Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Café serré & notes enjouées

InvitéInvité
MessageSujet: Café serré & notes enjouées  Jeu 21 Avr - 22:26

Café serré & notes enjouées

Reina Hideaki & Sethys Von Brecht

Le portable de Seth se mit à entonner un petit air de jazz joué par une batterie et un piano. Des dessous de la couette labyrinthique, un petit grognement se fit entendre.
Sortant de l'amas de coussins et autres couvertures, la main de la brune alla attraper le téléphone, bougeant légérement la main au rythme de la musique. Puis finalement, elle l'éteignit. Tout resta silencieux pendant un court instant puis, la couette se mit à bouger. Grandissant, tirant vers le plafond, elle finit par tomber mollement sur le sol, dévoilant la tête endormie de la surveillante. S'étirant en baillant, la jeune femme s'extirpa de la chaleur de son lit à contre cœur.

Se dirigeant vers son armoire, elle prit quelques vêtements et une serviette de bain. Puis direction la douche. L'eau chaude lui fit l'effet d'un second réveil. Sortant fraiche et complétement opérationnelle de sa salle de bain, la dresseuse s'habilla d'un simple jean et d'un t-shirt bleu avant d'enfiler sa veste en cuir et de filer.
En soit, elle aurait put dormir facilement une heure de plus. Mais elle aimait bien prendre son temps le matin et profiter un peu du silence de l'académie pour déambuler tranquillement. Elle pouvait ainsi la voir s'éveiller à son tour petit à petit et, mine de rien, elle appréciait le spectacle.
Se dirigeant vers la cafétéria, elle l'ouvrit et alla se prendre son café du matin avec un petit quelque chose à grignoter. Si elle avait été un chat, elle aurait assurément ronronné comme un folle tant elle aimait ce moment de la journée. A défaut, ses fausses oreilles bougèrent légérement, traduisant sa joie. Comment était-ce possible? Allez savoir! Mais revenons à notre cafétéria.
L'endroit était désert, personne n'était encore debout et pouvoir jouir d'un endroit remplit tout le temps de nourriture et boisson ne pouvait que la rendre heureuse.
Piquant une barre chocolaté et un nouveau grand café, elle finit par quitter l'endroit, marchant tranquillement dans les couloirs.

Sortant du hall, la jeune femme alla faire un tour dans le parc où elle y fuma une cigarette tranquillement. Puis, elle rentra dans le grand bâtiment.
Alors qu'elle cherchait quelque à faire pour s'occuper, elle passa près de la grand salle des fêtes. Prise d'une envie de revoir l'un des endroit dans lequel elle avait des souvenirs franchement agréables, elle poussa discrètement la porte de l'endroit.
S'introduisant dans la vaste salle vide, elle but une gorgée de café tout en souriant. Elle se remémorait joyeusement quelques soirées qui avaient pu se faire ici. Elle se souvenait avoir eut une crise de fou rire par là, avoir aidé un ami un peu bourré à s'assoir ici et puis, elle se rappelait avoir dansé comme une folle là-bas.
Tiens, en parlant de danser...

Coup de tête à droite.
Coup de tête à gauche.
Personne.
Elle se dirigea vers une table proche et y posa son café avant de récupérer son portable dans la poche arrière de son jean. Le sortant, elle fit défiler sa playlist, cliqua sur un lien et les premières notes de Hit the Road Jack raisonnèrent légérement dans la grande salle. Retombant dans cette adolescence qu'elle n'avait pas quitté depuis bien longtemps, elle se mit à danser joyeusement, trop emportée par l'air rythmé de la chanson pour faire attention au reste.
Après tout, elle ne risquait rien, il n'y avait personne à cette heure là.

