Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Persécuteurs [ft Allan]

InvitéInvité
MessageSujet: Persécuteurs [ft Allan]  Mar 6 Oct - 22:18



Chien de chasse


Mon boss m'avait téléphoner hier soir, alors que je rentrais de chez le coiffeur -histoire de changer de tête-, pour me signaler que je devais me rendre au bureau ce matin. Pourquoi ? 2 raisons, la première avait beau me paraitre obscur, la seconde était là pour m'expliquer ce que je faisais parmi les Persécuteurs. Nous étions peu, mais tous étaient des criminels en rédemption. j'avais bien ma petite idée de ma présence dans cette escouade qui pouvait a tout moment se retrouver hors fonction. Au fond, nous étions des chiens de chasse, nous savions ce qu'est un crime, nous avons une méthode peu orthodoxe mais bien présente.

Aussi, ce matin, accompagnée de Saigai et Mei, je m'étais rendue au bureau des rangers, ce grand batiment noir qui tronait dans le centre ville. il servait de commissariat mais il y avait aussi des lieux d'emprisonnement, souvent remplies de sbires Rocket ou Plasma. Un seul étage y était consacré, certes, mais une partie de ces cellules étaient reservées aux Persecuteurs qui tournaient mal.
Dans ce grand hall sombre au carrelage noir reflétant tout, j'avançais, mon Executeur rangé dans sa gaine derrière ma hanche droite. J'avais vêtu mon manteau de fonction, un long manteau noir donc l'aspect se confondait presque avec une cape sur le bas. Les mains dans mes poches, je gagnais les cieux du batiment avant d'arpenter les quelques couloirs qui m'offrait l'accès au bureau.

- Ah Zéro ! Ravi que tu sois la.
- J'obéis c'est mon taff. Vous vouliez me parler ?
- Oui j'ai reçu des troupes ton dernier rapport d'enquete. Tu as dépassé les limites en mettant au sol une cible avant de tenter de l'achever le temps que les renforts arrivent
- C'était un petit voleur, rien de gros et...
- Et puis-je te rappeler que tu es dans ce bureau plutot qu'en prison ? Je te rappelle aussi que tu es une ex Plasma, fille de Rocket. Ton role d'ancien membre de Team fait de toi une candidate parfaite pour les cellules.


Je serrais les poings et les dents. Il avait raison. Techniquement, mon passé me vouait à la criminalité. Et etre Persecuteur était une redemption pour moi aussi. Mais aussi...

- Sans parler de tes petits pétages de plombs Zéro. Tu es un brillant élément mais il va vraiment falloir que tu te calme en mission. Ces pulsions, tu les évacues ailleurs. Tu n'es pas dangereuse pour la société, mais tu peux le devenir si tu déraille, et ton Executeur, heureusement, t’empêche de commettre l'irréparable. En attendant que tu retrouve ton sang froid de limier. Tu as tout pour ce job, alors ne perd pas de vue ton objectif.


J'hochais la tête, lachant un "Bien monsieur". Assis à mes cotés, Saigai me regardait. Au travail j'étais quelqu'un de différente qu'à la maison : droite dans mes baskets, mais aussi plus froide et meurtrière que dans ma vie de tout les jours. Mon chef ne perdit pas une seconde et appela quelqu'un en disant de "le" faire monter. J'attendis une minute avant que la porte du bureau ne s'ouvre. Face à moi se trouva vite un jeune homme, un peu plus jeune qu'Akira sans doute, et terriblment froid. Cheveux ardoise, les yeux gris orage.

- Le temps que tu reprenne tes esprits Zéro, je te présente ton nouveau partenaire. Il interviendra avec toi dans les grosses affaires et non quand tu es en état de ranger


Je le détaillais ; il était aussi un criminel, ou alors y avait-il autre chose ?



Said no more counting dollars We'll be counting stars


© Halloween


avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Persécuteurs [ft Allan]  Mer 7 Oct - 20:48


Persécuteurs


Le bateau était arrivé trois heures avant le levé du soleil, les passagers somnolant encore pour la plupart, descendirent de cette coque flottante en silence avant de se disperser aux quatre coins de la ville pour rentrer chez eux. L’un d’entre eux se permit cependant de rester un peu plus longtemps, visage caché sous un tissu sombre, il observa les marins s’affairer autour du bateau pendant cinq bonnes minutes avant de prendre son chemin en direction des ruelles de la ville en compagnie de son pokémon.

