Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)

InvitéInvité
MessageSujet: Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)  Dim 5 Juin - 16:46

"Mylopi ! Mylopi calme-toi !"

La Ponyta s’agitait nerveusement, tapant des sabots, courant sans raison et ruant parfois, de façon totalement imprévisible . Pour ceux qui ne la connaissaient pas, mieux ne valait pas s’approcher. Dans son état, elle pouvait vraiment blesser quelqu’un.  Moi, j’étais totalement en sueur, comme si je venais de courir le marathon, et je sautais sur le côté quand elle me frôlait de trop près. Voyant qu’elle était toujours aussi agitée, je décidais de réagir et attendait qu’elle passe près de moi pour lui sauter sur le dos en plein vol. J’avais eu un peu de mal à bien me placer parce qu’elle courait à en perdre haleine , mais une fois que cela était fait, je serrais mes cuisses suffisamment fort contre ses flans pour m’offrir une certaine stabilité. Puis, avec un bras autour sur son cou pour me maintenir contre elle, je lui attrapais son oreille avec l’autre main  et je lui chuchotais des paroles pour qu’elle se calme. Elle cessa alors de galoper, trottinant un petit temps avant de s’arrêter complètement. Je descendis alors de son dos et lui caressa son long cou crème. Ses oreilles étaient baissées, Mylopi savait qu’elle n’avait pas fait quelque chose de bien.

"Je ne m’attendais pas à ce que tu cours comme un Tauros déchaîné. Je sais que tu es resté longtemps dans ta pokéball et que tu ne supportes pas l’inactivité très longtemps, mais tu n’es plus un bébé. Il faut que tu te contrôles un petit peu, surtout que des gens et des pokémons ont eu peur lors de ton passage.
-Ponyyyyy…” répondit-elle.

La Ponyta baissa la tête, regardant honteusement le sol. Maintenant que l'adrénaline de la course était passée, elle comprenait mieux les conséquences de ce qu’elle venait de faire. Et pour un pokémon d’un futur Ranger, ce genre d’incident ne devait plus se produire. Cependant, je ne l’avais jamais vu aussi excitée et je me demandais si ce n’était pas la découverte d’un nouveau lieu qui avait aggravé son “état”. Moi… J’étais un tout petit peu apeuré. Déjà parce que j’avais dû faire très bonne impression dès que j’ai sorti ma Ponyta de sa pokéball et que je l’avais poursuivit comme un fou sur une longue distance. Ensuite… La nouveauté m’a toujours un peu effrayé, même si j’avais hâte de commencer une nouvelle vie. Finalement, j’avais mis un genou à terre pour me mettre à la hauteur de sa tête.

D’un autre côté, tu ne m’as pas brûlé le derrière quand je t’ai monté. Et c’est un bon point” Je m’étais mis debout, le sourire aux lèvres pour montrer que je n’étais plus en train de la gronder “Allez Mylopi, il fait beau, le soleil brille, c’est le début d’une grande aventure ! Et ce… parc est magnifique !
-Ponytaaaaaa !” dit mon pokémon en relevant sa tête avec un petit air joyeux.

Je la préférais comme ça, pleine de gaieté et qui trottine pour renifler du bout de ses naseaux chaque petite fleur qui se présentait. D’ailleurs, je me demandais si ce n’était pas son instinct de pokémon cheval feu qui l’avait conduit jusqu’ici.

Une bonne question que je pouvais me poser était : Où suis-je ? J’avais beau regarder autour de moi, je ne m’étais construit aucun repère durant la folle poursuite. En plus de cela, je me rendais compte que je n’avais que mon sac à dos de randonné avec un peu de nourriture dedans, de l’eau, deux trousses de premiers secours et quelques vêtements de rechange. Pour le coup, c’était de ma faute. J’aurais dû faire patienter ma Ponyta encore un peu dans sa pokéball, prendre mes valises, remplir tous les trucs administratifs puis la faire sortir dans ce type d’endroit pour qu’elle dépense son énergie. J’affichais une petite mine contrariée, m’en voulant beaucoup d’avoir commis ce  genre d’erreur. Bon, c’est sans doute comme cela qu’on apprend.

