réfléchir et me leva, faisant fasse à la dresseuse, j'allais lui montré que cela ne servait é rien de me défier que cela aurait été la pire idée de sa vie.

"Absol!" Dans un cri aussi imprévisible qui puissant je bondis droit sur elle, j'avais mis toute ma puissance dans ce saut. J'avais utilisé la surprise pour prendre l'avance et lui montrer son erreur.

Lâchant un autre cri ma gueule s'illumina et je lâchais un  ultralaser entre elle et son tropius! Le rayon frôla le sol et fendit la surface de l'eau avant de s'écraser contre un rocher le laissant fumant et marqué pour de longues années… Je lâchais un sourire en voyant la tête de cette dresseuse qui semblait si sure d'elle tout à l'heure…

Quant à moi je me posais au sol allongé surveillant le tropius pour éviter une potentielle charge… Je me demandais si elle avait compris… Personnellement je ne pouvais pas juger si elle méritait cet œuf… mais je savais que je ne pourrais pas m'en occuper… un moindre mal était mieux qu'une catastrophe…

Spoiler:
 
avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]  Mar 21 Juin - 15:20

Sur un coup de folie, un coup de bluff même peut-être, elle se tenait droite. Pourtant ce qu'elle venait de recevoir comme réaction lui semblait loin de tout ce à quoi elle s'attendait. L'absol passa au dessus d'elle, et par réflexe elle baissa la tête, puis elle regarda de l'autre côté. Le pokémon désastre libéra un puissant rayon qui traversa le lac. L'herbe aux alentours, ses cheveux et sa robe voletèrent en conséquence de ce grand souffle d'énergie.

L'attaque était impressionnante mais elle ne l'avait pas visé directement. Heureusement car elle n'avait pas eu le temps de réagir. Acacia montra une mine angoissée et paraissait un poil nerveux suite à cette démonstration. Pourtant, par pure sens de protection il se remit entre sa maîtresse et le pokémon ténèbre. Celui là n'avait vraiment rien à voir avec ceux qu'il avait rencontré dans la forêt du côté de Cimetronelle, non il les surclassait tous. Il valait donc mieux agir avec prudence. Quand un ennemi connaissait Ultralaser, il était préférable de faire profil bas. Encore que si l'herbivore connaissait lance-soleil il aurait de quoi impressionner à son tour son opposant, mais ce n'était pas le cas, il n'avait pas le niveau pour ça. Pas du tout même, il avait régressé.

Peut-être était-ce là le contre-coup d'avoir quitté à moitié la vie sauvage, il s'était relâché et s’empiffrait un peu plus qu'avant, il profitait de la vie. Le Tropius était devenu bedonnant et moins vif qu'avant, il ne pouvait que voir à présent avec agacement ce qu'il était devenu, s'il continuait ainsi il n'arriverait même plus à défendre son amie. Pourtant c'était grâce à elle, ou bien à cause d'elle qu'il était devenu plus calme. Se rendre compte qu'il ne faisait plus le poids comme avant l'accablait. Il y avait de la nostalgie, mais pourtant sa précédente vie de liberté bien qu'elle ait des avantages avaient aussi des inconvénients. Au final il pensa : *tant pis, c'est le destin, et maintenant je peux avoir tout ce que je veux, que je n'aurais jamais eu avant, si ce n'est une entière liberté. Maintenant j'ai quelqu'un pour qui je compte et qui compte pour moi, c'est le principal*.

Acacia baissa la tête et ferma les yeux puis il tourna son cou vers l'arrière et chercha sa jeune protégée du regard pour savoir quoi faire à présent. Isabelle nota le désarroi de son ami, mais elle aussi été perdue. Alors il n'y avait plus qu'une seule chose à faire, il n'y avait pas trente-six solutions. Elle abandonna toute véhémence, toute forme de provocation.

"On rentre..."


Puis elle observa l’œuf.

"Oui, on rentre tous ensemble."

La demoiselle se remit en marche et passa à côté de l'Absol. Juste après l'avoir dépassé elle s'arrêta, puis elle s'adressa au pokémon sans se retourner.

"Je reviendrai ici, une fois que l’œuf aura éclos, si par bonheur tout se passe bien. J'essaierai de passer assez souvent, pour que tu témoignes de ma parole. Seul l'avenir nous dire quel présage tu es venu nous apporter. Adieu à présent."

Elle reprit sa route, et le Tropius le suivit comme un gentil toutou. C'était comme ça à présent, on ne pouvait pas revenir en arrière. De toute façon le type plante avait oublié comment se débrouiller seul, il considérait à présent le pokémon désastre avec envie. Lui aussi il s'arrêta et y alla de sa remarque, brève, mais selon lui suffisante.

"Chanceux va..."

Et ils quittèrent le lac. Le groupe s'évanouit alors dans la forêt, sous un spectacle de feuille mortes tombant au sol. Une légère brise sifflait dans l'air, elle souleva et balaya une feuille morte devant l'Absol. Une bourgeon se tenait là, dessous, près à grandir.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]  

Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un oeuf, une prof et un absol. [PV:ISABELLE DUPRÉ + oeuf]
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Comment faire rentrer un oeuf dur dans une bouteille sans le toucher ?
» [PV, Prof. Chen, Forrest] Avant l'affrontement
» Formulaire pour avoir un prof de RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-