Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]

InvitéInvité
MessageSujet: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Lun 9 Mai - 23:36

Pas de repos pour les guerriers
 Un peu de détente...    


C’est dans le confort et la chaleur d’un lit douillet qu’une masse informe, camouflée sous une épaisse couverture, dormait encore paisiblement, sans se soucier des rayons du soleil qui pénétraient par les quelques ouvertures de ses stores, les yeux clos, sa chevelure de feu en bataille. Seule sa tête dépassait de la couverture blanche, sans housse de couette, ayant la paresse d’en mettre une nouvelle, depuis la dernière fois où elle l’a changé pour la mettre à la machine à laver. Affalée sur le ventre, les bras engouffrés sous l’oreiller sur lequel un mince filet de bave coulait de sa bouche légèrement entre-ouverte, la jeune femme profitait grassement de son jour de repos pour trainer au lit, tel un Chrysacier dans son cocon. Sa grasse matinée crapuleuse aurait pu s’éterniser jusqu’à une bonne heure de l’après-midi, si les caprices d’une Mentali malicieuse ne s’étaient pas fait déclarer. En effet, engouffrant  son corps félin par la porte toujours ouverte de la chambre de sa maîtresse, elle entra dans la chambre en gambadant gaiement, avant de bondir dans lit, sautant sur la masse qui sommeillait, non troublée par cette invasion, bougeant de haut en bas au rythme de sa respiration profonde. Peut importe si sa petite humaine souhaitait prolonger sa douce étreinte avec Morphée, Mentali en avait décidé autrement. Le soleil était déjà haut dans un ciel bleu sans nuages, la température était maintenant idéale pour sortir, avec un printemps naissant qui offrait déjà une douce chaleur réconfortante afin d’oublier l’hiver. Un soleil éclatant sous lequel se dorer le poil à l’extérieur, voilà une chose dont rêvait Mentali depuis le début de l’automne et des temps à ne pas laisser un Miaouss dehors. Pas question de laisser cette journée filer, parce que Mademoiselle roupille comme une grosse feignasse qu’elle est. Mentali avança sa truffe noire, légèrement humide, froide, sur le front de Kelly, se frayant un passage entre les mèches de cheveux rouges en bataille sur sa figure. Réagissant à ce contact désagréable, elle grommela avant de tourner le dos au pokemon, qui ne se laissa pas faire. Elle bondit sur le corps emmitouflé de sa propriétaire, que se réveilla en sursaut face à cet assaut innatendu, la bouche pâteuse, les yeux demi-clos. Elle se redressa dans son lit, replaçant son haut de la veille, qui s’était amusé  à remonter un peu haut au niveau de sa poitrine durant un sommeil assez agité. Sortant du lit en se frottant ses yeux fatigués, se baladant dans son appart’ couverte d’un petit haut et d’une culotte en dentelle pour seuls vêtements. Jetant un coup d’œil par l’immense fenêtre de sa cuisine, elle constata en effet à quel point le temps était magnifique. Le temps de prendre un bon petit déjeuné, pain au chocolat accompagné d’une tasse de café au lait, avec un sucre, puis filant à la douche, brossant au passage sa crinière emmêlée, elle se prépara pour sortir. Enfilant un simple jean noir, avec une petite chaîne sur le côté, avec un débardeur noir sans motif, elle glissa son écharpe rose autour du cou pour se tenir chaud, enfila ses pieds dans une paire de bottine noires à talons en simili-cuir et appela ses pokemons, enfin au moins Cyanure, cette chipie s’étant encore planquée dans l’appart, car Mentali l’attendait déjà sur le palier de la porte, remuant sa double-queue joyeusement. Lorsqu’elle sentit un petit poids s’installer sur son crâne, puis quelques morsures, elle se doutait bien que sa Mimigale voulait faire une petite ballade aussi. Parfait. Tout ce beau petit monde prêt à sortir, ils quittèrent l’appartement, téléphone portable et clef en poche, inutile de s’encombrer de plus d’affaires que nécessaire.

C’est donc sans hésitation que ce petit groupe de joyeux lurons se dirigeaient tout naturellement vers le premier lieu auquel ils pensèrent pour profiter allègrement de ce temps magnifique, espérant passer un après midi tranquille : le parc. Certes, ce n’était pas la porte à côté, mais un peu de marche n’allaient pas les tuer. Et surtout pas Cyanure, toujours accrochée sur sa tête, à mordiller de façon espiègle son crâne, se qui la faisait rire pendant tout le trajet, tandis que Mentali prenait déjà de la distance, pressée d’arriver au par cet gambader dans l’herbe verte entretenue du parc, et ses parterres de fleurs colorés. Le soleil tapait bien fort, même les bras nus, Kelly ne ressentait pas le froid, malgré une brise légère rafraichissante printanière. Les fleurs des arbres coloraient le paysage, et les pétales virevoltaient dans le vent. Peu à peu, les feuilles verdoyantes recouvraient les branches. Kelly adorait le printemps. La plus belle saison. C’est le cœur joyeux, la truffe au vent, légèrement camouflée dans son écharpe rose, qu’elle se laissait porter par la brise, en direction du parc, ses deux petits pokemons avec elle, dont un qui ne cessait de jouer avec ses cheveux. Quelle chipie cette Mimigal.

Constatant qu’elle n’avait pas été la seule à avoir cette idée de sortie relaxante, la déception la gagnait, une fois arrivée sur place, quand elle vit le nombre important de personnes sortie également pour profiter du soleil, et notamment des enfants. Souhaitant passer du temps surtout seules avec ses compagnons, elle décida de s’enfoncer plus loin dans le parc, espérant fortement que la foule s’amasse dans un coin précis, et que la tranquillité l’attendait juste un peu plus loin. Satisfaite, il y avait bien un endroit au calme, isolé de tout, parsemé d’arbres gigantesques, leurs cimes abondantes de feuilles formant un beau tapis d’ombre sur le sol d’herbe. Une belle place pour se prélasser entre ombre et lumière. S’asseyant sereinement contre le tronc d’arbre, le dos appuyé sur l’écorce solide, elle replia ses jambes, et ferma les yeux, écoutant le vent chanter entre le feuillage des arbres aux alentours, et respirer le doux parfum transporté sur son dos invisible. Cyanure en profita pour grimper à l’arbre, tisser une toile sur une branche, pour profiter également de ce temps passer en dehors de l’appartement, moment plutôt rare à cause de l’hiver. Les beaux jours maintenant revenu, elles pourraient sortir plus souvent toutes ensembles. Mentali, elle, se roulait dans l’herbe, et jouait avec les Papillusions sauvages. Kelly inspira grandement. Elle se sentait si bien… Détendue …

avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Mar 10 Mai - 22:14

Les cours étaient enfin terminés, le week-end se présentait enfin et comme le climat est de bonne humeur ces temps-ci, on va pouvoir en profiter. Heureusement qu’on n’a pas eu de devoir pour Lundi, avec un beau temps pareil, c’est mieux d’aller dehors se promener ou se détendre avec nos Pokémon !

J’ai marché doucement avec Delta et Akuma, tous les deux séparés. L’un était à ma droite et l’autre était à ma gauche mais malgré ça, je voyais bien qu’Akuma ne cessait de chercher les ennuis à Delta en le mordant et même parfois en l’attaquant. J’espère qu’il va arrêter à un moment parce que depuis que je l’ai attrapé, je n’ai pas arrêté d’avoir des problèmes avec lui. Hier, en classe, le cours était sur les Pokémon Dragons et c’était Delta qui m’accompagnait. Il se situait juste sur mon bureau et était tout calme, en train d’observer par la fenêtre ce qu’il se passait. Akuma est sorti discrètement de sa Pokéball pour ne pas que je l’entende et a attaqué d’un coup Delta par derrière en utilisant Dracosouffle. Heureusement que je n’ai rien eu parce que j’ai cru que j’allais me ramasser deux heures de colles à cause d’Akuma. Aujourd’hui ça va, il n’a pas été trop emmerdant, même s’il a ennuyé quelques fois Delta, rien de grave. Comme je le disais, ils étaient situés à chacun de mes côtés et bien évidemment, Akuma n’en a pas encore eu assez pour aujourd’hui, et a commencé à le pousser doucement. Je l’ai engueulé pour qu’il arrête d’ennuyer Delta, ce qui fut le cas pour quelques secondes… Arrivés pile à un endroit bien évidemment où il y avait pleins d’élèves, Akuma a décidé d’attaquer sèchement Delta en utilisant un Dracosouffle qu’il a reçu de plein fouet. Une bagarre a été déclenchée entre Delta et Akuma mais celle-ci n’a duré que quelques secondes, le temps que tout le monde se retourne vers moi et que Ninjanobi intervienne. Son action les a calmés rapidement et la bagarre n’a fait aucun blessé, heureusement.

Une fois le calme revenu, j’ai repris la marche pour aller vers mon petit chez moi douillet. Je me suis fait un bon petit repas ainsi qu’à mes Pokémon et je suis allé au lit. J’étais vraiment claqué, la preuve, il n’a suffi que cinq petites minutes avant que je ne m’endorme dans un profond sommeil.

