Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Bonjour humains [pv: Aza']

avatar
Milly
Messages : 27
Nombres de Rp : 11
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 500 P$
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pokebip.com/pokedex/6G_p151_Mew.html
MessageSujet: Bonjour humains [pv: Aza']  Ven 13 Mai - 17:26

Aujourd’hui, c’est aujourd’hui. Ouais là c’est pas mal. Je ne saurais pas comment l’expliquer mais je le sens. Cette fois ce sera la bonne. Pas comme les autres fois où je suis passé par les cuisines et qu’il fait affreusement froid là où les humains appellent ça le frigidaire. Ou un nom comme ça … Ni cette fois où je suis arrivée là où ils se lavaient ! En plus c’était tellement gênant, intéressant sur le plan biologique évidemment mais très embarrassant. Voir ces garçons tout nus, brr vraiment bizarre. Il faudra que j’étudie ça plus en détail plus tard.
Non cette fois ce sera la bonne. Oh bon sang, faites qu’il n’y ait aucun type spectre en liberté, ni psy. Pas avant que j’ai fini d’étudier ces humains en tout cas. Ils sont une espèce tellement intéressante, tellement différente de nous, de moi. Je veux tout savoir sur eux. Ayant passé toutes ses années à les observer, il est maintenant temps d’aller au contact !

Ohlala punaise j’ai le trac. Et si je faisais une bourde encore ? Comme cette fois où j’ai voulu aider un petit humain qui était tombé en le faisant léviter. Ou alors si je mets encore le feu sans le vouloir avec ces deux petits trous en bas de certains murs. C’est vrai ça, pourquoi y a eu une étincelle ? C’est méga dangereux comme machin !
Non non, tout va bien se passer, d’accord ? On se calme et on respire profondément … Voilà, ça va aller. Cette fois c’est la bonne hein. Oh punaise ça fait combien de fois que je le dis en si peu de temps ? Merde merde merde ! Bon aller, première étape, l’apparence. Voyons voir, est-ce qu’en ce moment il y a une mode particulier ? Mmh, du haut de mon arbuste au milieu de la cour de cette immense académie, il semble que non. Y a un peu de tout en fait. A une époque il y avait énormément des gens en noir, maquillage et tout le bazar. Puis ensuite c’était en rouge, à la manière d’un gang. Maintenant c’est du grand n’importe quoi. Tant mieux ça me facilitera la tâche. Alors voyons voir, peau claire avec des longs cheveux à mi-chemin entre le roux et le rose. Yeux bleus et pas beaucoup de poitrine, on dirait que c’est surtout les adultes qui en ont et ce n’est pas la majorité ici. Des longues jambes aussi, sans trop abuser. Un pull sans manche tout rose, muni d’une capuche où se forment deux oreilles. Des gants de la même couleur qui remonte jusqu’à mi-chemin des biceps. Un minishort en jean blanc pour montrer à tout le monde ses magnifiques et longues jambes. Et pour finir, des chaussures de sport dans le même code couleur. Seule ma queue reste dehors, avec une plus grande taille mais je trouve que ça me donne un côté mignon. Les humains aiment les choses mignonnes non ? Surtout les humaines, d’après ce que j’ai pu observer alors tant mieux.

Parfait ! En route mauvaise troupe ! Je sortis de mon buisson, un large sourire aux lèvres, le cœur battant. Comme une gosse qui est sur le point de recevoir le plus beau cadeau qu’elle pourrait imaginer, je me sentais pareil. Je ne faisais même pas attention au fait que mes cheveux abritaient encore des feuilles, bien trop occupée à observer de près tous ces adolescents. Ils sont si nombreux, si différents. Certains transportaient même des pokémons sur leurs épaules, c’est trop mignon ! Oula, faisons comme si de rien n’était, faudrait pas que je me fasse griller maintenant que je rentre dans ce … ooouuuaaah il est gigantesque ce hall ! Truc de fou ! Outch, ça a beau être grand, ça n’empêche pas qu’on se rentre dedans. Oh mais attendez ! Je touche des humains ! Oh punaise je suis en contact avec des humains ! C’est trop génial !

« Ah, oh pardon ! » Fis-je mentalement à une jeune fille.

Obligée d’utiliser la télépathie, sinon je serais immédiatement grillée. Mais je faisais bien attention à bouger les lèvres en même temps, histoire de maintenir l’illusion.
La demoiselle se trouva être un peu plus grande que moi, longs cheveux blonds avec des yeux terriblement bleus et un tint de peau très pale. Plus encore que moi, ces humains sont étonnant. En la percutant, je faillis d’ailleurs la rattraper en la faisant léviter mais non, heureusement je réussis à me retenir, et à plutôt attraper sa main pour au moins ralentir sa chute. Oooooh, cette chaleur. Même ses doigts sont chauds, et doux. Bon sang je touche une vraie humaine ! Rolalala !

« Ça va aller ? Je suis vraiment désolée. » Lui dis-je en esquissant un sourire.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Sam 14 Mai - 12:00

Les couloirs sont bondés, à cette heure de la journée. Un capharnaüm sans nom sort du self, tandis que des groupes d'amis sont assis ici et là, dans les escaliers, près des murs, en train de rire tranquillement. Azaleï, elle, tente de se frayer maladroitement un chemin parmi toute cette foule désormais familière. Elle reconnaît de plus en plus les visages des autres. Il lui arrive de croiser la même personne plusieurs fois par jours, que ce soit en classe ou en dehors de l'établissement. Dans ce cas-là, si leurs regards se croisent, elle se contente de hocher très légèrement. Mais la plupart du temps, c'est elle qui remarque les autres et non l'inverse. Elle aime observer la foule, se demander à quoi ils peuvent bien penser, de quoi ils peuvent bien discuter pendant des longues heures.

A plusieurs reprises, elle fait attention à ne pas perdre Kami, qui vadrouille ici et là, allant quelques fois jusqu'à chercher à jouer avec d'autres Pokemon. Azaleï le rappelle alors à l'ordre. Non pas qu'elle refuse de le voir s'amuser mais elle sait pertinemment qu'une fois lancé, il ne s'arrêtera plus. Et actuellement, elle n'a pas de temps à perdre. Il lui reste un peu plus d'une heure à tuer avant de se rendre en cours, si bien qu'elle a décidé en se levant ce matin qu'elle irait se promener seule avec son Medhyèna. Ou alors faire un peu de sport, elle n'est encore sûre de rien – ce qui explique la présence d'une tenue de rechange dans son sac. Forcément, elle n'allait pas s'amuser à faire un jogging en talons hauts et en robe. Gambader dans la forêt ainsi est suffisant.

Après un énième rappel pour Kami, Azaleï continue d'avancer tranquillement dans le hall. Mais trop occupée à se répéter son planning de la journée pour ne pas l'oublier, elle ne voit pas la jeune fille en face d'elle sur laquelle elle fonce. Ainsi, sans trop comprendre comment, elle se retrouve agrippée par la demoiselle, qui doit être un peu plus jeune qu'elle. Elle semble avoir des bons réflexes, pour l'avoir rattrapée aussi vite.

« Ça va aller ? Je suis vraiment désolée. »

Oui, je suis désolée. Je ne regardais pas où j'allais, je devrai faire plus attention. Je ne vous ai pas fait mal au moins ?

Décidément, chaque fois qu'elle se rend dans le hall, elle percute quelqu'un. A croire que c'est une tradition, ici !

Passant sa main dans ses cheveux pour les remettre en place correctement, elle se permet de jeter un coup d’œil à son interlocutrice. Des vêtements colorés, qu'elle a rarement eu l'occasion de voir portés et … Une queue ? Azaleï reste un peu idiote en voyant cela. Simple objet fantaisiste ? Sans doute.
Peu importe son accoutrement, la jeune femme a bonne mémoire et sait qu'elle n'a jamais croisé cette autre fille dans l'enceinte de l'établissement. Et à son air émerveillé, elle se doute qu'elle doit être nouvelle.

