Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

"Un des mystères de dame nature !"

avatar
Goldy Hedge
Messages : 22
Nombres de Rp : 8
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 27 230 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: "Un des mystères de dame nature !"  Ven 2 Oct - 23:43






" Goldy Hedge "

Darius

Votre Personnage •
Nom et Prénom :  Goldy (Goldrake de son prénom entier) Hedge
L'Âge : 13 ans
Date de Naissance et ville d'Origine : Né le 1er Octobre et originaire de Mauville.
Votre Rang : Chercheur
Avatar : T.K (Digimon)

Votre Pokémon •
Surnom : Darius
L'espèce : Amonita
Type : Eau / Roche
Sexe : indéterminé mais probablement mâle
Nature : discret
Ct/Cs connus : aucune


Autres pokemons :
- Lanelle (Galvaran ♀)
- Tournicoti (Trousselin ♂)
- Oeuf Rose (futur Lewsor)



Physique • Moi je suis le plus beau !
« Cher journal, aujourd’hui pour inaugurer cette première page, je vais me décrire un peu physiquement même si c’est assez idiot sachant que personne d’autre à part moi ne pourra lire ce journal. Il y a une semaine maman m’a amené voir le docteur. Il a voulu prendre mes mesures, en fait  je ne m’attendais pas à quelque chose d’extraordinaire, j’ai toujours était l’un des plus petits de ma classe. On m’a toujours dit qu’il fallait laisser le temps au temps  et que je grandirais bien à force. Le docteur m’annonce alors 1m48, même pas 1m50 quoi, franchement c’est vraiment pitoyable… Ensuite vient le moment de la pesée, là non plus rien de vraiment grandiose, j’ai toujours été maigre, je n’ai jamais fais de sport, quand on sait que ma seule véritable passion et ma nourriture principale c’était la lecture, puis ma mère qui m’encourage à sortir plus souvent pour prendre un bain de soleil, alors que je ne sais pas comment m’occuper dehors à part jouer avec Filou le Ponchien de la famille… « Tu es blanc comme un cachet d’aspirine Goldy, sort un peu prendre l’air ! » me dit-elle… bref pour en revenir à ma pesée, je voyais l’aiguille faire une rotation jusqu’au nombre 50, oui c’est bien ça 50 Kg de pas grand-chose, juste de quoi se mouvoir, agir et aussi  transporter mon cerveau qui n’a pas besoin de commander mes jambes pour se sentir libre.  Quand je suis dehors je mets toujours mon chapeau blanc qui cache une bonne partie de mon front (je n’aime vraiment pas le soleil) et aussi pour camoufler mon regard quand je croise des gens (je déteste quand on me dévisage). Sinon après rien de spécial, je porte des vêtements tout à fait ordinaire, des jeans quand la période est froide, et des shorts pour l’été, puis des t-shirt et vestes tout ce qu’il y a de plus normal, je porte rarement de la marque (et puis c’est trop cher pour juste afficher un logo à la noix). Mes cheveux sont blond, ça je le tien de Maman, mais contrairement à elle ils ne sont pas bouclés,  à force de me frotter la tête la journée ils finissent par être un peu dans tous les sens, c’est pour ça que je me couvre la tête avec mon chapeau quand je sors, après il me suffit juste de les remettre un peu d’aplomb avec mes mains. Mes yeux eux sont gris… dommage j’aurais préféré les avoir vert comme Papa et Griff’, voila encore un trait que je dois à Maman, décidément. […]»


Caractère • Viens, on envahit le bâteau !
« […] Autant je n’aime pas parler de mon apparence physique et de mes gouts vestimentaire, autant je n’aime pas davantage parler de moi en général… Oui je suis timide, non je dirais plutôt que je suis dans une tout autre dimension, moi je suis dans le meilleur des mondes et les autres sont dans le monde de la normalité – qu’Arceus les pardonne, ils ne savent pas ce qu’ils font – métro, boulot, dodo … Est-ce que c’est vraiment ça vivre ? Où alors c’est justement un refus de voir la vérité en face ? Bon il est vrai que je suis assez peu courageux pour certaines choses et que je pourrais avoir davantage d’ambition aussi, mais je suis toujours un peu indécis, grognon aussi par moment quand quelque chose ne me plait pas et le moins qu’on puisse dire c’est que je suis l’un des derniers à me prononcer quand il s’agit de donner mon opinion, bref la spontanéité ce n’est vraiment pas mon truc, disons que je n’ai pas trop confiance en moi. A l’école on m’a toujours dis que j’étais quelqu’un de sérieux et calme, c’est vrai quoi, j’allais faire quoi d’autre ? Faire le zouave en classe tel un abruti ? Je préfère laisser ça aux autres, moi je préfère encore écouter et apprendre en toute tranquillité et surtout ne pas me faire remarquer si possible. Comme je l’ai dis, l’action ce n’est pas mon fort et en plus je ne suis pas très habile de mes mains, ça se termine souvent par un bel échec, je préfère réfléchir, observer, analyser, tirer des conclusions et me faire mon propre avis sur le monde tel qu’il est, vu de loin tel un protagoniste externe aux évènements, pas non plus au point de me faire passer pour un pervers. Si je continue comme ça à ce rythme je vais passer pour quelqu’un de glacial, mais c’est faux ! Bien que la plupart du temps je sois calme, il m’arrive par moment de rire, de m’amuser. Par contre niveau tristesse, je n’ai pleuré que très rarement, la dernière fois ça doit remonter à longtemps quand j’avais moins de 8 ans. En fait je ne suis pas quelqu’un d’expressif, je suis assez introverti, c’est sûrement pour ça que je suis quelqu’un d’inintéressant au regard des autres. Des fois j’aimerais qu’ils soient dans ma tête pour qu’ils comprennent qu’ils s’y passent davantage de chose bien plus intéressante que leurs pensées vaines. Oh mais il est déjà une heure du matin alors que j’écris sur ces deux premières pages de mon journal intime à la lumière de ma lampe de chevet, il serait temps que je laisse de la place pour plus tard. »