Le petit matin est arrivé, il était facilement neuf heures et je dormais encore comme un Ronflex. Arisa est entrée dans ma chambre et a marché doucement jusqu’à atteindre mon lit, avant de grimper dessus. Elle s’est approchée de ma tête discrètement et a commencé à me lécher le nez en blottissant sa tête contre la mienne. Je me suis réveillé en rigolant parce que ça me chatouillait et Arisa a sautillé en tournoyant sur elle-même en faisant des petits cris joyeux. Je me suis assis sur le rebord de mon lit en caressant la petite tête de la petite Évoli qui s’est mise à ronronner doucement. J’ai observé la fenêtre pour voir si le soleil voulait bien se montrer et… Effectivement, il y avait un beau ciel bleu sans nuages, accompagné d’un grand soleil. Il devait faire bon en plus de ça. Je me suis levé de mon lit pour me diriger vers la salle de bain avec Arisa qui me suivait. J’ai enlevé mon t-shirt et mon short qui me servait de pyjama ainsi que mon slip avant de rentrer dans la douche pour me laver. Arisa était couchée sur mes vêtements propres, que j’avais préparé comme chaque soir, sur le meuble à côté de la douche.

Une fois le corps propre, je suis sorti et ai mis mon peignoir bleu foncé pour me sécher. Je me suis brossé les dents, je me suis coiffé tout en observant mon œil rouge qui faisait comme une grosse tâche à côté de mon œil bleu. J’ai appelé Arisa pour qu’elle descende de mes vêtements et que je puisse les prendre. Je suis sorti avec Arisa de la salle de bain pour me diriger vers ma chambre. Ninjanobi était assis sur mon lit avec Kusanagi à côté. J’ai salué mes deux Pokémon et Arisa a souri joyeusement à mes deux Pokémon. L’épée m’a fait une belle révérence.

- Bonjour Maître Voxiom, vous av… bien dor… ?

- Oui Kusanagi j’ai bien dormi, je te remercie.

Je me suis approché de Ninjanobi et lui ai fait un câlin qu’il m’a rendu. J’ai enlevé mon peignoir et me suis habillé avec un t-shirt noir et un short bleu marine avec mes baskets gris foncé aux lacets blancs. Accompagné de mes trois Pokémon, nous sommes entrés dans la cuisine pour prendre le petit déjeuné. Delta et Akuma étaient calme pour l’instant, ils n’avaient pas l’air de s’être chamailler. J’en suis soulagé. J’ai salué la Lippoutou qui surveillait les deux petits Dragons avant d’aller me faire une bonne petite tasse de café avec un peu de lait et deux petits sucres avec un petit peu de crème fraîche. Un délice ! Mes Pokémon mangeaient leurs baies.

Une fois le petit déjeuné terminé, Kusanagi s’est hâté vers moi et m’a demandé si on ne pouvait pas sortir dehors vu qu’il fait beau. Très bonne idée ! J’ai pris un petit sac pour ranger de quoi se nourrir, de quoi boire et de quoi se soigner en cas de blessures, ainsi que l’œuf feu qui brillait de plus en plus fort. Je pense que d’ici une ou deux semaines, il aura éclos. J’ai pris les Pokéball de mes Pokémon et je suis sorti avec Arisa. J’ai verrouillé ma porte et me suis mis à marcher dans les couloirs de l’académie. Ça va, comme on était Samedi, les élèves devaient faire la grâce matinée vu le peu de personnes qu’il y avait. Je pense qu’aller au parc sera une bonne idée. J’avais vu un petit coin tranquille où il n’y a personne même lorsque le parc est bondé de gens. Arisa s’est placé devant moi pour mener la marche jusqu’au parc.

Sur le chemin, des pétales roses volaient avec le petit vent qui faisait danser les arbres et les buissons qu’il y avait autour de nous. Delta, Akuma, Ninjanobi et Kusanagi sont sorti de leur Pokéball pour profiter du beau temps aussi. Et, les deux dragons commençaient déjà petit à petit à se chamailler. Je les ai foudroyés du regard.

- Hey vous deux, je veux que cette journée soit calme et qu’on puisse se reposer calmement, ne me faites pas chier, c’est clair ? Leur dis-je d'un ton sec.

Mes deux Pokémon ont baissé la tête et ont fait signe de s’excuser. Kusanagi et Arisa quant à eux, ils étaient à quelques pas et avaient l’air joyeux.

Une fois arrivés au parc, il était rempli de gens. Plus que d’habitude à cause du temps mais bon, heureusement pour nous, quand je me suis approché du petit coin, il n’y avait personne. C’était parfait pour se reposer. Ninjanobi s’est dirigé vers le point d’eau qu’il y avait juste à côté et moi je me suis couché dans l’herbe. Arisa et Kusanagi se sont placés à quelques mètres de moi, tandis que Delta et Akuma commençaient encore à se chercher misère.

- Oh, j’ai dit stop ! Ais-je hurler aux deux petits Dragons.

Qu’est-ce que ça va devenir quand les deux vont évoluer… J’espère qu’ils auront mûrit. J’ai observé les alentours tout en me laissant bercer par le vent qui faisait chanter le feuillage de la végétation dans les alentours. J’admirais les pétales de fleurs qui volaient dans la direction du vent jusqu’à m’endormir.

Plus tard, j’ai été réveillé en sursaut par un bruit d’explosion. Je me suis retourné vers Delta et Akuma et… C’était encore eux, ils se battaient encore. Je me suis approché d’eux et j’ai voulu les séparés mais impossible pour moi. Akuma n’arrêtait pas d’attaquer Delta avec Dracosouffle et celui-ci ripostait avec la même attaque. J’ai appelé Kusanagi et Arisa afin de leur demander d’aller de chercher de l’aide parce que ça devient urgent. Ils sont tout de suite partis à la recherche d’aide. Moi en attendant il faut absolument que j’essaye de calmer les deux Dragons avant que cela ne devienne trop grave.

- Akuma, Delta ! Arrêtez tout de suite !
Leur ais-je hurler dessus.

Mais en vain, ils continuaient de se battre et ils ne se retenaient pas. Ils attaquaient le plus fortement possible. L’attaque Dracosouffle de Solochi avait même fini par devenir une attaque Dracochoc ! Et vu que celle-ci est beaucoup plus puissante que Dracosouffle, Akuma commençait à sérieusement blesser Delta.

- Akuma, arrête ! Tu fais mal à Delta !

J’avais beau leur hurler dessus, ils ne m’écoutaient pas et continuaient de se battre. Bon tant pis, va falloir que j’utilise les grands moyens. Je me suis jeté sur Akuma et me suis ramassé une belle attaque Dracochoc dans le ventre tandis que Delta m’a lancé une attaque Dracosouffle qui a atteint mon dos. Je me suis évanouit tellement le choc était puissant et… Je pense que je devais être arranger niveau blessures avec ça.

Pendant ce temps ~ (Kusanagi)

Maître Voxiom m’avait demandé d’aller chercher de l’aide avec Arisa et rapidement ! Il n’y avait pas une seule minute à perdre ! Mais dans ce coin au beau milieu de nulle part, il ne doit pas y avoir grand monde…

Après quelques minutes de recherches j’avais fini par trouver quelqu’un. Une femme à la chevelure rouge, posée contre un arbre avec une Mentali à côté et une Mimigale qui jouait avec des Papilusions. Je me suis dirigé rapidement vers la femme avec Arisa. L’Évoli est arrivée avant moi vu que je suis bien plus lent et elle a essayé d’attirer l’attention de la femme en poussant sa tête contre sa jambe et en poussant des petits cris le temps que j’arrive.

- Vite ! Il y a deux des Pokémon de mon dresseur qui se battent ! On a besoin d’aide, ils sont incontrôlables !
Ais-je hurlé à la Mentali. Il faut se dépêcher !

J’espère que Maître Voxiom va bien…


Dernière édition par Voxiom Symphony le Dim 5 Juin - 22:20, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Mar 10 Mai - 23:52

Pas de repos pour les guerriers
 Opération sauvetage    


La douce brise d'un matin bientôt achevé soufflait, balayant ses cheveux rouges qui chatouillait son dos et son visage. Ses yeux bleus devenus clairs sous la lumière solaire observait au loin son Mentali joyeusement s'amuser dans l'herbe du parc, chassant les insectes rampant au sol, ou bondissant sans aucunes raisons pour se défouler. Une telle expansion d'énergie était plaisante à voir, son adorable Mentali lui arracha un sourire, comme à son habitude, comment résister face à cette boule de poils de gaité ? Mimigal savait se faire plus discrète, n'hésitait pas également à mordiller la Mentali, lorsqu'elle avait le dos tourné, pour jouer avec sa camarade pokémon. Kelly soupira d'aise. Mentali s'était vite habituée à la présence de Cyanure, la Mimigal, qui persistait encore et toujours à mordiller les êtres vivants, Mentali et sa propre maîtresse, sans toutefois user de son poison, pouvant être létal à forte dose, ou en cas d'allergie. Bon... Il y avait bien une fois où elle mordit Kelly en injectant une petite parcelle de venin, sans vraiment l'avoir désiré. La plaie la démangea plusieurs jours avant de disparaitre. Mais cela ne lui avait pas servit de leçon, prenant encore le risque de mordre, et donc de glisser du venin dans sa morsure. Cyanure avait son petit caractère imprévisible qui avait ajouté un peu de piment dans leur vie, une espèce de roulette russe, est-ce que cette fois on s'en sortira sans aller à l’hôpital ? Espérons sincèrement que Cyanure n'avait pas secrètement le projet de les éliminer ...

