Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)

InvitéInvité
MessageSujet: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Mer 22 Juin - 9:09

Aouch ! C’est donc cela recevoir une décharge électrique ? Un gros picotement, une paralysie suivie de fourmillement quand on rebouge les membres touchés ? C’est aussi agréable qu’une morsure de Kaiminus et je sais de quoi je parle ! Enfin, comment pourrais-je en vouloir à une pauvre petite Pichu enroulée dans une couverture et qui semblait avoir des maux de tête ? Bon, reprenons depuis le début.

Ce petit pokémon jaune très adorable, on l’a trouvé d’une manière… assez surprenante. Elle nous était tombée dessus. Littéralement sur le dos de la Ponyta qui avait reçu une petite décharge électrique à l’impact. Complètement paniquée, elle avait commencé à courir de droite et à gauche et j’avais dû m'élancer pour attraper le petit pokémon qui m’électrocuta à mon tour. Lorsque le coup de décharge avait enfin fini, j’avais pu enfin observer la boule de poile jaune et noire. Il semblait extrêmement faible et respirait même difficilement. Mylopi était finalement calmée et était revenue à côté de moi, puis elle s’adressa au petit pokémon qui lui répondit faiblement. Je devais avouer qu’à ce moment-là, je n’avais pas les connaissances nécessaires pour comprendre ce qui lui arrivait et vu la situation urgente, j’avais pris la liberté d’aller directement à l’infirmerie. J’ai cru, pendant un instant, que l’on m’avait suivi, mais ce n’était qu’une impression.

Quelques décharges plus tard, la conclusion de l'infirmière était la suivante : une grosse grippe. Surprenant pour la saison, mais pas très rare. Et pour un pokémon comme Pichu, les conséquences pouvaient être terribles, autant pour lui que pour les pokémons de la forêt. Elle produisait en effet de grosse décharge électrique, pouvant être douloureux pour des pokémons faibles contre ce type d’attaque et pour elle, c’était l’électrocution à chaque décharge. La solution était de l’isoler un petit moment, le temps que la grippe passe et de lui donner régulièrement des médicaments pour calmer les symptômes et éviter qu’elle ne souffre trop. Croyant que c’était mon pokémon, elle me donna tout le nécessaire pour m’occuper de lui.

Voilà toute l’histoire, loin d’être palpitante, mais en tant que futur (peut-être) Ranger, il était de mon devoir de m’occuper ce pokémon.

Piiiiiiichuuuuuuuu !

La pichu venait de se réveiller et elle s’agitait dans tous les sens. Je me réveillais en sursaut et je pouvais voir une petite sphère électrique à côté de mon lit et de Mylopi qui s’était éloignée à temps pour éviter de se prendre une nouvelle décharge. C’est la cinquième nuit que je l’ai avec moi et la fièvre avait, semblait-il, du mal à partir. Toutes les six heures, il fallait que je donne un médicament au Pichu pour calmer ce symptôme en particulier. J’attrapais donc des gants en caoutchouc, le médicament et je m’approchais de la boule électrique. J’avais pris une cuillerée de médicament puis je posais mes doigts sous le coup de Pichu pour la caresser. Elle aimait beaucoup être touché à cet endroit là et elle cessa de bouger un moment, juste le temps de lui administrer le médicament. Bon, maintenant, il fallait attendre une bonne heure pour que cela agisse.

Piiiiichuuuuu …  
-Ponyyy...
-C’est vrai, il fait un peu chaud, même pour Mylopi. On va ouvrir la fenêtre.

Aussitôt dit, aussitôt fait, j’en profitais pour prendre une bonne bouffée d’air. Le petit pokémon semblait aussi vouloir regarder dehors. Elle monta le long de mon pyjama blanc, non sans faire quelques petites décharges électriques qui m’arrachaient un petit cri de douleur,  puis sauta pour être sur le balcon. C’est à ce moment-là qu’elle commença à crier.

PIIIIIII! PIIIIIII! PIIIIIICHUUUUUUU !

J’étais un petit peu gêné. L’idée de réveiller mes potentiels voisins ne m’enchantait pas vraiment. D’un autre côté, je ne voulais pas brider ce petit pokémon malade, même si elle semblait aller beaucoup mieux que quand je l’avais récupéré. En plus, on dirait qu’elle appelait quelqu’un. Pour dire quoi ? Je n’en avais aucune idée. Au bout d’un moment, je m’approchais d’elle.

Il faut que tu te reposes !
-Pichu !
*Bzzzzttt*
-Aie ! Ça fait mal !
-Pi!
-Non non non, ne saute pas !

Je l’attrapais pile au dernier moment. J’étais tellement en déséquilibre que Mylopi avait dû attraper mon bas de pyjama avec les dents pour éviter que je tombe à mon tour. Elle nous ramena tous les deux et je posais le petit pokémon dans son lit, elle était visiblement mécontente.

Demain, tu pourras repartir, mais là, tu as encore trop de fièvre pour faire quoi que ce soit.
-Chu !
*Mgrrrgrrr*
-Ah… Tu as faim, c’est ça ?
-Pi !
-Il fallait le dire, je vais te faire à manger.
-Pichu !

N’importe qui était toujours un peu grognon quand le ventre était vide. Je ne vais pas me plaindre, la faim était signe que la santé revenait petit à petit. Vite, j’attrapais le repas que m’avait donné l'infirmière. Il fallait juste faire réchauffer et heureusement que j’ai un pokémon de type  feu pas trop mal réveillé. Une fois le repas chaud et prêt, je servis tout cela dans une gamelle et le posa devant le Pichu. Visiblement, elle n’était pas contente.

Pi !
-... D’accord

Comment vous décrire ce pichu… Une diva capricieuse, comédienne, bagarreuse et électrocuteuse. Si sa nourriture n’était pas constituée de baie oran et de baie ceriz, finement découpé et positionné sur son repas dans une configuration précise, elle ne mangeait pas. Croyez-moi que j’ai mis beaucoup de temps à comprendre. Une fois cela fait, elle accepta de manger.

Une chose qui me perturbait un peu, c’était sa manie de diviser son repas en deux. Et cela, depuis le premier jour. Elle ne mangeait jamais tout devant moi, l’autre moitié disparaissait tout simplement pendant que je dormais ou pendant que je n’étais pas là. Mylopi, qui la surveillait pendant que j’allais en cours, ne me disait rien à ce sujet et ce n’était pas elle qui avalait l’autre part. Au début, je pensais que c’était parce qu’elle n’avait pas très faim, mais là, elle m’en redemandait encore.

Ponyyy.
-Pi ! Pichu !
-Ponyyyy ?
-Pichu !

Devant cette conversation de pokémon, je m’asseyais sur mon lit et regardait tranquillement la scène. Je pense que Mylopi voulait une part de la nourriture restante, mais Pichu n’était pas d’accord. Elle devait sans doute expliquer pourquoi elle ne voulait pas donner cette nourriture. Le pichu grimpa de nouveau sur le Ponyta, malgré la fatigue apparente sur sa petite bouille et lui demanda visiblement d’aller à la fenêtre. Le manège recommença une nouvelle fois

PIIIIIII! PIIIIIII! PIIIIIICHUUUUUUU !

Elle avait réussi à réveiller les voisins, mais elle ne semblait pas s’en préoccuper. La ponyta, toujours avec le pichu sur le dos, se dirigea vers moi et tapa son museau dans ma main. Généralement, ce geste signifiait qu’elle avait faim. J’attrapais une conserve qui se trouvait dans un placard et, toujours à l’aide de ma Ponyta, je préparais la deuxième tournée. La pichu attrapa une autre boîte et me la montra

Ne me fait pas croire que tout cela est pour toi.
-Chu !
-Donc… C’est pour quelqu’un d’autre ?
-Pi !

Bon ben, pendant qu’on y est, autant faire de la nourriture pour tout le monde, y compris moi et l’invité mystère. La Pichu avait réuni les deux moitiés non touché de son assiette puis elle s’installa dans son lit, fixant intensément la fenêtre. Moi, je faisais la cuisine. Il était juste trois heures. Du matin.


Dernière édition par Raida Millar le Dim 31 Juil - 11:56, édité 1 fois
avatar
Massko
Messages : 37
Nombres de Rp : 27
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Mer 22 Juin - 21:03

Massko avait appris à considérer tout autrement les Humains, lors de sa dernière rencontre avec une autre Dresseuse... Il avais apprit à moins juger sur l'apparence, et prendre le temps de jauger le caractère avant de se faire un réel avis. Contrairement à ce qu'il avait pensé jusque là, en réalité certains d'entre eux étaient vraiment gentils... Cette idée lui permit d'avoir moins peur d'eux, mais l'idée de tomber sur le "mauvais" Dresseur qui chercherait aussitôt à le capturer l'effrayait toujours...

L'été venait désormais, et avec lui les Baies! Avoir enfin de quoi manger à sa faim, voilà une sensation de plaisir infini qu'il n'avais pas connu depuis longtemps, si longtemps... Même s'il ne pouvait en réalité se remplir vraiment l'estomac que rarement, il ne risquait désormais plus de mourir de faim. Massko agrandit peu à peu son territoire dans la forêt, comme il faisait avant dans sa région natale, à Kantho... En profitant pour se faire de nouveaux amis; il aimait beaucoup avoir un rôle protecteur envers les Pokémon de la forêt, et ce fut justement la cas pour ce jeune Pichu...

Ce jeune Pokémon Elektrik était malade, et son état empirait de jour en jour. Massko ne cessait de chercher des plantes médicinales, mais aucune de ses tentatives de remédier à la maladie ne donna succès jusqu'à présent [...] Ce jour là, quand il partit rejoindre Pichu en lui apportant un autre onguent qu'il avais fabriqué, c'est alors qu'il assista à la scène. Pichu était là en bas sur la route de terre battue, avec un Himain, et un Ponyta.

