Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

La :Plancha: de l'amitié ! | Ft. Léo Weber

InvitéInvité
MessageSujet: La :Plancha: de l'amitié ! | Ft. Léo Weber  Jeu 21 Avr - 15:26





Nymphe était allongée dans son lit, un livre de psychologie à la main, doucement étendu sur les draps encore soigneusement tendu. La fenêtre était ouverte laissant passer une douce brise qui faisait danser les rideaux au sol pour le plus grand bonheur de la demoiselle qui se plaisait à ressentir ce léger courant d'air comme une caresse de fraicheur. " Séminaire de psychanalyse d'un enfant " de Françoise Dolto. Un ouvrage tout à fait somptueux à en croire Nymphe qui appréciait par-dessus tous les lectures de ce genre. Celle qui permettait de mieux comprendre autrui, de l'analyser, de pouvoir établir un schéma de sa psyché de façon instinctive, ou plutôt intuitive. L'éducation était une chose merveilleuse selon elle, qui n'avait pas réellement reçu de véritable scolarité. Elle ne jurait que par les livres depuis bien longtemps déjà, mais avait tout de même ses points de préférence légèrement porté plus vers les littératures, que vers les sciences. Celle-ci lui étant apprise par son style de vie, elle n'avait que peu d'intérêt pour ce qui touché à la biologie, la médecine et autres branche que son clan s'efforcer d'inculquer aux têtes blondes de la tribu. Elle leva les yeux de son bouquin, déconcentré par un bruit qu'elle n'avait clairement pas l'habitude d'entendre - Message Okaerimashita - . Sur le coup, un traditionnel - Ta gueule - fut lancer en direction de l'objet, mais elle le saisit tout de même pour voir qu'il s'agissait d'un message.

Bonjour Nymphe.
Vous allez bien ? Vous m’avez demandé de vous recontacter pour le repas que vous m’aviez proposé, et c’est pour ça que je vous envoie ce message. Si cela vous va, j’aimerais beaucoup le faire demain ou après-demain, à n’importe quel moment de la journée.
Bonne soirée !

Le message venait donc du petit Léo. Elle se rappela qu'elle lui avait promis de l'envoyer manger. Elle posa son livre au sol, face contre le parquet pour ne pas perdre la page et lui répondit simplement. Il répondit à son tour, et leur conversation prit fin. Elle n'était pas du genre bavard par téléphone et encore moins à l'écrit avec celui-ci, mais les informations principales ayant était échangé,  elle n'avait pas à s'en faire sur le déroulement de la journée donc. Alyss l'appela, c'était l'heure de mangé, déjà. Elle avait passé sa journée à Somnoler et lire finalement. Le repas fut rapide, et Alyss n'aborda pas le cas Weber. Du moins pas à ce moment-là. Au moment d'aller se coucher, elles discutèrent de cela, Nymphe sentant bien que quelques chose travaillé Alyss. Une bonne heure pour finalement finir sur la conclusion qu'Alyss était jalouse, qu'elle n'aimait pas les enfants car Nymphe avait tendance à s'y attaché et qu'elle n'aimait pas avoir à partager sa dresseuse. Les humains étaient réellement un danger pour Alyss, qui savait que les relations entre humains finissaient bien souvent à être plus puissantes et profonde que celle qu'il y avait entre humain et pokemon, et elle n'avait clairement pas envie de voir un jour Nymphe s'éloigner pour un aller avec un humain. Au final, Nymphe la rassura sur ce sujet. Léo était un petit garçon, elle éprouvait une affection particulière pour lui à cause d'un sentiment de familiarité en le regardant certes, mais il n'était pas un humain avec le quel Nymphe " s'enfuirait " pour reprendre les mots d'Alyss concernant le mariage et ce qu'en s'en suivait.