InvitéInvité
MessageSujet: Re: Café serré & notes enjouées  Ven 22 Avr - 4:10


Café serré & notes enjouées





Avec Sethys Von Brecht
J'étais en train de faire un rêve. J'étais en train de courir sur le dos d'un Wailord qui nageait sur la mer, et je m'amusais avec d'autres Pokémons eau qui étaient aussi sur son dos, et Ruiin volait autour de nous, pour nous surveiller. C'était tellement amusant. J'aurais aimé ne jamais me réveiller, jusqu'à ce que Ruiin me réveille à coup de bec dans le ventre. Je me réveillais instantanément et je repoussais Ruiin qui s'était remis sur son perchoir en m'indiquant avec son aile l'horaire. Je regardais par la fenêtre, puis vers l'horloge que mon Pijako m'avait montré. Il m'avait laissé dormir cinq minutes de plus. Evidemment, il m'avait réveillé pour qu'on aille faire notre tour habituel dans l'académie, décidément lui aussi commençait à aimer ça. Je me suis donc préparée en vitesse en prenant ma flûte en main aujourd'hui, j'avais envie d'en jouer. Je pris mes affaires et je suis sortie des dortoirs sans faire de bruit, pour ne pas réveiller tout le monde. Et à la sortie du couloir, je me suis mise à jouer de la flûte tout doucement. Ruiin se dandinait de droite à gauche, il semblait content de ma manière de jouer ces derniers temps, je devais avoir fait beaucoup de progrès.

Les couloirs toujours aussi vide, je regardais par la fenêtre voir si je pouvais apercevoir des choses. Mais rien de bien intéressant, mise à part quelques Etourmis qui semblaient se battre pour une baie. Ce n'était pas intéressant, je n'aime pas vraiment voir les Pokémons de mauvaise humeur, je n'aime pas ça. Je me suis donc remise en route en espérant trouver un nouvel endroit que je n'avais pas encore exploré ou re-exploré. Puis je vis une femme aux cheveux bruns que j'avais jamais vu ici. Je me suis cachée derrière un mur pour la suivre, pour savoir où est-ce qu'elle allait. Je l'ai suivi pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'elle entre dans une salle. Que j'avais jamais vu, elle y entra. Ruiin qui était depuis tout ce temps sur ma tête s'envola devant moi et se mit à ma hauteur en me disant des non de la tête, comme quoi je ne devrais pas la suivre. Mais je suis beaucoup trop curieuse et elle semblait très belle en plus, je me devais de la voir de plus prêt. Je rangeais ma flûte dans mon sac, et je commençai à m'approcher doucement de la salle où elle était entrée. C'était une grande salle, cela semblait être la salle des fêtes. Je ne savais même pas qu'il y en avait une. J'avais réussi à entre ouvrir la porte d'entrée de la salle, et je passais ma tête pour regarder à l'intérieur. Il y avait que ma tête qui dépassait, de l'intérieur on pouvait voir que mes deux yeux et mon nez avec mes deux mains contre la porte qui dépassait aussi. Je n'étais pas vraiment discrète mais elle ne semblait pas m'avoir vu car elle avait commencer à danser sur une musique que je ne connaissais pas du tout. Puis je continuais de l'observer danser, Ruiin qui était par terre à mes pieds me poussa doucement, comme pour me dire que ce n'était pas une bonne idée. Mais je faisais comme si je ne comprenais pas pour pouvoir rester.

Mais qui était cette femme ? Je ne l'avais jamais vu, elle m'intriguait beaucoup, j'avais envie d'aller lui parler et à la fois, j'avais peur car je n'avais pas envie de la déranger en train de danser. Je me demandais bien aussi pourquoi elle s'était mise à danser. Peut-être que c'était une danseuse ou une coordinatrice. Je fronçais légèrement les sourcils. C'est comme ça que je réfléchis le mieux. Même si réfléchir me donne vite mal à la tête, mais là, j'étais déterminée à savoir qui était cette femme. Ceci dit, elle avait l'air drôlement gentille, j'avais envie d'y aller, vraiment. Mais je n'osais pas, quelque chose m'en empêché et je ne savais pas c'était quoi. Alors je continuais de la contempler encore et encore. En fait, il ne s'était pas quelques petites minutes depuis que j'avais commencer à regarder la femme. Chose étrange, elle avait quelques choses dans les cheveux, mais je n'arrivais pas à savoir quoi, mais qu'est-ce qu'elle était belle, décidément je trouve que des belles personnes dans cette académie.

