Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield

avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield  Mar 29 Mar - 5:20

Ah, les problèmes ne faisaient que commencer. Cela ne faisait que quelques jours que j’étais inscrit à Gakuen, et pourtant quelques problèmes administratifs se profilaient déjà à l’horizon. Que se passait-il ? Pas grand-chose. Enfin si. Je venais d’apprendre que l’un de mes cours de la journée allait se dérouler dans une autre salle que l’habituelle. Mais bien entendu, je ne savais pas dans quelle salle allait donc se dérouler ce cours. À vrai dire, je ne savais même pas si cette histoire n’était qu’une petite rumeur inventée par d’autres élèves, pour foutre un peu le bordel. Quoiqu’il en soit, je n’avais besoin que d’une chose : une réponse, un renseignement.

Et pour cela, il me fallait me rendre au secrétariat. J’imaginais que c’était les mieux placés pour me répondre. Le soucis allait donc pouvoir être facilement réglé... oui. Mais non, en fait. Le problème étant que je ne me souvenais plus du tout où se trouve ce secrétariat. Il faut dire que l’enceinte de l’Académie me semblait gigantesque. Et encore, ce n’était qu’en comptant l’intérieur de l’établissement en lui-même.

- Tu te souviens toi, où il est ?

Slash me regardait, d’un regard vide. Ah, lui non plus. Je soupirais, alors que je sentis une charge monter sur mon dos. Ce n’était que mon Farfuret, qui avait décidé de grimper sur moi, pour que je le porte. Mon soupir ne fit que s’intensifier, lorsque je vis la patte de mon Pokémon se dresser, montrant l’escalier.

Il me conseillait d’aller chercher à l’étage ?

- T’en es sûr ? Il me semblait pourtant que le secrétariat se trouvait au rez-de… AIE.

Oui, il venait de me griffer. Apparemment, il n’avait pas aimer que je le contredise. Je passais légèrement ma main sur mon cou, où je sentis une certaine chaleur. Regardant le bout de mes doigts, je vis ce sang qui avait coulé. Ce n’était que quelques gouttes, et c’était bien loin d’être la première griffure de sa part. Il faut dire qu’il a bien eu l’occasion de les acérer sur moi. Haha. Ce n’est pas drôle.

- Ok ok, je te fais confiance. Allons voir à l’étage !

Je montais alors les escaliers, pas réellement convaincu de la suggestion de mon compagnon de toujours. Mais bon, je ne pouvais pas le contredire, si je ne voulais pas qu’il me saigne davantage. Saleté. Espérons qu’il ait raison alors, il ne supportera jamais l’idée de s’être trompé. Dans quelle galère je m’étais fourré encore... et si je savais à quoi m’attendre, je n’aurais jamais dit ça.

Je suivais alors la patte de Slash, qui m’indiquait le chemin, toujours cramponné à mon dos. Il finit par m’indiquer une porte en particulière, qu’il ouvrit tout à coup d’un coup de papatte enragé. Haha... et la politesse dans tout ça ? Il faut taper avant d’entrer Slash, toujours.

Gêné, je toquais à la porte déjà ouverte, riant fébrilement. Mon dieu, que j’étais encore plus idiot que jamais.

- Euh... bonjour, je recherche un renseignement concernant l’un de mes cours... pouvez-vous m’aider ?

À ce moment-là, je n’imaginais pas que je n’étais pas du tout dans le secrétariat. J’avais décidé de croire en mon Pokémon, et de lui faire confiance. D’ailleurs, en parlant de lui...

- Ah, et euh... excusez-moi pour la porte, c’est mon Farfuret qui l’a ouverte d’un coup sans me laisser le temps de taper. Veuillez m’excusez...

Bon ça au moins, c’était fait. J’observais alors la personne devant moi. Il avait vraiment une sale gueule ce secrétaire. Puis, j’aurais juré que c’était une femme... un remplaçant peut-être ?
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield  Dim 10 Avr - 17:12

-Caliss, ça me fait chier ostie! J'avais un ange que je pouvais défoncer son cul tellement hard, mais non! Mon heure de rituel devait arriver. Ostie, j'aurais dû finir le combat plus tôt pour pouvoir profiter de son corps au maximum.
-Ben au moins, vous avez volé le pokémon ciblé du jeune Weber. C'est le principal, non? En plus, ce n'était pas obligé d'aller jusqu'à ce niveau. Miss Jerry vous a seulement donné cette mission parce qu'elle savait ô combien vous aimez les enfants, mais c'est tout.
-*Soupir* Criss, je voulais pas voler son truc à la con moi. Je voulais juste profiter du corps pur de Léo. Et puis, t'en sait quoi toi, hein? Pourquoi tu dis ça Francis? Hein?!? POURQUOI??
-Désolé, Rain-sama. Je voulais que vous calmer car, quand vous êtes en colère, vous ne pouvez plus vous maîtriser quand nous couchons ensembles. Je veux bien faire l'Uke dans le couple et goûter à tes coups, mais je ne tiens pas spécialement à avoir une jambe cassée ou encore, un bras à moitié couper.
-C'est vrai, t'as raison... *temps* Maintenant, on baise?
-Volontiers, Rain-sama!

