Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)

avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Ven 3 Juin - 23:35

Ça y est, on était enfin en été. La douce brise fraîche du printemps laissait place à la chaleur du ciel sans nuage où seul le soleil était présent. Je n’aime pas trop l’été, pourtant, c’est la saison idéale pour sortir dehors, se promener, et tout un tas d’autres activités. Mais non, moi et l’été, ça fait quarante-deux.

La nuit a été mouvementée. Sachant ce que mon ami m’a envoyé à propos de la malédiction qui est active en moi, je m’inquiète de plus en plus. Je n’ai pas arrêté de faire des cauchemars soit en rapport avec ma famille ou soit à cause de cette foutue chose qui me gâche la vie… Il faudrait peut-être que je fasse la paix avec moi-même ? Avec tout ce qu’il s’est passé ? Je ne sais pas… En tout cas, le réveil fut brutal. Kusanagi m’a réveillé brutalement en envoyant l’œuf sur mon crâne. J’ai hurlé de douleur parce qu’en le lançant, il m’avait non seulement envoyé l’œuf sur moi mais en plus il m’a envoyé le Pokémon qu’il y avait à l’intérieur. J’ai ouvert les yeux et là… Un Pokémon se dressait sur ma couverture. Je l’ai observé, stupéfait par ce que je voyais. Le petit Pokémon rouge-orangé s’est levé sur ses deux pattes et m’a observé avant de me sauter dessus, tout joyeux. Kusanagi et les autres Pokémon se sont approchés du nouveau-né. Ils lui ont tous souhaité la bienvenue, chacun à sa manière. Kusanagi lui a fait une magnifique révérence, Ninjanobi l’a salué avec sa main, Arisa lui a sauté dessus en le léchouillant, la Lippoutou lui a fait un gros bisou sur le crâne, Delta lui a fait un gros câlin et… Akuma, toujours là pour faire chier son monde, lui a… Ah ben non, cette fois si, il n’a rien fait, il a juste sauté sur le nouveau-né pour le léchouiller aussi. Il est temps de compléter mon Pokédex, on a un nouveau dans la famille.
J’ai Sorti mon Pokédex et j’ai analysé le Pokémon avec. « La flamme qui brûle au bout de sa queue indique l'humeur de ce Pokémon. Elle vacille lorsque celui-ci est content. En revanche, lorsque qu'il s'énerve, la flamme prend de l'importance et brûle plus ardemment. ». Une description digne d’un Pokédex.
Le Pokémon les a tous salué avant de regarder par la fenêtre. Il observait le ciel bleu avant de crier de joie.

- Salamèche ! Salamèche !

Je me suis approché de Salamèche et je me suis assis à côté de lui. Je lui ai caressé doucement le crâne et celui-ci s’est blottit contre ma main. Il était mignon. Tant d’innocence avant de devenir un grand Dracaufeu. J’espère qu’il restera encore longtemps un Salamèche… Mais bon, maintenant, le plus important, lui trouver un surnom. Je n’allais pas l’appeler Salamèche, Reptincel et puis Dracaufeu. Non, il fallait un surnom pour que je sois encore plus proche de lui. Bon en tout premier, aller prendre une douche ferait certainement venir l’inspiration. J’ai donc pris un t-shirt bleu foncé et un short noir, vu le beau temps qu’il fait dehors, on ne va pas s’en privé. Je suis directement parti à la douche. Je me suis déshabillé et me suis mis sous la douche. J’ai allumé l’eau et ai commencé à chercher un surnom… Hm… Drake ? Non… Daemon ? Non plus… Drago ? Nan, du tout… Eragon ? Hmpf… Aller j’suis sûr que je peux mieux trouver… Toshiro ? Ça me plait bien, Toshiro. Vas pour Toshiro !

Une fois fini de m’être lavé, je me suis hâté vers le Salamèche pour lui annoncer que dorénavant, il s’appellerait Toshiro. Il a hoché la tête. Mais bien sûr, il vient de naître, il ne doit pas comprendre parfaitement la langue des humains. J’ai donc essayé de lui faire comprendre par des signes qu’il s’appelait Toshiro. En tout cas, la nouvelle avait l’air de lui plaire. Il courait partout et faisait le petit fou. Je pense que sortir dans les prairies serait une bonne idée. Après tout, au moins, là-bas il fait calme, même lorsqu’il fait chaud comme aujourd’hui. Je me suis précipité vers mes Pokémon, leur expliquant qu’on allait aller aux prairies pour profiter du bon temps. J’ai mis tous mes Pokémon dans leur Pokéball respective excepté Toshiro, puisque c’est un nouveau-né, il mérite d’avoir sa première balade. Lui faire découvrir à quoi ressemble notre monde qui est parfois en couleur et parfois en noir et blanc…

Enfin sortis de l’académie, j’ai pu faire sortir Ninjanobi ainsi que Kusanagi et Arisa. Je ne tenais pas à ce que les deux dragons se bagarre en une si belle journée… J’avais envie d’un peu de calme, pour me changer les idées. Réfléchir un peu à mes rêves et à calmer un peu le conflit qui se trouve en moi. Nous sommes donc partis sur la route vers les prairies. Beaucoup de personnes étaient dehors à profiter du bon temps. Certains nageaient dans l’eau, d’autres jouaient avec leurs Pokémon et d’autres ne faisaient que se promener. Heureusement que plus on s’approchait des prairies et moins il y avait de gens.

Une fois arrivés dans les prairies, seuls les Pokémon demeuraient présents. Aucune trace humaine, c’était parfait ! J’ai envoyé le reste de mes Pokémon pour qu’ils puissent profiter eux aussi du bon temps… Malgré la peur que Delta et Akuma ne se battent, je suis sûr que le dernier épisode qu’on a eu au parc lorsqu’ils se sont battus, les ont bien fait réfléchir. Je me suis accroupi à côté des deux Dragons, leur expliquant que j’avais vraiment besoin de calme et que c’était vraiment très important pour moi. J’en avais vraiment bien besoin. Les deux Dragons avaient l’air d’avoir parfaitement compris la situation.

Une fois un petit coin près d’un point d’eau trouvé, Ninjanobi est parti dans l’eau s’amuser avec des Pokémon sauvages tandis qu’Arisa et Kusanagi jouaient ensemble. Delta et Akuma étaient avec la Lippoutou pour que celle-ci les surveille malgré que j’avais confiance en eux. Toshiro restait avec moi, l’air de vouloir se détendre aussi. Mais je lui ai dit d’aller jouer avec Kusanagi et Arisa. Après tout, au moins avec eux il va bien s’amuser. Plus on est de fou plus on rit comme on dit.

Maintenant que chacun de mes Pokémon avait une occupation, je pouvais enfin commencer à réfléchir et penser. Je me suis couché sur le sol, mains derrière la tête, regard vers le ciel et je me suis mis à penser sur mes rêves et sur mon passé. Tant de questions me passaient par la tête que je n’avais pas remarquer le temps passé. Je m’étais endormi. Laissant les minutes défilées, une bonne heure était déjà passée. A mon réveil, mes Pokémon jouaient toujours et pour une fois, les deux dragons ne s’étaient pas disputés. J’étais fier de mes deux Pokémon. Fier que maintenant, ils m’obéissent, ou presque, mais du moins, ils font des efforts. Soudain, des pas ont attirés mon attention, des pas qui s’approchaient de moi. Ils étaient proches, comme s’ils étaient juste à côtés de moi. Une personne m’a adressé la parole.


Dernière édition par Voxiom Symphony le Dim 5 Juin - 14:51, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Sam 4 Juin - 4:34

L'été, une belle saison. Le soleil qui tape durement sur les terres alentourent, les rayons chauds de ce dernier qui transperce chaque parcelle de mon corps par les rideaux de ma chambre. Une belle journée s'annonce et ça ne peut que me rendre heureuse, voir joyeuse. Toujours endormi dans les draps de mon lit, je sens alors une douce chaleur sur mes jambes, puis des petites griffures, un petit miaulement également dans mes oreilles. Je souris en ouvrant un œil pour faire face au petit monstre de Simba, l'hélionceau encore jeune. Mais je ne vais pas m'en plaindre il est devenu bien plus obéissant et même doux que dans les premiers jours que je l'ai reçu en cadeau du centre ! Je passe une main sur son museau en le chatouillant avant qu'il ne me l'attrape entre ses petites dents, souriant et joueur. Supposant qu'il souhaite me faire passer un message, je n'ai cependant pas le temps de me redresser que cette fois, une boule bien plus lourde me saute sur le ventre me faisant tousser surprise. Je redresse la tête pour tomber nez à nez avec Nano, la souris électrique à tendance d'oublier qu'il est devenu plus grand et un peu plus lourd avec son évolution. Je caresse sa tête alors qu'il me sautille sur l'estomac. « Oui oui j'ai compris, je me lève ! » signalais-je à mon compagnon électrique qui s'écarte en même temps que le petit félin de feu qui retourne au sol aux côtés de Phyllali, Feunard, Grahyena. Les autres dorment tous paisiblement dans leurs pokéballs. Certains sont beaucoup trop imposants pour pouvoir vivre en liberté dans cette petite chambre d'école. Je pense notament à Arcanin, ou encore Typhlosion.

Une fois que les deux petits taquins sont descendus, je me lève sans peine, le sol froid me fait frissonner jusqu'à la racine de mes cheveux et je me dépêche d'ouvrir la fenêtre pour laisser ma chambre se réchauffer et aérer de la nuit, les rayons câlinent doucement ma peau, me faisant de nouveau frémir. La douceur du vent qui entre et très agréable et en observant la vue, une idée me vient en tête : une balade dans les prairies alentours nous feraient le plus grand bien, je pourrais sortir certain de mes pokémons que je ne sors pas beaucoup, je pense notamment à mon petit nidoran, hyperactif qu'a souvent envie de courir et de se bagarrer. Je pourrais peut-être l'entraîner aussi, oui c'est une bonne idée j'approuve complètement ! D'un sourire, je tourne les talons en direction de mon armoire et en ressort un simple short en jean arrivant au niveau des cuisses, un débardeur noir et mon gilet fin bleu électrique. J'enfiles mes chaussures en deux trois mouvements, lance un regard sur mes pokémons désormais tous sur le haut de leurs pattes prêt à me suivre, sous cet angle je ris. Ils ont tous envie d'une balade cela se voit. Prenant sur mon épaule un sac a dois, je rentre feunard, grahyena dans leurs pokéballs puis fait un nouveau signe de tête en direction des autres qui me suivent lorsque je sors du couloir. Phyllali est bien sûr à mes pieds tout en surveillant la souris électrique et le petit tout feu, une mère surveillants ses petits.

Nous nous dépêchons de rejoindre l'extérieur au pas de course, une fois sur le terrain de l'école, je fais sortir le chien de feu qui s'ébroue heureux avant de sauter de droite à gauche en aboyant, fou de joie de sortir un peu de sa prison ronde. Je ris sous son air enfantin et vient le caresser aux niveaux des oreilles, je sors ensuite les autres compagnons : Feunard, Zoroark, Grahyena et pour finir airmure. Je leurs lance à tous un petit sourire en coin avant d'escalader le dos du toutou qui m'attends toujours aussi impatient. « Direction les prairies, premiers arrivés gagne ! » dis-je taquines avant de partir au pas de course sur le dos de mon pokémon, démarrant une compétition, un petit jeux entre mes pokémons. De quoi les détendre de toutes ses séances de combats, mais également de les amusés. Le vent siffle dans mes cheveux sous la vitesse du type feu qui n'hésites pas à accéléré le pas pour dépasser feunard ou grahyena. Je m'accroche bien à se touffe de poil, je le sens puiser dans la force de ses membres et de tout donner. Mais le plus rapide des tous c'est bien évidemment Airmure ! Alors que nous avons dus mettre une quinzaine de minutes à traverser le parc pour arriver dans les prairies luxuriantes en cette période, que l'oiseau de fer était déjà posé. Nous nous installons alors a l'ombre d'un arbre au milieu des hautes herbes.

Je profites de ce moment pour en sortir tout mes pokémons. Typhlosion, Cabriolaine, Sablaireau, Carchacrok, Ouisticram, Nidoran et même le petit Mew. Après tout, même le légendaire à le droit de profiter de cette pseudo liberté ! Allongeant mon corps sur une des branches en hauteur tout en surveillant, je peux entendre après une dizaines de minutes des grondements féroce et sourd, puis des rires enfantins. Me redressant j'aperçois le pokémon poison tenter d'attaqué le pokémon rose qui flotte et au passage se moque ouvertement, énervant encore plus son interlocuteur. Soufflant, soupirant agacé je sautes de la branche pour trottiner jusqu'à eux. Mais a peine ais-je le temps de stopper mes pas que le légendaire se faufile plus loin suivi à la charge pas l'hargneux. Me voilà à leurs courir après bravo ! Attachant mes cheveux en queue de cheval haute, je fais appel à ma feunarde, mais également à Zoroark pour venir chercher les deux enfants. Nous marchons un petit moment en appelant l'un et l'autre, je commences à m'inquiété.