Tandis que ces deux petits pokemons se chamaillaient amicalement dans les hautes herbes, Kelly inspira une bouffée d'air frais. Et si elle en profitait pour rattraper ses heures de sommeil qu'elle aurait pu avoir si Mentali n'avait pas servit de réveil ? Maintenant qu'elles jouaient tranquillement, sur un terrain de jeu plus adéquat que l'appartement, elles arrêtaient de l’enquiquiner, le temps de dépenser toute leur énergie, n'est-ce pas ? Sachant que c'étaient des piles électriques sur pattes, assez indépendantes, elle pouvait être tranquille. La truffe au vent, à l'abri de la lumière sous l'ombre de l'arbre, elle ferma doucement ces yeux, s'abandonnant à de douces rêveries, le sourire aux lèvres. Des bruissements parvinrent à ses oreilles, sans en être troublée, ce devait être le vent caressant les feuilles des arbres. Étrange... Cela se rapprochait, non ? Presque imperceptible puis de plus en plus fort. Ce devait être des pokemons sauvages qui gambadaient aussi... Quelque chose toucha sa cuisse. En ouvrant les yeux, elle découvrit un Evoli, bien que mignon, paraissait terrorisé. Suite à cette agitation, Mentali et Cyanure revinrent près de Kelly, ne comprenant pas ce qu'il ce passait. D'abord déstabilisée par la panique de l'Evoli, il n'y avait aucun moyen de comprendre ce qu'il voulait exactement, elle tenta vainement de lui parler. C'est alors qu'un autre pokemon surgit, qu'elle ne connaissait pas. Une... Une espèce d'épée bleu flottante ? Ça existait ça ? L'épée s'approcha du Mentali, quelques secondes plus tard elle hocha la tête, avant de suivre les pokemons qui repartaient déjà en courant dans une autre direction. Que ce passait-il ? Sans hésitation, elle embarqua avec elle Cyanure pour aller plus vite, et ne pas la laisser sur le carreau, courir après les pokemons. Il devait ce passer quelque chose de grave. Courir dans l'herbe avec des bottines n'était pas évident, mais la situation actuelle ne pouvait se permettre d'attendre. Elle manqua parfois de chuter, butant sur une pierre, une racine ou autre, mais cela ne l'empêcha pas de vite rattraper le petit groupe qui l'amenèrent face à la situation nécessitant son intervention. Elle se retint de crier d'effroi en plaquant une main sur sa bouche, les yeux écarquillés. Deux pokemons se battaient avec rage, non loin d'eux un gamin évanouit, sans doute prit dans l'assaut. Il fallait agir vite où il y aurait d'autre blessé. Elle ordonna à ses pokemons de prendre d'assaut les deux déchainés, tandis qu'elle se lançait corps et âme sur le champ de bataille, se rapprocher du blessé afin de servir de bouclier, si jamais la situation venait à s'envenimer, préférant ne pas le déplacer, sachant que c'était risqué. Elle jeta un oeil rapide sur les dégâts : blessures, brûlures, ...

Pendant ce temps, Cyanure lança sur les deux dragons des Constrictions afin de les stopper. Mais il se débattait farouchement, ces sales brutes. Paralysés pour quelques secondes, ils ne tardèrent pas à ce défaire des liens, que la Mimigal continuait inlassablement de leur envoyer, pour les séparer. Il leur fallait un choc beaucoup plus violent pour les faire cesser de ce battre. Tentant un tout pour le tout, heureusement trop concentré sur l'un et l'autre pour faire attention à ce qu'il se passait autour d'eux, Mentali bondit, et leur lança une Rafale-Psy qui parvint à en destabiliser un, mais l'autre attaqua avec encore plus de rage sur celui maintenant sans défense. C'est donc à la toute hâte, après être retombée gracieusement sur ses pattes sans le moindre bruit dans l'herbe que Mentali enchaina avec plusieurs Vives-attaques, ce à quoi l'autre n'eut pas le temps de réagir. Combinée à la Constriction et aux efforts des deux autres pokemons, ils furent rapidement hors d'état de nuire, fatigués par leurs efforts et par l'attaque des pokemons "défenseurs". Le calme à peu près revenu, l'Evoli et l'épée volante revinrent près du jeune garçon évanouit, qui devait être leur maitre. Kelly tenta de lui parler, pour le faire revenir à lui, quelque peu paniquée, sortant le téléphone de sa poche de son jean noir, prête à appeler une ambulance de toute urgence.

- Hey, est-ce que ça va ? Tu m'entends ?

avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Mer 11 Mai - 22:16

Mon regard était flou et je souffrais beaucoup trop pour pouvoir bouger. Les douleurs étaient atroces, je ne pouvais rien faire mis à part regarder le combat se dérouler devant moi. Enfin… Ce que je pouvais en voir du moins. J’essayais de penser à pleins de choses pour éviter que je ne m’évanouisse mais, la douleur a pris le dessus. J’étais dorénavant inconscient, couché sur le parterre d’herbe. Seul Ninjanobi pouvait réagir mais malheureusement pour moi, il n’avait rien vu de ce qu’il se passait. Il était là dans l’eau en train de roupiller comme un gros pacha. Mes deux Pokémon continuaient de se battre et j’avais peur qu’il y ait des blessés. Vu que je ne suis pas là pour intervenir, le pire peut arriver… J’espère que Kusanagi et Arisa ont trouvé de l’aide parce que ça devient trop urgent…

Quelques minutes plus tard, des pas se sont approchés. Ils avaient l’air d’être rapides, ça doit être certainement Kusanagi et Arisa. J’ai entendu des bruits d’attaques jusqu’à ce que cela se dissipe. Le calme avait repris le contrôle, laissant le chant de l’environnement recommencer. Une voix féminine a alors commencé à me parler.

- Hey, est-ce que ça va ? Tu m’entends ?

J’ai doucement ouvert les yeux, et c’est d’un regard flou que j’ai découvert une silhouette d’une jeune-femme aux cheveux rouges. Je me suis frotté les yeux et ai tenté de me relever mais impossible pour moi. La douleur était toujours présente ce qui m’a empêché de m’asseoir. J’ai observé les alentours, laissant le flou se dissiper peu à peu.

- Maître Voxiom ! Cette femme et s… Poké… ont réu… à calmer Akuma et Delta !


J’ai regardé encore la jeune femme attentivement et ai regardé ensuite les deux petits Dragons qui étaient têtes baissées en regardant le sol. J’ai tourné encore le regard vers la femme.

- Euh, merci madame de les avoir calmer… Ais-je dis doucement.

Ninjanobi avait fini sa sieste apparemment et est arrivé juste maintenant. Voyant la situation, il s’est approché de nous en observant tout le petit monde et avait l’air de s’inquiéter énormément pour moi. Il avait l’air de chercher soudainement quelque chose mais ne le trouvait pas. Il s’est précipité près de Kusanagi et a commencé à lui parler. L’épée a ensuite regardé moi et la femme.

- Ninjanobi cherche vot… sac mais il ne le tr… pas Maître Voxiom. Apparemm… vous auri… pris avec vous un kit de premier secours en cas de probl…

Mais oui ! C’est vrai ! Heureusement que Ninjanobi y pense. J’avais complètement oublier. Mais maintenant, il faut retrouver mon sac. À cause du combat à mon avis il a dû valser quelque part dans le coin. Mais quels abrutis ces deux Dragons. Connaissant Delta, ça m’étonne quand même en y repensant. Il n’est pas comme ça, prêt à vouloir sauter à la gorge des autres sans raisons. Serait-ce peut-être le Solochi qui embête Delta pour que celui-ci riposte ? Hm… Ça me semble plutôt plausible comme idée. Bref, le sac ne devait pas être bien loin. Ninjanobi et mes Pokémon cherchaient mon sac où se trouvait le kit de secours à l’intérieur.

Mes Pokémon cherchaient partout. Dans les arbres, derrière les buissons. Un par un, ils revenaient sans rien entre les pattes jusqu’à ce que Ninjanobi arrive avec mon sac sur son dos.

- Ah ! Bien jouer Ninjanobi ! Normalement il doit y avoir mon kit de soin que j’avais préparé au cas où. Dis-je encore faiblement.


Dernière édition par Voxiom Symphony le Dim 5 Juin - 22:20, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Jeu 12 Mai - 22:22

Pas de repos pour les guerriers
 Infirmière Kelly, au rapport ! ~    


- Hey !