Souriant, tu rapprochas le jeune homme dénudé sur toi,volant un baisé au passage. Tu te disais que t'avais de la chance d'avoir trouvé quelqu'un d'aussi soumis que Francis. Oui, il avait son petit caractère, comme la plupart des sbires de la Team Rocket, mais lui, au moins, il n'était guère chiant comme les autres coincés du cul. Lui, au moins, il essayait de nouvelles choses avec toi. En effet, depuis votre première nuit, il ne jurait que par le fouet et la cire à bougie. Tututu~

Un peu plus tard, tu te réveillas de ce sommeil, obligé d'aller à l'Académie. T'étiras tes bras, laissant craquer ton dos, puis, d'un sourire, tu fixas le jeune homme à côté de toi. Ton sourire s'élargi et tu te penchas pour lécher sensuellement le long de son dos, suivit de son cou et de son lobe d'oreille. Un frisson parcoure le long du dos de Francis, se plaignant de ton affection.

-Mmmh.. Rain-sama? Encore? Mais.. vous allez me briser à force.
-Nah, j'veux juste te taper sur les nerfs. dis-tu d'une voix amusé.
-Mais euh.. pourquoi?
-Parce que j'en ais envie. Teeheehee~ ♥

Grognant, il tourna la tête à l'opposé de toi en faisant mine de vouloir dormir. Cependant, étant dans ton tempérament joueur, tu continuas les léchouilles, en y ajoutant tes mains curieuses dans à la partie qui caressait le corps du pauvre dormeux. Ensuite, après des longues minutes à torturer ton partenaire, tu décidas enfin de laisser ce cher Francis tranquille, maintenant qu'il était réveillé et chauffé. Tu savais qu'il allait faire la tête toute la journée, mais ça te faisait bien marrer de le voir ainsi. De plus, tu savais qu'il ne te boudait guère longtemps d'habitude, vu que ton esclave trop choupi n'était point rancunier de nature. Donc, la tête tranquille, tu fis ton petit trin-trin quotidien avant de prendre quelques joints avec toi. Oui, des joints. Pourquoi? Était-ce une journée particulière pour célébrer cela? He bien oui. Aujourd'hui, c'était l'anniversaire du décès de ton père, monsieur Jean-Pierre Orlandu Overfield. Aaah.. ce fameux papa qui était un model pour toi, quand t'étais petit. Tu rêvais d'être aussi fort et intelligent que ton vieux. Un bon Rocket. Dommage que le destin avait décidé de prendre son âme.

Enfin bref, trêve de nostalgie, tu fumais ton pétard pendant tes préparations, avant de quitter ta chambre, accompagné de Luxord et d'Opera.

T'arrivais finalement à ton bureau, complètement défoncé. Tu t'assis sur ta chaise et tu fixas l'extérieur, réfléchissant au sens de la vie. Genre si ce qui est légal serait rendu immoral et vice versa, comment pourrait-on distinguer des ''méchants'' des ''gentils''? Comment aurait évolué l'espèce humaine si les pokémons avaient pris le contrôler de la Terre? Si une chip n'est pas une patate, alors, pourquoi de la purée en poudre était catégorisée comme étant une patate? Si Boku no Pico existerait, seairs-tu le grand homme fanatique de cactus et de glaçon dans le cul? Bref, des questions qui te semblaient existentielles. Soudainement, t'entends ta porte cognée violemment le mur de ton bureau. Tu retournes ta chaise, les yeux légèrement plissés. Tu fus aussitôt surpris de voir un farfuret enragé qui avait quasiment pété ta fucking porte. Du coup, tu ne bougeais pas et le fixais,car soit tu hésitais à venir lui calisser une voler monumentale ou soit tu t'avais trompé de stock et t'avais fumé des champignons magiques à la place. Néanmoins, un petit miracle arriva pour prouver que non, tu n'étais pas sur le mush. Un jeune adolescent à chevelure courte et sombre, une peau tellement délicate et pâle et un sourire innocent, niais collé au visage. Il avait l'air.. soumis. Ce jeune attira ta curiosité, de ce par son caractère d'Uke. Peut-être rattraperas-tu ton erreur avec cette jeune pucelle? Qui sait?

D'un petit rire timide, il demanda s'il pouvait avoir des renseignements, tout en s'excusant du comportement de son pokémon et de la porte qui avait été brusquement ouverte. Tu pensas que ce petit était perdu, tel une jeune vierge qui se promenait dans les bois, et qu'il avait tombé à la mauvaise porte. Pourtant, tu ne voulais guère qu'il disparaît de ton bureau. Non, tel un grand méchant loup, tu voulais jouer avec la proie avant de la déguster. Huhu ~ ♥

Sortant de ta zone de perversion, tu laissas un léger sourire amusé sur tes lèvres avant de lui répondre.

-Ça dépend pourquoi? Si t'as besoin de parler de tes soucis, y'a pas de problèmes, je suis là pour ça.  Cependant, pour savoir quel cours est dans quelle salle, tu devrais voir plutôt la secrétaire qui est à droite de mon bureau. Tu dois descendre les escaliers pour ensuite aller vers la gauche, proche de l'accueil.
*pause* Cependant, en t'observant bien, je crois que t'as besoin de partager quelques problèmes personnelles, n'est-ce pas? Allons, ne soit pas timide! Je suis le psychologue de cette école et c'est mon devoir d'aider les élèves dans leur cheminement.

HRP:
 
avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield  Jeu 14 Avr - 15:20

J'étais plutôt inquiet, quant à la réaction du secrétaire qui me faisait maintenant face. Slash avait forcé l'ouverture de la porte de la manière la plus impolie qui soit. Après tout, il n'était pas loin de lui avoir démonter sa porte, ce qui donnait une bien mauvaise première impression. Et ça, je ne savais pas si mes excuses suffiraient pour excuser le caractère désobligeant de mon ami. Il était vraiment irrécupérable. Parfois, je me demandais ce que j'allais bien pouvoir faire de lui. J'osais espérer qu'il finisse un jour par se calmer, ce serait réellement un beau cadeau que l'on me ferait. Oui je suis optimiste, et alors ? Laissez-moi rêver, c'est beau. Vous ne pouvez pas comprendre tout ce qu'il me fait endurer après tout. Mais le jour où ça vous arrivera, vous vous en mordrez bien les doigts ! Attendez, pourquoi je m'énerve tout seul là ? Putain j'suis bizarre parfois.

