Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Première approche [PV : Diziel Ashenhurst]

InvitéInvité
MessageSujet: Première approche [PV : Diziel Ashenhurst]  Dim 3 Avr - 19:00

Elle avait besoin de calme. Ainsi, dans cette optique, Azaleï avait décidé de se rendre au parc. Histoire de se reposer, après cet intense cours de sport renforcé. Bien évidemment, elle était passée chez elle avant et avait pris une longue douche, bien méritée.

Ryuko, sa Minidraco fraîchement adoptée, se pavanait fièrement à ses côtés. L'ayant jugée un peu trop jeune pour ce cours, la jeune femme avait décidé d'emmener Seru avec elle dans son cours. Ce dernier se reposait tranquillement dans sa Ball, tandis que la petite dragonne faisait sa fière princesse aux côtés de sa propriétaire.

Le parc était presque vide. Il restait quelques personnes flânant ici et là, profitant des rares rayons du soleil. L'hiver était enfin là, et avait tristement amené avec lui le froid.
Azaleï avançait tranquillement, emmitouflée dans un long manteau gris, le bas du visage enfoui dans un écharpe rouge carmin. Observant le paysage gelé, elle finit par aller s'asseoir sur un banc. Dans son sac, enroulé autour d'un petit amas de couverture se tenait son Oeuf Spectre. Il n'avait pas bougé depuis qu'elle le possédait, mais elle était patiente. Après tout, elle avait bien attendu presque six mois avant que l'oeuf de Kami éclose !

Elle observa pendant quelques minutes Ryuko qui continuait de faire sa belle, en se promenant un peu partout, la tête haute et le regard toujours aussi méprisant. Elle était adorable mais tellement égocentrique et narcissique ! Ça en frisait presque le ridicule. Elle se comportait comme une diva et souhaitait qu'on la traite en conséquence. Jamais Azaleï n'aurait pu penser qu'un Pokemon puisse agir d'une telle façon.

Qu'est-ce que tu fais, princesse ? Lui demanda-t-elle d'une voix attendrie.

Elle-même se surprenait à se montrer aussi tendre et maternelle avec la petite dragonne. Voyant qu'on lui adressait la parole, la concernée releva la tête et rampa jusqu'à elle. Elle s'arrêta cependant à mi-chemin, tournant la tête vers la droite. Sans doute avait-elle entendu un bruit quelconque, peut-être un Pokemon sauvage.

En plissant un peu les yeux, Azaleï se rendit néanmoins compte qu'il s'agissait d'une silhouette humaine, qui lui était familière. Impossible de se rappeler exactement où elle avait pu croiser cette personne - dont elle n'arrivait même pas à identifier le sexe à cette distance -, éventuellement lors d'un cours ?
Ryuko, curieuse par nature, s'approcha de la silhouette. La jeune femme la héla, lui demandant de revenir et soupira. Elle n'en faisait qu'à sa tête, décidément !

Elle se leva, lissant son manteau, réajustant son écharpe et emboîta le pas au reptile, qui en avait profité pour se faufiler entre les jambes du garçon - car oui, c'était un garçon. Et si les souvenirs d'Azaleï étaient bons, elle avait croisé ce garçon à quelques reprises dans certains cours, ainsi que dans des couloirs déserts.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Première approche [PV : Diziel Ashenhurst]  Jeu 7 Avr - 2:22


Se préparant pour sortir, Diziel s’arma d’habits plus chauds les uns que les autres afin d’affronter l’hiver. Non pas qu’il craignait le froid, mais disons qu’il ne savait pas réellement combien de temps il allait rester dehors. Et l’adolescent n’était pas Lilou, qui n’avait aucun problème à s’adapter aux basses températures, son métabolisme étant extrêmement adaptatif. Après tout, c’était un évoli… En soit, un animal que l’on qualifiait facilement d’évolutif.

Il enfila donc un joli manteau violet au-dessus de son pull blanc, avec des gants et des bottes noires, tout ayant préalablement mis un jean couleur… Jean. Puis, il attrapa son écharpe blanche, enroula la petite écharpe rouge qu’il avait achetée à l’occasion pour Lilou, et sortie accompagné de son meilleur ami en se dirigeant jusqu’au parc.