Il remua, doucement. Parfait, il réagissait à ces appels, ce qui signifiait qu'il était conscient. Un peu rassurée quand à son état de santé, elle soupira, essayant de reprendre son calme, après cette panique précédente. Les deux pokemons avaient enfin cessé de se battre comme des chiffonniers, le silence perturbé uniquement par le chant des oiseaux qui se réinstalle. Ce gamin... C'était-il retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment, tombant en plein milieu d'une bataille qui faisait rage ? Ou était-il un dresseur, et un entrainement avait mal tourné, les pokemons s'en donnant un peu trop à cœur joie dans cet affrontement à l'origine amical, n'ayant pas hésité un seul instant à frapper plus fort que l'autre ? Il lui aurait été alors impossible de les stopper à temps, cesser leurs assauts sauvages. Preuve en est, il fut blessé en tentant une quelconque action, du moins c'est ce qu'elle pensait, n'ayant pas été témoin de la scène en directe. D'ailleurs, en y pensant... Ce gamin dégageait quelque chose d'étrange. Malgré son jeune âge, lui paraissant jeune en tout cas aux yeux de Kelly, il possédait une chevelure qui n'avait rien à envier à la délicate et fondante robe immaculée qui recouvrait le monde, il y a encore peu, en hiver, avant la remontée des températures printanières. Il ouvrit difficilement les yeux, encore sous le choc, ou éblouit par la lumière d'un soleil aveuglant. Intriguant... La pigmentation de ses iris étaient bien particulière. Un oeil bleu et un oeil rouge. Elle pensa d'abord qu'il s'agissait du résultat d'une blessure reçue dans la bataille. Toutefois, malgré les nombreux clignements d'yeux, la couleur rouge restait bien vive. D'où cela pouvait provenir ? Le garçon la regarda à plusieurs reprises, en se frottant les yeux, pas tout à fait encore remit du choc. Il peinait également à se redresser seul. Kelly hésita à l'aider. Peut être n'était-il pas encore judicieux de se relever aussi vite. Elle lui conseilla plutôt de ne pas trop bouger, d'attendre un peu avant de se redresser, qu'il recouvre tous ses esprits. Le garçon avait l'air bien amoché, sans que les blessures ne soient trop graves, heureusement. Un autre pokemon s'approcha alors, une espèce de grenouille bleu bipède, avant de repartir. On aurait dit qu'elle cherchait quelque chose. La grenouille fit de nombreux aller retour, accompagné également des autres petits monstres de poche, qui courraient dans l'herbe, fouinant, remuant, observant les alentours. Mais que diable faisaient-ils ? La grenouille rapporta alors un sac, appartenant au garçonnet, qui précisa qu'il contenait un kit de premier soin. Une sacrée chance qu'il ai eut le réflexe de prendre un kit avec lui, ou alors était-il déjà habitué à ce genre de débordement...

Se doutant bien qu'il n'était pas en état de se prodiguer les premiers soins, Kelly décida de s'en charger, avec bien entendu l'accord hésitant du garçon, pour chercher dans son sac le fameux kit, ne se préoccupant pas du reste, sous les regards inquiets des pokemons. Puis, après l'avoir aidé à s'assoir dans l'herbe, Kelly demanda au jeunot de retirer son t-shirt, afin de faciliter l'application des soins, tandis qu'elle ouvrait le kit, regarder ce dont il était composé. Du désinfectant, des pansements, des bandages... Le nécessaire en somme. Elle constata les brûlures parcourant son corps, encore un peu vives. Elle commença à se tourner vers la grenouille pour lui demander gentiment d'appliquer de l'eau sur les brûlures, dans le but de les soulager un peu, dans un premier temps. Elle ignorait si le pokemon allait lui obéir, ce n'était pas le sien après tout. Enfin, dans le cas actuel, il n'était pas question d'obéissance ou non, mais de porter des soins à son maitre. C'est pour cela que la grenouille s’exécuta, faisait couler un mince filet d'eau froide sur les plaies, ce qui le fit grimacer, une réaction tout à fait normale. L'eau froide sur la peau n'était pas toujours une sensation agréable. Une fois apaisée, les plaies prirent une teintes plus douces, légèrement rosées, que rouge vif, ce qui était rassurant. Il y avait de l'amélioration. Toutefois, elle n'oublia pas de demander à plusieurs reprises si tout allait bien, toujours inquiète. Versant un peu de désinfectant sur une compresse, elle la posa doucement, malgré les réactions de douleurs vives du garçon, par le contacte désagréable du produit qui piquait légèrement. Puis il ne réagissait plus, se laissant totalement faire, l'Evoli s'était glissé sous son bras, pour chercher des câlins, et le réconforter. Mentali en avait fait de même, approchant sa truffe noire près de sa tête, voulant s'assurer qu'il aille bien. Il était bien entouré. Pour terminer les soins, elle couvrit les plaies, afin d'empêcher toutes intrusions extérieures. Il fallait préserver les plaies, attendre qu'elles cicatrisent un peu avant de les laisser à l'air libre à nouveau.

- Ca va aller ? Tu te sens mieux ?

avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Sam 14 Mai - 17:42

Étant dans l’incapacité de me fournir moi-même les premiers soins à cause des blessures, la femme m’a demandé si elle pouvait s’en charger. J’ai hésité quelques instants parce que je ne la connaissais pas… Mais bon, on ne refuse jamais de l’aide et surtout quand on en a vraiment besoin. J’ai fini par accepté parce que j’avais vraiment besoin d’aide et que ces blessures me faisaient terriblement mal. Elle m’a demandé de retirer mon t-shirt pour faciliter les soins sur les plaies et les brûlures. J’ai retiré mon t-shirt timidement et doucement. J’ai aperçu avec stupéfaction que les blessures parcourant mon corps étaient encore rouges vives et qu’elles n’étaient pas très jolies à voir…  Elle demanda à Ninjanobi de mettre un peu d’eau sur les brûlures pour les soulager. Il hésita en regardant plusieurs fois moi et la femme jusqu’à se décider de lui obéir. J’ai grimacé et ai émis un petit son à cause de la douleur lorsque l’eau a touché mes brûlures.

Lorsque l’eau avait fini de pénétrer sous la peau, les plaies étaient devenues déjà un peu plus rosâtres, ce qui annonçait une bonne nouvelle. Elle m’a demandé plusieurs fois si ça allait et ma réponse était toujours positive. J’ai déjà eu pire mais bon, ça fait quand même sacrément mal. Elle m’a ensuite mis un peu de désinfectant qui était sur une petite compresse, doucement et délicatement. Des petites réactions de douleurs se montraient sur mon visage lorsque le désinfectant a touché ma peau. Lorsque c’est passé, les douleurs étaient beaucoup plus supportables et donc je ne montrais plus aucun signe de souffrance sur mon visage. Arisa s’est glissée sous mon bras en se blottissant contre moi et la Mentali de la femme aussi en approchant sa truffe près de ma tête. Les Pokémon ressentent la douleur des humains la plupart du temps. J’ai caressé doucement la tête des deux Pokémon qui ont tous les deux commencé à ronronner doucement. Arisa m’a doucement léché la joue droite ce qui m’a fait rigolé.

Pour terminer les soins, la femme a couvert mes plaies pour éviter que quelque chose d’extérieur puisse rentrer par celles-ci. Je me suis ensuite redresser et les douleurs étaient presque impossible à ressentir. J’ai regardé la femme qui m’a aidé avec un sourire joyeux.

- Ça va aller ? Tu te sens mieux ?

J’ai remis mon t-shirt et ai vu Ninjanobi qui me ramenait un bandana. J’ai touché la partie inférieure de mon visage et je ne le portais plus. Je devais l’avoir perdu pendant le combat certainement. Ninjanobi me l’a rendu et je l’ai mis dans ma poche avant de regarder à nouveau la femme.

- Merci beaucoup pour votre aide, je me sens mieux.

Ninjanobi s’est placé à côté de moi et a fait un signe avec sa main pour la remercier.

- Au fait, je me présente. Je m’appelle Voxiom Symphony et lui c’est Ninjanobi.
- Amphinobi !

Kusanagi s’est approché de la femme et lui a fait une révérence.

- Moi je m’app… Kusanagi et la petite Évoli elle s’app… Arisa.

- Évoli !

J’ai ensuite lancé un regard noir sur les deux bagarreurs et ai roulé des yeux en soupirant.

- Le petit dragon bleu et noir s’appelle Akuma et le Draby s’appelle Delta.
- Solochi…
- Draby…

Je me suis approché des deux Dragons et ai caressé leur deux petits crânes en leur souriant. Je leur ai dit que je ne leur en voulais pas mais qu’ils arrêtent de se battre pour un rien. Enfin, vu comment ils sont têtus, ça m’étonnerait qu’ils m’obéissent au doigt et à l’œil. Je me suis ensuite retourné vers la femme.

- Veuillez m’excuser pour tout ça mais je ne sais pas ce qu’il leur arrive… Depuis qu’Akuma a rejoint mon équipe, ils n’arrêtent pas de se battre. M’enfin bon…


J’ai observé le ciel bleu et ai écouté le silence du vent.

- Et vous, quel est votre nom ?


