Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

La Tempête est lâchée - PV. Shane A. Carter

avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: La Tempête est lâchée - PV. Shane A. Carter  Mar 29 Mar - 5:09

Ah, l’Académie Gakuen. Je n’y étais que depuis quelques jours, et je ne m’étais toujours pas attiré un seul problème. Un exploit, pour sûr. Bien entendu, j’étais bien loin d’être l’élève le plus perturbateur de l’établissement ; seulement, ce n’était pas réellement le cas pour mon acolyte de toujours. Au fond de moi, j’avais l’espoir que l’on me l’interdise en dehors de sa Pokéball, mais ce ne fut pas le cas. Il rentrait tout à fait dans les normes autorisées par l’Académie. Et comme je n’avais pas l’autorité nécessaire pour le forcer à rester dans sa boule, il était en liberté. J’ai essayé de lui faire promettre de ne rien faire de stupide, mais bon. Je savais pertinemment qu’un jour ou l’autre, il reprendra ses fâcheuses manies. Pour l’instant, on va dire que je m’en tire bien...

Pauvre bête, je peux le comprendre après tout. Cela fait maintenant six années qu’il vit à mes côtés, et n’a quasiment jamais été enfermé dans sa Pokéball. Si les choses venaient à changer, je ne donne pas cher de ma peau. Mais genre, vraiment pas. Il me le fera payer pendant des années, à coup sûr. Et puis bon, de toute manière... je ne me sentais pas moi-même de l’enfermer. Il a toujours été près de moi, et je peux m’estimer heureux que cela n’ait pas changé.

Et c’est ainsi que, quelques jours après mon entrée à l’Académie, je me suis calé dans un endroit tranquille à l’extérieur de l’établissement, attendant patiemment le cours suivant. Je me reposais, fermant légèrement les yeux quelques secondes. Puis quelques minutes... puis une bonne demi-heure. La pause de midi n’était toujours pas terminée, mais il ne me restait pas tant que ça de temps de pause... pas cool.

- Bon Slash, on va c... Slash ? Eh, t’es où ?!

Il n’était pas là. Où Diable avait-il pu aller ? Attrapant la lanière de mon sac d’une poigne de fer, je cherchais dans chaque recoin de la zone la moindre trace de mon Farfuret. Introuvable. La tension commençait à monter... je ne m’inquiétais pas réellement pour lui... mais plutôt je redoutais de ce qu’il pouvait faire. Raaah, c’était bel et bien trop beau pour que cela dure éternellement. Personne ne s’y attendait, et pourtant ils ignoraient qu’une véritable menace pesait sur les bourses -non, pas celles que vous pensez, pervers- de chacun.

Je me précipitais alors au sein de l’établissement, arpentant chaque escalier et traversant chaque couloir. Rien. Rien. Toujours rien. Slash demeurait introuvable. Qui sait, il était peut-être déjà trop tard. Le mal était sans doute déjà fait. Il ne lui faut généralement pas beaucoup de temps pour faire une bêtise, tandis qu’il m’en faut beaucoup plus pour rattraper chacune de ses erreurs. Il faisait ça pour me protéger, et pour me venger. Mais ici, personne ne m’avait encore causé de torts... j’espérais de tout mon coeur qu’il n’avait rien fait de trop grave. Bien que j’en doutais fortement.

Interrogeant d’autres élèves, je parvins finalement à obtenir quelques informations. Il semblerait qu’il ait été aperçu dans les escaliers du dernier étage. Où allait-il ? Sur le toit ? Mais pourquoi aller là-bas ? Surtout que... ce n’est pas interdit d’y aller ? Il me semblait bel et bien, oui. Mais avais-je le choix ? Pas vraiment.

À toute vitesse, je courais dans les escaliers, bousculant d’autres élèves sans faire exprès. Ils me dévisageaient, se plaignaient, alors que je me fondais en excuses, repartant à toute allure. J’étais désolé pour eux, mais il y avait bien plus important. Et, arrivé sur le toit, je le vis. Il n’était pas tout seul, un autre élève était à ses côtés, et... j’avais bel et bien l’impression que ce n’était pas qu’une simple discussion amicale. Et puis, qu’est-ce que je raconte, ce Pokémon n’aime personne d’autre que moi. S’ils se font face, c’est très certainement qu’il a essayé de lui voler un truc, ou de lui faire une farce... et qu’il s’est fait choper.

