Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Mélodie matinale - PV. Nobu Okada

avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Mélodie matinale - PV. Nobu Okada  Sam 2 Avr - 16:16

Le week-end. Avant, je n’en avais pas conscience, mais maintenant je comprends bien mieux pourquoi ces deux jours de repos sont importants. Après avoir travaillé toute la semaine, participé à tous les cours de chaque jour, on nous offrait deux jours de détente, pour repartir sur une bonne base lors de la semaine d’après. Une partie de la semaine tout aussi importante que les cinq autres jours, en somme. Et même si j’adorais être à l’Académie, je n’étais jamais contre cette fin de semaine bien méritée.

Et ce jour-là, pour en profiter un maximum, j’avais décidé de partir au Parc, qui n’était pas très loin de l’école. C’était un excellent lieu pour se détendre, tout en profitant du paysage et de l’extérieur. Même si nous entrions en hiver, le temps restait pour le moins correct, voire même doux. Il fallait en profiter, car cela ne sera pas le cas tous les jours. De toute façon, ayant grandi à Frimapic, ce n’était pas le froid qui me faisait peur. Oui, il fallait bien avouer qu’à ce niveau-là, j’étais rodé.

- Far Farfuret !

Oui, aujourd’hui, pas de bêtises. Slash savait très bien ce que je comptais faire, et appréciait beaucoup ces petits moments tranquille, où j’allais jouer. Oui, jouer. Depuis que je suis arrivé à Gakuen, je n’ai pas eu une seule fois l’occasion de sortir ma guitare. Il était grand temps de rattraper ce temps perdu. D’autant plus qu’au Parc, il ne devrait y avoir personne si tôt. Un samedi matin, cela devait être calme. C’est ce que je m’étais dit, et en effet j’avais raison. J’étais même la première personne à y mettre un pied de la journée.

Tout sourire, j’allais m’installer sur l’herbe humide, dans un coin de cet endroit fleuri. Mon Farfuret se mit en face de moi, impatient. Je me souviens encore quand il voulait que je joue chaque soir avant qu’il s’endorme, et que cela rendait fou mes parents qui, eux, n’arrivaient pas à dormir avec ma musique. En y repensant, j’eus un léger rire qu’il ne comprit pas. Suite à ça, je sortis ma guitare. Je commençais par quelques notes pour m’échauffer rapidement, et pour vérifier si tout sonnait correctement. Je fis quelques légers ajustements, puis je me lançai.



Ce morceau était d’ailleurs le tout dernier que j’avais appris, avant de partir pour Gakuen. Cela ne me faisait pas de mal de le reprendre un peu, pour continuer à m’entraîner dessus. Puis, il n’était pas encore complet.

Je jouais, les minutes passaient. Je reprenais quelques passages parfois, pour mieux les assimiler, puis je reprenais au complet. Je continuais ainsi, alors que Slash était allongé dans l’herbe, à me regarder et surtout m’écouter. C’est tellement rare qu’il soit aussi calme, un pur bonheur. Rien ni personne ne devait troubler cette tranquillité. Sinon, je n’ose pas imaginer à quel point mon Farfuret pourrait voir rouge. Surtout que cela faisait un moment que l’on avait pas eu un moment à tous les deux, comme ça.

Je fis une petite pause, en profitant pour caresser le crâne de mon Pokémon, qui se laissa faire avec plaisir. Puis, je repris la musique, comblé du sourire de mon ami.

Si seulement chaque jour pouvait être aussi agréable que celui-ci. Si seulement...
avatar
Nobu Okada
Messages : 44
Nombres de Rp : 12
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 22 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mélodie matinale - PV. Nobu Okada  Dim 3 Avr - 14:08

Ah, que la nuit avait été reposante pour Nobu. Il faut dire que les derniers jours ont été particulièrement mouvementés. En effet, Edenia se trouvant au nord de Sinnoh et l'archipel Orange au sud du Kanto, le voyage entre les deux îles fut bien long. Tout d'abord, la liaison entre les îles Orange et Carmin sur mer dans le Kanto ne fut pas de tout repos. Pendant une semaine, une tempête a secoué le bateau au point que l'équipage commençait à se demander s'ils allaient bien arriver vivants. En seulement 3 jours, la réserve de sac à vomit ayant été épuisée, l'état du bateau était plutôt déplorable.

Heureusement, le trajet en train entre le Kanto et Sinnoh fut plus calme. Nobu put se reposer un peu en profitant du paysage. Au loin, il put apercevoir la célèbre tour radio, puis le train traversa les montagnes séparant Kanto de Sinnoh. Le bateau entre Sinnoh et Edenia fut plus calme. Une fois les formalités administratives effectuées, le garçon s'affala dans son lit et dormit comme un loir pendant plus de quinze heures.