Dernière édition par Voxiom Symphony le Dim 5 Juin - 22:21, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Sam 14 Mai - 21:26

Pas de repos pour les guerriers
 Présentations ~    


Une atmosphère plus détendue s'installa. Kelly venait de terminer de prodiguer les quelques soins nécessaires, commençait à ranger le matériel utilisé dans la boîte. C'était une bonne chose, il n'avait pas trop râlé, ce que font les enfants ordinairement, lorsque que l'on panse leurs plaies. Juste à de rares occasions, justifiées, mais sans en faire des caisses. La présence des deux boules de poils câlines devait aussi servir d'anti-douleur, ou lui permettre de penser à autre chose qu'aux brûlures. D'ailleurs, il n'était pas rare de voir des pokemons infirmer accompagner les humains, pour rassurer les blessés en se tenant près d'eux, ce qui devait donc avoir une portée positive. Une fois tout remballé, elle glissa le kit dans le sac, avant de le refermer, puis le tendre au garçon. Il renfila son t-shirt, avant de lui sourire. La remerciant pour ce qu'elle avait fait, elle lui répondit que c'était naturel, en précisant qu'il devrait plutôt remercier ses pokemons qui avaient eu le bon réflexe d'être parti chercher du secours. De braves pokemons qui face à la détresse de leur maitre, sachant qu'ils ne pouvaient pas faire grand chose avec leur faible moyen, c'étaient adressés à la première personne qu'ils trouvèrent, Kelly, qui ne pensait qu'à venir se détendre au parc. Une aubaine pour le garçonnet. Ou plutôt un hasard de s'être retrouvée sur leur route. Quelqu'un d'autre aurait pu être tout aussi efficace, voire plus. Enfin, le Destin en avait décidé autrement. Le plus important était que tout rentre dans l'ordre, et qu'il y ai le moins de blessé dans cette affaire. Finalement, la situation avait reprit un calme tel que l'on aurait pu penser que rien ne s'était déroulé. Toute la clique se réunit autour du jeune garçon, qui se présenta, Voxiom Symphony, et entama la présentation de sa petite équipe, chacun saluant la femme après leur nomination. Vint le tour de l'épée, qui communiqua par la pensée. Elle esquissa un sourire timide, troublée. Pourtant habituée à la télépathie grâce à son Mentali, cela la surprenait d'entendre une voix inconnue dans sa tête, qui plus est "mangeait" quelques mots, comme lors d'une conversation au téléphone avec quelqu'un quand le réseau faiblit.  Bon, certes, la comparaison peut paraitre étrange, mais s'y rapprochait. Quand vint le tour des dragons, ceux-ci avaient bien prit conscience de leur erreur, visiblement honteux de leur acte. Un sourire s'afficha sur leur mine lorsque Voxiom les caressa chaleureusement. Ce n'était donc pas la première fois que ces deux là se battait, toutefois la situation avait bien dégénérée aujourd'hui. Espérons seulement que cela ne se reproduise plus... Qui sera blessé lors du prochain débordement, s'il y en avait un ?

- Et vous, quel est votre nom ?

- Kelly.

Elle sourit, et fit également une petite présentation de ses compagnons, au nombre misérable de deux, contrairement au garçon qui avait avec lui cinq pokemons. Mentali restait près de lui, continuant de réclamer des caresses, suivit de près de l'Evoli nommé Arisa, qui lui faisait étrangement penser au "harissa", tandis que Cyanure, la Mimigal, déambulait dans les hautes herbes, pour tapoter sans mal les pokemons de Voxiom, pour les embêter gentiment, mais évitant soigneusement les deux dragons, se doutant bien que c'était une mauvaise idée de les approcher de trop près, au risque d'être écrasée parce qu'ils n'apprécient pas son humour particulier : celui d'enquiquiner son entourage, sans s'en lasser. Les présentations faite, elle observa le jeune garçon et sa troupe de joyeux lurons. Était-ce un dresseur ? Un coordinateur ? Peut probable, le coordinateur devait avoir le parfait contrôle sur ses pokemons, l'hypothèse du dresseur était donc plus plausible. Un jeune dresseur, plus ou moins expérimenté. Après tout, le nombre de pokemons possédés ne faisait pas la valeur du dresseur, mais leur puissance et sa capacité à garder le contrôle, savoir se faire obéir.

- Tu devrais faire attention à tes pokemons, c'est dangereux qu'ils se battent de la sorte.

Loin d'être un reproche, ses mots se voulait doux, non agressif. Quoi de plus normal de s'inquiéter pour la suite des évènements ? Si jamais Voxiom se retrouvait à nouveau mêlés entre leur crise de colère ? Il devait trouver au plus vite un moyen de les maitriser. On ne pouvait pas prendre des pokemons sans être sûr de savoir s'en occuper convenablement. Kelly fit quelques pas dans l'herbe, Cyanure se rapprochant d'elle, pour grignoter de ses petits crocs la pointe de ses bottes noires, s'ennuyant. Elle ne voulait pas proposer de combat au dresseur. Ses pokemons ne se battaient qu'en cas de nécessité, pas juste par envie. Elle jeta un regard sur les alentours du parc, puis reposa ses yeux sur le garçon. Décidément, c'était vraiment étrange cet oeil bleu et cet oeil rouge. Elle aurait bien aimé lui demander d'où venait cette particularité, mais s'en empêcha.

- Tu veux te balader un peu, te dégourdir les jambes ?

avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Lun 16 Mai - 14:18

Quelques secondes après ma question, elle m’a répondu qu’elle s’appelait Kelly. Elle a souri et m’a ensuite présenté ses deux Pokémon. Mentali et Cyanure. Original comme nom pour le Mimigal. J’ai observé attentivement ses deux Pokémon. Cyanure taquinait mes Pokémon excepté les deux dragons certainement de peur qu’ils se remettent à se battre. Ça me désole de voir ce qu’il arrive à Delta parce que je sais très bien qu’il est gentil et qu’il ne se battrait pas pour un rien. C’est Akuma en fait qui fou à chaque fois le bordel. Il embête tout le temps Delta sans raison particulière, je n’ai pas envie qu’on voie Delta comme un enquiquineur alors qu’il n’est pas méchant.

- Tu devrais faire attention à tes Pokemons, c'est dangereux qu'ils se battent de la sorte.


Son ton n’était pas dans le sens agressif mais plutôt dans le genre à vouloir me donner un conseil. J’ai soupiré, me demandant comment est-ce que les gens me verront plus tard si ce Solochi continue de faire son show tout le temps comme ça… Il va vraiment falloir essayer de le calmer pour ne pas que ça devienne pire. Kelly s’est levée et a marché un peu dans l’herbe. J’ai fait rentrer tous mes Pokémons dans leur Pokéballs excepté Ninjanobi. Il m’a salué avec sa main pour me remercier. Kelly s’est tournée vers moi.

- Tu veux te balader un peu, te dégourdir les jambes ?
- Pourquoi pas ? Une petite balade ça ne fait pas de mal.

Je me suis levé et ai emboité le pas avec Kelly. Ninjanobi s’est placé à côté des deux Pokémon de Kelly. Pendant la marche, j’observais attentivement les environs et quand je tournais parfois le regard vers Kelly, elle regardait souvent mes yeux. Serait-ce les couleurs de mes yeux qui la perturbait ? Ça me semble très plausible comme idée… Mais je ne vais lancer la discussion sur ça, uniquement si elle me pose une question à propos. J’ai tourné la tête vers Kelly. Je ne voulais pas que Delta ait mauvaise réputation parce qu’on l’a vu se battre contre mon Solochi. Il faut dire la vérité sur ces deux Dragons.

- Je ne comprends pas… Depuis qu’Akuma a rejoint mon équipe Delta et lui n’arrêtent pas de se battre. Mais Delta n’est pas du style à vouloir se combattre sans raison… Je pense que ça doit être Akuma qui embête tout le temps Delta. Et à mon avis Delta n’aime pas ça alors Akuma continue de l’embêter jusqu’à ce qu’ils commencent à se battre…

En la regardant à nouveau, elle regardait encore mes yeux et je voulais absolument le lui faire remarquer. Non pas pour la mettre mal à l’aise mais plus pour savoir si ça l’intriguait autant que ça.

- Qu’est-ce qu’il y a ? Depuis toute à l’heure tu n’arrêtes pas de regarder mes yeux.

Ninjanobi a trouvé un point d’eau qui longeait le long du chemin que nous avions emprunté alors il s’est mis à nager.


Dernière édition par Voxiom Symphony le Dim 5 Juin - 22:21, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Lun 16 Mai - 17:28

Pas de repos pour les guerriers
 Il fait beau, il fait chaud, la vie coule comme une chanson ~    


Une fois une partie de sa troupe de combattants rappelée dans leur pokeball, mis à part l'Amphinobi, peut être le pokemon dont il se sentait le plus proche, une petite promenade s'improvisa dans l'herbe du parc, ne sachant pas où se diriger, n'ayant pas vraiment de but précis. Enfin, mis à part peut être s'assurer que le garçon c'était pleinement remit de ses émotions, peut être. Après tout, c'est vrai, tout était terminé, elle pouvait reprendre ses trépidantes activités qu'elle effectuait avant de se faire brutalement interrompre : une sieste. Oh, et puis, autant avoir un peu de compagnie, ça lui changeait les idées. A ce rythme elle finirait vieille fille n'ayant que pour seul compagnon ses pokemons, ermite dans une grotte au fin fond du monde, s'isoler de tous les moyens relationnels mit à disposition de tous de nos jours. Non, cela ne lui ressemblait pas du tout.  

Le jeune garçon relativisa les faits, ses deux dragons n'étaient pas si dangereux qu'elle ne le croyait, l'un en avait juste assez de ce faire embêter sans rien dire, et ainsi, lorsque la goutte d'eau fit déborder le vase, la colère et la frustration accumulées jusqu'ici explosèrent, le pokemon en ayant raz le bol du comportement de son camarade voulu lui donner une leçon musclée pour le faire cesser ses gamineries. Kelly haussa un sourcil. D'accord, il était normal, assez compréhensible qui l'en ai eut assez, surtout qu'elle ignorait depuis quand ce manège durait, mais visiblement depuis peu vu ce que semblait dire le garçon à la crinière blanche, toutefois ce n'était pas une raison suffisante. Il aurait dû réagir plus tôt, afin que la situation ne s'envenime pas davantage.