Il faisait relativement froid pour un début d’hivers, et l’adolescent se félicita d’avoir anticipé cette situation. Arrivant sur place, il laissa Lilou gambader un peu partout, prévoyant de rentrer avant que le soleil ne se couche. Probablement vers la fin d’après-midi, afin de prendre une douche brûlante.

Puis, Diziel entendit quelque chose venant de sa gauche. Tournant la tête, il put apercevoir un beau mini-draco, qui s’avança vers lui dans une démarche presque princière. Amusé, l’adolescent aux yeux d’améthyste fit une sorte de révérence en échappant un sourire, ce qui semblait réellement plaire au pokémon qui s’avança vers lui. Caressant l’animal derrière ses gants noirs, ce dernier s’amusa à s’enrouler et se dérouler tout autour de l’étudiant qui n’était absolument pas gêné par cette petite fête improvisée. Et il lâcha même un rire de joie.

Mais cet agréable moment fut de courte durée. Lorsque Diziel aperçus cette fille un peu plus loin, il se figea immédiatement tel une stalactite. Distrait par la Mini-draco, il n’avait pas vu arrivé cette adolescente qui pourtant, était juste derrière le pokémon. Il lui semblait l’avoir vu, mais où ? Probablement à l’académie. Ou au centre d’adoption. Elle affichait une expression que Diziel ne parvenait pas à déchiffrer. Est-ce qu’elle était fâchée ? Le regard craintif, voir fuyant, il balbutia ces quelques mots.

    « C’est… Ton pokémon…? Désolé… Je… Je n’ai rien fait… Ne sois pas en colère, s’il te plaît. »


Puis, il sentit la mini-draco se réfugiant dans ses pieds. Et soudainement, comme une connexion avec cette dernière lui indiquant qu’il avait en face de lui une dresseuse souhaitant la capturé contre son grès. Il fronça ensuite les sourcils, et annonça d’une voix un peu plus assuré.

    « Par contre, je ne te laisserai pas capturer ce pokémon s’il n’est pas à toi ! »


Oui, il protégeait les pokémons. Après tout, c'était ses amis.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Première approche [PV : Diziel Ashenhurst]  Jeu 7 Avr - 19:58

Cette fois, elle en était sûre, elle avait déjà rencontré ce garçon. Comment oublier un tel regard après tout ? On ne croisait que très rarement des yeux de cette nuance. Elle se souvint d'être restée un petit moment étonnée après avoir remarqué ce trait physique chez lui. Elle avait été aussi marqué par l'étrange attitude qu'il adoptait, semblant ne vouloir toucher et croiser personne. Il était certainement malade, peut-être une phobie ou quelque chose de ce genre. Enfin, elle s'avançait sans doute bien trop, il était probable qu'il n'aime tout simplement pas le contact humain.

Ryuko était enroulée autour d'une des jambes du jeune homme. Azaleï s'approcha, un peu gênée. Ce genre de situation n'était pas celle qu'elle préférait pour rencontrer quelqu'un. Disons simplement qu'il y avait plus simple que de venir chercher son Pokemon accroché à la jambe d'un quasi-inconnu.

« C’est… Ton pokémon…? Désolé… Je… Je n’ai rien fait… Ne sois pas en colère, s’il te plaît. »

« Pour être honnête, je comprendrai plus que tu sois en colère car elle vient t'embêter. Tu n'as pas à t'excuser pour quoi que ce soit. »

Le comportement craintif de son interlocuteur la poussait inconsciemment à se montrer moins rude avec lui. Ainsi, elle avait pris un ton étrangement doux pour lui adresser la parole, chose qu'elle n'avait jamais fait avec quiconque auparavant – si l'on exceptait ses Pokemon.
Cependant, lorsqu'il parla pour la seconde fois, sa voix lui parut bien plus assurée et ferme que précédemment.

« Par contre, je ne te laisserai pas capturer ce pokémon s’il n’est pas à toi ! »

Les Pokemon devaient avoir une grande importance à ses yeux pour qu'il les défende de cette manière. Elle trouva cela tout à fait admirable, de vouloir protéger un Pokemon qui n'était pas sien. Elle-même agissait la plupart du temps ainsi, lorsqu'elle comprenait qu'une créature ne souhaitait pas être capturée mais que quelqu'un insistait. C'était un cas qu'elle avait croisé très peu de fois, cependant.