Mylopi, tu ne te souviendrais pas par où on est… Oui ? “ La Ponyta tirait sur ma manche puis elle me montra du bout du museau une femme qui s’occupait visiblement de plantes, un peu plus loin . “ Non non, ce n’est pas une bonne idée. On ne dérange pas les gens comme… Reviens !

J’ai toujours manqué d’autorité et quand elle a une idée en tête… Je suis faible. Je commençais donc à courir derrière ma Ponyta qui s’arrêta pile devant la femme en utilisant un petit cri de pokémon pour attirer son attention. Moi, j’arrivais en catastrophe pour l’empêcher de faire une bêtise. Comme mettre le feu accidentellement. Si, cela arrivait, parfois.

Excusez-la. C’est une curieuse et je suis un très mauvais maître. On ne va pas vous déranger plus longtemps

Je n’avais pas pu m’empêcher d’observer, avec une certaine admiration, les fleurs qui étaient tout simplement magnifiques . Certaines me disaient vaguement quelques choses, mais d’autres m’étaient totalement inconnues. Cela me rappelait mon chez moi et surtout les quelques graines issues de plantes typiques de Cimetronelle que j’avais emmené afin de les faire pousser ici.

Heu... je disais qu’on n’allait pas vous déranger plus longtemps, hein. On va y aller et encore désolé pour le dérangement.Et vos fleurs sont très belles. Bonne journée.” Disais-je  en tapotant du coude la Ponyta, qui ne voulais pas bouger. Mylopi aimait regarder les plantes, surprenant pour un pokémon de type feu.
avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)  Ven 10 Juin - 14:22

« ♫ Hmm hm hm. Hmm hm hm ! ♪ »

Le fredonnement de l’enseignante en phytothérapie qui s’adonnait au jardinage à ses heures perdues, démontrait visiblement le fait qu’elle était contente. Disons plutôt qu’elle n’était pas mécontente, car le contraire n’était que peu fréquent pour cette femme pratiquement empreinte de joie de vivre et de bonne humeur. Elle portait présentement son attention aux fleurs du parc, qu’elle arrosait avec soin. Pas de simples fleurs des champs comme le pourraient être les pâquerettes, les pissenlits ou encore les coquelicots. Non ces plantes là avaient tout de même un peu plus de valeur et avaient été plantées exclusivement pour la décoration du parc. De multiples couleurs et formes se confondaient pour rendre l’endroit agréable à regarder.

Comme on se trouvait en été, il fallait forcément arroser plus souvent, et non pas pour autant noyer ces différentes variétés sous des litres d’eau. Il fallait faire ça avec mesure et ainsi chaque jour afin qu’elles durent le plus longtemps possible. C’est pour cela que la dame brune se servait d’un seau Wailmer, c’était plus précis ainsi, mais surtout moins lourd. Acacia pendant ce temps transportait un réservoir d’eau plus important pour éviter à sa maîtresse d’aller faire de multiples allers-retours.

En temps normal il était vivement déconseillé de fouler les parterres de fleurs car en tant que décoration, les sanctions étaient les même que lorsqu'on abîmait un matériel dans l’académie. Toutefois, la plupart du temps, ce qui arrivait n’était pas fait exprès, de même pour les pokémons qui par moment n’avait pas conscience de faire quelque chose de mal, malgré la présence de leur dresseur. Et que pourrait-on dire des créatures sauvages ? On allait leur donner une amende ? Non on ne pouvait pas, c’était comme ça. Ne parlons pas non plus des dégâts climatique, qui sont sûrement les pire. Il fallait alors serrer les dents quand une catastrophe arrivait, et se donner du courage pour remettre en état la décoration naturelle des lieux.

Cette décoration qui devait toujours paraître belle et fraiche, pour le plus grand plaisir des yeux de tous les élèves, du personnel mais aussi des professeurs. Une manière d’accueillir tout ce beau monde en montrant toute la richesse des lieux, pas seulement dans son esthétique, mais dans sa qualité de vie. Des plantes en bonne santé, c’est aussi des Hommes et des Pokémons en formes. C’était une image importante à donner à tout ceux qui passaient par là, notamment les nouveaux venus.