Tu es nouvelle, je me trompe ?

Du regard, la blonde cherche l'éventuel compagnon de son interlocutrice. Dans tout ce bazar, elle ne parvient pas à le voir. Peut-être est-il trop grand pour pouvoir sortir de sa Ball dans l'Académie ?

Tu as sans doute besoin de visiter un peu l'établissement, non ?

On a joué les guides pour elle, le jour de son arrivée. La moindre des choses est d'aider à son tour les futurs élèves, non ?
avatar
Milly
Messages : 27
Nombres de Rp : 11
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 500 P$
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pokebip.com/pokedex/6G_p151_Mew.html
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Mer 18 Mai - 17:33

La demoiselle s’excusa également en disant qu’elle ne regardait pas où elle allait. Je fis non de la tête pour lui prouver que je n’avais rien, et restai bloquée sur le petit Medhyèna qui venait rejoindre sa maitresse. Mince, de toutes les personnes ici présentes il a fallu que je tombe sur une qui se balade avec un Pokémon ténèbres. Obnubilée par la créature, je ne remarquai même pas que la demoiselle restait surprise devant ma queue qui se balançait lentement de droite à gauche. Il fallut qu’elle demande si j’étais nouvelle pour que je reprenne contenance.

« Nouvelle oui, enfin … heu oui, oui je suis nouvelle. »

Calmons-nous, si on joue bien, peut-être que personne ne remarquera la supercherie. Mais alors il va vraiment falloir assurer. Zut, moi qui espérait plutôt une découverte tranquille, pour une fois que j’ose entrer par la grande porte.

« Ah oui je veux bien d’une visite guidée, si ça ne t’ennuie pas hein. Je ne voudrais surtout pas m’imposer … Hum ? » M’interrompant je suivis du regard ce que cherchait la demoiselle. « Ah oui, non non je n’en ai pas. Il … hum il est resté chez mes parents. Tu sais ce que c’est sans doute, pour pas que je le perde, tout ça … »

Et oui, je suis moi-même un Pokémon donc non, je ne possède pas de Pokéball, ni de Pokémon emprisonné à l’intérieur. Mais ça il ne faut pas le dire, et il faut espérer que le Medhyèna ne cafte rien.
Tendant à nouveau la main vers l’humaine, je lui souris et me présentai comme le faisait habituellement tous les gens de son espèce.

« Pardon, c’est pas poli, je m’appelle Milly. Milly Iroka. Et oui c’est mon premier jour dans cette immense académie. C’est d’ailleurs si grand que je suis déjà perdue … Comme quoi, c’était une bonne idée que je laisse mon Pokémon à la maison, j’aurais pu l’égarer et là, papa n’aurait pas du tout été content … Toi tu t’appelles comment ? »

Du regard je fixai ponctuellement la jeune fille, puis son animal, puis la foule, puis les décorations du hall avant de revenir vers elle.

« Surtout si je parle trop, n’hésite pas à m’interrompre hein. C’est ce que vous appelez l’euphorie je crois. »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Sam 21 Mai - 18:24

Bien étrange, cette jeune fille. Elle semble totalement perdue, voir même peu habituée à converser avec d'autres personnes. Simplement asociale ? Probable.
Quoiqu'il en soit, Azaleï devra jouer les guides puisque la demoiselle souhaite en effet être accompagnée dans l'établissement, le temps de sa découverte. Elle aura donc un certain temps pour la sonder et essayer de la comprendre un peu mieux. Pas besoin de se le dire deux fois, le caractère étrange ainsi que la queue qui paraît tout sauf factice ont attisé la curiosité de la jeune femme.

Suite à son regard interrogateur, la nouvelle lui apprend qu'elle a été contrainte de laisser son Pokemon chez elle, en compagnie de ses parents, pour « ne pas le perdre ». Étrange. Même si Kami a des côtés vagabonds et aime s'en aller farfouiller ici et là, il finit toujours par revenir dès qu'elle n'est plus dans son champ de vision. Mais elle n'a jamais eu besoin de le laisser chez elle. Et puis, se balader dans une Académie dédiée entre autre à l'étude en compagnie de Pokemon sans Pokemon ? Tout à fait étrange.

Se rattrapant, l'inconnue se présente sous le nom de Milly Iroka. Son regard se perd dans le décor de l'immense hall avant de revenir parfois vers elle.

Je suis Azaleï Desparia. C'est normal de se perdre au début, je pense que nous l'avons tous fait au moins une fois, voir plus pour certains. C'est un vrai labyrinthe, quand on ne connaît pas bien les divers bâtiments...


« Surtout si je parle trop, n’hésite pas à m’interrompre hein. C’est ce que vous appelez l’euphorie je crois. »


« Ce que vous appelez » ? La tournure de phrase est extrêmement perturbante, aux yeux d'Azaleï. Comme si Milly ne connaissait pas ce sentiment, où ne l'avait jamais expérimenté avant ce jour. Parents sévères, enfant émancipée ? Décidément, Milly attise de plus en plus la curiosité de la blonde.

Il n'y a pas de problème, Milly. Je comprends ta joie, j'étais plus où moins dans le même état le jour de mon arrivée.

A la seule différence près que Azaleï n'est pas aussi expressive que la jeune fille.

Elle se tourne un peu de côté, appelle Kami pour qu'il revienne à ses côtés et réfléchit. Par où commencer ? Lui montrer le secrétariat, pour qu'elle récupère éventuellement un plan et deux trois informations nécessaires ? C'est ce que Shane avait fait pour elle, et cela s'était avéré plutôt utile. Autant réitérer cela. Par la suite, elles aviseront ensemble sans doute, selon ce que Milly désirera voir.

Si tu es d'accord, on peut passer par le secrétariat, tu pourras récupérer des choses utiles, genre tes clefs si tu comptes vivre ici. Ça te va ?
avatar
Milly
Messages : 27
Nombres de Rp : 11
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 500 P$
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pokebip.com/pokedex/6G_p151_Mew.html
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Lun 23 Mai - 17:23

Mince, je venais de parler trop vite. Ça m’avait échappé ! Une humaine ne parlerait pas comme ça à une de ses semblables voyons ! Bon avec un peu de chance elle n’aura rien remarquée … ayons l’air naturelle. Je lui souris tandis qu’elle se présentait sous le nom d’Azaleï Desparia. Joli nom. Elle m’excusait même pour mon comportement plutôt frivole. Et pourtant là je me retiens ! Si ça n’avait pas été le cas, je serais déjà en train de courir sur le plafond et faire galipettes avec les lampadaires … Mouais vaut mieux éviter, ça pourrait être assez dérangeant.
Je gardai tout de même un œil sur le chien ténèbres qu’elle trimbalait avec elle, lui il a vraiment le moyen de foutre en l’air toute mon opération d’investigation. La demoiselle proposa d’aller d’abord au secrétariat pour y récupérer des choses utiles, comme des clés. Qu’est-ce que ça peut être ? Des clés, des clés … j’ai déjà entendue ce mot quelque part.

