Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]

InvitéInvité
MessageSujet: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Lun 23 Mai - 22:36

With or without you
 The Moon Dance    


Le peu de neige qui avait recouvert le sol en béton crissait subtilement sous chacun des pas, brisant le silence paisible d'une nuit calme, le ciel légèrement couvert de nuages, faisant tomber encore quelques flocons de neiges immaculés et s'amusant à jouer avec la lune, recouvrant ses doux rayons d'argents chatoyants en de courts instants, doucement transportés sur le dos du vent frais de cette soirée. Deux âmes erraient dans les rues de la ville, leur chemin éclairé par la lumière dorée des lampadaires qui longeaient leur route, silencieusement, sereinement, comme deux jeunes tourtereaux, en somme. L'un tout  près de l'autre, se tenant chaud mutuellement, ils déambulaient sans se presser, profitant en toute quiétude de ces simples instants de tendresses, qui faisait doucement rougir Kelly, à la fois heureuse et embarrassée de la situation actuelle. Elle était gonflée tout de même, sans gêne d'inviter ainsi, lors du premier rendez-vous, ce garçon à rester dormir chez elle, dans son petit univers, sa sphère privée, son cocon de confort, sa bulle, bref dans son appartement qui en plus devait être légèrement en désordre, n'ayant pas pu s'imaginer qu'elle recevrait quelqu'un dans la journée, enfin dans le cas présent pour la nuit. Il allait peut être prendre peur et s'enfuir en courant ? Non, n’exagérerons pas tout de même. Ce n'était qu'un léger bazar, il n'y avait pas mort d'homme, d'un autre côté c'était surtout Mentali qui insistait lourdement pour que Kelly range un minimum son appartement, ce qui pouvait paraitre étrange en y pensant. Un pokemon qui poussait sa maîtresse au rangement, saugrenue comme histoire.

Lentement mais sûrement, ils ne tardèrent pas à arriver au pied de l'immeuble. C'était le point de non retour. Elle ne pouvait pas se permettre dorénavant de renvoyer Iraki à l'Académie, sous quelconque prétexte. Elle devait assumer, le coeur battant, sa décision. Pourquoi paniquer autant ? Pourquoi toute cette tension ? De quoi pouvait-elle bien avoir peur ? Ses pensées s'emmêlaient comme sa crinière de feu, pâlit par la lumière de la lune, sous le vent glacial d'hiver. Se retirant de l'étreinte d'Iraki, cherchant fébrilement ses clefs dans son petit sac, elle se rendait compte à quel point ses mains tremblaient pour si peu de chose. Allons, il n'y avait vraiment pas de quoi s'affoler autant. Prenant son courage à deux mains, calmant du mieux qu'elle pouvait ses tensions, elle invita Iraki à passer la première porte de l'immeuble. L'entrée était chauffée, ce qui était plutôt agréable. Kelly sentait déjà la neige fondre de ses cheveux. Il n'y avait que quelques étages qui les séparait de son palier, et la jeune femme s'engageait déjà dans les escaliers en trottinant, préférant largement ça que l’ascenseur, qu'elle considérait comme une perte de temps. Sauf quand elle devait porter ses courses. Ce qui n'était pas le cas actuellement. Donc les escaliers.

Quelques tours de clef ouvrirent la porte de son antre, où en effet gisait un léger désordre. Quelques affaires de la veille trainant au sol, attendant patiemment le jour où elles seront amenées à la machine à laver, ne pouvant se déplacer seules, hélas. Retirant ses chaussures, à l'entrée, suivit d'Iraki, elle poussa du pied ses affaires, tâcher des les faire disparaitre désespérément, avant de finalement les mettre toute en boule pour les jeter dans le panier de linge sales dans sa salle de bain, enfin plutôt une salle d'eau, ne possédant pas de baignoire, mais une simple douche. Revenant à l'entrée, ayant abandonné quelques secondes son invité, elle rit nerveusement avant de reprendre ses esprits, en s'éclaircissant la gorge. La jeune femme indiqua rapidement les pièces de son modeste appartement, d'un simple mouvement de bras, avant de retirer son manteau pour le suspendre avec celui d'Iraki, ou plutôt son sweat, légèrement mouillé à cause de la neige. Kelly se passa une main derrière la nuque, ses joues prenant une teinte rose. Elle se racla à nouveau la gorge, comme pour se donner du courage.

- Si ... Si tu es fatigué, je te propose de dormir dans ma chambre, je prendrais le canapé dans le salon.


Visiblement gênée, cela lui paraissait évident comme répartition. Elle ne pouvait décemment pas se permettre de passer la nuit dans la même chambre, et elle ne se permettrait pas de lui laisser le canapé. Le confort pour les invités avant tout, une notion essentielle pour Kelly. Ceci étant dit, la fatigue ne tarda pas à forcer la demoiselle à lâcher un bâillement à s'en décrocher la mâchoire, sentant ses paupières s'alourdir. Une bonne nuit de sommeil ... Un programme tout à fait charmant.



Dernière édition par Kelly Oak le Mer 1 Juin - 19:47, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Mar 24 Mai - 19:13








With or Without You



Sous cette nuit d'hiver étoilée, alors que quelques flocons tombent encore, venant rembourrer la neige déjà présente sur le sol, craquant à chaque pas, je me dirige avec ma nouvelle petite amie vers son appartement, alors que je ne l'ai rencontré qu'aujourd'hui. Si je parlais de ça à certaines personnes, ils m'appelleraient " Macho ", " Salaud ", pensant que mon unique but est de me retrouver sous les draps de ma dulcinée afin de fuir le lendemain matin. D'autres diront " Chanceux ", " Tombeur ", insinuant eux aussi que je vais coucher avec elle mais que je resterai. Puis il y a le petit reste, qui ne pensera rien de pervers à tout cela, et je suis entre le second cas et le troisième, car j'ai déjà émis l'hypothèse qu'une relation charnelle puisse se dérouler cette nuit, mais ce n'est en aucun cas mon but, je n'ai fait que répondre à l'invitation de Kelly, m'invitant à rester avec elle, elle ne m'a rien demandé de plus.

Mais j'avais un mauvais pressentiment. Une ambiance froide, non pas à cause du temps, mais parce que je sens Kelly légèrement trembler, malgré toutes ses couches de vêtement. Son appartement est en vue, ses joues sont roses et elle ne cesse de trembler, est-ce qu'elle regrettait son choix ? Je ne pouvais m'empêcher de m’inquiéter que ce soit le cas, et qu'elle se sente forcée de me laisser rentrer, vu que nous y sommes presque. Mes inquiétudes se révèlent de plus en plus vraies alors qu'elle prend ses clés dans sa poche, les mains plus que jamais tremblantes, tandis que j'essaye de montrer le moins possible ma mine attristée à cette vue. Elle me fait signe de rentrer, et la chaleur intérieure me frappe comme une canicule, faisant fondre la neige dans mes cheveux et sur l'écharpe de Kelly, que je prend et secoue afin d'enlever le plus d'eau dessus. Je me passe ensuite une main dans les cheveux, et secoue ma main pour enlever l'eau ramassée. La femme aux cheveux de fue monte l’escalier en trottinant alors que je la suis au même rthme, puis nous nous arrêtons devant une porte quelques étages plus haut, dans laquelle elle insère sa clé et ouvre.