Bref, revenons à nos moutons. Il y avait donc cet homme face à moi, qui était donc le secrétaire de l'école. Du moins, c'est ce que je croyais. Ce n'était, bien entendu, pas le cas, mais je n'en savais encore rien. Je l'observais, d'un air curieux mais toujours aussi gêné. Lorsque je le regardais, une seule question me passait à l'esprit : "C'est Carnaval aujourd'hui, ou quoi ?". Oui, il fallait bien avouer que cet homme semblait étrange. Il était maquillé de toutes parts, ce qui dans un autre contexte pourrait s'avérer terrifiant. Si un jour je le croise une nuit de pleine lune, et qu'il se met à me courir après, j'vous assure que je me pisse dessus. Mais bon, ce n'était que le secrétaire me disais-je, alors je n'avais pas de soucis à me faire. Il devait juste être... un peu étrange ? Oui voilà, disons ça. C'était donc une étrange personne. Chacun son style.

En observant cet homme, il ne me semblait pas énervé du comportement de mon Farfuret, ce qui me soulageait. Même si j'étais toujours aussi gêné et perdu que je ne l'étais en entrant dans cette salle. C'était une bonne chose qu'il ne sembla pas en colère. À voir si ce n'était qu'une impression, du coup...

Et apparemment, c'était bel et bien le cas. Il s'adressa à moi, sans s'énerver, calmement. J'étais rassuré. Seulement, il s'avérait qu'en plus d'avoir manqué lui démonter sa porte... bah j'ai failli démonter la mauvaise, tout simplement. Il semblerait que le secrétariat ne soit pas ici, et qu'il s'agissait du bureau à côté.

- Ah...

Je devenais rouge comme une tomate, vraiment gêné de m'être en plus trompé de bureau, et donc de l'avoir dérangé pour absolument aucune raison. C'était pitoyable de ma part, décidément rien ne me réussissait.

Du coup, l’inconnu continua alors de discuter, en m’invitant à discuter avec lui de quelques problèmes personnels. Il se présentait comme étant le psychologue de l’école. De problèmes... personnels ? Il sentait que j’avais ce besoin d’en parler, tant que ça ? Et puis... des problèmes ? Euh. Bah pas vraiment en fait. Je ne voyais pas vraiment quoi lui dire... pour l’instant malgré quelques incidents, mon arrivée à l’Académie s’était plutôt bien passée, alors je n’avais pas vraiment à m’en plaindre.

Seulement, je me voyais mal partir ainsi, comme un voleur après tout ça. Il me proposait gentiment de discuter avec lui de mes potentiels problèmes, alors qu'il aurait très bien pu avoir une très mauvaise impression de moi dès le début. En soi, même s'il me semblait bizarre, il n'avait pas l'air spécialement méchant ! Et puis, ce n'est pas comme si je manquais de temps, j'avais encore le temps de pêcher cette information qu'il me fallait obtenir pour mon cours.

Le seul problème était le suivant : pourquoi pas discuter... mais de quoi ? Même s'il était le psychologue de l'école et que je pouvais, en théorie, tout lui dire, je ne savais pas vraiment où me placer. Comme dit, mon séjour à l'Académie se passait relativement bien, et j'étais content d'être ici. Je ne voyais pas vraiment quoi dire. J'observais Slash. Était-il si problématique pour que j'en parle ouvertement, ainsi que devant lui ? C'était risqué. Puis, il n'y en avait pas vraiment la peine.

- Je ne sais pas vraiment... je ne vois pas quoi dire, haha...

Ou pas. À ce moment-là, toujours aussi gêné au moment où je me suis dit que ce n'était pas la peine, une douleur me rappela à la réalité. Oui, la griffure infligée par Slash me faisait encore un peu mal, et je sentais comme des picotements à cet endroit. Instinctivement, je passais ma main sur la blessure, qui saignait encore un peu.

- Oh, ce n'est rien, ne vous en faites pas...

Pas vraiment. Il venait de voir que j'étais blessé, après tout. Et à partir de là, c'était un peu plus compliqué d'affirmer haut et fort que tout allait bien. Surtout qu'il a déjà pu voir le caractère de mon Farfuret. Était-ce d'ailleurs pour cela qu'il m'avait proposé de discuter avec lui ? Aucune idée.

Je soupirais. Après tout, c'était peut-être une occasion d'obtenir quelques conseils utiles pour arriver à mieux me faire obéir par mon Pokémon, et pour ne pas qu'il continue à semer le chaos partout où il passe. Et puis après tout, il avait peut-être déjà eu vent de mon cas. Il faut dire qu'il avait déjà causé quelques ennuis par-ci et par-là, depuis mon arrivée. Mon soupire s'accentuait, alors que je regardais Slash. Si je voulais en parler, il valait mieux qu'il ne soit pas là pour entendre. Mais je ne pouvais pas le laisser tout seul, en liberté. Ce serait de la folie. Il n'y avait donc qu'une seule solution... et je savais d'avance qu'elle n'allait absolument pas lui plaire.

Je pris donc la Pokéball de mon ami, qui était attachée à ma ceinture.

- Slash, j'ai besoin de m'entretenir avec le monsieur quelques instants, seul à seul. Ne t'inquiète pas, ce ne sera pas long.