« Hum oui ça me semble une bonne idée. » Un détail me revint soudainement en mémoire, ce qui provoqua d’ailleurs un élan de stress difficilement dissimulable. « Ah juste une seconde ! Non ce n’est pas utile en fait. Mes … mes parents ne m’ont pas … enfin je ne suis pas inscrite encore. Et puis je dormirais chez moi, c’est pas loin, pas besoin d’embêter tout le monde. »

Autant que possible je préférais ne pas faire de vague, ne pas laisser de trace. Ce sera certainement plus pratique. Quoi que, en fait non. Ça va être encore plus louche. Si je veux pouvoir étudier les humains, il faut que je me fonde dans leur monde, que j’agisse comme eux et le système m’intègre.
Tournant alors à nouveau les yeux vers la blondinette, je cherchai un moment mes mots :

« Tu crois … tu crois qu’à ce secrétariat on peut s’inscrire ? Parce qu’en fait à tous les coups mon père n’a fait aucune démarche. » Ne rappelons pas que je ne sais même pas ce que c’est hein. « On est tous des gros Ramoloss dans la famille, donc il vaut mieux que je gère tout toute seule. » Je lui souris et esquivai un soudain amas d’étudiants pressés. « En tout cas c’est super gentil à toi de m’aider, je te suis. Si on reste là on va finir par se faire écraser, et je ne pense pas que les humains aient le droit de voler ici … Enfin j’en ai jamais vu voltiger au-dessus de leurs camarades sans subir la gravité. »

Un autre flot allait arriver, je le sentais venir, des garçons plutôt musclés et doués en art martiaux. J’attrapai ainsi machinalement Azaleï par les épaules et nous décalai toutes les deux jusqu’au mur le plus proche.

« Piouf, tout ce monde … au moins cette académie ne manque pas de vie. Bref, ma chère Aza je te suis et je ne te lâche pas ! Oh ça ne t’embête pas que je t’appelle comme ça ? »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Jeu 26 Mai - 18:58

Alors que Milly accepte tout juste sa proposition, elle se retire en lui apprenant qu'elle vivra chez ses parents, qui ne vivent pas très loin d'ici. Elle est néanmoins bien plus étonnée d'apprendre qu'elle n'est pas encore inscrite. Elle n'a pas un souvenir précis des conditions d'inscriptions et hésite un instant avant de répondre.

Il me semble que c'est possible, nous pouvons aller voir pour nous en assurer.

La suite de la phrase fait tiquer la blonde, qui trouve décidément cette jeune fille bien dans son monde. Des humains ayant le droit de voler ? Mais enfin, aucun être humain est physiquement capable de voler seul... A l'aide de machine, c'est certes faisable mais seulement sur une durée limitée. Décidément, Milly semble être particulièrement imaginative – un peu étrange aux yeux d'Azaleï. Des humains volants, sérieusement ?
Elle ne prend pas la peine de relever cette remarque, un peu trop occupée à y réfléchir pour penser à une réponse pas trop sèche. Elle se sent soudainement déplacée et se retrouve sans trop savoir comment plaquée contre un mur tandis qu'une troupe de garçon arrivait dans le hall. Le lieu était certes bien rempli mais elles n'avaient pas réellement besoin de se déplacer pour les esquiver.

Elle rappelle Kami à ses pieds, le regarde s'approcher, tout content. Une fois à la hauteur de sa maîtresse et de son interlocutrice, il lance un coup d’œil un peu étonné à l'inconnue, avant de simplement s'asseoir devant elle. Azaleï interprète cela comme une simple réclamation de caresse, extrêmement sage comparée à d'ordinaire. Peut-être que le louveteau commence à s'agir ! Plutôt bon signe, pour elle.

Elle est à nouveau tirée de ses pensées par un surnom qu'elle n'a pas entendu depuis un petit moment : Aza. Personne n'a osé l'appeler ainsi depuis qu'elle est ici – il faut également dire qu'elle n'a pas eu l'occasion de se faire beaucoup d'amis. Elle devrait sortir un peu plus. D'après elle, les seules personnes l'appelant ainsi étaient ses parents. C'est donc plutôt étrange de l'entendre dans une autre bouche.

Non, ne t'inquiète pas.

Autant s'y mettre de suite et ne pas trop traîner. Ainsi, Azaleï s'enfonce dans la foule, son Medhyèna sur les talons, jetant de temps à autre des coups d’œils derrière elle pour vérifier que Milly se trouve toujours là et qu'elle n'a pas été mystérieusement engloutie par la foule.

Elles arrivent néanmoins saines et sauves dans les couloirs de l'administration, bien moins vivant que le hall. C'est à peine si l'on entend quelque chose d'autre que les talons d'Azaleï et le bruit d'une imprimante en marche, quelque fois.

D'un doigt, la jeune femme pointe une porte où l'on peut lire en gras le mot « secrétariat ».

C'est ici. Tu préfères peut-être que j'attende là ?
avatar
Milly
Messages : 27
Nombres de Rp : 11
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 500 P$
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pokebip.com/pokedex/6G_p151_Mew.html
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Ven 27 Mai - 18:24

Ouf, ça ne l’embêtait pas. Une excellente chose. C’est toujours risqué de prendre des libertés avec les humains, ils sont tellement nombreux que c’est vraiment difficile de savoir avec qui on peut se permettre ça, et avec qui ce ne serait pas une bonne idée. Heureusement, en ce qui concerne Azaleï ça ne pose aucun problème. J’observai son Pokémon à ses pieds quand elle le rappela. Il avait l’air si sage que je me permis le risque de lui gratter sous le menton, du bout des doigts, avec un clin d’œil. Mentalement et dans notre langue, je le remerciai également de ne rien dire à sa maitresse.
Puis nous partîmes en quête de ce secrétariat. Peu importe ce que ça devait être, cela semblait important. Jouons le jeu jusqu’au bout ! Piouf punaise c’est fou le monde qu’il y a ici, c’est pas l’envie de m’envoler au-dessus qui manquait. Mais évitons, ça pourrait faire tache. Même en me rendant invisible, il y a trop de monde et trop de Pokémon dans les parages. Non là je suis une humaine normale, et c’est pourquoi je préférai peiner à travers la foule pour suivre la jeune fille aux cheveux blonds. Et ça en valu la peine car sitôt sortit du hall, il n’y avait quasiment plus personne. Dans les couloirs on n’entendait d’ailleurs plus que les talons d’Azaleï, et même pas mes pas ! Mince, ça pourrait paraitre bizarre. Est-ce qu’il faut que j’augmente encore mon poids pour que ça fasse plus de bruit ? Pas le temps d’essayer que nous voilà déjà devant la porte. La demoiselle demanda si je préférais qu’elle m’attende là. J’acquiesçai d’un mouvement de tête :

« Je me dépêche. » Rajoutai-je en la remerciant d’un sourire.

Puis je passai la porte. Oh c’est petit ici, un bureau, un tableau avec tout plein de trucs épinglés dessus, une fenêtre donnant sur une sorte de parc, des étagères remplit de papier et …

« Je peux vous aider mademoiselle ? »

Je pivotai immédiatement les yeux dans la direction d’où venait la voix. Un homme mature, jusqu’à maintenant en train d’écrire m’observait de ses yeux marrons, le stylo noir tournant dans ses doigts.

« Heu, oui bonjour ce serait pour m’inscrire monsieur. »

À partir de cet instant et jusqu’à ce que je commence à paniquer face à toutes les questions, le monsieur voulu tout connaitre de moi. Mes parents, ma date et lieu de naissance, mon Pokémon de départ, si certains avec des badges dans ma famille, ou encore le métier de mes géniteurs. Trop de question, punaise si je m’étais attendue à ça … Et naturellement je n’évitai pas les interrogations à propos de ma queue. J’eus beau le rassurer en disant que ce n’était qu’un gadget, que c’était une bêtise de mon père, qu’il voulait que je la porte pour essayer. Ça n’avait pas l’air de le vraiment le convaincre. Au bout de plusieurs minutes, je pus ressortir avec une liste des documents nécessaires à la finalisation du dossier.
Aussitôt la porte refermée, je m’adossai au mur le plus proche et soufflai plusieurs fois, des gouttes de sueur perlant mon front. Mon dieu, je ne savais pas que les humains pouvaient être aussi oppressants sans montrer la moindre agressivité. D’ordinaire je me serais téléportée loin d’ici, mais ça aurait réduit à néant tous les efforts accomplit jusqu’à maintenant.
Tournant les yeux vers Azaleï, je soupirai encore un moment :

« Punaise … il fait peur ce type … Woah c’était horrible. » Je déglutis une seconde, le regard allant d’elle à son Medhyena avant revenir à elle. « Il va me falloir pleins de trucs, dont la majeur partie je ne sais même pas ce que c’est … mais d’abord de l’air. Tu sais si ici, il y a quelque chose comme un toit, avec une grande terrasse, pour respirer loin de tout ça ? »

En même temps je cherchais à faire du vent avec les documents que le secrétaire m’avait laissé. Ne pas s’enfuir, ne pas s’enfuir non.