Se réveillant assez tôt, Nobu prit le temps de défaire ses quelques affaires, ranger ses vêtements, préparer la nourriture de Nichi, son Posipi ayant passé la nuit collé contre lui, installer son matériel informatique, puis caser tous ses bouquins scientifiques sur la bibliothèque. Une fois cela terminé, il s'installa sous une douche chaude, songeant à ce qu'il allait bien faire à l'académie.

Nobu a toujours été entourés d'adultes. Il n'a jamais réellement eu de contact avec des enfants quand il était petit, et ayant suivi son père adoptif lors de ses expéditions et ses recherches, il était rarement avec d'autres adolescents. Il appréhendait un peu les cours. Il n'était pas particulièrement timide, mais ne savait pas trop non plus comment s'y prendre. Les rares fois où d'autres gens de son âge lui ont parlé, c'était pour porter des objets ou demander des outils au laboratoire.

Il avait aussi un peu de mal avec le climat. Sa traversée de Sinnoh s'était faite sous la pluie, et il était frigorifié en arrivant à l'académie. Non pas qu'il fasse particulièrement froid, mais comparé à son île où il fait plus de 20 degrés en hiver, les 12 degrés lui donnaient l'impression de vivre une nouvelle ère glaciaire.

Une fois sa douche prise, Nobu s'enfila une barre de chocolat avant de descendre déambuler dans l'académie. Nichi, son Posipi l'accompagnait posé sur son épaule gauche. Son épaule droite, habituellement occupée par Negapi lui rappelait qu'il ne pourrait pas le voir avant un moment. Tsuki lui manquait, autant à lui qu'à Nichi. L'un ne pouvait aller sans l'autre, et la complicité entre les deux petits pokemon rendait cette séparation difficile.

Nobu fit visiter les lieux à Posipi, lui répétant les explications de ceux qui l'avaient fait visiter la veille pendant que le pokemon électrique était dans sa pokeball. Leur déambulation les fit passer dans les étages du bâtiment, dans le hall, puis le parc. À cette heure ci, le seul bruit qu'on pouvait entendre était celui du vent traversant le feuillage. Ou presque. Nobu percevait un son, probablement de la guitare. Nichi aussi semblait l'entendre puisqu'il descendit de l'épaule du garçon pour rejoindre l'origine de la musique.

-Posi Posi piiii

- Nichi, attend !

En s'approchant un peu, il put reconnaître une chanson qu'il connaissait, et inconsciemment, il se mis à chantonner à voix basse.

- Boku no naka ni dareka iru no ♫

Afin de ne pas déranger le garçon qui jouait et son pokemon, il s'installa un peu plus loin sur l'herbe, assez loin pour ne pas déranger, mais assez près pour écouter et surveiller  Nichi qui était maintenant assis à côté du Farfuret.
avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mélodie matinale - PV. Nobu Okada  Lun 4 Avr - 20:14

Je continuais donc à jouer, sans me soucier du reste. En ce début de week-end, je profitais de cette tranquillité naissante. C’était réellement agréable de jouer seul, pour Slash et moi. Un pur bonheur. Il faut dire que cette première semaine de cours n’avait pas été de tout repos. J’avais déjà fait quelques rencontres par-ci et par-là. Certaines s’étaient bien passées, étonnement ! D’autres... un peu moins. Ce n’était pas si grave. J’étais déjà bien mieux ici que chez moi, et c’était le principal. C’était une nouvelle vie qui s’ouvrait à moi, et je voulais profiter de chaque aspect de cette nouvelle vie... les bons, comme les mauvais.

Slash n’était pas de mon avis, je le savais. Le Farfuret avait été plus insupportable que jamais lors de cette première semaine de cours. Il finira par s’y faire, lui aussi. Enfin, du moins je ne pouvais que l’espérer. Ce n’était qu’une question peut-être, après tout. Haha. Que j’étais optimiste. Même s’il finissait par se calmer, il serait toujours aussi problématique pour les autres élèves. Ce qui m’étonne, c’est qu’il ait su tenir une semaine sans qu’on me l’interdise à l’extérieur de sa Poké Ball. Jusqu’à quand cet exploit allait durer ? Hm... bonne question. À mon avis, ça ne devrait plus trop tarder au vu de ce qu’il a déjà fait.

Et même si là, il était calme grâce à ma musique... nous savions tous que cela n’allait jamais durer. Bien naïf serait la personne qui penserait le contraire.

- Far ?

Je détournais mon attention de mon jeu, pour regarder mon Farfuret qui venait de s’exprimer. Il regardait un Pokémon, qui était à côté de lui. Tiens ? Il y avait des Pokémon sauvages dans ce parc ? Je l’ignorais. Je sortais alors mon Pokédex, pour voir ce qu’il me disait à son sujet. Il s’agissait d’un Posipi.

- Posipi... il est trop chou, tu ne trouves pas Slash ?

