Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Souriez, vous êtes fossilisés ! [PV Kelly]

avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Souriez, vous êtes fossilisés ! [PV Kelly]  Mar 14 Juin - 11:35


La grève.
Autant du positif que du négatif là-dedans. Le point positif que les élèves y voyaient toujours, c'était l'absence d'un paquet de professeurs. Le point négatif que les élèves ne voyaient jamais, c'était le retard sur le programme. Mais il subsistait un point négatif que les élèves voyaient aussi. Celui de se lever tôt et de sortir de son lit pour constater au final que sa première heure de cours étaient annulée. La joie.

Cette grève avait lieu un mercredi. Pour le coup, l'impact était moins élevé que sur les autres jours de la semaine, puisqu'il n'y avait pas de cours en après-midi. Ce jour-ci, Léo avait la chance de n'avoir aucun cours maintenu. Quitte à être debout, autant rentabiliser ce temps et travailler un peu. La plupart se disent "Oh je ferai ça plus tard". Mais oui, mais oui. Et au final on se retrouve à faire des équations à 1h du mat'.
Le jeune dresseur rentabilisait son temps au laboratoire, pour travailler la chimie avec un TP. En effet, bien que ce ne soit pas demandé par son cursus, il suivait des cours de sciences faits pour les étudiants chercheurs. Son domaine à lui c'était l'électronique, mais le reste lui était tout de même intéressant, et fascinant. Parfois il se dit qu'il aurait pu suivre ce cursus, mais l'action des combats risquaient de lui manquer. Léo avait besoin de se défouler régulièrement, et le temps qu'il passe habituellement en intérieur était déjà consacré à ses bricolages.

Le TP portait sur les solutions conductrices. Ah forcément, quand il y avait de l'électricité, l'attention de Léo était tout de suite plus captivée. Un circuit électrique simple : une pile, une ampoule, et deux électrodes. Il disposait de quatre solutions : de l'eau déminéralisée, de l'eau salée, de l'eau sucrée, et une solution de sulfate de cuivre. L'objectif était de comprendre ce qui faisait qu'une telle solution était conductrice ou non.
Il plongea les électrodes dans chacune des solutions, une par une, et dressa le bilan suivant : l'ampoule brillait dans l'eau salée et la solution de sulfate de cuivre uniquement.

Eau déminéralisée : H2 O
Eau salée (solution de chlorure de sodium) : (Na)+ + (Cl)-
Eau sucrée (saccharose) : C12 H22 O11
Solution de sulfate de suivre : (Cu)2+ + (SO4)2-

Le point commun entre ces deux solutions conductrices était la présence de + et de - dans leur formule chimique, pour indiquer des charges. Il avait déjà vu ça en cours, c'était des... ions ? Oui voilà. Les ions sont des particules chargées en électricité, tout semble logique du coup.
Il nota sa conclusion et rangea ses affaires. Facile ! Une fois le matériel lavé et rangé, il retira sa chemise blanche pour remettre son fidèle gilet. Et voilà comment rentabiliser du temps libre supplémentaire. C'était cool de mettre tout ça à disposition pour les élèves. Au moment de tourner les talons, son sac sur le dos, il remarqua une sorte de boîte par terre, à la forme d'un parallélépipède. Il la ramassa et l'identifia comme étant un appareil photo. Il n'y avait personne d'assis dans ce coin là, ça devait appartenir à quelqu'un qui était venu plus tôt, ou la veille, et qui l'avait laissé tomber. Les gens devraient apprendre à faire attention à leurs affaires. Bon eh bien ramenons-le au bureau de la CPE, celui ou celle qui l'avait oublié ira logiquement le retrouver là-bas.
Il salua poliment le responsable des lieux et s'en alla.


En se dirigeant vers le secrétariat, il regardait l'appareil d'un air un peu intrigué, lisant ce qu'il y avait marqué un peu partout sur chacune des faces. Un appareil numérique visiblement. Bon en même temps, on ne voit plus grand chose d'autre pour prendre des photos. À part les téléphones, qui font tout et n'importe quoi de nos jours.

Arrivé au bureau, il toqua à la porte et attendu d'entendre une autorisation avant d'entrer et faire face à la silhouette de la CPE. Elle n'était à l'Académie que depuis peu, mais ses cheveux à la couleur peu commune faisait qu'on se rappelait facilement de son physique. Jusque-là, Léo n'avait jamais eu à lui parler. Il lui adressa la parole avec un sourire.