- Mais tu es dresseur, non ? Tu devrais pourtant être capable de maitriser tes pokemons, quoi qu'il arrive.


Elle se basa sur ses propos, ne sachant si elle avait tort ou raison. Si ça ce trouve ce n'était qu'un collectionneur de pokemons, ou un simple habitant, s'appuyant sur le fait qu'à son âge il avait déjà une belle brochette de pokemons. Enfin, à lui de lui faire remarquer son erreur ou non, si jamais elle venait à se tromper sur ce point. Il n'y avait pas mort d'homme. D’ordinaire, Kelly était toujours habituée à regarder les gens dans les yeux lorsqu'il parlait, ce qui pouvait paraitre troublant au début, mais qui lui était naturel depuis toujours. Cette fois-ci, ce n'était pas la politesse qui la forçait à conserver son regard, mais la curiosité qui grattait son esprit, face à une situation dont elle ignorait tout. Passant ses yeux de l'oeil bleu au rouge, puis du rouge au bleu, retournant au rouge, elle ignorait sur lequel se concentrer, troublée par ses yeux vairons au fort contraste. Et apparemment ce détail n'échappa pas à Voxiom, qui lui fit gentiment la remarque, intéresse par l'étrange manie de la demoiselle. Elle rit, gênée. Au moins, il ne tournait pas autour du pot.

- Non, c'est juste que... C'est singulier comme couleur. C'est ... Naturel ?


Loin l'envie de le faire passer pour une bête de foire, Kelly en eut pourtant l'impression en prononçant sa phrase, ce qui lui fit détourner les yeux, regardant maintenant l'Amphinobi s'étant jeté à l'eau dans le courant qu'ils longeaient. Bravo Kelly, continue comme ça et c'est toi qui va finir par le gêner ce petit gars. Elle passa une main dans ses cheveux, démêlant quelques mèches, en soupirant. Ce qu'elle pouvait être maladroite parfois. La jeune femme espérait qu'il ne le prendrait pas trop mal, là n'était pas le but. En temps normal, elle admettait aisément que ces mots ne transmettait jamais à l'exactitude ses pensées, provoquant souvent des quiproquo ou des situations gênantes qui n'avaient pas lieu d'être. La vérité est qu'elle était simplement intéressée par l'originalité de cette pigmentation, qui sortait complètement de l'ordinaire. Après... Aurait-il envie de lui en parler, cela la regardait-il vraiment de savoir ça ? Le soleil tapant plus fort que tout à l'heure, elle se glissa à l'ombre des arbres, marcher au frais, protéger des éventuels coup de soleil qu'elle pouvait recevoir avec ce temps, sa peau marquant très facilement. Elle retira également l'écharpe rose entourant ça gorge pour l'enrouler autour de son poignet droit, sentant déjà sa nuque surchauffer sous cette chaleur. En fin d'après midi, lorsque le temps se rafraichira de nouveau, elle pourra la porter à nouveau, mais en attendant, elle n'était d'aucune utilité, mis à part décorative.

avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Dim 22 Mai - 22:12

Lorsque j’ai posé ma question, celle-ci rigola doucement l’air gênée. Je suppose que ça l’intrigue fortement la couleur de mes yeux. L’un rouge et l’autre bleu. C’est vrai que c’est inhabituel en général de voir ça mais bon… Après tout je n’y peux pas grand-chose. Foutue malédiction qui sert à rien…

J’étais perdu dans mes pensées, n’ayant même pas entendu ce que Kelly m’avait répondu. J’avais le regard vide. Comme si j’étais en train de rêver éveiller. Heureusement qu’Arisa est venue discrètement me pousser la jambe pour que je reprenne mes esprits.

- Hein euh quoi ? Oh… Cette couleur… Ben à vrai dire non ce n’est pas naturel, c’est… Un signe de ce qu’on m’a fait dans mon passé, tout simplement.

Arisa est montée sur mon crâne et mordillait mes cheveux. J’ai rigolé doucement parce que j’ai pensé aussi à la couleur de mes cheveux. Ce n’est pas ordinaire d’avoir une couleur aussi… Étrange naturellement. J’ai doucement rigoler avant de faire la remarque.

- Par contre mes cheveux sont naturels. C’est étrange mais pourtant c’est vrai.


Le soleil se faisait beaucoup plus ressentir que toute à l’heure. Kelly s’est donc mit à l’ombre et j’ai suivis le pas pour me mettre à l’ombre aussi. Un peu de fraîcheur lorsqu’il fait chaud, ça fait toujours plaisir après tout. J’ai observé Ninjanobi qui avait l’air de bien s’amuser, à essayer de faire des reproductions de Pokémon avec de l’eau. J’ai tourné la tête vers Kelly.

- Je n’ai pas eu un passé facile. Ça n’a vraiment pas été un cadeau… Mais je fais genre que tout va bien pour pas trop attirer l'attention.


J’ai haussé les épaules et ai fait un long soupir en regardant l’herbe danser avec le rythme du vent.

- M’enfin bon, je ne vais pas casser l’ambiance pour qu’on déprime. Ais-je dis en rigolant.

Je me suis essuyer un œil avant de me gratter les cheveux. Bon faut vite trouver un autre sujet de conversation parce que là on va déprimer !

- Dites, par curiosité, vous venez d’ici ? Votre tête me dit quelque chose. J’ai comme l’impression de vous avoir déjà vu quelque part. Mais bon à part aux prairies, à la forêt, ici et à l’académie, je ne vais nulle part ailleurs.


Peut-être qu’elle est professeur à l’académie ou autre ?


Dernière édition par Voxiom Symphony le Dim 5 Juin - 22:22, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Lun 23 Mai - 19:38

Pas de repos pour les guerriers
  Sorrow has a human heart    


Le silence qui s'installa à la suite de sa question déconcerta la jeune femme, qui passa une main dans sa nuque, rejetant sur le côté une cascade de cheveux de feu qui maintenait la chaleur sur cette partie du corps comme le ferait une serre un jour où le soleil tape fort. Formant une tresse grossière le long de son épaule droite, elle dégageait rapidement ses cheveux avant de mourir de chaud ou transpirer à grandes gouttes. Voxiom finit enfin par répondre, brièvement. Kelly détourna les yeux, gênée. Bon ... Visiblement il ne devait pas apprécier parler de ça, un passé qui semblait ... Difficile. Quelle idée d'aborder un tel sujet. Comment aurait-elle pu le savoir après tout ? Bien, évitons simplement d'y retourner, tout simplement, il suffisait de passer à autre chose, ne plus mentionner. D'ailleurs, Vox' n'hésita pas à rapidement changer de sujet, en feignant que tout allait bien. Kelly soupira discrètement. C'était clair comme de l'eau de roche que quelque chose clochait, il n'avait juste pas envie d'en parler, dans le but de se protéger, ou peut être parce qu'il ne pouvait compter sur personne, ce qui l'attrista. Porter sa croix seul dans son coin était un fardeau commun à de nombreuses personnes, tout le monde à ses secrets plus ou moins sombres que l'on conserve des autres, afin de briller devant le regard d'autrui. Toutefois il se trouvait que souvent ce poids finissait par écraser les malheureux porteurs qui ne pouvaient plus assumer une telle charge, accumulant tant de peine qu'ils finirent par succomber de fatigue, d'épuisement. C'est ainsi qu'il fallait toujours au moins une personne dans sa vie sur qui compter, une personne fidèle et de confiance, qui aiderai à porter cette croix, afin de l'alléger, ou partager le fardeau de leur passé, de leurs actes, pour ne pas chuter, et ensemble devenir plus fort. Mais comment Kelly pouvait aborder le passé de Vox' sans le blesser ou le gêné ? Pourrait-elle seulement se le permettre ? Un sujet aussi sensible ne pouvait s'aborder avec tant de légèreté, même si son but n'était pas de le juger mais seulement de vouloir l'aider ? Non, inutile de remettre ça sur le tapis, pour le moment. Laissons la curiosité de côté. Si Voxiom avait envie d'en parler, il fera le premier pas, lorsqu'il sera en confiance. Déballe-t-on toute notre vie au premier inconnu que l'on aborde ? Certainement pas. Donc inutile de le forcer. Cela le ferait simplement prendre ses jambes à son cou. Ou juste l'envoyer paitre, au choix. En parlant de curiosité, c'est celle du jeune garçon qui fut piquée au vif.

- Dites, par curiosité, vous venez d’ici ? Votre tête me dit quelque chose. J’ai comme l’impression de vous avoir déjà vu quelque part. Mais bon à part aux prairies, à la forêt, ici et à l’académie, je ne vais nulle part ailleurs.

- Ah, si tu es étudiant à l'Académie, nous avons déjà dû nous croiser dans les couloirs. Je suis la CPE récemment arrivée.


