Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)

InvitéInvité
MessageSujet: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Ven 1 Avr - 16:04

Vous avez déjà ressentie cette sensation de faiblesse dans votre force? Avez-vous déjà ce feeling que vous pouvez aider n'importe qui, mais que vous devez vous cacher en permanence pour ne guère alarmer des fanatiques? Si oui, hey bien, bienvenue dans mon monde. Oui, après cette vision étrange, j'étais devenue très puissante et je pouvais guider des âmes en peine vers le bonheur, mais ce changement pouvait beaucoup attirer la curiosité des gens très louches. Donc, pour ma propre sécurité et celle des résidents d'Edenia, j'essayai de cacher mon identité et ce, de n'importe quel moyen. Aujourd'hui, j'avais un long manteau noir qui tout mon corps et une partie de mon visage. Étant dans la saison froide, il était normal que certaines personnes partaient ce genre de manteau. Je pouvais passer discrète, sans que personne soit suspicieux envers mon look. Donc, je marchais tranquillement dans cette forêt, avant que je commence cette entraînement. Oui, je devais m'entraîner pour pouvoir mieux maîtriser cette nouvelle psy q'on m'avait offert, il y a peu. Comme ça, je pourrais mieux protéger les habitants d'Edenia. Je souriais doucement sous cette pensé, continuant mon chemin pour trouver un endroit tranquille et isolé. Le malheur endroit qu'il m'est venu en tête, c'était la forêt d'Edenia. Non seulement que c'était une belle réserve naturelle, en plus, ce lieu harmonieux cachait des coins plus isolés, laissant les pokémons un peu plus sauvage avec les humains se cacher. Heureusement pour moi, vu que la saison hivernale avait commencé, la plupart des pokémons avaient fuis ou étaient en train d'hiberner. Les lieux ''abandonnés'' seraient donc libre pour un petit entraînement. C'était vraiment mon jour de chance aujourd'hui et je sentais qu'elle ne faisait que commencer.

C'est au bout de plusieurs minutes de marche que je trouvais l'endroit idéal pour me pratiquer. L'endroit était caché au fond de la forêt, abritant dans ces lieux un sanctuaire d'une beauté mystique. C'était l'endroit parfait où je pouvais tester mes limites et ma puissance. Je voulais aussi voir si mes talents de combattantes étaient toujours à la hauteur.

Alors, sans trop perdre de temps, après avoir placer le terrain de jeu, je me plaçai en plein milieu de cette route inexistante, juste devant le sanctuaire. Je fis quelques étirements pour ne pas trop me blesser pendant le parcours, puis, après mon petit décompte mental, je partais à la course. Je sautai pour m'agripper au mur du sanctuaire afin afin de pouvoir escalader le bâtiment. Je n'eus guère trop de difficulté de me rendre au sommet du monument, puis, remarquant la belle branche d'arbre, je sautai pour la rejoindre et là, mon vrai parcours commençait.

Quelques heures plus tard, j'arrivais proche de la fin de mon défi. Je pouvais remarquer que mes talents d'assassin n'avaient guère baisser en excellence. J'étais toujours aussi rapide et agile que dans le temps et ce, même après le transfert de corps. À croire que les talents faisaient aussi partie de la personnalité des personnes. Enfin bref, j'aurais très bien pus finir mon défi à temps et repartir chez moi, fière, cependant, au moment où je touchais le sol, je sentis une vibration énergétique sous ma délicate main. Curieuse, je baissais la tête pour remarquer que le sol brillait légèrement sous cette petite neige qui couvrait le sol. Bouche bée, je fixais le phénomène d'un regard surprise, avant d'enlever rapidement la neige. Au sol, il y avait une écriture bizarre. Comme si quelqu'un avait ''scellé'' des mots. Malgré que je ne savais point lire, je pouvais entendre les mots dans ma tête. Une voix qui m'était inconnue, mais la voix était monotone et exprimait sous aucun signe de menace.

«Loin du ciel, le gardien te surveillera et quand la tempête arrivera, il apparaîtra. Prononce ses paroles et offres-toi.»

Je sentais aussitôt des paroles vibrer dans ma tête. Des paroles qui ressemblaient à une mélodie. Cette événement, aussi bizarre soit-elle, aurait effrayé quelques uns malheureux qui aurait fuit l'endroit. Néanmoins, cette réaction ne s'appliqua guère pour moi. Étrangement, je voulais expérimenter les dires de... ce mythe, dira-t-on. J'avais l'impression que c'était bénéfique pour moi. Donc, prenant une légère respiration pour me concentrer, je prononçais les mots de cette mélodie en suivant le rythme de celle-ci. Sous ce début de transe, je me déplaçai doucement en bougeant les bras d'une manière fluide et précis. Mes paroles résonnaient dans toute la forêt alors que mon corps s'enveloppait d'énergie qui se déversait au sol, suivant un dessin étrange. Ce dessin avait des similitudes avec le tatouage temporaire de mon bras droit. Était-ce cette personne qui avait créé ce sceau? Était-ce une simple coïncidence? Je n'en savais guère.

Après quelques temps de chant et de danse, je commençai à ressentir la fatigue psychique à travers de tout mon corps. Chaque mouvement était rendu un effort supplémentaire. Je sentais comme des chocs dans chaque membre. Cependant, je ne pouvais point abandonner maintenant. Si j'abandonnais, je ne pourrais atteindre cette force cachée.

Soudainement, alors que je sentais mon énergie se vider peu à peu, une réaction fut enfin. Je vis, devant moi, des anneaux psychiques se former. Des anneaux mauves et qui avaient l'air d'enfermer de l'énergie électrique dedans. Le ciel devint aussitôt sombre, laissant une petite faille lumineuse. Le sol tremblait légèrement, grondant sous la pression psychique, puis, sans crier garde, des éclairs tombèrent dans les anneaux, faisant un léger cratère au sol. Sous cette puissante attaque, j'étais à la fois heureuse de mon exploit et bouche bée de ma capacité. C'était... puissant. Beaucoup trop puissant que je l'aurais imaginé. Raven avait raison. J'étais un phénomène rare et j'attirais la convoitise des gens. D'ailleurs, en parlant de personne, je sentais une présence qui m'observait, mais je ne prêtait guère attention si je connaissais son aura ou non. Je lançai aveuglement une mini Ball'Ombre vers la personne pour qu'elle sorte de sa cachette. Qui venait perturber mon entraînement?

HRP:
 
avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Mar 5 Avr - 16:44


--------------------------------------------------------------------

Quand tu veux être plus pété que la badass du forum entier
Rencontre en forêt

Rien ne s’était encore passé aujourd’hui, vous imaginez depuis le temps ? Se réveiller sans migraine, avoir dormi assez, ne pas avoir reçu d’appel du taf pour une mauvaise nouvelle quelconque, pas de problème en particulier ; je n’y croyais pas moi-même en me réveillant ce matin mais c’était un fait, il ne s’était absolument rien passé de la journée, si on oubliait bien une petite chose en particulier :

Arrête tes conneries, t’es chiant Chi.

Le spectre poussa un petit cri mécontent en me voyant l’éloigner d’un coup de main de moi ; pour une fois que c’était calme, il fallait que lui soit agité pour une raison que j’ignore, je sais que généralement quand il est ainsi c’est que quelque chose va finir par arriver mais je dois avouer que je n’avais pas envie de me préoccuper de ce qu’il pouvait arriver aujourd’hui, je profitais un peu de ce calme pour lire tout en écoutant très distraitement ce qu’il se disait à la télévision jusqu’à ce que j’en eu marre d’entendre le spectre geindre à côté de moi ; je ne me retenais pas à lui lancer un regard noir et à pousser un soupir agacé à son encontre avant de lâcher mon livre et me préparer à sortir, je plantais le Skelénox à la maison et disparu dans la rue avec Kieran à ma suite.

Quelques semaines s’étaient passées depuis que j’étais passé au repaire du Cornèbre pour récupérer le Terhal du gamin, Léo ; le temps avait bien changé déjà, le froid avait remplacé la chaleur et de ce fait je pense que je regretterais assez vite de ne pas avoir prit mon écharpe avec moi, à vrai dire, je pensais tellement à plein de choses différentes que seul la sensation du vent froid mordant ma peau me disait que j’allais finir malade. M’enfin bref, je marchais silencieusement dans les rues de la ville avec Kieran perché sur mes épaules à me demander qu’est ce qu’on pourrait essayer de faire pour ce repaire qui étais bien la grosse base du trafic en tout genre de l’île ; à force de chercher j’avais fini par trouvé le nid de serpent oui, mais admettons qu'il soit en lien directe avec la team rocket, par rapport à l’organisation complète, ce repaire n’était pas grand-chose, un moyen de faire entrer de l’argent comme d’autres ; il y en avait d’autre des endroits de ce genre et ce partout dans le monde, ça doit se recréer aussi rapidement que ça se détruit, j’étais juste tombé sur le bon fil de la toile d’araignée qu’on essayait de tuer depuis quelques temps ; allez savoir, à force de suivre ce bout on allait peut-être finir par tomber sur une autre toile, plus grosse qui nous permettrait peut-être de mettre à mal la team rocket dans le futur, si ces deux choses étaient belles et biens liées, parce qu'évidemment, il n'y a pas que les rockets qui font du trafic.

Ouai, je suis peut-être un peu trop optimiste étant donné que cette organisation passe son temps à renaître de ses cendres mais bon, un point d’encrage pour eux ou pour toute autre groupe criminel en moins c’est mieux que rien ; on y allait lentement mais surement comme on dit.

J’arrêtais bien vite de penser à tout ça quand mon chemin croisa celui d’Aeterna près de la forêt, c’est vrai que la Feunard avait tendance à ne pas être H24 à mes côtés et qu’elle passait une bonne partie de son temps à gambader sur l’île comme n’importe quel pokémon sauvage, ce n’était pas la seule à faire cela dans mon équipe d’ailleurs, Ignis, Zaira et Kieran aimaient bien partir de temps en temps quelques heures avant de revenir le soir ce qui faisait que je ne pouvais pas toujours compter sur eux en mission. Elle se joignit donc au Zorua et à moi-même pour continuer de marcher en forêt et faire une pseudo ronde pour vérifier qu’il ne s’y passait pas quelque chose d’anormal, mais toujours rien, ici aussi c’était le calme plat. Jusqu’à ce qu’un truc pas très naturel se passe non loin de là, je ne sais pas trop comment je pouvais décrire cela mais il est évident que ce n’était pas très discret, bruyant, lumineux et tout ce qu’on veut d’autres, je me suis dit en premier lieux qu’il s’agissait d’un danger avant tout, ouai, clairement. En me déplaçant parmi les arbres de la forêt je pouvais voir de temps à autre des pokémons fuir la direction dans laquelle j’allais, ce qui me faisait me poser de plus en plus de questions. Je me dirigeais avec mes deux pokémons en direction de ce vacarme avant de m’arrêter une fois que j’eu une vision assez bonne de l’endroit ; il y avait quelqu’un, ou quelque chose qui se tenait là et qui s’entrainait ? Un pokémon ? J’observais la scène attentivement parmi les branches d’arbres tandis qu’Aeterna et Kieran étaient au sol dans les fourrés et prêts à agir s’il se passait la moindre chose ; l’attaque avait été puissante, je ne pouvais pas dire autre chose puisqu’un cratère trouait le sol devant la pokémon que je cru reconnaitre après une minutieuse observation, l’hésitation pris place après avoir eu l’irrésistible envie de m’en occuper moi-même ; il fallait réfléchir et être sur de ce que je pensais.

Je ne tarderais pas à avoir la réponse de toute manière, le pokémon en question sembla me remarquer et m’attaqua, pas méchamment, juste pour me faire sortir de ma cachette pas très originale ; j’esquivais la petite ball’ombre qui m’étais destiné et sautais de ma branche pour atterrir sur le sol, parfaitement visible, je ne perdis pas plus de temps pour m’avancer vers la silhouette cachée sous un manteau noir après avoir demandé à Aeterna de rester tranquille, l’attaquer en retour lui avait traversé l’esprit j’en étais sur mais si on pouvais éviter un meurtre pour rien ce serait mieux. Je m’approchais donc de la Gardevoir avec mes deux renards avant de pleinement la reconnaitre ; son regard particulier ne pouvait pas me tromper. Je m’adressais à elle assez rapidement, comblant les derniers mètres qui nous séparaient :

Tu as l’air d’aller beaucoup mieux depuis la dernière fois, Hikari.