Des nouveau bruits se font entendre plus loin, je regardes Brown qui me suit de prêt. Quel n'est pas ma surprise en constatant un jeune homme installé au bord d'un coin agréable, agrémentait d'un point d'eau et d'une verdure soyeuse et accueillante. Je regardes autour de moi, apercevant quelques uns de ses compagnons sans doute. Nidoran est là alors entrain de se bagarrer avec un petit pokémon de type dragon. Je soupire un peu plus fortement : intenable ce sale môme ! Je m'approche suffisamment du jeune homme, souriant quelques peu désolé, traînants toujours Feunarde et Zoroark. « Désolé, c'est mon pokémon qu'a l'air d'être dérangeant avec les tiens.. »
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Sam 4 Juin - 22:49

Une jeune femme se dressait devant moi. À côté d’elle se trouvait un Feunard et un Zoroark. C’est la première fois que je voyais un Zoroark, je l’imaginais plus petit que ça mais finalement, il n’est pas si petit. La brunette s’est excusée du comportement de son Pokémon. Mais quel Pokémon ? Comment ça ? Qu’est-ce qu’elle raconte ? J’ai tourné la tête vers le Solochi qui était en train de se battre avec le Nidoran. Il a encore fallu qu’il fasse chier son monde celui-là… Bon, vu les efforts qu’il fait, je vais être moins sévère. Il a de la chance de ne pas avoir déranger Delta et de ne pas m’avoir dérangé comme l’autre fois parce que sinon, je l’aurais pas raté…

- Oh non… Pas encore lui…

Je me suis précipité vers les deux bagarreurs avec Toshiro pour essayer d’interrompre leur dispute. Je me suis posté entre les deux Pokémon en hurlant d’arrêter de se battre. Le Nidoran paraissait surpris mais… Akuma quant-à-lui, n’en avait complètement rien à kicker. Il a balancé un Dracosouffle violent vers le Nidoran et… Ben oui ! Me situant entre les deux, c’est moi qui a dû me la ramasser. Un Dracosouffle en pleine face. Heureusement, il était moins puissant qu’au parc. Je n’aurais pas voulu me retrouver dans le même état que là-bas parce que j’avais complètement oublié de me faire un sac, et donc, oublié mon kit de premier soin. Toshiro, voyant la telle violence d’Akuma se défiler devant ses yeux, n’a pas du tout apprécier l’acte du Pokémon. Il a foncé vers Akuma et s’est jeté dessus, le plaquant au sol. Akuma était complètement bloquer par le Salamèche qui avait du cran de faire face à lui. Ninjanobi n’a pas tardé à arriver pour calmer Akuma. Je l’ai remercié et Akuma était redevenu calme. Toshiro s’est bougé du dos du Solochi et s’est tout de suite cacher derrière moi, de peur de subir des représailles certainement. Mon Monorpale ainsi que l’Évoli se sont approché de la jeune femme.

- Veuillez excusez Akuma, il a un sacré caractère ! A-t-il dit en faisant une révérence à la brunette.

Arisa s’est approché de moi pour observer si je n’étais pas blessé mais, vu que je n’avais aucune blessure, elle a accouru vers le Nidoran pour observer aussi s’il n’était pas blessé. Heureusement pour tous, il n’y avait aucun blessé. Je me suis approché de Toshiro et lui ai donné un bonbon. Je lui ai dit qu’il a eu du cran de faire face à Akuma. Il est très courageux on dirait. J’étais content de lui, au moins, je sais que si j’ai un problème, Toshiro sera là avec Ninjanobi. En espérant que son caractère ne changera pas en évoluant. Je me suis déplacé vers la jeune femme.

- Excuse-moi pour le Solochi, il est un peu… Ennuyant quelques fois. Il aime bien ennuyer son monde. Je pense que c’est plutôt mon Solochi qui a ennuyé ton Nidoran, ça ne m’étonnerait pas.

J’ai réfléchi quelques secondes en soupirant doucement et rapidement tout en observant le sol. J’ai tourné le regard vers Kusanagi qui s’approchait de nous avant de prendre la « parole ».

- Maître Voxiom voulait se reposer aux prairies, il nous a dit qu’il en avait fort besoin pour son…

J’ai attiré discrètement l’attention du Monorpale qui avait l’air de vouloir beaucoup parler aujourd’hui. Maintenant qu’il maîtrise parfaitement la télépathie, il en profite pour parler. Je lui ai fait comprendre qu’il fallait se taire. J’ai repris la parole de Kusanagi.

- Donc comme notre cher ami Kusanagi a dit, je m’appelle Voxiom Symphony. Enchanté de te rencontrer… Et toi ?

J’ai souris à la jeune femme et Arisa sautillait de joie. L’Évoli courrait partout, elle passait entre mes jambes et entre les jambes de la brunette. Rahlàlà, Arisa et ses humeurs toutes joyeuses. Heureusement qu’elle est là pour me donner la joie de vivre parce que je crois que sans cette petite Évoli, je serais en train de déprimer…


Dernière édition par Voxiom Symphony le Dim 5 Juin - 14:51, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Sam 4 Juin - 23:09

Nidoran, un incroyable incorrigible quoi qu'il arrive ! Dire que dans nos premières sorties se petit pokémon de type poison était si sage, calme et même peureux des autres. Toujours entrain de se cacher dans les jupons de la petite Phyllali, cela me faisait doucement rire mais après cela, il est devenu un peu plus courageux et têtu aux contacts des autres pokémons de mon équipe. Je l'ai même souvent entraîné face à Feunard, Pikachu ou parfois Sablaireau pour le faire prendre en force, j'avais réussis, mais j'avais également réussit a le faire devenir aussi insupportable qu'adorable à ses heures. Je me doutais néanmoins qu'en sortant avec lui ce matin je rencontrerais quelques soucis, mais je ne pouvais pas le laisser gagné, il devait comprendre qu'il ne pouvait pas faire tout ce qui lui chante comme il en a envie. Ce n'est pas lui qui commande ici, mais bel et bien moi. Je suis donc partit très rapidement à sa poursuite avec la belle feunarde et le zoroark chromatique à mes côtés. S'il s'est sauvé, Mew ne doit pas être loin, c'est souvent a cause du légendaire que le type poison s'enfuit de cette manière. Toujours entrain de se provoquer l'un et l'autre. Oui, le pokémon rose bonbon me cause aussi beaucoup de problème avec son éducation, je ne peux rien lui obliger, il m'a suivit, je l'ai « capturé » mais il reste libre. Néanmoins certaines règles sont a respecter, ce qu'il a tendance à oublier facilement.

Je cours quelques minutes avant d'entendre des bruits de bagarres et accélère le pas jusqu'aux bruits en questions. Je tombe sur un spectacle qui ne me surprend pas beaucoup, le type poison entrain de gronder et grogner contre un solochi, je hausse un sourcil tout en observant le dresseur allongé là. Je m'approche et m'excuse le faisant sursauter et je lis dans ses yeux en premier de l'incompréhension mais également de la surprise dans mes mots avant qu'à son tour il ne pose son attention sur la scène en question avant de se lever et de s'emballer a séparé les deux petits monstres. Pendant que cet inconnu ne s'occupe de son pokémon j'accours aux pieds de Nidoran, mais en me voyant il ne tarde pas à repartir rapidement. Je souffle longuement en passant une main dans mes cheveux, je pose un premier pied devant moi avant qu'un sifflement métallique ne me fait tressaillir, passant au dessus de ma tête je constate l'Airmure shiny avec phyllali sur ses ailes. Je leurs souris. Ils s'en occupent.

Me tournant cette fois vers le dresseur, je fais face non pas à un homme, mais à un pokémon qui me parle. Rien ne me choque, j'ai moi même un bavard au sein de mon équipe : Brownies, le Zoroark. Il semble s'excuser pour le dérangement du Solochi, mais le propriétaire le coupe en expliquant que son pokémon est intenable, je ne peux m'empêcher d'avoir un sourire amuser, rien de méchant. J'ai le même en couleur violet qui vient de filer à l'anglaise alors bon. Puis il se présente sous le nom de Voxiom tout en coupant la parole du Monorpale une fois de plus, je passe une main dans mes cheveux tout en lui souriant alors que sent la présence du renard de feu s'assoir a mes pieds, le Zoroark reste debout à mes côtés, silencieux, sur ses gardes. Il se montre toujours très méfiant avec les inconnus, je passe une main involontaire sur les cicatrices qu'il m'a laisser il y a peu de temps. Heureusement, il s'est reprit, son évolution soudaine l'avait énormément perturbé, c'est pour cette raison que je ne lui en veux pas d'ailleurs.

Souriant donc a mon interlocuteur, je fais un signe de tête comme salue avant de reprendre à mon tour la parole. « Je m'appelle Siloë, mais appelle moi Sisi, je te présentes Brownies, le Zoroark et Flaya, la feunarde. Sans oublier le petit malin qui vient de s'enfuir... » dis-je tout en rigolant, voulant simplement détendre l'atmosphère. Mon pokémon chromatique le salue alors à son tour, toujours aussi muet de parole, la feunarde lance un salue de tête au dresseur. « Excuse moi pour Nidoran, je pense qu'il a chercher à ce battre. Il est... Intenable ses derniers temps et il veut se battre avec tout le monde. Donc ça ne m'étonnerait pas que ce soit lui qui soit venu à la rencontre de ton Solochi pour se battre. J'espère néanmoins qu'il ne t'a pas déranger et qu'il n'est pas non plus blesser ton compagnon. » dis-je un peu gêné, quand l'oiseau de métal se pose alors à nos côté avec le petit pokémon violet entre son bec qu'il dépose, ce dernier semble grognon et trottine pour se cacher derrière un arbre. Je ris sous cet vue. « Et voici deux autres de mes compagnons, Silver l'airmure et Madness la Phyllali. » cette dernière s'approche alors du nouveau et vient renifler se dernier avant de se frotter contre lui avant de s'exclamer, heureuse semble t-elle.
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Dim 5 Juin - 20:19

Petit à petit, la famille très nombreuse de Siloë nous rejoignait. J’étais assez surpris de voir autant de Pokémon. Mais après tout, en regardant mes Pokémon, finalement, il faut dire que j’ai une belle petite famille aussi. Peut-être pas aussi grande mais grande quand même. Madness s’est approchée de moi et m’a reniflé avant de se frotter contre moi. Elle a exprimé sa joie en s’exclament. Je me suis accroupi pour me mettre plus ou moins au même niveau que la Phyllali et je l’ai caressé doucement avant de me relever. Arisa est venue à côté de Madness et a hoché la tête. Elle était toute mignonne avec sa petite bouille étonnée en voyant l’une de ses évolutions. Elle a fini par sautiller en tournant autour de la Phyllali.

- Quelle grande famille !


Sur le temps que l’on se présentait et que l’on présentait notre petite famille, un ciel noir a envahi le magnifique ciel qu’il y avait. Oui c’est cela, un énorme orage commençait à tonner et une énorme pluie sont petit à petit arriver. En plus, les orages d’été sont beaucoup plus violents que de simples orages. Sans réfléchir, j’ai pris l’avant-bras de Sisi et j’ai couru sous un arbre en criant qu’il ne fallait pas rester là pour ne pas être tremper. Le temps de la petite course aura suffi pour nous tremper jusqu’aux os. Les Pokémon nous ont suivi et se sont aussi abriter avec nous, sous l’arbre.

- Rah, génial ! Moi qui pensait qu’il allait faire beau toute la journée, c’est réussi…

Toshiro a pris l’initiative de nous réchauffer en utilisant le peu de feu qu’il pouvait produire. L’obscurité qui envahissait les prairies mettait bien en valeur mon œil rouge qui s’illuminait. Je faisais tout pour essayer de le cacher mais, en vain. Tant pis, je ne pourrai pas éviter une question sur celui-ci si elle en trouve l’occasion. Pour éviter toutes questions à ce sujet, j’ai préféré entamer une discussion.

- Si franchement je m’y attendais à celle-là, j’aurais pris une veste avec moi ou autre parce que là… M’enfin bon, après tout on ne peut pas lire l’avenir n’est-ce pas ?