Le matin vint rapidement. Nymphe avait mid un réveille, chose rare ! Elle se leva, trainant les pieds jusqu'à la salle de bain où le bain était déjà prêt. Alyss était déjà debout depuis longtemps à en juger par l'ordre qu'il y avait dans la maison. Les couvertures des pokemons étaient soigneusement pliés, les cousines du canapé rangés, le balais passé, les fenêtres du rez de chaussé ouverte pour aéré. Elle portait même le tablier de Nymphe et semblait préparer un petit déjeuner léger pour la demoiselle. La maîtresse des lieux se glissa dans la baignoire et contrairement à son habitude y resta un peu plus longtemps, tant son état était larvaire à ce moment. Elle enfila une serviette de bain, sortit et se dirigea vers la cuisine, où son pokemon totem était en train de découper des tomates cerise en forme de rose pour lui préparer une salade. En effet, s'il elle ne mangeait pas du tout, elle risquait d'être de mauvaise humeur, et donc même avec un restaurant de prévu, il lui était important d'avoir un petit dans l'estomac. Elle s'assit à la terrasse, toujours enroulé dans sa simple serviette de bain, attendant qu'Alyss la serve. Un toast de pain maison, un peu de beurre, des tomates joliment découper, un rouleau d'omelette, des saucisses poulpes ainsi qu'un thé. Un petit déjeuner qui pourrait sembler copieux, mais qui était plus ou moins habituel pour la demoiselle qui avait un appétit certain. Un repas engloutit rapidement avant qu'elle ne quitte la terrasse ainsi que sa serviette pour trouver des habits plus " confortable " mais surtout acceptable. La première fois qu'elle avait croisé son élève, elle n'était clairement pas dans une tenue moralement acceptable pour l'académie, et bien qu’ils n’avaient pas rendez-vous là-bas, elle allait se retrouver en compagnie d'un jeune garçon d'environs une dizaine d'année son cadet. Elle attrapa des dessous, chose rare, blanc qu'elle enfila en soupirant. Par-dessus, un minishort blanc lui aussi, ainsi qu'une robe d'été légère et courte. Elle attrapa sur le bureau un élastique et une pince pour s'attacher les cheveux dans un chignon grossier, enfila son collier de chasseur de dragon, son bracelet en cuir tressé,  elle était prête.

Il est bientôt l'heure maîtresse Nymphe.
D'accord.
Quel pokeball souhaitez-vous ?
Aucune ne t'en fais pas, je vais juste à un repas avec un enfant. Il n'y a quasiment aucun risque que je me batte. Et si par la plus grande des malchances cela arrivé... et bien j'irais me battre à main nue pour protéger mon élève.
D'accord.


Elle s'était assise dans le canapé à lire et le temps était donc passé assez vite. Alyss s'approcha de sa dresseuse et chose rare, lui fit d'elle même un bisou sur la joue. Nymphe fut surprise, au point de ne pas lui rendre le geste mais de simplement la regarder avec de grand yeux durant quelques seconde avant d'être coupé par Ahri qui s'impatienté sur la terrasse. Nymphe se dirigea vers le pokemon feu, se préparant à monter dessus pour partir quand une chose la frappa en pleins cœur. Elle se retourna, fit quelques pas rapide vers Alyss et lui rendit alors son bisous, se sentant presque coupable de ne pas lui avoir fait plus tôt. Elle se mit alors en route sur le dos de sa Feunard. Sa course était moins rapide que celle de Noxian, mais plus fluide. Les mouvements d'Ahri étaient plus doux, plus ronds. Nymphe avait moins besoin de s'agripper à sa fourrure pour ne pas tomber, et la simple position assise à califourchon lui suffisait à se stabiliser sur le dos du pokemon. A la simple force de ses cuisses elle pouvait parfaitement se tenir droite et observer les alentours. Seule point négatif, en vertu de sa condition même, Ahri étant un Feunard et non un Luxray, elle avait tendance à emprunter des chemins plus escarpés. Du moins, elle ne faisait pas de détours pour éviter un rocher, mais sauter simplement dessus. Parfois ce genre de choses surprenaient Nymphe qui se retrouvait alors à accrocher la fourrure duveteuse de son pokemon dans un geste reflexe pour ne pas tomber. Mais l'air de rien, la ballade était toujours agréable.