--------------------------------------------------------------------
Azayim

_________________
.
#003366


Dernière édition par Allan Walter le Jeu 14 Avr - 18:58, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Jeu 14 Avr - 17:05

Ma Ball'Ombre fut esquivée par l'inconnu et heurta l'arbre derrière ce dernier. Cependant, au moment que j'entendais le ''Boom'' de ma capacité, je vis le stalker atterrir sur le sol. Quoi? Mais.. mais c'est Allan? Il se leva pour se redresser, accompagné de ses deux renards, soit Zorua et Ninetales. Pour ma part, mes yeux uniques se rondirent et mes joues prirent un teint de plus en plus rouge tandis que ma bouche s'entrouvrait légèrement. J'étais surprise de le voir ici, en ces lieux isolés. Peut-être que j'avais alarmé le jeune homme ou encore, aimait-il aller dans ce genre d'endroit pour être tranquille et ce fut simplement le hasard du destin? En tout cas, peu importe la raison, le résultat restait le même. Je ne m'attendais point à le voir ici, en cette période froide. D'ailleurs, en parlant de l'homme aux yeux sombres, celui-ci se rapprocha de moi et m'avoua que j'avais l'air beaucoup mieux et ce, depuis la dernière fois que nous nous sommes croisés. Je resta là, à le fixer, bouche bée de le voir devant moi. Je laissais passer des sons entre mes lèvres, démontrant que mon cerveau avait bugué sous sa présence, puis, après quelques secondes, je secouai ma tête pour revenir à moi.

-Allan!? Je.. je m'attendais pas de te voir ici euhm.. qu'est-ce que tu fais dans le coin? Et euh... oui, oui je me sens beaucoup mieux depuis ta visite à l'hôpital. Merci encore pour t'être déplacé pour venir me voir.

Je laissai un sourire se glissé entre mes lèvres, suivit d'un petit rire timide. Évidemment, j'étais heureuse de le voir ici, mais je ne savais point comment il allait réagir au changement. Non, peut-être il n'allait guère me capturer, mais peut-être n'allait-il pas digérer ce changement si subite? Peut-être allait-il m'abandonner après avoir vu ma nouvelle forme? Mes idées étaient un peu embrouillées, pourtant, je savais que je ne pouvais garder ce secret longtemps. De plus, j'avais vraiment besoin de quelqu'un pour aider à ma progression de ma quête.

D'ailleurs, en parlant de quête, cela me fit rappeler que je devais lui annoncer la nouvelle, soit les informations à propos de mon but ultime. D'un coup, je fixai le monsieur à nouveau, les yeux illuminés et je lui avoua la nouvelle avec toujours ce petit sourire au visage.

-J'ai reçu des bonnes nouvelles concernant ma quête, mais je n'ais pas encore assez d'information pour passer à l'action. Il y a quelqu'un.. enfin, plus quelque chose qui a besoin de mon aide, mais je ne sais guère où il se trouve. T'aurais des certaines informations à propos des Gardiens des Voeux?

J'avais une grande impression que le dresseur n'avait point les informations que je cherchais en sa disposition, mais j'essayai tout de même de retirer un maximum d'informations pour pouvoir avancer et retrouver cette personne en détresse. Cependant, je sentais que je devais aussi m'entraîner pour acquérir plus de savoir et de maîtrise de soi. J'essayai, vraiment fort. Pourtant, j'avais l'impression que mes efforts étaient inutiles. Il me manquait un adversaire pour prévoir la longueur de mes attaques, le niveau de mana consommer, la puissance de la capacité, la vitesse du casting et l'anticipation des coups. Je devais trouver un adversaire qui n'essayerait point de me capturer à la moindre occasion, mais qui? Qui remplissait cette condition?

**... Mais oui!**

Je levai à nouveau ma tête vers le jeune Walter, les yeux illuminés par mon idée. Oui, je voulais qu'il soit mon adversaire de combat. Peut-être pourra-t-il m'aider à maîtriser mieux ma psy.

-Dis Allan.. J'ai besoin de m'entraîner pour mieux maîtriser mes capacités. Est-ce que tu voudrais faire un combat contre moi?


J'attendis ensuite sa réponse et je sautai de joie quand elle fut positive, tapant instinctivement dans mes mains. Enfin, un premier duel à la loyale! J'était vraiment contente qu'il aille accepté. Maintenant, alors que je le laissais choisir son pokémon, c'était à mon tour d'agir. Vu que je n'avais presque plus de mana et ce, à cause de ma nouvelle capacité, je devais me recharger. Donc, faisant signe une seconde au dresseur à chevelure sombre, j'enlevai immédiatement mon manteau qui cachait mon corps semi-féminin. Ensuite, je levai mon bras vers le ciel, les yeux brillants et me cristallisant sur le coup. Je sentais aussitôt la mana revenir en moi. Après quelques secondes, un rayon lumineux tomba sur le tombeau de cristal alors que je survolai en tourbillonnant dans les airs et ce, d'une manière gracieuse. J'atterri ensuite au sol, attendant que mon adversaire commence le combat.

HRP:
 
avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Sam 16 Avr - 19:42


------------------------------------------------------------------------------

Badass
Pokémon contre Semi-Pokémon

Je remarquais que la Gardevoir semblait surprise de ma présence dans le coin, elle me regardait comme si elle avait vu un fantôme et mit quelques secondes à me répondre le temps de trouver ses mots :

Allan!? Je.. je m'attendais pas de te voir ici euhm.. qu'est-ce que tu fais dans le coin? Et euh... oui, oui je me sens beaucoup mieux depuis ta visite à l'hôpital. Merci encore pour t'être déplacé pour venir me voir.

A mon approche, ce fut à moi d’aborder une expression un peu surprise, je remarquais que le visage de la Gardevoir avait changé et que ses traits se faisaient plus… humain ; je ne pu m’empêcher de me poser quelques questions sur ce changement physique, après tout, elle était un cas de curiosité et un cas à part dans ce monde. J’essayais de garder une expression neutre mais elle put remarquer à loisir que j’étais un peu interloqué par ce changement, j’aurais bien cherché à avoir des informations mais la dernière fois elle avait été mystérieuse quand à la personne qu’elle devait rencontrer, j’imagine que les deux choses étaient liées du coup et que du coup je n’aurais surement pas le droit à des explications claires, mais passons ; je répondais à sa question en haussant des épaules :

Simple balade en forêt, puis j’ai vu cette attaque bizarre alors j’ai décidé de venir voir ce qu’il se passait quand je t’ai vu t’entrainer apparemment, tu connais la suite.

Je continuais de l’observer calmement tout en écoutant ce qu’elle me disait, de son côté, les choses semblaient aller bien, elle avait eu de bonnes nouvelles comme elle le disait ; je me mis un peu à réfléchir quand elle évoqua les gardiens des vœux et me demanda si j’avais des informations sur eux. Le nom ne me disait pas grand-chose, je dois dire aussi que j’avais plus le nez plongé dans des œuvres littéraires que dans des manuels d’histoire ou de je ne sais quoi, mais je crois que j’avais une piste pour elle :

Ça à peut-être un lien avec Jirachi ? C’est un pokémon légendaire qui serait capable d’exaucer les vœux des gens, malheureusement je ne sais rien d’autre à son sujet, ça ne m’intéresse pas beaucoup.

Il y avait beaucoup plus passionnant que la vie d’un pokémon, légendaire ou pas. Oui, je ne suis pas un fanatique d’histoire, je m’étais bien permit de réapprendre un peu après mon accident pour éviter d’être un coquille qui ne savait absolument rien mais ça avait été chiant et pas très utile puisque ce que je cherchais, c’était ma mémoire et ce n’était pas en réapprenant des choses qu’elle serait revenue, la preuve, les rares images dont j’avais réussit à me souvenir étaient revenues dans ma tête lors de moments plutôt banales.

Dis Allan.. J'ai besoin de m'entraîner pour mieux maîtriser mes capacités. Est-ce que tu voudrais faire un combat contre moi ?

Que… Quoi ? Perdu dans ma réflexion je n’avais pas vraiment écouté ce qu’Hikari venait de me dire, petit regard circulaire autour de moi vers mes pokémons, je remis vite les éléments à leur place dans ma tête ; un combat contre moi ? Euh, oui pourquoi pas, c’était un peu soudain comme demande ; j’acceptais un peu sans réfléchir avant de me dire que je n’avais pas mon équipe avec moi, mon regard passa plusieurs fois sur les deux renards qui m’accompagnaient, Kieran ne semblait pas très enthousiasmé à l’idée de se battre, après tout, il ne pouvait pas faire grand-chose face à Hikari qui avait bien changé et qui semblait plus puissante que jamais ; l’attaque qu’elle avait lancé auparavant le montrait bien. Pour Aeterna, eh bien au premier abord elle semblait s’en ficher un peu, elle considérait la chose dans sa tête mais ne tarda pas à se lever et à s’étirer avant de lancer un petit regard défiant à la Gardevoir ; ce serait elle qui combattrait donc.

J’allais dire à Hikari qui allait se battre quand je la vis retirer son manteau et dévoiler son corps, cette fois, je ne pu cacher mon étonnement ; elle avait entièrement changé physiquement, si à l’hôpital elle avait parfaitement le corps d’un Gardevoir normal, aujourd’hui, son corps présentait des formes féminines ; on ne pouvait vraiment plus dire qu’elle était un pokémon, je ne sais même pas comment on pouvait présentement la qualifier. Mon regard accrocha ses formes et une nouvelle fois je cherchais tous les changements que son corps avait subit par je ne sais quel moyen mystérieux, j’étais un peu perdu, c’était perturbant de la voir ainsi, mais il fallait que je m’habitue j’imagine ; cette forme ne devait pas être une chose comme une méga-évolution qui était temporaire. Continuant de dévisager la semi-pokémon, je fus ramené à la réalité par Kieran qui vint se poser sur moi sous une forme de Roucool avant de reprendre sa forme normale, je donnais une gratouille au renard sombre tout en lui lançant un regard avant de voir que le combat allait commencer ; il fallait que je me concentre un peu maintenant.

Le soleil se mit à briller plus fort quand la Feunard se mit en position d’attaque, son talent sécheresse allait permettre à l’étoile de chauffer un peu plus ; je ne regretterais pas mon écharpe comme ça. Bref. Hikari semblait attendre que je lance le premier mouvement, alors je ne me fis pas prier pour le faire, ou plutôt, je laissais Aeterna choisir, la Feunard avait l’habitude de se battre et d’agir seule ; il valait peut-être mieux que je la laisse décider pour commencer. La type feu commença par user de mimi-queue pour baisser la défense de son adversaire et une fois cela fait, elle entama les hostilités en s’élançant en direction de la Gardevoir en usant à la fois de vive-attaque pour aller plus vite et de feinte pour être sur de toucher la semi-humaine ; elle termina son assaut avec canicule avant de reprendre une distance un minimum respectable, la Feunard était en forme et enchainait bien ses mouvements, je finis alors par poser mon regard sur Hikari pour voir comment elle allait contre attaquer.


------------------------------------------------------------------------------
Azayim

_________________
.
#003366
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Lun 25 Avr - 18:16

Alors que je m'étais finalement dévoilée, je pouvais remarquer le grand étonnement d'Allan. Il était sûrement surpris de me voir sous cette forme. C'était une réaction normale de sa part, selon moi. Aucun Gardevoir dans le monde avait ce genre de caractéristique physique, même ceux et celles qu'on trouvait ''mystiquement sublimes''. D'ailleurs, pour moi aussi, ce changement fut un choc. Je ne m'attendais guère à recevoir un tel cadeau de la part de... Jirachi? Oui, cette information venait du Ranger qui avait l'air d'avoir trouvé une information pertinente. Malgré que je ne connaissais guère ce pokémon légendaire, j'avais cette impression que ce Jirachi était relié à ma quête. Je ne sais point pourquoi que j'avais ce ressentie. Était-ce ce pokémon qui répondait aux informations? Était-ce seulement une étincelle d'espoir qui essayait de me rouler, encore une fois? Je ne pouvais guère savoir ce qu'était la vérité et cela m'était très étrange de ressentir ce sentiment de ''déjà vu''.

Bref, alors que j'attendais que mon adversaire ouvre le bal, l'homme aux cheveux sombres ne prit guère trop de temps à comprendre que je lui offrais le premier mouvement. Cependant, je fus légèrement surpris de voir qu'il laissait sa Feunard combattre elle-même, sans lui donner une ordre. Était-ce de cette manière que la génération de demain combattra? Je ne pus m'empêcher de sourire faiblement sur cette pensée et je me disais que les humains évoluaient eux aussi et ce, pour le mieux. Oui, y'aura toujours des moutons noires dans le lot, néanmoins, je serais là pour les anéantir. Je les traquerais jusqu'à mon dernier souffle pour que la génération future aille un monde meilleur et en paix. Je deviendrais le pilier de cette île, s'il le faut.

