Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Un départ maladroit (PV. Mickey Richards )

InvitéInvité
MessageSujet: Un départ maladroit (PV. Mickey Richards )  Mer 30 Mar - 20:10

Angoisse. C’était probablement une des sensations que Diziel pouvait reconnaître sans aucune difficulté, tant elle était présente dans son quotidien. Chaque coin de rue, chaque personne qu’il croisait, était une source de danger potentiel à ses yeux. Pour lui, le monde était ainsi fait, et personne, jusqu’à ses propres parents, n’avaient trouvé grâce à ses yeux.

Perdu dans ses pensées angoissantes, le blondinet veillait à essayer d’être irréprochable pour ce premier jour, dans cette nouvelle vie. Une nouveauté qui était extrêmement déstabilisante, car il allait se retrouver seul, en territoire inconnu. Enfin, pas tout à fait seul. Un petit rugissement mignon détourna son attention, et l’extirpa de son flux de pensées incessantes, qui le torturait plus qu’il ne l’aidait. Caressant son Pokémon d’une main moite, Lilou tentait tant bien que mal à rassurer son Ami.

Hélas sans réel succès, la crainte étant bien trop grande pour disparaître via une simple petite distraction. Toutefois, l’on pouvait être sûr que ce petit animal allait être d’un grand secours à Diziel, étant la seule présence familière qu’il avait à disposition ici. Bougeant nerveusement, Diziel entrepris d’ouvrir la fenêtre de ce taxi, bien trop étroit à son goût. Il avait littéralement envie de fuir, d’ouvrir la portière et de partir loin, le plus loin possible.

Fouillant dans la poche de sa veste, il dégota un petit carnet. Ce dernier constituait son seul repère, ayant quelques règles et principes que l’adolescent s’était promis de respecter à la lettre. Des choses simples, mais essentielles pour essayer de faire bon impression dans ce nouveau lieu. Comme par exemple, pour lui rappeler qu’un sourire d’autrui n’était pas forcément un mauvais signe. Et il y avait aussi à l’intérieur, quelques consignes pour lui éviter un maximum d’ennuis dès le premier jour.

    « Et voilà, vous êtes arrivé ! L’Académie Gakuen ! »


Restant silencieux, Diziel observait l’immense bâtisse qui ne semblait n’avoir aucune fin pour lui. Bon sang, mais combien de personnes devait-il y avoir à l’intérieur ? Il n’en avait strictement aucune idée. Quoi qu’il en soit, il descendit de la voiture avec son petit Evoli, qui lui, semblait bien plus heureux que son Maître d’être ici. Récupérant sa valise, il déposa ensuite la somme exacte des pokédollar, avant de murmurer un vague et timide merci au chauffeur, qui reprit sa route par la suite.

Puis… Que faire ? Le Blondinet aux yeux d’améthyste regarda d’un air désespéré son compagnon, qui se frotta avec douceur et tendresse à sa jambe, faisant ainsi descendre sa tension. Ouvrant de nouveau son carnet, il y observa la note suivante.

Une fois arrivé, se diriger vers le Secrétariat au rez-de-chaussée pour se présenter et attendre. Le professeur, Mr Richards sera chargé de vous présenter l’académie et votre chambre. Lors de votre première rencontre, ne pas oublier de lui donner la lettre

Respirant un grand coup, il entra dans l’Académie d’un pas nerveux, suivit de très près par Lilou qui ne le lâchait pas d’une basket. Avec de la chance, il n’y aurait que très peu de monde, vu que nous étions en pleine matinée. Et il fallait croire que c’était le cas, car Diziel n’eut aucun problème sur la route, et fonça directement là-bas. En arrivant avec sa valise, il s’avança vers la secrétaire d’un air vacillant entre le froid et le craintif.

    « Diziel Ashenhurst… Monsieur Richards doit me venir pour… Voilà. »


Voyant rapidement le malaise du jeune homme, la secrétaire ne tarda pas à lui faire comprendre qu’elle avait compris sa demande, et l’invita à s’asseoir. Observant la chaise plus loin, il s’avança avant de s’arrêter en plein milieu du chemin. « Combien de personnes s’étaient donc assises sur cette chaise depuis la dernière fois qu’elle fut désinfectée ? ». Cette question lui martela l’esprit, avant qu’une grimace ne se dessine sur son vissage, et que sa main ne se colle sur son avant-bras gauche.