« Bonjour ! J'ai trouvé cet appareil photo abandonné dans le laboratoire. Je me suis dit que son propriétaire viendrait logiquement ici pour se demander s'il avait été retrouvé. »

_________________
Présentation ⚡ Équipe ⚡ CarnetTéléphoneEmail


color=#0033FF
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Souriez, vous êtes fossilisés ! [PV Kelly]  Mer 15 Juin - 15:10

Souriez, vous êtes fossilisés !
 *Clic* ~    


C'était pourtant prévisible. Cela faisait des jours que cette annonce avait été proclamée, et entendue par le plus grand nombre de personne possible. Aucun média n'y avait échappé. Journaux papiers, télévisés, Internet que ce soit sur les rubriques d'actualités ou même les réseaux sociaux. Comme une trainée de poudre dans la tempête, la rumeur, l'information s'était répandu partout, appelant la population à ce réunir sous le même drapeau en une action symbolique, revendiquer les mêmes droits dans un cri commun, une phrase forte, digne d'une punchline d'un film, grondée fortement dans les rues, ou les endroits où ils passeront pour faire entendre leur voix, armé de scandales inscrit sur leur carton. L'appel à la grève nationale. Elle venait de débuter, pour une durée encore indéterminée, selon l'ampleur qu'elle prendra au fil des jours, et selon surtout la motivation des différentes revendications auxquelles elle aboutira. Est-ce que seulement leur voix seront entendues ? Possible. Est-ce que cela allait changer les choses ? Peut être moins. Kelly avait-elle des raisons pour s'y rendre elle aussi, pour protester dans une foule en colère ? Plus ou moins. S'était-elle mêlée à cette population grondeuse enragée ? Non. La jeune femme aurait pu parcourir les sentiers avec ce peuple de l'ombre souvent ignoré, qui ne sortait les griffes que pour défendre leur point de vue, parfois louable, ou pour juste revendiquer plus d'intérêts dans l'histoire, tirant la couverture égoïstement vers eux. Après tout, si jamais on venait à les écouter, autant en retirer un peu de bénéfice, même le minimum. Enfin ... Ils devaient déjà être suffisamment nombreux à défiler dans les rues avec leur pancarte. Inutile de s'ajouter. Et elle avait bien mieux à faire que perdre ainsi une journée. Ignorant ce mouvement de grève, censé améliorer les conditions de travail, Kelly filait vers l'Académie d'un pas décidé.

Bon. Fallait s'en douter également. Avec un évènement d'une telle ampleur, l'établissement était vide, d'une tristesse sans borne, sans vie. Loin l'agitation qui régnait en ces lieux, qui certes pouvait paraitre agaçante, mais qui faisait le charme de cette école, seules quelques âmes aux traits plus ou moins fatigués erraient dans les couloirs, à la recherche d'une occupation quelconque, après la lecture dépitée du tableau récapitulant tous les professeurs absents du jour. Par curiosité, Kelly le consulta également, afin de se rendre compte elle-même de l'impact que pouvait avoir ce mouvement social sur l'Académie. Hm... Certes, la liste était longue. Ce qui ferait le bonheur des cancres ou des élèves lambdas, l'absence des professeurs est pourtant un fléau pour ceux souhaitant avancer dans le programme, travailler. Toutefois, pour ceux encore qui étaient présent dans l'établissement, n'étant pas parti pour gonfler les rangs toujours plus avides de monde des manifestants. Car oui, des élèves pouvaient également se joindre à eux, pour revendiquer leurs droits présents et pour leur avenir. Ou y aller juste pour échapper aux cours, ou à l'ennui, tout dépendait de leur motivation, et leur raison à s'y rendre. Quand aux autres... Ils devaient simplement lézarder dans leur lit. Bon, trêve de rêveries, il était temps de se mettre au boulot. Et visiblement, il n'y avait pas que les professeurs qui s'étaient mêlés à la grève. Tant pis. Kelly avait du travail, et si jamais elle venait à prendre de l'avance, elle s'occuperait de la suite.