Sans trop attendre, la Feunard déploya ses queues, laissant une forme ronde et griffus se dessiner. Malgré que ce n'était point une attaque pour me blesser, je me sentais harpée par cette merveille, ce qui me fit baisser ma garde. Donc, voyant cette avantage, le renard à neuf queues commença sa course vers moi pour me foncer dessus. Par réflexe, j'essayai de me décaler rapidement vers ma droite, mais, rusée comme un renard, elle avait prévu le coup et me suivit d'une feinte extraordinaire. Je fus touchée sur ma côte droit, mais, heureusement pour moi, ma résistance naturelle c'était améliorée. La blessure ne furent guère de grande importance. Pourtant, cela m'agaçait un peu de sentir ce léger pincement au niveau des côte et j'étais prête maintenant à reprendre l'avantage. Donc, me redressant, je me concentrai pour charger ma mana. Je ressentie rapidement ma puissance s'augmenter et mes sens se réveiller, avant que je puisse ,à nouvelle fois, dans ma réserve de mana pour activer lentement ma capacité. Aussitôt que je sentais l'aura d'une capacité de de feu me foncer dessus, je décalai sur le côté gauche. J'avais fais un énorme saut pour esquiver cette attaque.

Maintenant que j'avais esquivé comme une incroyable acrobate, c'était à mon tour de jouer mes cartes. Donc, sans trop perdre de temps, je rejoignis mes mains ensembles, puis, un Halo lumineux se créa autour de mon corps. Ensuite, quand je sentis ma capacité à bloc, je me téléportai derrière la feunard d'Allan, tout en étant proche d'elle, et j'activai ma capacité.

-Fairy Circle!

Soudain, un design lumineux se dessina sous nos pieds. Deux petites fées psychiques tournoyèrent autour de moi et attaquait quiconque qui était proche de moi. Pour ma part, je pouvais ressentir que mon énergie vitale revenait et que les petites blessures se fermaient au fur et à mesure que l'aura touchait ma peau. Après quelques secondes, la capacité (ma foie, très étrange) se dissipa et je me mettais en mode défensif pour parer un coup au besoin.

HRP:
 
avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Sam 30 Avr - 14:38


-------------------------------------------------------------------

Badass
Intervention utile ?

Je sentais que ce combat allait s’avérer être plus compliqué que prévu, continuant de fixer les deux combattantes, je ne pu m’empêcher de plisser les yeux en voyant Hikari esquiver l’attaque canicule d’un bond qui ne semblait pas naturel avant de se concentrer pour préparer une attaque que je ne reconnu pas. Ma mauvaise intuition était fondée, si je ne reconnaissais pas les attaques de la Gardevoir, il en était de même pour Aeterna.

Méfie-toi

Je ne pouvais penser que cela en voyant l’aura entourer la chromatique ; cela ressemblait à plénitude, bon augmenter ses stats n’avait rien de bizarre en soit, Aeterna avait fait de même en augmentant sa vitesse juste avant avec la vive attaque, mais cela s’annonçait plus compliqué que ça, puisque je mettais du temps avant de reconnaitre un petit élément qui pouvait me donner un indice sur l’attaque que la Gardevoir allait utiliser. Je sentais le stress monter en moi ; je n’avais pas l’habitude de me battre comme ça et je dois dire que ça ne me plaisait pas trop, après tout, c’était totalement différent d’un combat en mission ou tout se mêlait ; la, à être en spectateur, il me manquait la certaine coordination que je pouvais avoir avec mon équipe en mission. Chacun bossait seul dans un coin et si un problème arrivait, les rôles entre les pokémons changeaient naturellement ou presque ; un nom crié, un geste lancé et les choses bougeaient d’elles-mêmes sans qu’il y ait besoin de plus de détails. Ici, c’était différent, j’allais devoir oser me permettre de diriger faits et gestes de la Feunard qui n’avait pas plus l’habitude que moi de faire ça. Oui, je prônais une certaine indépendance chez chacun de mes pokémons, après tout je ne pouvais pas tout le temps être derrière tout le monde à les surveiller ; ils devaient pouvoir se débrouiller seuls, prendre les bonnes décisions et agir en conséquences des agissements d’un autre, ennemi ou allié. Ils devaient rester sauvages au fond d’eux, libres mais raisonnés ; Aeterna avait tous ses points, malgré son caractère trempé et le fait qu’elle n’aime pas recevoir d’ordres, elle utilisait bien sa tête à ma différence.

Le regard perdu dans le combat, Hikari s’était téléportée derrière Aeterna pour l’attaquer ; la Feunard s’était retrouvée à devoir s’occuper de deux fées psychique qui l’attaquèrent, la renarde s’occupa de ces deux petites choses avec plumo-queue et s’en débarrassa en quelques coups. Au même moment, Hikari semblait se soigner encore une fois et Aeterna se décida de profiter de cette occasion pour attaquer à nouveau avec représailles. C’est à ce moment là que je me décidais d’agir, de me réveiller et de me décider à combler la distance que j’avais précédemment prise par rapport au combat ; j’avais agit par instinct et Arceus savait que mon instinct se trompait rarement : il fallait garder de la distance avec la Gardevoir et cette aura qui l’entourait, il fallait rester méfiant à propose de chaque geste qu’elle faisait, tout s’avérait dangereux autour d’elle.

Aeterna reste éloignée !

Je n’avais pas vraiment réfléchi en interpellant la Feunard qui avait presque fini de charger son attaque, un bond et elle attaquait. Sur le coup, personne ne s’attendait à ce que je me fasse entendre, même moi je me surprenais un peu, mais je ne pouvais pas vraiment faire autrement pour me rendre un minimum utile ; Aeterna, déconcentrée s’arrêta dans son action pour me lancer un regard un peu surpris, ne comprenant pas trop ce qui me prenait d’un coup, mais elle se reprit bien vite en se concentrant à nouveau sur Hikari qui avait eu le temps de se mettre en position défensive. Oui maintenant que je venais de briser ce combat en intervenant, il fallait pouvoir se relancer dedans. Voyons voir…

Aeterna se replongea dans le combat sans attendre que je donne un ordre, néanmoins, il me semblait qu’elle allait chercher à être attentive à ce que je pourrais lui demander dans le futur, mais c’était sur qu’elle n’écouterait pas tout. Je me concentrais à nouveau après cette intervention pour observer la Feunard utiliser onde folie avant de lancer plusieurs éco-sphère en direction d’Hikari ; ouai, la rendre confuse pourrait s’avérer utile pour un ou deux tours, mais encore fallait-il savoir si l’attaque l’avait touché ou non.


Spoiler:
 

-------------------------------------------------------------------
Azayim

_________________
.
#003366
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Jeu 12 Mai - 21:37

Je fixais la Ninetales à changer sur moi, après avoir occuper de mon attaque précédente. Mmmh.. je ne pensais point que ma variante pouvait être touchée, vu que c'est une capacité à partir de mon énergie spirituelle. Boarf, comme on dit souvent: on en apprend à chaque jour. Du coup, je pouvais noter les possibilités et les potentielles de mes capacités pour mieux les utiliser. Car oui, j'avais peut-être l'allure d'une personne qui connaissait ses limites, pourtant, ce n'était pas le cas. Il avait beaucoup de trucs que j'ignorais sur moi-même et que je vais apprendre jour pour jour. J'avais seulement le feeling de la globalité des techniques. Enfin bref, voyant la renarde foncée sur moi, je laissai un petit sourire sur le coin de mes lèvres, puis, je me penchai au sol en y déposant ma main, prête à bondir.

Soudain, j'entendis Allan alarmé son pokémon de type feu. Il sentait sûrement que j'étais rendue dangereuse au corps à corps. La renarde, elle, s'arrêta dans sa route, surprise par les dires de son dresseur. En la voyant réagir, elle n'était point du genre à recevoir des ordres à tout bout champ et agissait surtout par son instinct. C'était intéressant de la voir réagir ainsi, vu que je pouvais démystifier qu'elle n'était point habituer à recevoir des ordres de son dresseur. Je pouvais utiliser son indépendance, leur manque de communication et leur symbiose absente à mon avantage.

Donc, je me redressais, en m'étirant légèrement mes membres. Puis, je remarquai que la renarde à neuf queues reprit l'âme de combattre et envoya soudainement une onde sur moi. Je restai là, me prenant l'attaque de plein fouet. Je vis certaines images étranges passer rapidement dans mes pensés, mais je les chassais aussitôt, avant d'afficher un sourire satisfait sur mon visage. Et non, ce n'était guère de cette façon que mon adversaire pourra gagner.

Ensuite, la renarde de feu m'envoya une sphère d'énergie. Je me concentrai à nouveau, voulant former une sphère noire entre le creux de mes mains que j'avais reliées vers ma poitrine. La boule se forma, puis, sentant la capacité adverse était tout prêt de moi, j'ouvris subitement mes yeux qui étaient lumineux et j'écartai brusquement mes bras de chaque côté de mon corps. Sous cette acte, l'énergie de la boule se divisa en deux et explosa pour former un gros cercle d'énergie qui repoussait ce qui avait autour de moi. La boule énergétique toucha le bouclier et fut enveloppée par une aura noire, avant de retourner vers son lanceur, d'une vitesse légèrement supérieure à celle de tout à l'heure. Par la suite, je me téléportai derrière l'animal de feu et j'esquivai ce qui m'était destiné à me toucher. Je pus aussitôt utiliser le Witch Time. Le temps se ralentie soudainement, mais je restais dans la vitesse naturelle du combat. Cependant, mes adversaires devaient surement me voir d'une vitesse hallucinante. Trop vite pour percevoir une image fixe.

Donc, sans trop perdre de temps, je donnais de violents coup de poings au feunard, l'emmenant dans les airs, puis, je maintenais un champ de force qui paralysait celle-ci. Je posai mes pieds sur le sol et, alors que le temps reprit son état normal à nouveau, je matérialisais une gigantesque lance énergétique de ma main gauche et la lança sur le pokémon poilu. Espérons que cette capacité ne soit point trop violente pour la pauvre renarde.

Capacités utilisées:
 
avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Sam 21 Mai - 16:51


-------------------------------------------------------------------

Badass
Dégâts, douleur et fin précipitée

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette offensive avait absolument servit à rien ; l’onde folie avait raté, ou très peu affecté Hikari et l’éco-sphère avait été absorbée dans une attaque avant d’être relancée en direction d’Aeterna. Bon, tout n’était pas aussi catastrophique que ce qu’on pouvait penser ; à force d’observer, j’arrivais à un peu comprendre les attaques de la Gardevoir ainsi que leur type, il ne restait plus qu’à trouver le moyen de contrer ça, ce qui ne devait pas être trop compliqué puisque la Gardevoir avait une manière de combattre simple. Contrer les attaques qui lui étaient lancées avant de se téléporter et d’attaquer en retour, on avait de quoi s’amuser à trouver une parade aux attaques outre l’esquive et le contre ; la téléportation ne serait pas un problème important à gérer,  il fallait juste trouver le bon timing pour s’en occuper.

Commençons par le commencement : la contre attaque de l’éco-sphère de la Feunard. Au vu de l’attaque qu’avait préparé Hikari au même moment pour contrer, j’en étais immédiatement venu à penser à ball’ombre, ou quelque chose qui y ressemblait bien évidemment. La boule ténébreuse qu’Hikari avait crée finit par se dédoubler avant de laisser apparaitre un cercle d’énergie, un… bouclier ? Quelque chose du genre oui, l’éco-sphère toucha cette protection et fut entouré d’une aura noire avant d’être renvoyé en direction d’Aeterna qui l’esquiva d’un bond agile. Il ne fallait plus perdre de temps !

Bloque là !

Le coup était prévu et arriva sans problèmes ; la Gardevoir aux traits humains se téléporta une nouvelle fois derrière la Feunard pour l’attaquer mais la renarde fut plus rapide d’une demi-seconde grâce à son anticipation, elle bloqua téléport avec entrave et encaissa les attaques d’Hikari, faute de pouvoir en placer une autre correctement à ce moment là. Une atmosphère étrange se mit à planer sur le terrain de combat au même moment ou Aeterna entrava la téléportation d’Hikari ; qu’est ce qu’il se passait encore… Je plissais les yeux et mit un moment à comprendre pourquoi la type feu prenait son temps à attaquer, elle tenta d’utiliser représailles pour profiter de la proximité de la Gardevoir pour lui mettre un coup physique, mais l’ex-humaine esquiva, elle était devenu beaucoup plus rapide non ? On ne la voyait que brièvement autour de son adversaire qui avait perdu de sa vitesse ; profitant de ce moment un peu déstabilisant, elle ne perdit pas de plus de temps pour frapper la Feunard. Encaisse. C’est tout ce que tu peux faire dans ta position.