Elle entre chez elle, retire ses chaussures et commence à ramasser ce qui est visiblement des affaires sales traînant de partout, ce qui me fait légèrement ricaner. Elle disparaît dans une autre pièce, tandis que je pose son écharpe sur un porte manteau sur lequel je pose aussi mon sweat, et retire mes chaussures, les posant à côté de celles de Kelly. Attendant plusieurs longues seconde je décide de m'avancer un peu plus dans l'appartement, arrivant dans le salon, regardant un peu partout, essayant de me détendre et d'oublier la vision que j'avais de mon hôte il y a quelques minutes. En parlant d'elle elle réapparaît d'un seul coup à côté de moi, en s'éclaircissant la gorge et on me montrant chaque pièce de son petit appartement, ce a quoi je lui répond par un hochement de tête et un sourire. Elle se racle ensuite une nouvelle fois la gorge avant de prendre la parole :

" Si ... Si tu es fatigué, je te propose de dormir dans ma chambre, je prendrais le canapé dans le salon.  "

Je sourit à sa remarque et passe un bras autour de sa hanche l'emmenant avec moi dans sa chambre. Une fois arrivé, je la lâche, m'asseyant sur le lit, posant la main dessus et le regardant. Je me relève ensuite et prend les mains de Kelly, plongeant mon regard dans le sien.

" Nan désolé Kelly, je doit refuser cet offre. "

Je la prit ensuite dans mes bras, la serrant fortement mais pas trop, lui passant la main dans les cheveux et se blottissant dans son cou. Je reste plusieurs secondes comme ça, a lui masser la tête, puis reprend la parole, lui chuchottant.

" Toi dors dans ton lit, t'as besoin de te détendre, je t'ai vu trembler tout à l'heure. T'as pas à t’inquiéter pour moi, j'ai accepté de dormir là alors te fait pas de mouron, juste détend toi et profite du reste du temps que l'on a, hmm "

Je la prend ensuite sur mes genoux, m'asseyant sur le lit, continuant de la blottir contre moi. Je comptais ni la laisser dormir sur le canapé, ni la laisser dans cet état là, si elle est crispée toute la soirée je vais m'en vouloir moi.


© Jawilsia sur Never Utopia

InvitéInvité
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Mer 25 Mai - 23:58

With or without you
 Makes a crime ?    


♦️ Kelly remarqua que le jeune homme s'était tout de même rapidement mit à l'aise, ayant ôté lui aussi ses quelques affaires le protégeant précédemment du froid, dont la grande écharpe rose, le tout sans doute légèrement humide à cause de la neige virevoltante de cette nuit. Il fallait les étendre rapidement, qu'elles puissent sécher tranquillement dans la chaleur douce de l'appartement. Cette attitude décontractée de la part d'Iraki rassura la demoiselle, l'aidant un peu plus à ce détendre, prouvant qu'il n'y avait vraiment pas de quoi être autant sur les "nerfs". Toutefois, face à cette situation, une question chancelait dans son esprit : dans quelle tenue dormir ? Vivant seule, elle avait prit l'habitude de se coucher vêtue de quelques couches de vêtements de la veille, ou même parfois nue, appréciant le contact de son corps contre les draps froids qui se réchauffaient avec le temps, hiver comme été. Mais en présence d'une autre personne, notamment un homme, pouvait-elle décemment adopter une telle tenue, plus ou moins provocante, plus ou moins attrayante ? Bon... Après cet homme c'était Iraki, y avait-il vraiment de quoi en faire tout un plat, si jamais il la voyait en petite culotte ? Surtout qu'aujourd'hui elle portait quoi ? Aie, une de ses favorites, toute en dentelle épaisse noire, qui d'ailleurs se révélait être plus un shorty qu'une culotte. Elle soupira discrètement. Bon... Elle possédait bien un vieux pyjama qu'elle ne portait plus depuis très longtemps, troué de partout et délavé. Il avait réussit à échapper à la poubelle dans cet état ? Oublié dans un fin fond de placard peut être...

♦️ Iraki lui répondit avec un sourire, qu'elle trouva tout à fait adorable, avant qu'il ne glisse une main sur sa hanche, qui fit doucement battre son cœur. C'était amusant de voir à quel point en un simple contact il pouvait lui faire ressentir tant d'émotions d'un seul coup. Ses joues rougirent, et s'empourprèrent davantage lorsqu'il la conduit... Dans sa chambre ? Ohlàlàlàlàlàlà, que faisait-il ? Voulait-il qu'ils dorment ensemble ? ... Plus ? Son esprit s'embua de pensées perverses, sous le rythme effrénée de son cœur battant la chamade. Elle reprit doucement son calme, sous l'étreinte chaleureuse d'Iraki, qui en un instant apaisa tout son être en un clin d’œil. Il s'inquiétait pour elle, l'ayant vu trembler. La jeune femme soupira. S'il savait... Ces tremblements étaient en rien provoqué par des sentiments négatifs, au contraire. Et sentir le jeune homme ainsi, tout près d'elle, son souffle chaud sur son cou ... Cela provoquait une vague de frisson tout le long de sa colonne vertébrale. Elle se sentait si bien ... Et n'avait plus envie de le laisser partir. L'entourant tendrement de ses bras, elle serra l'étreinte, sans non plus l'étouffer, une étreinte qui en disait plus long que les mots qu'elle pouvait prononcer : Reste.

♦️ Ce sentiment qui chatouillait plus tôt son petit coeur s'intensifia davantage, l'amour entra à nouveau dans sa vie, faisant fi des conventions imposées. Elle aimait Iraki, et c'était tout ce qui comptait pour elle à cet instant. Elle ne pouvait qu'en être sûre, écoutant son cœur battre si fort à ses côtés, toutes ses émotions entremêlées et... L'envie irrésistible de l'embrasser. Vraiment irrésistible. Relevant son visage, plongeant quelques secondes son regard dans le sien, avant de fermer les yeux et déposer un baiser fiévreux sur ses lèvres. Happant la langue d'Iraki avec la sienne, elle le poussa doucement, une main sur le torse, l'incitant à s'allonger sur le dos, sur son lit. Envahie d'une vague de chaleur enivrante, elle s'installa au dessus de lui, à quatre pattes, son dos dessinant une petite courbe aguicheuse. Son corps commençait petit à petit à brûler de désir. A ce rythme, elle finirait par ne plus qu'écouter ses instincts primaires et commettre l'irréparable. A moins ... A moins qu'Iraki le souhaitait aussi ? Si jamais ce n'était pas ce qu'il voulait, c'était simple, il pouvait juste refuser clairement, en prononçant quelques mots, ou décliner d'un simple geste. Jamais Kelly ne le forcerait à faire quoi que ce soit sans son accord, cela serait plus gênant qu'autre chose, bien que ce faire repousser serait assez embarrassant dans cette situation, mais cela pouvait être compréhensible. Poursuivant son intense baiser, elle ouvrit légèrement ses yeux pour croiser le regard d'Iraki.



Spoiler:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Sam 28 Mai - 23:35








Une nuit ardente en plein hiver



Je pense vraiment que ses tremblements sont de stress, et / ou de peur, sinon pourquoi trembler ? Elle pourrait se détendre comme elle à fait au bar, mais là elle tremblait sur tout le trajet. En tout cas je la serre autant que je peux dans mes bras, assis sur le bord de son lit pour la détendre, et aussi pour lui dire que c'est elle qui dormira sur son lit ce soir. C'était certes très gentil de proposer l'inverse mais bon, je veux pas m'imposer non plus !

Je suis d'ailleurs soulagé de remarquer que l'étreinte n'est pas à sens unique, ce qui est une bonne chose, peut être commence-t-elle enfin à vraiment se détendre ? Moi c'était le cas, ma tête blottie dans son cou, enivré par la douce odeur de Kelly, ses cheveux caressant mon visage, je laissait le temps défiler, ce n'était plus un soucis pour moi. C'est pour ça que je ne saurai dire au bout de combien de temps Kelly à relevé sa tête, plongeant son regard dans le mien. Je lui rend alors un doux sourire, sans aucun mot, le souffle calme, les yeux légèrement fermés. Puis soudainement, Kelly ferma complètement les siens, commençant à m'embrasser avec passion, jouant de sa langue avec la mienne, et bien on peut dire que je m’attendais pas à ça d'un seul coup !