Justement en parlant de nouveau…

La demoiselle eu l’impression d’avoir tout d’un coup plus chaud. Quand elle eu terminé de vérifier l’état d’une fleur, ainsi accroupie, elle se remit d’aplomb et tomba nez à nez avec la source de chaleur. Il s’agissait d’un ponyta. Elle aimait beaucoup cette espèce là, mais malheureusement il était compliqué de les approcher tant qu’ils n’étaient pas en état de confiance. Elle tendit juste une main sous le museau de l’équidé pour qu’il puisse humer son odeur et peut-être mieux la considérer, c’est en tout cas l’approche qu’elle considérait la mieux pour la plupart des espèces, pas toutes bien sûr.

Derrière le pokémon, un garçon parvint à son tour, une couleur de cheveux qui tirait entre le gris et le marron, un visage jeune. Isabelle eu alors comme un temps de réflexion pendant quelques secondes. Il lui semblait avoir déjà vu ce jeune homme quelque part, mais elle ne se rappelait plus vraiment. Quand il fut tout près, il s’excusa pour la gêne occasionnée et voulu repartir aussitôt. Allons, allons il ne fallait pas se presser, surtout avec Isabelle dans le coin, les fleurs pouvaient bien attendre, elle avait en face d’elle un ponyta et elle comptait bien l’observer encore un moment. En plus ce petit bonhomme venait de la complimenter. Hé… il n’allait pas partir comme ça quand même, il avait l’air gentil !

« Oh merci, ça fait plaisir. Je met tout mon cœur à faire en sorte qu’elles s’épanouissent le plus possible. Mais ne t’en fais pas, vous ne me dérangez pas tous les deux. Du moment que ce charmant pokémon ne s’approche pas trop des plantes, sinon je serais forcée de lui faire prendre une bonne douche au seau Wailmer, héhé ! »

Dit-elle en plaisantant. Enfin elle plaisantait n’est-ce pas ? Non, vraiment ? Bon. Attention à la douche froide alors, on ne sait jamais.

La mémoire de l’originaire d’Hoenn s’éclaircit petit à petit, elle voyait déjà un peu plus de quel endroit elle avait entraperçu ce visage, mais pour être sûr, il fallait qu’elle demande.

« Pardonne-moi de te demander ça, je sais que ça peut paraître bizarre et un peu trop direct, mais j’aimerais juste savoir quelque chose. Tu es originaire de quelle ville si ce n’est pas indiscret ? »


Dernière édition par Isabelle Dupré le Mar 21 Juin - 9:58, édité 2 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)  Sam 11 Juin - 12:17

Je lui souris en caressant le flan de Mylopi, en faisant un petit signe de la tête pour signifier que j’avais compris la “menace” . Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait fait brûler la moindre petite fleur, heureusement j’ai envie de dire ! Parce que quand elle était bébé… Ben mon père en avait un peu fait les frais avec sa boutique de fleur. Cependant, la menace de la douche avait fait reculer le pokémon qui se cachait derrière moi, regardant les plantes entre mes jambes. La demoiselle a qui elle avait posé doucement son museau contre sa main lui faisait soudainement peur.

Ny…

Je me retenais de lâcher un petit rire. C’était un pokémon feu après tout et tout le monde connaissait leurs craintes, plus que justifié, de l’eau.Même si les pluies torentielles étaient monnaie courante à Cimetronelle. Tout à coup, la demoiselle me demanda d’où je venais. J’avalais ma salive, légèrement inquiet. Mince… Déjà ? Est-ce mes vêtements ? Mon comportement ? J'avais dit quelque chose de travers ? D'un autre côté, elle me fixait depuis un petit moment, comme si je lui disais quelque chose. J’essayais de chercher dans mes propres souvenirs… mais rien. Olala, j'espère qu'elle m'a confondu avec quelqu'un d'autre. De quoi j'aurais l'air si je la connaissais et que je l'ai oubliée ? Ce serait inacceptable  et je ne m'en remettrais jamais.

Je… Je viens de Cimetronelle. Dans la région Hoenn.” Je me grattais la nuque, témoin que j’étais dans une gène immense “C’est heu… Une ville avec des maisons dans les arbres.

Je n’étais peut-être pas obligé de donner cette information. Ce n’était pas intéressant à savoir. Pour être honnête, je regrettais d’en avoir trop dit et de l’avoir probablement importunée pour rien. Je regardais de nouveau les fleurs et Mylopi venait justement de  sortir de sa “cachette”.Elle contourna le parterre de fleur et se dirigeait en direction d’un pokémon que l’on croisait beaucoup dans ma région.