Le stress me parcourra en voyant la suite du traitement qu’Hikari donnait à Aeterna ; je réfléchissais, mais rien ne me venait en tête ; non à part se mettre en boule et bander ses muscles pour encaisser, on ne pouvait pas faire grand-chose dans  ce cas, maintenu dans les airs par un champ de force puissant, la Feunard était paralysée et ne pouvait pas faire un seul mouvement ; Hikari prépara une nouvelle attaque, une  lance se matérialisa dans sa main et elle la lança en direction, ça allait faire mal. Dans l’impossibilité d’esquiver, la type feu se pris l’attaque dans le flanc avant de s’écraser au sol dans un nuage de poussière. Je regardais la scène sans pouvoir dire un mot ou bouger ne serais-ce qu’un membre ; la puissance d’Hikari faisait vraiment peur, la on pouvait vraiment dire qu’on faisait face à une difficulté.

Allez savoir pourquoi, je commençais à avoir une sérieuse migraine à force de réfléchir à ce combat ; je m’y perdais un peu trop, ça finirait mal. Je portais une main à ma tête avant de me masser une tempe, j’avais l’impression de voir par flash des scènes de mon passé se mêler à celle qui se déroulait actuellement sous mes yeux. Une grosse difficulté qu’il fallait gérer seul, je soufflais avant de plisser les yeux en direction de la Gardevoir ; j’étais un peu trop buté pour m’arrêter là. Ce combat n’était pas terminé, on était mal en point mais pas mort.

Aeterna, relève-toi.

J’avais prononcé ces mots d’une voix plate, sans émotions, ce qui dénotait bien de mon comportement précédent. Un simple encouragement ou quelque chose qui y ressemblait, une question sous entendue pour savoir si tout allait bien… Cela semblait suffire à la Feunard qui donna un signe de vie ; elle remua quelques une de ses queues un instant avant de se redresser lentement, elle reprenait ses esprits, doucement, la chute l’avait un peu assommé. Tremblant un peu à cause de la douleur, on pouvait voir que son pelage était tâché de rouge par endroits, là ou la lance l’avait touché notamment ; elle mit quelques secondes à se mettre debout et à se stabiliser sur ses quatre membres avant de se secouer, apparemment l’attaque de type fée ne lui a pas fait autant de dégâts que je le pensais, la renarde de type feu avait bien perdu de l’énergie, mais elle avait encore de quoi se relever et attaquer, peut-être ? La Feunard me lança un regard qui se voulait toujours sérieux qu’au début du combat. Dans une autre situation elle aurait surement déjà plié bagage et abandonné, mais il ne s’agissait que d’un combat d’entrainement, pas d’un règlement de compte. On pouvait gérer ça dans les deux cas.

Un regard en direction du soleil qui chauffait toujours grâce au talent de la Feunard et le combat reprit ; Hikari commençait à se diriger dans la direction de la renarde d’un pas plutôt décidé, il fallait la piéger.

Disperse des feu-follets un peu partout sur le terrain.

Et dès que tu peux, créer une barrière.

La type feu s’exécuta prestement, de petites flammèches bleues apparurent sur le terrain en différents endroits, la Feunard elle, n’avait pas bougé d’un poil contrairement à la Gardevoir qui continuait d’avancer en sa direction pour mettre fin au combat ; la température de son corps augmentait, je pouvais le sentir, les flammes qui en sortiront seront dévastatrices. L’animal grognait à l’approche de son adversaire, le piège devait fonctionner pour le mettre KO. Un silence pesant régnait sur le terrain, il n’y avait pas une once de vent, la part de sérieux qu’on venait de prendre était dérangeante, mais c’était pour notre bien ; au fur et à mesure que la Gardevoir approchait, Aeterna reliait des feux-follets entre eux pour créer une basse barrière de flamme, peu dangereuses pour le moment ; se croisant et s’entrecroisant, ces petits murs de flammes réduisaient la taille du terrain de manière notable, c’était idéal pour bloquer plusieurs adversaires, mais cela pouvait bien en bloquer un qui était capable de se téléporter. Entrave durait approximativement quatre tour, Hikari serait bientôt capable de pouvoir se mouvoir comme elle le voulait. Il fallait empêcher cela sinon on perdrait.

Aeterna prit la suite des commandes, quand Hikari se trouva être à une dizaine de mètres d’elle, elle lança danseflamme pour l’encercler, son feu brûlait, la Feunard ne se laisserait pas marcher sur les pieds une nouvelle fois ; les flammes des feu-follets grandirent au moment ou les yeux de la type feu s’illuminèrent, elle aussi, elle pouvait faire mal. Ce n’est pourtant pas une tornade de flamme qui fit son apparition mais bien une attaque châtiment, deux grandes flammes violettes se postèrent de chaque côté d’Hikari, elles étaient de la même couleur que les yeux de la Feunard qui avait fait deux pas et s’était repliée sur ses membres en grognant. Il est dit que l’attaque châtiment était une attaque assez violente, encore plus quand l’ennemi avait un problème de statut, une brûlure, un empoisonnement, une paralysie… De notre côté, c’était les flammes qui nous intéressait, avec Sécheresse, le soleil brille et la puissance ou la précision de certaine attaques pouvait se retrouver accrue ; c’est ce qu’Aeterna cherchait, de la puissance dans ses flammes pour tout brûler sur son passage. Elle ne perdit pas de temps à enchainer ses attaques, comme Hikari ne lui avait pas laissé de temps un peu plus tôt pour se téléporter et la frapper ; le châtiment se termina et gorgeant sa bouche de flammes, la type feu lança déflagration en direction de l’ex-humaine, une puissance non sous-estimable augmentée par la présence du soleil, ça devait faire mal, mais la Feunard n’avait pas terminé ; cette attaque pouvait toujours s’avérer coriace face à un adversaire de taille, je parle bien sur de fléau, Aeterna concentra son énergie dans cette attaque qui gagnait en puissance en fonction de l’énergie restante du lanceur ; la Feunard avait pris de gros coups, nul doute que la puissance de son fléau serait augmenté, mais jusqu’ou ?

Je ne pu me poser la question, ni voir l'attaque normal être effectuée, ma migraine me vrillait le cerveau au point de laisser une légère plainte échapper mes lèvres, je ne savais plus ou j’étais, ce que je faisais, qui ou quoi m’entourais, j’étais complètement perdu et n’arrivais pas à mettre la main sur la réalité ; je revivais un ancien combat il me semble, je croyais entendre des coups de feu, des cris, de la violence, je n’arrivais pas à tenir le coup. Je m’effondrais au sol, inconscient et par-dessus tout un brouhaha indescriptible, le cri de Kieran m’appelant se fit entendre, totalement paniqué.


-------------------------------------------------------------------
Azayim

_________________
.
#003366
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Lun 18 Juil - 19:12

Je sentais le stress du Ranger quand son pokémon de type feu tomba violemment sur le sol. Je fixais la scène, surprise et nerveuse. Je n'avais point pensé que ma capacité aurait été aussi puissante. Ce n'était aucunement mon intention de la blesser ainsi. Sous le choc, je laissai mon regard tombé sur mes petites mains blanches , les fermant tranquillement. Je cachais réellement un énorme potentiel en moi. Je n'étais plus une Gardevoir normale, malgré que je ne l'avais jamais été, mais bien un pokémon trop puissant pour continuer à marcher tranquillement sur l'île. N'importe quel fou pouvait essayer de prendre contrôle de mes pouvoirs que j'avais hérité. Je soupirai longuement. Oui, j'avais un immense pouvoir en moi qui pouvait aider mes prochains, comme il pouvait être dangereux pour la survie de l'île. En effet, contrôler une telle puissance attirait peut-être la curiosité des malfrats comme la Team Rocket.

Je levai la tête et je remarquai qu'Allan n'était point dans la meilleure de sa forme. Il se tenait la tête, comme si une migraine venait de faire rage et demanda, d'un ton froid, plat et vide d'émotion, à sa feunard de se relever. La stupeur me frappa au visage, choquée par cette scène sous mes yeux. Était-ce moi qui lui avait fait ça? Avais-je été la cause de son mal? Mon corps tremblait subitement, réagissant à ma culpabilité. Non... ça recommençait encore? Pourquoi? Après tous mes efforts, pourquoi mes anciens problèmes venaient me hanter? Je.. je ne veux pas laisser passer cela, cette fois. Je détruirais cette chaîne qui essayait de me garder prisonnière de ce terrible destin. Non, je ne tomberais plus dans tes bras, maintenant, et j'en fais une promesse que tu ne réussiras pas cette fois.

Déterminée, je décidai de préparer une de mes capacités de soin pour pouvoir les soigner, mais, je fus heureusement surprise que la Feunard se redressa et avait toujours la flamme de ce combat. Au moins, mon attaque ne l'avait point mise K.O. Cependant, si j'avais remarqué la situation inquiétante de son dresseur, je ne pouvais en dire autant de la renarde de feu qui était décidée de me faire payer. Alors, essayant d'arrêter le combat, je me concentrai pour pouvoir me téléporter à côté du dresseur. Par contre, la capacité ne marchais point. J'avais oublié que la Ninetales avait réussi à me toucher et, par conséquent, elle avait scellé ma téléportation. Ah.. c'est la merde ça, surtout que le temps de ce scellement était indéterminé. Bon, je n'ais guère le choix, je devais utiliser mes talents en athlétisme pour pouvoir aider le Ranger.

Je soupirai longuement, prenant mon courage à deux mains. Je commençais ma course, déterminée à rejoindre l'homme dans un état inquiétant. Je courrais le plus vite que je pouvais, mais je fus arrêtée par les flammes bleus qui m'entourèrent. Merde. J'étais vraiment coincée par les flammes qui m'entouraient et j'étais dans de beaux draps. Nerveuse, je regardai vite autour de moi pour essayer de trouver un de me protéger de l'attaque. Bon, d'après mes analyse, les arbres autour devraient faire l'affaire.

Sans trop perdre de temps, je fermai les yeux et écartai mes bras de chaque côté de mon corps. La main crispée et une aura qui l'entourait, je me concentrai, puis, je tirait difficilement mes mains vers ma poitrine. Des gouttelettes de sueur apparurent sur le contour de mon délicat visage, montrant mon effort psychique que ça procurait. Les deux arbres, sous la pression de cette puissance psychique, tombèrent sur le terrain de combat, prenant les flammes à ma place. Je sautai immédiat pour aller sur le tronc d'arbre qui prenait feu et me projeter. La plupart des flammèches furent évitées par les arbres qui brûlaient, cependant, d'autres. qui étaient beaucoup plus malines, arrivèrent à me toucher, m'arrachant un léger gémissement d'agonie. La capacité m'avait touché à la jambe droite et à ma côte gauche. Néanmoins, attraper par cette adrénaline, je restai encore debout, comme si je n'avais point été touché, alors que je m'approchai dangereusement de la renarde à neuf queues. Était-ce la fin pour elle? M'avait-elle poussé à bout? Pas du tout.

En effet, quand je fus proche de la pokémon de feu, je sautai en l'air pour l'éviter et attrapa la branche qui pendait au dessus de cette dernière. Sous ma force physique, j'arrivai à me projeter plus loin. Bon, maintenant que j'avais évité la Ninetales, je pouvais m'occuper du jeune Walter qui avait perdu conscience. D'ailleurs, le voyant évanouie sur le sol, j’accélérai le pas avant de me jeter au sol pour le prendre dans mes bras. Voyant son visage sans émotion, je le fixais, paniquée de cette vu, puis, je commençai à lui taper doucement la joue, intensifiant mes coups à chaque fois.

-Hey.. Allan? Allan! Réveilles-toi! dis-je d'une voix tremblante.

Aucune réaction. Ma respiration devint de plus en plus saccadée, prise dans un sentiment de peur et de culpabilité. Je l'appelai plusieurs fois et lui suppliais de se réveiller, mais en vain. Le jeune ténébreux restait toujours inconscient. La panique prit le dessus et mon corps réagissait en conséquence. Mon corps tremblait tandis que mes yeux devinrent plein d'eaux, affichant une mine à la fois confuse et triste. Je me répétais mainte fois mentalement que j'espérais que ce n'était qu'un cauchemar et que je ne voulais point le perdre. Puis, telle la protectrice que j'étais, je serrais le Ranger à chevelure sombre contre moi, le câlinant par l'occasion. Ensuite, j'activais ma capacité Voeu Soin pour le soigné. Mon corps fut aussitôt d'une chaleur douce et apaisante. Cela devait se sentir sur le corps de ce dernier.