Massko resta caché dans les arbres en hauteur, assez effrayé par le Pokémon Feu; un tel Pokémon serait capable de détruire la forêt, et il ne serait même pas capable de l'en empêcher, trop désavantagé par le type... Heureusement pour lui, l'Humain et son Pokémon se montrèrent très gentils avec Pichu, et finir même par l'emmener [...] L'Humain quitta la forêt, se rendant dans une étrange structure -et immense, surtout- un peu à l'écart de la ville. Massko ne put malheureusement le suivre aussi loin... Il resta à l'extérieur, cherchant à nouveau l'Humain et Pichu à travers les fenêtres...

Le Pokémon mit beaucoup de temps à les retrouver, mais avais réussi! C'est sous le soleil couchant qu'il observa à nouveau la scène; un autre Humain était entré dans la chambre, ils devaient probablement discuter à propos de l'état du pauvre Pichu... Il réussit à se faire remarquer par le petit Pokémon Souri, qui le reconnut aussitôt; depuis ce soir là Pichu lui laissa une part de repas au bord de la fenêtre, aussi souvent qu'il le pouvait. Massko était rassuré; il pouvait resté là, perché sur un arbre à l'extérieur et continuer à la surveiller, sans pour autant se faire remarquer par l'Humain...

Le Ponyta du Dresseur finit tout de même par remarquer leur petit manège, mais heureusement pour Massko et Pichu, elle était gentille et compréhensive... D'ailleurs, notre ami électrik parvint même à lui faire promettre de ne rien dire à son propre Dresseur!

Cinq jours et nuits passèrent ainsi... Massko revenait chaque soir pour voir si tout allait bien, mais n'avait malheureusement pas le temps de rester... D'ailleurs, la plupart du temps, il n'arrivait même pas à se faire remarquer avant de devoir repartir... Il manquait terriblement à Pichu, qui commençait à se demander s'il l'avait abandonnée. Ce soir là, elle hurla son nom à la fenêtre... Massko était là. Il se montra quelques instants, la saluant en souriant... Mauvaise idée, Pichu tenta de sauter par la fenêtre mais heureusement L'Humain la retint, aidé de son Ponyta pour ne pas tomber à son tour lui aussi.

Massko était déjà retourné dans sa cachette quand l'Humain regarda dehors. Jusque là, il avais réussi à ne pas se faire remarquer de cette façon, se cachant dans un arbre à une ou deux dizaines de mètres de l'internat. Pichu retourna bientôt à la fenêtre, hurlant à nouveau son nom [...] Massko avais bien comprit cette fois. Elle voulait qu'il vienne. Qu'il gravisse le mur externe du grand bâtiment et rentre dans la chambre, pour pouvoir la serrer dans ses bras [...]

Massko ne savait malheureusement pas quoi faire. Il avais toujours peur de l'Humain, même si celui-ci s'était montré très gentil envers Pichu... Comment allait-il réagir face à un Pokémon beaucoup plus grand, et beaucoup plus dangereux? L'internat était peuplé d'Humains; si le Dresseur paniquait et appelait du renfort, Massko n'aurait aucune chance de s'en sortir. Il le savait...

Le Dresseur avais désormais remarqué le découpage des repas de Pichu; il ne lui fallut que quelques minutes pour comprendre que les restes étaient réservés à quelqu'un d'autre [...] Encore une fois le Pokémon Elektrik laissa la moitié de sa part sur le bord de la fenêtre; Massko attendit que l'Humain s'éloigne assez pour venir se servir en toute discrétion avant de s'évader à nouveau dans la nature, profitant de la nuit.

Quand l'Humain se rendit compte que la part avait encore une fois disparue et approcha de la fenêtre, cette fois Massko décida de se montrer. Il grimpa à nouveau le mur du bâtiment -sans trop de difficultés, habitué à de telles surfaces- pour passer sa tête au dessus de la fenêtre. Il resta ainsi une minute, attachant le regard de l'Humain qui venait subitement de le remarquer... Massko termina alors son escalade et se hissa à l'intérieur de la chambre par la fenêtre, en silence. Il regarda à nouveau l'Humain de toute sa hauteur, bien plus grand que les deux autres Pokémon [...]

Il resta comme pétrifié sur place par la peur, mais n'en montra aucun signe; il resta au plus sérieux possible, avant de plisser les genoux et se tourner de profil... Il était en position de combat désormais. Massko fit scintiller les feuilles sur ses bras pour préparer une attaque Lame-Feuille, visant le Dresseur. Il ne comptait absolument pas déchaîner sa puissance, mais voulait jauger l'Humain. Comme une sorte de "test"... C'était très simple, la réaction de l'Humain décidera de ce que Massko fera en retour... Au choix fuir en emportant Pichu avec lui, attaquer, ou bien rester et cesser toute agressivité [...] en attendant il fit monter la pression dans la chambre, l'ambiance se faisait de plus en plus pesante tandis que lui attendait, s'efforçant de se montrer calme pour donner l'illusion au Dresseur qu'il maîtriser parfaitement la situation:[/size]

"Massko Massko, Mass-Massko Mass..."
(Donne-moi une raison, de ne pas te considérer en ennemi...)


Tout bon Ranger qu'il pouvait être, une réaction de peur serait tout à fait normale pour Raida Millar face à une telle situation. Après tout, une telle attaque lancée d'aussi prêt... Cela pourrait le tuer...
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Sam 25 Juin - 11:30

Tiens ?

La nourriture avait disparu de nouveau et à la place, j’avais eu droit à une tête verte, avec une longue feuille qui partait du milieu du front et une bouche rouge. Ma connaissance des pokémons était très limité, je ne connaissais pas celui-là et j’avais bien envie de prendre mon pokédex pour en savoir un peu plus sur le nouveau venu. Sauf que je n’en avais pas l’occasion. Le pokémon vert s’engouffra à l’intérieur de ma chambre , observant les alentours un instant avant de passer… En mode combat ?! Je reculais instinctivement.

J’avais cessé de respirer un instant, totalement paralysée par l’atmosphère qui se faisait de plus en plus lourde. En voyant des scintillements à côté du pokémon, je reconnus tout de suite l’attaque : Lame feuille. Mais… Mais pourquoi ? Pourquoi cette agressivité ? Qu’est-ce que j’avais fait de mal ? Mes membres commençaient à trembler, j’étais totalement paniquée ! Si je me prenais cette attaque, j’allais , dans le meilleur des cas, être envoyé à l'hôpital. Impossible qu’il me loupe dans cette petite pièce et surtout à cette distance .

Arf… En plus de cela, je ne comprenais absolument rien de ce qu’il me disait . Que quelqu’un m’aide à comprendre où je me suis trompée. Si j’ai fait une erreur, donnez-moi au moins une chance de me rattraper. Face à ma peur grandissante, l’ambiance venait de m’achever et mes jambes ne me portaient plus. Je venais de tomber au sol, le corps sujet à des tremblements d’une forte intensité. Qu’est-ce que je devais faire ?

Ponyta !

Mylopi semblait révolter contre le pokémon et elle s’interposa. On aurait dit qu’elle le connaissait et qu’elle se sentait tout à coup trahis par son comportement. Courageusement, elle s’était mise devant moi et baissa la tête tout en faisant gonfler sa crinière de flamme. Ola, cela ressemblait à une Nitrocharge, signe qu’elle était prête à se battre si le pokémon vert essayait de me faire du mal. Je ne connaissais pas l’expérience de cet étrange invité, mais le cheval feu avait l’avantage du type. Mais… Ce n’était pas ce que je voulais. Je ne voulais pas de combat. Je voulais comprendre pourquoi il agissait ainsi.

PICHU !
*Baffe,Baffe,Baffe,Baffe,Baffe*
-AIE AIE AIE AIE AIE !
-PICHU !
*Bzzzzttt*
-AIEUH ! Mais stop !

Pour vous expliquer un peu, la Pichu venait tout simplement de m’administrer une torgnole dans la figure suivi d’une petite attaque éclair. Évidemment, la puissance qu’elle avait utilisée ne m’avait pas blessé, n’empêche que cela faisait mal. D’un autre côté, je pense qu’elle avait bien fait. Je sortais un peu de mon inaction et je remarquais que Mylopi venait de tourner la tête pour comprendre ce qui se passait derrière elle. Ainsi positionné, le Massko pouvait facilement prendre l’avantage en frappant le premier.

Attendez !  Stop ! Pas de combat ! Pas de combat s’il vous plait !
-Po ?

C’était ça que Pichu voulait me dire ! Elle voulait que j’empêche l’affrontement de se faire. Emplis d’une énergie nouvelle (et je ne parle pas de l’attaque électrique que je venais de me prendre), je me relevais et m’approchait de Mylopi en lui enlaçant le cou. Dès qu’elle me sentait en danger, elle avait tendance à avoir le sang chaud et elle aurait été prête à combattre le pokémon. Cependant, en tant que futur (peut-être) Ranger, mon devoir était de trouver une solution diplomatique et elle le savait. C’est sans doute pour cela qu’elle annula volontairement son attaque, même si elle restait méfiante.

Parce que… Il ne faut pas se battre le ventre plein !

… Mais qu’est-ce que je venais de dire ? Pourquoi j’ai dit ça ? C’est sorti tout seul ! La seule explication qui me venait à l’esprit, c’est que j’étais encore sous le choc. De là à sortir un truc pareil ! Si seulement je pouvais revenir en arrière de trente secondes et changer cette phrase. Parce que déjà que je n’avais pas beaucoup de crédibilité, mon compteur venait sans doute de passer dans le négatif.