Quel couillon celui-là, je vous jure.

- Slash ! Reviens ici tout de suite !

Je criais, même si je savais que le vexer ne m’apporterait que des ennuis. M’enfin, je ne tenais réellement pas à commencer à me faire des ennemis à cause de lui. Donc, malgré mon manque flagrant d’autorité, j’essayais tout de même de lui faire face. Je jetais un regard noir au Pokémon, qui ne semblait pas l’avoir bien pris.

Ensuite, mon regard se dirigea vers cet autre élève. Je fermais les yeux, et m’inclina légèrement vers l’avant, me fondant une nouvelle fois en excuses.

- Excuse-moi... j’espère qu’il ne t’a pas causé trop de soucis. J’ai été inattentif, et il s’est enfuit... je suis sincèrement désolé s’il t’a fait quoique ce soit !

J’étais sincère. Cela se passait toujours ainsi, et généralement mes excuses ne passaient jamais à Frimapic. Après tout, ils me détestaient déjà là-bas. Je n’avais réellement pas envie que tout recommence ici, à Gakuen.

Avec un peu de chance, la Tempête n’avait pas encore frappé. Bien que connaissant l’énergumène, j’en doutais fortement.
avatar
Shane A. Carter
Messages : 285
Nombres de Rp : 180
Date d'inscription : 30/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 260$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Tempête est lâchée - PV. Shane A. Carter  Dim 3 Avr - 12:15



Question d'autorité


A peine ouvrais-je la porte du toit qu'une bouffée d'air me frappa de plein fouet. J'avais besoin d'air. M'appuyant un instant dans l'encadrement de la porte métallique, je fermais les yeux, reprenais mon souffle. Qu'est ce qui me mettais dans cet état ? Le reportage que je venais de voir ; une enquête de meurtre ayant débuté à Lavanville avait conduit à Sinnoh. A moins que le hasard soit un fils de pute, ça n'étais pas une coincidence. Je ne regrettais pas mon geste il y a 2 ans, mais je ne voulais pas être mis en cage tel un vulgaire piaf. Je m'avançais sur le toit. Ness m'avais suivie avec Opal et Sorak. Il était un peu plus de midi, je n'avais plus cours de la journée. Et avec de la chance, on me foutrait la paix.Opal monta sur mon épaule tandis que je regardais les environs ; j'étais bien dans cette Académie. Je m'assis un instant sur le toit, prenant mon visage dans mes mains.

On est mal...


Ness posa sa main sur mon épaule. Je n'avais pas envie de me faire pincer et ma dispute avec Aedan n'arrangerait pas mon cas. Je ne voulais pas mêler Liv à tout ça d'ailleurs. Que faire ?! Mon équipe comptait sur moi, nous devions vaincre la ligue nous devions être les plus forts ! La porte du toit se rouvrit et un grognement de mon chien des enfers se fit entendre. Je bondis sur mes pieds en me retournant : un Farfuret venait d'entrer. Je lui lançais un regard noir, je voulais la paix.

Dégage.


Il sembla mal le prendre et fonça sur moi. Opal sauta de mon épaule et Sorak la rattrapa tandis que je parais le coup de griffe du type glace. Au moment ou j'allais ordonner Calinerie à Ness, un gamin entra à son tour alors que le farfuret me regardait, mauvais. je lui rendais son regard.

Slash ! Reviens ici tout de suite !


Il s'approcha de nous. Sorak posa Opal et s'approcha de moi, grognant sur l'inconnu. D'une main j'attrapais la gueule du Démolosse pour qu'il ne fasse pas de connerie.

Excuse-moi... j’espère qu’il ne t’a pas causé trop de soucis. J’ai été inattentif, et il s’est enfuit... je suis sincèrement désolé s’il t’a fait quoique ce soit !


Je le regardais. Il n'avais aucune autorité sur son Pokémon, vu le regard que lui lançait sa bestiole. Un coordinateur de plus sans doute. Je ne l'avais jamais vu, il n'était pas dans mon registre. Je lachais la gueule du Démolosse qui avaait saaisi le message et passais ma main dans mes cheveux.