-Allan, s'il-te-plaît.. réveilles-toi. J'ai besoin de toi. chuchotais-je, d'une voix toujours aussi tremblante.
avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Mer 3 Aoû - 12:35




Badass
Au milieu de la tempête


Une migraine qui en fait perdre la tête, une chute douloureuse et incontrôlée contre le sol de cet espace transformé en terrain de combat et voilà que je tombais dans un endroit inconnu ou je n’étais maître de rien, ou presque. Le fin fond de ma tête, la ou tout ce que j’avais perdu avait fini par se regrouper en attendant la faille qui les ferait resurgir ; une boite de Pandore vivante et dès à présent éveillée, prête à se manifester, il ne lui avait manqué qu’un pas et je l’avais franchi en acceptant un combat contre Hikari. Je ne pouvais pas savoir d’avance ce que cette action provoquait actuellement en moi, mais maintenant que je me retrouvais face à cette cage ouverte, je regrettais un peu mon choix. C’est toujours quand on sait ce qu’il se passe qu’on a envie de retourner un peu dans le passé pour changer nos actions afin que les choses se passent autrement. Je me trouvais dans ce cas actuellement.

« Si j’avais su, je n’aurais rien tenté qui m’aurait relié à mon passé. »

Je ne ressentais que de la douleur ; la sensation était inexplicable, mais je souffrais de cette mémoire qui se frayait un chemin dans mon cerveau. J’avais l’impression que cela se répercutait dans tout mon être. Pire que l’idée de la douleur que l’on pouvait imaginer avoir lorsque l’on se prenait un trois tonnes sur le corps ou un torrent d’eau ou de flammes sans pouvoir bouger, accroché à un rocher, sans aucun moyen de défense, sans la volonté de faire face ; pire qu’une claque que l’on peut se prendre sans en connaitre la raison, cela faisait mal et je n’avais aucun moyen de me battre face à cela ; j’avais l’impression que chacun de mes os se cassait au fur et à mesure que ma mémoire me revenait avec violence. Ce n’était pas normal, mais je ne pouvais rien faire.

Je devais faire face à mon passé revenu en force par l’accumulation de petites actions ayant privilégié son retour quelque peu inattendu. Je ne voulais pas que ce passé soit le mien, hélas… J’étais quelqu’un qui avait fait beaucoup de conneries et qui en feraient beaucoup d’autres pour le meilleur et pour le pire, j’étais un peu capable de tout après tout. C’était normal que ce soit si sombre, même si je ne voulais pas l’accepter au fur et à mesure des choses qui m’apparaissaient ; mon esprit était dans un chaos sans nom.

---

Ma dix-septième année de vie, ou l’année sombre comme je l’appelais avant mon accident qui me fit perdre la mémoire. Une année de merde sous tous les points comme le nom le laisse penser, à n’en pas douter. Une année ou une certaine multitude d’éléments jouèrent contre ma faveur. Pourquoi cette année particulière me revenait-elle en tête en premier ? Parce que les éléments se liaient entre eux, deux actions passées et présentes en étaient venues à se mélanger et à me faire perdre les pédales, ce qui me fut assez insupportable au point d’en perdre connaissance.

Il s’en était passé des choses cette année là, le nombre incalculables de soirées trop arrosées dans les bars d’Edenia, la cigarette, les enchainements de coups d’un soir, « quelques » problèmes avec la police… Une période ou apparemment j’étais assez sociable pour sortir avec des gens, ou je parlais plus, ou je ne tirais pas autant la tronche que maintenant. C’est fou ce qu’un seul évènement peut faire radicalement changer quelqu’un ; je le remarquais bien maintenant que je me prenais tout un flot de souvenirs en vrac en pleine face. C’était un moment ou je m’amusais beaucoup, mais cela contrebalançait bien les fois ou mes parents avaient des problèmes et ou je m’en attirais moi-même pour les aider. Le quartier nord de la ville à toujours été un trou à rat, voyant régulièrement passer un sbire de la team rocket voir de la team plasma, sans compter tous les habituels bandits et gens louches qui s’amusaient à emmerder la population du coin ; et parmi cette population, il y avait mes parents et moi et, c’est assez naturel qu’on ne vienne pas leur causer d’ennuis sous peine de devoir payer le double de ma part. On ne touche pas à ce qu’il m’est le plus précieux et ma famille étant bien une des rares choses que je surprotégeais, il fut clair de comprendre que je dû agir pour expliquer par a + b à un groupe d’abruti cette précieuse règle. Et quand on me connaissait, on savait d’avance que le recours à la violence allait être de mise. Je le fus, au point d’avoir quasiment provoqué un incendie et d’être emmené au commissariat, de presque finir en prison, mais cette peine se payait maintenant avec les Persécuteurs. Les connexions se faisaient et tout se liait dans ma tête.

Jour x et heure y de cette année sombre, un lendemain de soirée banale en période de vacances scolaires, retour à la maison avec l’esprit défraichis et complètement ailleurs, la migraine et la fatigue qui pointaient le bout de leur nez après une totale nuit blanche et la première chose que je vis en poussant la porte fut un bordel sans nom entourant mes parents et leur vieil Alakazam, Kairos ; mon réveil fut immédiat en voyant cette scène et après avoir eu quelques détails sur ce qu’il s’était passé, la colère avait prit le dessus sur la raison.

Un groupe d’imbécile s’était amusé à entrer par effraction dans la maison et à tout saccager, sans raisons particulières ; ce n’était pas la première fois que cela arrivait dans le coin, mais le ressenti est toujours différent lorsque l’on est spectateur extérieur des faits et victime de l’incident. Oui, en y réfléchissant, il n’y avait pas de raisons particulières à ce qu’un pseudo-groupe organisé vienne nous causer des ennuis ; mon père ne passait sa vie qu’à son travail, ma mère sortait assez peu, nos pokémons n’étaient pas du genre à créer des problèmes et moi, je passais mes journées à l’Académie. Rien qui n’attire l’attention comme comportement. Alors j’imagine qu’ils ne faisaient que cela pour essayer de terroriser un peu la population ; et comme d’habitude, la police ne faisait pas grand-chose, même après avoir porté de multiples plaintes. Rien ne se passait et c’est dans ces moments la que j’avais tendance à m’occuper moi-même de ces ennuis pour les régler au plus vite, quitte à me mettre dans un pétrin sans pareil, si le reste se terminais de la manière dont je le voulais, je m’en fichais un peu de comment je pouvais finir ; un os casé se répare, mais je n’allais jamais plus loin ; une vie ne se rachète pas.

Je me voyais partir un soir avec mes deux pokémons, sans aucune explications, j’avais emmené l’Arcanin et le Roucoups dans les bas-fonds du quartier nord d’Edenia, la ou j’étais sûr de trouver les cinq types qui causaient des troubles dans le quartier. Plus de leur faire comprendre leur méfait, j’avais eu l’envie de mettre un terme à leur existence, tout simplement. Cette envie devait surement se mêler à d’autres problèmes qui ne me revenaient pas pour être aussi tenace ; mais j’étais venu à bout de ce désir, j’avais coincé ces types dans le feu, bloqué leur chemin, les avait isolés dans des cercles enflammés comme s’ils ne fussent que des scorpions emprisonnés autour de cendres, brûlé leur peau… Khéops avait suivi tous mes ordres, sans se préoccuper de ma propre posture qui s’était voulu assez mauvaise, mais il avait attaqué de front l’homme qui me tenais, j’avais réussit à me défaire de son emprise, mais ce ne fut pas sans se prendre de dégâts, les traces de ce massacre restaient indélébiles sur la peau, bien que je fus plus protégé que l’homme avec mes habits ignifuges. Ce gars mourut de ses brûlures, deux autres avaient perdus la vie sous les coups de mon autre pokémon et les deux derniers avaient survécu. Les flammes de mon Arcanin avaient touchées toute une rue et un incendie avait commencé à se déclarer sur un toit ; j’avais crée un bordel monstre, il est vrai que je n’avais pas réfléchi aux conséquences et dégâts annexes que j’avais pu causer, mais ce n’était pas quelque chose auquel je réfléchissais en général puisque j’utilisais plus mon instinct que mon cerveau, mais que voulez-vous ? J’avais quasiment remplit mon objectif, cela ne m’avait pas semblé être suffisant pour le coup car tous n’étaient pas morts, mais le temps que je passais au poste fut un bon temps pour réexpliquer mon point de vue aux policiers quant à leur métier et quant à l’incident, surtout à l’homme qui se retrouvait-être mon boss aujourd’hui ; faut croire que les prises de têtes entre lui et moi ont toujours été fréquentes.


Mais maintenant était un autre temps, mon équipe de pokémon avait changé, Naerha étant la seule faisant le lien entre le passé et le présent, Aeterna remplaçait Khéops, les autres se créaient une place par eux-mêmes… Et moi, je n’avais changé que dans le caractère, pas dans les agissements.

J’avais présentement l’impression de me prendre un mur, de tomber de haut, encore une fois, après avoir fait une erreur qui allait me changer et me pourrir la vie encore quelques années voir pour le restant de mes jours. J’avais passé un certain temps à Gakuen, à travailler d’arrache pied, ou assez pour quitter l’Académie à 18 ans et voilà que je me retrouvais Persécuteur pour tout ce que j’avais pu commettre, du simple vol au meurtre, de la simple surveillance routinière à l’oubli total de toute une vie entrainant un choc psychologique… Et voilà que cela recommençait avec tous ces souvenirs perdus qui me revenaient en tête pour un court moment.

La tempête faisait rage.

---

Comment accepter tout cela ? Etait-ce seulement possible ? Je me devais d’avancer, c’est ce que je me disais quand mon accident était arrivé ; peut importe ce que j’avais pu faire, il fallait avancer et faire bouger les choses. Mais quoi ? Comment ? Maintenant que j’étais plongé au milieu de ma mémoire perdue et que j’avais la vérité en face, ces convictions s’effaçaient vite.

Bien, j’avais retrouvé le stade ou j’étais totalement perdu à ma sortie de l’hôpital ; perdu et seul, rien ne pouvait m’aider. Cela ne servait à rien de retourner me battre puisque maintenant, je savais que rien ne changerait pour moi. Ma vie n’était qu’une boucle d’emmerdes.

Je ne sais pas combien de temps cette torture avait pu durer, quelques secondes ? Minutes ? Heures ? Jours ? Mais cela se termina aussi vite que cela avait commencé ; je dû avoir un petit temps de répit avant mon réveil, quelques secondes de vide total à l’extrême opposé de ce que je venais d’endurer et je ne parle pas de la chaleur que je commença à ressentir et qui fit disparaitre la sensation de solitude qui s'était emparé de moi. Ce changement radical me réveilla presque dans un sursaut, comme si je venais d’être tiré hors d’un cauchemar ; mes yeux s’ouvrirent avant que je ne tente de me redresser d’une hâte, bousculant quelque chose dans mon dos qui semblait me retenir et écopant d’un mal de tête sans nom à cause de la brusquerie du mouvement, bien trop rapide après un temps indéterminé à être couché. La vision floue, je mis quelques minutes avant de me rappeler ou j’étais et ce que j’y faisais, mais mon esprit restait complètement ailleurs, totalement perdu et impuissant face à ce que je venais de revivre. Je ne savais pas quoi faire.



Azayim

_________________
.
#003366
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Mer 10 Aoû - 15:00

Je le serrais contre moi, tremblante. J'espérais que ma technique le réveille de cette subite perte de conscience. J'essayai de retenir mes larmes et me calmer du mieux que je le pouvais. Cela ne me servait à rien de m'énerver, vu que je risquerais sûrement d'aggraver la situation, mais je n'y arrivais pas. Je n'arrivais juste pas à me calmer. Mon coeur prenait le dessus et laissa le jugement de côté pour m'envahir d'une inquiétude étouffante. Pourquoi..? Pourquoi je réagissais ainsi? Pourquoi que mes émotions se chamboulaient constamment quand le Ranger était proche de moi? Étais-je..?

Préoccupée par l'état d'Allan, je le serrais contre moi, collant mon front contre son torse. Des larmes coulèrent sur mes joues. Je culpabilisais de son état, vu que j'étais convaincue que j'avais joué un rôle dans sa perturbation de son bien-être et ce, avec mes pouvoirs psychiques. J'étais beaucoup plus puissante que je le pensais et, par conséquent, je pouvais devenir un grave danger pour les habitants d'Edenia. J'étais peut-être Gardienne de l'île, mais je pouvais aussi devenir un parasite pour celle-ci. Mmh.. si jamais, par malheur, je devais détruire Edenia de force, je devais trouver un moyen pour me.. détruire. Pour protéger les vies précieuses de cette île.