Je lui disais ça avec un sourire, alors que je rappelais mon Pokémon dans sa ball. J'ai pu voir son regard paniqué avant qu'il n'entre dans sa maison rouge et blanche... il n'aimait pas ça. Cela faisait un gros bout de temps qu'il n'a pas été rappelé comme ça. Il allait m'en vouloir, ça c'est sûr... mais bon, tant pis.

- Il... il y a bien quelque chose dont j'aimerais parler avec vous...

J’inspirais un instant, avant de reprendre.

- C’est mon Farfuret. Vous avez pu le voir, il est un peu... brusque. Et encore, si ce n’était que ça... il m’apporte un tas d’ennuis, il est violent, vole, et ne me laisse aucune seconde de répit. Toutes ses bêtises me retombent dessus, et il n’est pas décidé à s’arrêter. Je ne sais pas quoi faire pour qu’il m’obéisse.

Je le regardais, perplexe. C’est rare que j’en parle à quelqu’un, mais après tout il était là pour ça, comme il disait. C’était son travail.

- Il vient de me blesser quelques minutes avant mon arrivée, juste car je l’ai contredit. C’est pour ça que j’ai préféré qu’il ne soit pas là pour en discuter… c’est ça la blessure que j’ai dans le cou.

Je soupirais une nouvelle fois, la tête légèrement baissée.

- Excusez-moi de vous demander ça d’ailleurs... mais est-ce que vous avez quelque chose pour désinfecter ma blessure, dans votre bureau ? Enfin, je ne veux pas trop en demander, mais je me demandais juste...

Oui, j’abusais peut-être un peu de sa gentillesse, m’enfin bon.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield  Sam 16 Avr - 5:43

Tu fixas le jeune homme qui prit tout de suite un teint homard. Tu crois bien qu'il s'était trompé d'endroit et voulait vraiment voir la secrétariat. Pourtant, tu savais que tu pouvais retenir le jeune pour une séance et ce pour la simple raison suivante; son Farfuret. Oui, son pokémon! En fait, quand tu jetas un coup d'oeil au duo, tu voyais clairement que le dresseur n'était point le leader, mais bien son petit pokémon qui avait pris la grosse tête. Tu remarquais ce petit caractère doux, innocent et soumis de l'adolescent, comme le typique des Ukes de service dans tes séries. Du coup, son pokémon, sûrement traumatisé par une domination de l'autrui, avait décidé que c'était lui le patron et que dorénavant c'était l'humain qui lui servait de maître qui serait le pokémon. Peut-être faisait-il passer sur une violence passive, mais c'était tout de même de la domination. Pour ta part, si t'avais un pokémon similaire, tu l'aurais déjà tuer après l'avoir sauvagement sodomiser avec un batte de baseball. Ouais, c'était à peine exagéré comme mise en scène. Évidemment, tu ne serais point aussi sauvage avec tes conquêtes, mise à part si ta victime est dans l'esprit du ''DÉFONCES-MOI L'ANUS TELLEMENT FORT QUE JE FERAIS CACA À L'ENVERS''. Non, malgré tes préférences pour une relation bestiale au lit, tu pouvais te montrer doux dans les ébats sexuels, surtout avec une personne inexpérimentée. Tout comme le jeune adolescent aux yeux rubis dans ton bureau..

D'ailleurs, en parlant de l'étudiant à peau délicate, tu le vis passer sa main dans le cou pour essayer la petit gouttelette de sang qui voulait partir en grande aventure. Il te dit ensuite que ce n'était rien et de ne pas t'en faire. Ton sourcil droit se haussa sous ses dires. Non, ce n'était guère l'inquiétude qui avait pris le dessus, mais là, il te prenait clairement pour un tubé. Non mais, franchement, c'était qui qui était assez twuite pour croire à cette excuse de marde? Enfin bref, le jeune compris très vite qu'on ne pouvait point t'emmener en bateau comme ça. L'étudiant avoua qu'il devait me parler seul à seul et sans Slash, soit le petit pokémon ténèbres aux couilles de fer. Il avoua aussi que la rencontre ne serait pas longue. Enfin, c'était ce qu'il pensait. Car oui, toi, t'avais un tout autre planning pour le garçon. Huhu ~ ♥

De plus, quand il rappela son pokémon dans sa balle, le Farfuret avait l'air terrifié. Oh, le pauvre, t'avais presque pitié pour ce petit colérique... ou pas. Ensuite, alors qu'Opera ferma la porte, vu que c'était le principe d'une rencontre que ça soit cachée, l'enfant à chevelure sombre expliqua la turbulence de son pokémon et sa violence envers les autres. Un pokémon qui aime semer le chaos autour de lui quoi. Toi, tu notais tout ce qu'il disait, tel un vrai professionnel. Puis, après une bref description de la situation actuelle, il demanda si tu possédais quelques choses pour soigner sa blessure. D'un hochement de tête, tu te retournas vers Opera et fit un signe de la main. La Magirêve lançant un petit cri aiguë suivit d'un sourire, avant d'aller chercher les outils pertinents.