J’ai rigolé doucement pour un peu détendre l’atmosphère. Même si ce n’est pas le meilleur moyen.

- Dis, t’es élève à l’académie ou je me trompe peut-être ?

Les questions basiques, après tout, autant s’informer. Le temps que la tempête ne parte, on a beaucoup de temps devant nous alors, vaut mieux trouver des sujets de conversations quels qu’ils soient. Je me suis assis au pied de l’arbre pour patienter. Laissant Arisa se blottir contre moi en ronronnant pour qu’elle se réchauffe ainsi qu’Akuma qui avait l’air de vouloir aussi se montrer un peu câlin. Delta, étant jaloux d’Akuma a fini par se mettre à côté de celui-ci. Ce qui ne lui avait pas plu. Akuma a poussé Delta et celui-ci a riposté. Ça y est… Ils vont se battre, il va falloir encore les calmer et en plus de ça, ils vont faire des dégâts. Vivement qu’ils évoluent… En espérant bien sûr que ce ne soit pas pire. Bon, sachant le temps qu’il fait, j’ai préféré éviter tout conflit entre ces deux-là en les séparant. Delta était à côté d’Arisa et j’ai préféré laisser Akuma seul pour éviter qu’il n’embête qui que ce soit. Ce Solochi est un impulsif sans pitié…
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Dim 5 Juin - 20:41

Les présentations faites à l'un et l'autre, je ne peux m'empêcher de sourire lorsque son evoli semble admiratif sous l'apparition et la forme de Madness qui n'est autre que l'une de ses nombreuses formes avancer. Cette dernière sourit également au petit pokémon normal avant de lui donner un coup du bout de son museau brun et de se frotter. A cette Phyllali, une véritable mère poule, toujours protectrice des plus petits, mais également des plus gros. Quel qu'il soit, elle le protégera ! Tournant autour du type lante, je ris un peu sous le spectacle alors que le jeune homme s'exclame devant mes pokémons. Et encore, il n'en a même pas vu la moitié. Je regardes autour de moi pour vérifier quels sont les types présents : Feunard, Airmure, Nidoran, Phyllali, Zoroark. Oui, il n'y en a que cinq à mes côtés et en voyant que je ne reviens pas, les autres vont débarquer d'ici peu pour vérifier que tout vas bien. Lorsqu'il verra les monstres que je possède, j'ai ne voudrais pas que le dresseur prenne peur face au Carchacrok ou Typhlosion. Se serait bien dommage.

Tout en observant les pokémons autour de nous, j'entends alors le ciel gronder au-dessus de nos têtes. Je relèves les yeux et constate qu'une importante masse noire à prit place dans le ciel, grondant. Un orage d'été approche à grand pas. Le vent se lève a son tour faisant virevoltez mes cheveux, les pokémons sont aussi surpris que nous et je peux lire dans le regard l'inquiétude de Phyllali qui me fait tout aussi bien comprendre qu'il faut bouger. Je n'ai le temps de rien que Voxiom m'attrape l'avant bras et l'on ce mets à courir en direction d'un abri sûr, mais il choisit sous un arbre. Ce n'est pas très protecteur, même dangereux, mais dans le milieu des prairies il n'y a rien d'autres. Nos compagnons respectifs nous suivent au pas de course. La feunard attrape nidoran pour le mettre sur son dos et de bondir de pas en pas pour se protégés des gouttes. Nous avons a peine le temps d'y arriver que nous voilà désormais complètement trempé, de la tête au pied ! Je ne peux empêcher un frisson me traverser.

Prenant place sur le sol sec et protégés par les feuillages, Airmure se pose sur le haut des branches guettant. Feunarde s'enroule prêt de moi en posant sa tête sur l'une de mes jambes, Phyllali se couche en prenant Nidoran contre son pelage pour le réchauffer du mieux qu'elle peut et Zoroark enfin bondit sur les branches rejoignant l'oiseau métallique. Il n'est pas très bavard et très sociable comme pokémon. Enfin depuis son évolution du moins. Regardant les nuages qui sont toujours aussi sombre, menaçant. Le tonnerre gronde violemment, le vent se lève de nouveau nous envoyant quelques gouttes de pluies. J'écoute attentivement le jeune homme à mes côtés. Bien sûr, je remarque la couleur rouge de son œil, assez étonnant d'ailleurs, original. Mais je ne dis rien dessus, je ne voudrais pas le mettre mal à l'aise et l'écoute me demander si je viens de l'académie. Hochant de la tête en remplaçant une mèche de cheveux trempé en arrière. « Oui c'est ça, je suis coordinatrice depuis un moment à Gakuen, et toi ? Tu es là bas aussi ? » Disons que je ne pouvais pas vraiment le savoir, il y a tellement de monde et je suis si souvent absente ses derniers temps, que je ne me souviendrais pas l'avoir croisé. Quoi qu'on oublie pas un visage si facilement, surtout comme le sien.

Le tonnerre tonne de nouveau dans les oreilles, je lance un regard dans la direction d'Airmure qui hoche la tête, comprenant clairement les ordres et il file en volant rapidement en direction des autres pokémons qui se situent un peu plus loin de nous dans la prairie. J'espère qu'ils vont tous bien. Soupirant et plaçant mes bras sur mes épaules que je frottes en riant un peu. « Quel bel été ! On peut dire que ça commence bien ! » je voulais détendre l'atmosphère. Feunarde relève les oreilles en sentant mes léger tremblement et se serre plus contre moi tout en réchauffant son corps de feu contre le mien glacé. Quand je pense qu'il y a encore peu, cette belle bête était une petite peste de goupix. Quel belle évolution. J'ai d'ailleurs remarqué qu'elle était très proche du Arcanin depuis l'évolution de ce dernier. C'est une belle histoire d'amour dans mes pokémons. Je caresse la tête de cette dernière qui referme ses yeux rouge tout en profitant.

Après quelques minutes, je revois l'ombre d'Airmure filer vivement vers nous, sur son dos : Pikachu, Hélionceau. Alors que derrière Arcanin porte Ouisticram. Carchacrok reste en arrière en compagnie de Typhlosion, Aligatueur qui surveille Grahyena, Cabriolaine, Sablaireau qu'arrivent rapidement vers nous complètement trempé. Je souris en les voyants. Nous rejoignant vivement sous l'arbre, Arcanin s'ébroue nous renvoyant l'eau, je ris doucement en essuyant mon visage. « Excuse mon pokémon. Poker, tu pourrais faire attention ! » Dis-je alors que ce dernier vient me donner un coup de museau sur la joue, me faisant de nouveau rire. Je tournes cependant vite la tête vers Voxiom lorsque j'entends un grognement. « Nighty ! Laisse le tranquille ! » dis-je cette fois-ci grondante de colère. Trop protecteur avec moi ce loup noir. Il baisse les oreilles et va se coucher plus loin toujours protégés par l'eau. Je lèves les yeux aux ciels sous le mauvais caractère. Constatant que la place est difficile je fais rentrer quelques uns : Carcha, Typhlosion, Aligatueur, Ouisticram, Sablaireau, Hélionceau, Cabriolaine dans leurs pokéballs respectives. Mais je reste toujours inquiète, je ne vois aucune trace du petit mew.
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Dim 5 Juin - 21:21

Bon et bien effectivement, je ne m’étais pas tromper. Elle venait bien de l’académie. Sisi m’a demandé si moi aussi j’étais un élève de l’académie. Je lui ai répondu que oui, et d’ailleurs que j’étais dresseur. C’est fou, l’orage était très violent. Des gros coups de vents se présentaient ainsi que des éclats lumineux apparaissaient juste avant de laisser quelques énormes arcs électriques dans le ciel, ainsi le ciel grondait. Je regardais le ciel, ainsi que les arcs électriques qui se dessinaient. J’ai déjà connu pire mais il faut dire qu’un temps pareil, ce n’est jamais plaisant. Je câlinais mes trois Pokémon qui étaient sous mes bras et je sourais. J’étais heureux qu’au moins, mes Pokémon n’avaient rien. J’ai regardé un peu aux alentours et au loin, une troupe de Pokémon arrivait. Il y avait l’Airmure de Siloë que j’ai facilement reconnu mais après, les autres Pokémon, je ne savais pas de qui il s’agissait. En tout cas, les Pokémon avaient l’air d’être assez grands et imposants…

Effectivement, une fois arrivés en dessous de l’arbre, c’était bel et bien des grands Pokémon. Ils ne m’inspiraient pas confiance et une petite peur se dessinait sur mon visage. Je me sentais un peu mal à l’aise mais finalement, ils n’étaient pas si horribles qu’ils n’en avaient l’air. Excepté l’un d’eux, le Grahyèna qui se nommait Nighty. Il était situé juste derrière moi et il grognait. J’ai préféré ne pas bouger du tout pour éviter de faire un geste brusque et ainsi me faire défoncer par ce loup des ténèbres. Il a été cependant facile à calmer lorsque Sisi lui a dit de me laisser en paix. Elle a fini par retirer certains de ses Pokémon qui étaient encombrant. C’est vrai que la place est petite et en plus, un arbre n’est pas si sûr que ça comme protection. Me méfiant de l’arbre, j’ai regardé un peu aux alentours, en espérant trouver un abri ou autre. Après tout, les prairies ne sont pas un coin aussi délaissé que ça. Je sais très bien que les prairies ne sont pas non plus autant fréquentées par les hommes mais après tout, je suis sûr qu’il devrait y avoir quand même un peu d’aménagement humain.

Ne voyant rien aux alentours, je me suis levé. Une idée m’est passée par la tête. Comme il y a plusieurs arbres derrière nous, autant passer par là pour trouver un petit abri fiable qui au moins, ne nous tombera pas dessus si un éclair traverse un arbre.

- Siloë, viens, on va marcher pour trouver un abri. Peut-être qu’en prenant ce chemin où demeure tous ses arbres on va en trouver un.

Sur le chemin, elle avait l’air inquiète. Elle regardait un peu partout, comme si elle cherchait quelque chose de précieux. Un Pokémon peut-être ? Ou un objet ? Ou autre chose ? M’inquiétant un peu, je lui ai demandé.

- Tu cherches quelque chose ? T’as l’air inquiète.


Cette chose était si importante ? Est-ce que ce ne serait pas une méga-gemme ou un truc du genre ? J’ai déjà entendu parlé de la méga-évolution mais, je ne sais pas si ça marche réellement.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Dim 5 Juin - 22:21

Je sillonne les lieux du regard, je cherche du mieux que je peux au travers la pluie la moindre trace du petit pokémon de couleur rose, je sais que je ne devrais pas me mettre au tant de pression pour lui, il est assez grand pour se débrouiller seul et il sait qu'il ne doit pas trop s'éloigner, mais parfois il a tendance à oublier son côté précieux, légendaire donc rare et des mauvaises personnes qui nous entourent qui pourrait lui vouloir du mal. Le premier qui touche un poil de sa douce fourrure il comprendra se que c'est de courir vite avec un arcanin derrière le cul. Je soupire doucement en passant une main de nouveau sur mon visage afin de remettre mes cheveux volant alors que je fais ressentir toute mon inquiétude au prêt de mes pokémons qui tentent de me réconforter en se frottant contre moi. L'orage gronde de nouveau un peu plus fort et j'entends alors le garçon me proposer de bouger, trouver un autre endroit un peu plus sûre. Il ne serait pas conseillé de rester trop longtemps sous les branchages, au risque de prendre la foudre sur le coin du visage. Hochant la tête à sa proposition, nous nous relevons et marchons en essayant de rester sous les arbres présents.

Tout en marchant, je réfléchis, je pense. Il le remarque rapidement et tourne son attention dans ma direction en me demandant ce qui ne va pas, je souris alors l'air de rien alors qu'Arcanin vient a ma hauteur en se frottant contre moi comme une peluche, n'aurait-il pas légèrement oublier sa taille ce gros balourd ? Je souris et passe ma main dans ses poils orangés tout ne regardant de nouveau mon interlocuteur gardant le sourire, « oui tout vas bien, juste que... J'ai un de mes pokémons qui n'est pas revenu, mais il va finir par... » je ne finis pas ma phrase quand je sens le poil du pokémon feu gonflé sous ma main. Ses oreilles se plaquent en arrière soudainement, grognant. Fronçant des sourcils je suis sa direction. Je tombes sur l'ombre de trois hommes tout habillé de noir avec un R rouge distingué sur le milieu du torse. La Team Rocket, je ne peux m'empêcher de serré la mâchoire à cette vue qui m'énerve soudainement. Que font-ils ici eux ?! Pourquoi ! Décidément, la chance ne semble pas être de notre côté pour aujourd'hui.