« Dit-moi, tu savais que certains humains sont capables de faire voler des objets par la pensée ? Certains sont même assez doués pour voler eux-mêmes à quelques centimètres du sol. C’est fou hein ? Je pensais à eux quand je parlais de marcher au plafond pour éviter la foule. » Mon regard s’attarda sur la grande fenêtre en-face de nous. « Tu veux que je te montre ? » Proposai-je, un sourire aux lèvres. « Par contre, il faudra que tu gardes le secret, et ton Medhyena aussi. »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Sam 4 Juin - 11:18

Elle patiente, regardant tantôt les murs, tantôt le sol pour faire passer le temps. Dans son crâne, des milliers et milliers d'interrogations tournent et tournent, finissant par lui donner une légère migraine. Elle trouve Milly plutôt étrange, et se demande s'il n'y a pas réellement quelque chose qui cloche dans le comportement de la nouvelle. Peut-être se fait-elle des idées, après tout mais cela la perturbe. Elle aimerait en savoir un peu plus.

Azaleï sursaute lorsqu'elle entend la porte s'ouvrir et voit Milly sortir, visiblement terrorisée. Son front est perlé de sueur et elle respire rapidement. Qu'est-ce qui a bien pu se passer là-dedans ? Son regard va et vient entre elle et son Medhyèna, tandis qu'elle lui demande s'il y a un toit ou quelque chose de ce genre pour qu'elle puisse prendre un peu l'air.

Et bien, il y a le toit mais il me semble que l'accès est interdit.

Elle marque une petite pause, hausse les épaules d'un air indifférent.

Interdit mais tellement de monde s'y rend, je ne vois pas de problèmes à ce qu'on s'y rende à notre tour.

Alors qu'elle part pour se rendre sur le toit, Milly lui demande si elle savait que certains humains étaient capables de faire léviter des objets ou de les déplacer, rien que par la pensée. Elle se trouve d'autant plus surprise lorsqu'elle lui propose une petite démonstration de ce don, qu'elle prétend posséder.
Dans l'esprit de la blonde, les télé-kinésistes ne sont que des charlatans, usant des capacités de leur Pokemon Psy pour réussir ce genre de tour. Cependant, il semble bel et bien que la demoiselle en face d'elle ne possède aucun Pokemon près d'elle. Comment peut-elle s'y prendre autrement ? Il y a vraiment quelque chose, cette fois-ci. L'humain n'est psychiquement pas fait pour faire voler des choses ou même pour léviter, comme elle le sous-entendait quelques instants auparavant.

Si tu veux me montrer cela, Milly, il vaudrait pour mieux que nous sortions d'ici. Je pense que nous pouvons avoir quelques problèmes, si tu réussis.

Il n'y a pas à dire, Azaleï est plus que septique quant à ces compétences.

Ensemble, elles s'en vont vers le toit. Elle reste plutôt silencieuse, jetant de temps à autre un léger regard vers la nouvelle ou vers Kami, qui la suit sagement. Il semble également intrigué par la demoiselle à côté de sa maîtresse, ou alors respectueux. Étrange.
Une fois arrivée, pensive, elle sort un cahier de son sac et le pose à terre.

Je suppose qu'il te faut quelque chose, après tout.
avatar
Milly
Messages : 27
Nombres de Rp : 11
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 500 P$
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pokebip.com/pokedex/6G_p151_Mew.html
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Lun 6 Juin - 17:20

La demoiselle disait qu’il y avait en effet un toit sur le campus, qui était interdit d’accès mais que tout le monde s’y rendait quand même. Parfait, ça nous permettra de nous changer les idées, à moi en tout cas, de ne plus penser à cet humain démoniaque et terrifiant avec toutes ses questions. Brr, rien que d’y penser j’en ai encore la chair de poule.
Par contre, alors que moi je pensais m’y rendre en volant en passant par la fenêtre, Azaleï prit les devants via les escaliers. Il semblait que je n’avais vraiment été assez claire dans mon idée, et quelque part c’est une bonne chose. À l’entendre, elle ne croyait sincèrement pas que ce soit possible, que des humains puissent voler. Pourtant au cours de mes voyages, j’en ai bien vu ! Très peu certes mais ils existent, il y avait même une championne d’arène il y a pas mal d’années qui arrivaient à faire ça.

« Oui, sortons. Je vais te montrer ce que j’ai pu moi-même observer au fil de mes voyages. »

Nous voilà peu après sur le toit, et personne aux alentours, parfait. Hey on a une sacrée belle vue d’ici en plus ! Dites donc, ce serait possible d’avoir sa chambre ici ? Je pourrais rester à la fenêtre indéfiniment. Quoi que, nan ce ne serait pas une bonne idée puisque d’un côté mon étude des humains n’avancerait pas d’un pouce, et de l’autre je ne résisterais pas bien longtemps à partir voler quelques heures entre les nuages.
Reportant mon attention sur la jeune fille, je fronçai un sourcil d’incompréhension pendant qu’elle posait un de ses cahiers au sol.

« Je suppose qu'il te faut quelque chose, après tout.

- Heu, oui. Oui en effet mais ce … ça, c’est trop facile. » Évitons de dire que je ne sais pas comment cet outil scolaire se nomme. « Enfin si tu veux voilà, regarde. »

Sans la moindre difficulté, je fis décoller le doc de feuille sans n’avoir besoin de faire le moindre geste. Cela ne me demandait quasiment aucune concentration. Ainsi je guidai le cahier à tourner autour de sa propriétaire, à l’ouvrir devant ses yeux à une page quelconque puis le refermer et le porter jusqu’à mes mains. Un sourire aux lèvres, je caressai la couverture du bout des doigts, puis les pages et les légères formes imprimées provoquées par le stylo. Impossible d’éviter un petit rire face à mon petit spectacle, j’étais fière de ma connerie et j’en riais toute seule, habituée à n’avoir aucun public.
Rendant le cahier en main-propre à l’humaine, j’en profitai pour lui chuchoter :

« Je peux faire nettement mieux. Prend ton Medhyena avec toi, et promet-moi que tu ne vas pas crier, d’accord ? C’est un secret et ça fait souvent peur au début, mais il se pourrait que tu aimes. »

Entendant qu’elle s’exécute je vérifiai à nouveau qu’il n’y ait toujours personne dans les parages. C’était préférable et plus facile, pas besoin d’avoir recours à l’invisibilité ni quoi que ce soit. Une simple lévitation inoffensive.

« Prête ? Détends-toi, je te promets tu vas aimer. Et puis si jamais ce n’est pas le cas, dis-le et j’arrêterais. »

Un nouveau sourire, puis Azaleï put se sentir de plus en plus légère, jusqu’à ce que ses pieds quittent la surface du toit. Volontairement je ne la fis pas s’élever bien haut, une cinquantaine de centimètre suffisait amplement. Volant à mon tour mais avec beaucoup plus de fluidité, tel Peter Pan, je filai dans le dos de la jeune humaine pour l’aider à se stabiliser et entendre ses plaintes si jamais il y en avait.