Histoire • J'ai vu ma première baleine !
Il  est 8 heures du matin, le radio réveil s’enclenche j’ouvre alors les yeux. Un rayon de soleil traverse l’extrémité des volets de la fenêtre, donnant une atmosphère sombre me permettant de voir ma chambre en entier avec les silhouettes des meubles tout autour, une voix s’élève alors dans ma chambre.

« Bonjour à touuussseuuuh ! Ici DJ Ben comme tout les matins qui va vous réveiller en fanfare ! Sans plus tarder la fanfare Pokemon ! Han ! Oh yeaaah ! ♫ »

http://www.youtube.com/watch?v=1LNHsvSXK_8&list=PLAAC6297DF5619E4D

Toujours cette musique qui casse les oreilles c’était vraiment agaçant mais au moins elle avait le dont de réveiller à tous les coups, c’était déjà un bon point. Je me mis alors en position assise sur mon lit, mes yeux toujours mi-clos, j’avais toujours un peu de mal à me lever mais bizarrement aujourd’hui j’étais motivé alors je n’allais pas laisser passer une telle chance de profiter d’une matinée entière, surtout pendant les vacances où j’ai tendance à flemmarder. En fait il faisait déjà chaud et j’avais d’ailleurs eu du mal à m’endormir tellement il faisait lourd, vraiment l’été n’a pas que des bons côtés décidément.

Je tâtonnais sur le mur derrière moi afin de trouver l’interrupteur qui illuminerait la chambre. Pas besoin de chercher longtemps vu que l’habitude s’était installée. L’ampoule au plafond s’alluma alors d’une lueur faible  –  oui elles étaient toutes économiques dans la maison, cela avait au moins le mérite de ne pas être violent de bon matin – pour que petit à petit l’intensité n’atteigne son maximum. J’ouvris le tiroir de ma table de chevet. Oui c’est bon j’avais bien refermé et verrouillé mon journal intime la veille avant de m’endormir. Il était d’ailleurs pourvu d’un système assez sophistiqué de sécurité, pas de cadenas ni même de clef secrète pour l’ouvrir non, ici c’était un ensemble de touches de 1 à 9 un bouton valider,  un bouton pour revenir en arrière, un bouton mode pour configurer le mot de passe ainsi qu’un écran monochrome pour l’affichage. Ce n’était pas très esthétique certes mais pour quelqu’un de très méfiant comme moi il fallait bien tout ce système. C’était d’ailleurs une bonne idée de me l’avoir offert pour mon anniversaire, au moins Griff ne pourra pas jeter un coup d’œil dedans – comme à chaque fois quand il lui prend d’être curieux et de fouiller dans ma chambre - il est vraiment agaçant (pour ne pas dire l’autre mot) !

Bon bref le moment tant attendu était bientôt proche comme toujours le samedi, je rangeais mon journal intime pour à présent prendre mon carnet de recherche. Celui là au moins je n’avais pas besoin de le cacher à mon grand frère, de toute façon il ne comprendrait rien à ce qui est écrit vu que j’utilise une écriture que cet abruti n’est pas prêt de déchiffrer, à moins que cet inculte ne décide de « s’instruire » ce qui est loin d’arriver si je puis dire. En fait c’est très simple, cette écriture c’est mon père qui me l’a apprise, j’ai d’ailleurs été très intéressé et j’ai décidé d’en faire mon propre barrage à curieux pour les informations importante que je tenais à mettre noir sur blanc. Mon père m’a donc enseigné l’alphabet Zarbi qu’il étudie depuis déjà des années aux ruines Alpha (même si Papy avait déjà un peu tâté le terrain il y a longtemps mais bon ce n’était pas vraiment sa spécialité l’archéologie après tout).