Haha. À ce moment, j’avais presque envie de le capturer. Quant à mon Farfuret... il semblait d’accord avec moi, et commençait déjà à jouer avec. Je souriais en voyant la scène. Cela me faisait plaisir de voir mon Pokémon passer un bon moment, et de s’amuser un peu. Seulement, cette joie n’allait pas durer éternellement. Il finit par remarquer qu’ils étaient observés par un inconnu : un humain. Il regarda longuement dans cette décision, avant de décider de s’en approcher... dangereusement. Oups.

- Eh ! Reviens !

Je le suivais. Puis, il se mit au pas de course... tant bien que mal j’essayais de l’en arrêter. Mais il courait bien plus vite que moi... s’il parvenait à l’attraper, il risquait de passer un sale quart d’heure. En même temps, quelle idée de l’espionner...

Spoiler:
 
avatar
Nobu Okada
Messages : 44
Nombres de Rp : 12
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 22 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mélodie matinale - PV. Nobu Okada  Mar 5 Avr - 22:39

Nobu en avait profité pour s'asseoir et se poser le long d'un arbre. Par moment, il fermait les yeux en écoutant le son de la guitare. Les notes de musiques qui parvenaient à ses oreilles jouaient une douce mélodie, assez éloignée du rythme de la chanson originelle, mais qu'il trouvait mieux que la version du CD qui était dynamique. Le garçon dont les doigts glissaient habilement sur l'instrument emmenait Posipi et probablement le Farfuret dans son monde en jouant.

Nobu posa ses yeux sur le garçon. Plutôt mignon, les cheveux ondulant au un peu à chaque coup de vent additionnés à la guitare, la prairie avec les arbres et les fleurs ainsi que le petit Posipi tout choupinou en face lui donnait l'impression de se trouver dans une scène fanservice d'un mauvais shojo manga. Il était trop loin pour essayer de distinguer plus de détails comme la couleur de ses yeux, et l'agitation qui commençait à se faire et l'arrêt de la musique ramena Nobu à la réalité.

Le Farfuret ainsi que le garçon semblaient avoir repéré Nichi et s'accorder sur un sujet qu'il n'entendit pas. Lorsque il vit celui ci scanner Posipi avec son pokedex, il commença à s'interroger sur ce qu'il allait faire. Il ne comptait quand même pas... Le capturer ? Si c'était le cas, il allait être déçu, le pokemon électrique était déjà à quelqu'un.

Cependant, Farfuret sembla s'intéresser à Nobu. Et pas avec un air tout à fait gentil. Il s'élançait vers lui. Nobu le regarda, ses yeux détaillaient les courbes fines du pokemon qui s'approchait de lui. Son petit ventre lui donnait un côté mignon, et Nobu le trouvait presque sexy.

- Tu veux mes fesses, c'est ça ? Désolé, j'me fais pas des pokemon moi.

Alors que Farfuret arrivait à son niveau, Nobu se leva pour être de nouveau plus grand que celui qui s'élançait vers lui.

- Nan mais tu m'as pris pour qui ? Est-ce que tu me connais déjà ? Non ?! Paysans.

Nobu avait entendu cette phrase dans une série et adorait le ressortir à toute les sauces. Ce qui était plutôt malvenu étant donné la situation, puisque un pokemon peu aimable avait probablement l'intention de l'attaquer.

De son côté, Posipi avait eu besoin d'un petit temps de réaction pour se rendre compte de ce qui était en train de se passer. A croire que le temps de réponse entre les différents neurones du pokemon électrique était plus élevé que le ping d'un habitant de la campagne. Alors que quelques secondes plus tôt, il était en train d'écouter une jolie mélodie, il se retrouvait avec son dresseur chargé par un Farfuret.

Il s'élança à son tour vers le Farfuret, lançant une cage éclair dans le but de l'arrêter. Cependant, avec la distance, il n'était pas sûr de toucher sa cible.

Spoiler:
 
avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mélodie matinale - PV. Nobu Okada  Mer 6 Avr - 5:58

Il était trop tard pour que je puisse intervenir sans que Slash n’ait le temps de faire quoique ce soit. Et, de plus, si ce Posipi appartenait réellement à cet personne, le Pokémon était mal placé pour défendre son dresseur. Cela me semblait inévitable, quelques coups allaient devoir s’échanger. J’en avais bien peur. C’est pour cela que je me précipitais vers leur direction. Je pouvais à peine entendre les paroles de l’homme en question, vu qu’il était assez loin. Je ne les comprenais pas tellement, d’autant plus que j’étais préoccupé par autre chose... comme sa survie par exemple ? Et puis bon, il valait mieux que je n’apprenne pas l’obscénité qu’il venait de sortir à mon ami.

Néanmoins, il semblerait que le Posipi ait plusieurs atouts à son sac. Il lança une onde électrique en direction de Slash. Une Cage-Eclair. Et malgré la situation, je ne désirais pas que mon Pokémon prenne cette attaque de plein fouet.

- Slash, derrière toi !