Par contre, je n'avais pas pensé à comment j'allais réagir à si elle me surprenait en train de la regarder danser.



© A-Lice | Never-Utopia

InvitéInvité
MessageSujet: Re: Café serré & notes enjouées  Ven 22 Avr - 13:54

Café serré & notes enjouées

Reina Hideaki & Sethys Von Brecht

Tranquillement allongé sur les tuiles du toit de l'académie, un farfuret à l'oreille-plume à demi déchiquetée regardait les nuages se colorer au fur et à mesure que le soleil se levait. La vue sur le campus d'ici était imprenable et franchement belle. Elle avait un petit quelque chose d'apaisant que le pokémon appréciait énormément. Profitant encore quelques minutes du moment, il finit par se lever. Sa dresseuse avait du se réveiller et devait trainer dans l'académie avant le début des cours.
Se laissant aller en avant, le petit pokémon sombre glissa sur les tuiles avant de se rattraper à la gouttière. Puis, s'aidant tranquillement de ses griffes, il descendit le reste de l'édifice avant d'entrer par une fenêtre ouverte donnant sur un couloir vide.

Trottinant tranquillement, Vito se mit à humer l'air à la recherche de la fragrance familière de sa dresseuse. Ne trouvant rien de probant pour le moment, il se mit à marcher, se disant qu'il finirait bien par tomber sur la jeune femme.
Au bout de quelques minutes de marche, un bruit singulier attira son attention. S’arrêtant, il tendit l'oreille pour essayer de capter d'où venait le son et se mit à le suivre. Ce n'était pas un bruit de porte ni de voix, mais plus une sorte de mélodie... Un instrument de musique? Ça y ressemblait. Mais le petit voleur était bien incapable de dire quel instrument c'était. Suivant les notes agréables, il finit par tomber sur une enfant accompagnée d'un pokémon volant qu'il n'avait jamais vu. Sa curiosité étant piqué, il se mit à suivre à pas de loup les deux inconnus, non sans se demander ce qu'ils faisaient ici aussi tôt.

A force de suivre la petite, il finit par retrouver la trace de sa dresseuse qui, pour une raison qui lui échappait, venait d'entrer dans la salle des fêtes. S'il avait eut l'intention d'aller la rejoindre, il se ravisa cependant en voyant l'enfant se mettre à la suivre... Avant qu'elle ne commence à l'espionner carrément ! Non mais ho ! Elle se croyait où la morveuse?! De quel droit elle pensait pouvoir l'observer comme ça, à son insu ? Attends... Mais ça se trouve, elle se préparait à l'attaquer en faite! Foutu mioche ! Heureusement qu'il était là car ça ne se passerait pas ainsi !
Émettant un petit grognement, à mi chemin entre le ronronnement et le début d'un feulement félin, le farfuret prit de l’élan et se jeta sur la petite voyeuse.  

Sethys était complétement absorbée par la musique.
Il y aurait put avoir un tremblement de terre qu'elle aurait été capable de ne pas s'en apercevoir. Cependant, un bruit sourd la fit sortir de sa transe. Le bruit était mât et brusque, venant de la porte de la grande salle. Sursautant sous la surprise, la surveillante leva les yeux vers l'endroit d'où venait le bruit pour voir une petite fille et un drôle de pokémon oiseau se faire sauter dessus par Vito avant de rouler mollement au sol.
Sous la surprise, elle fit un petit pas de côté, en oubliant totalement son habituelle queue féline... Et elle se prit magistralement les pieds dedans...

Merrrrd... credi !