Mais alors que je préparais mon crayon, le fameux signal qui permettait de savoir quand tout commençait venait tout juste de prendre place, remplaçant la musique du réveil. Le bruit blanc prit donc la place pendant un moment.

http://www.youtube.com/watch?v=CCnCMHNyny8

Cela durait en moyenne cinq minutes, même si de temps en temps un sursaut de musique se faisait entendre je savais très bien qu’il s’agissait de la transition vers la fameuse fréquence que je traque sans cesse tous les samedis, qui ne dure que 10 secondes. Je vais donc ici vous épargner ces cinq longue minute à l’issue des quelles le fameux signal fait son apparition :

http://www.youtube.com/watch?v=nx7PkZkO-Qk

Un aigu, un sursaut, une pause d’une seconde, un grave long, un aigu en trois temps, une ondulation grave-aigu d’amplitude assez prononcée, puis une seconde de silence, une ondulation saccadée par un grincement, suivit d’une seconde grave et une autre seconde aigue… !!! Pfiou !!… fallait pas en laisser passer une miette et heureusement que mon crayon était solide. Même en écrivant tout en abrégé, selon des signes que seul moi pouvais comprendre vu que je les avais créé pour cette occasion. A vrai dire c’était un joyeux méli-mélo de flèches vers le haut, vers le bas, de traits dans tous les sens, de point, de courbes, bref le code que j’avais créé pour traduire ce signal sonore pour pouvoir l’étudier ensuite. Ce genre de chose vu de l’extérieur peut sembler loufoque, et je peux paraitre pour un fou si je devais montrer mon carnet à quelqu’un mais c’était nécessaire pour mes recherches mais aussi pour aider mon père.

J’avais la traduction écrite de mon signal sonore à présent, il ne me restait plus qu’à le traduire en mots. Après plusieurs tentatives j’avais essayé de déchiffrer ce code, mais à chaque fois je tombais dans une impasse, je ne devais pas avoir le bon décodage, cette fois-ci ça donnait :

- Prairie – par - voler – jaune – le – mer  

Prairie par voler jaune le mer ? Bigre ! Cela ne voulait A-B-S-O-L-U-M-E-N-T rien dire décidément, va falloir que je trouve une autre clef de déchiffrement sinon je risque de tourner en rond encore longtemps. Bon au moins pendant les vacances d’été j’aurais le temps d’y songer, faudrait que je vois ça avec papa un de ces quatre d’ailleurs.

Je commençais déjà à avoir un petit creux tien, à mon avis il était temps de prendre le petit-déj’. Sans oublier de ranger mon carnet et mon crayon dans le tiroir je me lève pour ouvrir les fenêtres et les volets pour que ma chambre baigne dans les rayons du soleil. Tout de suite après avoir ouvert la porte, c’est Filou comme toujours qui me dit bonjour à sa façon en ma faisant la fête, sautillant partout puis s’appuyant sur mes jambes debout sur ses deux pattes arrière tout en tirant la langue. Avec un toutou aussi adorable comment refuser de lui donner des caresses ? En fait je préférais de loin voir cette frimousse toute mignonne plutôt que la sale gueule de Griff le matin.  

« Hein toutou ? Alors ? T’as bien dormi ? »

- Wouf ! Wouf  ! fit-il suivit de sa respiration haletante.


Je me dirigeais alors vers la cuisine en compagnie de mon Ponchien – qui certes appartenait à toute la famille – et comme tout le temps il savait très bien où je me dirigeais. Il était alors déjà présent, avait monté sur sa chaise fétiche, n’attendant que moi pour que je m’asseye à mon tour. Il était vraiment adorable. Pendant que je faisais chauffer mon bol de lait dans le micro-onde j’en profitais pour regarder discrètement dehors vu que j’entendais mon frère s’entrainer avec son feurisson. J’entrouvris alors la porte de sortie… hé bien rien de spécial en fait il s’entrainait toujours à lui apprendre lance-flamme et ça commençait à devenir agaçant d’entendre ces bruits de combustion incessants provenant de son pokemon.

*DING DING*

Ah ça y est c’était prêt. Je pouvais donc enfin entamer mon petit déjeuner avec chocolat au lait, brioche, et fruits. Tandis que Filou assis sur sa chaise préférée m’observait manger. Il était bien dressé après tout il restait là à sa place sans rien faire d’autre, juste regarder et s’en lécher les babines. En tout cas j’aimais bien l’été le matin, il ne faisait ni trop chaud ni trop froid, c’était vraiment la température parfaite et le moment le plus productif qu’il puisse y avoir pendant l’été. L’après-midi par contre c’était peine perdue, avec une climatisation ça pourrait être mieux mais on en n’avait pas.

En fait nous avons aménagé il y a peut-être 10 ans de cela à Mauville, mon père souhaitait se rapprocher des ruines alpha et ainsi faire moins de chemin entre la maison et les ruines, surtout qu’il avait été affecté à une équipe de recherche permanente, bref le meilleur qui puisse arriver. Je ne me souviens pas de notre ancienne maison, à vrai dire je n’avais que 3 ans, et tout ce dont je me souviens c’est que Filou n’était encore qu’un Ponchiot et je m’amusais souvent avec lui.  Ainsi chacun grandit et change petit à petit, nous ne sommes plus les jeunes innocents que nous étions il y a encore quelques années, sans soucis, sans responsabilités, tout plein de choses à apprendre, bref la belle vie.