Il a voulu m'attaquer, mais j'ai de bon réflexe. T'es nouveau non ? J't'ai jamais vu à l'Académie. T'es en quelle section ?


Je m'attendais à ce qu'il me sorte coordinateur. Après tout, un dresseur se doit d'avoir de l'autorité sur son équipe pour que l'échange soit complet.




Said no more counting dollars We'll be counting stars


© Halloween



_________________

avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Tempête est lâchée - PV. Shane A. Carter  Lun 4 Avr - 13:16

Slash avait le don pour m’attirer des ennuis de tout genre, à chaque fois qu’il me désobéissait. C’était notamment à cause de cela que j’étais rejeté, dans mon ancien chez moi. Et si on pouvait éviter que l’histoire se répète à Gakuen, j’en serais ravi... seulement voilà, mon Pokémon ne semblait pas de cet avis, et continuait à semer le trouble. C’était même de pire en pire. Encore une fois, il venait de faire preuve de violence, en tentant d’agresser un inconnu. Depuis quand était-il devenu ainsi ? Au fond de moi, j’avais la réponse : depuis que nous étions arrivés ici. En seulement quelques jours, il avait fait preuve de plus de violence que durant des années à Frimapic.

L’inconnu était donc là, accompagnés par ses Pokémon. Il y en avait surtout un que j’avais remarqué : celui qui me grognait dessus, et dont son regard n’inspirait absolument rien de bon. Je me suis alors excusé, tandis que l’homme empêchait son Pokémon de passer à l’attaque. Il m’observait, alors que je ressentais une certaine pression, ne sachant pas vraiment à quoi m’attendre.

Il me répondit. Et, au final, il ne semblait pas hostile à mon égard. Il m’expliqua que Slash l’avait attaqué, mais qu’il avait eu d’assez bons réflexes pour le voir venir, et lui tenir tête. Il y avait donc eu un affrontement, j’arrivais bien assez tard... en tout cas, mon Pokémon ne semblait pas blessé. C’était déjà ça.

- Je vois. Je veillerai à ce que ça n’arrive plus. Slash, viens là.

Le Pokémon se rapprocha alors de moi, toujours avec cette mine de tueur en série. Haha, il allait tellement me le faire payer quand il en aura l’occasion. Je soupirais d’avance à ce qui pouvait bien m’attendre.

- Sinon oui, je suis nouveau ici, je suis arrivé en début de semaine ! Et je suis un dresseur. Enfin... j’essaye d’apprendre, donc c’est peut-être un peu tôt pour me prétendre tel quel, haha...

Je riais, seulement ce n’était qu’un rire nerveux. Ma main passa dans mes cheveux, gêné. En le regardant lui, et ses Pokémon, je repris.

- Et toi ? Tu es...

Seulement, je ne pouvais pas terminer ma phrase. Mon sourire s’était évaporé en l’espace d’une seconde. On aurait dit que j’avais eu un fantôme. Ah, si seulement ce n’était qu’un fantôme, je ne serais pas dans cet état. Je restais un moment paralysé, ma respiration s’accélérait, et devenait de plus en plus forte. Je tremblais, alors que je fis quelques pas en arrière, terrorisé. La raison de tout ça ? Oh, trois fois rien. Tout simplement, je venais de reconnaître un Pokémon parmi les siens, qui me rappelait bien de mauvais souvenirs. Oui, il possédait un Mysdibule, qui était un Pokémon Fée. Il n’y avait pas besoin d’en dire plus...

Je reculais doucement, les jambes tremblantes. Mon regard quant à lui ne pouvait pas se détacher de ce pauvre Pokémon, qui n’avait sans doute rien demandé. Seulement, je ne pouvais pas le concevoir une fois dans cet état. Après quelques pas à reculons, mes jambes me lâchèrent, et je tombais à la renverse. Seulement même dans cette position, je continuais de m’éloigner.

- Pitié... ne... ne me fais pas de mal... je t’en supplie, ne me fais pas de mal...