Non, je veux dire. Oui certes, faut pas se battre quand on vient de manger sinon on peut avoir mal au ventre… Mais surtout, si on pouvait éviter les affrontements, personne ne sera blessé.” Je m’adressais au pokémon vert “ Tu es un ami de Pichu ? C’est ça ?
-Pichu !

Sans doute pour calmer définitivement l’ambiance de guerre, la Pichu était passée entre mes jambes et s’était dirigée vers le pokémon mystérieux en sautillant. On dirait qu’elle était super contente de le revoir. Malgré la situation, je n’avais pas pu m’empêcher de sourire.
avatar
Massko
Messages : 37
Nombres de Rp : 27
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Sam 25 Juin - 22:40

Massko observait l'Humain avec attention... Jugeant chacune de ses actions, ce qui l'influençait dans sa décision d'attaquer ou pas. Tout d'abord il vit la peur; le Dresseur s'était reculé et se tétanisait littéralement, paniquant un peu plus à chaque minute [...] C'est alors qu'il envoya son Pokémon pour le protéger. Le Pokémon Plante détourna donc son attention pour fixer le regard de la Ponyta... Il était plus fort malgré son désavantage type, mais pourtant elle restait là prête à défendre ardemment son Dresseur quoi qui puisse arriver, préparant déjà à son tour une attaque. Massko recula d'un pas... Il n'avait pas peur, mais voulait leur faire comprendre qu'il ne voulait pas de battre non plus. Il les observa encore un moment, tout deux...

Pichu entra violemment en scène en faisant comprendre au Dresseur d'une manière assez originale de ne pas faire une bêtise qu'il allait vite regretter; après quelques minutes il les interpella, demandant à éviter un combat. La Ponyta se tourna vers lui, visiblement intriguée [...]

Massko aurait pu en profiter pour porter un coup qui l'aurait sûrement mise hors-jeu, mais ne fit rien; au contraire, quand la jument de feu se retourna vers lui, la lumière émanant de ses feuilles avait déjà disparue... De même pour son air menaçant. Le test qu'il avait imposé au Dresseur venait de prendre fin, et visiblement, il avait réussi.

Le Pokémon Plante sembla très heureux de voir Pichu... Il l'appela aussitôt:

"Massko! Mass,Massko...!"
(Pichu! Enfin, je te retrouve...!)

Son euphorie fût partagée, car visiblement Pichu fut aussi enthousiaste de le voir; ils devaient se connaître de longue date visiblement... Elle vint lui sauter dans les bras sans aucune hésitation, se laissant câliner aussitôt saisie. Massko prit des allures que pouvaient avoir un père, l’enlaçant avec affection un moment... Avant de la relâcher. C'est le Dresseur et son Pokémon qui l'intéressaient désormais...

Massko s'avança sans peur vers Ponyta, jusqu'à l'avoir à portée de main; il posa une patte sur son museau, la caressant doucement... C'était étrange, elle qui l'avait menacé il y a quelques minutes à peine [...] Il n'en montrait aucune rancune. Bien au contraire, il s'excusa:

"Mass-koo... Massko Massko... Ko-Massko-oo..."
(Je suis désolé... Je devais savoir si ton Dresseur avait le cœur bon... C'était le seul moyen.)


Ceci fait il s'approcha de l'Humain comme l'ultime étape de son périple. Il prit alors une position surprenante... Il posa un genou à terre et inclina légèrement la tête... Cette attitude n'avait aucun sens pour un Pokémon. en revanche, pour un Humain, c'était un signe de soumission... Ou alors d'une profonde reconnaissance; assez pour considérer l'autre comme supérieur à soi... Mais plus personne n'utilisait ce genre de codes de respects. Plus depuis plusieurs siècles [...]

Comment Massko, supposé Pokémon sauvage, avait reçu une éducation aussi traditionnaliste? Cela resta un parfait mystère. Une chose était sûre, il était profondément reconnaissant envers le Dresseur, comme s'il lui devait la vie:

"Massko, Massko-ko; koo-Massko... Massko Massko, Mass-Massko Koo [...]"
(Je te remercie, d'avoir veillé sur elle; et de l'avoir soignée... S'il lui serait arrivée quelque chose, je n'aurai pas pu me le pardonner [...])
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Lun 27 Juin - 10:35

Je n’avais jamais vu deux pokémons aussi proche l’un de l’autre alors qu’ils appartenaient à une espèce différente. De plus, il semblait que l’on avait évité un combat : les feuilles sur le pokémon vert ne luisaient plus. Je poussais donc un soupir de soulagement tandis que Mylopi se blottissait contre moi. La grosse jalouse ! Voir ces belles démonstrations d’affection la rendait mielleuse et très tactile, pendant quelques secondes. Le temps que le pokémon vert se tourne vers elle.

J’étais légèrement surpris du comportement de l’invité mystère. En posant sa patte de cette manière, il ressemblait étrangement à un humain. J’avais exactement les mêmes gestes pour calmer la ponyta, c’était vraiment troublant… Etait-il vraiment sauvage ? En tout cas, il semblait discuter un court moment avec le cheval feu avant que celle-ci lui répond un “Pony !” enthousiaste. Mylopi n’avait jamais été vraiment rancunière et c’était une véritable qualité chez elle.

Ce fut ensuite visiblement mon tour. Après m’avoir menacée avec une lame feuille, pas mal de gens aurait pu être méfiant et ce serait compréhensible. Sauf que moi, je suis un peu idiot et candide donc je pardonne facilement. Je fus cependant encore une fois étonné par le comportement du Massko et pour le coup, j’étais presque persuadé qu’il appartenait à quelqu’un. Ou qu’il avait appartenue à quelqu’un. Bon, par contre, je ne comprenais rien du tout et je tentais d’imiter le Massko pour … La vérité, c’est que je ne savais pas quoi faire d’autre. Par contre, je ne comprenais absolument rien de ce qu’il me disait et tous les pokémons dans cette pièce le remarquèrent aussitôt.

Po ?
-Pichu ! Pi… Pichu !
-Pony… Ponyta !

Alors, entre nous, même si je ne comprenais pas le langage pokémon, je crois que Pichu m’avait gentiment insulter parce que je n’avais pas saisi le comportement de Massko. Quand à Ponyta, on aurait dit qu’elle avait une idée lumineuse. Elle commença à fouiller les placards de mon bureau avant de sortir un carnet.

Pas bête Mylopi ! Mais il manque un crayon. “ disais-je en me relevant.

Aussitôt dit, aussitôt fait, Mylopi m’avait déposé le carnet de feuille blanche dans la main et était partie attrapée un crayon. Pichu, elle, en profita pour grimper le long des jambes du pokémon cheval feu et attrapa pas mal de papier et de crayon. Il y en avait assez pour tout le monde et même pour moi.

Voilà, on va essayer de se comprendre.
-Pichu !
* Gribouille,Gribouille*
-Po ?
-Pichu Pichu !

Pendant que la Pichu dessinait et que la Ponyta commentait visiblement ses talents artistiques (en bien ou en mal, je ne savais pas) , j’attrapais mon sac et sortie mon pokédex. Peut-être qu’avoir quelques informations supplémentaires sur ces pokémons pourraient nous aider dans la communication. Je m’adressais au pokémon vert.

C’est un pokédex. C’est pour en apprendre un peu plus sur vous. Cela ne fait pas mal. Démonstration.
-Ponyta. Pokémon Cheval Feu. Peu de temps après la naissance, Ponyta est capable de courir aussi vite que sa mère. Courir le rend heureux, sa crinière s'embrase joyeusement quand il galope. Si son maître ne le fait pas suffisamment défouler, il dépérit rapidement. S'il se fait agresser, les sabots de Ponyta peuvent fracasser le crâne de son adversaire.
-Et te concernant...
-Massko. Pokémon Bois Gecko. En évoluant, ce pokémon change assez radicalement d'aspect physique : il est maintenant bien plus grand et des feuilles sont apparues sur ses poignets, sur sa tête et sur sa queue. Les premières peuvent être rendues aussi coupantes et solides qu'une lame de métal lors de son attaque Lame-Feuille. De plus, ses pattes arrières sont parfaitement développées musculairement et lui donnent la capacité de sauter très haut.

Je poussais un petit soupir de dépit. Bon, je savais désormais que c’était un Massko, mais cela ne m’aidait pas vraiment pour que l’on se comprenne. Parce que moi, dans tout ça, je ne savais pas pourquoi il était au début agressif et maintenant il était particulièrement calme. Bon, il avait sans doute eu peur pour la Pichu dont il semble très proche. Ok pour cela. Cependant, c’était exceptionnellement frustrant de ne pas tout comprendre. Il faudrait inventer un traducteur

Pichu !

La Pichu me montra fièrement son dessin. Alors, je crois qu’il y avait un bonhomme (sans doute moi) avec un plat remplis de baie dans les bras et un … Pichu (je crois) qui attendait la bouche grande ouverte. Elle avait encore faim ?!
avatar
Massko
Messages : 37
Nombres de Rp : 27
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Mar 28 Juin - 23:50

Massko se releva après un moment, satisfait; du moins en partie seulement, un peu déçu de voir que l'Humain ne le comprenne qu'à peine... Pichu s'en irrita, jugeant qu'il avait été assez clair! Elle lança un juron de colère, mais Massko rétorqua immédiatement, ne pouvant pas supporter une telle attitude; elle se calma alors d'un coup, obéissant sans discuter [...] Le Pokémon Plante avait une grande autorité sur elle. On pouvait voir du respect dans le comportement de Pichu envers lui mais aussi de l'admiration, pour une raison inexpliquée [...]