Maman travaillait à mi-temps au centre Pokemon, ce matin elle avait d’ailleurs dû se lever assez tôt pour assurer la permanence, comme tous les matins à vrai dire. Elle reviendra sur les coups de midi pour préparer à manger, comme toujours vu que Papa lui il ne rentre que vers 14h. Il lui arrive de travailler toute la nuit, en train d’étudier les ruines alpha. J’aurais bien voulu l’accompagner au moins une fois mais à chaque fois il me dit que je risquerais de casser quelque chose ou d’anéantir pour de bon un indice important – j’veux bien admettre ma maladresse légendaire mais tout de même... Tout ce que je veux c’est étancher ma curiosité, et puis j’ai envie d’aider surtout.

Concernant mon grand frère Griffïn, rien de spécial à dire. Il a décidé de se lancer dans la course aux badges d’arène afin de devenir « MAITRE POKEMON !!!!! » gnagnagna et je vous passe tous les trucs niais…  Ce qui est agaçant avec lui c’est qu’il est mauvais perdant et arrogant. Il trouve que je suis faible aussi parce que je n’aime pas les combats Pokemon. Oui et alors ? Pourquoi faudrait-il obligatoirement aimer se battre ? Je préfère encore découvrir leur mystère et améliorer mes connaissances sur eux, c’est une autre façon de voir les choses selon moi, sauf qu’il veut toujours avoir raison cet entêté !

Lorsque j’eu fini de manger, de ranger et de nettoyer la table, je me dirigeai instinctivement vers mon ordinateur portable, me connectant sans plus tarder à ma messagerie instantanée favorite, puis faisant le tour du web, là où j’avais l’habitude de passer.

Mega_Maganon_du_17 dit : Hey !
Goldrake dit: salut~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je n’avais rien fais de spécial ce matin à par surfer sur le net, lire un livre et jouer un peu avec Filou. Griff était quant à lui parti je ne sais où et je ne l’avais pas vu de la matinée… comme d’habitude. Voici comment se passait une journée de vacance d’été chez les Hedge.

Puis vint midi. Comme prévu ma mère était revenue et commençait à préparer à manger.

« Tu es sorti un peu ce matin Goldy ? me lança-t-elle alors que je lisais un livre d’archéologie, allongé sur le canapé.

- Oui je suis allé sur la terrasse.

- Hmm… Pourquoi n’irais-tu pas te promener cet après-midi avec Filou ?

- Il fait déjà trop chaud à cette heure ici, ce sera pire ensuite. Il fait bien meilleur à l’intérieur. Et puis j’ai envie de terminer ce livre.

- Après tout, comme ça tu pourras voir Papy puisqu’il passe cet après-midi.

- Hein ?! C’est vrai ? Il est revenu de Sinnoh ? T’aurais pu le dire plus tôt !

- Ah ? Je pensais te l’avoir dis…

- Bah non… Hé bien raison de plus pour rester, j’ai pas envie de le louper.

C’est alors que la porte d’entrée s’ouvrit laissant passer en un éclair un feurisson qui faisait déjà tout le tour de la maison. Puis une voix se fit entendre.

- M’man ! C’t’aprèm’ j’ vais affronter Albert !

- Oh alors ça y est tu penses pouvoir battre son Roucarnage ?

- J’me suis entrainé dur avec Shade, il connait lance-flamme maintenant, j’vais l’D-E-F-O-N-C-E-R !

- N’en fais pas trop surtout, j’espère que tu seras rentré à temps puisque Papy va passer cet après-midi.

- Oui je sais tu me l’as déjà dis.

- Hé bin au moins toi on t’oublie pas. Dis-je après m’être levé du canapé.

- Hé Gogol ! Viens m’affronter en combat Pokemon  là tout de suite !Tu vas voir comment j’ai progressé, je vais tous les A-T-O-M-I-S-E-R.

- Hého les garçons, d’abord on mange, ensuite on se dépense, d’accord ? J’ai fais des pâtes.

- Pffff… encore ? protesta Griffïn.

- Allez à table.

Puis vint le repas, avec Griff’ qui conte ses exploits de la matinée et Maman qui parle, qui parle, qui parle, qui parle, qui parle… pour raconter des ragots ou des trucs sans intérêts… voila donc encore un repas où j’allais rester à peine muet, sortant par moment des « hmm » et des « mouai » histoire de faire croire que je suis en train de suivre la conversation.

Dès que le repas fut terminé, qu’on ait rangé la vaisselle et que la table soit de nouveau propre, il ne fallut pas longtemps pour que Griff’ me rappelle son envie de se bastonner.

« Allez vient tu vas voir, Shade est vraiment devenu fort !

- Ok mais moi j’utilise qui ? Je te signale que je n’ai pas de pokemon.

- Bin t’as qu’à utiliser Filou… c’est un pokemon non ?

- Mais t’es con ou quoi ? Il n’a pratiquement jamais disputé de match, et tu voudrais qu’il se blesse avec ta stupide envie de démontrer ton potentiel ?

- Wouf wouf wouf !

- Quoi ? Me dit pas que ça t’interesse quand même?

- Hé bah tu vois j’ai l’impression que Fifi chérie a envie de se dégourdir un peu les papattes. Et puis maman pourra le soigner si besoin.