Marchant d’un pas léger à travers les étroites ruelles qui bordaient le centre-ville, le jeune homme se passa de rentrer chez lui pour aller dormir après tout il avait le temps de faire le tour complet de la ville avant de devoir aller voir son boss ; il avait le temps de la redécouvrir après un an, celle qui était en ce moment même plongée dans le noir complet, ses lumières ne tarderaient pas à s’allumer et le soleil finirait de la réveiller. Edenia, son architecture, la disposition de ses bâtiments, ses boutiques, ses pokémons… cela lui avait manqué.

Ces quelques heures d’errance silencieuse passées, notre figure capuchonnée se trouvait sur un des nombreux toits de la ville à observer le levé du soleil, il lui faudrait finir par se lever pour annoncer son retour, à son boss, à ses parents. Cela se passa alors que la ville était déjà bien éveillée, Allan quitta son lieu d’observation et toujours en étant suivis de près par son partenaire chromatique, il se dirigea vers le bâtiment sombre qu’étais le bureau des rangers. Il passa la porte sans poser un regard vers les personnes qui se trouvaient dans l’entrée, avançant toujours silencieusement parmi les couloirs, il finit par être stoppé par une personne qui l’appelait :

Eleven ! Le boss veut te voir. Oh j’y pense ! Il m’a aussi dit de te donner ça quand tu rentrais. Prends-en soin d’accord ?

La demoiselle qui venait de l’arrêter dans sa marche lui refila un œuf pokémon et disparue aussi vite qu’elle était apparue, ne laissant pas vraiment le temps au jeune homme d’agir. Il regarda l’œuf sans vraiment savoir pourquoi on le lui donnait et reprit sa route en direction du bureau du boss, celui-ci ne se trouvait plus très loin. Arrivant devant la porte, Allan donna un léger coup contre le bois avant de tourner la poignée et d’entrer. Avec lui entra le Métang et un froid sorti de nulle part, son regard fixa celui de son supérieur, il ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase qu’il mit l’œuf en évidence et demande d’un geste de la main qu’est ce que cela signifiait.

Je n’étais pas sur que tu trouves un pokémon à Unys alors quand j’ai reçu quelques œufs je me suis dit que je t’en laisserais un de côté, ça te pose un problème ?

[Il m’est inutile. J’ai déjà trouvé un nouveau partenaire.]

Allan désigna le Métang qui se trouvait derrière lui, le pokémon observait l’endroit et semblait enregistrer tout ce qu’il voyait, les objets, le boss, l’autre ranger accompagné de ses pokémons…

Fort bien, mais je te rappelle que tu ne peux faire toutes tes missions avec un seul pokémon. Le temps que tu te fasses une équipe tu t’occuperas des grosses missions avec Zéro ci-présente.

Allan plissa des yeux et regarda pour la première fois la ranger qui se trouvait encore dans le bureau, il la détailla rapidement de haut en bas avant de rapidement planter son regard froid dans celui de la demoiselle ; une demi-seconde plus tard, il lâchait l’œuf qui fut rattrapé par le psyko du Métang et donna sa réponse au boss :

[Je travaille seul]

Ce n’est pas négociable Eleven, vous vous chargerez ensembles des missions plus importantes et vous collaborerez dans la bonne humeur, compris ?

Un simple « Tch » fut la réponse d’Allan, il lança un regard peu sympathique à Zéro avant de faire de même vers le boss qui s’en contrecarrait, ce dernier finit par ouvrir un tiroir de son bureau et en sortit un capstick ainsi qu’un couteau, il les lança en direction du jeune homme qui les rattrapa avant d’y jeter un rapide coup d’œil pendant que le supérieur donnait ses dernières paroles :

Bon retour parmi nous.

Un simple petit mouvement de tête fut la seule réponse d’Allan qui tourna les talons et sortit du bureau pour retourner dans la ville.




©Azayim

_________________
.
#003366
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Persécuteurs [ft Allan]  Sam 10 Oct - 12:29



Tueuse Septique


Udialogue sourd s'engagea. Le mec avait recu un oeuf et l'autre semblait désigner son pokémon. Je croisais les bras au moment quand le boss annonça au mec qu'on bosserait ensemble. Je ne voulais pas ! Mais le pire fut quand ce mec lacha son oeuf que le Pokémon, un métang, réceptionna. Saigai était prêt a bondir, tout comme moi. Mais je compris que le mec répondit un "Je travaille seul"

- Ce n’est pas négociable Eleven, vous vous chargerez ensembles des missions plus importantes et vous collaborerez dans la bonne humeur, compris ?