-Bon, en attendant qu'Opera revienne, j'aurais besoin de ton nom et de ton rang, s'il-te-plaît. Pour ma part, je suis Rain Overfield et, comme je te l'ai précisé tout à l'heure, je suis le psychologue de l'école. Maintenant, avec tes informations, je vais te créer un dossier où que je placerais les rapports de nos rencontres et tout. Néanmoins, si jamais tu souhaites que je détruis les dossiers te concernant, j'efface tout et je les supprime dans Bob la Corbeille. Okay? *pause* Donc, alors, d'après mes analyses et mes connaissances, je crois que ton pokémon te prend pour un être inférieur à lui et quoi de plus normal de corriger, avec un niveau de violence passif, ton ''soumis'' qui essaye de se rebeller. Peut-être, dans son plus jeune enfance, il était dans la même situation que toi avec les autres de son espèces et qu'il ne veut guère subir encore ce niveau d'infériorité. D'ailleurs, comme tu sembles une personne assez gentille et douce au naturel, bah, pour Slash, ce n'est pas un niveau adéquate pour avoir une certaine autorité sur lui et ça ne le sécurise pas. Pour les bêtises, normalement, les pokémons prennent de la maturité en évoluant. Mais, sans trop être indiscret, tu connais le passé de Slash? Peut-être que nous allons trouvé une faille, si on récapitule ce qu'il a vécu.

Tu prenais ensuite en note les informations que tu trouvais pertinentes, puis, voyant Opera apparaître à côté de toi avec des pansements et un liquide pour désinfecter, tu laissa un sourire pour la remercier. Ensuite, tu te rapprochas du jeune garçon pour commencer le traitement de la blessure. En te voyant faire, la Magirêve alla, elle-aussi, proche de l'étudiant et prit sa main pour la déplacer sur sa petite tête. Elle tapotait un peu sa tête avec la main de l'étudiant, en mode ''Câline-moi stp''. Luxord, lui, arriva devant le jeune, la table les séparant, et déposa quatre objets sur la table. Il y avait un joint, un shooter d'alcool fort, des menottes avec ton numéro dessus et 20 pokédollars. Tu souris faiblement sous l'effort de tes pokémons qui essayaient d'harper le petit ado dans tes filets. Bref, ensuite, l'Abra plaça cinq couvercles, dont quatre sur les produits, puis, il les mélangeait rapidement, avant d'arrêter et d'attendre le choix de Matt, d'un sourire joueur.
avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield  Jeu 21 Avr - 23:56

La discussion entre le psychologue et moi venait donc de commencer. Je lui expliquais donc tranquillement les nombreux problèmes que je rencontrais avec Slash ces derniers temps, de sa capture à aujourd’hui. Il y en avait beaucoup à dire, alors je tâchais de résumer le tout, en omettant volontairement quelques détails. Je ne voulais pas non plus que la discussion dure des heures, et des heures. Je pense que pour une première approche du problème, je devais m’assurer de résumer un maximum le problème, quitte à entrer dans le détail (si seulement je savais... ) progressivement, au fil des séances. Enfin, tout dépendait bien entendu si d’autres séances étaient nécessaires.

Quant à ma blessure, il était d’accord pour la traiter, et demanda à son Magirêve d’aller chercher de quoi me soigner. En attendant qu’il revienne, il me demanda de l’informer de quelques informations, comme mon identité et mon rang. Il se présenta ensuite en tant que Rain Overfield, psychologue de l’Académie, et commença ensuite l’analyse de mon problème. Il pensait donc que mon Farfuret me prenait pour un être inférieur à lui. Est-ce qu’il pensait réellement ça ? Cela me faisait mal de l’admettre, mais... c’était une possibilité que je n’avais pas exclu. Même si nous étions proches, me considérait-il comme un être inférieur ? Selon lui, mon caractère actuel ne me permettait pas d’exercer une autorité suffisante sur lui, et cela ne le sécurisait pas. Hm... ce n’était pas rassurant.

- Je suis Matt Tyler, et je suis un apprenti dresseur.

Il me posa ensuite une question sur laquelle je ne m’étais jamais penché. Le passé de Slash ? C’est-à-dire, avant que je le capture avec mon père ? C’est vrai que je n’en savais absolument rien... et je ne m’étais jamais posé la question auparavant.

- Vous pensez qu’il me considère comme un être inférieur à lui ? C’est étrange de l’admettre... malgré tout, nous sommes quand même très proches. Même s’il est vrai que vous avez peut-être raison... par contre, pour son passé, j’ignore tout de ce qui a précédé sa capture. Mon père me l’a capturé il y a un peu plus de six ans, et depuis nous vivons ensemble. Il s’est attiré quelques ennuis avec les enfants de mon âge, à Frimapic. Quelques problèmes mineurs, d’autres un peu plus grave... il s’est une fois frotté à un groupe de racailles qui l’ont malmené, et qui ont cherché à... lui faire beaucoup de mal. J’ai pu le sauver à temps, et j’ai été hospitalisé plusieurs jours après cette histoire. Depuis ce jour, nous nous sommes beaucoup rapprochés... mais il est toujours aussi ingérable. C’est tout ce que je sais de son passé.

Je soupirais. C’était assez rare que je parle de cet événement à un inconnu. C’était pour le bien de la thérapie de lui préciser les détails les plus importants, ainsi que tout ce qu’il devait savoir à ce sujet.

- Vous pensez qu’il va se calmer, un jour ? Peut-être qu’en évoluant... enfin, je ne sais pas trop. C’est encore un peu tôt pour envisager cela.

Je me posais de plus en plus de questions à ce sujet. En parler réveillait en moi de nouvelles questions sans réponses, et de nouveaux doutes quant à ma relation avec mon Pokémon. Ce n’était pas l’idéal, c’est sûr.