Il se retourna, et vit l’attaque arriver sur lui. Il stoppait sa course, et se déplaça latéralement pour esquiver l’attaque. Seulement, il était un peu tard pour espérer s’en tirer sans aucune égratignure. La capacité électrique atteignit le furet de glace sur sa patte gauche, qui était complètement paralysée. Eh merde. Je courais plus vite, pressé de rejoindre mon Pokémon afin de savoir si ça allait, bien que la réponse me semblait évidente.

On y avait échappé belle tout de même, étant donné qu’il était à quelques pas du dresseur du Posipi. Seulement, arrivé à leur niveau je ne le calculais pas tout de suite. Slash était ma priorité.

- Slash, ça va ? Montre ta patte.

Il me tendit difficilement sa patte, que je pris dans ma main pour l’éviter à trop forcer. Il souffrait, cela se voyait sur son visage, même s’il ne voulait pas l’admettre. On pouvait y voir des petites brûlures, dues au choc électrique qu’avait rencontré mon Pokémon. Malheureusement, je n’avais pas de quoi le soigner.

- Tu arrives à la bouger ?

Il me regarda, puis posa son regard sur son membre paralysé. Il essayait de faire bouger ses griffes en premier, puis la patte entière. Il y arrivait, mais c’était difficile.

- Far Far Farfuret !

Il essayait de me faire comprendre que tout allait bien, et qu’il se portait merveille. Mais oui bien sûr, gros bêta. Je pense qu’il venait de mal prendre le fait d’avoir été blessé. Je l’emmènerai au Centre Pokémon... après avoir réglé quelques petits soucis. Oui, il y avait toujours cet homme et ce Posipi. Certes, la petite créature électrique avait blessé Slash, mais il avait évité un drame également.

Je regardais le Posipi, puis le dresseur.

- Excusez-moi tous les deux que la situation ait ainsi dérapé. Mon Farfuret a un sale caractère, et n’a pas apprécié que l’on perturbe son moment de tranquillité, haha...

J'en riais, mais j’étais plutôt gêné. Encore une fois, Slash m’apportait des problèmes de ce genre. C’était toujours la même histoire, avec seulement quelques petites variables qui changeaient de temps à autre.

Je regardais donc l’inconnu aux cheveux blancs, la main dans les cheveux, toujours aussi gêné.

- Je me présente, Matt Tyler. Et lui, c’est Slash !

J’essayais de faire bonne impression, même si ça risquait d’être un peu compliqué maintenant. Allez, avec un peu de chance celui-ci n’est pas timbré -pas comme Diz, quoi-.
avatar
Nobu Okada
Messages : 44
Nombres de Rp : 12
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 22 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mélodie matinale - PV. Nobu Okada  Mer 6 Avr - 22:43

Ce n'était pas passé loin. Nobu s'était amusé à provoquer un peu Farfuret, mais il ne pensait pas le voir de si près, et aussi dangereusement. Il avait déjà vu des Dimoret particulièrement insupportable, et souhaitait au garçon que son pokemon n'évolue jamais. La cage éclair lancée par Posipi toucha sa cible, au grand étonnement de Nobu comme de la créature électrique. Qui aurait pensé qu'à une telle distance, cela fonctionnerait.

Le pokemon ténèbre s'étant décalé, l'attaque ne l'avait pas touché directement mais suffisamment pour lui paralyser la patte. Nobu rejoignit alors le dresseur qui semblait préoccupé par l'état de la patte de Farfuret. L'estropié semblait faire comme si tout allait bien. Ce que le garçon aux cheveux  blancs cru dans un premier temps.

- Excusez-moi tous les deux que la situation ait ainsi dérapé. Mon Farfuret a un sale caractère, et n’a pas apprécié que l’on perturbe son moment de tranquillité, haha... 

Bah alors, c'était la meilleure. Posipi venait de cramer la patte de Farfuret et c'est le dresseur du Farfuret qui s’excusait. Nobu quand à lui jeta un coup d’œil à la patte blessée, et perdit un peu de son assurance. Pour qu'il y ait des brûlures, c'est que le choc avait dû être bien plus important que ce que le pokemon voulait laisser croire.

- Je me présente, Matt Tyler. Et lui, c’est Slash ! 

Ah, oui, le dresseur. Nobu l'avait presque oublié celui là, commençant à s’inquiéter pour l'état de la victime de Nichi.

-Salut. Lui, c'est Nichi, et moi Nobu. Okada Nobu.  

Nobu se baissa afin d'arriver à la hauteur de Farfuret. Ou plutôt de Slash. Il put voire sa patte d'un peu plus près. Les brûlures étaient légèrement superficielles, et donc sans grande gravité. La peau du pokemon avait été relativement préservée, et étant donné les attaques que pouvait faire Farfuret avec ses pattes, il ne devait pas y avoir beaucoup de nerfs sensoriels à ce niveau là. Par contre, pour qu'il y ait une brûlure, c'est que le coup devait avoir été assez puissant pour amocher le muscle ou un tendon.