Revenant de mes pensés, je serrais fortement Allan contre moi en répétant maintes fois que j'étais désolée, puis, par miracle, il se réveilla. Bon, pas comme je le souhaitais, vu qu'on moment il ouvrit les yeux, l'homme à chevelure sombre me poussa au sol pour se lever rapidement. Néanmoins, j'étais soulagée que ma capacité avait aidé le jeune homme à revenir sur terre, mais je restais toujours un peu inquiète de son état actuel.

Donc, d'un regard brillant par les larmes, je me levai à mon tour pour fixer le jeune homme. On pouvait remarquer le ruissellement de mes larmes sur mes petites joues. Je lui souris légèrement avant de me rapprocher de ce dernier. Ensuite, rendue proche, je levai mon bras gauche et déposa doucement ma main bleuâtre et entourée d'une aura sur son front. Le Ranger pouvait ressentir, à nouveau, cette aura chaude et apaisante qui l'avait tiré d'un profond sommeil, dira-t-on.

Cela prit quelques minutes avant que ma capacité se tut. Je fixais les pupilles sombres du jeune Walter, les larmes aux yeux, puis, d'un petit sourire soulagé, je me collai contre se dernier. Ma tête se colla automatiquement sur son épaule droite et mes bras entourèrent sa taille pour le serrer contre moi, exprimant ma joie de le revoir enfin réveillé.

-..Je suis tellement désolée. C'est de ma faute si.. tu as perdu conscience. Je n'aurais pas dû te proposer un combat alors que je ne sais pas comment contrôler ma puissance encore.
avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Mer 10 Aoû - 22:47




Badass
Panique

La main portée à la tête et le visage crispé sous la douleur de la migraine, je peinais à me concentrer tant mes pensées n’arrivaient pas à se fixer sur quelque chose de solide, que faire… que faire… comment ? Complètement perdu et déstabilisé par ce que je venais de revivre, la plus simple réaction que j’eu en sentant un contact sur mon front fut de reculer, surpris, mais cela sembla me réveiller ; mon regard roula jusque dans celui de la Gardevoir qui me faisait face pendant quelques secondes, Hikari… C’était Hikari… Non, vraiment rien n’y faisait, une certaine panique commença à se faire voir chez moi ; et si cela recommençait ? Et si elle m’attaquait ? Qu’est ce qu’elle voulait me faire ? Je ne voulais pas revivre ça une deuxième fois ! Qui sait s’il se passait encore quelque chose si elle me touchait ? J’étais dangereux, tout pouvait basculer ; il ne fallait pas qu’elle me touche, pas qu’elle m’approche ; de la distance…

Je cherchais à reculer, encore, mais je me sentais comme figé, toujours dans l’impossibilité de faire quoi que ce soit, je n’étais maitre de rien. J’avais laissé retomber ma tête en direction du sol, les yeux fermés, la douleur revenait, tambourinait dans ma tête qui ne supportait plus cela ; j’oubliais à nouveau la présence de l’ex-humaine près de moi, qui recommençais son geste, plus lentement peut-être ? Allez savoir, j’étais à nouveau ailleurs, à me plaindre silencieusement de la douleur de ma migraine, sous les regards d’Hikari et de mes deux pokémons qui ne savaient pas vraiment comment agir face à moi. Mais après quelques minutes, ce mal de tête commença à se calmer, à être remplacé par une douce chaleur qui se voulait rassurante ? Apaisante ? Surement un peu des deux ; Hikari me soignait, moi, pauvre enfant sans défense face aux tourments de son esprit blessé.

Le calme retombait définitivement après quelques minutes, faisant face à Hikari qui pleurait, c’était moi qui l’avais mis dans cet état là ? Je sentis mon cœur se serrer et cela ne me fit qu’à nouveau détourner mon regard du sien, honteux de ce que je pouvais faire. Mais dans tout cela, les incompréhensions s’enchainaient, c’est presque sans réagir que je laissais Hikari se serrer contre moi et passer ses bras dans mon dos pendant quelques secondes, jusqu’à ce qu’elle prenne la parole pour s'excuser :

..Je suis tellement désolée. C'est de ma faute si.. tu as perdu conscience. Je n'aurais pas dû te proposer un combat alors que je ne sais pas comment contrôler ma puissance encore.

Un certain silence se fit après qu’elle ait parlé, j’essayais de remettre tout les éléments en ordre dans ma tête, le combat… le combat avec Aeterna ; que c’était-il exactement passé au moment ou j’avais perdu connaissance ? Je ne savais pas réellement, mais à aucun moment je ne voyais Hikari me faire du mal ; à quoi bon s’excuser si tu n’y es pour rien ? Je reculais pour me détacher d’elle, toujours sans la regarder, baissant la tête avant de prendre la parole, grandement hésitant :

Tu.. Tu n’as rien fait okay ? Tu n’as rien à voir là dedans… Tout est de ma faute...

Ma voix trahissait tout le manque de confiance que je pouvais avoir en ce moment même, je ne savais même pas si ce que je disais était vrai ou non au final ; juste, je reculais pour prendre encore de la distance avec la Gardevoir avant de complètement la perdre de mon champ de vision en plus tournant le dos et en me laissant tomber assis au sol avant d’enfouir ma tête dans mes bras et de passer mes mains dans mes cheveux tout en me demandant à voix basse ce que je pouvais faire.



Azayim

_________________
.
#003366
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Mar 23 Aoû - 16:19

Je tenais le Ranger dans mes bras, désolée de son état actuel. J'avais remarqué que, depuis son réveil, il cherchait à s'éloigner de moi et à éviter mon regard. C'était comme si j'étais rendue un monstre pour lui, ou l'inverse. C'était comme si le destin essayait de lui faire comprendre que j'étais sûrement un parasite pour lui. Peut-être que.. c'était le cas. Malgré mon aide, je ressentais les sentiments négatifs et la souffrance de ce dernier. J'avais l'impression que je faisais tout de travers et que je lui faisais plus de mal que de bien.

Cependant, alors que je le tenais toujours dans mes bras, Allan recula un peu pour se défaire de mon emprise et garda sa tête baissée pour éviter mon regard vairon. Mes oreilles duveteuses se baissèrent légèrement sous mon inquiétude qui était aussi affiché sur mon visage. Je ne l'avais jamais vu aussi... vulnérable. En fait, je ne pensais point qu'il pouvait être aussi blessé et détruit de l'intérieur Qu'est-ce qui est arrivé durant son inconscience? Avait-il découvert des secrets importants et fâcheux à son égard?

La stupeur m'envahit quand Allan prit la parole. Il m'avoua que je n'étais point responsable de son état et que c'était lui le coupable. Cependant, dans sa voix, il n'y avait point cette confiance et cette neutralité qu'il avait habituellement. Non, il était... perturbé, perdu. Il cherchait sûrement des réponses et se sentais sûrement seul dans cette douleur. Oui, ça doit être ça! Allan était confus et se sentait seul dans ce bazar. Je devais lui venir en aide, vu que je lui ais promis. Par contre, comment pouvais-je l'aider si je n'avais aucune idée de ce qui est arrivé?

Mes pupilles se rondirent quand Allan me tourna le dos pour se recoquiller avec ses jambes, comme pour s'isoler dans son mal. Je ressentais ce mal que le jeune Walter sentait dans son coeur et je ne voulais point le laisser comme ça. De plus, j'eus cette petite crainte que le Ranger m'abandonne, telle ma soeur-d'arme, me faisant réagir instinctivement. Je me concentrai pour me téléporter devant le pauvre homme à chevelure noire, me mettant au même niveau que lui. Je l'observai avec toujours cet air désolé sur mon visage, puis, tranquillement, je déposai mes mains sur ses genoux, affichant un petit sourire.

-Allan... Ce n'est pas de ta faute. En fait, je ne sais absolument guère pourquoi que t'as perdu conscience, mais je peux confirmer que ce n'est pas de ta faute. T'as eu un moment de faiblesse et, malheureusement, on peut pas contrôler cela quand ça arrive. Je sais que tu souffres, vu que je ressens tout ce que tu vis en ce moment, par contre, tu n'as pas besoin de vivre ce mal tout seul. Tu n'es pas tout seul non plus, je suis là pour toi. Tu étais là quand j'ai touché le fond, non? C'est à mon tour de t'aider, vu que je t'ai promis que je t'aiderais et ce, peu importe à quoi je devais faire face. Je veux garder cette promesse que je t'ai faite, mais je ne pourrais rien faire si tu décide de t'isoler, Allan.

Suite à mes dires, j’enlaçai doucment le Ranger, avant de m'en détacher et de rester devant lui, souriant légèrement.
avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Mar 23 Aoû - 21:17




Badass
Explications et révélations

Pauvre gamin sans défense, marchant sur un chemin épineux sans jamais s’en soucier, je ne m’étais pas assez concentré sur cette obscurité qui à présent m’étreignait avec force ; toutes ces ombres que j’avais passés sans chercher à m’en approcher et à en reconnaitre l’existence avaient fondues sur moi sans que je ne prenne le temps de réagir. Cela m’avait permis de réaliser sur quel fil je marchais, de comprendre trop tard que j’avais chuté dans un puits qui ne voulait que mon oubli pur et simple ; un puits qui ressemblait bien trop aux cellules de mon lieu de travail. Enfermé, oui, je le resterais, je l’avais enfin compris, je ne pouvais rien y faire. Ainsi irait ma vie.

Toujours recroquevillé sur moi-même, toujours à me lamenter et à me poser milles questions plus illogiques les unes que les autres, qu’est ce que je pouvais faire ? La carapace avait été brisée, il ne restait rien de moi, rien à part un pauvre être sans défense, un faible, quelqu’un qui avait échoué et qui échouerait encore et toujours ; je serrais les poings à l’idée que je ne pouvais pas avancer, que j’étais une cause perdue. Il n’y avait que la manière forte qui pouvait me faire entendre raison il faut croire, et encore… Personne ne cherchait vraiment à comprendre les problèmes des autres face au monde, moi je ne prenais plus le temps de m’expliquer, j’avais trop pris l’habitude de rester seul. L’isolement était le meilleur moyen que j’avais trouvé pour soigner mes blessures et ravaler ma colère, aujourd’hui n’était pas différent, je devais refaire ma carapace, il me fallait juste un peu de temps, quelques minutes, ou heures peut-être ? Il fallait juste que je renferme tout dans un coin de ma tête et que je ne laisse plus rien s’échapper, je ne me ferais pas avoir deux fois de cette manière.

M’enfin, le seul détail qui présentement, changerait probablement toute la donne dans cette histoire, était qu’au moment même ou je serrais les poings et me mordais presque les lèvres pour me calmer, je n’étais pas seul. Mais bien évidemment, après avoir tant embrassé la solitude, je préférais rester avec elle au lieu de me tourner vers les rares personnes qui m’étaient rentrés dedans pour essayer de me faire changer, ou redevenir celui que j’étais par le passé, bref, ils n’abandonnaient pas leurs convictions facilement, eux. Aussi, c’est sous une certaine surprise que j’ouvris les yeux en sentant Hikari me toucher, mais je ne bougeais presque pas ; je détendais juste mes muscles et écoutait, toujours perdu, la voix de la Gardevoir :

Allan... Ce n'est pas de ta faute. En fait, je ne sais absolument guère pourquoi que t'as perdu conscience, mais je peux confirmer que ce n'est pas de ta faute. T'as eu un moment de faiblesse et, malheureusement, on peut pas contrôler cela quand ça arrive. Je sais que tu souffres, vu que je ressens tout ce que tu vis en ce moment, par contre, tu n'as pas besoin de vivre ce mal tout seul. Tu n'es pas tout seul non plus, je suis là pour toi. Tu étais là quand j'ai touché le fond, non? C'est à mon tour de t'aider, vu que je t'ai promis que je t'aiderais et ce, peu importe à quoi je devais faire face. Je veux garder cette promesse que je t'ai faite, mais je ne pourrais rien faire si tu décide de t'isoler, Allan.

Un long silence se fit avant que je ne laisse mollement tomber mes bras sur mes genoux, puis relever un peu la tête, gardant mes yeux rivés vers le bas, sur un point fixe, je laissais Hikari m’enlacer une nouvelle fois avant que je ne prenne la parole. Ma voix retrouva étonnement une certaine composition, qui jusque là avait été perdue, comme si les paroles de l’humaine-pokémon m’avaient atteintes, mais la neutralité dans le ton montrait plutôt le contraire :

Comment est-ce que tu peux dire ça…

Je parlais avec une expression grave et en connaissance de cause, je savais très bien ou je voulais en venir ; au moment où je parlais, la confusion laissait place à un autre sentiment qui avait très vite tendance à faire des dégâts chez moi : la colère. Mon regard se posa dans celui d’Hikari, vide, quasiment sans émotions, comme lorsque nous nous sommes rencontré dans la grotte, seul le tumulte de l’énervement que j’éprouvais se montrait, mais je n’étais pas énervé contre la Gardevoir non, mais bien contre moi-même ; j’abordais le sujet sensible d’un ton calme, trop pour laisser croire que je l’étais ; j’avais retrouvé contenance, il ne m’avait fallu que quelques minutes pour ce faire, comme pensé plus tôt.