Mais ce à quoi je ne m'attendais pas est ce qui suit : Kelly pose une mains sur mon torse, me poussant dos contre le lit, m'accompagnant en continuant le baiser. La surprise me fait inspirer un grand coup alors que tout mon corps se met à frissonner, que fait-elle, enfin plutôt, que comptait-elle faire ? La réponse que j'avais ne faisait que me faire apparaître des images dans la tête, et ça mêlé au baiser, je sentais ma respiration monter. Je rouvre légèrement les yeux et ce que je voit me fait rougir de chaleur, Kelly m'avait complètement mis sur le lit, allongé, alors qu'elle était à quatre pattes au dessus de moi. Son baiser, ma position, et les formes de son corps qu'elle a pris en se mettant comme ça ... Je sens un mélange de frisson et de chaleur me parcourir entièrement.

Kelly rouvre légèrement les yeux et nos regards se croisent une nouvelle fois. Et tout en esquissant un petit sourire, mais en continuant de l'embrasser, je décide de glisser mes mains sur ses hanches, sous son haut, afin de me " venger " de ce qu'elle me fait. Je fait ensuite glisser ma main gauche sur son dos, relevant un peu son haut sans même m'en rendre compte, afin de la placer sur sa nuque, et de la mêler à ses cheveux. Tout cela pour amplifier le baiser que je lui donne, pour lui rendre la pareille. Je m'amuse ensuite à caresser son bassin du bout des doigts de mon autre main, mais alors que c'est moi qui lui fait, je sens aussi ma respiration s’alourdir toujours plus, le désir montant.

J'aurais jamais cru que ça arriverait à un tel point aussi rapidement entre nous deux. J'étais déjà plus que satisfait il y a quelques heures quand on s'est embrassés, et là me voilà allongé dans son lit par elle-même, en train de l'embrasser fougueusement et de la caresser, sentant mon esprit divaguer dans toutes sortes de pensées perverses, qui cette fois on un fondement solide. Je ne dis pas que je ne suis pas heureux, au contraire, mais juste je suis surpris, que cet amour entre nous soit aussi fusionnel que ça, à un point que nous nous lâchions dans notre comportement envers l'autre. Je rompt ensuite le baiser, la fixant dans les yeux, et expirant longuement, avant de m'approcher de son oreille et de lui chuchoter.

" Je t'aime ... "

Je m'approche ensuite de son cou pour y déposer plusieurs baisers et je ramène vers moi ma main sur son bassin.  J'accroche ensuite d'un doigt son haut, pendant de son ventre, et commence à le tirer vers sa tête, la dévoilant de plus en plus. Certes ce que je fait peut être considéré comme le point de non-retour, mais en fait, non. J'ai l'impression que le point de non-retour à été passé depuis qu'elle m'a plaqué sur son lit, et puis bon jusqu'à présent on s'est séparé les initiatives : Moi l'inviter, puis l'embrasser et maintenant ça, et elle me demander de danser, me réconforter d'un manière ... spéciale, et m'inviter à passer la nuit chez elle ; Alors autant continuer comme ça non ?


© Jawilsia sur Never Utopia

InvitéInvité
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Lun 30 Mai - 22:01

With or without you
 L'appel du désir ~    



[/!\ Pour lecteurs avertit : Présence de nudité /!\]

Et ça risque de s'empirer 8D



Je t’aime … Ces quelques mots susurrés sensuellement dans le creux de son oreille provoqua dans son corps une vague de délicieux frissons, tandis que s’échappait de ses lèvres roses entrouvertes un petit soupir fiévreux, peinant à calmer l’ardeur de ce désir qui ne cessait de grimper de secondes en secondes en elle. Ce qui l’affola d’autant plus, s’attaquant ici à un point faible bien particulier, l’oreille étant une zone extrêmement érogène pour la jeune femme, un murmure suave, un baiser déposé délicatement, ou se faire mordre pouvait l’enflammer au quart de tour, à condition bien évidement que la personne touchant à cette partie sensible soit quelqu’un dont elle est amoureuse, et non un inconnu croisé simplement dans la rue, ce à quoi elle réagirait logiquement très mal. Elle aurait aimé lui répondre, mais à quoi bon utiliser des mots lorsque le langage du corps exprimait à lui seul la farandole de sentiments qui bousculaient son esprit à un rythme effréné. Le silence en disait bien plus long que le plus imposant des discours, aussi méticuleusement rédigé soit-il, dans certaines situations. D’ailleurs, il ne lui offrit aucun moment de répit, jetant son dévolu sur sa gorge, la couvrant d’audacieux baisers, chaque effleurement de ses lèvres avec sa peau nacrée lui procurant d’enivrant frissons, chatouillant inexorablement son bas-ventre. Visiblement, Iraki ne souhaitait nullement interrompre ce fol élan de passion qui les avait envahis, aucunement gêné de l’attitude entreprenante de sa partenaire plutôt ivre de désir, les joues empourprées et le corps brûlant dans une cambrure érotique. Toutefois, le jeune homme ne tarda pas à en vouloir un petit peu plus. Lentement, se laissant faire et se redressant pour lui faciliter la tâche, il retirait une première couche de vêtement la recouvrant, dévoilant les courbes fines du haut de son corps, ainsi que son soutien-gorge en dentelle noire, légèrement transparente, laissant apparaitre subtilement la chair rosée de sa poitrine, pour le plaisir des yeux et des sens. Dévorée par un feu ardent, il était inconcevable qu’elle n’éprouve la moindre sensation de fraicheur, se geste augmentant même la température quelque peu. Elle rougissait de plus belle, à demi dénudée face à Iraki, esquissant un sourire sur ses lèvres. La gêne et l’embarras n’avaient plus leur place dans son cœur, au moins pour ce qui allait, sans aucun doute, suivre.

Sans la moindre hésitation, d’un geste lent, elle passa les mains dans son dos, regardant intensément Iraki. La jeune femme pensait l’avoir laissé suffisamment longtemps profité de la vue séduisante de sa lingerie, elle décida donc de prendre les devant, décrochant les trois agrafes qui retenaient son soutien-gorge, puis faisant glisser l’une après l’autre les bretelles de ses épaules à ses poignets, elle lâcha le vêtement à côté de son lit, révélant la nudité d’une poitrine tentatrice joliment dessinée, que quelques mèches de cheveux rouges venaient frôler. Ne doutant pas un seul instant que ce spectacle devait extrêmement plaire au jeune homme, et afin de lui faire profiter davantage de la vision qui lui était offerte, elle fit onduler charnellement le haut de son corps, rejetant toute sa chevelure en arrière de ses mains, pour ne rien entraver à sa vue, tâchant maladroitement de se constituer une petite tresse décoiffée, de manière à ne pas être gênée par des cheveux qui viendraient chatouiller son visage, ou celui d’Iraki. Aussi, après l’avoir laissé allègrement se rincer l’œil sur sa poitrine mise à nue, elle songea qu’il n’y avait pas de raison qu’elle soit encore la seule à être déshabillée. Toujours à califourchon sur le blondinet, elle glissa une main dans la nuque chaude du Ranger, effectuant une légère pression pour l’inciter à se relever, se rapprocher d’elle. Redressé en face d’elle, maintenant assit sur le lit, elle s’empara fougueusement de ses lèvres avec les siennes, lui offrant à nouveau un baiser empreint d’une passion embrasée, goûtant à cette sensation qui lui procurait du désir, de la détente, de l’amour, et toute une palette de sentiments qui faisait plonger sa raison dans les méandres d’une exquise tentation charnelle. Tout son corps contre celui d’Iraki, sentant son cœur battre à la chamade, elle passa à son tour ses mains sous le haut du jeune homme, caressant de ses ongles longs ses côtes, remonta doucement le tissus, puis le retirant complètement, le lançant sur le côté. Rougissant légèrement face au torse nu du Ranger, elle se laissa guider par ses désirs, y rapprochant ses lèvres pour le couvrir de doux baisers. Ensuite, posant une main sur le cœur du garçon, l’autre sur sa joue gauche, elle remonta lentement ses lèvres au niveau de son cou pour l’embrasser avec tendresse, avant d’y faire glisser sensuellement le bout de sa langue, puis de le mordiller affectueusement, un petit sourire amusé dessiné sur ses lèvres.