Je roulais des yeux tandis que mon "partenaire" attrapait un Capstick et un couteau. Sans doute avait-il déja son insigne. Puis le mec quitta le bureau. Eleven... Génial, mais 0 + 11 = 11. Il travaille seul, j'en fais de meme.  Mais j'eus droit à un regard froid de mon boss : tu veux ta fiche de paie Light, alors t'obéis en bon Persécuteur bien dressé. Je serrais mes poings, ayant qu'une hate, rentrer a la maison pour m'entrainer un coup. Finalement, je regardais un coup par les grandes fenetres du bureau et prit la direction de la sortie avec mes Pokémon.

- Ah Zéro, attrape


D'un réflexe, je chopais le petit objet en cuir, que j'ouvris : ma nouvelle insigne. Je quittais alors le bureau. Je pris la route de la sortie. Mais je tombais sur le type, Eleven, qui observait le panneau des missions ranger. Je passais derrière lui, l'air de rien avant que Saigai me barre le passage. L'Absol me lança un regard sombre tandis que j'échangeais un regard perplexe avec Mei. La Dedenne regarda alors Eleven puis Saigai prit la parole.


- Tu sais, tu devrais faire connaissance avec cet Eleven, tu n'as vraiment le choix. Autant savoir ce qu'il fait la non ?


Je ne retiens pas le soupire qui naissait en moi avant de me tourner vers le jeune homme. Mais j'avais cru comprendre qu'il ne parlait pas, donc Saigai devrait constamment traduire. Je m'appuis au mur a coté du panneau et me raclais la gorge avant de lui parler.

- Vu qu'on va bosser ensemble, tu peux me dire comment t'as atterris dans cette escouade ? Allez, t'es un ancien Rocket, un Plasma ? Un espion ? Me fais pas croire que t'es blanc comme neige, aucun de nous ne l'est ici... C'est quoi ton problème à toi pour être devenu un chien d'chasse ?


J'attendais une réponse, mais au fond, mes questions étaient fondé ; ce mec n'avait pas franchement la tête qu'on se faisait du criminel repentit. Ici, pour nous Persecuteurs, il n'y avait aucun tabou sur le passé de chacun : cerains avaient attaqué une banque, d'autres avaient tués au nom d'une pseudo justice qui finalement avait décidé de les punir. Ou alors, comme moi, venaient d'une team, c'était bien plus rare, mais mes troubles psychologiques en combat PLUS mon ex-appartenance a la Team Plasma ne jouaient pas en ma faveur de gentille fille innocente. D'ailleurs, sans savoir pourquoi on avait une majorité masculine dans les rangs de Persécuteurs. Alors que faisait ce mec ici ?


Said no more counting dollars We'll be counting stars


© Halloween


avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Persécuteurs [ft Allan]  Sam 10 Oct - 23:18


Souvenir


Allan descendit quelques étages en ayant bien l’intention de trouver quelqu’un pour s’occuper de l’œuf le temps qu’il éclose, sous cette forme il ne lui servait à rien à part peut-être de nourriture s’il ne recevait pas sa fiche de paie. N’ayant pas le temps ni l’envie de jouer les parents, il irait donc déposer l’œuf chez ses parents à lui et aviserai par la suite. Passant à travers une nouvelle pièce, le regard orageux d’Allan fut attiré vers le grand panneau qui se trouvait non loin, il tenait toujours debout malgré la tonne de papiers punaisés dessus, des missions pour les rangers, il n’y avait que ça ; on y trouvait un peu de tout mais surtout des affiches sur des pokémons volés ou disparus. C’était pas le genre de missions que les rangers prenaient pour le plaisir, ça demandait trop de temps et généralement, ça voulait dire s’infiltrer quelque part et chercher les problèmes. Les yeux d’Allan parcouraient les différentes feuilles qui s’accumulaient tantôt tapés sur ordinateur, tantôt écrites à la main, des missions plus « importantes » se trouvaient là aussi, dans le genre s’occuper d’un ou deux brigands dérangeant et il y avait les missions réservées pour les Persécuteurs, le sale boulot, la chose dans laquelle Allan était tombé à cause de son amnésie et de son passé qu’il a oublié.

Lisant un ou deux bouts de papiers accroché l’un en dessous de l’autre, Allan vit Zéro passer dans son dos et après quelques secondes, s’adosser à côté du panneau des missions ; il était temps de discuter, chose qu’Allan ne voulait pas du tout faire, il avait bien vu que la ranger aux cheveux rose n’était pas très enjouée à l’idée de travailler avec lui dans le futur et il en était de même dans le sens inverse. Il lança un rapide coup d’œil à la demoiselle avant de continuer sa lecture tout en écoutant ce qu’elle racontait :

Vu qu'on va bosser ensemble, tu peux me dire comment t'as atterris dans cette escouade ? Allez, t'es un ancien Rocket, un Plasma ? Un espion ? Me fais pas croire que t'es blanc comme neige, aucun de nous ne l'est ici... C'est quoi ton problème à toi pour être devenu un chien d'chasse ?