Il ne me semble pas t’avoir tout dit à mon propos, tu m’as révélé que tu étais humaine par le passé, mais en contrepartie, tu ne sais pas grand-chose de moi, simplement parce que je n’aime pas dévoiler ma vie à quiconque parlant avec moi et parce que jusque là, j’étais amnésique ; ça tu le sais. Je vais régler ça maintenant que je le peux, je pense que c’est nécessaire. Dit, qu’est ce que tu dirais si quelqu’un voulait savoir ce que tu penses de moi ? Surement que je suis sympa, que j’ai accepté qui tu étais, que je t’ai aidé, soigné, pas forcément fait de mal, tu aurais dit plus de truc positifs que négatifs en gros. C’est presque sans comprendre que tu verrais la personne tirer une tête bizarre en ton attention, tout simplement parce que je ne suis pas comme ça avec les gens en général ; je suis le contraire de ça. Presque le parfait opposé. Je ne suis pas ranger, je ne le suis plus, je ne peux plus l’être, à cause de mon amnésie, des problèmes psychologiques que ça à pu entrainer, de mon caractère pourri, de mes faits et gestes par le passé. J’ai blessé des gens, leur ai fait du mal à un point auquel je ne peux pas penser, j’en ai envoyé à l’hôpital, détruit des choses qui leur était cher, j’arrive à faire des dégâts collatéraux énormes avec mes simples actions ; est-ce que cela fait de moi une bonne personne ? Non. Absolument pas. J’ai tué des gens Hikari, peut-être même des pokémons ; je ne sais pas combien de temps je suis resté inconscient mais cela m’a fait revivre les pires souvenirs que mon amnésie m’avait retiré, je t’ai confondu avec l’un des types à qui j’ai enlevé la vie juste avant de perdre conscience ; je suis un danger pour tout ceux qui m’entourent et qui ne peuvent pas me tenir en laisse ! Je suis un criminel. Pire, un assassin ; ces gars je voulais les voir crever et j’ai mis mes plans à exécution pour ce faire ! Je me suis revu leur ôter la vie sans la moindre once d’hésitation avec mes pokémons et aujourd’hui encore j’arrive à avoir le même comportement avec les criminels que je chasse. Parce que oui je bosse toujours à la police d’Edenia, mais je n’ai clairement pas le boulot rêvé ; tu sais comment on appelle les types comme moi qui ont commis des crimes mais qui doivent bosser pour se repentir ? On nous appelle des Persécuteurs, nous ne sommes que de simples chiens obligés de traquer des mecs comme nous pour laver l’île, nous ne pouvons rien dire ou faire d’autre que de suivre les ordres d’agents de polices qui nous traitent comme des moins que rien et tu me connais à force, moi je ne me laisse pas faire et je le paye bien, j’dois être un des gars qui se prend le plus de coups et qui fini le plus en cellules dans l’entièreté des bureaux des forces de l’ordre et maintenant que j’ai récupéré ma mémoire, j’me dis que je les mérites ces coups, pour tout ce que j’ai pu faire par le passé ; ce n’est pas ce qui me fera baisser la tête c’est sûr, mais ça me force à prendre sur moi et à obéir. Alors dit-moi, comment est-ce que tu veux aider un criminel comme moi ? Ma condition n’évoluera pas, même en faisant tous les efforts du monde ; je suis voué à rester un chien de chasse enfermé en cage, Hikari, je ne crois pas que tu puisses faire quelque chose pour moi.

J’avais fini par me lever pendant mon long monologue, tournant en rond, lançant parfois des regards à la Gardevoir, lui expliquant absolument tout, sans honte ; juste du dégoût par rapport à ce que j’avais pu faire par le passé, mais comme je le disais, mon actuelle condition me le faisait bien payer ; c’était ça ou la prison de toute manière et je préférais largement être libre et me prendre des coups que d’être enfermé et oublié à vie, les cellules ne sont pas confortables pour moi, bien que j’y passais souvent. Après, que pouvait-on dire de moi ? J’étais solitaire, assez peu sociable bien que je parlais plus souvent qu’avant et que j’avais accepté pas mal de choses depuis que j’étais rentré d’Unys avec Zed qui n’était qu’un Métang à l’époque ; la grande majorité de ces choses étaient surtout liées à l’équipe qui me suivait, qui s’était construite au fil du temps et qui m’en avait fait voir de toutes les couleurs, mais on arrivait à se supporter entre nous et c’était un détail important pour dire que tout n’était pas à jeter chez moi, même si cela ne se voyait pas forcément tant ma communication avec eux en public était à revoir ; c’était même le cas à la maison en fait, je n’étais pas trop du genre guimauve à papouiller tous mes pokémons parce que l’amour et l’amitié priment entre nous, pas du tout même. Mais néanmoins on savait se rendre utile en temps et en heure quand la volonté y était ; je prenais tous les coups au travail, eux étaient là pour me soutenir après cela, voir me corriger à leur tour si j’allais trop loin, ils étaient bien les rares piliers qui me restaient pour me permettre de ne pas couler trop profondément et je pouvais les remercier pour ça.


Spoiler:
 

Azayim

_________________
.
#003366
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Ven 2 Sep - 16:55

Après mes encouragements, un silence s'installa entre nous. J'étais un peu inquiète d'avoir dit quelque chose qui choquait au jeune homme. Je n'avais jamais voulu lui faire du mal, vu qu'il n'étai guère dans son état normal. Pourtant, quand j'avais déposé mes mains sur ses genoux, le Ranger était beaucoup moins tendu. Puis, quand j'offrais un second câlin, il laissa tomber ses bras sur ses genoux et leva légèrement la tête. Il garda toujours son regard rivé sur le sol, comme pour éviter le mien, puis, il prit la parole à son tour. Cependant, ses dires me touchèrent, surprise. Pourquoi j'étais capable de dire de telle chose à son égard? Parce que, moi aussi, par le passé, j'étais considéré comme une mauvaise personne. Je n'étais point supposée de vivre une vie heureuse avec plein d'amour et tout. Non. J'étais supposée être un assassin qui accomplissait aveuglement à ses tâches. Une dure réalité à accepter. Pourtant, même étant entraîner pour enlever la vie devant moi, j'avais décidé d'aider la population en devenant un ''ange gardien'' et ce, avec mes talents de combattante. J'avais appris que, si tu disais que tu ne pouvais faire seulement du mal autour de toi, c'est ce qu'il arrivera.

Bref, quand Allan me fixa enfin dans mes yeux hétéroclites, son regard était vide d'émotion. Aussi vide que notre première rencontre. Je fronçai les sourcils, le sentant énervé soudainement, avant qu'il m'explique ce qu'il n'allait pas et ce, avec une voix beaucoup trop calme. Le jeune Walter m'avoua qu'il était un persécuteur. Hors, du à son titre, ses crimes du passé et ses problèmes personnelles, il ne pouvait être un Ranger d'Edenia. De plus, il expliqua qu'avant son amnésie, il n'était pas aussi ''gentil'' avec les personnes. Il se disait meurtrier, mais, ce qui me frappa le plus, c'était que le persécuteur aux yeux sombres disait que je ne pouvais rien faire pour l'aider. Cela me donna légèrement mal au coeur, car je crois que j'étais la mieux placée pour comprendre ce qu'il vivait. De plus, je n'avais point qu'on m'éloigne ainsi. Donc, me levant pour barrer la route du jeune homme, je laissai ma main droite lever, puis, je le pokai sur le front de ce dernier. Mon regard garda un côté sérieux, démontrant mon léger mécontentement à son égard, puis, d'un sourire, tut s'adoucit sur mon visage.

-Je comprend ce que tu vis en ce moment, vu que je crois que je suis la mieux placer pour te dire de telles paroles. Cependant, sache ceci: t'as peut-être les outils pour anéantir quelqu'un, mais qu'est-ce qui t'empêche de l'utiliser comme bouclier pour les gens plus faible que toi? Qu'est-ce qui t'empêche de devenir une personne appréciée par la population alors que ton départ a été fautif? En plus, veux-tu que ton passé dirige et définit ce que tu es ou veux-tu décider ton propre avenir? Tes maîtres de ce que tu entreprends. Si tu dis que tu ne peux que blesser les gens autour de toi, c'est ce qui arrivera. Il faut seulement que tu vois d'une autre manière qui est, beaucoup plus positive. Je te conseille de ne pas renier ton passé et ni de l'oublié. Il faut seulement l'accepter et prendre de l'avant. De plus, même si tu me dis que je ne peux rien faire pour toi, je ne compte pas te laisser tomber aussi facilement et ce, même avec ton passé trouble. Je veux qu'on trouve un avenir heureux.

*et ce, ensemble* pensai-je.

Souriant doucement, je me rapprochai de lui, avant de déplacer ma main pour le déposer sur le front et je repris, toujours souriante.

-Allons, tout ceci t'as sûrement fatigué, hein? Va te reposer, ça te fera du bien. D'accord?
avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Sam 24 Sep - 15:36




Badass
Dernières tourmentes

Je tirais la tronche, insatisfait de moi-même, dans l'échec le plus total ; bien qu je cherchais à le faire, mes pensées n'étaient pas décidées à laisser oublier ce qu'il venait de se passer, non, cela serait plutôt du genre à rester dans mon esprit comme une marque au fer rouge. C'était l'attaque et la mise en garde qu'il fallait garder en mémoire, la piqure de rappel qui me disait que je n'étais rien d'autre qu'un criminel et que cela ne changera jamais. Un persécuteur reste un persécuteur, point final.

Dire que cela ne se serait probablement pas passé si j'étais resté à la maison, comme quoi, je n'écoutais pas les autres ni leurs mise en garde, moi qui à la base ne voulait pas me soucier du problème qui aurait pu arriver, voilà qu'il m'était tombé dessus et qu'il ne m'avait pas du tout raté. J'aurais quand même du écouter Chi pour une fois, bordel... Mon état ne s'améliorait pas, l'énervement ne me réussissait pas, mais en étant quelque peu perdu dans le flou et me demandant par exemple si j'avais pu faire d'autres crimes grave ou autre, cela n'arrangeait pas mon cas. Je ne savais pas trop comment agir, j'étais "un peu" ravagé par cette expérience, mais cela pouvait-il se reproduire encore ? M'étais-je rappelé de toute ma mémoire ? Ou simplement d'une partie importante ou non de ma vie ? De nouveaux questionnements sans réponses me submergeait tellement j'étais perdu pendant que trois spectateurs continuaient d'assister à ce spectacle désolant.

Que faire ? Comment agir ? Les deux renards qui m'accompagnaient pouvaient bien se le demander aussi, l'un hésitait à s'approcher pour tenter de donner du réconfort pendant que l'autre attendait que la situation évolue pour voir quoi faire même s'il n'était pas au meilleur de sa forme? Oui, comme tous les autres pokémons de l'équipe, le Zorua et la Feunard savaient que pour le moment ils ne pouvaient pas agir sous peine de se faire rejeter? Dans les cas comme ça, il fallait juste attendre que la colère s'efface avant de tenter une approche, enfin, la situation restait différente de la normale ou j'aurais pu être énervé pour une x ou y raison, mais tout de même, ils n'agissaient pas, attendant une occasion peut-être plus propice pour agir. Néanmoins, dans cela, il y avait bien quelqu'un qui pouvait faire quelque chose, le petit renard sombre posa son regard en direction de la troisième personne qui regardait mon misérable spectacle, oui, elle, elle pouvait continuer d'améliorer la situation comme elle essayait de le faire depuis tout à l'heure, même si à première vue, son action sembla provoquer l'inverse.

Hikari se décida de me bloquer la route, bien décidée à ne pas me foutre la paix, sur le coup, je laissais bien mon agacement paraitre sur mon visage, laissant échapper un son de mécontentement de mes lèvres et fronçant les sourcils à l'action de la Gardevoir, froncement qui se transforma bien vite en haussement quand elle me toucha le front du bout du doigt ; bon, c'est bon, elle avait mon attention, qu'est ce qu'elle voulait encore ? Elle prit la parole, m'expliquant qu'elle comprenait ma situation par rapport à ce que je lui avait dit juste avant. Il est vrai qu'en y réfléchissant, son dossier n'était pas des plus clean, elle pouvait comprendre, d'accord, mais par la suite, tout ne sonait pas bien dans mes oreilles ; pire, cela avait le don de me faire serrer la mâchoire en listant toutes les raisons qui me poussaient à jouer les rebelles. J'avais bien envie de tout lui dire encore une fois, mais je restais silencieux, préférant monologuer dans ma tête en détournant le regard.