Ponyta interpella alors le groupe, pensant savoir ce qui pourrait aider son Dresseur à les comprendre. Elle appelait çà du "papier"... Massko ne connaissait pas, mais en la voyant sortir le carnet d'un meuble fait pour le travail il se souvint alors. Il avait déjà vu çà, mais ne se souvenait pas... En revanche il savait comment s'en servir:

"Massko! Koo-oo!"
(Ecrire! Mais bien sûr!)

Massko ne se fit pas prier pour tenter l'approche dans se sens, pendant que Pichu lui faisait un dessin -littéralement- pour expliquer qu'elle avait faim. Cet enthousiasme lui fit sourire, pendant qu'il s'appliquait à sa propre oeuvre sans laisser les autres regarder...
A voir la façon dont il tenait le crayon, on pourrait penser qu'il était en train d'écrire. Pourtant c'était impossible...! Le suspens dura jusqu'au bout, il lui fallu plusieurs minutes pour enfin montrer sa feuille au Dresseur.

L'écriture était ordonnée en colonnes et non en lignes comme un Humain ordinaire ferait pour écrire; les symboles dessinés étaient étranges, mais Raida les connaissait d'une certaine manière [...] Des lettres Zarbi!! En simplifiées bien sûr, ce qui rendait encore plus difficile la lecture... Ou Massko avait-il appris ce langage? Le mystère sur son passé restait entier et n'en faisait que grandir. Pour être honnête, lui-même ne savait pas [...]
On pouvais donc lire:

"Je, ...-téger Pichu. Etre mon de-voir. Comme tous les ha... de la ...rêt.
Je, chercher ma ...mille, ...puis toujours."



Massko avait mit beaucoup de temps "juste" pour écrire deux lignes, les fautes étaient omniprésentes et plusieurs mots pratiquement illisibles, mais il savait écrire! Il savait aussi que très rares étaient les Pokémon dotés d'une telle prouesse; il sourit un peu en levant haut la tête, assez fier de lui. Mais ce qu'il espérait surtout, c'est que le Dresseur le comprenne cette fois...

Il prit Pichu dans ses bras pour la forcer à se détendre, mais aussi et surtout à l'écouter, lui demandant d'arrêter de demander inlassablement plus de nourriture:

"Massko Mass-koo, Mass Massko..."
(C'est assez maintenant, tu a assez mangé...)

Encore une fois, Pichu malgré son caractère rebelle lui obéit sans broncher; elle dessina une grosse croix sur son dessin pour exprimer au Dresseur qu'elle annulait sa demande... Elle bouda une minute, mécontente mais retrouva vite le sourire en se serrant contre son ami.

Massko sourit, on pouvait facilement imaginer qu'il avait prévu à l'avance qu'elle ferait çà [...] Il s'exprima ensuite à Ponyta pour terminer:

"Massko Ma-ssko, Koo Mass Massko? Massko Koo; Koo Mass Mass..."
(Si tu veux dire quelque chose à ton Maî-Dresseur, je peux essayer de le lui écrire? Il a l'air de comprendre ce que j'ai fait; au moins un peu...)
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Lun 4 Juil - 9:45

J’attendais un petit instant avant de voir ce que le Massko avait écrit sur sa feuille. Oui. Ecrit. C’était bien une écriture et non un dessin. Ce pokémon vert était définitivement intriguant. Son comportement était sauvage vu qu’il connaissait la Pichu, mais il semblait avoir quelques notions très humaine.  C’était troublant. Je commençais à lire à voix haute.

Je ...téger Pichu… Etre mon devoir. Comme tous les ha... de la … rêt. Je… Chercher ma…. mille ,... puis toujours. Attends, je vais reprendre depuis le début. Voyons… Je… Protéger ? oui ! Protéger Pichu. Etre mon devoir. Comme tout les … ha de la rêt… Forêt ! Les habitants de la forêt !  Je chercher… mille … Mille quoi ? Arf, je ne comprends pas la dernière phrase.

Même si c’est un peu laborieux, je trouve que l’on a amélioré la communication d’au moins trois niveaux. Mais que pouvait-il donc bien chercher ? J’aimerais tellement l’aider. Le Massko se tourna ensuite vers la Pichu, semblant lui demander d’arrêter ses caprices. Et ben, c’était la première fois que j’enviais l’autorité d’un pokémon. En plus, cela marchait, elle avait une croix sur son dessin. Il faudrait qu’il me donne quelques cours.

Il se tourna ensuite vers la Ponyta, semblant lui proposer quelques choses. La Ponyta avait fait un non de la tête, puis elle s’approcha de moi pour frotter sa tête contre la mienne. Je laissais un petit rire s’échapper. Je connaissais trop bien Mylopi tout comme elle me connaissait par coeur. Je l’avais obtenu alors qu’elle n’était qu’un oeuf et depuis, on était presque inséparable.  Cela faisait bien longtemps qu’on avait plus besoin de mot.

Je dois dire, Massko, que tu es assez … original. Je me trompe peut-être, mais je n’ai pas l’impression que tu es un pokémon apprivoisé. Cependant, tu as quelques trucs très humains et le plus surprenant est ta façon d’écrire. Même si beaucoup de pokémon peuvent tenir un crayon, écrire en langage humain n’est pas accessible à tous les pokémons. Enfin je crois ?

Je parlais un peu tout seul, mais toutes ces questions étaient étrangement fascinante. C’est certains que les pokémons cachent encore beaucoup de secret et j’avais probablement un gros mystère devant moi. C’est assez excitant. Même s’il est… Presque quatre heures du matin. C’est sûrement l’adrénaline qui permettait à tous de rester éveillé.

Bon, en tout cas, Pichu semble aller beaucoup mieux. Si vous voulez retourner dans la forêt cette nuit, je pense qu’il n’y a pas de problème. Pichu semblait plus inquète de ne pas te voir que d’avoir de la fièvre, mais au cas-où, je peux te donner les médicaments.
-Pichu !
-Oui… Je sais que ce n’est pas très bon, mais tu es presque guéri grâce à ça.
-Pi !

Encore dans les bras de Massko, elle avait fait un demi-tour pour montrer qu’elle n’était pas d’accord. Enfin, je suppose que l’autorité du pokémon vert lui fera entendre raison. J’attrapais le fameux médicament que je posais sur le lit. C’était un médicament à avaler avec un goût assez amère, c’était certainement pour ça qu’elle n’appréciait pas trop ce liquide.

Je me demande bien ce que tu cherches Massko… Je pourrais peut-être t’aider ?
-Po… Ponyta. Nyta Ponyta. Po Po pony.
-Pi ?

Ah, je connaissais ce discours. Elle était probablement en train de leur expliquer que j’étais un Ranger et que mon but était d’aider les pokémons et la nature. Je pense qu’il y avait quelques éloges aussi, mais je n’en étais pas certains. Le plus surprenant, c’est que Pichu avait arrêté de boudé un court instant pour écouter.

Essayez de me le faire deviner si ce n’est pas trop compliqué.
avatar
Massko
Messages : 37
Nombres de Rp : 27
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Sam 9 Juil - 23:53

Massko sourit, fier d'avoir impressionné l'Humain en écrivant, mais se montra d'avantage déçu en voyant qu'il n'arrivait pas à comprendre ce qui était écrit, pas assez... Raida avoua qu'il avais vraiment quelque chose de spécial pour un Pokémon. Mais quoi, disons plutôt "comment", cela restait un mystère pour tous, même pour lui. Si seulement il se souvenait...

Massko essayait de lui expliquer ce qu'il avait voulu dire en écrivant, mais n'y parvenait pas. Essayant avec des gestes, des sons, mais rien ne donna de résultat... Pichu et Mylopi n'avaient visiblement aucune idée non plus de comment le décrire. C'était quelque chose de si important, et si fragile à la fois... Pichu essaya de le dessiner sans grand succès, n'ayant pas les talents non plus. On voyait trois formes rouges et vertes, deux à peu près identiques, et une troisièmes un peu plus petite -Pichu insistait étrangement sur la taille comme si c'était très important- et un peu différente aussi. Est-ce que cela suffirait...?

"Massko... Massko, koo..."
(Tu peux le comprendre... Réfléchis cette nuit, s'il te plait...)

Pichu donna le dessin à Raida en insistant pour qu'il le garde au moins la nuit; peut-être qu'après une nuit de sommeil à y repenser il comprendrait, qui sait... En tout cas Massko y tenait beaucoup.
Il se faisait très tard, oui... L'heure d'aller se coucher pour tous. Massko était le seul qui ne semblait pas fatigué malgré tous ses événements... Pichu aurait voulu rester mais il la prit dans ses bras avant de se diriger vers la fenêtre. Le duo adressa un dernier salut à Raida et son Pokémon avant de bondir par la fenêtre. Bondir, oui... Massko sauta de l'étage jusqu'au sol d'en bas -qui était encore un bon mètre plus bas que le red-de-chaussée- de l'académie- et se rattrapa au sol sans la moindre égratignure; soit une chute de quatre bons mètres. En cause les puissants muscles de ses jambes, alliés à une colonne vertébrale à toute épreuve... Massko était un grand sportif!

"Massko! Massko!!"
(Allons-y! Au revoir!!)