Lilou poussant un gentil rugissement derrière lui, Diziel se retourna vivement, se retrouvant ainsi nez-à-nez avec cet homme qui semblait être là pour lui. Son visage dessinant un rouge pourpre, il chercha maladroitement dans sa veste avant de tendre une lettre froissée à l’homme, veillant à ne pas établir d’autre contact plus physique avec lui. Puis, il recula d’un pas, récupérant une certaine distance, avant de souffler un bon coup, et de focaliser son regard sur son pokémon.

Après quelques instant, il se présenta d’une voix timide, et maladroite.

« Diziel…. C’est mon prénom. » Conscient qu’il fallait dire quelque chose d’autre, pour paraître relativement cool et amical, ou tout du moins normal, il fit un signe peace and love avec sa main droite et poussa un « Yo ! » D’un ton neutre, totalement inadapté à la situation. Avant de se souvenir qu’il avait vu ça à la télévision. Totalement désespéré, il baissa la tête, s’accrochant avec un regard plein de honte à son pokémon. Déglutissant, cela faisait à peine quelques minutes qu’il était ici, et il avait déjà tout foiré.

Ouvrant la lettre, le professeur pouvait découvrir un simple briefing.

" À Monsieur Richards,

Veuillez trouver, ici présente, les différentes informations concernant l'intégration de Mr Ashenhurst Diziel, en complémentaire du briefing que vous avez reçu auparavant, par lettre, de notre Institut.

Diziel est un adolescent souffrant de Schizophrénie, mais suivant un traitement stabilisant et une pokéthérapie et suivra, au sein de votre établissement, un cursus d'éleveur.

Ainsi, il vous serez gré qu'il n'établisse pas de contact physique direct avec qui que ce soit jusqu'à qu'il soit prêt, et que son compagnon, Lilou, reste constamment avec lui. Au cas où cela serait impossible pour diverses raisons, un autre pokémon sera suffisant.

Il possède normalement une chambre adaptée à sa situation, Mr Ashenhurst ayant besoin d'un certain espace vital, bénéfique sur le plan thérapeutique. Ainsi, veuillez aussi ne pas entrer dans cette dernière sans y être invité.

Veuillez agréer, Monsieur, à nos Salutations les plus sincères.

Cordialement, L'institut Médico-Educatif de Lavanville.
"
avatar
Mickey Richards
Messages : 96
Nombres de Rp : 52
Date d'inscription : 04/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 23 530 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un départ maladroit (PV. Mickey Richards )  Jeu 31 Mar - 0:58

Un départ maladroit


Ft. Diziel Ashenhurst




Ce matin là, en suivant la route qui le menait à l'Académie, Mickey était légèrement anxieux. On l'avait libéré de toutes tâches d'enseignement pour la journée, lui demandant plutôt de servir de guide à un nouvel élève qui venait d'arriver sur l'île. La situation n'avait rien de particulier, les professeurs étaient souvent sollicités pour aider les nouveaux étudiants, mais on avait prévenu le sportif que l'élève qu'il devait accueillir aujourd'hui, un certain Diziel Ashenhurst, était un cas plutôt "spécial", ayant acquis une condition suite à un incident impliquant un pokémon psy. Ayant lui-même perdu son père suite à une attaque psy venant d'un gang de rue utilisant exclusivement les pokémon psy et ayant lui aussi été hospitalisé à cause d'une attaque psy, Mickey ne pouvait pas s'empêcher de penser que si il avait été un peu moins chanceux, il aurait pu lui aussi se retrouver dans la situation de l'élève.

N'étant pas le professeur le plus diplomatique, Mickey se demandait quand même pourquoi l'académie l'avait choisi lui, mais en repenssant à ses précédentes rencontres avec certains de ses collègues (ou plutôt une certaine en particulier), il se dit qu'il n'était peut-être pas le pire choix non plus. Et puis, la direction avait peut-être pensé que le fait qu'ils aient chacun vécu un traumatisme en lien avec un pokémon psy dans leur jeunesse pousserait le professeur à se montrer plus amical envers l'élève.