Oh, le passé. Comme s’était prévisible, Allan ne se souvenait de quasiment rien, son enfance remontait déjà à bien loin et il avait oublié la totalité de son adolescence ; il n’allait pas aller loin dans ses explications. Quand il s’était réveillé à l’hôpital, on ne lui avait fait qu’un rapide topo de ce qu’il avait fait durant ces dernières années, soit être allé à l’Académie et être devenu Ranger, avoir perdu son équipe et avoir donné du fil à retordre à la police quand il avait 12 piges sans avoir plus de détails. « Si tu veux savoir, souviens toi », c’est tout ce qu’on lui avait répondu quand il avait demandé plus d’informations.

[J’ai causé des problèmes à la police quand j'étais jeune]

Avec le temps, il avait réussi à se souvenir de quelques petites choses mais rien qui lui paraissait intéressant ; mis à part ça, il ne voyait pas ce qu’il pouvait dire à Zéro, lui dire qu’il était amnésique ne lui apporterait rien d’autre à part de nouvelles questions et Allan ne voulait pas aborder ce sujet. Aussi, il jeta un coup d’œil en arrière pour voir que Zed avait toujours l’œuf avec lui posé sur sa tête. Le Métang attendait, allaient-ils rester parler avec Zéro ? Retourner en ville ? Rentrer à la maison ? Le pokémon acier n’en savait rien.

Allan retourna à sa contemplation des missions après avoir à son tour demandé à la ranger ce qu’elle foutait ici, c’est en finissant ses mots gestuels qu’une feuille particulière attira son attention dans le coin du tableau, en partie cachée sous d’autres bouts de papier, celui-ci tapa à l’œil du jeune homme qui le décrocha intrigué ; posant ses yeux sur les mots tapés à l’ordinateur, Allan fut entièrement plongé dans ses pensées en voyant la date de la mission. La disparition datait d’il y a un peu plus de 9 mois, sois en même temps que son accident.




©Azayim

_________________
.
#003366
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Persécuteurs [ft Allan]  Lun 12 Oct - 20:05



Eleven Zéro


Eleven finit par me répondre en language des signes. De ce que je compris, il avit eut des problèmes avec les flics étant gamin. Ca ne constituait pas franchement un dossier criminel ça... Il me retourna ma question en observant les missions. Je réfléchis à une réponse potable tandis que Saigai observait le Métang chromatique.

- J'suis une ex Plasma. Et j'ai eut quelques problèmes avec la Team Rocket.


Mon équipier leva la tête vers moi, me fusillant d'un regard aussi noir que possible. Il serra les dents, montrant clairement sa désapprobation. Mais je ne bronchais pas pour autant. Je jetais un regard sur le papier qu'il tenait. Saigai recula d'un pas vers moi, protecteur. Le papier était un avis de recherche, mis ici il y a 9 mois environ. Je n'avais jamais vu cette mission auparavant mais je pense que le disparu n'a jamais été retrouvé. En y regardant de plus près, il s'agissait d'une liste de Pokémon. Pourquoi Eleven regardait cette paperasse ? Les Persécuteurs avaient leurs propres missions, données par le boss en personne la plupart du temps, ou bien des missions urgentes. La liste était composée de roucoups sonistrelle et nidoran ♀. Des Pokémons attachants en somme.

Saigai fixait le jeune homme qui lui, me regardait toujours de son air froid. Il s'était braqué quand j'avais dis que j'étais une ancienne Plasma. Ce sujet n'est pas un tabou parmis les Persécuteurs ; je suis une des rares qui ont réussit a entrer dans une Team, a en sortir vivante et libre. Les ranger l'avaient appris et peu après se créait la Brigade Criminelle que je rejoins. Mais la decouverte des ranger me colla au rang de limier, de chasseuse de ma propre espèce. Je connaissais pas mal les Rocket, leurs fonctionnements, leurs attittudes, et leurs Pokémon. Autant, voir plus, je connaissais les Plasma. Mais Pourquoi ce mec s'était-il montrer froid quand j'avais évoqué ma présence ici ?