Massko se mit à courir une fois en bas, se hâtant de quitter la clairière avant qu'un autre Humain ne le remarque, tenant toujours Pichu dans ses bras. Et c'est ainsi qu'il disparut, s'engouffrant dans la parcelle de forêt la plus proche [...] Au lendemain, Raida était seul avec sa Ponyta. Massko et Pichu n'étaient pas revenus, seul restait désormais la lettre écrite par le Pokémon Plante, et les dessins de cette incroyable pile électrique [...] La matinée fût tout ce qu'il y a de plus normal pour Raida. Allaient-ils revenir...?

Raida retourna dans sa chambre sur les coups de midi après le repas, accueilli d'un grand BOUH!!! par Pichu. Ils étaient revenus. Massko était assis sur la fenêtre, adossé contre le mur, une jambe se balançant dans le vide... Il se redressa et se posa dans la chambre en les voyant arriver. Il avait quelque chose de spécial à dire à Mylopi...

"Massko, Massko. Mass-koo... Ko-Koo mass, Massko... Massko [...]"
(*Traduction Non Fournise*)

Ils conversèrent ainsi plusieurs minutes de manière étonnamment sérieuse... Au début elle n'approuve pas du tout son idée, puis se laissa peu à peu convaincre, avant d'accepter! Qu'avaient-ils prévus? encore une fois, indescriptible... Mais dessinnable, visiblement Pichu avait déjà prévu le coup! Elle se mit à l'oeuvre donc [...] Après quelques minutes on voyait deux personnages d'une part et d'autre de la feuille. L'un avait quatre pattes et était tout en feu... L'autre tenait sur deux pattes et était vert, avec du rouge sur le ventre. Ils se faisaient face, et ils étaient tout les deux blessés...

Pichu continua, elle arrive à faire une pâle imitation de Raida et d'elle même au centre mais un plan en arrière, qui regardaient la scène. C'était clair, maintenant. Ils allaient se battre... Un match amical!

Massko attendit quelques minutes que Raida ait le temps d'analyser la scène et de comprendre, avant de reprendre pichu dans ses bras et de ressortir par la fenêtre. Il demanda à Mylopi de venir les rejoindre ici, en bas... Même si le Dresseur n'aurait pas tout comprit, au moins son fidèle Pokémon saurait quoi faire désormais.

"Massko. Mass-ko, koo!"
(J'attendrai en bas. Amène ton Dresseur, s'il te plait!)
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Lun 11 Juil - 10:08

La partie de devinette me parut durer une éternité. Les pokémons essayèrent tout : les mimes, les sons, les gestes et même la petite Pichu essaya de dessiner. Est-ce que j’étais vraiment si stupide pour ne rien comprendre ? Ou peut-être que je manquais de sommeil, tout simplement. Résigné, Pichu me donna le dessin avant que Massko ne la prenne dans ses bras. Un petit au revoir et ils disparurent dans la nuit.

« Drôle de nuit, hein Mylopi ? »

La Ponyta baillait avant de s’allonger par terre et de s’endormir. Elle avait sans doute raison, c’était la meilleure chose à faire pour le moment. Je regardais le dessin une dernière fois, tentant de l’imprimer dans mon esprit avant d’aller me coucher moi aussi.

*Le lendemain*

Le réveil était difficile. Rien de surprenant, mais comme j’étais sérieux, j’allais tout de même en cours. Dans un moment d’égarement, j’emportais le dessin et la lettre avec lui, dans un cahier. Les leçons étaient difficiles à suivre et j’étais trop préoccupé par le dessin pour suivre. Deux formes identiques… et une forme plus petite. Je soupirai discrètement, regardant du côté de la fenêtre comme si je cherchais une réponse.

Le hasard voulu que deux Hélédelles passaient juste sous mes yeux. Attendri par le spectacle, je me désintéressais totalement du cours et je constatais qu’un petit Nirondelle semblait avoir du mal à suivre. Heureusement, ce qui devait sans doute être ses parents faisaient demi-tour et semblait l’encourager. C’était trop mignon. Et puis, le déclic.

« Par Arceus… »

Je regardais le dessin et la lettre. C’est ça, c’était ses parents qu’ils cherchaient. Ou peut-être… ‘’Mille’’… FAMILLE ! Il cherchait sa famille. Pourquoi je n’y ai pas pensé plutôt ? Trop content d’avoir enfin trouvé, je n’avais qu’une hâte, que les cours se terminent pour effectuer des petites recherches.

Mais avant de me plonger dans la bibliothèque, un bon déjeuner s’imposait. Je mangeais plus rapidement que d’habitude avant de retourner dans ma chambre pour prendre ce qu’il fallait pour accomplir ma future tâche. Et qu’elle ne fut pas ma surprise lorsque ce fut un Pichu qui m’accueillit, à sa manière.

« Ouah ! » Je venais de sursauter « Pichu ! Massko ! Content de vous revoir. Aller Mylopi, sors ! »

Même si ma Ponyta avait la taille réglementaire pour se balader à mes côtés, elle ne supportait tout simplement pas les endroits où il y avait trop de monde. Alors, plutôt que de blesser quelqu’un, il était préférable de la laisser dans sa pokéball. C’est après mes cours que je lui faisais l’exercice nécessaire pour qu’elle soit heureuse.

La Ponyta faisait un petit salut à Pichu avant de comprendre que Massko voulait lui dire quelque chose. D’un sérieux exemplaire, elle s’approcha de lui et commença une conversation pokémon. Je me grattais la nuque en voyant Mylopi commencer à faire un non de la tête. Je la connaissais trop bien pour comprendre ce qui lui passait par la tête. Là par exemple, je crois qu’elle acceptait quelque chose, mais à contre-coeur. Pichu sauta sur mon épaule et me montra un dessin. Je le regardais un moment pour le déchiffrer. Un combat pokémon ? Et moi qui croyais qu’on commençait à s’entendre…

La pile électrique sauta pour rejoindre le pokémon feuille. Ce dernier prononça des paroles avant de sauter. Mylopi se dirigea vers moi, me poussant du museau. On voyait qu’elle n’avait pas envie, cela me faisait de la peine de la voir ainsi.

« Je ne sais pas pourquoi il veut qu’on fasse ça, mais il a l’air de savoir ce qu’il fait. Je te suis ?
-Nyyy ! »
*Un peu plus tard*

Massko et Pichu nous attendait comme prévu. Durant le cours trajet, j’avais essayé de remonter le moral de la Ponyta, en lui disant que cela pouvait être un excellent exercice pour elle. Après tout, certains pokémons pouvaient être agressifs et si je n’avais pas le niveau nécessaire pour les capturer avec mon Capstick, il fallait qu’elle lutte comme dans un match amical. Gonflé à bloc, Mylopi se positionna à quelques mètres de Massko, prête à en découdre.

« Je ne sais pas pourquoi tu fais ça Massko, mais sache que si tu veux te battre contre Mylopi, je serais derrière elle, quoi qu’il arrive. »

C’était probablement un concept un peu abstrait pour les pokémons sauvages. C’est vrai, je n’allais pas me battre physiquement, mais la Ponta savait que j’allais faire les bons choix. C’est  pour cela qu’elle m’écoutait. Enfin, la plupart du temps.

Cependant, le combat n'allait pas se passer dans l'enceinte de l'école. C'était tout bonnement interdit et trop risqué. Massko semblait connaître un lieu idéal et il insista une nouvelle fois pour qu'on le suive;

*Encore un peu plus tard*

Le pokémon vert nous avait emmener dans la forêt, dans une espèce de clairière que je n'avais jamais vu auparavant. Plutôt éloigné de la route que prenait habituellement les dresseur, c'était un lieu plutôt calme et isolé, même si j'avais l'impression qu'il y avait un peu plus de public que prévu. Certains pokémons sauvages étaient en vérité beaucoup plus curieux qu'on pouvait le penser.

Enfin bref, les challengers se positionnèrent face à face, prêt à engager le combat.

« Mylopi ! Attaque Nitrocharge ! »

Ce dont j’étais certains, c’est que j’avais l’avantage du type, mais concernant l’expérience, je pense que Massko était largement avantagé. L’attaque Nitrocharge avait l’avantage d’être de type feu et de booster la vitesse de la Ponyta. Si le pokémon vert était rapide, elle sera en mesure de le suivre.
avatar
Massko
Messages : 37
Nombres de Rp : 27
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Mar 12 Juil - 3:43

Massko Avait demandé ce combat pour une raison encore injustifiée... Il n'avait parlé à personne de ses motivations, en dehors de Pichu qui avait promis de garder le secret jusqu'au moment venu. Une fois que Mylopi et son dresseur les rejoignirent, il les emmena au cœur de la forêt voisine, dans une clairière dégagée; il ne voulait pas qu'un autre Humain vienne les déranger...

Il se mit en place prêt au combat; son adversaire en fit autant, et Raida derrière pour lui dire quoi faire. Pichu s'amusa à jouer l'arbitre... Les règles étaient très simples: Combat en une seule manche, la victoire se fera par K.O ou abandon de l'adversaire. Mais Massko ne voulait pas faire de mal à la Ponyta... Il précisa une dernière fois avant de commencer:

"Massko, Ma-Massko. Mass-Ko, Mass..."
(Rassure-toi, tu ne souffrira pas. C'est comme un entraînement, d'accord...?)

Massko se mit en garde, et Pichu criaen guise de départ. Il laissa son adversaire commencer qui usa d'une capacité extrêmement rapide; ne s'y attendant pas il ne pût l'esquiver, et dût se contenter de croiser les bras, se préparer à subir le coup et à amortir le choc du mieux qu'il pût... Aussitôt après avoir retrouvé l'équilibre il se redonna l'avantage de la vitesse en utilisant Hâte.