Me tournant vers Voxiom je m'apprêtes à lui proposer de changer de direction, mais je fus empêcher par les bruits de couinements de pokémon que je pourrais reconnaître entre mille. Mew. Je le regardes et siffle entre mes dents énervés « Excuse moi Voxiom, c'était sympa de te rencontrer, mais je dois filer. » dis-je tout en montant sur le dos d'Arcanin et lui ordonne de filer en direction de ses hommes tout en sifflant à mes pokémons présents de me suivre. Airmure prend de nouveau Pikachu et Nidoran sur son dos en filant à toutes vitesses, nous suivant à la trace. Une fois à la hauteur, je bondis sur le sol, prenant la pluie sur le coin du visage. Je m'approche d'un pas assuré et m'exclame à leur intentions. « Relâchez immédiatement ce pokémon ! Il n'est pas à vous ! » Ses derniers se moquent, ils me sous estiment clairement. D'un sourire plus tôt arrogant je sors la pokéball de Carchacrok. Ce dernier gronde férocement, l'air mauvais prêt à foncer tête baisser.

« Je vous laisses une seconde chance. Relâchez le. » « Va jouez ailleurs gamine ! » l'un d'eux me siffle mauvais tout en sortant son démolosse. Il se pense impressionnant avec son pauvre pokémon ténèbres/feu ? Je ne crois pas qu'il fasse le poids. Cette fois c'est moi qui lâche un petit rire. Mon sourire arrogant en laisse dire long. « Très bien je vous aurais prévenus. Carcha ! A toi ! » dis je en venant faire pression sur le bracelet que je portes au poignet droit. La pierre s'illumine de milles feux et le pokémon devient également brillant perçant dans ce rideaux gris de pluie. L'halo de lumière l'entourent vivement avant d'éclater pour laisser place à un méga-carchacrok ! Il gronde de nouveau plus violemment menaçant. L'un d'eux recule surpris et ordonne à ses hommes de partir rapidement au van avec le type psy toujours capturé. « Arcanin empêche les de l'emmener ! Vite ! Zoroark bloque le van !  Carcha, lance Draco Meteors ! » le type sol et dragon grogne avant de donner des coups de griffes qui sont devenue violette luisante, les pierres se soulèvent entourés à leurs tours de la couleur violette symbole des dragons. Puis elles s'envolent à vive allure en direction de l'adversaire.
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Dim 5 Juin - 23:08

Elle m’a répondu que tout allait bien et que c’était juste qu’un de ses Pokémon qui n’est pas revenu. Mais je le voyais dans son regard que ce Pokémon était… Spécial. Un Pokémon très rare certainement. Comme un Pokémon Légendaire certainement. Elle a interrompu sa phrase avant de filer très rapidement sur le dos de son Arcanin, en me disant juste que c’était sympa de m’avoir rencontré. Mais… Elle a dû voir quelque chose. Certainement son Pokémon. J’ai retiré tous mes Pokémon à l’exception de Ninjanobi et Kusanagi. Les deux me serviront certainement. J’ai grimpé sur un arbre avant de me mettre à courir d’arbre en arbre. Ça fait longtemps que je n’ai pas utiliser mes compétences de ninja. Ça fait toujours plaisir ! Ninjanobi courait beaucoup plus vite et lui aussi semblait apprécier. Ça me rappelle cette époque où lui et moi, on se battait pour survivre. On courait de toit en toit, d’arbre en arbre comme aujourd’hui, et pleins d’autres ! Après tout, il fallait bien se nourrir, et vivre seul avec un Pokémon pendant quelques années, c’est un peu compliquer. Kusanagi quant à lui, utilisait ses pouvoirs spectraux pour se déplacer à la même vitesse que nous, même s’il semblait avoir du mal.

Quelques secondes plus tard, Siloë était là, face à trois hommes qui semblait appartenir à… Oui, c’était bien eux… La Team Rocket. Ils vont payer pour ce qu’ils ont fait à Ninjanobi lorsqu’il était encore un Grenousse. Ninjanobi avait la haine, ça se voyait dans ses yeux. Quant à moi… Mon Dieu… J’étais dans un état… Désastreux, oui c’est le mot ! Je me suis laissé emporter… Laissant mes deux yeux prendre une couleur rouge qui luminait si fort qu’on pouvait les voir dans le noir le plus total. Du sang a commencé à s’échapper de mes yeux… Oui, je n’étais plus moi. J’étais devenu l’autre moi. Celui qui a fait toutes ces horreurs. Mon autre personnalité…

- Ninjanobi, occupe-toi d’eux. S’il faut les tuer, tu les tues. Tu te souviens ce qu’ils t’ont fait quand tu n’étais qu’un Grenousse ? C’est le moment de te venger… Kusanagi, viens avec moi, on va les contourner pour atteindre le van. J’ai entendu des couinements, faut qu’on aie voir.

Ninjanobi est descendu comme une flèche devant Siloë mais les trois étaient déjà en train de fuir. Kusanagi et moi étions déjà devant le van et les trois fuyards sont tombés nez à nez avec moi. Je les… Enfin non… Il les regardait avec ces yeux rouges et ce visage inondé de sang. Des arcs électriques se dessinaient dans le ciel, derrière lui. Ce qui rendait le tout encore plus effrayant. En plus des grondements du tonnerre. Les trois types, voyant ça, ont pris peur mais un a essayé de se rassurer en se moquant.

- Il est bien beau ton déguisement d’Halloween !


J’avoue qu’il a failli me faire rire… Mon double a souri et a clapé des mains en riant l’air arrogant. Kusanagi avait peur, il ne m’avait jamais vu dans cet état-là. Et d’ailleurs, aucun de mes Pokémon à l’exception de Ninjanobi ne m’avait déjà vu comme ça. Heureusement qu’il n’y avait que Kusanagi, je ne tenais pas à effrayer tous mes Pokémon.

- Hahaha… Tu m’as bien fais rire. Mais est-ce que tu rigoleras toujours quand je t’aurai taillé les veines de tes bras et que je te ferai boire le sang qui en coule ?


Un petit « gloups » s’est fait entendre de la gorge de l’un des trois criminels. Sisi est arrivée avec Ninjanobi. Me voyant dans cet état, je pense qu’elle aura une image bien… Différente de moi. Même si celui qui se situe devant elle n’est pas vraiment moi.

- Kusanagi, fait les léviter avec tes pouvoirs de spectre. Ninjanobi, Tranche-Nuit sur le bras d’un des trois lorsqu’ils léviteront.


Les ordres donnés ont été un succès. Le bras de celui qui semblait être le chef des trois saignait vu la puissance de l’attaque de Ninjanobi. J’ai… Enfin… Il a laissé un peu de sang couler sur son index avant de le mettre dans la bouche de celui-ci.

- Alors, tu ne me crois toujours pas ?

Et il a fait un énorme rire sadique et un éclat lumineux ainsi qu'un énorme « boum » s'est fait entendre. Je paraissais effrayant… J’avais un peu honte mais d’un autre côté, soulagé. Soulagé de savoir que ma double personnalité n’était pas contre moi, mais, avec moi. Même si elle me faisait du mal... La situation était plutôt calme, malgré qu’elle paraissait pourtant si… Mouvementée. L’attaque Draco-Météor du Carchacrok allait atteindre le Démolosse quand soudain… OUI ! Cette lueur blanche ! C’est celle de l’évolution ! Kusanagi brillait de mille-feux ! Il évoluait ! Grâce au contrôle parfait de sa télépathie et de ses pouvoirs de spectre bien meilleurs qu’avant, il a fini par évoluer…

- Maître Voxiom ! J’ai évolué ! A-t-il dit avec sa double voix qui était plus grave que celle qu’il avait juste avant.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Dim 5 Juin - 23:43

Aveuglé sans doute par l'envie de récupéré mon pokémon, je ne pouvais pas laisser le pauvre petit pokémon rose se débrouiller seul face à ses types sans aucune pitié ! Mais, je peux également me montrer sans aucune pitié envers eux, envers ses monstres qui ne cherchent qu'a faire du mal aux autres en volant ou en blessant les pokémons les entourant. Je n'ai jamais compris leurs buts, pourquoi faire ça ? Ne peuvent-ils tout simplement pas faire comme les autres dresseurs et se battre de manière loyal ? Non non se serait beaucoup trop  simple pour ses personnes qui tentent de paraître pour ce qu'ils ne sont pas. Il s'agit de simple guignols et de marionnette guider comme des pantins par des hommes trop puissants pour affronter eux mêmes les autres. Bref, je perds mon temps. La mâchoire crispé tout en fixant celui qui me fait face, mon pokémon dragon sol lance une première attaque, draco meteors. Les morceaux de pierres violettes fonce rapidement en direction du pokémon adversaire, le démolosse n'a le temps de les évités qu'il les prends dans la face et roule au sol, mordant la poussière. Hochant la tête, je continues de lancer les attaques ordonnant alors à mon compagnon enrager de s'approcher rapidement tout en lançant un tempête de sable tout en enchaînant avec un coup de queue de fer sur l'adversaire. Acquiesçant d'un mouvement de tête ce dernier bondit en direction de Démolosse qui ne reste pas là sans rien faire et s'attaque à son tour au pokémon avec lance flamme.

Pendant que le combat fait rage de mon côté, je n'ai pas fais attention que Voxiom m'avait également rejoint avec deux de ses pokémons. Mais son visage est devenue si sombre, si étrange et sanglant. De quoi me faire frissonner de surprise, mais je n'en suis pas spécialement effrayer. Je n'y prête pas beaucoup attention. Arcanin lance alors bélier en direction du van et des rockets qui tentent de mettre le Mew à l'arrière, ce dernier tente de se débattre dans ses filets. Le garçon aux cheveux blanc s’occupe alors des Rockets, mon intention est complètement capté par l'horreur sanglante qu'il présente que j'en oublie la concentration sur mon duel et je sens un violent poids me toucher dans le torse et m'envoie plus loin taper dans un arbre. Le souffle couper, je tousse en posant une main sur mon ventre douloureux du coup qui vient de mettre porter. Je n'avais pas fais attention qu'un Arbok avait été sortit et ce dernier en avait profiter de mon inattention et celle de Carcha pour donner un violent coup de queue dans l'abdomen. Je me relève difficilement en grondant de colère.

Airmure en apercevant cela dépose les bébés pokémons et reprend pikachu sur lui s'envolant en direction de l'arbok, une fois à sa hauteur il lance un strido son qui le fait se replier sur lui même. Pikachu se redresse en venant vers moi afin de s'assurer que tout va bien, je le câline entre les deux oreilles et sourit pour le rassurer, mais je ne peux cacher que j'ai mal et je suis obligé de m'appuyer sur l'écorce de l'arbre pour ne pas tomber. Le pokémon adverse contre-attaque en lançant croc éclair en plein sur les ailes de mon type acier qui tombe violemment au sol paralysé. Je perds l'avantage, mais je ne peux pas faire appelle à Carcha trop occupé avec Démolosse, ni aux autres qui tentent de récupéré Mew. Je ne prêtes pas trop attention à Voxiom qui se charge des autres Rocket de son côté. Je grogne de douleur en bougeant pour m'approcher d'Airmure. Sans m'y attendre, Nidoran bondit devant moi et lance Bélier en la direction d'Arbok, mais le pokémon poison plus fort ne se laisse pas impressionner et balaye le petit d'un coup de queue. « Nidoran ! » ai-je a peine le temps de dire.

Le tonnerre gronde violemment derrière nous et le vent fait s'envoler un nuage de poussière qui vient entourer mon pokémon qui se mets a briller en se relevant. Je suis surprise, mais je comprends immédiatement la signification. Il évolue. Après quelques instants, le petit pokémon de l'instant brise les chaînes de sable et de poussière en donnant des coups de cornes et bondit en direction de l'adversaire, attaquant d'un coup de Direct Toxic et fait s'effondrer le grand serpent sur le côté.
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Lun 6 Juin - 14:42

C’est sûr, Ninjanobi se faisait plaisir à attaquer les sbires de la Rocket. La vengeance est un plat qui se mange froid. Un Pokémon enfermer dans une cage a attiré l’attention du regard rouge sanglant de mon double. Il s’agissait du Pokémon fabuleux, qui n’est autre que Mew. C’est la première fois que j’en voyais un en vrai, de mes propres yeux, enfin, de ses propres yeux. Beaucoup de légendes tournaient autour de ce petit Pokémon rose de type psy. Certains disent qu’avant, tous les Pokémon que nous connaissons à l’heure actuelle, il s’agissait de plusieurs Mew. D’autres disent qu’il contient l’ADN de tous les Pokémon et c’est grâce à ça qu’il peut utiliser toutes les attaques ainsi que de prendre l’apparence de n’importe quel Pokémon. Et encore, ce ne sont que les deux légendes les plus répandues. Il y en a énormément à son sujet, mais bon, comme je ne m’étais pas trop attarder sur ce Pokémon à la bibliothèque d’Illumis, je me souviens vaguement de ce Pokémon. En tout cas, j’avais affaire à un Pokémon Légendaire devant moi. Et, ce n’est pas tous les jours que l’on voit ça ! Le dernier Pokémon Légendaire que j’avais pu apercevoir était l’Yveltal de Lightning si je me souviens bien, un grand phénix de la mort.

