Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Ore no hontô no watashi.. Mitai ? [Terminé]

avatar
Nobu Okada
Messages : 44
Nombres de Rp : 12
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 22 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Ore no hontô no watashi.. Mitai ? [Terminé]  Lun 28 Mar - 22:26




Okada Nobu & Posipi

Nobu

■ Nom & Prénom : Nobu Okada

■ Âge  :   16 ans
■ Date & Lieu De naissance: 11 mars - Iles Orange
■ Rang  : Chercheur
■ Sexualité  : Seme Si vous la trouvez, prévenez moi '-'
■ Avatar : Bell Cranel - DanMachi


Nichi

■ Espèce : Posipi
■ Type : électrique
■ Sexe  : Mâle
■ Sexualité  : Plus souvent que son dresseur
■ Talent : ~Plus~
■ Nature  : Gentil
■ CT /CS  : CT 24 : Tonnerre




PSYCHOLOGIE

    Ah, Nobu, ce brave petit. C'est quelqu'un de passionné par ce qu'il fait. Il est passionné par la recherche du savoir, la science, la biologie, l'astronomie... Tout ce qui touche aux phénomènes qui ont formé notre monde et le régissent aujourd'hui l'attire. Les étoiles le fascinent, il aimerait tellement pouvoir visiter l'univers, voir les trou noirs (Oui, qui sont par définition invisibles.. C'est beau de rêver), les nébuleuses, se perdre dans un nuage de poussières d'étoiles incandescentes..

    L'étude de l'univers, l'étude du fonctionnement du monde le passionne. Il aime tellement comprendre les choses que lorsque il est sur un projet, il faut lui répéter à plusieurs reprises d'aller se coucher. C'est pareil pour les deux petits pokemon qui ne le lâchent pas.
   
    Depuis qu'il a ses pokemon, il est tout aussi intéressé par la science pokemon. Quelle est leur relation à l'univers ? Comment ont-il influencé la formation de la Terre ? Dans les quelques expéditions de recherche qu'il peut faire avec d'autres chercheurs et curieux, il s'efforce d'essayer de répondre à ces questions.

    Dans la vie de tout les jours, c'est un garçon relativement banal. Plutôt bienveillant, il n'accepte cependant pas qu'on lui marche sur les pieds. Il a un but dans la vie, et ce n'est pas un humain, ou un pokemon qui l'empêchera d'y accéder.

    Il est vrai que lorsque il est fatigué, Nobu peut avoir un caractère relativement désagréable. Mais que ses longues nuits de sommeil soient louées, il est rare qu'il soit de mauvais poil. Et puis, de toute façon, donnez lui du chocolat et vous l'avez dans la poche.

    Il est intéressant de noter que Nobu est complètement gaga des pokemon mignons. S'il pouvait vivre entouré de ces petites choses mignonnes toutes sa vie, il le ferait. Il rêve de rencontrer le pokemon légendaires Celebi et d'écouter son chant. Une légende dit que le chant de Celebi pourrait transporter les gens ailleurs, dans le temps ou dans une autre dimension.

    Ah, autre petit détail qui peut avoir son importance, évitez de lui parler de sa famille, c'est un sujet relativement sensible. Il a ne connait pas son père et déteste sa mère plus que tout.
   


PHYSIQUE

    Nobu a une morphologie relativement normale pour son age. Du haut de ses un mètre 65, il a une taille classique pour les garçons de 16 ans. Il est ni trop mince, ni trop maigre. En fonction de la quantité de nourriture absorbée dans la semaine, il peut avoir ou non un petit peu de bidon, mais lorsque c'est le cas, une petite semaine de régime efface vite tout ça.

    Déclaré albinos à la naissance à la vue de ses yeux rouges et des deux-trois pousses blanches sur son cuir chevelu, les médecins sont revenus plus tard sur son cas. En effet, il semblerait que l'absence de mélanine dans ses cheveux n'ait pas influencé sa peau puisque il n'avait pas pas de sensibilité dermatologique. Ses cheveux blancs lui tombent sur le visage, cachant son front ainsi qu'une partie de sons visage entre ses yeux et ses oreilles.