Pendant que j’y songeais, le Magirêve de Rain revint avec de quoi désinfecter ma blessure, et la traiter. Le psychologue s’approchait donc de moi, pour s’occuper de l’égratignure que j’avais dans le cou. Durant l’opération, je grimaçais légèrement sous les picotements que procurait le désinfectant. Et durant ce temps, le Pokémon spectre de Rain s’approchait aussi, et semblait vouloir un câlin. Il mettait sa tête sous ma main, cherchant de l’affection. Je souriais, et caressait donc le Pokémon spectre. C’était d’ailleurs une étrange sensation, mais cette créature était toute mignonne et affective.

Seulement, mon sourire s’affaiblissait légèrement, alors que je me demandais ce que faisait son autre Pokémon : le Abra. Il avait posé sur le bureau des objets différents, qui étaient un shooter, un joint, des menottes et de l’argent. Que... quoi ? Je ne comprenais pas vraiment ce qu’il voulait en faire. Je regardais le Magirêve, puis Rain d’un air circonspect. Le Abra plaça ensuite, par télépathie, cinq couvercles sur le bureau, dont quatre recouvraient les objets. Il les mélangea vivement, puis les fit rapprocher de moi.

En voyant la scène, je cherchais à comprendre ce que voulait faire le Pokémon avec tout ça. Il semblerait qu’il veuille que je choisisse l’un de ces couvercles, pour découvrir ce qui y était caché. Qui sait, c’était peut-être un tour de magie ? À vrai dire, c’est la première explication qui me venait à l’esprit. Oui, c’était sans doute ça !

Me laissant prendre au jeu, je regardais alors les cinq couvercles. Instinctivement, mon index se positionna sur le dessous de l’un des couvercles. Je réfléchissais un moment, avant de hocher la tête positivement. Je soulevais donc le couvercle... et découvrit le résultat.

- Des... menottes ? Ah, et...

Et des petites lumières qui se formaient.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield  Ven 6 Mai - 5:45

La Magirêve, qui avait quémandé des câlins, laissait un petit cri de joue, le sourire aux lèvres. Malgré son âme de cleptomane, elle était un pokémon très affectueux et adorable. Recevant l'affection demander, Opera frotta contre la main de Matt, tel un chat en manque d'affection, les joues rosées. En la regardant agir ainsi, tu laissas un faible sourire attendri sur ton visage. Malgré que tu ne pouvais supporter ce genre de comportement habituellement. Opera était le seul pokémon bisounours qui ne tapait aucunement sur tes nerfs. Peut-être était-elle ta dernière partie de gentillesse dans ce monde? Celle qui portait un coeur d'une bonne personne?..

Naaaah, c'était que des conneries ça. T'étais pas aussi kéké non plus. Enfin, tu crois...? Bon, bref, passons. Sous cette réflexion, tu continuas à soigner la petite blessure du jeune garçon. Tu pensais aussi aux hypothèses aux questions que Matt t'avait posés, il y a peu. C'était dans ton boulot d'essayer de trouver la solution au problème. Ou peut-être le problème à la solution? Donc, préparant ta petite analyse mentalement, tu pris une bonne inspiration avant de donner ton hypothèse.

-Pour répondre à tes questions de tout à l'heure, oui, d'après mon observation, ton ''ami'', que tu surnommes Slash, te considère comme un être plus faible que lui. Je trouve que tu ressembles à un gentil garçon qui ne ferait de mal à personne, même si cette personne t'a blessé énormément. Pas vrai? De plus, malgré que tu l'ailles sauvé d'un mauvais dénouement, son orgueil d'être alpha aime pas se considérer comme étant ''esclave'' et essaye de leader le groupe, du coup. Je crois qu'il serait préférable pour toi de le confronter pour montrer les limites à atteindre ou encore, de le faire évoluer. D'ailleurs, en regardant ta blessure, je peux te dire qu'il Slash en tabarnak, ce pokémon.

Tu laissas un fou rire passé ente tes lèvres avant de reprendre le traitement de la blessure. T'observai le jeune Tyler qui te fixait d'un air perplexe. Sûrement il ne comprenait point ce que Luxord voulait faire avec les objets. Toi, d'un air quasiment innocent, t'haussas les épaules. Tu faisais la comédie, car tu comprenais exactement ce que l'Abra tentait de faire.

Puis, après quelques temps, alors que t'avais fini de traiter la blessure, Matt choisit enfin son couvercle. Il l'enleva aussitôt et dévoila les menottes. Tes yeux se rondirent subitement et tu rougissais sous ton maquillage. Non, ce n'était guère la gêne qui te faisait coucou, mais bien ta libido qui criait ''OMYGAAAAAAAD'' jusqu'à ton cerveau. T'imaginais pleines de situations où tu pouvais profiter de sa virginité. T'avais été surpris du résultat, mais tellement que ton nez ne put résister et saigna abondamment. Les millions images perverses n'aidaient guère non plus à arrêter le tsunami. Essayant d'arrêter le saignement, tu mis aussitôt tes mains sur ton nez et le pinça fortement. Malheureusement pour toi, le fléau sanguin avait déjà fait des ravage sur ton maquillage et tes vêtements. Tu restas ensuite dans cette position, tremblant légèrement sous l'excitation de tes fantasmes.

-Euhm.. je reviens. J'vais seulement me changer. dis-tu en te levant, le nez bouché, avant de reprendre aussitôt. Si t'allumes ça, ouvre la fenêtre et le ventilo. Ça aide à repousser l'odeur. finis-tu de dire en pointant le joint qui avait miraculeusement apparu avec le shooter.