Oh, c’est un Tropius.

Je remarquais qu’il semblait transporter quelque chose sur son dos. Je ne pense pas que les Tropius sauvages rendent ce genre de service volontairement. Ils sont d’ailleurs plutôt connus pour tout le temps manger des baies.
Une vague de nostalgie commençait à s’emparer de mon coeur. Ces fleurs, ce pokémon, tout cela me rappelait que j’avais quitté ma région tranquille pour venir ici. J’avais déjà eu beaucoup de mal avec le bateau, mais là, j’avais tout de même, en moins d’une heure, perdu mon chemin et ma valise. Moi qui suis habituellement casanier, cela montrait à quel point j’avais beaucoup de mal à m’adapter.

Mylopi ! On n’embête pas le Tropius. Tu sais ce qui s’est passé la dernière fois ?

La Ponyta n’en faisait qu’à sa tête. Elle devait sans doute bombarder de questions le pokémon plante pour savoir s’ils s’étaient déjà vus avant. Et peut-être qu’elle lui demandait le chemin pour retrouver l’endroit où on avait quitté le bateau.  J’espère que je n’allais pas la retrouver dans les airs comme la dernière fois. Un Ponya qui vole, c’est assez terrifiant, surtout quand c’est le votre.
avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)  Mar 21 Juin - 10:50

Il vient de Cimetronelle... Bingo ! Elle avait vu juste.

Toutefois, de là à se rappeler à quelle occasion elle l'avait vu, et de surcroît connaître son nom, c'était peut-être un peu trop. Pourtant ce visage, il lui semblait avoir les traits d'une autre personne qu'elle avait rencontré à plusieurs reprises, un fleuriste qui était présent dans le village. Maintenant elle y voyait un peu plus clair. Cet enfant elle n'avait pas dû le croiser, ou bien juste l'apercevoir de loin, après tout Isabelle ne côtoyait le village dans les arbres que le week-end et encore elle en profitait pour se reposer de sa semaine, car elle allait travailler chez le maître des baies, et cela depuis qu'elle avait 16 ans, c'est à dire pendant déjà une dizaine d'année. Ainsi elle n'avait eu que peu l'occasion de voir grandir certains enfants.

La Ponyta alla rendre visite à Acacia, mais ce dernier semblait plus avoir envie de l'ignorer et de rester tranquille que de devoir coopérer. Pourtant il lui avait répondu par la négative visiblement, en témoignait son hochement de tête, puis il se mettait de nouveau à brouter l'herbe. C'était un Tropius assez désintéressé mon pauvre Ponyta, à moins que tu ne lui proposes quelque chose à manger. Là peut-être qu'il pourrait t'estimer un peu mieux.

Vu que la dame venait d'avoir sa réponse, il lui semblait normal à présent de lui dire pourquoi elle avait demandé une telle chose, et de lui faire comprendre qu'elle était contente de ce qu'il venait de dire.

"Oh... vraiment c'est chouette ! Ce qui fait qu'on vient tous les deux de Cimetronelle ! Je suis content de rencontrer quelqu'un qui vient de là-bas aussi. J'y ai passé toute mon enfance, j'ai grandi là bas. A présent je me retrouve ici, mais ça me manque un peu je dois avouer, je me sentais comme chez moi. Je veux dire... la forêt, je la connaissais comme ma poche et tout. Je ne pense pas que j'arriverai à vivre dans une grande ville à présent. L'académie me semble un juste milieu, les paysages y sont diversifiés, je peux continuer à m'occuper d'un jardin tout en travaillant. Cela me suffit. En fait je te demandais ça parce que tu me faisais penser un peu à quelqu'un. Peut-être connais-tu un fleuriste à Cimetronelle, je crois qu'il s'appelle... hmm, ah mince, fichu mémoire."


Elle semblait chercher un nom qu'elle avait sur le bout de la langue, mais au bout de quelques secondes elle se résigna. Son subconscient fera sûrement le boulot à sa place. Elle reprit alors.

"Enfin bref. Je m'appelle Isabelle Dupré et j'enseigne dans cette académie ce qu'il faut savoir sur les plantes, les pokémon, enfin tout ce qui y touche de près ou de loin. Y-a-t-il quelque chose que je puisse faire pour toi ? Hmm... Tu as un petit nom d'ailleurs ?"