- Les garçons, je vous entends d’ici, je ne soigne pas les pokemons uniquement parce que ça m’enchante alors faites attention tout de même sinon ça sera déduit de votre argent de poche.

- Hun !

- Bon ok on va faire ça…

Ce n’était vraiment, mais alors vraiment pas mon truc les combats pokemon. Autant je préfère jouer avec eu, les bichonner et tout mais là non… On alla se placer au milieu du jardin. De son côté Griff se tenait en attente avec Shade son Feurisson, et moi avec Filou qui semblait déjà motivé puisque il se baissait, grognant et prêt à bondir. Au moins lui il était motivé, pas comme moi.


- J’te laisse commencer Gol’.

- Euh… mais je sais pas moi ce qu’il a comme attaque…

- Tien attrape ! Fit-il après m’avoir lancé son Pokédex.

- Hop là ! Ok… alors… Ponchien… Ponchien… ah voila ! attaque Charge !

- Hin hin hin !

Le combat s’engagea alors ! Filou fonçait tête baissée vers Shade sans se préoccuper du résultat, à mesure que ses petites pattes l’amenaient vers son opposant il remuait  la poussière derrière lui.

- Shade, esquive salto-brouillard maintenant !

Quoi ? Ce genre d’attaque existait ? Alors qu’il était sur le point de se recevoir l’attaque, le feurisson de Griff’ sauta au dernier moment en avant en faisant un salto avant, laissant ce pauvre canidé foncer dans le vide, puis il lança une attaque brouillard à la suite. Hé bien on pouvait dire que cet enchainement était vraiment pas mal. Par contre je ne voyais plus tellement le terrain de combat, cela s’annonçait assez compliqué. Bon alors, dans ce cas je vais utiliser cette attaque.

- Euh… Filou utilise Flair pour détecter Shade  !

Ouai voila je pense que ça sera déjà ça de pris. Cependant j’avais pratiquement oublié que la collerette enflammé de  Shade le trahissait même dans cette obscurité artificielle puisque je pouvais voir en effet une faible lueur s’échapper de cette densité gazeuse.
 
- Nitrocharge et enchaine avec Meteore.

Bon sang, il prévoie déjà tout ça à l’avance alors que je galère à trouver la bonne stratégie. Bon c’est vrai que la nitrocharge l’illumine un peu plus que prévu, donc avec l’effet accumulé du Flair je vais tenter l’esquive puis enchainer pour prévoir la prochaine attaque. Au moins je sais une chose c’est que Filou ne pourra pas échapper à météore… OK !

- Fait une roulade sur le côté et utilise Rengorgement !

Super ! L’esquive semblait avoir marché puisque Shade était sorti du brouillard sans avoir cogné Filou, sauf qu’il était déjà un peu plus rapide et il enchaina bien vite avec météore, pendant que Filou concentrait son énergie, se recevant par la même occasion tous les projectiles. Au moins il était vraiment résistant ! Mais bon c’était le moment de contre-attaquer non ?

- Vas-y Bélier !

Le brouillard du feurisson se retourna contre lui puisqu’il ne pouvait pas voir son adversaire à présent, c’était bien malin d’avoir lancé ça si pour après ça soit désavantageux pour son propre camp. Des bruits de pattes foulant le sol se firent entendre et ce sacré Ponchien sortit de la fumée à une telle vitesse que le feurisson n’eut pas le temps de réagir, se prenant de plein fouet l’attaque du canidé. En tout cas c’était puissant mais Filou par contre c’était fait un bleu en le cognant.

- Nitrocharge, et ne le loupe pas cette fois-ci !

Shade se redressa et lui fonça dessus alors que Filou était un peu désorienté et titubait un peu. La torche couru jusqu’à lui puis juste au moment de faire mouche, une force mystérieuse l’entoura d’une lueur bleutée, l’arrêtant net dans sa course. Je pensais reconnaître qui pouvait être l’auteur de ce contretemps, je me retournais alors, tout en entendant le soupir prononcé de Griff’ qui venait de comprendre en voyant le fameux empêcheur de tourner en rond, puis il vociféra comme il en avait l’habitude.

- Non mais j’hallucine on a même plus le droit de terminer un combat  chez soi, qu’est-ce qu’on a fait de mal Salem à la fin ?

- … je lui ai juste demandé d’interrompre le match au cas où ça irait trop loin et il a très bien fait. Merci Salem. répondit ma mère. Tien tu peux les transporter jusqu’ici d’ailleurs pour que je vérifie s’ils ne sont pas trop amochés ?

- Kazam ! prononça Salem

Et oui il s’agissait d’un Alakazam, celui de papa plus précisément mais ensuite il l’a offert à Maman quand ils se sont rencontrés et depuis c’est un peu notre 3ème parent, celui qui s’occupe de nous quand les parents sont absents. D’ailleurs il avait réussi à entrer en résonnance avec nos esprits, donc il pouvait très bien communiquer avec nous par télépathie, mais par contre il parait qu’avec Papa et Maman c’est plus compliqué, Salem nous avait expliqué que c’était parce qu’ils avaient trop de protection mentale, qu’en étant adulte leur faculté de répulsion instinctive l’empêchait de bien communiquer mais qu’il pouvait toujours transmettre et recevoir des émotions et qu’apparemment c’est plus simple avec des enfants vu qu’à cette période le cerveau est encore très malléable et que la connexion peut se faire plus facilement et perdure aisément à l’âge adulte. Bref il prenait soin de nous, moi je l’aimais beaucoup par exemple parce que je pouvais lui dire des trucs que je ne dis pas aux autres et je sais qu’il ne le répètera à personne d’autre.