Massko était réellement impressionné... Il était parmi les plus rapides de tous les Pokémon qu'il connaissait, et avait enfin trouvé quelqu'un à sa taille en ce domaine. Il se remit en garde en souriant légèrement, fier des prouesses de Mylopi; il frappa à son tour avec Vive-Attaque, une autre capacité frappant à très grande vitesse. Il l'entailla sur les flancs, refusant de viser le visage.

Le Pokémon Plante bondit à nouveau en arrière pour reprendre ses distances et essayer d'anticiper la prochaine attaque... Pour la première fois de sa vie, un combat l'"amusait". C'était tellement différent, que devoir se forcer à frapper là où cela ferait le plus mal, pour garantir ses chances de survie; ou pire encore face à ceux qui avaient essayés de le capturer, agresser directement le Dresseur pour avoir une chance de s'enfuir [...]

Massko avait un but personnel dans ce combat. Aussi, si malgré l'avantage-type de son adversaire il était bien plus puissant et était parfaitement capable d'envoyer Mylopi aux urgences, mais ce n'était pas ce qu'il voulait... De plus, il se refuserait à infliger une telle souffrance à quelqu'un qu'il jugeait comme "ami".

Il se montrait le moins violent possible, enrichissant le côté éducatif de l'événement. En retour il attendait par contre que Mylopi utilise la totalité des ressources dont elle disposait pour le vaincre, car elle en aurait besoin. Il leur sourit une fois de plus, incitant à continuer d'un ton étrangement joyeux:

"Massko Koo, Massko-Massko... Mass-Massko!"
(N'ai pas peur, de me faire du mal... Approche, et frappe!)
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Ven 15 Juil - 9:09

Il était fort. Très très fort. Et pourtant, il semblait retenir ses coups. Son vive-attaque n’avait même pas visé une partie sensible de la Ponyta. Quel était son but à la fin ? C’était si frustrant de ne pas comprendre… Bon. Reconcentrons-nous. Massko était désormais plus rapide que Mylopi  et tout le monde sait que lors d’un combat pokémon, celui qui frappe le premier, c’est généralement celui qui gagne.

Mylopi ! Attaque Nitrocharge !

La Ponyta s’entoura de gerbe de feu et fonça sur le pokémon, augmentant de nouveau sa vitesse. Du coup… Massko restait toujours le plus véloce. L’écart de vitesse était juste moins important. Comme la dernière fois, le pokémon vert et rouge amortit l’attaque avec une lame-feuille. Pas mal. Enfin. Je veux dire. Mauvaise nouvelle pour moi, cette stratégie n’était peut-être pas la bonne ?

Attaque mimi-queue !

Le pokémon cheval feu se retourna et remua sa queue enflammée. Je sais, cette attaque manquait cruellement de grande classe, mais elle permettait de baisser la défense de l’adversaire. En théorie. Je n’ai pas l’impression que cela faisait grand-chose au Massko. Même la Pichu me regardait avec un air d’incompréhension mélangé avec du mépris.

Je n’ai jamais dit que j’étais fort dans les combats pokémon.
-Pi…
-J’ai le droit d’expérimenter.

La théorie et la pratique était des choses tellement différentes. Bon, heureusement que Massko retenait ses coups, cela me permettait d’apprendre pas mal de choses sur le terrain. Bon, vu qu’il était capable d’augmenter sa vitesse plus rapidement que ne pouvait le faire Mylopi et qu’essayer de diminuer sa défense ne semblait pas efficace, j’allais essayer un autre plan d’action

Attaque Roue de feu !

Une bonne attaque de type feu, beaucoup plus puissante que Nitrocharge. A ma grande surprise, le pokémon se précipita pour administrer une lame-feuille. Toujours cette histoire de vitesse.

Tiens bon !

Les flammes sur sa crinière commençait à prendre du volume et c’est de façon très naturelle qu’elle utilisa la chaleur pour amortir l’attaque. Il fallait croire qu’elle apprenait vite elle aussi, elle avait littéralement foncé tête baissée contre son attaque. Le choc était violent et les deux pokémons reculèrent après l’assaut.

La fatigue du combat commençait à se faire ressentir. Le pokémon rouge et vert avait légèrement titubé après son bond en arrière tandis que Mylopi avait du mal à tenir sur ses quatre pattes. C’était serré.
avatar
Massko
Messages : 37
Nombres de Rp : 27
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Ven 15 Juil - 22:00

Massko avait reprit ses distances pour avoir le temps de réagir quand son adversaire attaquerait, c'était devenu un réflexe chez-lui. Frapper, puis reculer... Et ensuite observer. Raida ordonna à son Pokémon d'effectuer une nouvelle attaque NitroCharge; Le Pokémon Plante eut le temps de réfléchir à quoi faire pendant deux secondes... Il aurait pu essayer d'esquiver le coup, mais décida encore une fois de l'encaisser, en "parant" avec sa capacité Lame-Feuilles, en croisant les bras au niveau du torse qui serait le point d'impact.

La parade réussit parfaitement, arrêtant l'adversaire au contact en permettant à Massko de garder son équilibre et de ne pas flancher sous la puissance du coup, mais cela ne l'empêcha pas de subir de lourds dégâts. Il commençait à fatiguer, lui aussi...

Massko recula à nouveau avant de voir Mylopi effectuer une Mini-Queue. C'était étrange, ce genre de capacité fonctionnait à tous les coups, en théorie. Pourtant Massko n'en fut pas affecté... Si l'objectif était de détourner l'attention pour baisser la défense, cela ne fonctionna pas. Peut-être la cause était son intelligence supérieure à la normale [...]

Il passa à nouveau son tour, laissant à son adversaire le choix de réparer son erreur et tenter une autre attaque. Cette fois la Ponyta prépara une attaque Roue de Feu... C'était mauvais signe. Les chances d'esquive étaient faibles, et s'il se la prenait de point fouet, il tomberai sûrement K.O sur le coup. Massko ne voulait pas finir comme çà... Contre toute attente il lui fit face cette fois, c'était le moment de vérité! Massko prépara son attaque ultime en faisant scintiller les feuilles sur ses bras...

Massko se mit à foncer sur Mylopi au moment où elle commença à le charger à son tour. Au moment précis de l'impact, il frappa avec Lame-Feuille. La collision des deux attaques fut si puissante que pendant deux secondes on ne pouvait voir ce qui s'était passé, les deux Pokémon entourés d'un nuage de feu, de lumière et de poussière -le sol ayant aussi subi le coup-; Massko se retrouva projeté plusieurs mètres en arrière, mais avait réussi. Il tenait encore le coup...

Il se releva lentement, réalisant que le combat touchait à sa fin. Il observa son adversaire se relever à son tour, ce qui lui fit sourire. Ce n'était pas encore terminé...
Massko tenta une nouvelle attaque en se mettant à hurler d'une voix extrêmement aiguë, c'était Grincement. Malheureusement pour eux, Pichu et Raida s'en virent également affectés, étant donné qu'il s'agit d'une onde sonore... Il voulais voir si cela suffirait à perturber son adversaire, ou à rompre l'attention de son dresseur.

L'effet fut bien là, et Massko en profita pour charger son adversaire mais à son grand étonnement l'Humain réussit à garder la tête froide, et commanda une attaque Rugissement. En général Massko était peu affecté par cette attaque au même titre que Mini-Queue, sauf peut-être si lancé par un ennemi qui l'effrayais vraiment. Mais là c'était différent; le cri de Mylopi le frappa pile au moment où il parvint devant elle.

Massko ne fut pas arrêté dans son élan et enchaîna avec une attaque Poursuite, qui avait l'avantage d'être vive et rapide pour une puissance modérée. Cependant l'effet du Rugissement de son adversaire réduisit considérablement la force de son attaque.

Le Pokémon Plante n'eut pas le temps de reprendre des distances comme à son habitude quand son adversaire le chargea à son tour avec une attaque Roue de feu. Difficile d'imaginer une attaque mieux placée... Massko n'eut pas le choix que de se contenter de croiser les bras en essayant de parer l'attaque -n'ayant plus le temps pour esquiver- mais n'avais plus la force. La puissance du choc le projeta plusieurs mètres plus loin [...]

Massko arrivaà se relever, c'était incroyable. Il aurait pu poursuivre encore le combat malgré son état assez alarmant, mais prit pitié pour Mylopi. Il ne voulais pas poursuivre jusqu'à la mettre K.O, s'en sachant bien capable... Il leva légèrement un bras en l'air pour faire signe, avant d'annoncer la fin du combat:

"Massko, Massko... Mass-Koo. Koo, Mass-..."
(Arrêtez, c'est terminé... Je déclare forfait. Tu a gagné...)

Massko sourit, satisfait. Il avait besoin de soins mais ce n'était pas urgent, de même pour Mylopi qui s'en était mieux tirée que lui jusque là. Massko avait eu ce qu'il voulait... Il était impressionné, et jugea que ce Dresseur était assez fort. Il fit signe à Pichu qui sut aussitôt quoi faire... Il était temps de montrer à Raida la raison de cet affrontement.

Pichu se mit à chercher quelque chose de très précis dans les affaires de Raida. Quelque chose qui lui ferait comprendre aussitôt qu'il le verrait... Voilà! Une... Une PokéBall. Le petit Pokémon Souri la lui donna en insistant lourdement. Elle attendait quelque chose de précis de sa part... Massko, lui, l'avais prévu depuis le début. Ce combat n'était finalement qu'un test? Le Pokémon Plante avait volontairement prit le comportement d'un Pokémon sauvage -même s'il avait retenu ses coups pour ne pas brutaliser son adversaire et lui laisser une chance-. Tout çà pour simuler un combat... Avant une capture.

