Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Hide Ans Seek | Pv Dizounours |

InvitéInvité
MessageSujet: Hide Ans Seek | Pv Dizounours |  Mer 6 Avr - 4:10





Hide And Seek


J'ai froid. Horriblement froid. Je remonte ma couverture, mais rien n'y fait. Deus s'approche de moi et vient me couvrir. J'ai moins froid, mais quelque chose ne va pas. Je sens ses griffes. Dans mon dos, je sens ses griffes. Impossible de m'endormir. Je ferme les yeux, je sens ma respiration, j'entends mon cœur battre. Tout ce mélange et j'ai l'impression de suffoquer. Je commence à transpirer, je me sens mal. Je déglutie difficilement, ma respiration se saccade légèrement. Deus ouvre l'œil. Il déplace sa patte, tout va mieux. Je blottis mon visage dans les poils de son cou, peu à peu je trouve le sommeil. Finalement, les heures sont passées rapidement. J'ouvre de nouveau les yeux et le soleil perce déjà les bords de la fenêtre. Je me lève et dans l'ombre je laisse tomber mon pyjama. Deus me regarde. Il me surveille plutôt. Je vais bien, il le voit, il détourne le regard. Coupable de me regarder ? Je me dirige vers la salle de bain, je me lave comme tous les jours. Les cicatrices sur mes bras me rappellent sans cesse que je ne suis pas normal. Je ne suis pas ce qu'il juge " Acceptable ". Je ne les comprends pas, et c'est réciproque. Je retourne dans ma chambre, je vois Deus réveiller les autres. Silentium et Alpha se tourne et me fixe. Alpha me saute dessus pour me faire ce que mon frère appelle un " câlin ". Comme toujours je le repousse au prix d'une nouvelle blessure. Cette fois, ses griffes on entaillé ma cuisse. Je sens mon sang bouillir tandis que j'attrape le pokemon pour le jeter. Deus attrape mon bras. Je lâche le Ningale qui ne semble pas comprendre. Alix appelle ça " l'amour ".

Alix m'attend.

Mon frère veut que j'aille en cour. Il appelle ça se " Sociabiliser ". Je me sens encore bien, mais quand je serais dehors, qui sait ? Dès l'instant où je stresserais, je cesserais d'exister. Je n'aime pas disparaitre. Je ne veux pas disparaitre. J'attrape un boxer, enfile mon pantalon noir, une chemise blanche, un veston noir, ma cravate rouge, mon masque et je pars rejoindre mon frère. Je marche vite pour ne pas paniquer mais je commence à sentir leurs regards. Ils glissent sur moi comme des milliers de petites lames, ils me veulent du MAL j'en sûr ! Je dois me dépêcher ! TROUVE-LE ! Je regarde à gauche, à droite, je ne trouve pas mon frère. Le dortoir n'est pas loin des salles de cour, il devrait être là ! IL DOIT ETRE LA ! Je sens mon cœur s'emballer. S'il me voit comme ça, ils vont en profiter ! CACHE-TOI ! J'accélère, je dois trouver une issu. Ma bouche devient pâteuse, mes pupilles se contracter, mon champ de vision diminue. Je m'agite, je suis désordonné. Quelqu'un me bouscule ! JVAIS LE TUER ! Je me retourne et l'attrape par le col. Il me regarde, il s'excuse ? Je déteste qu'on me regarde... je... je le lâche en le poussant, il tombe au sol.  Je reste le fixer. Je le DOMINE. Son sac tombe, ses fournitures aussi. Un objet brille. DES CISEAUX. Je me penche, les ramasses. FUIS. Je me retourne et je reprends ma route le plus rapidement possible. Je n'ai pas le droit à ce genre d'objets. Je le sais. Mais... c'est PLUS FORT QUE TOI N'EST CE PAS ? Il a raison ? J'ai raison ?... aucun de nous deux n'a tort. Je voie l'infirmerie. FAIS-TOI MAL. TUE-TOI ! TU MERITES DE MOURIR ! TU ES FAIBLE ! SI TU NE TE TUES PAS, LES AUTRES S'EN CHARGERONT POUR TOI !

Alix...

Personne ? Parfais. Je rentre, je tire un rideau devant mon lit. Je m'assois sur le lit, relève la manche de ma chemise. AAAAAAaaaah... Je dois faire vite avant de n'entendre plus que lui. J'ai mal... tellement mal. Le ciseau glisse sur mon bras par à-coup. Il s'accroche et reprend sa route. C'est... agréable. Je reprends contrôle de moi-même... pour l'instant du moins. Le sang coule le long de mon avant-bras, passe sur les doigts et fini par tomber par grosse goutte sur les draps du lit. Ma respiration se calme. Mes pupilles se dilatent. Je me sens comme... ailleurs. La voix de mon frère résonne dans ma tête " Souviens-toi Maxime. Tu traverses la rue, tu ne la descend pas ". C'était sa façon de me dire de ne pas mourir. Ma main tremble, je lâche enfin le ciseau. Je m'allonge, le bras ballant par-delà le lit. Je regarde le plafond. Je descends mon masque, prend une grande bouffé d'air. Je suis bien. Je savais que venir en cour n'étais pas une bonne idée. La porte s'ouvre. Par réflexe je remets mon masque. L'infirmière ? Elle va avoir une surprise. Le bruit de pas se rapproche, mais je suis trop loin dans mes pensées pour paniquer. Le rideau s'écarte. Deus. Il me regarde et vient s'assoir à côté de moi.