Sous tes dires, tu quittas ton bureau et tu te dirigeas vers la salle de bain, en apportant avec toi ton sac avec tes vêtements de rechange. T'avais quitté la pièce, en laissant tes deux pokémons seuls, avec le petit enfant. Bon, Opera était la plus tranquille d'entre les deux, vu qu'elle observait l'étudiant avec des yeux doux. En effet, elle se disait que, si elle restait sur le mode ''KAWAII DESU NEEEEE'', elle pourrait séduire Matt pour son fidèle ami. Luxord, lui, laissa échapper un rire entre ses lèvres, puis, ouvrant la fenêtre avec sa force psychique, il tendit le joint, d'un sourire joueur sur le visage.

Pendant ce temps, aux toilettes des hommes, t'essayas de nettoyer le sang, sans toucher à ton maquillage et faire disparaître les tâches sur tes froufrous. Cependant, tes efforts furent inutiles. Tu pouvais rien faire pour garder ton apparence. Un grand et fort ''Câââââlisss'' sortit de ta bouche, démontrant ton mécontentement envers cet accident, avant que t'utilises un démaquillant pour enlever le reste de ton art sur ton visage. Ensuite, t'attaches une partie de tes cheveux et tu te vêtus de vêtements beaucoup plus masculin. Maintenant changer, tu retournas à ton bureau et t'exclama en retournant tranquillement sur ta chaise de psychologue.

-Désolé pour l'attente. Ta blessure ne te fais plus mal?

HRP:
 
avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield  Ven 6 Mai - 15:16

Le psychologue maintenait donc ses paroles, même après mes explications. Mon Farfuret voulait donc vraiment, selon lui, être le leader. Il me considérait comme un être inférieur, un être plus faible que lui. Il n’y avait à ça que deux solutions selon lui : le confronter, ou encore le faire évoluer. L’évolution, hein... il est vrai que je peux à tout moment inciter mon Pokémon à évoluer si je mettais la main sur un certain objet, mais cela me semblait encore trop prématuré. Déjà que je peinais à le canaliser pour l’instant, alors je n’osais même pas imaginer ce que cela donnerait une fois qu’il aurait évolué. Pour autant, je n’étais pas assez fort pour le confronter non plus. Voilà une situation bien problématique... et c’est là que je pouvais voir qu’il n’avait pas tant tord que ça. Dans cette situation, j’étais impuissant. Alors oui, j’étais faible, et c’est peut-être ce que ressentait réellement mon Pokémon.

Après un jeu de mot douteux sur le nom de mon compagnon, qui m’ôta un sourire, vint l’épisode des couvercles. Sous le couvercle que je venais de choisir se trouvait donc des menottes. Je ne comprenais pas vraiment où voulait en venir ce Abra, moi qui m’attendait à un tour de magie de sa part, tout simplement. C’est en quelque sorte ce qui arriva, lorsque je vis deux autres objets apparaître comme par magie, à côté de cette paire de menottes stylée. Il y avait donc le joint, et le shooter d’alcool. Mon regard revint donc vers le Pokémon, que je regardais d’un air interrogatif. Puis,mes yeux se déplacèrent jusqu’à observer le psychologue, dans l’espoir qu’il m’en dise un peu plus sur ce qui était en train de se passer. Et celui-ci était dans un état... inquiétant. Il saignait du nez, et d’une importante intensité. Brusquement, je me levais, paniqué.

- Monsieur, vous allez bien ?

J’ignorais complètement ce qui avait pu provoquer ce saignement de nez si soudain -paye ton innocence-. Il disait qu’il revenait dans quelques instants, pour se changer. Ca avait donc l’air d’aller malgré tout... puis, il me dit que si je voulais allumer le joint je pouvais, mais que je ferai mieux d’allumer le ventilateur, et d’ouvrir la fenêtre avant. Euh... mais je ne voulais pas le fumer ce joint moi.

Il partait donc, me laissant seul à seul avec son Magirêve et son Abra. Le premier Pokémon était vraiment adorable, et très câlin. Le second était plus... comment dire, étrange. Je ne savais pas encore très bien quoi en penser. D’ailleurs ce dernier venait d’ouvrir la fenêtre par ses pouvoirs psychiques, et me tendait le joint. Comme s’il tenait à ce que je le fume. Enfin, ce n’était pas vraiment comme si... ça l’était. Il voulait que je fume ce joint, qui était comme ma récompense à ce jeu. C’était en train de devenir assez étrange comme situation, et je commençais bien à me demander ce que me voulait son Pokémon Psy. Surtout qu’à la base, ce n’était même pas le joint que j’avais trouvé, mais bien les menottes. Enfin, ça ne veut pas dire que je les voulais pour autant, hein.

- Non merci, je ne fume pas. Mais c’est gentil...  !

C’est ce que je lui disais, avec un sourire légèrement gêné. Seulement, il n’avait pas l’air de se contenter de ça, et semblait insistant. Son sourire n’était pas rassurant, et étrangement j’étais impatient que le psychologue revienne. Je pensais me sentir un peu plus en sécurité, lorsqu’il était là. Et c’est d’ailleurs ce qui arriva. D’ailleurs, j’étais surpris quand je le vis, puisqu’il était... carrément différent. Il n’y avait plus ce maquillage grotesque sur le visage, et cette tenue atypique. Il était bien mieux comme ça. Pour quelle raison se sentait-il obligé de se maquiller de la sorte pour travailler ? Étrange. Mais je ne m’en souciais guère. À peine revenu, il s’excusa pour l’attente, et me demandait comment aller ma blessure. Je lui souriais, essayant tant bien que mal de ne pas calculer le Abra, en espérant qu’il ne se vexe pas pour autant.

- Ça va mieux, merci beaucoup pour votre traitement. Et vous... votre nez ?

Il est vrai que ma blessure me faisait moins mal. Bien entendu, je sentais encore légèrement quelques picotements, mais ce n’était rien de bien grave.