« Elle est à moi, ne t'inquiète pas. Je ne me permettrai pas de capturer un Pokemon si facilement, c'est assez injuste. »

Elle s'accroupit, faisant bien attention à ce que sa robe ne remonte pas trop. Elle tendit ensuite la main vers Ryuko, qui se contenta de la dévisager d'un air supérieur plutôt agaçant. Pour bien montrer à sa maîtresse qu'elle ne bougerait pas, elle fit quelques huit entre les jambes du garçon avant de venir frotter sa tête contre son mollet. Rien à faire, tant que son caprice de diva ne serait pas passé, Azaleï ne pourrait pas la faire partir.
Résignée, la demoiselle se redressa.

« On dirait qu'elle t'apprécie. Je suis désolée, elle se comporte comme une princesse et apparemment, tu es l'objet de son caprice aujourd'hui. Elle ne t'embête pas trop ? Parce que si c'est le cas, je peux toujours la faire rentrer dans sa Ball tu sais. »

Arrangeant pensivement son écharpe autour de son cou pour qu'elle ne la gêne pas trop, elle remarqua un jeune Evoli portant également un foulard. Son visage se détendit légèrement pour laisser apercevoir un semblant d'attendrissement, qui se dissipa rapidement. Ce fameux réflexe qu'elle avait, de cacher toute émotion pouvant passer sur son faciès. Malgré quelques efforts  –peu réitérés, soyons honnêtes - , elle ne parvenait pas à s'en défaire.

« C'est ton Evoli, là-bas ? Il est mignon. »

Autant faire la discussion, tant que Ryuko souhaitait rester ici. Et puis, un peu de contact humain lui ferait un peu de bien également. Une pierre deux coups, plus ou moins.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Première approche [PV : Diziel Ashenhurst]  Mar 3 Mai - 12:00


Diziel haussa les sourcils. Se mettre en colère parce qu’un pokémon lui faisait la fête ? Lui ? C’était une chose qui lui semblait assez surprenante. En vérité, il ne pouvait pas réellement concevoir une chose pareille. Pour lui, les pokémons étaient des êtres bien plus gentils, affectueux et fidèles que les êtres humains. Alors difficile pour lui d’imaginer être hostile à cela. Disons qu’eux, au moins, n’avaient pas la manie de vouloir s’infiltrer dans sa tête au moindre contact. Bref.

Cela étant dit, il s’étonna de savoir qu’il s’agissait de son pokémon, au vu de ce qu’il pouvait ressentir émanant de la petite Diva. La Mini-Draco n’était pas vraiment décidée à repartir avec sa dresseuse, semblant préférer, dans la folie de l’instant, le contact doux du garçon aux cheveux d’or.

Diziel plissa les yeux, en observant plus attentivement la jeune femme. Elle avait une voix douce, ce que le garçon appréciait. Il n’aimait guère les hurlements et le brouhaha, qui avait vite fait de le plonger dans l’angoisse. Et pour cause, plus le bruit était important, plus il y avait de fortes chances de voir du monde aux alentours. Un simple rapport logique que même un psychotique pouvait concevoir. Surtout si ce même rapport allait dans le sens de son délire, justifiant la fuite du problème, et non la confrontation directe.

Mais au-dessus de ça, elle avait globalement raison à ses yeux. Il était probable que Diziel soit l’objet du caprice de la princesse, mais cela ne le dérangeait pas. Au contraire, il trouvait cela assez sympathique. Mais aussi, ça lui permettait d’établir un contact amical et relativement non-anxiogène avec une autre élève. Et ça, c’était plutôt rare. C’est pourquoi lorsqu’elle proposa d’enfermer la Mini-draco dans sa pokéballe, le blond aux yeux d’améthyste paniqua et leva les mains en lâchant un « Non ! » plein de panique, voir presque agressif. Puis, se rendant compte qu’il avait emprunté un ton relativement hostile, il fit une grimace inquiète avant de regarder d’un regard suspicieux son interlocutrice.