InvitéInvité
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Mer 1 Juin - 16:57








Perdre la raison ~




[/!\ Pour lecteurs avertis : Présence de nudité + quelques lignes très explicites /!\]

Mais regardez ce que Kelly m'oblige à écrire, à se jeter sur moi puis à me laisser la transition T-T


J'oublie complètement le monde autour lorsque Kelly m'aide à enlever son haut. Mes yeux se perdent dans ses gracieuses courbes, tandis que mon esprit s'emmêle dans je ne sais combien de scénarios pervers. Mais tout en remontant son corps du regard, je bloque sur deux choses : La première étant le regard de Kelly, il y a quelques minutes elle tremblait sous la neige et là elle m'adresse un regard et un sourire on ne peut plus coquins, dans une ambiance ardente, alors qu'elle est assise sur ... vous savez quoi ! Et la seconde est son soutien-gorge à moitié transparent, laissant apparaître légèrement sa poitrine ... Comment voulez-vous qu'un homme, non pas un sainte-n'y-touche mais un homme, résiste à CE genre de vue ? Surtout quand elle est offerte à lui par la femme étant au contact et la zone en question à moins d'un mètre de son visage ? Avec un sourire ressemblant à celui de Kelly, je me mord la lèvre inférieure pour me contenir et apprécier le moment plutôt que de me jeter sur elle tel un prédateur et sa proie.

Mais alors que je pensais avoir réussi à me contrôler, Kelly plonge son regard dans le mien avant de glisser ses mains dans son dos. Mes yeux s'écarquillent et je prend une grande inspiration alors que les bretelles du vêtement recouvrant la poitrine de Kelly tombent le long de ses bras, la révélant à moitié nue maintenant. Ne calculant même pas ma " réaction " plus bas qu'elle doit surement remarquer, je glisse mes mains jusqu'aux hanches de ma partenaire. Alors que je pensai que la situation ne pouvait être plus ardente, sentant déjà ma respiration monter, la femme aux cheveux rouge les pousse de sa poitrine en ondulant son corps, se frottant en même temps là où elle est assise ... Je vais devenir fou à force c'est pas possible ... Je perd un peu de poigne sur la raison qu'il me reste pour empoigner plutôt la poitrine de Kelly de la main droite, me sentant céder à la tentation. Je sens que je vais du côté pervers mais bon, même mon cerveau se met à me lâcher ... Je la masse donc doucement à l'aide de ma paume de main, et alors que je pensait gagner un peu de " répit " en " l'occupant ", elle me prend par la nuque pour me relever et passer ses mains sous mon T-shirt en m'embrassant fougueusement. Cet afflux de passion, en plus du fait de sentir son corps nu contre le mien, les morceaux de chair de ses seins, et ses lèvres, me fait resserrer la main qui la masse. Une vague de frissons m'envahit ensuite alors qu'elle passe ses ongles sur ma peau, enlevant mon haut au passage.

Et c'est là que fut franchi le point de non-retour. Kelly posa une de ses mains sur ma joue et une autre sur mon torse, m'embrassant en remontant vers mon cou. Elle couvre ensuite mon cou de baisers, avant d'y passer sa langue sensuellement et de me mordiller. C'est à ce moment là que le peu de raison qu'il me restait fit comme un ballon de baudruche au moment ou vous le touchez avec une aiguille: " Pop. ". Pris d'un élan incontrôlable de désir, j'utilise ma prise sur ma partenaire pour la renverser sur le dos et atterrir entre ses jambes. Je déplace ma main droite sur l'intérieur de sa cuisse, caressant lentement et remontant jusqu'au point sensible, ( J'vous fait pas de dessin bande de pervers éwè ) tandis que je mordille les morceaux de chair dépassant de sa poitrine, comme " vengeance ", contrôlé uniquement par le désir charnel de ma partenaire, qu'elle m'avait elle-même donné.

Je m'arrête à ces quelques phrases " juteuses ", pour laisser votre imagination faire le reste, car je pense que vous connaissez la suite des évènements( Je vise pas mal de gens d'ailleurs, hein Hikiki ? èwé ).Bref la suite est donc pas mal de temps après cet acte PROTÉGÉ( Hein Allan ? èwé ), enjoy o/.

Je remet mon bras en compagnie de l'autre autour de Kelly après avoir posé au sol le morceau de plastique noué. Après tout cet afflux de désir charnel mis en oeuvre, un moment de détente comme ça, l'un contre l'autre est très agréable. Tous les deux nus, moi sur le dos et ma partenaire allongée sur moi, nos respirations commençant à retrouver un rythme normal, je sens que je pourrai m'endormir comme ça mais je vais éviter, je veux rester éveillé pour profiter encore autant que possible. D'une main je caresse lentement le dos de Kelly sur toute la longueur, et de l'autre je lui masse la tête, mes doigts entremêlés avec ses cheveux. Sa tête sur mon torse, je dépose de temps à autres un bisou sur son front, laissant le temps s'écouler lentement en ce moment chaleureux après un acte entouré d'une ambiance si ardente.


© Jawilsia sur Never Utopia

InvitéInvité
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Ven 3 Juin - 20:43

With or without you
 Sweet Dreams ~      


Les paupières closes, le visage serein posé sur le torse d'Iraki, l'oreille contre son cœur, ses battements lents et réguliers l'apaisant. Sa respiration était profonde, son corps, encore chaud des précédents ébats, détendu, relâché. Elle soupira longuement d'aise, l'esprit paisible, tandis que sa main et ses ongles caressaient inlassablement le torse d'Iraki d'un mouvement répétitif, la sensation d'être sur un petit nuage, béate. Un timide sourire sur ses lèvres, se délectant de cette tendre étreinte qui contrastait fortement avec cette fougue presque bestiale dont ils avaient fait preuve, elle luttait contre la douce tentation de Morphée qui lui tendait ses bras réconfortants. Après être montée si haut de manière si fulgurante, l'émotion de pouvait que redescendre, laissant sa place à des sentiments inchangés, bercée tranquillement par les caresses mielleuses de cet homme qu'elle aimait, ce qui ne l'aidait pas à ce maintenir éveillée, sentant peu à peu son esprit sombrer. Soudainement, par envie et pour essayer de se réveiller, elle releva sa frimousse pour l'engouffrer dans le cou du jeune homme, s'y calant confortablement, avant de l'embrasser avec une infinie douceur, témoigner de son affection, de son amour. Elle l'entoura de ses bras, le serrant fort, rougissant en se remémorant les ardents évènements qui s'étaient déroulés il y a peu, se mordillant la lèvre pour ne pas rire. Elle n'aura jamais pu imaginer un seul instant qu'il prendrait si violemment les rennes en la plaquant sur le dos et se plaçant au dessus d'elle, brûlant de désir, comme possédé. La jeune femme se souvenait de tout, dans les moindres détails, certains souvenirs la firent doucement frissonner, encore émoustillée de ces images obscènes. Cette façon à la fois si brutale et douce d'agir, cet enivrant poison qu'elle goûta sans pudeur ni regret, l'esprit pervertit par ses émotions et les mains d'Iraki effleurant sa peau. Cédant à ce déferlement de passion, ils unirent leur corps, emmêlant leurs soupirs dans une longue étreinte charnelle. Quand elle revint à la réalité, elle constata en riant doucement la fatigue qui pesait sur les yeux du blondinet, à demi endormi. C'est donc sans trop tarder, fatiguée également, qu'elle proposa de se faufiler sous la couverture, s'installer confortablement dans le lit, afin de profiter d'une bonne nuit de sommeil après une soirée aussi agitée. Pour cette raison, le sommeil s'empara rapidement de leur corps, leurs esprits sombrant également dans les méandres du royaume des rêves....