-Pour la brûlure, une potion et ce ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Par contre, le muscle a l'air plus sérieusement touché que prévu. Rien de grave, mais ça peut devenir vachement douloureux si on ne le détend pas un peu.

Nobu n'avait pas énormément étudié la médecine pokemon, mais il avait déjà eu l'occasion d'aider dans le centre pokemon près du labo où on lui avait appris quelques mouvements relativement simples. Certains pour retirer une écharde sans douleur, et d'autres pour éviter de douloureuses complications après un choc musculaire. Il s'adressa directement à Slash en désignant sa patte.

-Si tu me laisses faire, promis, t'auras plus mal.

Il sortit une petite boite de pokeblocs de sa sacoche et en tendit à Slash et Nichi. Nobu se tourna ensuite vers le garçon.


-J'ai déjà traité des chocs électriques bien pires, mais il faut que ton Farfuret se laisse toucher. Si on détend le tendon immédiatement, ça lui évitera une bonne semaine de souffrance.
avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mélodie matinale - PV. Nobu Okada  Jeu 7 Avr - 12:01


L’inconnu se présenta alors brièvement, sous le nom de Nobu Okada. Son Posipi, quant à lui, s’appelait Nichi. Maintenant que les excuses étaient faites, et que les présentations étaient terminées, je pouvais le laisser pour aller au Centre Pokémon, afin de soigner la patte blessée de Slash. Il le prendrait sans doute mal, mais bon, tant pis. Je n’aimais pas le voir souffrir, même si cela impliquait de porter atteinte à sa fierté. Il se sentait humilié par cette toute petite souris électrique, qui faisait deux fois moins sa taille.

Seulement, alors que je m’apprêtais à partir pour le soigner, Nobu s’intéressa de plus près à la blessure de mon ami. Il se sentait coupable ? Peut-être. Ou alors, pas du tout. Je n’en savais rien après tout, je ne le connaissais pas plus que ça, si ce n’est pas du tout.

Il reprit la parole, pour m’expliquer ce qu’il avait déduit de son observation. Selon lui, l’attaque de Nichi avait touché son muscle, ce qui pouvait devenir très douloureux si son cas n’était pas traité. Tandis que pour la brûlure, rien de bien grave selon lui. J’étais épaté en l’écoutant. On ne dirait pas, mais il semblait bien s’y connaître. Par contre... lui, il ne semblait pas bien connaître mon Pokémon. J’avais manqué m’étouffer, lorsque j’entendis la suite de sa réplique. Il demandait à mon Pokémon de le laisser faire, pour qu’il puisse détendre son muscle. J’imaginais déjà sa réponse : un non catégorique. Et ça, même un Poké-bloc ne pourrait rien y changer, aussi gourmand soit-il.

Nobu se tourna vers moi ensuite. Il souhaitait réellement traiter sa blessure, mais il fallait donc impérativement que mon Pokémon se laisse toucher la patte pour que le muscle puisse être détendu. Il semblait savoir ce qu’il faisait, et ce qu’il disait. Je ne voulais pas que mon Pokémon souffre pendant une semaine à cause de cette blessure.

- Je comprends, mais ça va être compliqué...

Je regardais Slash dans les yeux. Il savait déjà ce que j’allais lui dire, et tourna la tête dans la direction opposée à nous.

- Far !

Ça, ça voulait dire "Non". Ou bien "Va te faire foutre", au choix. Personnellement, je préférais comprendre la première option, et ne pas me poser plus de questions que ça. C’était sans nul doute le mieux à faire.

- Slash, il veut juste t’aider. Laisse-lui s’occuper de ta patte, et tu verras ça ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Fais-moi confiance.

Un bref instant de silence s’installa, entre lui et moi. Il ne broncha pas, restant fermement campé sur ses positions. Il n’était décidément pas décidé à m’écouter, et à se laisser soigner par un inconnu, dont le Pokémon l’avait blessé. Connaissant mon Pokémon, j’arrivais à comprendre ce qu’il ressentait. Mais ce n’était pas le moment de faire l’enfant. Que faire... que dire pour le convaincre ? J’y réfléchissais. Et en vérité, je ne voyais qu’une seule chose qui pourrait me permettre d’obtenir ce que je voulais de lui. Seulement, ça avait un prix.

- Si tu te laisses faire, je te dis où est caché le trésor dans ma chambre.

Haha, ce fameux trésor. Depuis que j’ai ma chambre à l’Académie, il est persuadé que j’y cache quelque chose d’une valeur inestimable. Pourquoi ? Je n’en savais rien. Tout ce que je savais, c’est qu’il en était certain. Et du coup, il foutait fréquemment le bordel dans ma chambre, en cherchant ce précieux trésor... alors qu’il n’y avait rien.

- Far ?
- Oui, je te jure que je te dirais tout sur ce trésor. Alors, tu acceptes de le laisser te soigner ?
- … Far... Farfuret.