Je répétais sans cesse cette phrase. Je revoyais au travers ce Mysdibule cet autre Pokémon qui m’avait causé bien des maux par le passé. Je revoyais son expression meurtrière, alors que je prenais de plein fouet son attaque pour protéger Slash. D’ailleurs, en parlant de lui, il avait bien compris ce qu’il m’arrivait. Il oublia alors cette tension naissante, et vint essayer de me rassurer, de me calmer. Je ne l’entendais pas, je ne le remarquais pas.

Il n’y avait plus que ce Mysdibule et moi.

- Laisse-moi... je t’en prie... ne... ne me fais pas de mal...

Des larmes commençaient à couler. J’en étais même venu à la conclusion que ma dernière heure venait de sonner. C’est pour dire.

Spoiler:
 
avatar
Shane A. Carter
Messages : 285
Nombres de Rp : 180
Date d'inscription : 30/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 260$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Tempête est lâchée - PV. Shane A. Carter  Mer 6 Avr - 17:04



Furie Nocturne


Alors qu'il s'excusais, je regardais d'un oeil sombre le farfuret. Le gars était un dresseur et j'allais clairement lui dire qu'un dresseur sait être respecté de son pokémon, et que là, c'est plutot le contraire.

Et toi ? Tu es...


Plus rapide dans le changement de teint, tu n'es pas. Il fixait quelque chose, ou plutot quelqu'un. Il fixait Ness et semblait ceder à la panique. Pardon ?! Il recula brutalement, un regard de fou. J'ai rien compris et Ness me regarda, me demandant du regard si elle avait fait un truc et je la rassurais d'un sourire. Le gamin tomba à la renverse, finissant sur le cul. Il répétait des "Pitié... ne... ne me fais pas de mal... je t’en supplie, ne me fais pas de mal... " sous mes yeux ahuris. Il avait un soucis ce gars ? Moi je savais tenir mes Pokémon et Ness était vraiment un ange, elle ne broncherait pas. Alors quoi ? Il avait peur de sa machoire ? Je croisais les bras, vexé un peu.

Son farfuret arreta de faire le mariole et s'approcha de son dresseur. Agacé par l'attittude du garçon et ses supplications, Ness pressa le bouton de sa ball à ma ceinture et disparu. Moi j'étais énervé. Ce gars avait réussit à vexer ma meilleure amie et ma plus fidèle compagne. Ca en prime de l'annonce que l'enquete s'étendait sur Sinnoh n'était pas de quoi me faire garder mon calme. Sans vraiment comprendre ce que je faisais je soulevais le gamin, qui en réalité devait avoir un peu plus de 16 ans, et je soulevais par le col contre le mur à coté de la porte. Sacrée douche froide non ?

T'as un soucis avec mon Pokémon gamin ?! Non parce que y a que maintenant que tu peux vraiment paniqué !


Je ne me controlais plus. Je savais pas ce que je faisais. Alors je ne fus surpris qu'à moitié en sentant le coup de griffe sur ma joue. En repoussant l'agresseur qui n'était nul autre qu'Opal, je lachais le dresseur en face. Je reculais. Le dernier a avoir eut une mauvaise réaction contre Ness avait fini une balle entre les deux yeux. Je perdais vite pied dans ce type de situation, pour un rien. Je n'aimais que les gens pensent du mal de ma petite princesse. Pour me calmer, faisant les 100 pas, je sortis mon tel, cherchant à appeler Olivia. Mais le réseau passait pas, aussi je balançais un coup de pied rageur contre une canette de soda trainant là. Je me postais au bord du toit, ignorant le dresseur. Sorak lechais Opal qui avait quand meme mal vécu que je la repousse. Le chien des enfers surveillait le Farfuret afin que ce dernier n'approche pas.

Je me calmais au bout de quelques minutes. Je me tournais vers mon potit chat et m'approcha d'elle avant de la caressait, bien qu'elle tenta de s'éclipser au début. Je dis d'une voix plus sereine :

Désolé petit ange, je n'ai pas voulu te faire du mal..


Elle grimpa sur mon épaule et lécha ma joue. On discernait bien les 3 marques distinctes de griffes qui saignaient quelques peu. Je relevais alors le regard vers le dresseur, toujours en étant accroupi.