    Son visage, plutôt rond le fait ressembler un peu à un enfant, cependant, il s'est un peu affiné depuis quelques temps, et petit à petit lui donne un visage plus ado. Ses yeux rouges l'ont longtemps complexé, mais petit à petit, il a appris à les apprécier. C'est d'ailleurs ce qu'il préfère de son physique. Ils différencient Nobu des autres humains, et font partie intégrante de son identité.

    Nobu n'est pas particulièrement musclé. Grâce à quelques séances de sport qu'il fait au printemps, sont ventre peut laisser apparaître quelques abdos l'été, que l'automne s'efforce d'effacer pour les remplacer par une petite couche de graisse lui tenant chaud l'hivers.

   Vestimentairement, Nobu ne cherche pas particulièrement à suivre les tendances du moment, mais prend soin à s'habiller décemment. Il ne supporte pas de sortir en Jogging et ne mettrait pour rien au monde un jeans déchiré ou quelque chose comme ça. Il préfère les jeans bleu foncés, voire des pantalons. En haut, il met en général des hauts unis ou des chemises, qu'il surmonte d'une veste ou d'un pull fin.

    Comme pas mal d'ados de son age, il apprend à prendre soin de son corps, surveillant toute poussée d'acnée, et mettant un peu de crème lorsque il a la peau sèche.

   


HISTOIRE


    Nobu est né sur une petite ile perdue au milieu de l'archipel Orange. Une île particulièrement tranquille, habitée majoritairement par des paysans et des retraités, contrairement à l'île en face étant le centre névralgique de la recherche scientifique au sein de l'archipel.

    Nobu n'a jamais réellement eu de famille. Son père avait 17 ans lorsque le garçon est né. Cependant, cela faisait déjà 9 mois qu'il n'avait pas remit les pieds sur l'île. Probablement motivé par les hormones s'agitant à cet âge, il avait séduit une femme d'une trentaine d'année qui avait fini par tomber amoureuse de lui. Une fois leur affaire faite, il n'a jamais remis les pieds dans la région.

    Cela aurait pu être un simple chagrin d'amour si la trentenaire n'était pas tombée enceinte. Enceinte de l'enfant de ce garçon. Elle ne pouvait pas en parler à qui que ce soit, incapable d'avouer à ses amis qu'elle avait couché avec un gamin de 17 ans qui ne avait pas se servir d'un préservatif. Trois fois. Trois fois c'était marqué qu'il fallait bien presser le bout pour éviter que ça lache une fois tout ça fini. Décidément, il ne devait pas très bien savoir lire. Et juste pour une erreur de débutant, elle s'était retrouvé avec un enfant dans le ventre.

    Cet enfant, progéniture d'un garçon qui s'est servi d'elle juste pour assouvir ses besoins, elle le détestait. Elle ne pouvait pas crier contre un garçon qui se trouvait quelque part, on ne sait pas trop où. Alors cette colère, c'est sur Nobu qu'elle retomba.

     Au yeux de ses amies, c'était la mère parfaite. Elle se donnait à fond pour son fils. Cependant, la réalité était bien différente. A la maison, elle s'en servait comme d'un esclave. Il faisait le ménage, le repas, et n'avait pas le droit de se plaindre. Il essayait de temps en temps de se rebeller, comprenant que ce n'était pas le rôle d'un garçon de 7 ans de nettoyer les toilette et passer l'aspirateur alors que les autres jouaient dehors au ballon. Lorsque il se plaignait, il recevait une claque s'il avait de la chance. Lorsque il n'en avait pas, c'était avec le balais ou le bâton de la tringle à rideau qu'elle le frappait.

    N'ayant pas reçu la moindre affection, il avait perdu la notion de sentiment. Il ne savait pas la signification du mot "plaisir" ou du mot "bonheur". Après tout, sa mère passait bien son temps à lui rappeler qu'il n'était qu'une erreur. Un déchet.

    Le jour de l'anniversaire de ses 12 ans, il l'avais passé chez un scientifique qu'il avait pris l'habitude de fréquenter. Là bas, il avait commencer à s’intéresser au monde qui l'entoure, à la science. Alors que le scientifique le ramena chez lui, il trouva sa mère avec un pistolet, trois agents de police, et un garçon qui devait avoir probablement 13 ou 14 ans. Nu. Attaché.