Mon regard se tournait une nouvelle fois vers le Abra.

- Désolé, mais... ça ne m’intéresse vraiment pas... votre Pokémon cherche à me donner ce joint depuis que vous êtes partis. Je ne vois pas ce que j’en ferai...

J’étais un peu gêné, avec tout ça. Je soupirais légèrement, j’avais peur de vexer le Pokémon, et de ne pas être très poli d’accepter son présent. Je ne pouvais qu’espérer que son dresseur comprenne ma position. D’autres cadeaux, j’aurais pu les accepter, mais ça... non. Et après ma phrase, la sonnerie retentit. Le prochain cours allait donc arriver... et je ne connaissais toujours pas la salle. Aie. J’avais perdu beaucoup plus de temps que ce que je pensais, ce n’était pas malin. Comment j’allais faire maintenant ? Il fallait me presser.

- Excusez-moi, mais mon prochain cours va commencer, je ferais mieux d’y aller. Y a-t-il encore quelque chose ?

J'attendais patiemment sa réponse, avant de pouvoir partir pour mon prochain cours. De toute façon, j'aurais sans doute quelques minutes de retard déjà...


Spoiler:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield  Lun 23 Mai - 8:45

Dès ton retour, tu remarquas le regard surpris de Matt qui se posa sur ton corps. Il te trouvait sûrement irrésistible. Em même temps, comment ne pouvait-on guère voir ta beauté qui était éblouissante et mystique même? Oh ouui! T'étais tellement le beau gosse de service que t'aimerais bien te baiser. Ouais, t'aimais énormément ton corps d'apollon et tu n'hésiterais point à te violer, si tu le pouvais. Malheureusement, personne avait trouvé à reproduire exactement ton charisme naturel, ce qui était dommage en soi.

Enfin bref, il acquiesça un sourire, suivit d'une réponse positive sur ta question. Le traitement que tu lui avait fait était apprécié par ce dernier. Il te remercie même pour ton geste, en demandant en retour ton état. En effet, quand le tsunami avait fait des ravages, Matt était inquiet pour toi, sans savoir les milles et une pensés perverses qui avaient traversé ton esprit. Il semblait un jeune adolescent tellement pur et innocent, comme le petit Léo. Un ange tombé du ciel, un miracle de NAMIR-CHAN. Il était le plan parfait, vu qu'il, lui, ne se méfiait aucunement de toi. T'étais le parfait gentleman à ses yeux. Il ne restais qu'à pêcher sa virginité pour avoir cette journée comblée. Huhu~

Cependant, malgré que tu t'en calissais royalement, tu savais que ton abra n'aidait guère dans cette chasse. Il cherchait trop à le pousser et tu savais que tu devais jouer le senpai gentil, mais mystérieux avec ce spécimen. Il ne devait point se douter cette deuxième façade de toi. Donc, restant dans ton personnage de ''gentil psychologue'', tu fis des gros yeux à Luxord avant de le gronder.

-Luxord! C'est quoi ces manières? Franchement, il à dit non, alors tu arrêtes!

Luxord te fixa, surpris de ton caractère, avant de lancer un regard noir à Matt. Tu savais qu'il n'aimait point perdre des paris où c'est lui qui commandait et qu'il se vengera. Bon, personnellement, t'en avais rien à foutre du sort du petit Tyler. Après tout, tu ne voulais seulement goûter à son trou.~

Après le passage ''grondage sur ton pokémon'', tu fixas à nouveau le dresseur avant de lui sourire doucement, vu que ça faisait partie de ton travail de sourire au client.

-Désolé pour cela, monsieur Tyler. Mon abra est en évaluation. Par le passé, il faisait parti de la Team Rocket, donc, maintenant, il est en séance de réadaptation. Il ne sait point encore la différence entre l'immoralité et la bienveillance. *temps* Pour ma part, je vais bien. Il ne fallait point s'inquiéter, ce n'était qu'une réac...

La cloche de l'école sonna, te coupant dans ta parole. Le garçon, légèrement pressé, t'informa qu'il devait aller en cours. Malgré ton envie d'en apprendre plus sur la victime, t'hochas la tête et tu remplis un petit papier en signant. Ensuite, tu pris le bout de papier avec ton numéro de téléphone dessus et tu les tendis vers Matt.

-Voilà, je t'ai donné un papier de motivation. Tu ne serais point puni pour ton retard ni pour ton absence. De plus, voilà mon numéro. Si tu veux me parler et planifier un rendez-vous, ça sera plus facile de me rejoindre. Sur ce, je te souhaite bon cours et courage avec ton pokémon.

Luxord continua de fixer Matt avec ce regard noir, emplit de haine, avant de tourner le dos et de bouder. Opera, elle, s'approcha à nouveau du dresseur et enfouie sa tête dans le cou de l'étudiant. Elle frotta sa tête contre le cou de celui-ci, en criant doucement, du'un son joyeux et affectueux. Après, elle se décolla pour te rejoindre. Vous laissez le jeune partir, avant de remarquer dans les petits mains de ta meilleure amie, un pokédex.

-... Aaaaah Opera! Que je t'aime! dis-tu en carressant la tête du Magirêve, souriant et rigolant.

L'abra, quant à lui, avait disparu de la pièce. Où était-il parti?

HRP:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield  

La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Victime frappe toujours à la mauvaise porte - PV. Rain Overfield
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-
» La foudre frappe toujours deux fois
» Le Azar frappe toujours deux fois ! [Pv Senroji Raiki]
» Devinez qui frappe de nouveau à la porte?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-