L'ex-boxeur entra dans le hall et chercha un moment du regard quelqu'un qui répondait à la description qu'on lui avait fait de l'élève, soit "un type blond, plutôt petit et, surtout, avec les yeux violets". Ne voyant personne qui correspondait à cette description dans le hall relativement vide à cette heure-ci, Mickey se dit qu'il devait s'être rendu directement au secrétariat. En entrant dans la pièce, la secrétaire le remarqua aussitôt et lui pointa un jeune homme debout en plein milieu de la pièce qui semblait fixer une chaise. "Plutôt petit", c'était tout de même plus grand que lui en fait. Le professeur soupira avant de s'approcher un peu et alors qu'il allait signaler sa présence, l'Évoli qui se trouvait au pied du jeune dresseur cria joyeusement, se qui fit se retourné l'autre type qui se retrouva nez à nez avec l'ancien champion. L'élève lui tandis une enveloppe avant de reculer de quelques pas, avant de se présenter comme étant bien Diziel, avant de faire un signe peace avec deux doigts et de dire un "Yo" qui ne sembla pas très naturel. Conscient de l'effort que l'élève avait du faire, Mickey lui fit un petit sourire d'encouragement.

-Enchanté Diziel, je suis le professeur Richards, je suis ici pour vous faire visiter l'académie!

Après s'être présenté, Mickey prit connaissance du contenu de la lettre que l'élève lui avait tendu. Schizophrénie, pas de contact physique, son pokémon avec lui en tout temps et ne pas entrer dans sa chambre beaucoup de consigne, mais elles étaient assez claires. Le boxeur sourit de nouveau à l'élève avant de lui faire signe de le suivre pour commencer la visite. En sortant du secrétariat, le sportif s'arrêta un instant pour lui parler.

-Voici le hall d'entrée, que vous avez sans doute pu observer en arrivant ici. On va faire une visite complète des lieux avant finir par les dortoirs des élèves, où se trouve votre chambre. Il y a des endroits par lesquels vous aimeriez commencer? D'ici, on peut rapidement accéder aux couloirs où se trouve la bibliothèque, ou bien la cafétéria. Sinon, on peut sortir dans le parc et accéder à d'autres sections de l'académie, comme les terrains d'entraînement ou bien le centre d'adoption Pokémon c'est vous qui voyez, c'est votre visite après tout!

Mickey tentait le plus possible de mettre le jeune homme à l'aise, mais il ignorait si la technique qu'il utilisait était approprié, n'ayant jamais eu à côtoyer de gens avec la même maladie que Diziel. Il espérait au moins que ce qu'il faisait n'avait pas l'effet contraire et ne nuisait pas au bien être de l'élève, ce qui serait vraiment le comble du malheur...



InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un départ maladroit (PV. Mickey Richards )  Jeu 31 Mar - 1:53



Relevant la tête, Diziel dévisagea, pendant un instant, le professeur qui montrait ses dents en premier signe de réponse. Est-ce qu’il voulait le mordre ? Grimaçant à cette idée, le blond aux yeux d'améthyste ouvrit rapidement son carnet pour fouiller dans ses notes, d’une manière un peu paniqué. Lilou, de son naturel doux, accueillait le nouveau visiteur en lui faisant part de sa belle voix. Remerciant intérieurement son pokémon d’avoir fait diversion, l’adolescent se souvint que sourire n’était pas un signe d’agressivité, mais un signe amical. Ce qui en soit, rassura le jeune garçon. Il n’allait pas se faire mordre, et il avait l’impression d’avoir fait plutôt bonne impression.

Le Professeur Richards. C’était son nom. Mr Richards en somme. En guise de présentation, Lilou libéra un mélodieux « Evoli » ; ce qui rappela à Diziel qu’il n’avait pas eu l’occasion de présenter son ami. Alors qu’il lisait la lettre, il pointa du doigt du doigt son Pokémon, avant de simplement ajouter. « C’est Lilou. Mon... » Pokémon ? Ami ? Animal ? Quel adjectif donner à celui qui était le dernier repère familier dans cet endroit inconnu ? Au final, il ne continua pas sa phrase, se contentant d’observer le professeur lire la lettre dans une vague expression qui pouvait ressembler à un sourire.

Cela suffirait-il ? Il n’en avait aucune idée. Mais en tous les cas, il entreprit de suivre le professeur dans le hall, avec sa valise, lorsque se dernier décida de sortir du secrétariat. Veillant que Lilou le suive à la trace, il s’arrêta net, tout en écoutant ce que Mr Richards avait à dire. Le visage de Diziel se mua petit à petit en crainte, au fur et à mesure que le Professeur énumérait le nombre de choses à visiter.