Said no more counting dollars We'll be counting stars


© Halloween


avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Persécuteurs [ft Allan]  Mer 14 Oct - 23:33


Danger


Vide, c’est ainsi qu’étais ma tête quand mon regard parcourait l’ordre de mission. Cette date, ces pokémons… C’était ceux de mon accident, c’était la présumée date de l’attaque dans laquelle je me suis retrouvé et ses trois pokémons, c’était les miens apparemment. Je ne m’en souviens pas. Même avec une image je ne suis pas capable de m’en souvenir, ce n’est pas faute d’avoir essayé pourtant.

J'suis une ex Plasma. Et j'ai eut quelques problèmes avec la Team Rocket.

Réaction incontrôlée, si on qualifiait mon regard d’orageux, il lançait en ce moment même des éclairs à Zéro, mon sang ne fit qu’un tour à l’entente de son ex appartenance à une Team et je me crispais, danger, je comprenais pourquoi je n’avais posé qu’un regard méfiant ou mauvais à son égard ; elle faisait partie des Plasma, elle était un danger. Je serrais les dents pour m’empêcher de parler, mes yeux détaillaient à nouveau la ranger, ma…collègue et ma vision changea ; si en premier j’avais vu une ranger à priori normale et qui semblait sérieuse dans son travail, je voyais maintenant un danger public aux cheveux roses. Je froissais l’ordre de mission qui était dans mes mains, Plasma, Rocket, ces deux noms me donnaient la gerbe et l’envie de faire un massacre. Pourquoi ? POURQUOI le boss veut-il que je travaille avec elle si elle est une prétendue ex-plasma ? Il veut que je la tue sur un coup de tête ou quoi ? Pourquoi travaille-t-elle ici ?!

J’eu l’envie de faire demi-tour et de retourner au bureau du boss juste pour lui faire comprendre que ce n’était pas possible, que je ne travaillerais pas avec une ex-sbire, et encore moins si s’en est une à problème comme elle semble le prétendre. Vous y croyez vous ? Une ancienne plasma qui s’est frittée avec des rockets et qui est devenue persécuteur du jour au lendemain pour aider les flics ? D’un geste sec je pliais l’ordre de mission et le rangeait dans une poche intérieure de mon manteau sans quitter Zéro du regard. Mon sang bouillonnait, que faire ? Comment agir maintenant que je sais que je suis forcé à faire équipe avec un être de la pire espèce ? Y’a intérêt à ce que le boss me donne des explications.

Partagé entre l’envie de sauter à la gorge de ma « collègue » et aller envoyer mon poing dans le visage du boss, c’est une femme de la trentaine qui me sauta dessus après être rentrée dans l’agence en trombe. Surpris, je pris rapidement un air neutre en essayant de me débarrasser de  cette sangsue qui racontait des choses incompréhensibles. Je la forçais à avoir un contact visuel avec moi pour la calmer mais ma tête flippante la redirigea plutôt vers Zéro, à qui elle s’adressa d’une traite :

Il y a une prise d’otage dans la banque… Ils ont des armes et…et ils prennent tous l’argent… Je vous en supplie faites quelque chose !

J’écoutais rapidement, une affaire comme ça, il fallait prévenir le boss, envoyer une équipe, sans oublier le temps de préparation… Trop de temps perdu pour pas grand-chose. J’attrapais l’œuf posé sur la tête de Zed et le cala dans les bras de la dame :

[Gardez-moi ça, j’en ai pas pour longtemps.]

Je quittais le bureau tout en sifflant Zed pour qu’il se dépêche, le boss devait déjà être au courant maintenant, me dirigeant en courant en direction de la banque, je ne tardais pas à entendre les sirènes des voitures de polices, il n’y avait plus qu’une rue à traverser avant d’y arriver.




©Azayim

_________________
.
#003366
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Persécuteurs [ft Allan]  Ven 16 Oct - 22:30



Esprit de Braquage


Eleven me fixait avant de commencer à plier la mission, me forçant à quitter le papier des yeux. Son regard se vérouilla dans le mien, et sa haine se disperça en moi. Mei posa une patte sur mon cou, m'évitant de basculer dans le coté sombre. Une femme entra alors en panique, observant mon collègue une seconde puis se tourna vers moi.

- Il y a une prise d’otage dans la banque… Ils ont des armes et…et ils prennent tous l’argent… Je vous en supplie faites quelque chose !


Eleven lui posa d'un coup son oeuf dans les bras. Il fonça vers la sortie tandis que je passais un coup de fil à mon unité :

- Del ! A la banque ! G, N, D ! Go !