Il fallait absolument sauver le Mew et le sortir de sa cage. Certains des Pokémon de Sisi étaient déjà en train d’essayer de récupérer le Mew mais, une petite aide en plus ne leur ferait pas de mal. Ma double-personnalité a d’ailleurs eu la même idée que moi en envoyant Kusanagi aider les Pokémon de Sisi pour essayer de briser la cage. Quant à lui, il était seul face aux trois sbires qui étaient libérés de l’emprise spectrale venant de la double épée fantôme.

- Lippoutou, go !


Quoi ?! Comment ?! Lippoutou ? Mais… Pourquoi ce Pokémon ? C’est vrai qu’en réalité, elle n’est pas si faible qu’elle n’en a l’air… Elle possède quand même de très bonnes attaques. Blizzard, Avalanche et Poinglace étaient ses meilleures attaques. Sans hésiter une seule seconde, il demanda à Lippoutou de balayer tout sur son passage avec Blizzard. Mais quand il voulait dire tout… C’est vraiment tout ?! Même les Pokémon de Sisi ?! Non… Il doit certainement parler des Rockets ainsi que de leurs Pokémon.

C’est bien ce que je pensais. L’attaque glacée de la Lippoutou a complètement terrassé les Pokémon des Sbires. Malgré que ceux-ci arrivaient encore à se lever, ça avait fait beaucoup de dégâts. La double épée nous a dit par télépathie que la cage commençait à rendre l’âme. Elle commençait donc à lâcher et Mew pourra se libérer encore plus simplement. Et là, une idée digne de la destruction de mon double lui est venue à l’esprit. Il s’est approché de Siloë.

- Hey, désolé si je parais si effrayant mais ce n’est pas le moment de parler de ça. J’ai une idée ! Si on combine un Blizzard et un Draco Météor sur les Pokémon et sur les Sbires, je doute très fort qu’ils puissent se relever si tu vois ce que je veux dire.

Toujours envie de tout détruire sur son passage. Telle est la soif de destruction de mon double. Je l’apprécie bien même s’il adore tout détruire… Il a donc ordonné à Lippoutou d’utiliser Blizzard lorsque la chute des pierres draconnienes s’effectuera, afin d’appuyer sur ces pierres et donc accélérer la chute pour que ça fasse encore plus de dégâts.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Lun 6 Juin - 18:40

Le pokémon qui venait de sortir des poussières n'étaient plus du tout ressemblant au pokémon que je pouvais voir il y a quelques minutes au par avant, il ne ressemble plus à cette petite boule violette inoffensive, avec un caractère fort cependant. Non, j'avais devant moi désormais un nidorino bien plus fort, plus imposant. Il semble également plus arrogant qu'il ne l'était déjà. Grognant mauvais, il s'élance sur le terrain contre son adversaire aussi vite qu'il peut en le tapant de sa corne bien plus grande désormais, de son direct'toxic, l'Arbok tombe au sol sonné par le coup porté. Mais cela serait bien trop simple et finit par se relever en balançant une nouvelle attaque contre mon type poison. Les deux combattent férocement, je les regardes faire alors que je peux entendre des grognements de l'autre côté. Arcanin et Feunard qui s'attaquent au vans accompagné par les pokémons du garçon à la chevelure blanche et aux yeux rouge sang. Ils lancent de nombreuses attaques en symphonie pour libéré le légendaire qui dans sa panique tape dans les barreaux en fer. Je me pince les lèvres, j'ai peur qu'il se fasse mal.

Tournant de nouveau la tête en direction de Voxiom qui ordonne des attaques à son pokémon glace avant de s'approcher de moi, me proposant de lancer un enchaînement d'attaques sur les derniers pokémons restants des ennemis qui sont toujours face à nous. Il fait le premier pas avec blizzard, je laisse alors Nidorino se débrouiller seul, me tournant vers Carcha qui saute devant moi en faisant trembler le sol. Hochant de la tête, il comprend immédiatement ce que je lui demande. Lorsque la neige et le froid se lève, il tape de nouveau sur le sol volant des pierres aux halos violets qui fonce en direction des pokémons et qui prenne de la vitesse par le blizzard du compagnon à Vox. Les morceaux de roches s'écrasent avec violence sur le sol envoyant les pokémons rouler au sol, K.O. Ils ne sont donc plus un problème pour nous. Une fois que cela est fait, je me mets à courir en direction de la cage qui malgré les nombreuses attaques tiens fermement.

Toujours au sol dans la terre, j'ordonne aux pokémons de stopper les attaques et m'approche donc du métal et pose mes mains sur chaque barreaux, le pokémon semble clairement affaibli et blessé, me pinçant le cœur. Je ne supportes pas de voir mon compagnon dans cet état, cela me fait vraiment mal. Je me pince les lèvres et passe une main pour venir lui caresser la tête. « Ca va aller Mew ne t'en fais pas... On va te sortir d'ici rassure toi... » dis-je en continuant de grattouiller ses oreilles alors qu'il me regarde et lance un petit bruit adorable, digne de son côté mignon. Je souris alors à mon tour, avant de me reculer cherchant un moyen de faire briser les barreaux. Je siffle alors Carchacrok et sors la pokéball d'Aligatueur qui sort de son sommeil paisiblement et me regarde sans comprendre. « Wave lance crocs givre sur les barreaux, Carcha a toi de briser le métal avec queue de fer ! Vite ! » Les deux hochent, acquiesçant se que je leurs demandes. Je ne fais pas attention aux autres, ni a Voxiom, ni aux autres pokémons.

Le métal prend une couleur blanche et bleu, et Carcha tape à plusieurs coups. J'entends les bruits de craquements quand soudain cette dernière finit par se briser en deux. Mew ne s'envole pas et tombe au sol, toujours affaibli. Je cours prêt de lui et vient le prendre dans mes bras. « On va te soigner... »
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Lun 6 Juin - 20:07

Ayant complètement anéanti les Pokémon des adversaires, mon double était satisfait. Il a fait un grand rire arrogant en regardant les sbires et les Pokémon étalés par terre. Lâchant juste un petit « Bande de faibles… », il a retiré la Lippoutou et est parti en commençant à courir d’arbre en arbre. Il a laissé Ninjanobi et Kusangi seuls avec Siloë. Je ne sais pas ce qu’il allait faire, mais cette escapade commençait à me faire peur. Sachant ce qu’il peut faire et que seulement quand il sera calmé je reprendrai le contrôle, je m’inquiète beaucoup. Pourvu que Siloë me retrouve avec mes Pokémon parce que ça devient vraiment grave !

Sur le chemin, il a trouvé un abri, pour s’abriter de la tempête qui demeurait toujours. Il a ouvert la porte de l’abri et, il s’avérait que c’était une petite maison au cas où si quelqu’un passait par là. Il y avait de tout ! De quoi manger, de quoi boire, un kit de premier secours même. Une maison comme les autres. On pourrait passer une nuit, deux nuits, voire même trois nuits sans que cela ne pose aucun problème ! Les meubles n’avaient pas l’air si récent. Tout était fait en bois, même l’extérieur de la petite maison. Il est entré dans la demeure et s’est écroulé par terre. Je commençais à avoir mal à la tête… Je ne me sentais pas très bien. Il se tenais la tête et fermait les yeux. Il disait juste qu’il avait mal et faisait des petits gémissements de douleur. Ça y est, il commençait enfin à se calmer… J’espère que Siloë et mes Pokémon vont me trouver, je m’inquiète énormément.

Pendant ce temps…

- Ninjanobi, il faut retrouver Maître Voxiom, il vient de partir à toute allure !


L’Amphinobi semblait paniquer énormément et… Moi aussi. C’est la première fois que je le voyais dans cet état et il me faisait très peur. Je ne pense pas que c’était lui. Lorsque j’ai essayé de lire dans son esprit, je ne le reconnaissais pas. Ce n’était pas le même Voxiom que je connaissais. Il avait complètement changé de style et de caractère. Il semblait beaucoup plus sombre et plus arrogant. La première chose à laquelle j’ai pensé, c’était d’appelé Siloë. En même temps, c’était la seule personne disponible et je ne pense pas que les Rockets soient des saint-bernards. Je me suis donc dépêché d’appeler Siloë.

- Siloë ! Maître Voxiom est parti à pleine vitesse, il faut le retrouver ! Ce n’était pas lui… Quand j’ai lu dans son esprit, ce n’était pas le même. C’était une personne complètement différente !


Dans la panique, je m’emballais et commençait à stresser comme un dingue. Il fallait vite retrouver Maître Voxiom, en plus avec ce temps, c’était très dangereux !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Lun 6 Juin - 20:27

Prenant le petit pokémon rose dans mes bras alors qu'il se blottit contre mes bras, je soupire soulagé de l'avoir retrouvé avant qui ne lui arrive de sérieux problème, mais son état m'inquiète également. Je passe une main sur son front et constate qu'il est brûlant de fièvre, je le regardes en me pinçant la lèvre. Un pokémon avec de la fièvre ce n'est pas bon du tout et je dois le ramener au plus vite à l'école pour pouvoir le soigner. Je me redresse, mais je constates que je me suis éraflé le genoux en tapant dans l'arbre tout a l'heure et je saignes. Je tire une grimace mais n'y prête pas attention, bien que la blessure ne soit pas bien grave, elle me fait pique et me fait mal. Je manques même de tomber par une perte d'équilibre, heureusement feunard vient me soutenir rapidement. Je souris et caresse doucement ses oreilles de ma main libre. Je dois rentrer oui, mais quelques choses me chiffonne dans cette histoire. Où est-ce que Voxiom est partit ? Je ne l'ai pas vu filer après le combat, trop préoccuper avec mon pokémon rose mal en point, maintenant je le cherches du regard.

La tempête toujours ardentes et violentes je plisses les yeux, mais je n'y vois pas grand chose. Quand je sens la présence et l'esprit du pokémon Dimoclès, le pokémon donc du garçon. Il semble en panique et je constate que le pokémon eau de ce dernier l'est également. La situation devient grave, critique aux paroles du pokémon en question. Oui je dois le retrouver, mais le dilemme est dure. Je ne peux pas perdre de temps à rentrer pour la boule de poil rose, mais je ne peux pas non plus laisser le garçon seul perdu au milieu des prairies, pas dans son état. Je me pince les lèvres et sort la master ball de mon compagnon, le faisant rentrer a l'intérieur. Je me tournes ensuite vers Airmure et Feunard. « Vous rentrez tout les deux à l'académie ! Zoroark, va avec eux au cas où qu'il est besoin de ton aide d'accord ? » Ses derniers hoche de la tête et je tends la ball du légendaire à l'oiseau de métal qui la prends entre ses serres et ils disparaissent dans la brume de la tempête.

Une fois fais, je rentre Carcha, Nidorino et Pikachu dans leurs pokéballs. Je n'ai pas besoin d'eux de suite, ils risquent de m'encombrer et je dois me dépêcher de retrouver le garçon, surtout avec cette tempête qui rage. Je siffle cette fois-ci le grand chien de feu qui trottine jusqu'à être à mon niveau, il se baisse et je grimpe sur son dos. Caressant entre ses oreilles et son museau, je lance un regard aux pokémons de mon ami et leurs fait comprendre qu'il est temps de se mettre en chemin. Plus vite on le retrouve plus vite on rentre à l'académie. Arcanin part alors au galop au milieu des prairies alors que le tonnerre tonne dans mon dos. Je crie le nom de Voxiom au fur et a mesure que nous avançons. Mais l'épaisse couche de nuage, le vent levant les herbes m'empêche de voir correctement. La pluie tombe en rideau d'eau glacé sur mon visage. Poker commence à être essoufflé par la course, je lui en demande beaucoup je le sais, mais nous devons retrouver le garçon. Je ne peux pas le laisser seul au milieu de la tempête, cela serait trop dangereux.