Kelly esquissa un petit rire. Récemment ... C'était maintenant un grand mot. Les semaines avaient défilés à vive allure, le récent était déjà du passé désormais, elle qui avait décidé de refaire sa vie à Edenia, sans trop de regrets, que ce soit avant ou après, même si la séparation avec les proches est toujours difficile. Avec son poste de CPE de l'Académie, elle avait déjà rencontré de nombreux élèves, avait plus ou moins déjà discutés avec eux, il était difficile de se souvenir de tous les noms et de tous les visages, surtout de ceux seulement croisés entre deux errances, dans ce dédale de couloir que pouvait représenter l'établissement scolaire. C'était intriguant qu'il soit parvenu à la reconnaitre, ou au moins se souvenir d'elle, même si certes en tant qu'adulte elle se fondait moins dans le décor des élèves. Enfin, bien qu'étant relativement petite, du haut de ses un mètre soixante, c'était visible que ce n'était pas une simple étudiante. Curieux également qu'elle n'ai pas plus prêté attention à ce singulier garçon, sans doute n'avait-elle pas remarqué ses particularité physiques sur le coup, probablement concentrée sur autre chose à ce moment.

- Tu sais, si tu as besoin de parler, n'hésite pas, je serais ravie de t'écouter et de t'aider.


Sérieusement ? Elle n'avait pas l'impression de forcer un tout petit peu les choses avec cette question ? Qu'espérait-elle en camouflant ainsi sa question, qu'il réponde tranquillement sans demander son reste ? Or ce n'était que la vérité après tout, s'il avait besoin de soutient il pouvait compter sur Kelly, pas seulement car elle est la CPE de son établissement scolaire, aussi car elle reste humaine, peut être un peu trop protectrice sur les bords et très curieuse, pour le bien des gens qui l'entourait, certainement pas pour leur mal. Ce garçon avait l'air d'avoir eu certains problèmes, pourquoi ne pas chercher à l'aider ? Ce n'était pas comme elle l'avait déjà aidé un peu plus tôt dans la journée, après tout.

avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Jeu 2 Juin - 14:20

J’avais vu juste ! Elle faisait bel et bien partie de l’académie. Ma mémoire visuelle n’a aucune faille… Il me semblait bien l’avoir déjà vue quelque part à l’académie. Dans les couloirs ou en passant à côté d’un bureau. Je ne m’en souviens plus très bien. Bon finalement, j’ai peut-être une faille… Mais elle vient d’arriver récemment apparemment. C’est la nouvelle CPE de l’académie. Si je ne me trompe pas, elle doit avoir certainement accès aux dossiers des élèves. Donc à mon dossier. Si elle voulait en savoir plus sur mon passé, elle pourrait le savoir en ayant trifouiller dans mon dossier… Heureusement pour moi que… Ces horribles choses que j’ai pu faire lorsque je voyais tout « rouge », ne me colle pas aux pieds. Aucune preuve prouvant ma culpabilité n’existe…

Je me perdais dans mes pensées jusqu’à ce que Kelly me propose son aide.

- Tu sais, si tu as besoin de parler, n’hésite pas, je serais ravie de t’écouter et de t’aider.

Oui, je voudrais bien… Mais avec ce truc que je dois me coltiner, cette malédiction, ça serait très difficile. De peur d’avoir ces larmes rouges se montrer… D’ailleurs je me demande où en est mon ami qui devait enquêter sur cette malédiction. Voir ce qu’elle faisait à mon corps que ce soit, physique, interne ou mentalement. Je suis revenu à moi pour répondre.

- Merci, ce serait avec grand plaisir.
Lui ai-je dis en montrant un sourire.

Je me suis mis à réfléchir. Pourquoi ne pas aborder le sujet ? Après tout elle est CPE et elle veut bien m’aider. Pour une fois que quelqu’un veut bien m’aider, je ne vais pas refuser. De quoi pourrais-je lui parler de mon passé sans trop me faire du mal ? Ça à être difficile mais je vais tenter de ne pas pleurer ce sang…

- Et bien… En fait… J’ai perdu ma famille et je suis le dernier de ma famille. Je n’ai plus de famille. Je suis… Seul. La seule famille qu’il me reste ce sont mes Pokémon. J’ai vécu seul jusqu’à ce que ce rayon de soleil ne se montre, Ninjanobi…


Je pense que ça a été une énorme information sur mon passé sans trop avoir été dans les détails. Je me suis touché les joues avec ma main droite pour vérifier que rien ne coulait et… Malheureusement pour moi, si, il y avait une larme qui coulait sur l’une de mes deux joues. Heureusement, celle-ci était à l’opposer de Kelly. J’espère qu’elle n’a rien vu. Je lui ai esquissé un sourire radieux en ayant pris soin d’essuyer la larme pour ne plus voir une seule trace.

- Mais bon, on a tous des problèmes et des mauvaises parties de notre passé qui vont nous changer à jamais.


J’ai montré du doigt mon œil gauche, rouge à Kelly pour lui faire comprendre que, cet œil est une trace de mon passé aussi. Heureusement que Ninjanobi a été là pendant une certaine partie de mon enfance parce que… Sans lui, je n’en serais pas là. Je pense même que, peut-être, je serais mort.

- Mais bon, malgré tout ce passé difficile, maintenant que tout est devenu paisible dans ma vie, je me sens bien ici. Je me sens presque comme chez moi.

J’ai regardé le ciel et ai mis ma main contre mon cœur. Comme pour faire une prière. Que ma famille repose en paix.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Lun 6 Juin - 14:59

Pas de repos pour les guerriers
  Passé, présent, et avenir ?     


Quelque peu rassurée, n'ayant pas souhaiter le mettre dans une situation embarrassante avec ses questions, le jeune garçon accepta volontiers de ce confier à cette femme qu'il venait tout juste, plus ou moins, de rencontrer. Lui inspirait-elle confiance, au point de concéder à lui ouvrir une partie de son cœur, de son passé ? Enfin, après tout, ce n'est pas Kelly qui irait raconter quoi que ce soit, aux quatre vents. Ses secrets seraient bien gardés, il pouvait lui conter tout ce qui pesait sur sa conscience, tâcher de retrouver un peu de sérénité. Le meilleur moyen d'évacuer ses démons intérieurs n'était autre que les extérioriser. Les conserver en soi n'augmentaient que leur puissance, leur emprise, jusqu'à contrôler entièrement l'esprit, et parfois également le corps, dans les cas de graves dépressions causés par ces tourments de la vie. Ces personnes prisonnières de leur passé sombre qui commettent l'irréparable, considérant leur avenir comme compromit ou tout simplement mort, une seule parole, un geste simple aurait pu les aider, s'il avait eu lieu avant que tout ne dégénère. Certains signe de dépression son facilement identifiable, tandis que d'autres se terrent plus profondément dans les méandres de la conscience, rongeant leur hôte comme un parasite. Dans ces cas, le dialogue est nécessaire, pour le bien et la sécurité de l'individu, car la plupart du temps eux-même ignorent qu'ils sont en mauvais état psychologique. Puis, tranquillement, ils reprennent leur vie normale, grâce à un soutient moral, parfois un soutient médical avec des anti-dépresseur, dans les cas extrêmes. Pour ce qu'il en était de Voxiom, impossible encore de déterminer dans quel état il se trouvait.  Encore fallait-il en savoir un tout petit plus sur lui, sur son passé, ce qui ne devrait pas tarder. Elle n'était pas non plus psychologue en son état actuel, mais elle pouvait toujours essayer de déterminer l'état du garçon aux cheveux blancs, et le soutenir si possible.

Jetant rapidement un coup d’œil sur Voxiom, il semblait perdu dans ses pensées, peut être ne sachant trop où commencer son récit. Cela paraissait évident, il ne pouvait pas non plus raconter tout en détail de sa vie, l'histoire de son passé, c'était réaliste, qui le ferait de toute manière, au premier inconnu rencontré au parc qui souhaiterai vous aider ? Si le cœur vous en dit, vous lui expliquerez quelques détails, plus ou moins précisément, cherchant à rester un minimum dans le flou ou cachant certaines parties les plus obscures, ou vous l'enverrez balader sans le moindre ménagement. Voxiom réfléchit quelques instants, les yeux dans le vide, semblant briller d'une étrange lueur sombre. Alors, la gorge nouée, prenant de grandes respirations et quelques pauses entres ses mots, il lui expliqua sa triste situation. Pauvre garçon ... Le seul rescapé de sa famille ? Que c'était-il passé ? Il n'entra pas plus dans les détails, visiblement troublé. Il passa une main sur son visage, pleurait-il ? Kelly se sentit gênée de l'avoir mit dans cet état, la mine attristée. Non, elle ne devait pas se sentir désolée, il fallait rester forte pour le soutenir, ce n'était pas le moment de déprimer. Elle inspira, posant une main réconfortante sur l'épaule de Voxiom, afin de lui faire comprendre qu'il pouvait compter sur elle en cas de soucie. Un grand sourire se dessina sur ses lèvres, ce qui apaisa la jeune femme. Le garçon non plus ne souhaitait pas baisser les bras dans l'adversité, ce qui était un bon début. D'un simple geste, il montra son œil rouge avant de se tourner vers le ciel. Toutefois, quelque chose l'intrigua. N'était-il pas plus rouge que tout à l'heure ? Ce détail n'eut pas le temps de se graver complètement dans son esprit, et la voilà prise de doutes. Elle fronça les sourcils, suspicieuses. Était-ce dû à un traumatisme physique subit à cause de l'attaque des dragons tout à l'heure, qui ne faisait surface que maintenant ? Il valait mieux s'en assurer, si jamais cela venait à s’aggraver. Se plaçant soudainement face à Voxiom, Kelly observa longuement ses yeux vairons, avant de pousser un cri à demi étouffé, prise de panique.