Gaijin, Nero, Dankoma. Voici mon équipe du jour. Je rassurais la femme qui resta avec mon Absol en nous suivant tandis que je sortis en dégainant mon Executeur. Je suivais le noiraud de peu, traversant la rue à sa suite. Autour de la banque, des voitures de troupes. J'observais ça tandis que Tris se posa près de moi. Je l'envoyais avec Mei voir ou se trouvait mon unité du jour.Puis j'attendis près d'Eleven. Le brun me lança un regard assassin en s'apercevant que j'étais venu et eut droit à un regard meutrier. Plus rien ne me tirait par mes chaines ; les chiens étaient lachés. Je doublais donc mon coéquipiers, mon Executeur sur paralysie. Je longeais la ruelle, dos au mur quand soudain à mes cotés apparus le pas lourd de Dankoma. Le dinosaure m'articula comme il put que Gaijin ne pourra pas venir. Nero arriva directement. Je lançais un ultime regard vers Eleven avant de faire deux signes à mes équipiers et suit parti pour longer le batiment avant de contourner la foule attroupée autour des voitures. J'entendis des coups de feu mais je restais fixe et passait par derrière pour entrer dans la banque. Nero resta caché tandis que Dankoma s'approcha de moi. Je me cachais contre un mur observant l'intérieur de la banque ; les otages étaient au sol, mains sur la nuque, deux types au milieu, un troisième vidait un coffre fort.

Peu après, Eleven arriva. Je soupirais à son approche sans me cacher, lui faisant signe de s'en prendre au mec qui vidait le coffre. Oh non je ne doutais pas de ses capacités mais sur le coup, j'avais une bonne idée d'approche des crevard sur le terrain. Je m'approchais d'un comptoir, restant planquée derrière, arme levée. Je soufflais à Dankoma :

- Tu fonce au milieu puis devant eux tu fais Hurlement. Si ça suffit pas, j'arrive et tu m'écoute. Pas de Seisme.


Le dinosaure accepta et se dirigea vers les deux hommes qui se tournèrent vers lui. Dankoma inclina la tête sur le coté puis, alors qu'ils allaient sortir leurs Pokémon, le Ptyranidur poussa un Hurlement qui les fit ranger leurs ball et dégainer leurs armes. Je passais le comptoir, m'asseyant dessus, face a eux, arme tendue devant moi.

- Brigade Criminelle. A votre place, je rangerais mon arme. Cette bestiole va bientot évoluer, donc bon..


Je rangeais mon badge de la sécurité et descendit du comptoir, Executeur levé devant moi. Prete à tirer


Said no more counting dollars We'll be counting stars


© Halloween


avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Persécuteurs [ft Allan]  Sam 17 Oct - 16:01


Dans la banque


Beaucoup de monde était rassemblé autour de la banque, que ce soit des badauds ou des flics, sur le coup j’avais presque envie de me dire que je n’avais pas à agir en voyant le déploiement de personnes mais à tous les coups ils allaient nous demander à nous, Persécuteurs d’intervenir. Je cachais mon visage sous mon écharpe et me mélangeait à la foule jusqu’à ce que je vois que Zéro me collait aux bask’ ; on se lança mutuellement des regards de tueur avant de nous séparer, elle ne s’en sortirait pas comme ça. Je continuais mon avancée parmi la foule, bousculant certaines personnes au passage et atterri à côté d’un policier trop occupé à calmer tout le monde et à les tenir loin du bâtiment. Je plongeais la tête vers le bas, attrapais le pistolet accroché à sa ceinture sans me faire remarquer et continuais la route vers l’arrière du bâtiment.

Des coups de feux se firent entendre à l’intérieur de la banque, Zed m’informa qu’une dizaine de personnes s’y trouvaient, donc au moins deux fauteurs de troubles. Je passais la porte et m’avançais dans les couloirs en faisant attention à ou j’allais, rejoindre l’entrée ne fut pas un problème vu que personne ne se trouvait à l’arrière. Arrivant derrière une colonne, je vis que Zéro était là, nouveau regard assassin de ma part tandis qu’elle soupira et me désigna un troisième type qui s’occupait de vider un coffre-fort. J’eu un discret grognement, elle n’avait pas à me donner d’ordres. Je ne bougeai pas de ma place, j’attendais qu’elle finisse de parler à son dinosaure ; j’échangeai quelques mots en télépathie avec Zed sur la marche à suivre, sur la marche qu’ON allait suivre. Le Dinosaure ne tarda pas à s’avancer vers les deux hommes armés et à suivre les ordres que Zéro venait de lui donner. Pour ma part, je quittais mon emplacement de derrière le pilier pour apparaître face aux deux types qui venaient de sortir leurs armes, Zéro les menaçais mais elle ne les aura pas. C’était mes cibles, mes proies et elle n’avait pas le droit de me les prendre. Zed fit voler le troisième type loin du coffre avec psyko et sous la surprise des deux autres qui ne savait plus vraiment qui viser, je pris le pistolet que j’avais emprunté au policier un peu plus tôt, visais et tirais. Trois coups, leurs pistolets tombèrent à terre et Zed utilisa à nouveau psyko mais cette fois-ci pour plaquer les deux cambrioleurs contre un mur. Mon regard analysa la pièce, les otages étaient toujours au sol, deux types plaqués au mur et le troisième qui peinait à se relever de son voyage à travers la pièce, mes yeux s’arrêtèrent sur du sang au sol. Les coups de feux que j’avais entendu un peu plus tôt à l’extérieur me revinrent en tête.