Ah hé bien voila peut-être une autre question qui pourrait l'éclairer encore plus justement !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)  Mer 22 Juin - 9:33

Et ben ça alors. C’était une incroyable coïncidence ! La première personne que je rencontrais sur l’île venait aussi de Cimetronelle. Je ne sais pas pourquoi, mais cela me rendait très heureux, comme si je me sentais moins seul. Pourtant, son visage ne me disait rien. Comme un benêt, je n’avais pas arrêté de sourire pendant qu’elle ressassait ses souvenirs et surtout lorsqu’elle partageait ses impressions. C’était incroyable, j’avais presque exactement eu les mêmes, mais, indirectement, elle me rassurait en précisant que l’académie était un juste milieu entre la grande ville et Cimetronelle. Cela montrait que je pouvais m’habituer ici, même si le manque allait forcément se faire ressentir. C’était prévisible.

Puis, elle parla d’un fleuriste dont elle avait perdu le nom. Est-ce qu’elle parlait de mon papa ? Peut-être, mais elle m’avait semblé dans une réflexion tellement intense que je n’avais pas eu le coeur de l’interrompre.

Enchanté de vous rencontrer, madame Dupré. Mon nom est Millar et j’ai hâte de participer à vos cours.

Étonnamment, dans ma tête cette phrase m’avait l’air normal. Sauf qu’à l’oral, cela faisait lèche-botte. Même très . Si je pouvais ne pas me faire prendre en grippe par des professeurs ou par d’autres élèves dès mon arrivé, j’avouerais que cela m’arrangerait. Pourtant, j’avais été très honnête. J’aimais beaucoup les plantes et les pokémons, même si je ne suis pas encore aussi doué que la dame pour les rendre aussi beau et épanouis.

Parce que vos sujets ont l’air intéressant.” Je sentais que je m’enfonçais de plus en plus dans la nullité donc je changeais de sujet de conversation “ Heu… Sinon, peut-être que je connais le fleuriste que vous cherchiez. Toshi ? Toshi Millar ?

Après, mon père n’était pas le seul fleuriste dans la ville. Cela ne me surprendrait pas si ce n’était pas de lui qu’il s’agissait. Tout à coup, je sentais un petit coup de museau dans mon dos. C’était Mylopi qui était revenue, voyant que le Tropius ne pensait qu’à manger. On ne pouvait pas lui en vouloir, cette espèce de pokémon était réputée pour leurs appétits sans limite. Qui, à Cimetronelle, ne s’était pas déjà fait voler son pic-nic par cette bête volante ?

La ponyta commença à tirer sur mon sac.  Ah ben voilà, elle se fait ignorer par le pokémon et elle avait désormais peur de la dame vers qui elle s’était approchée. Maintenant, elle voulait bouger. Je lui attrapais gentiment une oreille pour lui signifier de rester tranquille. Après tout, c’était tout de même de sa faute si on en était là, même si j’avais, aussi, une grosse part de responsabilité.

Je suis un peu gêné de vous demander cela si tôt, surtout que je viens d’arriver, mais…” Je commençais à devenir rouge, aussi rouge que les flammes de la crinière d’un Ponyta ” Je me suis perdu. Vous voyez… Les Ponyta ont besoin de beaucoup bouger et elle n’a pas très bien supporter le voyage. Alors, à peine arrivé sur la terre ferme, je l’ai sorti de la pokéball. N’importe quel idiot aurait gardé son pokémon le temps de récupérer ses valises, mais bon ... “Là, c’est bon, j’osais plus la regarder en face et j’avais probablement perdu toute ma crédibilité” Si vous pouviez juste m’indiquer le chemin pour l’endroit où arrive les bateaux, ce serait très très gentil de votre part.

Et le prix de crétin de l’année est attribué à … Raida Millar. C’était certainement ce qu’elle devait se dire, mais bon, je n’avais pas trop le choix. De un, je ne sais pas mentir. De deux, Mylopi était probablement exténuée par le voyage et la folle chevauchée. Pour qu’elle puisse se reposer tranquillement, il fallait qu’on m’attribue une chambre.
avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)  Mer 6 Juil - 17:15

Millar… Millar… Oui voilà que le nom lui revenait. C’est bien à ce nom que correspondait cet air de famille. Elle hocha la tête avec un sourire, maintenant qu’elle avait mis la main sur l’identité de la personne elle était déjà plus tranquille. Elle laissa le garçon terminer. Il trouvait ses sujets de cours intéressant ? L’allusion fit rougir quelque peu la demoiselle et son sourire fermé s’élargit, ce n’était pas souvent qu’on lui faisait la remarque en fait. Après tout c’était un peu sa passion, elle avait eu la chance d’en faire son métier.