Hors, parmi tous ces lieux inconnus, l’un semblait particulièrement sympas : le centre d’adoption pokémon. Si Diziel se référait strictement au sens de la phrase, ce lieu impliquerait la présence de nombreux pokémon. En soit, un lieu idéal pour qu’il puisse se détendre, et commencer la visite dans de meilleures conditions. Bredouillant légèrement, le blondinet reprit la parole.

« Le centre d’adoption Pokemon… Il y a des... » Il s’arrêta quelques secondes, fixant le couloir au fond de la pièce d’un air suspect. Puis, il reprit tout naturellement. « Des pokémons là-bas ? Fin, je veux dire, on peut les adopter du coup ? Comment ça fonctionne ? »

À peine avait-il fini sa phrase que l’adolescent fronça de nouveau les sourcils en regardant ce fameux couloir. Des voix commençaient à bourdonner dans sa tête quelques phrases étranges, et difficilement compréhensible, comme si quelqu’un parlait sur son dos. Elles étaient trop lointaines pour qu’il puisse les entendre clairement, mais suffisamment proche pour comprendre qu’il y avait du mouvement là-bas. Pointant du doigt le couloir en question, il s’aventura de poser la question « Il y a des gens là-bas ? ».

Ignorant qu’il s’agissait en vérité du couloir menant à la cafétéria, c’était pourtant un lieu ou l’activité était assez fréquente, à n’importe qu’elle heure de la journée. Toutefois, son évoli le ramena doucement à la réalité en se frottant à sa jambe. Observant le jeune animal, Diziel afficha un sourire avant de se rendre compte qu’il serait difficilement possible, pour lui, de supporter sa valise pendant toute la visite. Focalisant de nouveau son regard vers le professeur, il demanda d’une voix relativement douce « Où je peux poser ma valise ? » avant de changer complètement de sujet, ses pensées étant devenues légèrement floues « C’est loin le centre D’adoption Pokémon ? Il y a du monde là-bas ? »

C’était effectivement l’une de ses craintes.
avatar
Mickey Richards
Messages : 96
Nombres de Rp : 52
Date d'inscription : 04/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 23 530 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un départ maladroit (PV. Mickey Richards )  Sam 2 Avr - 3:49

Un départ maladroit


Ft. Diziel Ashenhurst




Quand Mickey eut fini de lire la lettre, il releva la tête vers l'élève pour voir celui-ci lui présenter son Évoli, Lilou, avec une expression qui ressemblait vaguement à un sourire flottant sur son visage. Le professeur salua le pokémon qui semblait un peu plus heureux d'être là que son dresseur, si on pouvait en croire le petit cri de joie qu'il laissa échapper. Le boxeur ignorait si il était autorisé à toucher le pokémon de l'élève, mais préféra s'en abstenir, par précaution. De plus, étant allergique à la fourrure de ce type de pokémon, c'était mieux pour lui d'éviter les contacts.

Apparemment, la technique adopté par Mickey n'était pas la plus efficace, à voir la panique qui semblait s'installer sur le visage de son interlocuteur. Cependant, le centre d'adoption semblait avoir piquer la curiosité du blond qui lui posa alors plusieurs questions sur ce lieu.

-Oui, il y a en effet plusieurs pokémon là-bas ! Il est possible d'y adopter jusqu'à deux pokémon par semaine en remplissant certains formulaires. Malheureusement, vous ne pourrez seulement pas en adopter aujourd'hui, comme vous venez d'arriver, mais rien ne nous empêches d'aller y faire un tour pour bien débuter la visite!

Mickey remarqua alors que l'apprenti éleveur semblait ne l'écouter que d'un oreille et avoir porter son attention sur le couloir qui débouchait au fond du hall. Il demanda alors si il y avait des gens là bas, les sourcils légèrement froncé, ce qui laissait voir son inquiétude. Alors que l'Évoli du jeune homme tentait de le rassurer en ce frottant sur ses jambes, le professeur lui fit un nouveau petit sourire, toujours dans le but de le rassurer.

-Oui, il s'agit de la cafétéria au bout du couloir, à cette heure-ci, certains lève-tard doivent être en train d'y prendre leur petit déjeuner, mais rassurez-vous, vous n'êtes jamais réellement obligé d'y aller, vous pouvez manger de votre coté aussi si vous préférez.