Il avait accepté. Tandis que je réfléchissais déjà à comment j’allais lui annoncer que ce trésor n’existait réellement pas. Après cela, ce sera sans doute moi qui aura besoin de soins. Le Centre Pokémon faisait-il un tarif humain ? Je ne pense pas, non. Malheureusement.

- C’est bon, il a accepté. Je te fais confiance.

Faire confiance à des inconnus, nouveau concept présenté par Matt Tyler, le pigeon number one de Gakuen. À vous les studios.
avatar
Nobu Okada
Messages : 44
Nombres de Rp : 12
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 22 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mélodie matinale - PV. Nobu Okada  Sam 9 Avr - 13:20

La négociation semblait avoir été compliquée. Le jeune dresseur avait du longuement débattre avec son Farfuret pour qu'il se laisse ne serait-ce que toucher. A plusieurs reprises, Slash avait catégoriquement refusé. Pourtant, l'ambiance et le décor était quand même moins stressant que celui d'un hôpital ou d'un centre pokemon. D'accord, l'infirmière Joëlle était probablement plus jolie et experte que Nobu en la matière, mais plus vite on peut stopper la douleur, plus vite le Farfuret s'en remettra, non ?

Matt quand à lui avait parlé d'un trésor. Le jeune scientifique était curieux à ce sujet. à cet âge, que pouvait bien cacher un ado dans sa chambre, exepté des bouquins cochons, ou d'éventuels traces d'une petite copine ? Si c'était bien quelque chose de tel, il y a peu de chance que ça intéresse réellement le Farfuret. Quoique. Après tout, c'était un mâle lui aussi.

- C’est bon, il a accepté. Je te fais confiance.


Ramenant ses pensées vers la patte de Slash qui avait accepté de se laisser faire sous ces conditions plus ou moins absurdes, il la prit dans ses mains. Toujours en gardant un œil sur l'autre patte, ne voulait pas se faire bousiller ses propres bras par une saute d'humeur du pokemon, il laissa glisser ses doigts à la recherche du tendon douloureux qui se trouvait être au niveau des griffes du pokemon. 

-Ah oui quand même... 

Le tendon semblait s'être coincé dans l'un des os du poignez. Rien de bien grave, mais ça devait être assez douloureux. 

-Mais... Comment une simple cage éclair est-elle allé choquer le muscle au point qu'il se coince sous un os...

Nobu commença à masser certains endroits de la pattes, puis l'opposé au niveau de l'épaule. Il voulait détendre complètement le muscle afin de déloger le tendon, mais préférais détendre l'autre côté. De cette manière, il pouvait agir sur toute la patte sans faire mal à Slash. Encore une technique qu'il avait apprise sur les îles Orange et qui n'était que très peu utilisée ailleurs. Dans les centres pokemon, on a tendance à traiter les problèmes à la source directement. Nobu, lui, contournait le problème pour n'avoir à toucher qu'une fois à la zone douloureuse.


-Bon, ça devrait être assez lâche maintenant.... J'ai détendu le muscle de ce côté pour éviter d'appuyer sur la partie douloureuse.

Nobu se re-concentra au niveau du poignez. Le muscle comme le tendon étant beaucoup plus malléable, il réussit d'une simple pression à décoincer le tendon, faisant probablement baisser la douleur d'un coup. Il pouvait maintenant masser un peu le poignez de Slash pour qu'il récupère sa souplesse.

-Bon, ça ne devrait plus faire trop mal maintenant. D'ici deux jours, sa patte devrait avoir retrouvé toute sa souplesse. Si il a un peu mal, tu lui fais ça.

Nobu montra à Matt quelques mouvements relativement simples sur la patte de farfuret, puis attrapa la main de Matt et appuya un peu sur le tendon au niveau du poignez.

-Tu le sens le tendon ? Il est au même endroit sur Farfuret. Si tu le masses comme ça, pas plus fort, tu devrais sentir le tendon chauffer un peu et se détendre. 

Tout en parlant, le garçon au cheveux blancs effectua un mouvement de rotation avec son pouce sur le poignez de Matt pour qu'il se rende mieux compte du résultat et qu'il sache avec quelle force le faire.


-Tu fais pareil à Slash si il a mal, mais normalement, tu n'devrais pas en avoir besoin. 

Le jeune scientifique se tourna ensuite vers Slash en souriant.

-Bah alors, ça n'a pas été si terrible. Désolé que Nichi n'ai pas su contrôler sa force.

Nobu pris dans ses bras, en lui souriant, le petit Posipi tout gêné à côté, ne sachant pas trop où se mettre. Il ne savait pas si ce qu'il avait fait était bien ou pas, d'un côté, il avait blessé un pokemon, mais de l'autre, il avait aidé son dresseur.