Kelly fut la première à s'éveiller doucement, les yeux encore dans le vague, toujours dans les bras d'Iraki, telle une peluche. La jeune femme l'observait de longues minutes, endormit, respirant profondément. Il remuait de temps à autre, sans doute dans un songe. Elle passa le dos de sa main délicatement sur sa joue, veillant à ne pas le réveiller, puis déposa ses lèvres sur son front, avant de se lever silencieusement du lit. Elle enfila de quoi couvrir sa nudité, un petit shorty en dentelle noir, qui faisait apparaitre une légère rondeur aguicheuse, et un petit débardeur noir, n'ayant pas besoin de "s'encombrer" en plus d'un soutient-gorge. A pas de loup, elle se glissa en dehors de la chambre, prenant soin de refermer la porte derrière, faire le moins de bruit possible. Grelottant légèrement en dehors de la couette, en petite tenue, regrettant un tout petit peu d'en avoir quitté le confort et la chaleur, elle s'empressa de remonter la puissance des chauffage, histoire de ne pas mourir de froid, en quelque sorte, exagérément parlé. Se rendant dans la cuisine, elle commença à préparer le petit déjeuné, priant pour que le dinosaure qui lui servait de cafetière ne ferait pas trop de bruit, sans trop d'espoir non plus. L'odeur du café embaumait la pièce d'une fragrance loin d'être aggressive, tandis qu'elle chercha dans ses placards des sachets de thé et du chocolat en poudre, ignorant totalement ce que pouvait prendre Iraki pour le petit déjeuné. Autant lui proposer un peu de tout. La jeune femme posait également sur la table des viennoiseries tels que des petits pains au lait, de la confiture, et faisait griller des tartines de pain. Ce qui était sûr, c'est qu'il ne mourrais pas de faim pour le petit déjeuné, ayant là de quoi largement combler son appétit. Du moins elle l'espérait. La cafetière se remplissait au fil des secondes dans un boucan indescriptible, lui rappelant qu'il était grand temps d'en changer, et si possible rapidement. Quoi qu'il en soit, elle terminait de dresser la table, en attendant que sa petite marmotte à la crinière blonde daigne sortir du lit, caler son estomac. En attendant que tout soit prêt, elle passa une main dans ses cheveux rouges, tenter de les recoiffer un minimum, tâchant que ça ressemble un peu plus à quelque chose que l’étrange serpillère en bataille qu'elle se coltinait actuellement. Les premières lueurs de l'aurore pointaient le bout de leur museau à l'horizon, illuminant la pièce d'une douce lumière orangé. Le regard perdu dans le vide, elle admirait en soupirant l'aube se lever à travers la fenêtre, oubliant toute notion du temps l'entourant...

InvitéInvité
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Dim 5 Juin - 17:02








Réveil agréable



Je m'endort plutôt rapidement, et alors que j'ai l'habitude de dormir sur le ventre, cette fois c'est sur le dos que je m'endort, avec sur moi ma nouvelle petite amie, avec qui je vient de passer une nuit de folie ... Je dort comme un loir toute la nuit, je ne me réveille pas une seule fois, je ne rêve pas, ou alors je ne m'en souviens pas, puis je me réveille, complètement ensuqué. La première chose que je vois est le plafond de l'appartement de Kelly, et c'est la que je tilte. Je suis tellement crevé de la nuit dernière que je m'attendais à me réveiller et à voir mes Pokémon en premier mais là c'est un plafond connu récemment. La seconde chose sur laquelle je tilte est que je suis nu, dans le lit de Kelly, mais qu'elle n'est plus là. Je m’assois sur le lit et voit mes vêtements un peu de partout dans la chambre mais aucun féminin, où est-elle passée ?

Je me lève, m'étirant un grand coup, et décidant de ne mettre que mon boxer et mon T-shirt d'hier, c'est déjà suffisant pour être " présentable " chez sa copine nan ? Je vérifie que ma ceinture de Balls et ma sacoche n'ont pas bougés ... Nan, juste la sacoche ouverte d'hier, heureusement que je me trimbalait avec une " protection " n'empêche. Mes compagnons ont bien dormis et sont surement toujours en train, tant mieux. J'ouvre ensuite doucement la porte de la chambre, comme si je devait me faire discret, mais c'est surtout pour y passer la tête et essayer de voir où est ma partenaire. Bingo ! A travers le petit salon je vois des cheveux rouges dans la cuisine, et je sent ... une odeur de café ! J'ouvre doucement la porte et m'approche de la cuisine, voyant sur la table tout un petit déjeuner complet, même plus que complet ! Moh, c'est elle qui m'a fait tout ça ? Et bien je viens de découvrir son côté attentionné, et ça me plait, à moi et à ma flemmardise ! Non, plus sérieusement je trouve juste ça adorable, c'est ce genre de petits détails qui font que tu commences une journée avec le sourire.

J'entre donc à pas de loup dans la cuisine, voyant maintenant complètement Kelly. J'esquisse un petit sourire à la vue qui m'est offerte, mais aussi au fait que je ne suis pas le seul à ne pas " m'encombrer " de trop de vêtements. Elle n'as mis qu'un débardeur noir et un shorty en dentelle noir plutôt aguicheur. Je m'approche d'elle et une idée me vient à l'esprit, je viens de trouver comment la remercier pour ce petit déjeuner, en la surprenant en même temps. Je m'approche donc d'elle et lorsque je suis à portée, je glisse ma main sous son haut, pour la mettre sur son ventre et me coller à elle, utilisant mon autre main pour lui attraper la sienne. Une fois collé derrière elle, je vient lui déposer quelques doux baisers dans le cou, lui caressant tendrement le ventre, effleurant parfois sa poitrine par mégarde, n'ayant pas de vision sur ce que je fais. Je glisse mes doigts de l'autre main entre les siens et lui tient bien la main en lui chuchotant à l'oreille :

" Coucou toi ~ "

Je continue ensuite mes caresses en blottissant ma tête contre la sienne et restant comme ça pendant quelques dizaines de secondes, appréciant le moment, puis au bout d'un moment, sur un ton intrigué je lui demande :

" Aurai-tu une idée sur l'identité de la charmante femme m'ayant fait un petit déjeuner pour mon réveil ? "

Je ne peut m'empêcher de rire doucement après ma question, dont la réponse est clairement entre mes bras. Mais mes narines taquinées par l'odeur de mon repas m'attendant, je lâche Kelly pour la prendre un bras sous le dos et un sous les genoux et de la lever dans un " A table ! ". Je vais ensuite tirer une chaise de la table avec mon pied et m'y assoit, posant Kelly un peu de travers sur mes genoux. Rapprochant le festin, je désigne tout d'un geste de la main avant de dire à ma petite amie de se servir en premier, vu qu'elle à fait tout ça.



© Jawilsia sur Never Utopia

InvitéInvité
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Mer 8 Juin - 0:27

With or without you
  L'ami Ricoré ~      


Elle ignorait combien de temps elle resta figée ainsi, debout face à la fenêtre, ancrée dans ses pensées et l'admiration d'un simple levé de soleil, comme il en a eut tant d'autre auparavant, et qui continueront de se poursuivre quoi qu'il arrive, inlassablement, suivant la route incessante du firmament. Peu de personne savait encore apprécier se perdre dans la contemplation de cet instant privilégié de la journée, souvent oublié ou ignoré, la priorité accordé à toute autre activités, plus ou moins futiles. Prendre juste quelques secondes de sa vie pour regarder le ciel pour s'émerveiller face à ce spectacle enchanteur de la nature, l'observer se farder de riches couleurs flamboyantes, du rouge, du orange, du jaune et des teintes de violet envoûtant, peint de nuit comme de jour depuis des siècles d'antan, et qui continu encore aujourd'hui à fasciner, une aube ou un crépuscule ne ressemblant jamais à un autre, rendant donc cet instant encore plus unique. Le soleil brillait de plus en plus fort, quittant l'horizon pour s'élever lentement dans la cime chaudement colorée de teintes vibrantes, ses rayons d'or se faisant presque maintenant aveuglant. Il valait mieux cesser pour le moment de le regarder de face, au risque de s'abîmer la vue, de drôles de tâches apparaissant déjà dans son champ de vision, à chaque clignement de paupières ce qui était fort désagréable, et il fallait bien l'admettre quelque peu gênant.