Et là voilà fesses contre le sol, non sans une douleur bien sentie au postérieur. Assurément, elle avait du se faire un bleu... Mais pour le coup, c'était le cadet de ces soucis. Sérieusement, elle venait de perdre toute crédibilité aux yeux d'une élève. C'était quand même sacrément moche !
Et puis que faisait son farfuret à se jeter comme ça sur la pauvre enfant ?! Ce n'était pas son genre pourtant... Quoique, il en était bien capable en faite...
Se relevant rapidement, la brune fonça Vito qui, ayant visiblement mit trop d'entrain à pousser la petite et son pokémon, s'était, lui aussi, mangé le sol et s'en trouvait un peu sonné.
Le chopant par la peau du cou, la surveillante souleva de terre le petit facétieux, le fixant droit dans les yeux, l'air un peu bougon.

Qu'est ce que t'es allez encore faire? On éjecte pas les enfants comme ça !


Haussant les épaules, le farfuret détourna le regard.
Il venait sans doute de lui sauver la vie mais elle ne s'en doutait même pas... C'était un héro de l'ombre! Après tout, c'était son devoir et sa dette que de la protéger, tant pis si elle ne comprenait pas et qu'elle l’engueulait. Au moins, il avait fait ce qui lui semblait juste.

Soupirant en voyant la tête que tirait son compagnon, Seth le reposa par terre, sachant pertinemment que le gronder ne servait à rien. Aussitôt eut-il une patte sur le sol, qu'il fila observer la petite, sur le qui-vive. Le poussant d'un geste ample, la jeune femme s'accroupit en face de la jeune élève, lui tendant la main pour l'aider à se relever.

Ça va? Tu n'as rien? Je suis vraiment désolée, il agit de façon assez débile parfois...


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Café serré & notes enjouées  Ven 24 Juin - 20:55


Café serré & notes enjouées





Avec Sethys Von Brecht
J'étais tombée. Je me demandais bien ce qu'il s'était passé, je regardais juste avant cette belle femme qui dansait et je me suis retrouvée d'un coup par terre. Quelque chose m'était tombé dessus. Je n'avais pas vraiment eu mal, mais bon. Je me relevais tant bien que mal sur mes deux petites jambes. Quand je me suis relevée, la belle femme était devant moi, et me demandait si ça allait bien. Elle me tendait sa main, même si je m'étais déjà relevée, je l'ai attrapé quand même. Puis je commençais à la regarder de plus près, je pouvais pas m'empêcher de fixer tout le monde pour les admirer. Puis je me suis rendu compte que c'était son Pokémon qui m'avait attaqué, je ne savais pas pourquoi il avait fait ça. Ruiin qui s'était envolé sur le coup de la surprise, volait en rond au dessus de moi puis vint se poser sur ma tête et me tapoter gentiment ma tête avec sa plume.

« - Je vais bien ! Dites, pourquoi vous dansiez ? Continuez, j'aime bien vous regarder, vous êtes très jolie, madame ! »

Je ne pouvais pas m'empêcher de lui dire. Ruiin venait de soupirer et me mis un petit coup de bec sur le crâne. Apparemment, je n'aurais pas dû dire ça. Mais c'est pas grave. Cette personne m'intriguait beaucoup, j'avais envie de plus la connaître, encore. Donc j'ai commencé à lui poser plusieurs questions pour savoir plus sur elle.

« - Qu'est-ce que vous faites ici ? Vous travaillez ici ? Vous venez souvent ici ? Je ne vous avais jamais vu avant. »

Je continuais de lui tenir la main, elle était douce. Je ne savais pas pourquoi, mais je sentais que j'allais beaucoup apprécier cette personne. Alors je continuais à la regarder de haut en bas. Son Pokémon semblait aussi un peu énervé, d'ailleurs, je ne sais pas pourquoi il m'avait attaqué. Peut-être qu'il pensait que j'en voulais à cette jolie femme. En tout cas, encore une étrange découverte dans cette magnifique académie, j'espère qu'elle m'en dira plus sur elle et qu'on s'entendra bien. J'aime bien les adultes, ils sont toujours gentils, même s'ils m'engueulent des fois...





© A-Lice | Never-Utopia

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Café serré & notes enjouées  

Café serré & notes enjouées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 112 mains serrées—Fanfic by Sacchan AKHTS!
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Café renversé,aquarium, asticots, moisissures...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-