Bref pendant ce temps Salem transporta par télékinésie les deux combattants pour les mener près de Maman qui se mit à les examiner vite fait.

- Heureusement ce n’est pas grand-chose, mais ce n’est pas une raison pour poursuivre les garçons.

*Griff n’as-tu donc pas vu que Filou pouvait devenir gravement blessé ?* transmit Salem.

- Pfff… Mais c’est relou ! Comment je fais moi pour gagner des badges si c’est pour m’interrompre en plein match ?

Et puis J’étais bien d’accord avec eux, il allait être en piteux état si ça continuait, après tout il n’était pas habitué aux combats contrairement à Shade qui était davantage résistant et endurant. Heureusement que maman était là pour les soigner, mais bon c’est vrai quoi il ne fallait pas abuser de sa bonté non plus. D’ailleurs dès qu’elle eut fini de guérir ces vilains bobos elle se releva puis regarda sa Pokémontre. Elle avait l’air inquiète.

- Cela fait déjà une demi-heure que votre père aurait dû revenir, j’espère qu’il n’a rien. Salem, cela ne te dérangerait pas de voir où il en est ?

Il hocha la tête affirmativement puis se téléporta sans plus attendre. Moi pendant ce temps je me dirigeais vers les deux pokemon pour voir si tout allait bien. Filou tirait toujours la langue, plus fatigué que jamais cette fois-ci mais il avait l’air de bien se porter, il resta donc allongé pendant un moment, j’en profitais pour le caresser, tandis qu’un rayon de lumière rouge venait d’atteindre Shade, l’envoyant dans la pokeball que Griff’ tenait dans sa main. Il s’approcha de moi sans un mot puis me fit un geste de la main comme pour me faire comprendre que je devais lui rendre un truc… ah oui c’est vrai le pokédex. Je le lui rendit puis il fit volte face, aucun « s’il te plait » ni aucun « merci », c’est à croire qu’il faisait la gueule. Enfin même sans faire la gueule de toute façon il ne connaissait pas tout à fait la politesse, alors pour ce que ça change…

Durant ce combat j’avais ressenti quelque chose de fort, une dose d’adrénaline qui me mettait directement dans l’ambiance. Est-ce pour cela que les gens aiment se battre ? Est-ce que le plaisir ressenti grâce à tout ce déferlement de puissance est le seul intérêt aux combats pokemon ? Vu de loin ces combats m’horripilent, mais dans le feu de l’action ce n’est plus la même chose, c’est donc une histoire de point de vue ? J’ai décidément du mal à vraiment cerner cette passion.

- Maman, tu faisais beaucoup de combats pokemon avant ?

- Hé bien pour tout te dire je préfère prendre soin d’eux, mais si c’était vraiment nécessaire je ne pourrais pas refuser.

- D’accord.

- Pourquoi cette question Dydy ?

- Non rien comme ça.

Ce n’est pas elle qui risquait de m’aider. C’est sûr que venant d’une infirmière Pokémon ce n’était vraiment pas le plus approprié, à part aimer soigner pour le plaisir. Il faudra que je demande à quelqu’un d’autre. Avec Griffin ce n’était même pas la peine, il m’enverrait balader. D’ailleurs il faisait quoi là ? Ah ouai d’accord il était en train de nettoyer ses pokeballs, le genre d’occupation à laquelle il s’adonnait lorsqu’il boudait. Je le connaissais à force, après tout c’était mon frère.

Je me remis debout puisque jusqu’à présent je m’étais accroupi pour câliner le ponchien. Subitement devant nous apparu alors des particules de lumière rectiligne d’un peu plus d’un mètre de long dans le sens vertical, accompagné d’un bruit particulier que je ne saurais décrire. C’était un phénomène propre à la téléportation de Salem, du moins pour la plupart des pokemon psy.  Il apparut alors en compagnie de Papa qui était assis et… recouvert de poussière ? Maman ne mit pas longtemps pour réagir et se tenir prêt d’elle pour l’aider à se relever.

- Edward ! Pourquoi es-tu dans cet état !?

Mon père une fois debout repositionna ses lunettes et épousseta sa tenue d’archéologue marron clair, suivit de plusieurs quintes de toux.

- C’était si rapide ! J’étais dans mon coin en train de dépoussiérer une dalle  lorsqu’un morceau c’est enfoncé et à ouvert un passage devant moi. Je m’y suis alors introduit  et à l’intérieur je me suis retrouvé face à un Xatu qui avait l’air endormi. Je l’ai effleuré, ses yeux se sont illuminés et là… je ne me souviens plus de rien. Jusqu’à ce qu’à mon réveil je me retrouve emprisonné par une cage formée par des Zarbis qui semblaient être contrôlés par le Xatu. Je ne pouvais pas sortir mais heureusement que Salem est venu. Il les a fait fuir puis il m’a téléporté ici. C’était tout bonnement Incroyable ! Wouaw ! Ce n’est pas souvent que je fais une découverte de la sorte.