« Ça va ? Comment tu te sens ? Et ton Medhyena, ça va ? Je peux nous faire voler nettement plus haut si tu le souhaite, ou te reposer à terre. C’est comme tu préfères, je ne veux surtout pas t’effrayer, tu es la première hum… la première personne à passer autant de temps avec moi, hormis mes parents évidemment ahah. Enfin la première qui ne me rejette pas, ni qui me veux du mal. Alors comme on dit, tes désirs sont des ordres. »

Piouf elle n’est pas passée loin cette boulette-là.
Volant toujours à la même hauteur, dans une petite rotation calme et apaisante j’attendis la réponse de celle que je considérais un peu comme ma première amie humaine.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Mar 14 Juin - 11:53

Trop facile ? Azaleï arque un sourcil, réellement intriguée. Allons bon, la télékinésie n'est pas donnée à tout le monde de plus, si jamais un tel phénomène existe bel et bien. Et pourtant, c'est sous ses yeux d'abord septiques puis ébahis que Milly, sans aucun efforts, fait léviter son cahier pour qu'il tourne autour d'elles, l'ouvre, le ferme.
Le côté rationnel de la blonde s'affole, son cerveau est en ébullition. Elle cherche la farce, tente de comprendre comment elle peut s'y prendre. Il y a forcément quelque chose, un humain ne peut pas faire de telles choses. Bien sûr, elle a déjà vu des spectacles de magie mais dans ces cas, il s'agit la plupart du temps de détourner l'attention du spectateur pour le duper. Les lévitations, dans ce cadre, sont orchestrées et calculées au millimètre près, pour ne pas créer d'incidents catastrophiques. Mais ici, sur le toit de l'Académie, il n'y a rien de tout cela. Mais c'est impossible, n'est-ce pas ? Personne ne peut faire voler des objets. Ce n'est pas humain, non.

Azaleï sort de ses pensées quand Milly vient lui rendre son cahier en mains propres. Aussitôt, elle l'inspecte, toujours dans l'idée qu'il y a tricherie quelque part.

« Je peux faire nettement mieux. Prend ton Medhyena avec toi, et promet-moi que tu ne vas pas crier, d’accord ? C’est un secret et ça fait souvent peur au début, mais il se pourrait que tu aimes. »

Elle redresse un peu la tête, à la fois extrêmement curieuse. Une légère pointe d'appréhension vient naître au creux de sa poitrine, alors qu'elle range son cahier et prend son jeune louveteau dans ses bras. Qu'est-ce qu'elle compte leur faire ? Serrant Kami contre elle, qui est toujours aussi calme, elle inspire à fond.

Les premières secondes, elle ne ressent rien. Puis petit à petit, il lui semble que son corps s'allège considérablement. Ce n'est pas désagréable. Ce qui l'est bien plus, néanmoins, c'est la sensation que ses pieds se détachent du sol. Un regard en bas lui confirme que c'est qu'elle prend pour une impression n'en est pas une : elle est réellement en train de voler.

Devant elle, Milly se détache du sol, effectue quelques cabrioles en l'air et vient se placer derrière pour s'assurer que tout se passe bien. Elle l'aide à se stabiliser, tout en lui demandant ce qu'elle souhaite faire : apparemment, elle peut les faire voler plus haut que cela.
Si la curiosité vient montrer le bout de son nez une seconde fois, c'est la raison qui l'emporte. Et si quelqu'un les voit ? Monter sur le toit est déjà risqué, alors voler !

« Ca suffit, merci. »

Il est clair qu'elle n'est pas rassurée du tout. Son visage est crispé par l'appréhension, et elle ne retrouve son habituel air neutre qu'en touchant le sol. Il ne lui a jamais semblé si rassurant, par ailleurs.

Un air légèrement sévère sur le regard, elle darde son regard bleuté sur Milly.

« Cependant, j'aimerai bien que tu m'expliques comment tu peux faire une chose pareille. »


Elle ne sait pas pourquoi elle se retient de dire qu'un humain ne peut pas faire voler ses compagnons. Cette phrase reste cependant dans un coin de sa tête, ne parvenant pas à franchir la barrière de ses lèvres.
avatar
Milly
Messages : 27
Nombres de Rp : 11
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 500 P$
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pokebip.com/pokedex/6G_p151_Mew.html
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Mer 15 Juin - 17:09

Les humains ne sachant pas voler par eux-mêmes, peut-être qu’elle aimerait vivre ce genre d’expérience. Même si là encore ce ne sera pas totalement toute seule, elle pourra en avoir une impression très proche. C’est quelque chose d’unique, d’exceptionnel et fantastique, aller tutoyer les nuages, y plonger et ressortir complètement trempée à des centaines de mètres de la moindre étendue d’eau. Mais hélas la jeune fille refusa, de quoi me briser un peu mon délire. Soit, chose promise chose due. Je la refis poser pied à terre en douceur, toujours mon éternel sourire aux lèvres, le regard lui demandant si ça lui avait tout de même plu.
Quelle ne fut pas la surprise quand je vis des sourcils froncés au-dessus de ses yeux bleus braqués sur moi. Elle voulait des explications, et c’était tout à fait normal, d’ailleurs c’est ce que je lui répondis avant tout :

« Des explications, oui normal hein … » Fis-je en commençant à faire des nœuds avec mes doigts, ma queue s’agitant quelque peu derrière moi.

Quoi répondre ? Je ne pouvais évidemment pas lui dire que j’étais un Pokémon, sinon tout tombait à l’eau. Mais je n’allais pas lui mentir non plus. Non, plutôt contourner la vérité. C’est une chose que les humains font souvent quand ils ne veulent pas dire un truc.

« Hum, est-ce que tu connais la région de Kanto ? Là-bas il y a une ville qui s’appelle Safrania, et c’est où habite une femme extrêmement douée. Elle a vécue tellement longtemps avec des Pokémon de type psy qu’elle en a développée des dons surhumains. C’est véridique, elle peut faire voler ses pokéballs au-dessus de ses mains par la seule force de sa pensée. Et même décoller du sol comme ce que je viens de te montrer. Sans aucune aide de ses Pokémons hein. »

J’approuvai d’un mouvement de tête et m’envolai à nouveau de quelques centimètres, tournai autour d’Azaleï et vint m’assoir dans le vent comme s’il y avait une véritable chaise longue.

« Ça défit toutes les lois de la physique c’est sûr. Et pour ça je comprends tout à fait que tu ne comprennes pas, mais promis tu n’as pas en avoir peur. En tout cas tu n’as rien à craindre de moi, promis. Et pour preuve, si un jour tu as un problème, si tu es agressée, en danger, crie mon nom et je viendrais. Où que tu te trouves et peu importe le moment. »

Est-ce qu’elle allait comprendre que je peux aussi me téléporter ? Possible, mais la priorité là c’était qu’elle ait confiance en moi. C’est tout ce que je voulais, et pour ça je redescendis au sol et vint lui tenir les mains, comme si c’était une déclaration d’amour, de mariage, mais sans mettre un genou à terre.

« Jurée, tu n’as rien à craindre de moi d’accord ? Je suis nouvelle ici, donc je vais faire inévitablement des gaffes, et j’en ai sans doute déjà fait mais fis-toi à moi, je suis beaucoup plus forte que j’en ai l’air. J’ai juste besoin d’un guide, d’une amie. Si tu arrives à me faire confiance, tu ne le regretteras pas, promis. »

J’en faisais sans doute trop, c’est difficile mine de rien, les conversations des humains. Il y a des tas de codes, de manière, et ça change en fonction des gens et des lieux ! Là je faisais de mon mieux en m’inspirant de que j’avais pu voir et entendre au fil du temps, mais est-ce que ça irait ? Ou alors …

« Je te le promet. » Terminai-je en mettant finalement un genou à terre, toujours en même temps que lui tenir les mains.