Tournant à droite, puis a gauche de manière désespéré, je remarques une petite maison en pierre au fin fond au milieu des arbres qui borde la forêt. Il est sans doute abriter là-dedans. Nous avançons jusqu'à cette dernière et bondit du dos jusqu'au sol en rentrant dans l'abri. Quel n'est pas ma surprise de le retrouver au sol entrain de se tenir le crâne, gémissant de douleur. Me précipitant à ses côtés, assise au sol, je pose une main sur une de ses épaules, prise de panique je tente de rester calme pour ne pas faire sentir mon inquiétude. « Voxiom je suis là, ça va aller t'en fais pas. » dis-je calmement en sortant de ma poche un mouchoir, essuyant le visage sanglant et mouillé de ce dernier. Seul le vent se faire entendre derrière nous. Je constate cependant qu'il est complètement gelé, il faut dire qu'avec le temps d'orage, la pluie, le vent rien n'est fais pour nous réchauffer. Moi même j'ai froid. Attrapant cette fois-ci la pokéball de Typhlosion, le pokémon volcanique sort en me regardant comprenant de suite ce que je souhaite. Je lui caresse le museau et ce dernier vient alors se mettre derrière Voxiom que je redresse pour l'appuyer assis contre le ventre du pokémon feu qui émets une chaleur agréable faite pour réchauffer l'atmosphère. Je passe de nouveau le mouchoir sur son visage afin de le nettoyer. Cela ne me fait pas peur cette double personnalité, pourtant plus d'une personne aurait prit la fuite. Pas moi.
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Lun 6 Juin - 22:14

Je souffrais de douleur… Il me faisait du mal psychologiquement. Toutes ces visions d’horreurs défilaient devant mes yeux. Mon passé en entier défilait, ne pouvant rien faire à part pleurer et me morfondre… Quand soudain, les visions ont cessé et Siloë se trouvait devant lui. Elle s’est assise à côté de lui et a pris un mouchoir pour enlever le sang et essuyer mon visage, trempé à cause de la tempête. C’est la première fois que quelqu’un osait s’approcher comme ça de lui. Ça se voyait sur son visage. Il avait le regard vide et le visage étonné. Il était choqué par ce qu’il se passait. L’Arcanin venant réchauffer mon double augmenta l’effet de choc de ce dernier. Comment elle ne pouvait pas avoir peur face à lui ? Même moi je ne comprenais pas. Mon double commença à sangloter. C’est incroyable ! C’est la première fois qu’il sanglote ! Et il a fini en larmes mais cette fois-ci, ce n’était pas en larmes rouges mais en larmes normales qu’il a pleuré. Est-ce qu’elle a réussi à calmer mon double ?! Ce serait la première fois qu’il se fasse calmer par une autre personne… Il a serré Siloë dans ses bras en pleurant sur son épaule.

- Merci, merci, merci !


Il ne faisait que cité ces mots. Il regarda Sisi dans les yeux et me laissa reprendre le contrôle. Mon œil droit est redevenu bleu et mon œil gauche a arrêté de briller. Mes cheveux sont retombés et je fixais les yeux de Siloë.

- Je… Je suis désolé pour ce qu’il s’est passé, ce n’était pas moi ! J’ai…

J’étais en panique, mais pourtant je n’avais pas à être dans cet état. J’ai fait un long soupir et me suis détendu sur l’Arcanin. Je tremblais de froid et était complètement en état de choc. J’ai mis ma main droite sur mon œil gauche et ai fermé les yeux. J’ai repensé aux visions que j’ai vu. Ma famille se faire anéantir devant mes yeux. Le dernier regard de ma mère en larme avant de lâcher son dernier soupir ainsi que mon père, essayant de défendre ma sœur et moi, se faire tuer d’un coup de sabre. C’est abominable… Revoir la scène de torture de ma sœur ainsi que sa mort. Et… Ces horribles meurtres que mon double a commis. Mais cette fois-ci, j’ai vu autre chose. Comme une sorte d’ombre aux yeux rouges. Serait-ce le début de l’apparence de mon double ? Est-ce que mon double a une apparence bien à lui ?! Ce serait une incroyable découverte. Moi qui pensait qu’en réalité il avait exactement la même apparence que moi, ça me fait un choc ! J’ai ouvert subitement les yeux en enlevant ma main de mon œil. J’ai tourné le regard vers Siloë et ai doucement sourit.

- Tu sais, c’est la première fois qu’il fait ça. Il n’a jamais réagi comme ça.

Mais, la question que je me posais c’était, comment est-ce qu’elle a fait ? C’est vrai, après tout, il n’est qu’une sorte de machine de guerre ! Comment est-ce qu’il a pu devenir dans cet état ? Bon j’ai peut-être une idée là-dessus et c’est certainement la plus plausible mais, je trouve ça quand même étrange ! Mon idée est que personne ne s’est jamais occupé de lui et que personne ne l’aimait jusqu’à aujourd’hui et… C’est ça qui a réveillé le sentiment de tristesse en lui ? En tout cas, je ne saurais comment la remercier…
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Lun 6 Juin - 22:30

Son état était inquiétant, je ne pouvais pas masquer que j'étais inquiète pour lui et malgré son apparence, son attitude un peu glauque et effrayante. Comment faisais-je pour ne pas avoir peur alors qu'il venait tout juste d'agir comme un monstre ? Il avait agit comme une bête assoiffée de sang et pourtant je ne pouvais pas avoir peur, ou le lui reproché. Il n'avait fait que protégé ses pokémons et le mien également qu'était enfermé. La Team Rocket étaient les seuls fautifs dans l'histoire, alors non je n'allais certainement pas le blâmer, lui ou son double. Oui j'avais bien compris que Voxiom présentait un drôle de cas de personnalité. Ils sont deux dans une seule personne, l'un calme, l'autre sanglant. Pourtant l'un et l'autre se ressembleraient presque, ils semblent tout les deux touchés par quelques choses de dramatique et je me doutes bien que cette drôle de choses n'est pas une simple folie passagère mais bien l'impacte d'un passé tortueux. Je ne le jugerais pas, je ne juges personne. Encore moins ceux qui peuvent devenir mes amis par le futur. Je ne m’enfuirais pas non plus, je resterais là prêt de lui, a prendre soin de lui au besoin.

J'étais d'ailleurs toujours assise au sol entrain de nettoyer le visage de ce dernier qui présentait des traces de sang, mais également et principalement des gouttes d'eaux glacés. Tout était calme et je pouvais même entendre le ronronnement et la respiration d'Arcanin toujours couché derrière Voxiom pour qu'il puisse s'y appuyer et ressentir la chaleur du type feu qui restait calme. Très calme. Quand le regard du jeune homme se posa alors sur moi et me fit même sursauter lorsque je me rendis compte qu'il me regardait. Une certaine pression ce fit sentir le long de mes épaules et je n'osais plus rien dire. Puis je sentis des tremblements contre ma main, il tremblait, mais pas de froid uniquement. Des larmes venaient même a couler sur ses joues. Oui, il pleurait. Une réelle tristesse qui s'échappait de lui et qui n'aurait pas pus plus me surprendre que ça, je n'ai pas réfléchit sur le moment et je l'ai pris dans mes bras et il a enrouler ses bras contre mon corps pour pleurer sur mon épaule. Le laissant parler et se calmer, je chuchotais simplement qu'il fallait se calmer en caressant doucement son dos, de manière calme et posé. Je voulais qu'il se relaxe. Qu'il sente que je serais là et que je n'allais pas partir de si tôt pour l'abandonner dans cette drôle de cabane.

En se reculant, je constate qu'il a de nouveau un œil bleu. Prit peut être de panique ou de honte, il s'est détaché voulant cacher son œil rouge. Fermant les yeux tout en se appuyant contre mon type feu qui releva la tête à son tour en sentant la froideur de son corps. Posant alors soudainement sa grosse tête pelucheuse sur le ventre du garçon pour le serrer un peu plus contre son abdomen afin de le réchauffer, je ne pus que sourire devant cette vision plutôt adorable. Mon pokémon prenant soin de quelqu'un d'autre. Je restais calme et silencieuse en attendant la moindre réaction du garçon, je le laissais reprendre tranquillement ses esprits. Même si je sentais que ça n'allait pas bien. Croisant mes jambes, je relève mes yeux dans les siens lorsqu'il s'adresse a moi de nouveau, m'expliquant que c'était la première fois. La première fois que quoi ? Qu'il pleurait ? Je souris alors un peu mal a l'aise.

Faisant signe a mon pokémon de relever sa tête je vins m'installer contre ce dernier à côté du jeune homme en le regardant, nous étions proches l'un de l'autre. Le regardant toujours dans les yeux, je lui lance un sourire rassurant et chaleureux. « Je l'ai trouver attachant dans cet état. Puis pleurer c'est normal tu ne crois pas ? Il est humain lui aussi après tout. » dis je en souriant alors qu'Arcanin vint poser de nouveau sa tête sur mes jambes que je caresse distraitement.
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Lun 6 Juin - 23:50

Cette dernière s’est mise à côté de moi. Nous étions très proche et elle me regardait dans les yeux. Elle a souris, me disant que mon double était attachant dans l’état qu’il se trouvait et qu’elle trouvait ça normal de pleurer venant d’un humain vu que celui-ci l’est aussi. Vu la vision que j’ai eue, je peux affirmer ce qu’elle disait. C’est une âme enfermée dans mon corps en réalité… En moi il y a le vrai moi et l’autre. Celui qui est sombre, démoniaque. Mais j’en sais très peu sur lui contrairement à lui qui en sait beaucoup sur moi. C’est vrai, je suppose que chacune de mes pensées, chacune de mes actions, chacun de mes sentiments que j’ai, il doit tout savoir. Si je vois ce qu’il fait quand il prend le contrôle, il doit voir actuellement ce que je fais. Je ne lui ai jamais parlé, peut-être que si un jour j’arriverai à parler avec lui, je pourrai en apprendre un peu plus sur lui. Savoir pourquoi lui et pas un autre. Je sais comment il s’est retrouvé en moi mais, pourquoi lui ?! Je veux absolument tout savoir sur qui est-il. Mais bon en attendant, il fallait reprendre les forces que j’avais perdues. J’étais faible à cause de lui et il m’a fait du mal… Mais je ne lui en veux pas. Après tout, il a sauvé le Mew de Siloë… Et mais… Ça voudrait dire qu’il a du bon en lui ? En réfléchissant, il a vengé le Mew de la Rocket en les assommants eux et leurs Pokémon. Je dirais donc que la réponse serait plutôt positive.

J’ai souris à Siloë en affirmant doucement de la tête ses dires. J’ai observé par la fenêtre la tempête continuer son carnage. Décidément, elle n’est pas prête de s’arrêter rapidement. Il faut dire, que j’étais bien ici. Les poils doux de l’Arcanin, bien chaud, pour réchauffer l’atmosphère glacée. J’ai pu apercevoir une autre facette de mon double. Finalement, malgré la tempête, cette journée fatigante a apporté beaucoup de bien. En plus, pour couronner le tout, Kusanagi a évolué. J’étais content. J’ai regardé ma montre et elle affichait déjà qu’il était dix-neuf heures. Le temps passe vite ! Et vu le temps qu’il fait dehors, je doute que l’on va pouvoir rentrer de sitôt. J’ai préféré ne rien dire et blottir ma tête contre le corps de l’Arcanin en fermant les yeux. J’ai longuement soupiré avant de faire un petit rire, la bouche fermée.

- Je suis très heureux d’être tombé sur toi. Je ne pense pas qu’une autre personne aurait bien voulu m’aider dans cet état-là. Merci !


Arisa est sortie de sa Pokéball et a observé la scène avant de sauter sur le grand chien de feu. Elle a exécuté une petite danse pour enfin se mettre à roupiller sur ses poils rouge-orangés. Ninjanobi est venu me faire un câlin, étant content que j’avais retrouvé mon état normal. Kusanagi s’est approché de nous et nous a fait une belle révérence, digne de son évolution !

- Siloë, je suis très heureux que nous ayons pu retrouver Maître Voxiom et que vous ayez réussi à le faire sortir de son état critique. Je vous adresse tout mon respect.

Arisa a regardé la double épée et a hoché la tête. Elle devait certainement se demander quel Pokémon était-ce avant de reconnaître Kusanagi. Elle a sauté devant le Pokémon Spectre et a exprimé sa joie en faisant des petits cris joyeux.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Mar 7 Juin - 19:46

Je suis très heureux d’être tombé sur toi. Je ne pense pas qu’une autre personne aurait bien voulu m’aider dans cet état-là. Merci !