- Bon sang, Vox', tu saignes ?!


Inquiète, le premier réflexe auquel elle songea était d'emmener le garçon à l'hôpital, qu'il reçoive des soins plus intensifs que ceux provenant d'un simple kit de premier secours. Même bien appliqués, si Voxiom souffrait d'un autre mal plus important, elle ne pouvait rien faire d'autre, si ce n'est le conduire chez des spécialistes. Sans y réfléchir, elle lui attrapa le poignet, le tirant légèrement sans non plus trop le serrer, afin de le conduire au plus vite à l'hôpital ...

avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Lun 6 Juin - 20:36

Kelly a démarré au quart de tour. Elle a commencé à paniquer lorsqu’elle a aperçu le sang qui coulait de mon œil et a attrapé mon bras et à me tirer pour partir certainement en direction d’un hôpital quelconque. Bon sang… Même en ayant essayé de cacher le sang, ce fut un échec total ! Ça a recommencé à saigner et maintenant Kelly veut m’aider le plus vite possible. Le seul problème, c’est que même un hôpital ne pourrait rien faire pour m’aider. J’ai tiré dans le sens contraire de Kelly pour éviter d’y aller.

- Arrête… Ça ne sert à rien. Un hôpital ne pourra jamais rien faire.


Kelly s’est arrêtée nette en lâchant mon bras. Je ne pense pas qu’un hôpital puisse « soigner » une malédiction.

- Le sang arrêtera de couler quand je serai un peu plus calme, ne t’en fais pas ça va passer… Je suis habitué même si ça m’arrive rarement.

Kusanagi s’est placé à côté de moi et a montré mon reflet sur sa lame brillante. Je me suis observé et, ce n’était pas si grave que ça finalement. Je m’attendais à ce que mes deux yeux soient devenus rouges mais finalement il n’y avait que l’œil gauche qui l’était. D’ailleurs, il commençait de moins en moins à briller jusqu’à complètement arrêter. Le sang a aussi arrêté de couler. Ninjanobi est venu prendre un essuie et le mouiller pour que je puisse m’essuyer la figure. J’ai donc pris l’essuie et me la suis passé sur la tête. J’étais déjà plus propre et le sang de mon visage avait complètement disparu. J’ai regardé Kelly avec un grand sourire pour lui signaler que tout allait bien. Au moins, ça n’a pas été plus loin même si ça aurait été étonnant que ça aie plus loin. Après tout, il ne se montre que vraiment en cas d’un énorme coup de colère ou de tristesse. Ça ne m’avait pas tant fait de mal que ça de parler vaguement de mon passé à Kelly. Ça m’a fait même plus du bien qu’autre chose. Après tout, c’est la CPE de l’académie et elle m’inspire confiance. Je l’apprécie bien.

On a donc continué à marcher et je réfléchissais. Je réfléchissais à ce qu’il se serait passé si la douleur avait été pire. Se serait-il montré ? Hm… Bonne question. Pourtant s’il apparaît, c’est pour faire le mal autour de lui en général. Peut-être que s’il serait venu il aurait voulu être consoler ? Hm… Étrange. J’ai tourné le regard vers Kelly.

- Ce n’est rien ce qu’il s’est passé, ne t’en fais pas. Ça aurait pu être bien pire.

Arisa est arrivée près du Mentali et a commencé à sautiller autour d’elle, toute contente. Elle a grimpé dessus et faisait des petits cris de joie. Elle était adorable !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Mer 8 Juin - 18:51

Pas de repos pour les guerriers
 Le dernier échange ?    


Guidée uniquement par la volonté d'aider le jeune garçon, elle se figea sur le coup lorsque il la tira brusquement dans l'autre sens, laissant son esprit en proie aux doutes à à l'incompréhension.  Pourquoi ? Elle ne souhaitait que son bien, c'était dans ce seul et unique but qu'elle avait agit. Mais visiblement, contrairement à elle, il savait très bien de quoi il souffrait, et donc savait d'où provenait son mal. Elle le lâcha, lentement, ramenant son bras le long du corps. Pourquoi un hôpital ne pourrait-il rien faire ? Comment du personnel qualifié au service des soins ne pouvaient pas guérir son mal ? Cela lui paraissait insensé. Toutefois, cela ne la rassura guère, malgré les paroles de Voxiom, donc habitué à ces saignements. Kelly soupira. Comment pouvait-on s'habituer à ce genre de chose ? Était-ce donc si fréquent que ça ? Impossible alors de faire quoi que ce soit pour lui, si ce n'était le soutenir si jamais il venait à en avoir besoin. Il essuyant ces larmes pourpres avec le mouchoir que lui apporta son pokemon, effaçant de son visage le sang qui avait dégouliné de son oeil. Est-ce que ça lui faisait mal ? Ce ne devait pas être une sensation agréable, ce liquide épais coulant de ses yeux. Comment était-il possible de pleurer du sang ? Ce garçon était entouré de bien des mystères...

Elle n'eut pas le temps de réfléchir davantage qu'elle entendit un petit cri non loin d'eux. Elle détourna son regard de Voxiom pour observer ce qu'il se passait : l'Evoli du jeune dresseur s'amusait à taquiner le Mentali de Kelly, qui essayait au contraire de le fuir, loin d'elle l'envie de jouer apparemment. Cela ne décourageait pas l'Evoli qui revenait avec plus de hargne pour obtenir ce qu'il voulait. Mentali se roula alors sur le dos, donner des petits coups de pattes, sans les griffes, acceptant finalement de jouer. Kelly rit doucement, attendrie par cette scène. On aurait dit qu'ils essaient de faire penser à autre chose qu'à cette terrible histoire. Ce qui fonctionnait en quelque sorte. Comment ne pas craquer devant ces boules de poils ? Mais en quoi allait évoluer ce petit spécimen adorable ? Peut être Vox' n'y avait pas encore pensé, ou voulait garder un Evoli encore longtemps, trouvant son charme candide. Il finirait peut être par devenir un Mentali aussi, ou un Noctali, qui sait ? Elle n'avait pas l'air malheureuse cette petite bête, ou n'importe quel autre de ses pokemons. Il lui avait semblé maladroit avec ses deux dragons, mais c'était un dresseur qui avait du cœur pour ses compagnons, et qui les traitait visiblement bien. Il y avait encore du chemin à faire dans sa formation de dresseur, et il sera soutenu pour atteindre ses objectifs. Il pouvait au moins compter sur ses amis. Et dorénavant sur Kelly. Si jamais il avait besoin d'aide, ou besoin de se confier, la porte de son bureau lui était ouverte, ou il pouvait tout simplement la contacter. Elle l'invita à entrer dans son répertoire son numéro de téléphone, ainsi il pourra l'appeler, à n'importe quelle heure de la journée ou de la nuit, enfin si elle n'était pas occupée à autre chose, évidement. Ou simplement endormi, préférant éteindre son portable la nuit. Il parait que ce n'était pas une bonne chose un portable allumé à côté de soi quand on dort. Info ou intox, quoi qu'il en soit, le sommeil était sacré, et pas question d'entendre son téléphone sonner en pleine nuit.  



Ploup o/:
 
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  Lun 13 Juin - 20:10

Kelly a voulu me passé son numéro de téléphone, au cas où si j’aurai besoin de parler. Je pouvais la contacter à n’importe quel moment, que ce soit la journée ou même la nuit. Enfin, je n’allais bien évidemment pas l’appeler pendant la nuit… On a tous le droit à un moment de repos ! Je fis de même en lui passant le miens. Si elle veut bien m’aider, alors, je me dois de pouvoir l’aider aussi si elle en a besoin. On a donc continué à marcher dans le parc, à parler de tout et de rien, pour s’éloigner des sujets à propos de mon passé. Non seulement ça me faisait mal à moi mais en plus, certainement à… Lui ? Ou elle peut-être… Enfin, je n’en sais pas grand-chose à son sujet. Je vais me contenter de dire lui. Parce que quand il apparaît, il prend mon apparence. La fin de la journée approchait à grand pas et la nuit commençait peu à peu à s’installer. J’ai donc fini par souhaité une bonne nuit à Kelly et lui ai fait un câlin en la remerciant.

- Merci beaucoup pour ton aide !

J’ai rentré les Pokémon dans leur Pokéball respective et l’ai salué avant de prendre le chemin de la sortie du parc. Vu qu’il est déjà vingt heures et que je vais aller dans un petit fast food près de l’académie, le couvre-feu aura déjà commencé quand j’arriverai là-bas. Le temps que je trouve un fast food, que j’y mange et que je rentre, il était déjà facilement vingt et une heures. Le temps que je rentre à l’académie, il était vingt-deux heures. J’ai souris avant d’enchaîner des mouvements rapides, tel un ninja ! C’est vrai… Je n’ai jamais pensé à utiliser les capacités que mon père m’avait enseigné ici ! Discrètement, dans l’obscurité, sans que personne ne m’entende ou ne me voit, j’ai pu rentrer dans ma chambre sans aucun problème. La journée a été dure dit donc…
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]  

Pas de repos pour les guerriers [Voxiom]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Aide pour les Guerriers de Minas Tirith
» Repos pour Zero (pv Zero, Yuki)
» Pas de repos pour les morts...
» Une journée de repos pour deux futurs parents
» Pas de repos pour les braves [Membres de Lamia Scale]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-