Said no more counting dollars We'll be counting stars


© Halloween



_________________

avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Tempête est lâchée - PV. Shane A. Carter  Jeu 7 Avr - 11:36


Le danger me semblait de plus en plus réel à force que j’observais le Pokémon, qui était en face de moi. Depuis ce jour, où j’ai bien failli y laisser la vie, les Pokémon de type Fée me terroriser. C’était peut-être débile, mais le traumatisme que j’en avais retiré était bien réel. Alors que je n’aurais pu avoir peur que de ce Pokémon, ou du moins de son espèce, il a fallut que mon esprit fasse une généralité à toutes les créatures de ce type. Je pensais connaître ce qui se cachait derrière leur air souvent innocent, et leurs pouvoirs féeriques... des pouvoirs diaboliques, faits pour tuer et détruire tout sur leur passage.

Et malgré moi, cette phobie s’était réveillée lorsque je vis le Mysdibule de l’inconnu, alors qu’il n’avait rien demandé. Je revoyais cette scène d’autre fois, j’avais peur. J’étais souvent calme, et j’étais désormais pris de panique, en larmes. C’était incontrôlable. Slash essayait de me rassurer, mais je ne l’entendais pas. Je ne le voyais même pas. Pour moi, il n’y avait plus personne d’autre que ce Mysdibule et moi-même. Je ne savais même plus ce que je faisais ici, comment j’en étais arrivé ici. Une seule pensée me venait en tête : la mort. Oui, c’est ce à quoi je m’attendais...

Seulement, j’avais fait une erreur. Comme à chaque fois que ce genre de crise se produisait. Alors que j’observais le Pokémon avec crainte, et que je cherchais à prendre des distances avec lui, je pouvais le voir pendant quelques secondes d’une toute autre façon. Il semblait... triste, et se repliait dans sa Poké Ball. Pendant quelques secondes, je commençais à reprendre légèrement ma respiration, même si je restais toujours dans un état lamentable... je commençais à réaliser ce qu’il venait de se passer...

Cependant, quelque chose d’imprévu se produisit, juste après cet événement. Le dresseur du Mysdibule s’approchait, furieux. Il me prit par le col, me souleva et me plaqua contre un mur. Je n’avais pas encore récupéré mes forces, et je n’arrivais pas à me débattre. Et puis même, je ne pense pas que j’aurais pu en d’autres circonstances.

- Hghn...

En effet, je m’étais mis dans de beaux draps. Un soucis avec son Pokémon ? Hm... en tout cas oui, comme il disait, maintenant j'avais de bonnes raisons de paniquer. Qui sait, avec son regard... le véritable danger était cet homme, et pas son Pokémon. Il allait me tuer ? Je n’en savais rien, mon esprit était encore embrumé par cette mésaventure avec le Mysdibule... je ne comprenais plus rien à ce qu’il se passait. Je ne savais pas quoi dire, je ne pouvais rien dire. D’autres larmes coulaient, de détresse. J’avais besoin d’aide...

Et cette aide était venue. Un des Pokémon du dresseur le griffa. Il s’agissait de son Miaouss, qui cherchait sans doute à lui faire reprendre ses esprits. Le Pokémon fut repoussé, alors qu’il lâchait la pression sur mon col, me laissant retomber au sol, au pied du mur. Slash arrivait, alors que le dresseur s’éloignait un peu. Il chercha à passer un appel, sans succès. Il déversa même sa colère sur une pauvre canette qui avait eu le malheur de traîner par là, au mauvais moment. RIP canette.

Des minutes de silence s’écoulait. J’essayais de reprendre correctement mes esprits, alors que l’homme cherchait sans doute à se calmer. Il finit par aller s’excuser à son Pokémon. Et moi dans tout ça ? Que devais-je faire ? Bonne question. J’ignorais encore tout de cette personne, et de comment je devais l’aborder pour essayer de me faire pardonner. Après que mon Pokémon lui ait causé des torts, c’était moi qui en était venu à vexer l’un de ses Pokémon, et lui aussi pour la même occasion. Je m’étais déjà excusé au nom de mon Pokémon, avant ma crise. Ce n’était pas sérieux... et pourtant, c’était bien ce qu’il s’était passé.

Tremblant encore un peu, j’essayais de me redresser. Mon Farfuret m’aidait tant bien que mal, puis je finissais de nouveau sur pied.

- Je... je suis désolé...