Alors qu'elle songeait à peut être abandonner ses rêveries pour reprendre ce à quoi elle était occupée depuis tout à l'heure quand elle revint brusquement à la réalité, lâchant un petit cri de surprise, attaquée soudainement de dos, profitant surement d'une opportunité à saisir. Elle fut enlacé avec tendresse, et une certaine sensualité, sentant une main passer sans pudeur sous son léger haut, caressant son corps délicatement, ce qui la fit frissonner. Et cela ne s'arrangea guère lorsque son compagnon l'embrassa dans le cou affectueusement, s'emparant également de sa main, réduisant ainsi son champ d'action, comme s'il s'amusait, jubilait de l'avoir en quelque sorte entièrement à sa merci, ce qui, pour être honnête, ne lui déplaisait pas non plus. Iraki lui glissa quelques mots à l'oreille, quelques mots simples qui la firent sourire, tout de suite sentant la bonne humeur et l'allégresse envahir son corps et son esprit. Ses joues s’empourprèrent délicatement, profitant de cet instant chaleureux, de cette étreinte matinale simple, mais qui avait le don de l'égayer davantage.

- Aurai-tu une idée sur l'identité de la charmante femme m'ayant fait un petit déjeuner pour mon réveil ?


Sans doute se croyait-il malin avec cette petite plaisanterie, mais elle eut l'effet escomptée. Elle esquissa un petit rire, lui glissant un "andouille" d'une voix faible. La question n'avait même pas à se poser, il savait parfaitement la réponse. Il ne s'agissait là que d'une petite taquinerie. Avant qu'elle ne puisse répliquer quoi que ce soit d'autre, il la souleva du sol, relativement, ce qui l'étonna, n'ayant pas encore eu l'occasion de se rendre vraiment compte de sa force physique, si l'on exceptait éventuellement ce qu'il s'était passé la veille, bref', ou le jeune homme était plutôt fort ou c'était Kelly qui possédait un poids "plume", mais sachant qu'elle se situait plutôt dans la moyenne quand au rapport taille et poids, elle opta plutôt pour la première option, naïvement. Ils s’installèrent à table, Kelly posée sur les genoux de son partenaire, comme une gamine en fait. Elle esquissa un sourire narquois. Certes, elle voulait bien admettre qu'elle était plus petite que le jeune homme, mais elle était surtout plus âgé que lui, cela était indéniable. Et... Sérieusement ? Il l'invitait à se servir en premier ? La bonne blague. Faisant mine de jouer le jeu, elle attrapa un petit pain au lait... Avant de lui coller dans le bec en riant, lui répliquant qu'elle ne déjeunait que peu le matin. Ce festin c'était avant tout pour lui, autant qu'il en profite pleinement sans gêne. Prestement, elle se leva de ses genoux, qui soit dit en passant n'étaient pas si inconfortables que ça, pour aller chercher des tasses pour les boissons chaudes. La cafetière avait à nouveau bien remplie sa mission, il était enfin temps de se servir et se délecter de ce revigorant breuvage amer. Par réflexe, elle remplit généreusement les deux mugs, avant de se souvenir d'un point. Petit oubli passager.

- Si tu préfères, j'ai aussi du thé, du chocolat, ou même des jus de fruit.


Sans attendre de réponse, elle déposa une tasse en face d'Iraki, si jamais il se laissait tenter par du café. Il pouvait également avoir envie d'y ajouter du lait ou du sucre, ou les deux, pour l'adoucir, ou le boire noir, comment pouvait-elle connaitre ses habitudes pour le petit-déjeuné ? Enfin ... Inutile de paniquer pour si peu. Elle retourna s'assoir à table, prenant cette fois-ci une chaise pour elle seule à côté de lui, non pas qu'elle n'aima pas êtres sur les genoux de son compagnon, mais car elle ne souhaitait pas le l'encombrer et le laisser déjeuné tranquillement. Kelly le fixait de ses yeux bleus, son pied glissant sous la table pour se coller à ceux du jeune homme, sirotant son café fumant, tasse à la main. Elle en bu quelques gorgées, la gardant entre ses paumes, laissant la chaleur se diffuser dans son corps.

- Tu as bien dormi ?


InvitéInvité
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Mer 8 Juin - 18:54








Début de matinée en amoureux



Je pensais que Kelly allait gentillement accepter mon offre de manger en première, et j'allais commencer à lui reparler quand je la voit prendre un pain au lait, mais alors que j'ouvre la bouche elle me colle la pâtisserie dedans. La regardant d'un air exaspéré puis riant, elle se lève et part me chercher un tasse de café et me la pose devant moi. Puis d'u air un peu pressé elle me propose quelconque autre boisson du matin lui passant par l'esprit.
Je rit de nouveau à sa réaction, et lui demande du jus de fruit, vu que c'est ce que j'ai le plus l'habitude de boire le matin. Elle me l'amène donc et je la remercie par un bisou sur la joue avant qu'elle reparte s'asseoir. Je goûte mon café et esquisse une tête de dégoutté avant d'y jeter 2 sucres dedans, idiot que je suis forcément qu'elle va pas m'en mettre si elle sait pas si j'en veut ou non ! Je trempe mon pain au lait dans mon café et en croque un bout, satisfait du goût qu'à le café maintenant. Je finit ma bouche et prend ensuite une gorgée de jus de fruit, m'arrêtant à cause d'un frisson.

" Tu as bien dormi ? " me demanda Kelly, me faisant du pied.

Je prend alors son regard, finissant de boire et posant ensuite le verre, puis lui souriant et soupirant afin de lui montrer qu'elle m'a surprise. Je finit en une dernière bouché ma pâtisserie, puis je lui répond :

" Hum, et bien je vois pas comment j'aurais pu mal dormir pendant ma première nuit avec toi après une telle soirée ... Et toi ?" lui dit-je d'un ton doux, en concluant avec un petit clin d’œil.

Je l'écoute ensuite en me faisant quelques tartines que je mange en même temps de boire mon café, j'ai beaucoup de choix alors je goûte un peu de toutes les confitures. Une fois mon petit déjeuner fini, je boit le reste du jus de fruit dans mon verre et le pose sur la table dans un soupir satisfait, me tapotant le ventre. Je m’essuie la bouche puis je me lève et vais passer mes bras autour de ma compagne, l'embrassant sur la joue.

" Merci chérie, c'était délicieux ! " lui chuchotai-je a l'oreille.

Je me relève ensuite et débarrasse la table avec elle, m'occupant principalement de tout ce qui va au frigo, vu que je ne connais pas sa cuisine, et que les quelques autres trucs que j'ai essayé de ranger ont été précédé par un " Ça va où ça ? ". Une fois la table propre, je prévient d'un ton ironique Kelly que je vais un peu ranger mes affaires, qui pour une raison inconnue sont partout dans la chambre. Je vais alors dans la chambre, jette le morceau de plastique qui est par terre dans la corbeille, et rassemble le reste de mes vêtements et affaires. Je vais poser ma sacoche et ma ceinture à Balls sur le porte manteau, en compagnie du sweat maintenant sec, puis je trouve la salle de bains et dépose mes vêtements sur le lavabo.

Je sent ensuite quelque chose me toucher l'épaule, comme quatre ongles, et alors que j'y met la main, m'attendant à toucher celle de Kelly, je sens un petit truc tout touffu, que je prend à deux mains et met devant moi, toujours dans la salle de bains. Denki ? Qu'est ce qu'elle fait la cette petite maline ? Je lui lance un regard sévère et lui dit doucement de retourner dans sa Ball, mais la seule réponse qu'elle à est de me câliner. Je soupire un coup puis la caresse un peu avant de sortir de la salle de bain, la tenant sur une de mes mains et prenant sa Ball de l'autre main. Je remarque aussi que Kelly m'a vu et je commence donc à parler à haute voix.