- Incroyable ou pas, quelque chose aurait pu t’arriver ! Dorénavant j’aimerais que tu ailles avec Salem pour ton travail.

- Mais je t’assure c’est rien de grave !

- Il n’y a jamais rien de grave avec toi, c’est bien ce qui m’inquiète.

- Bon ok, Salem restera pour me surveiller si ça te fais plaisir.

- Non il n’y a pas de plaisir qui tienne et tu sais très bien que…

Allez c’est reparti pour les explications hyper compliquées des adultes... Bon en tout cas cette histoire de Xatu endormi qui s’éveille d’un long sommeil pour contrôler des Zarbis ça m’avait tout de même mis la puce à l’oreille. Encore un élément qui me donnait envie d’en savoir plus sur tous ces mystères enfouis dans les ruines alpha, bref sur l’histoire en général. Si ce Xatu était enfermé dans une salle il n’y avait pas été placé comme ça rien que pour le plaisir, il devait y avoir une explication. Des humains à une époque lointaine l’auraient laissé là ? Pour protéger quelque chose précisément ? Une sorte de piège en gros ? Cela voudrait dire que quelque chose de précieux était caché, où alors c’était peut-être une toute autre histoire. Après tout, comme pour les combats pokemon, tout part d’un point de vue.

- Hé les tourtereaux ! Vous avez pas fini de vous chamailler un moment ? Surtout quand je reviens d’un si long voyage ?

Cette voix ? Cela faisait un moment que je ne l’avais pas entendu, mais je la reconnaîtrais entre mille !

- Papy !

- Oh c’est toi Goldrake ? Tu as grandi dis donc !

- Oh bah ouai un peu… héhé.

- Tien j’ai quelque chose pour toi, tout droit venu de la bibliothèque de Joliberges, qu’une charmante demoiselle aux cheveux blonds m’a gracieusement offert. M’expliqua-t-il en sortant de derrière son dos un livre assez vieillot.

- « Mythes et légendes de Sinnoh »… Wow ! Papy c’est génial ! Merci beaucoup !

- Héhé ce n’est pas moi qui faudrait remercier mais plutôt Cynthia.

- Cynthia ? Qui c’est ?

- Allons tu ne connais pas le maître Pokemon de Sinnoh ?

- A vrai dire moi les combats pokemon tu sais…

- Oh mais ce n’est pas grave, en fait elle est surtout connu pour ses prouesses de combattantes, pourtant elle est passionnée par l’histoire et voyage dans le monde entier.

- Ah ouai ? T’as eu de la chance alors !

- On peut dire ça oui haha ! Surtout qu’elle est plutôt mignonne. J’aurais dû l’inviter à prendre un verre tien. En tout bien tout honneur hein ? Huhuhu !

- Papy !

- Euh oui pardon. Oui donc j’ai aussi entendu parlé d’une académie pokemon au nord de Sinnoh, ils y enseignent pas mal de matière, notamment l’histoire à un niveau assez pointu parait-il, en plus il parait que ça grouille de Pokemon Chromatiques.

- Vraiment !? Mieux que les cours à l’école de Mauville ?

- Oui c’est carrément un tout autre niveau, je pense que ça t’irais très bien même.

- Maman t’as entendu ça ?

- Oui chérie. Bonjour Edmund.

- Salut Papa ! Alors tu as passé un bon séjour à Sinnoh ?

- Oh ma foi oui ! Vestigion… quelle ville ! Tu savais que… »

Mon grand père voyageait beaucoup. En fait il est originaire d’Unys, c’est lui d’ailleurs qui nous a offert Filou. Il m’a aussi refilé sa passion pour l’histoire, tous ces livres, tous ces objets d’un temps ancien qu’il ramenait, tels des souvenirs, voire des trophées.

Nous rentrâmes alors calmement à l’intérieur de la maison, toujours en parlant puis nous nous installâmes à table histoire de boire le café – enfin pas moi, je n’aimais pas trop le café.

« … j’avoue que cette histoire de Xatu et de Zarbis me laisse perplexe, il me semblait que les Zarbis agissaient en totale autonomie ? expliqua mon grand-père.

- C’est bien ça le problème, à mesure que nous avançons dans nos recherches, le mystère s’épaissie malheureusement. Répondit Papa.

- Papi elle s’appelle comment l’académie dont tu me parlais ?

- Hé bien je vais te dire ça, j’ai une affiche qui en parle. Il se mit alors a fouiller dans un des ses poches frénétiquement. Ah voila. Gakuen Pokemon, l’académie se situe sur une île au nord de Sinnoh.

- Maman je peux y aller ? Je m’ennuie à l’école de Mauville moi…

- Et tu seras tout seul ? Comment va tu te débrouiller Goldy ?