Griff.
Deus... Je n'ai pas trouvé Alix. Mais tu vois... je n'ai blessé personne.

Pour une fois. Je n'en étais pas fier. A vrai dire ce concept et comme celui du bien et du mal, en encore de l'amour... c'est assez obscure. Pas fier, mais je savais que Deus et Alix le serait. Je ne comprends pas le sentiment, mais je sais que quand je ne fais saigner personne, ils sont " fiers ". Cela ne me rend pas " heureuse " mais voir mon frère " fier " de moi m'apaise. Il se tait un peu plus à chaque qu'Alix me regarde comme ça. Deus me caresse les cheveux. Quand il fait ça, je ne distingue plus mes cheveux de ses poils. Tous deux blanc... et rouge vu le sang présent dessus maintenant que je passe ma main dedans. Je relaisse tomber mon bras, lourdement. La porte s'ouvre de nouveau... On ne peut pas être vraiment tranquille ici n'est-ce pas ?





InvitéInvité
MessageSujet: Re: Hide Ans Seek | Pv Dizounours |  Jeu 21 Avr - 0:59


Le soleil entra dans la chambre de Diziel, qui n’avait pas réussi à réellement dormir. Il avait eu une nuit particulièrement difficile, et agitée. Ce genre de nuit où l’on dormait sans réellement dormir, comme si l’on était en “repos” plus qu’en sommeil. Ce genre de nuit où il avait sursauté plusieurs fois, malgré la présence de son évoli proche de lui. Ce genre de nuit où il avait eu peur. Peur de disparaître à jamais, suite à un malheureux contact, où à la trop grande présence d’étrangers autour de lui.

Entrant dans la salle de bains, il s’avança sous le flux constant et brûlant d’eau chaude, qui dessinait naturellement ses fines courbes avant de rejoindre le sol pour partir dans les canalisations. Diziel expira un grand coup, essayant de se convaincre que l’eau nettoierai absolument tout. Puis, une fois propre, il s’essuya avant de prendre la crème réparatrice sur son évier. Doucement, il caressa son bras en étalant la substance, puis fit un bandage autour de celui-ci. Cela ne rattraperait pas tous les dommages des nombreuses scarifications, mais disont que ça aurait pour effet de limiter la visibilité de ces dernières.

Enfin… Enfilant un T-shirt noir suivi d’un pull de la même couleur, il enfila ensuite un jean et des bottines avant de sortir de la chambre accompagnée de Lilou. Ce matin, il n’irait pas en cours, mais à l’infirmerie pour prendre son traitement. Une fois par quinzaine, il devait se faire injecter une dose d’antipsychotique et de neuroleptique, dans le but de le maintenir au maximum loin des hallucinations, et d’un état pathologique trop grave. S’avançant, il ouvrit la porte de l’infirmerie dans l’espoir de voir l’infirmière lui faire son injection, puis de repartir aussi rapidement jusqu’à sa chambre et attendre que ce dernier fasse effet.

Hors, lorsqu’il arriva, ce n’est pas l’infirmière qu’il trouva mais un jeune homme aux cheveux blancs plein de sang, de même que le lit, son bras ou la paire de ciseaux proche de lui. Instinctivement, Diziel recula en déglutissant, non sans lui rappeler ses propres blessures. S’il avait peur des êtres humains en général, il avait aussi extrêmement peur des gens comme “lui”, dont le comportement pouvait lui paraître encore plus chaotique et imprévisible.

Continuant de reculer en fixant avec intensité le sang de l’autre individu, il se colla contre le mur suivi de son Evoli qui se posta en face de Diziel, par simple précaution. L’adolescent aux cheveux d’or ne devait absolument pas être touché par le sang d’un autre. Le sien, et la douleur qui lui était associée, lui permettaient justement de reprendre le contrôle, et d’empêcher que les esprits des autres prennent possession de son corps, et l’annihilent. Qui sait ce que cela pouvait se produire si ce n’était pas son sang, mais celui d’un autre qui se rependait sur lui ?

    « Pour...Pourquoi tu t’es fait ça ? »


Quelqu’un de “normal” tenterait probablement de l’aider. Où lui demanderait ce qu’il s’était passé. Mais le blond aux yeux d’améthyste avait directement fait le lien entre la blessure et son responsable. Normal, vu qu’il lui arrivait parfois de commettre exactement la même chose.

Hide Ans Seek | Pv Dizounours |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hide & Seek {Kyle}
» no time to play hide and seek. (ft. fleur)
» hide and seek.
» IV,1 - hide and seek (gargaria)
» Japan Expo 16 du 2 au 5 juillet 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-