" Allez, zou ! Plus tard la sortie ! dit-je en rentrant la fuyarde dans sa Pokéball.

Je regarde ensuite ma compagne en riant et en me frottant la tête en lui racontant qu'elle est sortie toute seule n'ayant pas eu ses grattouilles du matin. Je vais ensuite lui poser un délicat bisou sur le front avant de repartir dans la salle de bains, passant uniquement ma tête en dehors en repensant à un " détail " que j'ai failli oublier : la permission.

" Ah au fait ça te dérange si j'utilise ta salle de bain ? Je compte me prendre une douche en premier ... Ah et si tu tiens à me surveiller tu peux venir avec moi, je suppose. " dit-je d'un ton taquin sur la fin en regardant en l'air, ne pouvant m'empêcher de rigoler à la remarque que j'ai fait.

Je reviens alors entièrement dans la salle de bains et je me met à penser d'un coup que en fait, ça avait beau être une blague la seconde partie de ma demande, elle est très bien capable d'accepter. Bah, c'est pas comme si ça nous gênerait ni elle ni moi vu ce qu'il s'est passé hier ...



© Jawilsia sur Never Utopia

InvitéInvité
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Lun 13 Juin - 12:17

With or without you
 Retour au quotidien ?    


♦️ Non loin de son nez constellé de petites tâches de rousseurs, la chaude vapeur grisâtre qui s’échappait de sa tasse caressait son visage, humant profondément ce parfum amer, détendue. Placée entre ses deux paumes, elle glissait d’un geste lent ses pouces le long de la céramique, savourant pleinement cette matinée naissante par un petit déjeuné paisible, sans se brusquer ne serait-ce qu’un peu. Kelly prenait tranquillement le temps de laisser son corps s’éveiller lentement, complètement, autour d’un petit déjeuné copieux, attaquer généreusement par Iraki. Son appétit la fit doucement sourire, satisfaite de constater que ses efforts de lui préparer cette table ne furent pas vains, piochant dans un peu tout ce qui était à sa disposition. Au moins un qui avait de l’appétit de si bon matin. Repoussant une mèche de frange intrépide, taquine qui décida contre son gré de dissimuler faiblement sa vue d’un revers de la main, Kelly savoura une nouvelle gorgée de café chaud, noir, sans sucre, le préférant ainsi préparé le matin, cette saveur âcre si particulière l’aidant à se réveiller totalement, même en cas de grosse fatigue. D’ailleurs, d’un rapide coup d’œil, elle pu observer son compagnon jeter rapidement deux sucres dans sa boisson, visiblement n’appréciant guère l’amer saveur de cette boisson matinale. Bien. Deux sucres dans le café. Elle s’en souviendra. Cette pensée lui fit esquisser un sourire amusé. Dorénavant, il y avait de fortes chances qu’il repasse la soirée à l’appartement, et qu’ils se retrouvent à nouveau  à la table du petit déjeuner, ce qui n’était pas un mal en soi, au contraire, elle s’en réjouissait doucement déjà, encore un peu émue. Elle ferait mieux de se souvenir de ce genre de petit détail, le nombre de sucre dans le café, comment il l’appréciait, ce genre de petites attentions qui faisait toujours plaisir malgré leur banalité hors norme. Un petit geste qui faisait radicalement la différence. En y pensant, elle aurait peut être dû lui demander plus tôt… Non, inutile de se tracasser pour cela. La jeune femme saura se rattraper pour la prochaine fois.  Sachant ça, dorénavant, elle ne reproduira pas deux fois la même erreur. Prenant une nouvelle gorgée de café, cette fois-ci elle s’empara d’un pain au lait pour le déguster, nature, ayant tout de même besoin, et envie, de se remplir la panse avec quelque chose de solide, appréciant le goût subtilement sucré de ce petit pain.

- Hum, et bien je vois pas comment j'aurais pu mal dormir pendant ma première nuit avec toi après une telle soirée ... Et toi ?


♦️ Kelly sourit de plus belle, face à cette tournure de phrase. Elle secouant légèrement sa crinière rousse, non par négation, mais par amusement. Quelle question stupide, c’était pourtant évident comme réponse. Sans trop s’étaler sur le sujet, également, elle lui fit part de la douce nuit qu’elle avait passé, néanmoins l’esprit songeur. S’attendait-elle réellement à ce qu’il dorme mal ? Bien sûr que non,  mais cela lui paraissait tellement naturel de lui demander, s’assurer que rien ne vint le troubler, ou le déranger durant la nuit. Ou qu’il ne se réveille pas avec un mal de dos, n’étant pas vraiment habitué à dormir dans un lit différent. Enfin, elle l’imaginait. Hum… Évitons de trop y songer. Elle préféra ne pas s’étendre là-dessus, risquant de trop facilement l’imaginer s’éveiller dans le lit d’une autre. Elle ferma les yeux, pensive. Elle se doutait bien qu’elle n’avait pas dû être la seule, un jeune homme aussi charmant, elle ne pouvait pas lui en vouloir d’avoir eu aussi une vie, des aventures, elle-même en avait eu également. Elle esquissa un doux sourire sur ses lèvres, posant délicatement sa main sur celle d’Iraki. Sans crainte, elle était prête à entamer une nouvelle "vie" avec ce garçon qui faisait battre son cœur. Peut être était-ce réciproque. C’est tout ce qu’elle pouvait souhaiter, ne pouvant hélas, ou heureusement, aller savoir, lire dans ses pensées. Toutefois, il y avait des gestes qui ne pouvaient pas tromper, comme déjà le fait de n’avoir pas filé à l’anglaise comme un rustre ce matin, ce qu’il aurait très bien pu faire sans demander son reste, et la câliner tendrement en l’appelant affectueusement "chérie" en cette tranquille matinée, ce qui fit monter légèrement le rose à ses joues, son cœur bondissant joyeusement, sous cette marque affective.

♦️ Le petit déjeuné enfin achevé, il était grand temps de tout débarrasser, tout ranger, corvée qu’Iraki s’imposa poliment, malgré les réticences de Kelly, qui refusait que son invité l’aide pour ses tâches pénibles. N’ayant que faire de ses protestations, il avait bien décidé de lui donner un petit coup de main, tentative adorable qui fut relativement peu productive, ignorant globalement de l’organisation de la jeune femme, qui s’amusait bien de la situation, se fichant non méchamment de la condition du pauvre Iraki, un petit peu perdu. C’est donc sans trop grand étonnement qu’au final, elle se chargea d’une bonne partie du rangement, qui lui parut bien plus agréable et amusant dans ces conditions. Un dernier coup d’éponge et il n’y avait plus rien sur la table. Le Ranger, quand à lui, décida d’aller rassembler ses affaires, se demandant d’un air faussement innocent pourquoi elles étaient en désordre, ce qui lui fit lever les yeux au ciel. Andouille, va. Bon, en l’attendant, elle pouvait faire le brin de vaisselle qui trainait dans l’évier depuis peu. L’eau commença à couler d’un mince filet, un peu de produit déposé sur l’éponge, elle lavait une première tasse quand elle entendit le jeune homme parler tout seul ? S’éloignant de l’évier pour comprendre ce qu’il se déroulait, Kelly découvrit la raison de cette agitation. Un pokemon c’était échappé de sa Ball, apparemment, à son grand dédain. Faisant réintégrer son petit monstre dans sa pokeball, il l’embrassa avant cette fois-ci de filer.

- Ah au fait ça te dérange si j'utilise ta salle de bain ? Je compte me prendre une douche en premier ... Ah et si tu tiens à me surveiller tu peux venir avec moi, je suppose.