- Hé bien…

- Allons Alicia… tu vois bien qu’il est motivé pour y aller et en plus ça lui fera découvrir du monde. De toute façon il devra être accompagné d’un pokemon obligatoirement, c’est marqué.

- Hein ? Mais j’en ai pas ! Euh ptet Filou alors ? Hein Maman ?

- Je ne sais pas encore chéri je dois réfléchir…

- Oh je ne sais pas si Filou sera accepté, il est déjà trop évolué, il est bien précisé que le pokemon doit être à un stade primaire.

- Mais alors… je pourrais pas…

- Mais il se trouve Goldy que j’ai une autre surprise pour toi !

- Hein ? C’est quoi ? »

Il sorti alors une pokeball assez étrange d’une autre poche. Elle était assez poussiéreuse et rien de comparable avec celles que l’on peut voir de nos jours. Dès qu’il la vit, mon père poussa un « oh » de surprise puis ajouta.


« Mais Papa… est-ce que ce serai le…

- Héhé… oui il s’agit bien de celui là Edward, je pense qu’il te sera plus utile qu’à moi Goldrake.

- Hein ? De quoi ? J’ai pas pigé de quoi il s’agissait…

- Tu verras bien. Tien regarde. »

Il tourna alors une vis au sommet de la vieille pokéball qui provoquait un grincement assez notable de part l’ancienneté de l’objet. Ensuite il pointa l’objet sur le sol et une lumière vint illuminer la salle. C’est alors que la silhouette du pokemon se dessina, pour enfin apparaître sous les yeux ébahis de chacun.  Je n’en revenais pas ! Un tel Pokemon devant moi !

- « Mais c’est… Papi c’est trop bien ! Comment tu l’as eu ?

- Oh hé bien ça remonte à longtemps, je t’expliquerais ça un peu plus tard.

- Et il est pour moi ?!

- Oui rien qu’à toi, comme ça si jamais tes parents t’autorisent à aller à Gakuen, tu auras ce qu’il te faut.

- T’as vu ça Griff ! C’est trop bien !

- Ce pokemon ? Mais c’est nul ! Je suis déçus, je pensais à un truc beaucoup plus impressionnant… regarde, comment tu veux te battre avec un tel truc mollasson ?

- Bien sûr toi t’es jamais content. De toute façon je m’en servirais pas pour me battre, répliquais-je .

- Comme tu veux Gogol… »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Un mois plus tard, j’étais accompagné de Salem et de Papi qui m’avaient amenés jusqu’à l’académie Pokemon, et on peut dire qu’elle était vraiment impressionnante !

« Papy merci d’avoir persuadé Maman de m’y inscrire, j’ai vraiment hâte de commencer, mais je suis un peu stressé en même temps, je ne connais personne.

- Hé ! Tu vas te faire des amis j’en suis sûr, et puis tu as ce pokemon avec toi, il te portera compagnie.

*Et puis si jamais tu te sens vraiment mal, pense à moi très fort, j’établirais une connexion mentale si tu veux discuter.*

- Merci Papy ! Merci Salem ! Je me sens déjà un peu plus rassuré maintenant ! Bon… c’est parti !

Je m’avançais alors un peu, tandis que Papy m’interpella.

- Oh et n’oublie pas, ce pokemon ce n’est pas simplement un sujet de curiosité, il pense et il a des sentiments tout comme toi, ne l’oublie pas.

- Oui je sais, merci de me le rappeler.

- D’ailleurs t’as pu lui trouver un nom ?

- Euh… je pensais à……………… Darius !

- Haha ! Comme ce faux savant qui réside à Rhode ?

- Oui vu que tu m’en parlais souvent pour me faire rigoler, je me suis dis que ce serait pas mal comme prénom pour lui, et puis j’aime bien les noms commençant par « D ».

- Hé bien ainsi soit-il ! Bon courage à toi et à Darius dans ce cas !

- Merci ! A bientôt ! »

Je transportais alors mes bagages devant l’entrée de cette imposante académie. Mon avenir était là, devant moi à présent. Je sorti ma pokeball antique où se trouvait Darius, puis l’observant, je me mis à sourire.

- Plus aucun mystère ne me barrera la route ! C’est une promesse !



Derrière l'Ordinateur  •
Nom et Prénom : Florian o/
L'Âge : 25 ans
Où avez vous connus le forum et comment le trouvez vous ? : Ancien de Gakuen, surtout connu sous le nom de Basile. Je trouve franchement que c'est du beau boulot, bravo au staff !
Code du Règlement : Validé par


©️ Halloween





InvitéInvité
MessageSujet: Re: "Un des mystères de dame nature !"  Sam 3 Oct - 11:17

Ok te voici validé ! Pense à faire ta fiche pokémon et ta fiche joueur Wink

"Un des mystères de dame nature !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Demande de Dame Nature
» Dame Nature fait des caprices
» 10 mystères de la nature toujours inexpliqués
» Dame nature, vous avez de charmantes filles ! [pas fermé]
» Erendir Ygmendël ◑ Air, terre et mer nous devons protéger Car Dame Nature, c'est notre liberté !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: La Gestion des Personnages :: La Présentation :: Fiches Validées-