-Merci de m'avoir sauvé toi. Mais, depuis quand lance-tu des cage-éclair d'aussi loin et aussi fort ?
avatar
Matt Tyler
Messages : 99
Nombres de Rp : 54
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 15 680$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mélodie matinale - PV. Nobu Okada  Jeu 14 Avr - 6:16

Même si je ne le montrais pas vraiment, je n’étais pas spécialement rassuré à l’idée qu’un inconnu essaye de guérir mon Farfuret du mal qui le rongeait. Premièrement, il restait tout de même le dresseur qui avait blessé mon Pokémon. Même si je savais que ce n’était pas volontaire, et complètement de la faute du mien, il ne fallait pas pour autant oublier ce détail. Mais c’est surtout autre chose qui ne me rassurait pas... si cela se passe mal pour une quelconque raison, je n’osais imaginer la réaction de Slash. Une douleur trop vive pourrait créer de violentes pulsions. Et ça, il ne fallait pas l’oublier.

Pendant que Nobu examinait donc sa patte, je lui caressais légèrement la tête, pour essayer de le mettre en confiance le plus possible. Pour l’instant, ça n’avait pas l’air de mal se passer, malgré quelques grimaces de Slash à certains moments où l’élève aux cheveux blancs touchait sa patte blessée. En parlant de lui, celui-ci se posait des questions à haute voix, sur comment l’attaque de son Pokémon aurait pu avoir un tel effet. C’est vrai qu’il n’avait pas tort, après tout. Cage-Éclair n’était pas une attaque offensive de base, et pourtant l’effet était bien là. Alors soit ce petit Posipi était vraiment fort, soit mon Farfuret était plus fragile que ce que je pensais. J'espérais que c’était la première option.

Je me contentais de hausser les épaules, ne sachant pas vraiment quoi lui répondre. À vrai dire, je n’y connaissais rien. J’observais tout de même l’opération, tout en rassurant mon ami. Il parlait de détendre le muscle par l’épaule pour traiter au mieux la blessure sans que cela ne soit trop douloureux. Il s’attaqua ensuite au poignet, la véritable source de problème.

Il m’annonça ensuite que c’était terminé, et qu’il allait mieux. En effet, je voyais à son expression qu’il allait déjà mieux. Il m’expliqua donc ce que je devais faire s’il se plaignait de nouvelles douleurs, et me fit même la démonstration avec ma propre main.

- D’accord. C’est noté, merci à toi !

Nobu s’adressait ensuite à Slash, lui disant qu’au final ça s’était bien passé. Il s’excusait même pour son Pokémon. Il n’y avait pas à dire, c’était une personne plutôt gentille. Beaucoup auraient pu laisser mon Pokémon blessé après avoir été attaqué, mais il avait pris sur lui et lui avait pardonné. D’ailleurs…

- Slash, tu devrais remercier Nobu. Tu ne penses pas ?

Le Farfuret regarda longuement le dresseur, qui parlait avec son Posipi. Il l’observa d’un air intrigué, un moment, puis baissa les yeux, embarrassé. Il ne disait rien, et semblait vouloir le remercier, mais ne se sentait pas de le faire. J’imagine bien qu’il ne voulait rien devoir à un humain.

- Excuse-le. Je sais qu’au fond de lui, il t’est reconnaissant.

Je souriais, alors que mon Farfuret semblait encore plus embarrassé, et nous tourna le dos. Il resta un moment comme ça, puis revint vers nous, et m’attrapa la main en me montrant la sortie. Il semblerait que monsieur voulait rentrer, que cette histoire lui avait coupé l’envie de passer la matinée au parc. C’était prévisible... aaah. Je soupirais.

- Je vais devoir te laisser, Nobu. Slash a envie de rentrer. Encore merci de ton aide, à la prochaine !

Je lui souriais, avant de me laisser entraîner par mon Farfuret qui était de plus en plus insistant. Je leur souriais, leur faisant un signe d’au revoir de la main.

Arrivé dans la chambre, il me regardait, les bras croisés.

- Far !

Je l’observais, intrigué, sans savoir ce qu’il voulait. Il semblait regarder autour de lui, comme s’il cherchait quelque chose. Oh non... le trésor, j’avais complètement oublié cette histoire.

- Hm... tu sais Slash, il n’y a... jamais eu de trésor. Je ne sais pas pourquoi tu t... AHHHH !

Je vous passe les détails. Retenez juste que je m’en suis sorti avec une griffure sur tout le long de la joue, et des morsures sur les bras et dans le cou. Tristesse.
avatar
Nobu Okada
Messages : 44
Nombres de Rp : 12
Date d'inscription : 28/03/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 22 400$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mélodie matinale - PV. Nobu Okada  Dim 17 Avr - 18:02

L'opération s'était plutôt bien passée. Le pokemon avait par moment grimacé un peu, mais rien de bien grave. Matt semblait être plutôt bienveillant envers son Farfuret, mais on pouvait facilement douter du contraire. Dans le genre turbulent, Nobu avait rarement vu pire, excepté peut-être la horde de Dardargnan du Zoo de Minami-Orange que Nobu avait étudié deux ans plus tôt.