Les filles disent oui en général, quand les hommes font ça. Alors essayons, même sans être un homme, ça devrait marcher aussi. Ainsi elle me fera confiance et tout roulera sur des roulettes ! Ahah !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Jeu 23 Juin - 20:43

Milly semble gênée, lors des explications demandées par Azaleï. Sa queue, sûrement décorative, s'agite derrière elle tandis qu'elle tord ses doigts. Mais la jeune femme est patiente, bras croisées sous sa poitrine et les épaules droites. Elle souhaite savoir ce qui permet à la nouvelle de faire ça. Il y a forcément quelque chose. C'est obligé.

C'est d'une voix voulue posée qu'elle lui explique qu'une dame de Kanto, après avoir longtemps vécu en compagnie de type Psy, s'est mise à pouvoir utiliser la télékinésie comme bon lui semble. Soulever des Ball, voler elle-même ? Si Azaleï ne le montre, pour ne pas froisser son interlocutrice, elle ne croit pas un traître mot de ce qu'on lui raconte. Elle-même a côtoyé des types Psy durant 18 ans, grâce à la pension de ses parents et ce n'est pas pour autant qu'elle a développé ces … Compétences. Allons et Milly semble être plus jeune qu'elle, bien que les apparences puissent être trompeuses.

La jeune fille vole tranquillement autour d'elle, attendant certainement une réponse qui ne vient pas. Alors elle prend place dans un siège imaginaire et lui dit qu'elle ne doit pas avoir peur et que si jamais elle a un soucis, elle n'aura qu'à crier son nom. Après la capacité de télékinésie, Milly serait également doter d'une ouïe surhumaine ? Comment arriverait-elle si vite ? Intérieurement, elle rigole en pensant qu'après tout, elle pourrait également se téléporter. Mais cette fois-ci, ce serait bien trop improbable. Aucun être humain ne peut se téléporter, c'est physiquement impossible. Elle ne connaît pas énormément les conditions qu'il faudrait réunir pour en être capable mais elle sait parfaitement que personne ne peut faire ça. Absolument personne.

Alors qu'elle s'apprête cette fois à répliquer, elle se fait couper par le contact d'une main dans la sienne. Son premier réflexe est de tenter un mouvement sec pour la retirer mais en voyant la lueur dans les yeux de Milly, elle renonce à cet essai.

« Jurée, tu n’as rien à craindre de moi d’accord ? Je suis nouvelle ici, donc je vais faire inévitablement des gaffes, et j’en ai sans doute déjà fait mais fis-toi à moi, je suis beaucoup plus forte que j’en ai l’air. J’ai juste besoin d’un guide, d’une amie. Si tu arrives à me faire confiance, tu ne le regretteras pas, promis. »

Mais qu'est-ce qu'elle fait ? Sous les yeux ébahis d'Azaleï, la jeune fille pose un genou à terre en répétant un «  je te le promets » digne d'une comédie romantique. Il n'aurait manqué que la pluie pour que ce cliché soit total !
Cette fois, elle retire rapidement sa main avec un soupir.

« Milly s'il te plaît, relève toi, c'est plutôt gênant. »


Elle remet quelques mèches de ses cheveux en place, avant de reprendre la parole.

« Je ne comprends pas quel rapport cette dame de Safrania a avec toi. Est-ce que ce … Don est héréditaire ? Enfin, tu as l'air plus jeune que moi et j'ai vécu toute mon enfance en compagnie de Pokemon Psy, alors si cette théorie est plus ou moins correcte, j'aurai développer cela également non ? Surtout que le cerveau d'un enfant est encore plus apte aux changements que celui d'une vieille dame, sans vouloir lui manque de respect. »


Sans cesser de regarder dans les yeux Milly, elle ajoute d'une voix claire mais douce.

« Je veux bien être ton amie, Milly mais entre amies, on ne se cache pas rien tu sais. »
avatar
Milly
Messages : 27
Nombres de Rp : 11
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 500 P$
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pokebip.com/pokedex/6G_p151_Mew.html
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Ven 24 Juin - 19:42

Seulement Azaleï ne semble pas être comme la généralité des filles. Je ne comprenais pas bien, pourtant j’avais bien suivi toutes les étapes, elle ne pouvait que dire oui. Où est-ce que je me serais loupée ? Mmh, il va falloir réfléchir à tout cela. Pour autant la demoiselle retira sa main et me demanda de me relever, disant que c’était gênant. Oh ? La gêne ? Oh ça c’est très intéressant par contre ! Ainsi une déclaration pouvait provoquer un sentiment de gêne, ces humains sont décidemment terriblement intéressant.
Par contre ce qu’elle dit ensuite détruisit en grande partit mon plan de défense. Elle demandait si ce n’était pas plutôt un don héréditaire, car elle-même aurait vécue toute son enfance en compagnie de pokémon psy et elle n’a pourtant rien développé de tel. Mince … punaise je suis faite avoir à mon propre jeu. Réfléchissons, réfléchissons.
Je commençai à faire les cent pas sur le toit de l’académie, ma queue s’agitant de plus en plus à mesure que mon stress gagnait en intensité.

« Je veux bien être ton amie, Milly mais entre amies on ne se cache pas rien tu sais. » Ajoutait-elle.

La réplique fit l’effet d’un poignard face à toutes les petites idées de parades qui avaient commencés à perlés dans mon esprit. M’immobilisant face à la rambarde qui nous empêchait de tomber, je perdis un moment mon regard par-delà l’horizon. Un tel paysage arrivait mine de rien à me calmer, si bien qu’après quelques secondes de silence je fini par me retourner vers Azaleï et planter mon regard dans le sien.

« Je ne peux pas te dire la vérité, sinon tout ce que j’aurais accomplis jusqu’ici n’aura servi à rien. Mais je refuse de te mentir non plus. Tout ce que je peux faire, c’est te laisser des indices et que tu devines par toi-même. » Inclinant la tête légèrement sur le côté, je levai le bout de ma queue au niveau de même, avant de la faire redescendre. « Tu es très intelligente, j’en suis sûre. Tu dois sans doute déjà avoir des pistes, mais le plus important et qu’il faut absolument que tu comprennes, c’est que je ne te veux aucun mal. D’accord ? »

Je fis un pas vers elle, lentement pour ne pas provoquer un élan de stress. Le genre de truc qui pourrait tout faire capoter.

« Alors oui j’ai des capacités qui dépassent les lois de la physique, mais je ne pourrais pas te révéler toute l’histoire. Il y a parfois des choses qu’il vaut mieux ignorer, crois-moi. Mais si tu le veux vraiment, vraiment hein, poses-moi tes questions et j’y répondrais. En toute franchise, seulement j’y mets une condition. Oui ? » L’index droit levé, je voulais appuyer sur ce détail. « Tu ne devras parler à personne, absolument personne de ce que tu verras et découvrira. Et cela vaut aussi pour toi. » Terminai-je en m’adressant à son Medhyèna.

Je savais qu’il me comprenait même si j’utilisais un autre langage que le nôtre. Après quoi je m’assis au sol, dos contre le petit muret sensé nous protéger des chutes vertigineuses.

« C’est très important pour moi, et j’ai vu bon nombre d’humains ne pas tenir leur parole. En particulier quand leur vie ou celle de leurs proches est en jeu. Ça ne devrait pas arriver ici, les gens sont gentils et les types louches sont loin donc pas de soucis. Mais quelqu’un qui a un si grand cœur comme toi, ça doit avoir des amis, des confidents. Je voudrais être certaine que tu ne diras rien à personne. »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Mer 6 Juil - 15:02

Et bien, si elle s'était attendue à cela ! Ses soupçons sont donc légèrement fondés et elle a raison de se poser des questions sur cette étrange demoiselle. Elle apprend ainsi que Milly ne lui veut aucun mal mais qu'elle n'est pas en mesure de lui dire clairement ce qu'il se trame. Elle a néanmoins l'amabilité de répondre à ses questions si jamais elle en a. Et Dieu sait qu'elle en a ! Cependant, la logique prend comme à son habitude le dessus et vient réfuter toutes les possibilités envisagées par Azaleï.