    « Désolé… Mais je préfère qu’elle reste à l’extérieur. Les pokémons ne sont pas fait pour vivre seuls, enfermés dans une ball. »


Le garçon aux cheveux d’or n’arrivait pas à déterminer quelle serait la réaction de la personne qu’il avait en face de lui. Et inutile de dire qu’il fut relativement inquiet quand il vit qu’elle regardait Lilou, son Evoli, avec un air… Quel genre d’air justement ? Difficile à dire. Est-ce qu’elle voulait se venger du fait qu’il avait été légèrement excessif dans le refus de sa proposition ? C’était une hypothèse plausible. Pour lui.

Il fronça de nouveau les sourcils lorsqu’il vit qu’elle chassa cette fameuse expression de son visage. Cela confirmait l’hypothèse folle selon laquelle elle souhaitait voler l’Evoli de l’adolescent. Et mieux fallait-il lui montrer clairement que c’était son Evoli, et qu’elle n’avait aucun droit dessus. De quoi réagir à son commentaire, qui sans ses idées délirantes, aurait était probablement très bien reçues.

    « Oui c’est le mien, et il n’est pas à vendre ! Ou même à prendre ! C’est mon ami ! J’ai besoin de lui alors... » Alors quoi ? Ne me le vole pas ? Ne le touche pas, sale voleuse ? N’essaye pas de le prendre ou je te foncerai dessus quitte à en mourir ? Diziel s’arrêta un instant en plein milieu de sa phrase, affichant une mine pleine de réflexion. Il avait perdu le fil de sa pensée, alors il préféra encore ajouter « N’essaye pas de faire n’importe quoi. » Et fit une pause, en rajoutant un timide « S’il te plaît. »


Un premier contact un peu abrupte, mais le silence qu’avait posé le garçon en plein milieu de sa phrase sonnait, sans aucun doute, tout sauf naturel. Bien qu’il fût difficile de croire, même pour lui, que cette fille en face de lui était malveillante, il affichait un regard plein de méfiance et d’inquiétude à son sujet. Après tout, elle pouvait être de la bande à ce fameux Matt, un manipulateur sans foi ni loi et extrêmement doué pour mentir et tromper son entourage. Il aurait pu, sans aucun doute, lui apprendre quelques tricks dans le but de le tromper, et de lui voler son Evoli. Qui après tout, avait réussi à stopper son Farfuret lorsqu’il commettait son larcin. Oui, Diziel avait retenu son prénom depuis le cour qu’il avait fait avec le professeur Richards.

Plus il y pensait, plus son délire commençait à prendre forme et à être solide. Toutefois, il lui manquait quelques preuves, qui n’allaient pas tarder à récupérer.

    « Tu t’appelles comment et tu es en quoi ? Moi c’est Diziel, je suis en cursus d’Eleveur. Et lui, là-bas, c’est Lilou. » dit-il en pointant son Evoli, qui continuait à jouer dans la neige comme un petit fou.


Doucement, il déplaça sa main jusqu’à la tête de la Mini-draco en la caressant avec une douceur rare dans les mains d’un adolescent de son âge. Une délicatesse et une méthode qui semblait ravir la Draco, qui n’hésitait pas à redemander, presque avec abus, les faveurs de son nouvel ami.

    « Sinon, tu connais un certain Matt ? C’est un dresseur avec un Farfuret assez turbulent. »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Première approche [PV : Diziel Ashenhurst]  Sam 7 Mai - 18:54

Ce « non » paniqué la fit légèrement sursauter alors qu'elle proposait de rentrer sa Minidraco. Le jeune homme s'excusa presque aussitôt, précisant que les Pokemon ne devraient pas vivre pas dans une Ball. Elle partageait cet avis mais ne l'appliquait pas toujours : Quelque fois, il fallait  faire exception.

« Oui c’est le mien, et il n’est pas à vendre ! Ou même à prendre ! C’est mon ami ! J’ai besoin de lui alors... »

Légèrement paranoïaque, ce garçon. Azaleï resta un peu bête face à ce comportement, essayant de déterminer à quel moment elle aurait pu laisser supposer qu'elle souhaitait acheter ou voler l'Evoli. Non, vraiment, elle ne voyait pas son erreur.
Quoiqu'il en soit, son interlocuteur ne semblait pas trop rassuré et affichait une mine méfiante. Il lui demanda d'une petite voix de ne pas faire n'importe, ce à quoi elle répondit simplement par un hochement de tête. Elle ne savait absolument pas quoi répondre à cela.