    Dans un mouvement de panique, elle orienta le canon vers son fils, mais heureusement, elle n'avait pas retiré la sécurité de l'arme, et les policiers purent l'immobiliser. Elle criait, fort, très fort, et lui adressa une phrase qui s'imprégna dans sa mémoire.

-J'aurais préféré que tu sois mort.

    Après l'affaire, où la mère avait été condamnée à 40 ans de prisons pour viol sur mineur, maltraitance sur enfant, port d'arme non autorisé et tentative de meurtre sur son fils, le scientifique qui avait tenté de sauvegarder le peu de raison qui restait au garçon put obtenir sa garde.

    Il commença à lui donner quelques cours de science et l'emmener avec lui lors d’expéditions scientifiques. Il le laissait aussi s'occuper de nourrir les pokemon du laboratoire que Nobu affectionnait particulièrement.

    Pour ses 13 ans, Nobu reçu deux cadeaux. Emballés dans des paquets, son "père adoptif" lui dit de faire attention parce que c'était très fragile. Ces paquets contenait deux œufs. Deux œufs de pokemon confisqués à la team Rocket et lui ayant été confié. Pendant plusieurs semaines, Nobu prit soin de ces œufs. Chaque jour, il les nettoyait prenant une extrême précaution avec ses petites lingettes. Jusqu'à leur éclosion. Presque en même temps, une petite bouille sortie de chaque œuf. L'un était rouge, l'autre bleu.
 
   Nobu qui pendant des années n'avait jamais comprit le sens du mot affection prit conscience de ce sentiment lorsque le Posipi et le Negapi qui venaient de naître s'accrochèrent amoureusement à lui. Il s'effondra en larmes, évacuant toute la souffrance qu'il avait accumulé depuis plus de 13 années. Pour la première fois de sa vie, il ressentait enfin une émotion. Un sentiment. Il voulait protéger ces petites créatures.

    Au moment de leur donner un nom, il hésita. L'un était bleu, l'autre était rouge.. L'un était le +, l'autre était le -. Le jour et la nuit. Il se décida sur Nichi et Tsuki. L'un s'écrivant avec le caractère du soleil, l'autre avec le caractère de la lune.

    Durant 3 ans, Posipi et Negapi accompagnèrent Nobu partout. Chaque soir, ils avaient leur petit rituel, leur soupe à la tomate. Et non pas n'importe quelle soupe à la tomate, une soupe à la tomate qui goûtait la tomate. Vérifiée par un expert en tomate.

    Pour ses 16 ans, le scientifique lui donna de nouveau deux cadeaux. Le premier était un document d'adoption. Il suffisait d'une signature de l'adolescent pour officiellement devenir le fils de ce chercheur devenu en quelque sortes son père. Le second cadeau était un dossier d'inscription pour l'académie où il pourrait apprendre pleins de choses auprès d'expert pour les pokemon.

    Nobu arriva donc à l'académie, avec une soif de connaissance sans égale mais aussi une petite appréhension. Arriverait-il à se faire des amis, comme un garçon de son age ? De plus, Negapi s'était blessé à la patte, il dû rester aux îles Orange. Nobu lui promit de venir le chercher dès que ce sera la saison des types éléctriques qu'il le pourrait.




TOI-MÊME

■ Prénom / Surnom : Seiichi / Alex
■ Âge  : 19 ans
■ Comment as-tu connu le forum ? : Par Rain ♥
■ Autres  : BRENDAAAAAAAAA ~
■ Code : Validé



♣ Nymphe Eastmile



Dernière édition par Nobu Okada le Sam 2 Avr - 15:33, édité 1 fois
avatar
Shane A. Carter
Messages : 285
Nombres de Rp : 180
Date d'inscription : 30/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 260$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ore no hontô no watashi.. Mitai ? [Terminé]  Sam 2 Avr - 15:10

Okay tout est bon ! Y a 2 3 fautes mais c'est tout ^^ Pense a ta fiche et ton carnet, Enjoy !

_________________

Ore no hontô no watashi.. Mitai ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: La Gestion des Personnages :: La Présentation :: Fiches Validées-