Massko ne bougea pas, restant debout même si ses jambes lui faisaient souffrir. Il attendait [...] Il leur souriait:

"Massko [...]"
(Je suis prêt [...])
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Dim 17 Juil - 11:09

Mais… Que faisais Massko ? Après les dernières attaques qui avaient beaucoup affaiblis les deux pokémons, il venait de lever le bras. Mylopi avait sans doute mieux compris que moi ce qui venait de se passer et elle venait de s’allonger pour reprendre son souffle. Le combat était terminé ? Étrange, je ne pensais pas que cela allait se finir de cette manière.

Hé hé hé ! Pichu qu’est-ce que tu fais ?
-Pichu !
*Fouille fouille trouve*
-Pichu !
-Quoi ? Pourquoi tu veux que je la prenne, j’en ai pas besoin.
*Bzzzzt*
-Aie ! Ok ok… Je la prends.

J’attrapais la pokéball. Devant tant d’insistance, c’était difficile de refuser. Puis je regardais Massko. Il ne bougeait plus du tout, il attendait. Étonnamment, il avait l’air très content. Je regardais la sphère rouge et blanche, puis le pokémon. Il était sérieux ? Il voulait que je le capture ? C’était un peu brutale comme méthode, il aurait pu simplement demander.

Si c’est ce que tu veux…

Je lançais de toutes mes forces la pokéball en direction du pokémon sauvage. Difficile de le louper et, en effet, je l’avais bien visé. Mais la pokéball venait de faire demi-tour et m’avait atterrit dans les mains.

Que… Quoi ?
-Pichu ?
-A… Attends… Je vais essayer de nouveau.

Je projetais la pokéball encore plus fort que la fois précédente, mais le même manège recommença. La ball ne voulait même pas s’ouvrir , il faisait simplement demi-tour dès qu’elle s’approchait du pokémon.

Ben ça alors…
-Pichu
*Bzzt*
-Aouch !  Attention Pichu !

Le Pichu venait de me donner une décharge électrique au niveau du pied, j’ai donc lâché la pokéball et elle avait atterrit sur le pokémon souri qui rentra dans la pokéball. Une secousse, une deuxième secousse, une troisième secousse et hop, la sphère s’est éteinte.

Bonne nouvelle:
 

Oh mince !  Désolé Pichu ! Sort !

Et hop, la frénétique sourie électrique était sorti de la sphère. Elle semblait étonnée de ce qui venait de se passer et moi j’étais surpris que je ne me prenne pas une nouvelle décharge. Pourtant, je ne cessais de m’excuser platement.

Pardon pardon pardon ! C’est un accident, je vais te relâcher !
-Piiiiiiichuuuuuu !
*BZZZZZZZZT*
-AIE AIE AIE AIE !
-Pi !

La Pichu se dirigeait vers Massko et Mylopi qui venait de se rapprocher de lui. Je ne voudrais pas paraître trop pénible, mais il y a personne qui s’occupe de moi alors qu’elle venait de me donner un bon coup de jus ?

Maintenant que j’y pense, c’est étrange. La Pichu ne semblait pas vouloir que je la relâche. D’ailleurs, elle n’avait pas été blessée par le combat, elle aurait pu s’en sortir sans trop de difficultés. Pourquoi ne l’a-t-elle pas fait ? Arf, voilà un mystère en plus.

Je me relevais finalement après quelques secondes à terre pour m’approcher du petit groupe.

C’est étrange cette histoire. La pokéball n’était pas défectueuse puisque Pichu a pu rentrer dedans.
-Pi !
- Mais alors… Pourquoi cela n’a pas marché sur toi Massko ?
-Po ? Ponyta ?
-Pi!
-Pas de décharge ! Je réfléchis… Heu… Voyons...La seule chose que je sais sur les pokéballs,c’est qu’elles ne fonctionnent que sur les pokémons sauvages. Si on essaye de capturer le pokémon d’un autre dans un combat contre un dresseur , cela ne marchera pas. Est-ce que cela voudrait dire que tu n’es pas un pokémon sauvage Massko ?

C’était perturbant. Si Massko appartenait effectivement à quelqu’un, cela pourrait expliquer ses comportements très humains et surtout le fait qu’il sait écrire. D’un autre côté, il semblait très proche de la nature et il ne m’aurait pas proposé de le capturer. Toute cette histoire était très bizarre.

Bon… On ne résoudra peut-être pas le mystère aujourd’hui. Tout le monde est blessé et je peux t’emmener à l’infirmerie de l’école si tu veux.
avatar
Massko
Messages : 37
Nombres de Rp : 27
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Mar 26 Juil - 13:57

Massko se vit ravi de voir que Raida comprenait ce qu'il attendait de lui... Certes la situation était des plus improbables, mais en y réfléchissant profondément, on finissait par en déduire que cet événement était prémédité dès le départ... Massko n'avais cessé de "tester" l'Humain selon des critères aussi précis qu'incompréhensibles, et ce depuis l'instant de leur rencontre. Il en avais assez appris sur les Humains lors de ses précédentes rencontres si bien qu'il avais réussi à évaluer le Dresseur pour s'assurer qu'il s'agirait du "bon"...

Massko était un Pokémon des plus énigmatiques et rien n'y changera jamais. Pourquoi avoir choisi Raida, pourquoi s'être cassé la tête à monter une telle scène jusqu'à venir à un lourd combat pour finalement exposer sa volonté... Le mystère restait entier, mais un motif très simple se devait d'être au moins partie de la réponse: Il avais patienté aussi longtemps qu'il l'a jugé nécessaire, pour en apprendre un maximum sur Raida, le juger, et prendre sa décision finale.


Pichu n'eut que peu de ma là lui faire comprendre la volonté du Pokémon Plante. La suite des événements, en revanche, nul aurait pu la prévoir [...] Quand Raida lança sa PokéBall, l'objet fit volte-face et revint dans la main de son lanceur. Massko ne comprenait pas, il n'avais même pas eu le temps d'être touché... C'est comme si un champ de force invisible le protégeait, infranchissable pour la PokéBall. Ce qui était Physiquement impossible, seul un Pokémon Psy puissant serait capable d'une telle prouesse [...]

Le Dresseur essaya encore, le résultat fut le même. Cette fois ils comprirent tous, la raison était plus qu'évidente. Il n'existait qu'un seul phénomène capable de bloquer ainsi une PokéBall et il était bien connu: aucun Dresseur ne pouvait capturer un Pokémon d'un autre Dresseur. Pour détailler, un Pokémon ne peut être lié qu'à une seule et unique PokéBall; tenter de capturer un Pokémon déjà lié était tout simplement impossible.

Massko fut de loin celui du groupe qui se vit le plus choqué d'un tel phénomène. Alors comme ça, il n'étais pas un Pokémon sauvage? Il avais autre fois eu un Dresseur, un Humain qui lui avais appris toutes ses choses? Peut-être même que son intelligence supérieure n'était pas innée, mais lui avais été conférée d'une manière ou d'une autre par cet Humain... Ou alors avait-il été sélectionné en fonction de ses capacités, pour subir un apprentissage unique?

Il n'en savait rien, et une telle ignorance sur soi ne pouvait qu'engendrer la souffrance. Il baissa la tête, presque en larmes... Il se souvenait parfaitement de son enfance en tant que Arcko pourtant; il étais né, avais vécu et grandi dans une forêt peuplée de Pokémon Insectes... Cela ne pouvait être faux, puisqu'il ressentait encore cette affinité avec les Pokémon de ce type encore aujourd'hui.
Mais maintenant qu'il y repensa, le reste de sa vie n'était qu'un nuage brumeux dans sa mémoire. Il ne se souvenait même pas avoir évolué [...] Ses derniers souvenirs remontent seulement d'il y a quelques mois à lutter depuis pour sa survie et voyager à la recherche d'autres de son espèce, jusqu'au jour où il embarqua sur ce grand bateau qui le mena jusqu'à cette île.

Autrement dit, Massko n'avait plus aucun souvenir des événements qui auront ponctué plus de la moitié de sa vie. Quelqu'un, ou quelque chose, avait effacé sa mémoire durant cette période. Peut-être un accident violent qui l'aurait séparé de son ancien Dresseur? Ou alors quelqu'un, ou quelque chose, avait volontairement effacé ce passé de sa mémoire, pour une raison précise... Quoi qu'il en soit, rien n'expliquait le fait qu'il soit encore, après tout ce temps, un Pokémon "Dressé".

Quelque part en ce monde, se cachait une PokéBall à laquelle il était lié. Si quelqu'un la trouvait, qui qu'il soit, Massko lui appartiendrait. Heureusement, il n'est possible de rappeler un Pokémon dans sa PokéBall que s'il est à une distance raisonnable de celle-ci... Mais subsistait désormais le risque qu'un jour, celui qui l'a capturé autrefois revienne, et le reprenne. C'est inéluctable, il devra vivre avec ça sur la conscience désormais [...] Pour le moment, bien d'autres choses le préoccupaient:

"Massko-Mass... Koo, Massko..."
(Qui suis-je... Quelle est, mon histoire)...

Le temps passait tandis que Massko restait dans cet état de psychologique. Il ne bougeait plus, à genou, regardant le sol devant ses pieds, évacuant quelques larmes par moments... En cet instant il semblait aussi frêle qu'après avoir subi une blessure très grave, en tremblant presque. Tant de questions... Il ne savait pas plus sur lui-même que l'Humain qu'il avait rencontré une journée auparavant, ce qui était en soi assez effrayant. Son état semblait s'être aggravé, même si ses blessures montraient le contraire [...]