La première des raisons ? J'étais persécuteur, de base, l'image qui est donné de nous à la société est tout sauf bonne et positive ; nous sommes des criminels en redemptions, nous sommes dangereux, nous faisons notre boulot de manière peu singulière, nous devons être surveillés... Après, ce n'est pas comme si je jouais toujours la tête de mule, mais il y avait toujours quelque chose qui n'allais pas dès que je faisais quelque chose et à force, je ne supporte plus de me faire rabaisser à longueur de journée. Les flics ne m'aiment pas et ne font pas vraiment d'effort à reconnaitre une bonne action de ma part, je ne vois pas pourquoi je devrais me tuer à en faire du coup, surtout maintenant que j'avais réalisé que ma situation ne pouvait être changée. Même si je faisais un milliard de bonnes actions, je resterais catégorisé comme étant un criminel instable. Et puis bon, imaginons que toute cette histoire se règle et que je perd mon rang, j'aurais vite fait de le récupérer après avoir été mettre le bazar parmi la police pour régler des comptes.

J'avais bien envie d'en rajouter des couches et des couches dans ma tête pour me donner pleins de raisons de ne pas aimer la police et mon boulot, mais bon, ce n'est pas juste en me plaignant silencieusement que quelque chose changera, enfin, cela ne changera jamais, je le répète.

Allons, tout ceci t'as sûrement fatigué, hein? Va te reposer, ça te fera du bien. D'accord ?

J'esquivais le contact physique d'Hikari en reculant la tête, mais je reposait mon regard dans le sien, je continuais de broyer du noir, sachant que cette affaire n'était pas terminée, mais une pause devait être nécessaire, c'est vrai qu'en l'écoutant me dire ça, je réalisais que je me sentais toujours aussi mal que tout à l'heure et que ma migraine continuais de me vriller la tête, cela me rendait presque nauséeux. Je portais une main à la ma tête avant de répondre en acquiesçant légèrement :

T'as pt'être raison ouai...

Il est vrai que je me sentais fatigué, cette affaire m'avait bouffé plus d'énergie que ce que j'aurais imaginé ; cela m'emmerdais un peu de devoir abandonner là, mais je n'avais pas de solution à mes problèmes pour le moment ; tant pis. Je cherchais du regard mes deux renards avant de leur demander s'ils pouvaient suivre, mais l'état d'Aeterna me préoccupa plus, toujours blessé de son précédent combat, elle pouvait marcher, ça je n'en doutais pas car elle tenait debout, mais elle ne ferais probablement pas tout le trajet, je n'avais pas sa ball pour la transporter en plus ; le problème de la laisser vivre sa vie comme bon lui semble. Ce n'était pas trop la joie pour rentrer à pied du coup, il n'y avait que Kieran qui allait bien au final, chanceux, il fallait que l'on trouve une solution là...



Azayim

_________________
.
#003366
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Mar 11 Oct - 8:52

Du fond de moi-même, j'espérais que mes paroles soient bénéfiques pour lui. J'espérais d'avoir chassé ses idées noires et de lui avoir donné espoir d'un avenir nouveau et meilleur que son passé. Cependant, ce ne fut point le cas. En fait, je le sentais irrité par mes paroles. Peut-être était-il une personne trop pessimiste pour voir du bien autour de lui? Si c'était le cas, qu'est-ce qui l'avait rendu ainsi? Son passé? Son travail? Ses habitudes de vie? Mmmh.. dans tous les cas, le résultat restait le même; Pour protéger une telle personne, cela deviendra plus compliquer, vu que ce ne sont guère des gens qui, généralement, expliquent leur problèmes et qui partagent leurs émotions et soucis. De plus, quand je vins pour lui toucher le front, Allan recula pour éviter le contact avec ma main. Je l'observai les yeux légèrement écarquillés, surprise de son comportement, puis, alors que je voulais étirer mon bras pour pouvoir toucher ce front, je décidai, en fermant tranquillement ma main, de ramener celle-ci contre ma poitrine, désolée de son état actuel. Je ne pouvais malheureusement rien faire de plus pour lui en ce moment. C'était très dur à le réaliser, vu que j'avais fait mon possible pour lui remonter le moral, cependant, son esprit noir l'empêchait de voir le bien autour de lui. Il ne voyait que noir et gris. Dû à mon orgueil et mon côté altruiste, je voulais l'aider dans son problème, mais je ne pouvais rien faire de plus. C'était à lui maintenant de faire le pas.

Bref, après mes dires, le persécuteur acquiesça mes propos, puis, signalant son départ, il regroupa les deux renards avec lui. Ensuite, Allan leur demanda s'ils pouvaient le suivre pendant le trajet à sa maison sûrement. Le Zorua était en pleine forme, mais on ne pouvait guère en dire autant pour la Feunard. En effet, je n'avais point prévu que ma capacité était aussi puissante et je me sentais coupable de son état actuel. C'était ma responsabilité de soigner cette vilaine plais.

Relevant doucement la tête, je m'approchai tranquillement du groupe pour aller voir la renarde de feu, puis, d'un doux sourire, je m'accroupi devant elle. J'observai longuement sa blessure, d'un air désolé. Elle était profonde. Je soupirais doucement avant de fermer mes yeux et rejoindre mes mains ensembles. Je citai mentalement un voeu, puis, en quelque instant, mon corps fut entouré d'une énergie psychique, mais apaisante. La même chaleur douce et serein que j'avais transmis aux jeune homme à chevelure sombre. Ensuite, étant bien concentrée, j'étirais doucement mes bras vers la Ninetales, les yeux légèrement entrouverts et brillants. Je dirigeai ma main au dessus de la vilaine blessure et la guérison commença à apaiser le pokémon blessé. Alors que je me concentrai pour maintenir l'énergie dans mes mains, on pouvait voir graduellement la mauvaise blessure disparaître lentement, ne laissant aucune cicatrice sur la peau du pokémon de type feu.

Cela dura quelques secondes, voire minutes, avant que la blessure ne soit qu'un mauvais souvenir. Pour ma part, quand la capacité se tut, je déposai brusquement mes mains sur le sol, épuisée par l'utilisation massive de voeu soin. J'avais utilisé aveuglement cette technique pour aider les deux victimes du combat, puis, en conséquent, je n'avais point vérifié l'état de mon énergie vitale. J'aurais pus laisser ma peau si je n'avais point fait gaffe plus tôt!

Bref, reprenant mes esprits, je relevai ma tête bleuâtre pour fixer la feunard d'un doux sourire. Je sentais les gouttelettes de sueurs qui coulaient le long de mon visage, mais j'essayais tout de même de cacher que j'avais perdu beaucoup de force depuis. D'un sourire, je m'exclamai à la feunard mes pardons à propos de ses blessures.

-Désolée pour tout à l'heure. Je ne savais point que ma force avait grandi à ce point. J'espère que vous pourrez me pardon. *pause* Ah et, vous pouvez ressentir des spasmes temporaires pendant deux jours. La blessure a été complètement soignée, mais le corps peut avoir gardé un traumatisme de celle-ci.

Je gardais toujours un sourire sur mon visage, cependant, d'un coup, alors que je me levai, je me sentis étourdie, comme si utiliser mes capacités psychiques en si peu de temps avait causé des effets secondaires dans mon corps. La chaleur me monta au cerveau, me donnant une migraine et des étourdissements étranges. De plus, peu de temps après, je sentis un liquide chaud et assez épais coulé de mes narines. Alors que les brûlures crièrent leur existence, je déplaçai ma main gauche gauche, surprise par cette réaction, pour toucher ce liquide et je le fixai longuement. La stupeur me frappa au visage quand je vis cette teinte rouge sur mes doigts. Hein? C'est... c'est du sang? Mais pourquoi? Pourquoi je saignais? Était-ce dû en rapport par mes capacités de guérison et cette énergie vitale qui était rendue base? Mon état actuel pouvait-il empirer les émotions du persécuteur qui était toujours dans un mauvais moood? Non.. je.. je dois partir. Pour son bien...

Pendant quelques secondes, je restai de mabre, irritée par ce sang qui coulait sur mon menton, puis, me levant finalement, je m'éloignai assez vite du groupe sans croiser le regard d'Allan. Je ne voulais point qu'il me vois dans cet état. La seule qui avait pus constater mon mal était la feunard, mais je ne crois point qu'elle signalerait mes blessures à son dresseur, si?

-Je dois y aller. Je ressens quelqu'un qui a besoin de mon aide. Merci pour ce combat Allan, j'ai appris beaucoup de chose aujourd'hui et ce, grâce à toi. J'espère néanmoins que cette migraine cessera et que tu comprendras, un jour, cette conversation que nous avons partagé. À un autre jour et prend soin de toi. dis-je, sans me retourner.

Malgré ma brûlure sur ma jambe et cette fatigue, je m'éloignai rapidement du groupe pour ne pas qu'il me poursuivre. Je ne voulais point être une plais de plus pour le jeune Walter. Donc, il était préférable que le jeune homme ne s'inquiète point de mon état.

HRP:
 
avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  Mer 19 Oct - 18:34




Badass
soin et sang

Une certaine déception, c'est ce que je pouvais lire dans le regard d'Hikari après qu'elle ait tenté de me toucher, je n'avais pas envie d'avoir un quelconque contact avec quelqu'un pour le moment, je voulais rester seul, refuser toutes les propositions d'aide qui m'étaient offertes, comme d'habitude ; j'avais fini par m'habituer à être seul et par conséquent, je devais tout faire tout seul par moi-même, avoir quelqu'un sur qui compter me déstabilisait, je n'étais pas vraiment le type de personne qu'on voulait aider après tout, surtout après avoir prit connaissance du passé qui m'entourait. Je préférais rester dans ma solitude bien connue plutôt que d'arpenter un chemin qui je craignais un peu, se prendre un couteau dans le dos était tellement facile après tout. Je ne voulais pas faire ce premier pas et n'étais pas décidé à le faire ; j'avais trop souffert des gens par le passé, je ne voulais pas leur faire confiance.

M'enfin, Hikari devait bien s'en taper de tout cela, elle pouvait faire face à n'importe quoi et elle finirait bien par revenir à la charge à un moment ou à un autre. Mais pour le moment, elle en avait assez fait, même si cela ne lui traversait absolument pas l'esprit ; elle se concentrait à soigner Aeterna qui montrait le même caractère réticent au miens à recevoir une quelconque forme de soin, mais au final elle n'avait pas vraiment le choix, c'était la Gardevoir ou Agana si on rentrait à la maison ; la Feunard se contenta alors de grogner et de lancer quelques regards mauvais à son adversaire du jour qui l'avait mis dans cet état ; ça oui, elle aurait sa revanche d'une manière ou d'une autre, la type feu n'oublierait pas ce combat de sitôt. Elle fut donc la seule à remarquer l'état se dégradant d'Hikari alors qu'elle se remettait sur ses pattes, l'odeur du sang lui fit lever la tête et se passer la langue sur ses crocs, vieux réflexe de prédateur. Elle ne tenta rien, si ce n'est de fixer la Gardevoir de ses yeux rubis pendant quelques secondes avant de commencer à prendre la route, semblant comprendre l'intérêt de garder le secret de son état loin de mon regard ; tout le monde en avait trop fait pour aujourd'hui.

Ainsi, les séparations se firent sur un ton qui me semblait toujours aussi précipité que lors de notre première rencontre ; mais le temps de réagir me manquait et les deux renards me poussaient déjà dans la direction opposé à Hikari pendant que mon esprit divaguait toujours entre ce qu'il venait de se passer et ce que je devais faire maintenant, oubliant de remercier la Gardevoir pour ce qu'elle avait quand même fait pour nous lors de cette certaine mésaventure.



Azayim

_________________
.
#003366
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)  

Quand tu veux être plus péter que la Badass du forum entier(Allan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand le bâteau coule, les rats quittent le navire!!!!
» « Je fais ce que je veux, quand je veux ! » ∞ Nuage de Grisaille
» Tibus [HOT] ♥ Fais ce que tu veux, comme tu veux, quand tu veux, mais ne fais rien de ce que tu veux au détriment d’un autre.
» Quand je serais grand je serais comme mon papa...
» [flashback] Quand l'amour provoque la haine, même les âmes les plus pures noircissent. [Licinia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-