C’est à ce moment qu’il dévoila l’identité de son père. La dame fut surprise.

« Oh c’est donc ton père ? Oui je l’ai croisé à quelques reprises. Je ne me rappelais plus qu’il avait un fils. C’est une bonne nouvelle ! Enchanté de te rencontrer. »


Le Ponyta derrière lui se voulu davantage pressant, peut-être qu’elle lui avait fait trop peur avec sa remarque ? En tout cas le jeune Millar entama une explication sur sa présence ici et surtout le déboire qui venait de lui arriver. Décidément elle avait le chic pour rencontrer des personnes un peu tête en l’air ! Mais tant pis, ça faisait le charme de ces personnes. Par contre s’il continuait à être aussi gêné il allait la rendre mal à l’aise aussi.

Il lui demanda un service. Quoi de plus normal alors pour un professeur que d’accepter ? Un service rendu par un prof c’était le meilleur moyen de gagner des élèves attentif et motivés. Une meilleure façon pour elle aussi de bien se faire voir, il fallait montrer l’exemple. De plus elle était toujours à l’écoute, donc autant dire que c’était normal pour elle de venir en aide à son prochain.

Elle inspira, pour paraître de nouveau décontractée, sourit de nouveau puis répondit.

« Je comprends oui, tu n’as pas à t’en faire. Maintenant j’imagine que tu sauras à quoi t’attendre la prochaine fois. Ton ponyta a l’air encore jeune, il doit aussi apprendre à être patient, mais ça ce sont des choses qu’on apprend petit à petit. Je veux bien t’aider, ça me fera changer d’air, mais surtout de position, je commençais à avoir le dos un peu brisé ! Oui car je vais t’accompagner, si bien sûr cela ne te dérange pas. »

Elle se rendit compte qu’elle ne connaissait même pas son prénom en fait, juste son nom.

« Ah et sinon, j’aimerais bien connaître ton prénom ! Je me verrais mal t’appeler Mr Millar, et puis ce n’est pas mon style, enfin je trouverais ça bizarre entre nous, surtout si je connais déjà ton père. »
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)  Ven 8 Juil - 8:18

Ah ben si, elle connaissait mon père. Je souriais et je baissais respectueusement en disant un petit “enchanté”. Il fallait l’avouer, le monde était petit. Et, pendant que j’y suis, je trouve que pour une première rencontre, les choses se passaient plutôt bien.

A ma grande surprise, la professeure accepta de m’aider et me proposa même de m’accompagner. C’était un petit peu gênant de déranger quelqu’un du corps professoral pour une bête histoire de perte de repère, mais, d’un autre côté, je n’avais pas spécialement envie de déambuler jusqu’à la nuit tombée.

Il parait que l’on apprend de ses erreurs, même si je ne suis pas sûr que le proverbe s’applique pour Mylopi “ répondais-je en caressant le museau de la concernée “ Et bien, si cela peut protéger votre dos et que cela ne vous importune pas, j’accepte avec grand plaisir.

La Ponyta releva la tête, visiblement, elle avait compris que c’était l’heure du départ et se dirigeait dans une direction bien précise. J’avais soudainement un doute, est-ce que le pokémon cheval feu connaissait la direction depuis le début ? Bon… Au cas-où, il valait mieux que la professeure vienne. C’était un peu impoli, mais c’était plus prudent.

Oh, je pensais que pour les professeurs, c’était plus commode de ne connaître que le nom. Pour éviter le favoritisme. “ Je venais de réaliser que je ne répondais pas du tout à son interrogation” Heu, mon prénom est Raida.

Je regardais au loin la Ponyta qui nous attendait, faisant un petit cri de pokémon pour que l’on se dépêche. C’était officiel, elle ne voulait plus du tout s’approcher d’Isabelle, sa menace avec le seau Walmer avait dû la marquer. Pourtant, elle n’était pas du genre rancunière ou même peureuse. Bon, ce n’était pas important. Même si la Ponyta n’allait pas dans la bonne direction, elle restait tout de même à porter de vue.