L'élève semblait partiellement rassuré, principalement grâce au Évoli, qui semblait être un réel soutient moral pour lui. Il lui posa ensuite plusieurs questions, tout d'abord sur ce qu'il pouvait faire de sa valise, suivit de d'autres questions en lien avec le centre d'adoption.

-Vous pouvez laisser votre valise dans le secrétariat et, si vous le souhaitez, elle sera acheminé jusqu'a votre chambre, il suffit de le demander à la secrétaire. Sinon, on peut repasser la prendre tout à l'heure, comme il faudra passer par ici avant d'aller vers les dortoirs. Pour ce qui est du centre, il y a en effet quelques personnes qui y travaille, pour veiller au bien être des pokémon y habitant, mais vous verrez, ils sont très sympathique et prennent très bien soin des pokémon qui vivent là. Je vous attends ici le temps que vous décidiez ce que vous voulez faire avec votre valise, puis on pourra sortir dans le parc pour si rendre, ce n'est pas bien loin.

Quand l'élève fut ressorti du secrétariat, ils se mirent en route, repassant par la grande porte qui les amena dans le parc, où Mickey pointa certain lieu comme étant des endroits où les élèves sortaient faire des devoirs les journées où il faisait un peu plus chaud qu'en cette fraîche journée d'automne. Il lui montra aussi au loin la chaîne de montagne ainsi que le volcan, précisant à l'élève que si il s'y rendait un jour, il devrait être prudent, puisque beaucoup de pokémon sauvage y vivait, tout comme dans la forêt qui bordait le parc. Quand ils atteignirent enfin le centre d'adoption, le professeur ouvrit la porte et fit signe à l'élève de passer devant.

-Nous y voilà! Allez y, entrez, je suis juste derrière vous!



InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un départ maladroit (PV. Mickey Richards )  Mer 6 Avr - 0:18


Bien qu’il fût relativement distrait à ce moment-là à cause des bruits venant du fond du couloir, Diziel avait réussi à comprendre le gros de ce qu’avait dit le professeur. Adopter deux pokémon par semaine ? Il écarquilla les yeux. En vérité, cela lui semblait légèrement beaucoup. À peine une personne avait eu le temps de s’habituer à ses nouveaux Pokemon qu’on acceptait déjà qu’elle puisse en adopter deux autres. Mais il hocha affirmativement la tête, approuvant les derniers dires de Mickey. Oui, l’adolescent avait envie de visiter ce centre pokémon, voir qu’elle surprise pouvait lui réserver ce dernier.

La révélation sur la cafétéria et sur les possibilités de ne pas y manger avec les autres rassura visiblement le garçon blond, content de savoir qu’il y avait possibilité pour lui de ne pas manger avec les autres. Enfin, il avait promis aux différents responsables du centre de faire le nécessaire pour établir quelques contacts amicaux avec les autres. Mais en soit, savoir qu’il pouvait se retirer certains mauvais jours avait réellement un côté rassurant.

Malheureusement, la suite n’était pas aussi agréable. Laisser sa valise ? Ici ? À la portée de tout le monde ? Laissant voir un regard relativement craintif, il regarda le secrétariat en examinant les différentes possibilités se présentant à lui. Impossible pour lui de laisser entrer un inconnu dans sa chambre, mais laisser sa valise ici a porté de tous ne le rassurait pas vraiment non plus. Alors, il annonça simplement :

    « Si je la laisse ici… On risque de me la voler. »


Mais après les propos rassurants du professeur, il accepta de laisser la valise ici. Mais uniquement si cette dernière se situait derrière le bureau de la secrétaire, et si elle promettait de veiller à ce que personne ne touche le précieux paquet. À la suite de quoi, Diziel quitta le bureau pour suivre le professeur. Plus ils avançaient, plus l’île lui semblait grande et intéressante à explorer. D’autant plus les lieux encore vierges d’activité humaine, et grouillante d’activité sauvage.

Arrivant au centre d’adoption, Diziel entra prudemment dans la bâtisse à l’invitation du Professeur. Un peu anxieux, cette dernière s’effaça rapidement lorsqu’il vit les très nombreux bébés pokémon dans différents enclos, voir certains en semi-liberté. Il était d’autant plus chanceux et rassuré de voir qu’il n’y avait pas beaucoup de monde. Laissant voir un magnifique sourire, l’adolescent, accompagné de son Evoli, se déplaça rapidement avant de s’accroupir vers un petit Abra dormant. Puis, dans une grande douceur, il caressa gentillement la tête du Pokémon.