Dit-il en me regardant droit dans les yeux avec un réel sourire, je ne peux que le lui rendre. Disons que ce garçon, quel que soit sa personnalité, ses deux personnalités néanmoins, je l'apprécies déjà. Il est une personne sensible, adorable même. Touchant aussi. Je sens les poils du pokémon normal se glisser contre ma peau avant de bondir sur le dos du pokémon feu qui le regarde avec un sourire adorable venant mettre un petit coup de museau au pokémon en question avant de reposer sa tête sur mes jambes pendant que je caresse ses poils chaud, qui permette de nous mettre du baume à nos corps froids. Relevant la tête vers Voxiom, je ne peux pas m'empêcher de penser à mon petit pokémon rose. J'espère sue tout va bien ce passer et que mes pokémons s'occupent bien du petit psy qui n'allait vraiment pas fort tout a l'heure. Je soupire assez discrètement quand j'entends la voix du compagnon à Vox, il me remercie. Me remercie d'avoir été la, présente pour la jeune homme et de l'avoir aider à se sortir de son état.

Hochant de la tête face à lui toujours souriante, je commences néanmoins a sentir une légère fatigue me gagner et je repose ma tête sur le poitrail de mon type feu, caressant distraitement, le laissant me regarder avant de se frotter encore une fois contre moi, semblant m'endormir, me détendre. Mais je suis parfaitement bien. En très bonne compagnie notamment. Je le regardes de nouveau de mes yeux bleu et lui sourit avant d'étouffer un bâillement en passant ma main devant ma bouche et je m'étires ensuite. Regardant vers l'extérieur, les arbres dansent au rythme des souffles violents de la tempête, je grimace un peu sous ce spectacle et me retourne vers le dresseur. « Bon et bien je crois qu'on va devoir rester ici encore un petit moment. », un nouveau soupire s'échappe alors de mes lèvres. Je ramène mes jambes contre mon buste, mais j'ai oublier que j'avais égratigné mon genoux tout a l'heure en tapant dans l'arbre et grimace de nouveau en sentant un picotement parcourir mes jambes, je regardes la blessure plus attentivement. Passe des doigts dessus en me plaignant soudainement de douleur et gonfle mes joues tirant un peu la tête. « Ils m'ont pas loupé... »

Regardant Voxiom je tire un peu la tête, mais hausse des épaules. Je ne peux rien faire pour y changer de toute façon. Le tonnerre gronde de nouveau au-dessus de nos tête et alors que la maison était éclairé par une ampoule bien lumineuse tout devient subitement sombre et nous plongent dans le noir me faisant sursauter. Je déteste les orages, je détestes également me retrouver plongé dans le noir de cette manière ! Malencontreusement je pose une main sur celle du garçon, que je retires bien rapidement en rougissant gêné par la situation et me recroqueville contre mon type feu. Espérant que la tempête ne s'arrête rapidement, que je puisses retourner à la chambre de l'académie et soigner mon pauvre légendaire.
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Mar 7 Juin - 22:11

Tout en souriant, Siloë a fait la remarque comme de quoi on va devoir rester ici encore un petit instant. J’ai observé la blessure qu’il y avait sur son genou. La Team Rocket l’a blessée alors… Vraiment aucun respect. J’ai hoché la tête en regardant la blessure mais dès que j’ai failli faire une remarque, une coupure de courant n’avait pas coupé que le courant mais aussi ma voix. Surprise, elle a posé une main sur la mienne et j’ai pu apercevoir brièvement qu’elle a rougit avant de se recroqueviller contre Arcanin. J’ai regardé le plafond et ai doucement sourit. J’ai ensuite envoyé la salamandre de feu pour avoir une petite source de lumière. La flamme au bout de sa queue devrait pouvoir faire l’affaire. J’ai préféré me taire, étant un peu mal à l’aise par la situation.

Le Salamèche nous observait avant de partir vers les armoires qui demeuraient dans la pièce, faisant disparaître la seule source de lumière disponible. C’est vrai qu’il faisait bien noir et on n’entendait que la pluie taper sur l’abri, accompagnés par quelques tonnerres. Le vent sifflait contre les fenêtres et soufflait violemment les végétaux qui se trouvaient autour.

Quelques instant plus tard, Toshiro est revenu avec de quoi manger dans ses petits bras, accompagné d’Arisa qui l’avait suivi. Des chips, des biscuits, des bonbons, il y avait de tout !  Et puis je commençais à avoir faim… J’ai remercié la salamandre ainsi que l’Évoli en leur faisant des petits tapotages sur leur crâne. J’ai ouvert le paquet de chips et ai regardé Sisi.

- T’en veux ? Ap…

Un énorme coup de tonnerre m’a fait sursauté, laissant quelques chips s’échapper du paquet. Un énorme bruit l’a suivi. En regardant par la fenêtre, j’ai pu apercevoir un arbre s’écrouler sur le sol un peu plus loin que notre emplacement. Heureusement que c’était assez loin, s’il était tombé sur l’abri, ça aurait fait quelques dégâts. J’ai tourné le regard vers Siloë et visiblement, elle non plus n’avait pas trop l’air d’apprécier la situation. J’ai caressé l’Arcanin en souriant. Arisa a sauté à nouveau sur celui-ci et a recommencé à dormir dessus. Kusanagi m’a regardé en plus de Siloë pour nous adresser la parole.

- J’ai bien peur que la tempête veuille pas se calmer. Je pense qu’il va falloir qu’on dorme dans cette petite maison…


J’ai repensé au matin où il faisait beau avec un grand soleil. Si j’avais su je ne serais pas sorti… Mais finalement, je ne suis pas déçu non plus de cette journée. Avoir rencontré Sisi ne me déplaît pas du tout. Au contraire !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Dim 12 Juin - 15:08

Le temps n'était pas du tout rassurant, la pluie qui s'abat, le tonnerre qui gronde assez violemment et le vent qui siffle dans le bois de la maison qui grince a son tour. Bref rien n'était fait pour se sentir en sécurité et avec cette coupure de courant c'est devenue pire. Pour un été ensoleillé c'est quelques peu raté pour le moment ! J'aurais mieux fait de rester dans ma chambre ou en tout cas pas trop loin de l'académie pour une fois, mais bon je n'aurais pas pus deviner la tournure des événements et je ne regrettes pas tout pour cette journée chargé. J'ai d'abord vu mon pokémon évolué en Nidorino, cette petite tête de mule est finalement devenue un pokémon plus fort, plus imposant encore plus bornée bien évidemment oui. Mais j'ai aussi fais une rencontre agréable et particulière, car malgré que Voxiom aborde cette double personnalité je sens bien qu'il s'agit de quelqu'un agréable et que sa compagnie l'est tout au tant. J'ai pus le voir sous plusieurs coutures pour le moment, et même son côté sanglant et mauvais, ne m'aura pas fais peur. Il m'en faut plus. Puis nous avons dus affronter la Team Rocket, j'ai dus intervenir rapidement pour sauver mon légendaire des griffes de ses monstres. En repensant à la petite peluche rose, j'espère de tout cœur que tout va bien, car de là où je suis je ne peux pas l'aider. Je sais que je peux compter sans problème sur mes pokémons, ils feront le nécessaire pour l'aider, ils ne laisseront pas tomber la peluche seule. Je ne dois pas y penser pour le moment, j'ai d'autres préoccupations de toute façon : est-ce que je vais pouvoir retourner à l'académie rapidement ou est-ce que je vais devoir rester ici jusqu'à demain ? Attendre que la tempête rageuse ne se calme pendant la nuit. Je ne peux empêcher de soupirer une fois encore. Il fait étonnamment froid dans la petite cabane et heureusement qu'Arcanin est là pour nous réchauffer, mais nous sommes plonger dans le noir. De quoi ne pas vraiment me rassurer bien loin de là.

C'est peut-être en constatant mon air inquiet que le garçon a demandé à son type feu de nous éclairés avec sa petite flamme au bout de sa queue. Il le fait et de suite nous retrouvons une source de lumière rassurante. Je souris un peu en regardant le pokémon qui reste prêt de nous quand des nouveaux craquements se font entendre sous les nombreuses rafales de vents inquiétantes et qui me font même frissonner. L'endroit n'est pas vraiment sûr, mais nous n'avons nul part d'autres où aller de toute façon, le mieux aurait été sans doute de trouver une grotte. Certes nous aurions eut froid, mais nous n'aurions pas couru le risque de se retrouver avec une cabane branlante, prête à s'effondrer sur nos têtes à n'importe quel moment. Le salamèche s'éloigne soudainement de nous en compagnie de l'Evoli. Arcanin relève la tête en essayant de les suivre du regard, plus ils 'éloignent, plus la lumière se tamise et finit même par disparaître. Nous laissant là tout les trois à attendre que les deux pokémons ne reviennent de leurs escapades. Je suis étonné que Voxiom ne les laisse partir sans rien dire ou même demander, après tout on ne sait pas les risques qu'ils peuvent encourir ici. Mais je ne dis rien et je décides de faire comme le dresseur et d'attendre, au bout d'une dizaine de minutes tout juste, ils reviennent les bras chargés de nourriture.

Bon, cette fois je ne peux pas m'empêcher de sourire, j'avoue avoir un petit creux. Il dépose de ses pattes au sol les sachets de gâteaux et de chips en s'exclamant heureux. Voxiom me tend un paquet de chips fraîchement ouvert, mais le tonnerre éclate de nouveau dans un bruit sourd, nous faisans sursauter l'un et l'autre. Au loin de la fenêtre nous observons même un arbre s'écrouler sous la vitesse des vents violents. Je me pinces la lèvre, je commence à réellement angoisser. Je n'aimes pas du tout ses situations, certes j'ai vu pire, mais ça ne me plaît pas du tout. Je passe mes mains autour de mes jambes et frissonne. Je vais finir par tomber malade avec toutes ses bêtises, m'enfin bon. Le pokémon fraîchement évolué du garçon vient s'adresser à nous, émettant donc la possibilité de dormir ici. Je le regardes et soupire de nouveau en passant mes mains sur mon visage, cette belle journée finit par se transformer en violent cauchemar dont je me serais bien passer je dois l'avouer. Je tournes la tête en direction de Voxiom et lui sourit pour essayer de détendre l'atmosphère. « Je pense que ton pokémon à raison, on ne va pas prendre le risque de sortir sous la tempête... Se serait de la folie et nous nous mettrions en danger pour rien. Mais avant ça, j'aimerais remettre l'électricité. » Dis-je en me relevant et m'étirant. Si nous devons rester ici jusqu'à demain, la première chose est de remettre le courant. Il doit y avoir un panneau électrique quelques part et il nous restera à seulement enclencher les bons boutons.

Lançant un regard vers le garçon au quel je souris. « Tu viens avec moi chercher ou tu veux rester ici avec Arcanin ? »
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Dim 12 Juin - 16:16

Siloë paraissait tendue tout de même. Je suis sûr qu’elle s’inquiète pour son Pokémon. J’en suis sûr à deux-cent pour cent ! M’enfin bon… Après tout on ne peut pas faire grand-chose à part essayer de rester à l’abri de cette tempête infernale. J’ai cru entendre comme des petits bruits de craquement venant des murs de l’abri. Je crois que j’ai une petite idée pour éviter le pire… Mais encore faudrait-il qu’on trouve le matériel nécessaire… Sisi s’est levée et a tourné le regard vers moi pour me proposer d’aller chercher pour remettre le courant ou si j’allais rester avec son Arcanin. Bien évidemment la réponse était simple à deviner.

- J’arrive !


Je me suis levé et ai réfléchi où pouvait bien se trouver le panneau d’électricité… Peut-être dans la cave ? Ou… Dehors ? Mais il fait bien trop dangereux ! Il y a des éclairs, des orages, du vent violent… Ayant suivis les pas de Sisi je l’ai appelé par son nom.

- Excuse-moi Sisi, mais… En y repensant, l’électricité n’attire pas la foudre ? Ou alors c’est une légende pour faire peur ? Enfin, bref… Reste ici, j’vais aller voir pour le courant dans la cave.


Je suis donc descendu dans la cave. Il faisait bien clair grâce aux bougies qui ornaient les murs. J’ai pu apercevoir non seulement le panneau d’électricité au fond de la pièce mais en plus à côté, il y avait de quoi faire pour améliorer la solidité de l’abri ! Bon, je ne suis pas un ingénieur mais je saurais me débrouiller pour utiliser ça à bon escient. Je me suis dépêché d’aller rallumer le courant, à contre cœur, et ai pris le matériel qui se trouvait à côté. Je suis remonté avec tous les outils ainsi que le reste et j’ai déposé ça devant Poker.