♦️ La demoiselle haussa un sourcil, interloquée par cette singulière invitation à peine sous-entendue, un sourire taquin dessiné au coin de ses lèvres. Cette invitation cavalière était des plus attrayantes, effectivement, mais quelque chose la retenait. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait, bien au contraire. Mais il fallait penser un temps soi peu de s’occuper de sa petite bestiole qui devait s’ennuyer ferme aussi dans sa petite cage. Surtout qu’elle avait été bien « négligée » durant la soirée. S’emparant de la Ball, toujours dans son sac, elle libéra le fauve violet qui s’étira dans un premier temps, avant de secouer son corps, puis toisa sa maîtresse longuement. Elle avait l’air grognon.

*Eh bien ? Tu m’as oublié ? J’espère que t’as une bonne excuse !*


♦️ Une oreille de Mentali remua alors légèrement, entendant un bruit qu’elle connaissait bien, mais qui ne devait pas avoir lieu dans ces circonstances actuelles. De l’eau qui coulait… Kelly qui lui faisait face, la mine désolée, accroupit au niveau du félin… Quelque chose clochait. La boule de poil pointa sa truffe au niveau de l’entrée et découvrit de son regard bleu nuit/violet des affaires qu’elle avait vaguement déjà vu.

*Ooh, je vois … Je comprends mieux !*


♦️ Joyeusement, elle posa ses pattes avant sur les genoux de sa dresseuse, posant son front contre le sien, en remuant sa petite tête touffue. Loin d’être possessive, Mentali était plutôt ravie pour Kelly, ravie également car cela lui permettrait d’obtenir toujours plus de câlins. L’heure des papouilles terminés, il était grand temps de passer à table maintenant, le pokemon de type psy faisant comprendre sa faim en mordillant le nez de sa maitresse. Ce n’est qu’une fois son repas achevé, étant resté près d’elle tout ce temps pour la câliner, rattraper en quelque sorte les câlins qu’elle ne put avoir la veille, et attendant patiemment qu’Iraki libère la salle de bain qu’elle s’y rendit avec ses affaires du jour, lui indiquant qu’elle n’en aurait pas pour longtemps, ne souhaitant pas qu’il tourne trop en rond des heures à se tourner les pouces.

♦️ Une fois parée, séchée, habillée, maquillée, elle jeta un coup d’œil rapide sur l’heure, avant de lâcher un soupire. Il fallait peut être songer à accélérer la cadence, ne pouvant se permettre de trainer ainsi trop longtemps. Se glissant dans le dos d’Iraki pour l’enlacer tendrement, elle posa ses mains sur son torse, sentant déjà à ce contact son cœur. Elle esquissa un petit sourire.

- Bon, il faudrait peut être que je te ramène à l’Académie, n’est-ce pas ?


♦️ C’était peut être risqué dans un sens, se rendre à l’Académie avec l’élève avec qui elle eut une relation la veille. Mouais, bon, rien à craindre. Elle pouvait simplement dire qu’elle l’avait croisé sur la route et qu’ils avaient commencés à discuter simplement. Il fallait juste éviter d’être un peu trop proche, physiquement, ou échanger des regards un peu trop lourd de sens, ce qui pouvait paraitre dur à maîtriser.




Spoiler:
 
InvitéInvité
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  Lun 27 Juin - 23:55








Début de matinée en amoureux



Kelly décline mon invitation pour s'occuper de sa petite boule de poils rose, qu'elle avait donc laissée tout la nuit et ce matin aussi. Bah, tant pis, j'aurai pas de compagnie sous la douche, mais bon, je dois bien laisser ses Pokémon à sa dresseuse un minimum, ce serai égoïste ! Je ferme la porte de la salle de bains et allume l'eau de la douche, prenant une serviette que je met au bord de l'évier à côté de la douche pour l'avoir sous la main.
Je tâte l'eau après l'avoir mis au plus chaud possible pour vérifier qu'elle l'est et je m'en brûle presque les doigts. Je la règle ensuite tiède et je rentre dans la douche. Le contact de l'eau me fait me détendre entièrement d'un seul coup, après un bon petit réveil une douche comme ça ... ah, j'en connais un qui n'a pas envie d'aller en cours aujourd'hui ! Je prend du savon dans mes mains et commence à me frotter en pensant d'ailleurs à Gakuen, comment on va faire ? On peut pas se permettre d'arrivée main dans la main à l'entré de l'académie comme ça, ce serai de la démence et de la provocation ... Nan je pense que je resterai un peu avant sur le chemin, je peux me permettre un peu de retard, et puis au pire je monte sur Shell et c'est réglé ! Après avoir réfléchi à mon " plan " pour pas nous faire cramer je prend le temps de me remémorer que je viens de me mettre en couple avec une ravissante femme en une soirée ... putain je crois pas qu'y en ai beaucoup qui aient réussi cette " prouesse " ! Mais bon, moi je peux me vanter que ça soit arrivé en une soirée et que ça ne soit pas un coup d'un soir, nan y a des sentiments derrière, et des deux côtés, donc tout est bon !

Je commence à me rincer puis une fois que je ne vois plus de savon sur moi, j’arrête l'eau, me sèche vite fait et sort. Je me sèche le corps et enfile mon boxer et mon pantalon puis je me frotte les cheveux en sortant de la salle de bain le T-shirt sur l'épaule pour indiquer que c'est libre, fat qu'on se dépêche un peu alors bon, ça va pas la tuer de me voir torse nu, surtout pas après cette nuit ... BREF ! Une fois les cheveux séchés, je re-rentre vite fait dans la salle de bains pour y déposer la serviette et en ressort aussi tôt. Je m'attache ensuite ma ceinture de balls et prépare mon sweet et ma sacoche sur le porte-manteau et alors que je m'arrête et écoute le bruit de l'eau de la douche j'entend un petit bruit de raclement. Je me dirige alors vers al cuisine pour y voir le Mentali, en train de manger la fin de sa gamelle, elle a dû la bouger du coup pour essayer de prendre le reste, mon Miaous quand j'étais petit trimbalait la gamelle dans toute la maison s'il le fallait ! Cette pensée me fait sourire et une fois son repas terminé, je m'accroupit pour caresser doucement le pelage rose du Pokémon Psy qui semblait déjà savoir que j'étais là avant que j'arrive dans la cuisine. Alors que j'étais concentré à grattouiller sa Mentali, Kelly m'enlace par le dos et dis ce que je voulais entendre le plus tard possible :

" Bon, il faudrait peut être que je te ramène à l’Académie, n’est-ce pas ? "

Je rit à un élément de sa phrase, " que JE te ramène ", je ne peut m'empêcher de rire encore plus fort alors que j'ai déjà en tête ma réponse.

" Et bien déjà que tu as été jusqu'à me ramener dans ton lit ... Je suppose que je peut MOI te ramener jusqu'à Gakuen !"

Je me défait ensuite de sa prise pour me retourner, la prendre dans mes bras et la faire tourner en la soulevant puis en la reposant sur le sol et en lui déposant un bisou sur le front. Je prend mes affaires et elle de même puis nous sortant et je sort Shell de sa ball et invite Kelly à monter sur son dos avec moi. Nous arrivons ensuite prêt de Gakuen en bien moins de temps qu'à pied et d'une façon bien plus marrante, puis je descend de mon Clamiral et fait descendre Kelly en lui expliquant que je la dépose là pour pas que l'on se fasse voir, et donc que je vais attendre 2 minutes ici. J'en profite pour lui donner mon numéro et prendre le sien puis je conclut la conversation en l'embrassant une dernière fois et je m'adosse à un arbre lui faisant un signe de la main alors qu'elle part.



© Jawilsia sur Never Utopia

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]  

With or without you [Iraki] [Ecchi 16+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» On a toujours besoin de plus petit que soi [PV Iraki Ukiama] | Terminé
» Sortie extra-scolaire [ Feat Kelly ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-