    « Cet endroit est vraiment génial ! »


Le ton du jeune homme était enthousiaste et n’affichait aucun crainte. Il adorait cet endroit, qui avait de nombreux points communs avec la partie “Pokéthérapie” de l’IME. C’était une sorte de mini-IME, bien qu’il n’y eût là que des bébés pokémon. Lilou quant à lui, fit connaissance avec un Arko, engageant la conversation d’un air très doux et amical, lui étant propre. Oui, il fallait le dire, Diziel était vraiment heureux ici… Et il se demandait bien quand il allait pouvoir revenir. Prenant l'Abra dans ses bras, qui ne se faisait pas prier pour être câliné par les douces mains de l’étudiant aux cheveux d’or, il se tourna vers le professeur en lui demandant simplement.

    « Est-ce que je peux revenir ici quand je veux ? C’est tout le temps ouvert ? Je vais être… Éleveur, je crois, on va venir souvent ici avec l’école ? » Il câlina une nouvelle fois l'Abra, en affichant un magnifique sourire. « Je ne peux vraiment pas l’adopter ? On s’aime bien je crois. »
avatar
Mickey Richards
Messages : 96
Nombres de Rp : 52
Date d'inscription : 04/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 23 530 $
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un départ maladroit (PV. Mickey Richards )  Jeu 7 Avr - 0:08

Un départ maladroit


Ft. Diziel Ashenhurst




Malgré quelques réticences à l'idée de laisser sa valise sans surveillance, le jeune homme fini par accepter de la laisser derrière le bureau de la secrétaire après que celle-ci lui eut assuré qu'elle ne la quitterait pas des yeux. Ensuite, alors qu'ils se rendaient jusqu'au centre d'adoption, Mickey remarqua que l'élève regardait partout autour de lui, curieux de ce qui l'entourait. Apparemment, il aimait autant la nature qu'il détestait les contacts humains...

Une fois dans le centre d'adoption par contre, il sembla oublier complètement la présence des autres êtres humains présents sur les lieux pour se concentrer uniquement sur les divers pokémon présent, laissant échapper à quel point il trouvait l'endroit formidable. Il sembla se lié rapidement avec un petit pokémon psy que Mickey identifia comme étant un Abra. Donc, malgré l'attaque dont il avait été victime, le jeune élève n'avait apparemment garder aucune rancune envers le type psy, contrairement à Mickey, qui, même 20 ans plus tard, avait toujours de la difficulté à supporter la présence de ce type. Il commençait à peine à accepter le fait d'avoir Omelette dans son équipe...

Diziel interrompit alors le flot de pensé de Mickey en lui demandant si il pourrait revenir comme il le voulait et aussi s'il ne pouvait vraiment pas adopté le Abra avec lequel il semblait vraiment avoir déjà tissé des liens.

-Le centre d'adoption est ouvert tous les jours, incluant le W-E! Pas la nuit malheureusement. En tant qu'éleveur, vous aurez beaucoup à venir ici en effet dans le cadre de vos cours ou même pour approfondir vos propres connaissances auprès de professionnels! Pour le Abra, je ne crois malheureusement pas que ce soit possible aujourd'hui, puisque tous les papiers concernant votre inscription ne sont pas en règle, mais je crois que vous pouvez mentionnez votre intérêt à la responsable et elle verra ce qu'elle peut faire pour vous.

Mickey lui fit un petit sourire et lui pointa le comptoir où une jeune femme semblait légèrement occupé à remplir des documents. Le professeur ignorait si elle pourrait réellement accomoder les besoins du jeune homme, mais il savait que les employés étaient habituellement très sympathique et à l'écoute des besoins des pokémon, donc si elle voyait à quel point le Abra était à l'aise avec l'élève, peut-être ferait-elle une exception, ou bien rendrait-elle le pokémon indisponible jusqu'à ce que les dossiers de l'étudiants soit complet. Une fois que ce dossier fut réglé, le sportif s'approcha de l'élève pour lui faire une proposition.

-Si vous voulez, maintenant, on peut rapidement terminer la visite, retourner chercher votre valise et vous montrer votre chambre. Ensuite, vous serez libre de vaquer à vos occupations, voir de revenir ici si vous le souhaitez, ils sont toujours à la recherche de bénévole pour s'occuper des pokémon!


InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un départ maladroit (PV. Mickey Richards )  Lun 2 Mai - 19:35


Tous les jours, mais pas la nuit. Le fait de savoir qu’il avait trouvé un mini-IME sur l’île avait assurément un effet rassurant. Cela impliquait que l’endroit lui serait ouvert, sans qu’il n’ait besoin d’avoir une autorisation spéciale ou quelque chose dans le genre. Quant à la nuit, c’était une atmosphère encore bien trop intimidante et dangereuse pour lui. Habitué à vivre dans un milieu médical, il n’y avait que dans de très rares occasions, comme son anniversaire, où Diziel avait l’occasion de faire une sortie nocturne. Mais cela ne le dérangeait pas, lui préférant nettement les lieux calmes et intimes… Comme sa chambre, par exemple.

Enfin, le jeune Ashenhurst fit une mine légèrement triste. C’était dommage qu’il ne pût pas repartir avec l'Abra… Et lorsque Mickey pointa la responsable du centre d’adoption, Diziel fit une légère grimace d’inquiétude. Il passait son regard du professeur à la responsable, semblant réfléchir intensément à ce qu’il y avait de mieux entre rencontrer une inconnue et demander au professeur de faire cette demande à sa place.

Le blond étant plongé en pleine réflexion, le petit Abra se plaça debout avant de se poser devant lui. Étant à genoux, la tête du Abra était à peu près au même niveau que celle de Diziel. Le regard améthyste du blondinet se fixa sur ce dernier, et il hocha la tête avant de se diriger vers la responsable, comme si le Abra lui avait donné quelques encouragements.

En arrivant devant elle, il baissa les yeux avant de demander d’une voix relativement farouche s’il pouvait prendre avec lui le fameux Abra, bien qu’il venait d’arriver à l’académie. La jeune femme semblait afficher une mine surprise, explicitant que ce dernier étant plutôt d’un caractère timide, cela était surprenant de le voir si facilement apprivoisé. Elle expliqua néanmoins qu’elle ferait le nécessaire pour la réservation, mais que le jeune Ashenhurst devait revenir dans quelques jours, le temps que la paperasse administrative soit terminée.

Retournant ensuite vers le professeur en affichant une mine relativement triste, Diziel accepta par un petit hochement de tête la proposition du professeur. Puis, il se retourna et caressa la tête de l’Abra en lui murmurant quelque chose, qui ressemblait vaguement à un « On se reverra » ou quelque chose du genre. Enfin, il sorti du centre accompagné de son fidèle compagnon, avant de finir la visite. Comme toujours, il fit attention à éviter le maximum de monde et à ne pas se perdre.

Puis, il était temps de voir sa chambre. Récupérant sa valise au secrétariat, il fut rassuré de voir que personne n’avait eu l’idée de la lui voler. Bredouillant un rapide merci à la secrétaire, il suivit le professeur jusqu’à sa chambre. Bien qu’il ne fût pas très musclé, et sa valise imposante, Diziel réussit à l’amener jusqu’à la porte de sa chambre, avec Lilou qui n’hésitait pas à pousser un rugissement au professeur si son Maître était trop fatigué pour suivre son guide.

Arrivant devant la porte, il récupéra la clef précédemment offerte par la secrétaire dans sa poche. Puis il sortit un mouchoir avec un produit antiseptique avant de traiter la clef et la poignée de sa porte. La posant dans la serrure, il se retourna vers le professeur pendant un instant, un peu gêné. Il avait lu qu’il était plutôt bien vu d’inviter quelqu’un a entré chez soi si ce dernier était sympathique. Mais c’était une forme de politesse que Diziel ne pouvait pas réellement accomplir. Mieux fallait-il en rester là.

    « Euh… Je… C’était cool. » Il redessina malgré lui un sourire maladroit, avant de reprendre « Merci... » et d’attendre. Peut-être qu’avec de la chance, le professeur comprendrait qu’il ne l’inviterait pas à conta… Entrer dans ses appartements, et qu’il repartirait sans prendre compte de ce manque de délicatesse. À la suite de quoi, le blondinet pourrait enfin se reposer.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un départ maladroit (PV. Mickey Richards )  

Un départ maladroit (PV. Mickey Richards )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-