- J’ai trouvé ça. On pourrait essayer d’améliorer l’abri pour qu’il résiste mieux à la tempête. Après avoir entendu des petits bruits qui n’étaient pas très rassurants, je me suis dit qu’il fallait absolument remédier à ce problème.

Je me suis de suite mit au travail. Après tout, ça ne sera certainement pas la première et dernière tempête qu’Édenia connaîtra. Si une ou plusieurs personnes passent par ici, au moins, l’abri résistera déjà mieux. Penser toujours à son prochain. Ninjanobi s’est mis à m’aider en me passant le matériel que j’avais besoin à tel ou tel moment. Heureusement que j’étais débrouillard parce que si je ne l’avais pas été, je crois que finalement, l’abri serait resté dans un état pitoyable…

Après avoir fini les travaux de « maintenance », j’ai regardé ma montre. Elle affichait vingt et une heure. J’ai soupiré, affichant une petite tête attristée. Vingt et une heure et la tempête ne s’est toujours pas calmée… Pire encore, j’avais l’impression qu’elle s’était aggravée.

- Bon, ben… Je crois que Kusanagi avait raison…


J’ai été m’asseoir sur le canapé et ai fermé les yeux. Je voulais un peu me détendre pour éviter de stresser et paniquer. Arisa n’a pas tardé à monter sur mon ventre mais trop tard, je siestais déjà. Un énorme coup de tonnerre, qui cette fois-ci, était beaucoup plus fort que les autres m’avait fait bondir de peur. J’ai trébuché sur le pied de la table et me suis écroulé sur Sisi. Je me suis dépêché de me relever et ai rougit en me grattant le crâne.

- Excuse-moi ! Je n’ai pas fait exprès !

J’ai lancé un regard noir vers le ciel noir, en regardant à travers la fenêtre. Car oui, j’estime que la nature est vivante comme nous !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Dim 12 Juin - 16:50

Je ne supportes pas d'être enfermé dans un endroit et surtout d'être plongé dans le noir de cette manière, que je saches avoir l'électricité n'en attire pas plus la foudre, si ? Non je ne crois pas. Enfin bref après m'être relevé et d'avoir demander au dresseur s'il voulait m'accompagner ce dernier n'a pas hésité une seule seconde à se redresser rapidement souriant prêt à me suivre avant de finalement avoir une petite hésitation sur mon idée de remettre de la lumière dans ses lieux suffisamment glauque sans une once de luminosité. En réfléchissant, je hausse les épaules. Est-ce une bonne idée ? Je ne sais pas trop. Je ne sais pas vraiment quoi faire pour améliorer notre petit séjour ici et surtout comment faire pour rapidement repartir d'ici. Mais si le panneau électrique se trouve en dehors de l'endroit non il ne faudra pas sortir d'ici pour remettre le courant, je ne voudrais pas non plus mourir en affrontant la tempête. Voxiom se proposer alors de descendre dans la cave pour aller le cherché pendant que je restes ici. Enfin non il ne proposes pas et me devance, je me retrouves donc dans se salon seule en compagnie des pokémons à l'attendre. Mais je n'aime pas rester comme ça a attendre sans rien faire. Ordonnant donc à poker de rester ici avec les autres ce dernier me regarde, me faisant comprendre qu'il s'agit d'une mauvaise idée. Pour répondre je le caresse aux oreilles en le rassurant que tout va bien et que je reste ici. Il finit par être positif a ma proposition.

Sortant alors Diablo de sa pokéball, le petit ouisticram m'éclaire avec sa petite flamme et nous commençons à avancer dans les différentes pièce de l'abri. Composé de deux chambres, d'une cuisine ainsi que d'une salle de bain. Sans compter le salon bien sûr. Je fouilles d'abord la première chambre, l'endroit est assez lugubre : tout est abîmé, les meubles en morceaux, poussiéreux. C'est en même dégoûtant lorsque j'ouvre les portes de l'armoire, pour peut-être trouver des couvertures ou autres choses d'utiles. Mais rien. Je soupire et me redresse en bougeant donc dans une autre pièce. La seconde chambre. Cette fois le paysage y est moins catastrophique : un lit double en bonne état, une armoire un peu éraflé par-ci et par-là, rien de trop grave. Une lampe torche, tiens c'est assez intéressant comme objet par contre ! Je m'approche et prend cette dernière dans mes mains et tente de l'allumer. Elle semble quelques peu défectueuse, mais marche malgré tout. Disons que ça peut nous servir au besoin que l'électricité ne revienne pas en tout cas. Je continue mes recherches et je tombes sur plusieurs épaisseurs de couvertures, tout est intéressant. Le petit singe de feu semble d'accord avec moi et nous continuons pour venir dans le salle de bain. Un évier et une baignoire. Je tournes le robinet et l'eau s'écoule normalement, je ne sais pas si cette dernière est potable, mais ça serait mieux malgré tout.

Je passe une main sous cet eau et constate déjà qu'elle est assez fraîche. Bon, je vais me rendre dans la cuisine maintenant pour peut être trouver de quoi boire. Le courant revient alors, je supposes que Voxiom à trouver le panneau dans les caves, je souris alors et me sens déjà un peu mieux. Je marches jusqu'à l'endroit et ouvre le frigo qui semble en bon état. Il n'y rien de-dans sauf une grande bouteille vide que je finis par attraper, et me rends de nouveau dans la salle de bain pour la remplir. Je goûtes cette fois-ci d'une ou deux gorgés, bon au moins elle est potable bien que calcaire. Je tires la langue un peu écœuré et retrouve le salon, retrouvant au passage le garçon qui se met a construire je ne sais trop quoi pour nous protégés. Arcanin le regarde avec intérêt et le petit Ouisticram également, je souris sous cette vision. Quand il finit sa construction il va s'installer dans le canapé pendant que je dispose tout ça sur la table en bois. « J'ai trouver de quoi nous réchauffer dans l'une des chambre, d'ailleurs si on veut se reposer, on pourra. Le lit ne semble pas en... » Le tonnerre gronde me faisant taire et sursauter et je constate que Voxiom qui c'était assoupi a été réveillé également.

Tombant a la renverse sur le sol, Voxiom a trébuché sur le pied de la table et me voilà en-dessous de lui maintenant. Je le regardes d'abord un peu mal à l'aise, puis finit par rire de la situation devant les rougeurs de ses joues avant de me relever a mon tour du sol en tapotant mes vêtements poussiéreux. « C'est rien t'en fais pas. » dis-je en souriant alors qu'Arcanin c'est relevé à son tour en allant regarder autour de lui. Il constate une petite cheminé avec du bois de-dans. Il s'approche de cette dernière et souffle une petite flamme d'entre ses crocs pour allumer et réchauffer le lieu. Je le remercie en venant le caresser de nouveau à la tête ce dernier aboie joyeusement. Je regardes de nouveau l'extérieur puis l'heure sur le pokématos. Ah oui, il commence à se faire vraiment tard. M'asseyant sur le sol face au feu, je me laisse tomber le dos en arrière pour m'allonger sur le bois et soupire. « Nous sommes vraiment condamnés a passer la nuit ici je crois. »
avatar
Voxiom Symphony
Messages : 118
Nombres de Rp : 80
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 500$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  Lun 13 Juin - 13:13

Comme l’ont dit Sisi et Kusanagi, nous sommes condamnés à passer la nuit ici. C’est vrai que ce ne sera pas aussi confortable que dans nos chambres mais au moins, on ne passera pas la nuit en de mauvaise compagnie. Arcanin pourra nous aider en cas de problème et Ninjanobi pourra y mettre du siens aussi. Mais bon, avec la petite construction pour renforcer les murs, je doute qu’il y aura un souci à ce niveau. J’ai observé un peu autour de moi, en me déplaçant de pièce en pièce. J’ai tout de suite remarqué que Sisi avait déjà fait le tour, jusqu’à ce que je tombe sur des escaliers. J’ai hoché la tête en regardant à droite et à gauche avant de monter à l’étage pour voir qu’est-ce qu’il y avait en haut de ces escaliers. Peut-être qu’en fouillant partout, je trouverai quelque chose d’utile. Tout d’abord j’ai été dans une pièce avec un lit et une photo à côté, sur la table de chevet. Sur cette photo il y avait une petite famille qui paraissait heureuse. C’était une journée ensoleillée. Un homme et une femme avec un enfant. Un Pokémon en bas à droite de l’image était présent aussi. Il s’agissait d’un Pokémon que je ne connais pas… Ses oreilles formaient un V et il avait des yeux bleus. Je ne savais pas que ce Pokémon existait. J’ai reposé la photo avant de m’approcher d’une armoire. J’ai ouvert l’armoire et là, surprise ! Des vêtements étaient parfaitement bien ranger. Il y avait des jeans, des t-shirts, des pulls, des sweats à capuches et encore pleins d’autres types de vêtements. Mais vu la taille de ceux-ci, ils devaient appartenir à l’enfant qui était présent sur la photo. À côté de cette armoire se trouvait une guitare. Bon, vu que je sais y jouer, je vais la prendre pour jouer un morceau en bas, ça fera passer le temps au moins. Un poster ornait le mur en face de son lit. Dessus il y avait Red avec son Mewtwo. C’est vrai, si je me rappelle bien, il a attrapé tous les Pokémon ce dresseur. Normal qu’il soit si connu. Un jeu de fléchette était situé à côté. J’ai pris une fléchette et l’ai lancé en plein dans le milieu, disant tout bas « En plein dedans ! ». Je suis sorti de la pièce et me suis déplacé dans le couloir peu éclairer malgré les quelques lumières par ci, par là. Il faut dire qu’elles avaient faits leur temps. Une autre pièce se situait à quelques pas de la chambre. Je suis rentré mais seul un petit coffre y était présent. Mais qu’y avait-il dedans ? Je me suis approché du coffre avant d’essayer de l’ouvrir. Bien évidemment il était fermé et donc, impossible à ouvrir. J’ai donc pris le coffre avant de le faire remuer. Aucun bruit ne se faisait entendre du coffre à part ceux du bois de celui-ci. J’ai donc redéposé le coffre par terre avant de redescendre avec la guitare. J’ai montré la guitare à Sisi avec un grand sourire.

- Je la dépose vite fait ici, je reviens, en haut il y a un coffre et… Je veux savoir ce qu’il y a dedans !

J’ai pris le pied de biche des outils qui étaient étalés sur le sol et je suis monté pour aller vers le coffre. Je me suis accroupi et ai forcé le coffre. Il n’a pas été trop dur, certainement avec l’âge, il était devenu fragile. J’ai ouvert le coffre avant de voir une Pokéball attachée au bois du coffre. Mais… Pourquoi une Pokéball dans ce coffre ? Je l’ai détachée et ai observé la ball. Elle était si poussiéreuse que le rouge était devenu gris. J’ai soufflé dessus pour enlever toute la poussière de la Pokéball et l’ai observé de plus près. Une seule question occupait mon esprit… Est-elle occupée ou est-elle vide ? Mais… Si elle est occupée, l’état du Pokémon à l’intérieur ne doit pas être si bien… J’ai lancé la Pokéball, celle-ci s’est ouverte, mais rien ne s’est passé. Cette Pokéball était donc vide… Bon au moins, je pourrai dormir sans devenir parano à vouloir savoir ce que possédait ce coffre. J’ai tout remis en place et suis redescendu. J’ai regardé Siloë en soupirant.

- Il n’y avait rien dans le coffre, à part une Pokéball vide.

J’ai pris une chaise avant de la mettre à côté de la cheminée, de façon à ce que je puisse voir tout le monde. J’ai pris la guitare et me suis assis sur cette chaise. J’ai mis quelques secondes à l’accorder et j’étais déjà en train de jouer.

Ninjanobi était assis les yeux fermés, comme passionné par la musique. Arisa et Kusanagi étaient aussi attentifs que Ninjanobi. L’air était plus calme et détendu. Il y avait comme… Un sentiment de bien-être qui s’installait dans la pièce.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)  

Laisser le calme planer dans lair ~ (feat Siloë)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» « La mer est aussi profonde dans le calme que dans la tempête. » [Rebecca]
» It's a new start [feat Siloë]
» " L'idéal du calme est dans un chat assis. " Perlouu Photography of Cats ♥
» Une autre femme dans peau feat Constantionore (18+)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-