La ville approchait, mais il fallait à présent la traverser. Ahri n'aimait pas forcement courir en ville, mais son agilité était une véritable délivrance en quelques sorte. Les rares voitures ne lui faisaient clairement pas peur, blesser un piéton n'était pas une chose envisageable durant sa course non plus d'ailleurs. Les pas de la renarde se faisaient simplement plus doux, et ses mouvements plus soigné finalement. Se déplaçant avec aisance, elles parvinrent rapidement au centre-ville. La grande place était un endroit bondé à cette heure-ci. Les restaurants étant présent dans les rues adjacentes, la foule se faisait sentir à l'approche du repas. Beaucoup d'enfant avec leurs parents, trouver un autre enfant ne serait donc pas simple. Tandis qu'elle tournait la tête pour tenter d'apercevoir son élève, un bruit plus que désagréable lui vint aux oreilles. Un son caractéristique d'une source d'eau non loin d'elle. Des frissons parcoururent son corps, et par réflexe elle se déplaça dans le sens opposé à la source de ce bruit. Elle ignoré si c'était une véritable fontaine ou simplement les fontaines pour s'abreuver mais elle fuit clairement la provenance du son se retrouvant alors proche de la sortie de la place, devant la rue des restaurants. De délicieuse odeur de nourriture s'échapper de la grande rue spécialisé dans la restauration. Ahri s'approcha alors de sa dresseuse, tapotant sa main avec son museau. Le flair des Feunard était un véritable atout mais dans le cas présent impossible à utiliser entre les odeurs de nourriture et le fait qu'elle n'avait jamais rencontré Léo... mais son aptitude à se déplacer aisément dans la foule et sa bonne vue... cela serait jouable.

Il fait environs cette taille… il a les cheveux vert, avec une coiffure comme… ça ?! Rah difficile d’expliquer …
Feunard ~
Je te fais confiance dans tous les cas… Je reste ici. Si tu le trouve ramène-le vers moi. Si tu ne le trouve pas d’ici dix minutes reviens. Je trouverais un autre moyen.


Nymphe s’adossa alors à un mur, regardant son pokemon partir dans la foule. Evidemment, elle scrutait elle aussi les environs, peut-être aurait-il aussi l’idée de se rapprocher de la rue plus porté vers la restauration.




Vêtement de Nymphe :
 




avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La :Plancha: de l'amitié ! | Ft. Léo Weber  Dim 24 Avr - 14:07


« Et maintenant, utilise Larcin ! »

La Poké Ball fut absorbée depuis les mains de Léo avant d’arriver à l’homme masqué. Puis une lumière rouge en sortit pour absorber le Pokémon Électrik.

« KELVIIN NOOOOOOOON »


Il se réveilla en sursaut. Ce n’était qu’un mauvais rêve. Non, pas un autre vol, c’était assez déjà. Après ce choc, il reprenait peu à peu une respiration normale. Il regarda son téléphone pour voir l’heure. Il avait pris beaucoup de temps à s’endormir, mais il avait quand même dormi 6 ou 7 heures. Léo remarqua que l’Élekid le fixait d’une mine un peu inquiète. Son dresseur lui sourit, faisant comprendre que ce n’était rien de grave.
Ce midi, il avait un repas de prévu avec Nymphe en ville. Le moment de penser à autre chose. Ou peut-être pas. Il aimerait lui poser pleeeeeiiiiiin de questions. Il avait le sentiment de « gâcher » un repas, ça lui faisait un peu mal dans l’idée. Le jeune garçon remarqua que ses Pokémon étaient déjà réveillés. Ils s’approchèrent de lui, tandis qu’il avait pris une position assise sur le matelas. Le Yanma volait en rond à basse altitude au-dessus du lit. Ohm était à côté en faisant joujou avec allumant et éteignant en boucle la lampe de chevet, une manière comme une autre de dire bonjour après tout. Stari était sur cette même table, faisant briller son joyau en rythme avec la lumière. Coperny fit un grand bond pour rejoindre Léo, qui le réceptionna dans un câlin affectueux. Et le Tarinor, comme d’habitude, se contentait d’être là pour décorer. Le dresseur les regarda un par un. C’était là qu’il réalisait à quel point c’était génial d’être entouré et soutenu. Il n’avait pas l’habitude de les laisser tous sortir en même temps, mais Eleven l’avait invité à le faire. Il n’osait pas trop le faire dans sa petite chambre à l’Académie, mais les réveils de ce genre mettent de bonne humeur, le mauvais rêve était déjà quasiment oublié.
Bon, avec des Pokémon on ne peut pas vraiment faire de cri de victoire du genre « Hip Hip Hourra » donc on va se contenter d’un sourire général plein de conviction et de détermination !