La seule condition est le silence. Bien, elle n'est pas très bavarde de toute manière et n'est réellement pas du genre à étaler les secrets qu'on peut daigner lui confier. Elle est intriguée lorsque Milly semble s'adresser au Medhyèna, qui l'écoute bien sagement. Lui qui à pour habitude de bouger sans cesse reste très paisible depuis que la demoiselle est avec eux. Une influence ? Non, non. Maudit soit son esprit trop rationnel.

Elle ne comprend plus grand-chose, il faut l'avouer. Elle aimerait bien exposer ses hypothèses à la jeune femme en face d'elle, mais elle craint de passer pour une idiote. Peut-être spécule-t-elle beaucoup trop face à ce que lui cache Milly. Cette dernière semble d'ailleurs être dans un certain état de stress, qui peut se comprendre. Personne n'apprécie ce genre de situation.

Que faire, maintenant ? Lui dire ce qu'elle pense réellement ? Ou bien faire l'ignorante, lui poser de naïves interrogations afin qu'elle se dévoile d'elle-même ? Non, c'est bien trop puéril. Elle a forcément dû comprendre qu'Azaleï se doute que quelque chose n'est pas logique. Après tout, quel être-humain normalement constitué peut voler et faire voler les autres ? Cela ne l'étonnerait même pas qu'elle puisse lire dans ses pensées, ce qui lui arrache un sourire qui ne se distingue qu'à grande peine sur son visage plissé par la concentration.

Elle inspire, expire, serre ses doigts les uns contre les autres. Elle stabilise sa voix qu'elle imagine déjà tremblant et ferme son regard. Elle n'est pas spécialement effrayante lorsqu'elle est ainsi mais plutôt impressionnante. D'une neutralité dérangeante, glaciale.

« Voilà ce que j'ai remarqué, commençons par là : Kami est sage. Il n'est pas du genre à rester assis sans bouger pendant plus de trente secondes, personne ne lui a jamais fait cet effet. Je ne sais pas si subitement il a décidé de changer ou si tu as un effet quelconque sur lui ; mais le fait est là. Kami est sage. »

Elle tourne la tête vers l'horizon, observe l'Académie et ses élèves devenus fourmis.

« Les humains ne volent pas. Les humains ne sont pas capables de faire voler d'autres humains. Parce que notre cerveau n'en est pas capable, parce que la science non plus. La théorie des dons et autres facultés permettant de faire ce tour … Je n'y crois pas. »

Sa voix, contrairement à son visage, se trouve être plutôt calme et apaisante. Après tout, elle ne cherche pas à brusquer Milly, qui se trouve déjà dans une situation gênante et stressante. De plus, elle a conscience du fait qu'elle peut paraître comme très glaciale et imposante.

Alors qu'elle s'apprête à ouvrir la bouche pour conclure ses pensées, la phrase ne lui vient plus. Elle lui paraît bien trop irréaliste, ça ne peut pas être ça.

Azaleï ferme les yeux, quelques secondes, pour rassembler son courage. Elle n'a pas envie de passer pour une idiote mais n'a pas le choix. Elle doit assumer ce qu'elle pense, quoiqu'il puisse lui en coûter.

« Prends moi pour une déjantée si cela te plaît. Ce qu'il se passe sur ce toit reste sur toit, et si jamais j'ai raison, je ne dirai rien. Mais tu vas voir, c'est tiré par les cheveux. Disons que j'ai juste cette désagréable impression en tête.. »


Elle tourne la tête vers Milly, plante son regard bleuté dans le sien et donne le coup fatal à sa logique :

« Je pense que tu n'es pas humaine. »
avatar
Milly
Messages : 27
Nombres de Rp : 11
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 500 P$
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pokebip.com/pokedex/6G_p151_Mew.html
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Ven 8 Juil - 17:56

Le stress commençait à se voir dans le comportement de la demoiselle. Mais elle restait étonnamment calme, même si dans ses yeux je pouvais y lire une quantité folle d’interrogation. C’en était impressionnant, qu’elle garde cette attitude neutre et mature.
J’attendis donc en silence les premières questions, lui ayant promis d’être entièrement franche, quel que soit la demande et je m’y tiendrais.
Dans un premier temps elle fit un résumé de la situation, pourquoi pas. Ça aide souvent à vérifier qu’on n’oublie rien et à se faire une vision globale de la situation. Le premier détail qui lui posait problème ne vint cependant pas de moi, mais de son Pokémon. Il était sage. Bah ouais, c’est pas bien ? S’il a l’habitude de bouger partout, là c’est peut-être parce qu’il est fatigué, non ? Étrange interrogation, par contre la seconde fut nettement plus compréhensible.

« Les humains ne volent pas. » Fit-elle. « Les humains ne sont pas capables de faire voler d'autres humains. Parce que notre cerveau n'en est pas capable, parce que la science non plus. La théorie des dons et autres facultés permettant de faire ce tour … Je n'y crois pas. »

Je luis souris poliment, avec un petit haussement de sourire traitant une preuve d’affection à son égard. Quel esprit rationnel elle a, c’est fou. Et c’est une bonne chose, il faut savoir garder les pieds sur terre, surtout si on souhaite plus tard devenir dresseur et éleveur de Pokémon.
Toujours silencieuse, j’attendis qu’elle ait terminée pour prendre la parole, ou alors qu’elle pose une véritable question. Surtout que la suite semblait pas mal la perturber. Mon sourire s’étira quand elle finit par demander si je n’étais pas humaine.

« Bingo ! Je ne le suis pas, héhé. C’est aussi pour ça que je n’ai pas de pokéball sur moi, ni de pokémon qui m’accompagne partout. Quoi que, rien ne m’empêcherait d’en avoir en faites … » Fit-je en prenant ma sacoche en toile comme si je cherchais dedans. « Mais ça pourrait faire bizarre, et puis non ce serait au-dessus de mes forces … Sauf peut-être en cas d’extrême urgence … »

Je parlais un peu toute seule sur la fin, à penser à voix haute. Cependant c’était vrai, je pouvais me faire passer pour une humaine et faire rentrer mes compagnons de route là où ils ne pourraient jamais aller sans un dresseur. Mmmh, voilà une idée qui mérite médiation.

« Enfin, je te présente mes excuses aussi pour le petit mensonge au début de notre rencontre. Je n’ai pas de parent, encore moins des parents humains. Désolée. » J’oscillai la tête pour accentuer l’acte. « Mais avant d’aller plus loin dans les révélations, regarde ce qui aurait aussi pu te mettre sur la piste. » Je cessai de bouger mes lèvres. « Héhéhé, c’est bizarre non ? Je ne suis pas capable de parler, comme vous autres, mais j’ai appris à bouger les lèvres au même rythme, pour donner l’impression. En fait tout ça c’est la télépathie. »

Je tapotai du bout de l’index ma tempe droite, puis montra celle d’Azaleï. Puis je baissai les yeux vers son Medhyena et lui fis un clin d’œil amical. Mine de rien il était sympa, pour un type spectre. Espérons qu’il ne change pas en grandissant.
Reportant mon attention sur la jeune femme qui devait avoir des tas de nouvelles questions germé dans sa petite tête, je me remis debout et plantai mon regard dans le sien :

« Est-ce que tu veux réellement savoir ce que je suis ? Attention tu as promis de garder tout ça pour toi, je te fais confiance hein. Bien, sors ton pokédex ma chère, je doute qu’une autre personne dans toute l’académie ait vu ce que tu vas voir. »

J’attendis un moment, puis je pris ma forme naturelle sous ses yeux. Du haut de mes quarante centimètres, flottant dans l’air pour rester à hauteur de la jeune femme, et ma queue qui jouait à l’horloge en-dessous. Mes vêtements étaient d’ailleurs tous tombés au sol, même la sacoche puisque c’est à l’intérieur que je les mets tous quand je voyage sous cette forme.