Ryuko, quant à elle, continuait de se pavaner face aux deux humains, espérant naturellement recevoir quelques marques d'affections en retour. Azaleï n'y faisait pas spécialement attention, habituée à ce manège. Elle savait parfaitement que si elle daignait céder à la diva, elle en profiterait plus que nécessaire. Ce qui ne l'empêchait néanmoins pas de la câliner lorsqu'elles se trouvaient dans la chambre de la jeune femme.

Rompant le silence, le jeune homme lui demanda son nom ainsi que sa classe, se présentant lui-même sous le nom de Diziel, étudiant pour devenir Eleveur. Il en profita également pour lui apprendre que son Evoli se nommait Lilou.

Ah, malheur. Il venait de tomber dans le piège de la petite dragonne, en tendant sa main pour la caresser. La douceur avec laquelle il le faisait étonna Azaleï.

« Je suis Azaleï et j'étudie pour être Ranger. Et elle, c'est Ryuko. Elle va devenir très collante maintenant que tu l'as caressée, n'hésite pas à me le dire si elle devient trop envahissante. »

Elle fit une petite pause avant d'ajouter avec un tout petit sourire :

«  Mes parents étaient également Éleveurs. Le cursus est intéressant ?  »

Il lui demanda ensuite si elle connaissait un certain Matt, qu'un Farfuret assez turbulent accompagnait. Elle mit un peu de temps à mettre une image sur le Pokemon, car elle n'en avait presque jamais vu dans la pension de ses parents ou lors de ses aventures en extérieur. Si elle en avait croisé un récemment, elle s'en serait souvenue à coup sûr.

« Non, désolée, je ne le connais pas du tout. Pourquoi ? C'est ton ami ? »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Première approche [PV : Diziel Ashenhurst]  Mer 22 Juin - 3:59

Cette fille se nommait Azaleï. Diziel la regardait toujours avec méfiance, mais il fut rassuré en comprenant que déjà, elle n’était pas dans le même cursus que Matt. Toutefois, l’instance avec laquelle en souhaitait remettre la jeune mini-draco dans sa ball agaçait le blondinet. Il n’aimait pas voir les animaux dans ces “cages” à la pointe de la technologie. En la caressant d’une manière habile, douce et pleine de délicatesse pour un garçon de son âge, il réaffirma.

    « Non, je ne veux vraiment pas qu’elle retourne dans sa… » Il s’arrêta, et réfléchissait un instant. Cage ? Prison ? Quel mot devait-il utiliser ? Bien sûr, il possédait la ball de Lilou, mais son évoli n’était quasiment jamais à l’intérieur. Sauf pour lui administrer des soins, et encore, il préférait s’en occuper lui-même, de peur qu’on le lui vole. « Ball. »


Apparemment, les parents d’Azaleï était des éleveurs eux-aussi. Une stratégie de Matt ? C’était bien vu. Elle mettait donc un point commun entre eux pour mieux l’amadouer et le poignarder dans le dos ! C’était donc un stratagème ingénieux, et suffisamment machiavélique pour venir de cet être infâme qu’il avait rencontré. Mais pourtant, il lui était difficile d’admettre que cette fille, qui avait l’air gentille, était une méchante.

À la question de la jeune femme, Diziel ne savait pas trop quoi répondre. Depuis la rentrée, il n’avait assisté uniquement aux cours qui lui semblaient indispensable : les soins pokémons, et sur celui portant sur les pokéblocs. Le reste du temps, il avait trop peur pour se diriger et se glisser dans sa salle de cours, avec les couloirs grouillants de monde. Cette idée fit frémir le blondinet, qui s’empressa de répondre après un léger moment d’attente…

    « Je ne sais pas trop. »


Une réponse assez énigmatique, mais suffisante à ses yeux. Il observa avec attention les gestes et la réaction de la fille à sa question. Elle semblait réfléchir. Diziel ne savait pas trop comment prendre cela. Si elle avait répondu du tact au tact un non, cela aurait confirmé son hypothèse. Mais le fait qu’elle réfléchisse lui donnait comme un air de sincérité. Est-ce que c’était un des fameux tricks de Matt ? Il ignorait. Mieux fallait-il donc être méfiant. Et à la réponse de la jeune fille, Diziel afficha un ton très énervé, presque agressif.