Il fallait bien commencer par quelques part. Et puis, qu’il les accepte ou non, je devais m’excuser après ce qu’il venait de se passer. C’était la moindre des choses.

- Je ne voulais pas vexer ton Pokémon, je... j’ai juste eu peur à cause d’une mauvaise expérience que j’ai vécu étant petit, un traumatisme qui dure depuis des années.

Je ne tenais pas spécialement lui dire exactement ce qu’il en était. J’avoue que j’ai toujours eu un peu honte de cette phobie ridicule. Après tout, c’est normal non ? Je me voyais mal parler à quelqu’un pour lui dire "Eh coucou ! J’ai tellement peur des Pokémon de type Fée, que lorsque je vois un Toudoudou, et bah j’me pisse dessus ! Allez, salut !". Ouais nan, ce n’était pas vraiment sérieux. Et pourtant, c’était la triste réalité... un véritable calvaire au quotidien, j’en conviens.

Je ne savais pas quoi dire de plus. Je souhaitais vraiment que cette histoire s’arrête là, et qu’on oublie ce qu’il venait de se passait. Malheureusement, je me doutais bien que cela n’allait jamais se produire, que cette histoire ne restera pas oubliée, ou impunie. Alors, que dire de plus… ?

- Je... je ne sais pas quoi dire...

Facepalm.
avatar
Shane A. Carter
Messages : 285
Nombres de Rp : 180
Date d'inscription : 30/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 260$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Tempête est lâchée - PV. Shane A. Carter  Jeu 14 Avr - 10:19

Je restais près d'Opal et Sorak qui s'était calmement assis face à moi. Petit à petit, je desserrais mon poing, mes jointures ayant littéralement blanchies. Je finis par me calmer tandis que l'autre gars se relevait.  

Je... je suis désolé...


Je levais la tête vers lui, ou plutôt juste le regard. Après tout, je n'avais pas plus envie que ça de lui parler. Au contraire même, je detestais qu'on s'en prenne a Ness, elle était trop douce et gentille pour faire paniquer qui que ce soit. Je me sens clairement offensé, voir insulté.

Je ne voulais pas vexer ton Pokémon, je... j’ai juste eu peur à cause d’une mauvaise expérience que j’ai vécu étant petit, un traumatisme qui dure depuis des années.


C'est pas une raison pour généraliser ce cas à tout les mysdibule. A coup sur il avait finit mordu par une de ces bestioles. Mais Ness c'est autre chose. On se ressemblait quand je l'ai eut, pas très grand, en apparence mignon et inoffensifs... mais déjà dangereux. Si Ness avait gardé cet aspect, j'avais peu à peu pris le physique qui collait à ma personnalité dangereuse ; l'allure parfaite du badboy, du tombeur, qui prend soin de lui en sachant faire attention aux choix de ses cibles. Certains avaient peur mais généralement, c'est l'intimidation qui se faisait ressentir chez mes interlocuteurs en général. Le gamin dit alors qu'il n'avait rien à dire. Lentement, Opal sur mon épaule, je me redressais. Bon déjà, j'étais plus grand. Mais mon ton froid aller pas le mettre à l'aise.

C'est pas parce que t'as eut un soucis avec UN Mysdibule dans ta vie qu'ils sont tous pareils. Ness est un ange, elle est gentille et jamais elle ne blesserais qui que ce soit. Il est normal que je défende mon starter.


J'étais sec. Ma journée démarrait mal, et clairement, ce gars m'emmerdait vraiment à l'instant T. Mais après tout, il pourrait me servir de défouloir à présent. Interessant.

Comment tu t'appelle ?


Said no more counting dollars We'll be counting stars
© Halloween

_________________

avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Tempête est lâchée - PV. Shane A. Carter  Mar 19 Avr - 12:15

La pression était palpable. Dans cette situation, je me sentais horriblement faible, et démuni. D’autant plus que je me remettais à peine de cette crise de panique qui venait d’arriver, après avoir vu le Mysdibule de l’inconnu. Je sentais encore mon cœur s’agiter dans ma poitrine, à battre à toute allure, sans discontinu. C’était une sensation étrange de savoir pertinemment que l’on était en tort, et de ne pas pouvoir faire grand-chose pour se rattraper. Je me doutais bien que cet élève n’allait pas accepter mes excuses bancales, le sourire aux lèvres, et tout oublier. Non. Sans le vouloir, j’avais l’impression d’avoir touché un point sensible, et de l’avoir blessé.