- D’accord. C’est noté, merci à toi !

Au moins, si Farfuret avait mal, il pourrait le soulager. 

Nobu avait été impressionné par la puissance de l'attaque de Nichi. D'habitude, il combinait les attaques de Posipi et Negapi, et le résultat était moins violent. Il faut croire que la séparation avait renforcé la puissance du pokemon positif, constamment en concurrence avec celle du pokemon négatif. Si chacun s'entrainait autant, une fois réunis, ils pourront peut-être battre la ligue, qui sait, ha ha. Comment ça on est pas dans un jeu DS ?

- Slash, tu devrais remercier Nobu. Tu ne penses pas ?

Pendant que le jeune chercheur songeait à ses petites souris électriques, il avait encore oublié la présence du garçon. Il avait son nom au bout de la langue mais l'avait oublié, il l'avait dit quelques minutes plus tôt pourtant. Zac ? Pat, Comme dans le journal de Mickey ? Non, c'était pas ça.. Il se souvenait qu'il y avait un "a" dedans, mais plus des lettres autour. Charles ? Non, il avait pas une tête à s'appeler Charles. Jacques ? Matt ?.. Matt Ah, oui, c'était ça. Au bout d'une minute de tentative de reconnexion la haut, ça lui était revenu.

Matt, puisque c'était son nom, semblait donc avoir bien du mal à obtenir quoi que ce soit de son Farfuret, Slash. Oui, Nobu s'était parfaitement souvenu du nom de ce magnifique Farfuret au pelage sensuel et aux pattes si douces. Celui ci semblait en faire voir de toutes les couleurs à son dresseur, et Nobu ne pouvait même pas se douter à quel point s'il y avait une hiérarchie chez les victimes, Matt en serait le Dieu. En tout cas, obtenir un remerciement du pokemon ténèbre allait être plutôt compliqué.

D'ailleurs, Matt lui rappelait une anecdote. Quand il faisait des recherches à Kanto avec son père adoptif, il avait rencontré une petite fille qui possédait un farfuret. Cependant, le farfuret de la petite fille était sage quand il n'y avait pas de nourriture à proximité. A peine le panier à pique nique ouvert, il s'était enfuit avec la boite de coquillettes et se les étaient enfilé complètement, tellement qu'il avait eu mal au ventre pendant plusieurs heures ensuite. Nobu s'était bien moqué de lui, peu heureux de n'avoir comme repas qu'un mélange de pesto et de parmesan, sans les pâtes qui vont avec. Ah, les pâtes. Les tagliatelles carbonara de la station "Les trois Roucoul" de la seule ligne de bus de l'île de Nigashi-Orange lui manquaient. ça faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas sentit la sauce blanche dégouliner le long de son œsophage, plus ou moins crémeux en fonction de la quantité de graisse présente dans les lardons. Ah la la. Il avait une folle envie de sentir une nouvelle fois cette sensation, que ce soit de la carbonara ou autre chose. (Rain ♥)

- Excuse-le. Je sais qu’au fond de lui, il t’est reconnaissant.

- Pas d'problème.

Oh, pour une fois, slash semblait encore plus gêné que son dresseur. Nobu le voyait comme une sorte de tsundere. Il trouvait la situation plutôt marrante. Puis, il s'imaginait des choses entre Slash, Matt et la carbonara, cependant, l'absence de balise [-16] dans le titre du Rp ne lui permettait que d'imaginer Slash et Matt mangeant gaiement des pene Carbo avec un jaune d’œuf dessus. Habillés. La carence en crème fraiche et lardons du scientifique était littéralement en train de lui ravager le cerveau.

- Je vais devoir te laisser, Nobu. Slash a envie de rentrer. Encore merci de ton aide, à la prochaine !

Nobu aussi avait pas mal de choses à faire, il devait finir son étude sur une pierre inconnue. Son père adoptif lui avait dit qu'elle provenait probablement des profondeurs de la Terre. Du coup, le scientifique lui aurait bien donné son numéro ou son mail afin de l'inviter un jour à manger des pâtes à la carbonara, mais son joueur étant tellement boulet qu'il avait oublié de lui en faire, il ne put lui donner.

- A bientôt ! On se recroisera sûrement à l'académie !

Peut-être Posipi aura-t-il la chance d'écouter Unravel en entier la prochaine fois.

[Fin du Rp]
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mélodie matinale - PV. Nobu Okada  

Mélodie matinale - PV. Nobu Okada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une froideur matinale ... [PV]
» mélodie éternelle [libre]
» 02.03/18.L. Les bienfaits de la marche matinale remis en question
» Vent calme et mélodie douce
» douche matinale • le 20 juin à 11h45

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: LES ALENTOURS DE L'ÉCOLE :: Le Parc-