Rendez-vous à midi au centre-ville donc. Après s’être bien réveillé, Léo fit rentrer ce petit monde dans les Balls, et il était déjà l’heure de partir.
Il sortit de la chambre et se dirigea vers l’extérieur. Passant devant le salon, il aperçut son hôte. Il lui sourit et lui parla avec sincérité.

« Merci beaucoup pour votre aide Eleven, je vous en suis reconnaissant. Je serai prudent maintenant. On se tient au jus pour la suite ! »

Lorsqu’il l’avait rencontré, il ne s’attendait pas à ce que celui-ci lui propose son aide pour retrouver Gamma. Bien qu’il se montre froid et grognon, il avait un bon fond. Mais ce Eleven ne voulait peut-être pas se l’admettre.
Il prit la porte et se fit aveugler par le soleil. Mais il préférait ça à un vent glacial.


Léo était arrivé à la grand-place. Il y avait tellement de monde, ça allait être compliqué de trouver Nymphe. Enfin, au moins, comme Léo, elle avait une couleur de cheveux moins commune, ça aidait. Il s’approcha de la fontaine, se disant que ce genre de petit monument était un bon point de repère pour retrouver quelqu’un. Elle devait sûrement y être. Il passa sa tête au-dessus pour observer l’eau, qui semblait claire et propre. Ça faisait plaisir à voir. Il ne put s’empêcher d’y plonger ses mains avant de se barbouiller le visage.
Midi était passé, et elle n’était toujours pas là… Bon elle attendait peut-être ailleu… HEY ! Lâche ce short ! Il se retourna et aperçut un Pokémon quadrupède. Il sortit son Pokédex, qui l’identifia comme étant un Feunard. Il avait peut-être juste besoin d’affection… Il lui caressa la tête pendant une dizaine de secondes puis tourna les talons pour repartir à la recherche de Nymphe. Il sentit juste après qu’on lui tirait à nouveau le short. Rah il voulait bien être gentil mais là il n’avait pas le temps de faire des papouilles. Mais la bestiole semblait plutôt essayer de lui dire quelque chose. Il commença à partir, Léo se dit que c’était une bonne idée de le suivre. Peut-être un Pokémon de Nymphe du coup, mais pourquoi n’était-elle pas allé le chercher elle-même ? Elle est plus grande, elle aurait eu plus de facilité à retrouver ses cheveux dans cet océan d’habitants.

Suivant le guide, le garçon finit par retrouver Nymphe, adossée à un mur. Il accéléra le pas pour la rejoindre, plutôt content de la voir. Et là, ce dilemme. Ce moment où vous vous adressez à une personne techniquement au-dessus de vous, et que vous vous posez cette ultime question : « tu » ou « vous » ? Le « tu » semblait peu poli, et pour le « vous » on a parfois droit au fameux « Oh mais arrête je ne suis pas si vieux, tutoie-moi ! ». Avec un professeur habituel c’était le « vous » sans hésiter, mais avec elle c’était un peu plus particulier. Bon il allait faire en sorte d’éviter ça, et au pire ce sera le « vous », et elle le reprendra. C’est ce qu’il avait fait dans le SMS pour planifier ce rendez-vous, mais sans être certain de son choix. Il afficha un grand sourire

« Bonjour ! »


Bah alors, c’est tout ce que t’as à dire ? Même pas la bise ? Ah tu ne sais pas si c’est une bonne idée vu que ça reste ta prof’, du coup tu préfères attendre sur elle ? Bon, très bien…

_________________

color=#0033FF

La :Plancha: de l'amitié ! | Ft. Léo Weber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]
» Amitié animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: LA VILLE : Edenia :: Centre Ville :: Chaînes de Restaurants-