J’avançais en direction des blessés, ils étaient deux mais un était dans un état plus critique que l’autre, une femme s’était pris une balle dans le mollet et un homme de la sécurité de la banque s’était pris le reste apparemment, je m’accroupis à côté de lui, aucune réaction et plus de respiration. Je soupirais et me relevais avant de lancer un regard noir aux deux types plaqués au mur, si je le pouvais, je leurs aurais déjà flanqué le reste des balles du pistolet dans le ventre. Zed les laissa tomber au moment où les flics se décidaient enfin à entrer, c’était pas trop tôt.




©Azayim

_________________
.
#003366
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Persécuteurs [ft Allan]  Dim 18 Oct - 18:47



Tireur Elite


Le fait est qu'avec mon acolyte, on était mal : il ne m'avait pas écouté et tout partait en vrille. Avant même que je ne pus user de mon Executeur, Eleven desarma les deux rigolos face à nous avant de les plaquer au mur par le Psycko de son Metang. Puis mon acolyte s'occupa des blesser tandis que Nero nous rejoignait, s'occupant de celui un peu plus loin, qui pillait les coffres. Je lachais un soupir, baissant mon arme ; mon instinc de chien de chasse m'indiquait que je m'étais faite voler mes proies. Finalement une troupe débarqua à l'intérieur. On allait clairement prendre cher. Dankoma revint vers moi tandis que le chef des troupes nous regarda tandis que d'autre se hommes firent évacuer les deux blessés ainsi que les otages. 3 policiers s'occupèrent d'embarquer les 3 voleurs mais a croire qu'on était pas les bienvenus non plus :

On a deux Persécuteur en piste là... Ok, très bien


Il claqua des doigts et deux des hommes se ruèrent vers Allan et un dernier vers moi. Pourquoi ? Parce qu'on devait sans doute pas etre là. On tenta de nous immobiliser mais pour ma part, je croyais fort en une justice qui était valable ; nous avions aidé quelqu'un qui nous avait demandé de l'aide. Je me dégageais de l'emprise du policier sur moi avant d'esquiver un de ses coups qui avait pour but de m'assommer sans doute. On est pas des animaux. Mais tout fut plus fort que moi ; je réussis sans difficulté à échapper à mon traqueur qui ne lachait pas prise. Finalement, un autre arriva et me tira en arrière, coinçant mes bras dans mon dos. Mon Executeur tomba au sol et Dankoma le ramassa doucement -pour une fois-  tandis qu'avec Eleven on se faisait embarquer comme de vulgaires criminels. Les gens nous regardaient en murmurant ; je déteste ce sentiment d'être une bete de foire qui n'a que la réputation de tueur. Et encore, pour un Persécuteur, ma réputation tenait la route. On nous emmena au convoi, un camion assez spacieux qui transportait les Persécuteurs, assez sur des bancs de part et d'autre.

On me jeta limite dedans, Dankoma grimpa tandis que Nero décida de rentrer, pour prévenir les autres. Eleven eut le même traitement que moi tandis qu'on nous reconduisait à la base, histoire qu'on se fase engueuler dans les règles. Allez croire ou non qu'on nous attendait de pied ferme dans le hall du batiment. Executeur dans la poche, je lançais un regard meurtrier au chef se tenant devant moi :

Les règles de base des Persécuteurs sont d'agir selon les ordres de la troupe à laquelle ils sont rattachés. Je connais vos compétences mais au prochain écart je me verrais dans l'obligation d'intervenir sévèrement, suis-je clair ?





Said no more counting dollars We'll be counting stars


© Halloween


avatar
Allan Walter
Messages : 210
Nombres de Rp : 138
Date d'inscription : 02/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 26 920 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Persécuteurs [ft Allan]  Dim 18 Oct - 22:23


Est-ce normal ?