    « Ce n’est pas mon ami ! Il a ordonné à son pokémon de me voler ! Et maintenant, il veut me faire du mal ! C’est un méchant, manipulateur, oppresseur ! Utiliser ses pokémons comme ça, c’est mal ! »


Diziel serra ses poings, avant de fermer les yeux.

    « Maintenant, il envoie son gang me tromper pour me voler ou me faire du mal ! Ils veulent me détruire ! »


Bien que cela semblait être un discours excessif, on pouvait ressentir la réelle détresse dans la voix du garçon. Son discours était entièrement mesuré pour lui, et il voyait Matt comme une menace plus que réelle. Et ça, on pouvait le ressentir. Toutefois, sentant la mini-draco circulant dans ses jambes pour réclamer les caresses particulières du jeune homme, Diziel ouvrit les yeux et se calma en caressant la petite Diva d’une manière toujours aussi douce.

    « Je ne veux pas mourir, ni disparaître… Alors je dois me défendre, tu comprends ? »


Son regard améthyste se tourna vers les yeux de son interlocutrice, en attente d’une réponse favorable.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Première approche [PV : Diziel Ashenhurst]  Lun 4 Juil - 22:41

La réponse de Diziel la surprit. Comment ça, il ne savait pas trop si son cursus était intéressant ou non ? N'était-il pas censé assister aux cours, comme tous les autres élèves ? A moins qu'il ne bénéficie d'un emploi du temps aux horaires aménagées, pour une quelconque raison ?
Mais alors qu'elle demandait au jeune homme si le dénommé Matt était son ami, elle fut étonnée par sa mine furieuse et la véhémence de ses paroles. Alors cet individu avait tenté de lui voler quelque chose par le biais de son Pokemon ? Elle savait pertinemment que des petits malins n'hésiteraient pas à accomplir un acte de cet acabit mais la suite des propos tenus lui laissa un certain doute. De là à envoyer un gang pour lui faire du mal ? Diziel n'exagérerait pas un tout petit peu ? Mais sa détresse paraissait si réelle... Il lui en fit presque mal au cœur lorsqu'il lui confia qu'il ne souhaitait ni mourir ni disparaître.

Compréhensive malgré ses doutes, elle hocha la doute.

Oui, je comprends, personne ne souhaite cela. Ce Matt ne m'a pas l'air d'être une bonne personne.

Elle hésita un petit moment, se demandant si elle devait lui dire que son idée de gang était peut-être un peu tirée par les cheveux. Intérieurement, elle secoua la tête. Non, ce n'en était pas une. Le garçon semblait croire réellement à cette histoire – et peut-être était-elle trop terre-à-terre pour croire à tout cela. Si elle l'accusait à tort de mentir et d'accuser pour rien son prétendu agresseur, elle s'en voudrait beaucoup.
Elle aurait aimé lui donner quelques paroles rassurantes, peut-être lui dire qu'il ne serait pas possible pour lui de disparaître. Mais elle n'en fit rien, bloquée par une certaine gêne qui aurait pu s'apparenter à de la timidité. Mais Azaleï n'était pas une personne timide, plutôt quelqu'un qui n'est pas à l'aise avec le réconfort.

Voyant qu'il semblait se calmer grâce à la présence de Ryuko, elle préféra esquiver le sujet sensible qu'était Matt et lui demanda d'une voix calme et posée.

Tu es très doué avec les Pokemon, dis-moi. J'ai rarement pu voir quelqu'un de si doux ! Je suis persuadée qu'ils t'aiment tous beaucoup.


Une sensation étrange vint chatouiller ses lèvres et ses joues. Qu'est-ce que ? Était-elle réellement en train de sourire à ce garçon ? Elle se sentait plutôt apaisée par sa présence et cela se répercutait sur son comportement. Un sourire éclairait son visage et donnait un éclat particulier à ses yeux, une sorte d'once de bienveillance.

Je n'ai pas l'impression de t'avoir vu beaucoup dans l'Académie, tu es arrivé récemment ?

La question s'était échappée seule. Elle était si détendue qu'elle se surprenait à faire la conversation d'elle-même.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Première approche [PV : Diziel Ashenhurst]  

Première approche [PV : Diziel Ashenhurst]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Yonkou] Première approche avec l'équipage de Morris.
» Eben&Ange • Première approche
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Première mission
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-