Est-ce que c’est cette direction ?
avatar
Isabelle Dupré
Messages : 69
Nombres de Rp : 42
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 150 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)  Sam 3 Sep - 13:50

Quand elle entendit la remarque sur le favoritisme, cela la fit doucement sourire. Elle appelait déjà tous ses élèves par leur prénom et jusqu'à présent elle n'avait pas eu de problèmes, au contraire elle se sentait plus proche d'eux et eux semblait plus à l'aise également. Elle préférait de loin que son auditoire soit tranquille en sa compagnie. Bien sûr il lui arrivait d'en désigner certains par leur nom, mais ce n'était pas non plus fréquent. Quoi qu'il en soit, celui qu'elle venait de rencontrer s’appelait donc Raida. Plutôt original d'ailleurs, mais elle garda cette réflexion pour elle.

La ponyta avait déjà pris une longueur d'avance et semblait languir au loin. Le jeune homme lui demanda alors si la direction qu'avait pris son pokémon était la bonne.

"Tout juste Raida, nous allons nous diriger par là bas. Mais avant je dois préparer quelque chose."

Elle prit la filet ball qui se trouvait dans une de ses poches, la pointa vers le sol et une lumière en jaillit. La silhouette d'un scarabée se dessina. Lorsqu'il fut visible il pris une pose héroïque, les deux pattes avant fléchis comme pour montrer ses muscles.

"Sca-ca-ca-ca-rhino !"

"Raida, je te présente Arbousier. Dis bonjour Arbou."

Le scarhino frappa deux fois sur son torse avec une patte de façon robuste puis s'inclina.

"J'aimerais que tu m'aides à décharger ce réservoir d'eau par terre s'il te plait."

Il s’exécuta. Isabelle se mit à défaire les liens, tandis que le scarhino commençait déjà à soulever le réservoir, un peu trop tôt. Ce fut tellement tôt que le pokémon insecte commençait déjà à soulever le réservoir en même temps que le Tropius. Acacia quitta un peu le sol et commençait déjà à bouger les pattes dans le vide et à gémir.

"Ah mais... Aaaah ! Attend un peu Arbou, j'ai pas fini de détacher les cordes !"

Le Tropius revint enfin toucher le sol, un soupir de soulagement se fit entendre de sa part. La demoiselle défit le dernier lien et enfin son scarhino pu soulever le réservoir seul cette fois-ci. Étrangement il ne le posa pas à côté, mais il se dirigea vers Raida comme pour idée de lui confier tout de même 50 L d'eau. Isabelle qui était occupée à ranger les cordes quelque part ne remarqua pas de suite. Ce ne fut que juste après, quand elle vit Arbousier insister pour que le jeune homme porte a bout de bras le présent aqueux de plus de 50 Kg, qu'elle réagit.

"Mais... raaah... non ce n'est pas un cadeau pour lui ! Par terre ! Pose-le par terre on n'en a pas besoin. Mais c'est très gentil de ta part sinon. Je vais te donner du miel à la place."

Elle ouvrit un petit sachet de miel et se précipita pour le confier au scarhino, directement vers sa gueule. Instinctivement, l'insecte positionna ses pattes pour soulever le sachet et aspira le miel comme on aurait donné un biberon à un bébé. Enfin elle se tourna vers Raida, l'air gênée.

"Olala... désolé, c'est une mauvaise habitude que je lui ai donnée, quand il croit faire une bonne action, comme faire un cadeau à quelqu'un par exemple, il croit recevoir obligatoirement une récompense en miel..."

Isabelle se frotta la nuque.

"Mais passons. Si tu veux qu'on aille plus vite, je te propose de faire le trajet sur le dos de mon Tropius, qu'en dis-tu ?"

Acacia grimaça. On lui enlevait un poids pour lui en mettre encore plus lourd ensuite. Pas qu'Isabelle ou Raida soient très lourd, mais les deux d'un coup ça faisait beaucoup.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)  

Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)
» Les fleurs du mal.
» Devinettes
» L'Art de se Perdre dans les Couloirs
» Une balade dans les fleurs (PV Chataigne et Tigre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-