Lorsque Raida l'interpella pour repartir, Massko resta immobile. Ses pensées allaient hors de l'espace et du temps, et plus rien ne semblait pouvoir détourner son attention... Peut-être allait-il falloir le porter le temps qu'il reprenne ses esprits. Pichu s'inquiétait beaucoup pour lui et se montra particulièrement affectée par son état... Elle fut la première à avoir l'idée de le porter et essaya de le faire comprendre à son nouveau Dresseur qu'il était temps de se bouger et de faire jouer sa force! Même si Massko mesurait plus de la moitié de la taille de l'Humain, il ne pesait pas plus de 19Kg -très en dessous de la moyenne pour un Massko- et était loin d'être gros.

Dans le pire des cas, si le Dresseur était incapable de le supporter, il pourra toujours reporter la demande à sa Ponyta, qui malgré son état montrait encore de la force. Le combat s'était arrêté tout pile à temps, décidément...


Dernière édition par Massko le Dim 31 Juil - 5:56, édité 1 fois
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Sam 30 Juil - 15:25

Massko… Massko pleure ? Est-ce que c’est cette histoire de pokéball qui le mettait dans cet état ? En tout cas, cela semblait l’affecté vraiment, il ne m’avait même pas répondu lorsque je lui avais proposé de passer à l’infirmerie. C’est vrai, je ne le connaissais pas vraiment, mais j’étais vraiment triste de le voir ainsi. Tellement que quelques larmes commençaient à perler sur mes joues, dans un silence sylvestre.

Pichu commença alors à s’agiter, me montrant qu’il allait falloir le porter pour l’emmener à l’infirmerie. Je regardais Mylopi qui venait de faire un oui de la tête avant de venir se placer correctement. Afin de partager équitablement le poids, j’avais placé un des bras de Massko autour du cou du pokémon (qui ne le brûlait pas avec sa crinière) et un sur mes épaules. Pichu, elle, était montée sur le dos de la Ponyta et maintenait la patte avant du pokémon vert et rouge pour éviter qu’il ne chute. Lentement, à notre rythme, nous nous dirigions de nouveau vers l’académie.

Une fois arrivée à destination, je pouvais constater que Massko ne s’était toujours pas réveiller et que mon pokémon commençait à montrer des signes de faiblesses. Heureusement pour moi, le personnel m’avait repéré en train de littéralement galérer et m’avait porté secours avec l’aide de Leuphories beaucoup plus costauds qu’on ne pourrait le croire. Vu l’état du Massko, on s’occupa de lui en priorité, on le soigna puis on l’installa dans un lit, essayant de le faire réagir. Mylopi, elle fut prise en charge en deuxième et on s’occupa rapidement de ses blessures avant de me la rendre dans sa pokéball. En bref, le cas le plus inquiétant était le pokémon sauvage. Il semblait dans un état psychologique assez traumatisant.

Évidemment, en bon soignant, il voulait savoir quelle était la cause de ce choc et là, j’avais dû faire face à un cruel dilemme. Ne rien dire parce que Massko n’avait peut-être pas envie que je raconte son histoire à d’autres humains ou tout déballer pour espérer qu’on le soigne. J’avais donc opté pour la première solution. Puisque je n’étais pas doué pour mentir, j’expliquais tout simplement que je ne pouvais malheureusement pas leur dire ce qui s’était passée. Ils insistèrent plusieurs fois, mais je tenais bon, jusqu’à ce qu’ils abandonnent l’idée que je parle. On me conseilla alors de ne pas mettre mon pokémon dans sa pokéball et d’atteindre qu’il se ‘’réveille’’ pour discuter un peu avec lui. Pas de risque qu’il retourne dans une quelconque sphère, la sienne semblait être perdue… Quelque part…

Allongé dans un lit pour pokémon, je regardais le Massko inactif. Les infirmiers et infirmières avaient réalisée un beau travail concernant ses blessures, il n’y avait plus aucune trace de combat sur sa peau. Par contre, psychologiquement, il n’avait pas pu faire grand-chose. Je m'asseyais donc sur une chaise, laissant la Pichu monter sur le lit. Le pokémon souri essayait désespérément de réveiller son ami. C’était vraiment touchant de sa part. Moi, j’essayais de lutter contre le sommeil qui commençait à m’envahir. J’aurais dû m’en douter, après toute la tension que j’avais vécu ces dernières heures, dès que l’ambiance était redevenue un peu plus calme, je commençais à piquer du nez pour récupérer.

Bon… Je ferme juste les yeux quelques instants et s’il se passe quelque chose, je me réveillerais - enfin , je veux dire, j’ouvrirais les yeux - grâce au bruit où à une décharge électrique.
avatar
Massko
Messages : 37
Nombres de Rp : 27
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  Dim 31 Juil - 6:46

Massko se figea, divaguant. Il ne se rendait même plus compte de ce qui se passait autour de lui... Il fallut attendre qu'on le hisse sur le dos de Mylopi pour qu'il reprenne ses esprits; son état physique n'était pas alarmant, mais le choc émotionnel qu'il venait de subir l'affectait terriblement.

Le Pokémon Plante se laissa perdre conscience, ne réagissant plus à rien... Il ressentait légèrement les mouvements de la Ponyta lors de leur déplacement vers l'infirmerie mais n'en tirait toujours aucune réaction. Un moment plus tard quelqu'un d'autre le porta; il ne réalisa pas que c'était les infirmières qui finissaient le voyage pour soulager Mylopi de ses efforts; en temps normal il se serait montré extrêmement violent et aurait sûrement attaqué s'il se trouvait ainsi, ne tolérant aucun contact avec un Humain qu'il ne connaissait pas...

Massko se laissa soigner à l'infirmerie en mouvant à peine, toujours dans un état de transe, ce qui facilita grandement le travail des employés soignants; son état ne s'expliquait pas. Jamais il n'avais ressenti un tel vide en lui, comme s'il en perdait même le désir de continuer à vivre... Heureusement après quelques heures, il rouvrit les yeux pour de bon, commençant par identifier son nouvel environnement

Massko était toujours à l'hôpital de l'Académie dans la partie aménagée pour le soins des Pokémon; il était allongé sur un lit dans la grande salle; après quelques instants il remarqua que Pichu, Mylopi et Raida étaient à son chevet. Tous trois s'étaient endormis... C'est alors qu'il remarqua que ses blessures avaient totalement disparues, on l'avait soigné [...]

Il s'en vit très reconnaissant envers ses amis, ce qui lui fit sourire. C'est en les observant que Massko comprit que le lourd passé qu'il portait ne l'empêcherait pas à se faire des amis, peut-être même une famille, et avoir sa chance de connaître le bonheur comme chacun. Il essaya de voir le bon côté des choses à sa situation: au moins aucun dresseur ne pourra le capturer, et le forcer à devenir quelqu'un qu'il ne veut pas être... Cette idée lui permettra à l'avenir d'avoir moins peur des Humains.

Massko se sentait beaucoup mieux même s'il étais encore sous le choc suite aux derniers événements... Après un moment à réfléchir il décida qu'il serait bientôt temps pour lui de partir. Mais cette fois-ci, hors de question de disparaître comme à son habitude. Il voulait remercier l'Humain, pour tout ce qu'il avait appris à ses côtés, et pour la nouvelle amitié qu'ils avaient forgés ensemble...

Il se releva et réveilla Pichu en premier en lui caressant la tête, qui ne tarda pas à tirer les deux autres de leur sommeil par ses cris de joie. Il était temps de faire leurs adieux à présent... Il la prit dans ses bras pour la dernière fois:

Tu n'a plus besoin de moi, désormais. Je suis fier d'avoir été ton protecteur. Je dois partir maintenant [...]

Massko s'adressa ensuite à Mylopi; en plus de son amitié, il lui vouait un grand respect, car malgré son jeune âge elle s'étais montré redoutable en combat, et savait agir en parfaite coordination avec son Dresseur. Il lui caressa la joue, un peu à la manière d'un jeune Humain... Puis alla jusqu'à croiser leur cous, ce qui prouva d'avantage l'affection qu'il lui portait:

Un jour tu sera très puissante; toi et ton Dresseur seront amenés à faire de grandes choses, j'en suis certain. Nous nous reverrons...


Pour finir, Massko fit face à Raida pour lui dire au revoir à son tour. Il ne parla pas, sachant que ce serait inutile puisque l'Humain serait incapable de le comprendre.Il lui serra la main comme un Homme aurait fait, avant de poser la tête contre son torse, profitant de ce dernier moment de réconfort... On pouvait lire la joie dans son regard, de quoi apaiser les craintes de Raida quant aux derniers événements. Il laissa finalement une dernière parole avant de s'en aller:

"Mass-Koo..."
(Adieux...)


Massko s'agita brutalement quand les infirmières entrèrent dans la pièce en se dirigeant vers eux. Il ne les laissa pas le temps s'approcher fonçant vers la fenêtre la plus proche. Dans la panique il ne chercha pas comment l'ouvrir, et se contenta de défoncer la vitre à l'aide de son attaque Lame-Feuille. Il descendit dehors jusqu'au sol, et s'enfuit en courant dans la petite plaine autour, avant de disparaître dans les bois voisins en seulement quelques minutes [...]

Massko était un Pokémon imprévisible et qui pouvait se montrer violent quand il se sentait menacé, malgré les comportement "civilisés" qu'il avait acquis. Aussi, il restera à considérer comme Pokémon sauvage, sa vie étant largement dictée par le comportement le plus sauvage qu'il soit: l'instinct de survie.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)  

Dîner matinal (Pv Massko/Capture) (TERMINE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [PROGRAMME]Logiciel capture d'écran rafale
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Logiciel capture video.
» (Terminé)~ Bon, on y va [PV:Nina|Capture] ~
» Footing très matinal [Olivier]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-