« Mew ! Hihi. »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Lun 1 Aoû - 18:37

« Bingo ! »

Azaleï reste totalement stupéfaite face à cette réponse. Est-ce que Milly se fiche d'elle ? Ce n'est pas possible autrement, allez cessons cette ridicule farce. Encore trop surprise face à la répartie de la demoiselle, elle n'écoute que très peu ce qu'elle lui raconte. Il lui faudra quelques minutes supplémentaires pour revenir sur terre, avec cette apparemment fausse humaine.

La première chose qu'elle remarque est que Milly a cessé de bouger les lèvres – et pourtant, elle entend toujours sa voix ! Lorsqu'elle prononce le mot « télépathie », elle ne peut faire un geste. Son cerveau tourne plus vite que normalement, surchauffe. Son cœur bat étrangement fort dans sa poitrine. Elle est nerveuse, a du mal à comprendre et encore plus à maîtriser la situation. Que se passe-t-il ? Une question lui traverse l'esprit, à la vitesse de l'éclair, bientôt engloutie par d'autres : Alors qu'elles étaient dans le hall, est-ce qu'elle donnait l'impression de parler seule ?

Une chose est claire et l'étrangère lui rappelle : elle ne doit rien dire. Penaude, elle se contente de hocher la tête. Elle n'a personne à qui raconter de telles choses et de toute façon, si elle venait à ébruiter cela, qui la croirait ? « Oui bonjour, j'ai croisé une jeune fille qui prétend ne pas être humaine. » On la prendrait pour une folle, à coup sûr.

La mascarade tombe enfin, en même temps que les vêtements précédemment portés par Milly. Un petit cri la tire de ses pensées, la force à relever les yeux du tas informe de tissus.

« Mew ! Hihi. »

Est-ce que c'est une farce ? Une caméra cachée dont elle serait la victime ? S'il retourne d'une telle chose, ce n'est réellement pas drôle.

Reprenons tout à zéro. Tout semble parfaitement logique et à la fois insensé. Mais est-ce qu'elle s'attendait à ça, aujourd'hui, maintenant, sur le toit de l'établissement ? Est-ce que seulement, elle s'attendait à rencontrer un Mew ? Non, évidemment que non. Et que faire maintenant ? Elle inspire lentement, expire.

« Très bien. Alors, je m'attendais à me tromper déjà, donc et bien... Je ne pensais pas du tout mais alors pas du tout à ça. »

Son masque vacille devant sa surprise. Elle évite légèrement de regarder en face d'elle, se concentrant sur les bâtiments en contrebas pour retrouver son habituelle neutralité. Elle doit garder son calme et ne pas montrer qu'elle est démunie face à un tel événement.

« Je t'avoue que je ne sais pas trop quoi te dire. »

Elle laisse quelques secondes s'écouler, pendant lesquels son regard dérive vers son Medhyena qui regarde avec un intérêt enfantin la créature volante qui leur fait face. Fini le calme étonnant dont il faisait preuve jusqu'alors.
La queue de Mew faisant des mouvements de balancier l'intrigue énormément, si bien qu'il décide de s'avancer à pas de loup pour donner un coup de museau dedans.

« Bien évidemment, je ne divulguerai rien. Seulement, est-ce qu'il y a d'autres personnes qui sont au courant ou suis-je la seule ? »


Encore une courte pause, pour mettre de l'ordre dans ses pensées.

« Mais, si ce n'est pas indiscret, qu'est-ce que tu fais ici ? »
avatar
Milly
Messages : 27
Nombres de Rp : 11
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 4 500 P$
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pokebip.com/pokedex/6G_p151_Mew.html
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  Mar 2 Aoû - 15:56

La tête d’Azaleï vaut alors tout l’or du monde ! C’est juste magnifique, sans vouloir être méchante surtout. C’est simple beau de la voir aussi surprise que choquée, totalement perturbée par ce qui se passe devant ses yeux. Son petit crâne doit être remplit de question, à tel point que la miss prend quelques secondes supplémentaires rien que pour maitriser ses émotions. Moi je me contentai de la regarder en souriant, planant à quelques centimètres du sol. Même si extrêmement peu de personne sont au courant de mon existence, et de mon apparence humaine, je ne me lasse jamais de voir les réactions que cela produit au moment de la révélation. C’est un peu comme quand vous ouvrez un cadeau tant attendu le jour de Noël, le plaisir en est indescriptible.

La jeune femme finie tout de même par arriver à articuler une phrase complète, et dire qu’en fait, elle s’attendait plutôt à s’être trompée. De quoi me faire encore plus plaisir, la surprise était encore plus belle.
Inclinant la tête, je la regardai essayer de changer de sujet pour retrouver son calme, jusqu’à ce que son pokémon vienne donner un coup de museau dans ma queue. Baissant les yeux sur lui, je remuai l’extrémité devant lui, comme si c’était un jeu, lui caressant la tête au passage avec.

« Bien évidemment, je ne divulguerai rien. » Fit soudainement Azaleï. « Seulement, est-ce qu'il y a d'autres personnes qui sont au courant ou suis-je la seule ? » Je répondis non de la tête. « Mais, si ce n'est pas indiscret, qu'est-ce que tu fais ici ? »

De nouveau un sourire s’étira sur mon visage. Prenant un peu de hauteur, quittant de ce fait le jeu organisé avec son Medhyena, je volai en cercle autour de l’humaine pour m’arrêter dans son dos :

« Dans la région, personne ne sait que je suis ici, et même au niveau du monde, il n’y a que trois personnes qui sont au courant que j’existe vraiment. Quelque part c’est une bonne chose que les humains aient une courte espérance de vie, ça me permet de me faire oublier. »

Je revins face à elle et repris forme humaine, les pieds au sol et entièrement nue pour le coup mais je ne percutai pas tout de suite. À nouveau je remuai les lèvres pour donner l’impression que je parlais vraiment.

« Ma présence ici elle est toute simple. » Je lui attrapai les mains dans les miennes. « Vous me fascinez ! Toi, les tiens, tous les humains ! Vous faites tous si fascinants ! Tellement nombreux et pourtant tellement différent, c’est incroyable. Du coup je voulais me fondre parmi les élèves de cette école, et vous étudiez, apprendre à vous connaitre. C’est pour ça aussi que je prends cette forme, ça aide. »

C’est un courant d’air frais qui me fit me rappeler qu’ainsi j’étais totalement nue. Rapidement je me revêtis mes vêtements, la sacoche sur une épaule.

« Voilà, et crois-moi je ne te ferais aucun mal, jamais. Tu comprends sans doute maintenant pourquoi je disais que je pouvais venir t’aider peu importe le moment et où que tu sois. » Là encore large sourire. « Par contre c’est vrai que j’aurais sans doute dû mieux préparer mon entrée. Dire que je n’ai pas de pokéball parce que je l’ai oubliée chez mes parents, ça marche pas énormément … est-ce que tu aurais des conseils à me donner ? Des avis, ou même d’autres questions avant ça ? »

Cette fois encore je lui tenais les mains, je mourrais d’envie de lui faire un câlin mais c’est peut-être encore un petit peu trop tôt.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bonjour humains [pv: Aza']  

Bonjour humains [pv: Aza']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie
» bonjour [pv Petit Matin]
» Bonjour de Thibaut
» bonjour de la lituanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-