Debout au milieu de la banque, j’observais les flics rentrer et s’affairer autour des trois braqueurs, des deux blessés et du reste des otages. Un des chefs de troupes ne tarda pas à contacter le boss pour l’avertir de notre présence. Je serrais les poings tandis que Zed et deux flics se rapprochaient de moi avec des regards rabaissant, rien ne tournait rond aujourd’hui ; je leurs lançait un regard défiant, un regard peu rassurant quand aux idées que j’avais en tête de leurs faire vivre la maintenant, depuis cinq mois je recevait ce regard mauvais et je continuais de l’endurer mais un jour ou l’autre je finirais par craquer, je suis humain, je suis leur égal ; ils n’ont pas le droit de me traiter comme un animal. Mon regard ne leurs plaisait pas, je le savais mais s’ils pensaient que j’étais du genre sage ils se trompaient grandement ! Le jour où je finirais par les attaquer ils n’auront pas la chance de s’en sortir.

On nous embarqua dans un camion ou d’autres Persécuteurs se trouvaient déjà, c’était pire que la prison. Le trajet fut silencieux mais c’était un silence lourd, toutes mes pensées se bousculaient dans ma tête, j’avais une envie de meurtre, d’exprimer ce que je pensais clairement et de tout envoyer en l’air. Ce retour s’annonçait catastrophique, encore plus que ce que j’aurais pu imaginer. On entra dans le hall ou le boss nous attendait, pas très heureux. Il devrait l’être au contraire ! On venait de faire une bonne chose non ? Pourquoi fallait-il que l’on soit autant surveillé ?

Les règles de base des Persécuteurs sont d'agir selon les ordres de la troupe à laquelle ils sont rattachés. Je connais vos compétences mais au prochain écart je me verrais dans l'obligation d'intervenir sévèrement, suis-je clair ?

« Eh bien ose », je restais tête baissée, je n’écoutais pas. Tout le monde pouvait sentir que je bouillonnais de rage, le boss savait lui-même que je n’acceptais pas ses dires, « je suis libre d’agir ». La femme était venue en ma direction en premier, n’étais-ce point logique que je m’en occupe ? Et pourquoi les flics n’étaient pas intervenus plus tôt ? Ils étaient déjà là quand je suis arrivé sur les lieux et ne faisaient rien ! « Va te faire voir avec tes ordres sans sens ! ». Si tu ne m’avais pas envoyé dans cette nouvelle brigade tu n’aurais pas à me surveiller et à m’empêcher de bosser. D’ailleurs pourquoi avoir changé ? Pourquoi m’avoir fait passer de Ranger à Persécuteur ? Qu’ai-je fais de si terrible durant ma vie pour que l’on me change de section et que l’on me prenne pour un moins que rien ? « Pourquoi me regardes-tu comme si j’étais un clebs ? ». Pourquoi ce changement ?!

Tout le monde s’était dispersé, ils avaient tous acquiescé comme de gentils chiens, sauf Zéro ; elle n’avait pas plus bougé que moi, elle était aussi butée que moi. Levant la tête lentement en direction du boss, mon regard se voulait aussi meurtrier que celui de la ranger aux cheveux roses. J’en avais marre d’être vu comme un déchet de la société. J’expirais lentement, je me calmais et reprenait un air neutre et enfin je m’autorisais à bouger après ces quelques minutes à ne rien écouter. Mon regard balaya la salle à la recherche de la femme qui était venue demander de l’aide mais je ne la vis point, la seule autre personne qui venait de débarquer dans la salle était la ranger qui m’avais refilé l’œuf du boss à mon arrivée et qui le tenait encore, l’Absol de Zéro la suivait en passant. Je crois bien que c’est la seule personne que je vois sourire en voyant un Persécuteur et sa voix est aussi chantante qu’il y a une heure malgré notre condition, « enfin quelqu’un de normal » :

Eleven, Zéro vous êtes de retour en un seul morceau ! La dame est repartie pendant que vous étiez à la banque et ne m’a pas laisser le choix de m’occuper de l’Absol et de l’œuf… Enfin bref,  je vous les laisse maintenant.

Elle me redonna l’œuf et j’hochais simplement de la tête pour la remercier, elle quitta rapidement le bâtiment après nous avoir souhaité une bonne fin de journée ; si seulement ça pouvait être le cas.




©Azayim

_________________
.
#003366
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Persécuteurs [ft Allan]  

Persécuteurs [ft Allan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Persée ('Aime bien les prénoms des héros)
» lourde chute pour allan jlr
» Perséphone Dupré|Terminer ^^
» Stuart Allan Pot [validée]
» athéna perséphone zubrowka ☞ hey baby (uc).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-