Il finit par me répondre, d’un ton absolument glacial. C’est bien ce qu’il me semblait. Il me reprochait de généraliser mon problème avec tous les Mysdibule, et de considérer qu’ils n’étaient pas tous pareil. Il n’y était pas... en soit, ce n’était pas l’espèce des Mysdibule qui me terrifiait, mais plus la famille des Pokémon Fée en soit. Alors qu’il me reprochait déjà de généraliser un peu trop... si il savait que tout un type de Pokémon m’était terrifiant, je pense qu’il me considérerait encore plus comme quelqu’un de pas bien dans sa tête. Et dans un sens, il y aurait de quoi. Même moi, je me trouve stupide à réagir comme ça. Mais... c’était quelque chose d’incontrôlable, malheureusement. Cette attaque qui a failli me coûter la vie, ils devaient la connaître tous...

Malgré le caractère explosif et glacial à mon encontre de ce garçon, je pouvais noter qu’un fort lien unissait ce dresseur et son Pokémon. Et c’est justement pour cette raison qu’il avait si mal pris ma réaction, envers son compagnon. Je m’en voulais, et je savais que je ne pourrais pas rattraper cette boutade aussi facilement qu’un bonjour. Je restais alors silencieux, écoutant ce qu’il avait à me dire. Par moment, je hochais la tête, tout en regardant le sol. Slash ne disait rien, mais je le sentais bouillir à côté. Il n’aimait pas qu’on s’en prenne à moi, mais il savait qu’il ne pourrait pas faire le poids face à ses Pokémon.

Il me demanda ensuite mon nom. J’ignorais s’il avait une quelconque motivation à savoir mon nom derrière, mais je le voyais mal le lui refuser ça. Voulait-il me balancer pour le caractère de mon Farfuret, ou me faire la misère d’une autre façon ? Je n’en savais rien. M’enfin bon... que voulez-vous ? Que je parte en courant sans lui répondre ? Il me trouverait bien assez vite, et ne ferait que m’enfoncer davantage. Tristesse.

Alors oui, autant lui répondre franchement.

- Je m’appelle Mat...
- FAR !

Mon Farfuret m’interrompit alors. Il ne voulait pas que j’obéisse, et que je décline mon identité. Je le regardais, il était réellement bouillant, prêt à tout casser d’une seconde à l’autre. Oh non, qu’il ne complique pas davantage la situation… s’il vous plaît. Je m’abaissais légèrement à son niveau, lui caressant la tête.

- Tout va bien Slash, ne t’en fais pas. Je ne fais que lui donner mon nom...

Il me regardait, toujours aussi furax. Puis, il se fendit d’un “FAR” avant de tourner la tête de l’autre côté, les pattes croisées. Génial.

Je me redressais donc, retournant mon regard vers cet autre élève.

- Je disais donc, mon nom et Matt Tyler. Et toi ?

Je crois que c’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, lorsqu’il entendit que j’étais intéressé par le fait de connaître son nom. Slash essayait de me tirer vers les escaliers, pour quitter le toit de l’école. Je résistais pour ne pas me laisser emporter par la force du Farfuret, alors que la sonnerie de l’école retentissait. Les cours allaient reprendre. Et ce n’est pas mon Pokémon qui allait s’en plaindre. Oh ça, non.

- Les cours vont reprendre, je vais y aller. Au revoir, à la prochaine !

La prochaine... il ne voulait sans doute pas me revoir, mais c’était une façon de parler pour être poli. Et puis... moi je n’avais rien contre lui. Il me faisait juste un peu... peur.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Tempête est lâchée - PV. Shane A. Carter  

La Tempête est lâchée - PV. Shane A. Carter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Tempête est lâchée - PV. Shane A. Carter
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» [TopikaMétéo] La tempête...
» Tempête de Feuilles au pays des merveilles... (LIBRE)
» En pleine tempête [PV Ezylryb et Volt]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: ACADÉMIE POKEMON : Les Dortoirs :: Le Toit de l'École-