Une bonne partie de la matinée se déroula sans encombre, dans un silence rompu par quelques échanges bruyants dans les couloirs, souvent en rapport avec ce qu'il se passait en ce moment, des plaintes à propos des professeurs absents, s'être levé pour rien et d'autres banalités dans ce style, certains commentaires allant du plus neutre ou plus expansif sur l'état d'esprit, en colère ou déçu. Il y avait de quoi les comprendre. C'eut été plus aimable de prévenir les étudiants de la possibilité de faire grève, certains savaient très bien qu'ils n'assureraient pas leur cours aujourd'hui ont préférés ne rien dire, faire planer le doute, ou d'autres ont indiquer clairement leurs intentions. Maintenant, si jamais ils venaient à s'attirer la foudre des élèves, elle n'y pouvait pas grand chose, si ce n'est peut être essayer de calmer les tensions. Beaucoup se ruèrent se matin à son bureau, ou dans la salle des surveillants, demander si untel était présent, comptait assurer son cours ou non. Et les plaintes s'accumulaient, comme les petits moments de joie qui pouvaient parfois se lire sur leur visage. Les réactions étaient diversifiées. A une certaine heure, elle ne reçu plus la visite d'élève, ce qui n'était pas plus mal, concentrée sur une pile de feuilles à remplir rapidement. Mais sans doute avait elle pensé trop vite que quelqu'un vint frapper à la porte de son bureau, ce qui la fit lever les yeux de son occupation, pour l'inviter à entrer, posant son stylo sur le côté, et réajusta ses lunettes sur sa frimousse. Un jeune garçon se présenta à elle, un objet dans sa main.

- Bonjour ! J'ai trouvé cet appareil photo abandonné dans le laboratoire. Je me suis dit que son propriétaire viendrait logiquement ici pour se demander s'il avait été retrouvé.  


D'un mouvement simple, elle l'invita à s'approcher pour lui confier donc l'appareil qu'il avait en main. Un objet assez simple, aux couleurs sobres, cela ressemblait plus à petit appareil d'amateur, à première vue, qu'un appareil de professionnel, que ce soit pour la forme, la taille ou même le design. Curieux, pourquoi l'avoir laissé en salle ? Un oubli ? Surement. Elle regardait l'objet sous toutes ses coutures. Son bureau n'était pas le coin des objets trouvés, mais si cela pouvait aider son propriétaire à le récupérer rapidement, autant lui confier. Peut être aussi n'y avait-il pas de surveillant disponible pour leur confier. Peu importe. Il était dorénavant entre de bonnes mains. Il avait été retrouvé dans le Laboratoire. Était-ce la propriété d'un Chercheur étourdit ? En y regardant de plus près, quelques défauts paraissaient. Elle regarda sérieusement le jeune garçon.

- Il est abîmé. L'était-il déjà lorsque vous l'avez trouvé ?


Elle pointait alors l'objectif vers le garçon, dans l'espoir de le tester, s'assurer qu'il fonctionne correctement. Mais même en insistant sur le bouton "Marche/Arrêt", rien ne se produisait. L'écran numérique restait noir, aucun son ne se produisait, aucune diode luminescente ne brillait. Etait-il cassé ? Aie... Dans quel état son propriétaire allait-il le récupérer ? Elle soupira.

- Ca ne marche pas... , prononça-t-elle d'une faible voix.

avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Souriez, vous êtes fossilisés ! [PV Kelly]  Sam 18 Juin - 9:19


Léo fut invité d’un geste à lui passer l’appareil. Il s’approcha et lui tendit, laissant à la CPE le soin de l’examiner. Elle ne tarda pas à signaler son mauvais état, lui demandant s’il avait été retrouvé comme ça. Le jeune garçon prit d’abord un air embêté, n’ayant pas remarqué ça quand il l’avait dans les mains. Mais il n’avait rien fait de particulier avec, pas de raison qu’il soit responsable de tout ça.

« Je n'ai pas fait attention à son état, mais il n'a subi aucun choc depuis que je l'ai trouvé. Il était par terre, peut-être qu'il est tombé d'un sac. »

Le fait qu'il ait été trouvé au sol pouvait justifier son état de bien des manières. Déjà comme il l'a dit, il aurait pu tout simplement chuter. Mais cela pouvait aussi être un élève peu responsable qui avait marché dessus ou donner un coup de pied dedans.
La CPE constata ensuite qu'il ne semblait pas seulement dégradé : il ne fonctionnait réellement pas. Léo n'avait pas très souvent touché à des appareils photo, mais peut-être pouvait-il trouver une solution.

« Mh… Je peux peut-être le réparer ! Je reviens vite ! »

Il sortit du bureau et se dirigea rapidement vers les dortoirs, la laissant seul un instant. Il prit dans sa chambre le matériel nécessaire. Pas besoin de prendre toute une boîte à outil, il se contenta principalement d’un tournevis, déjà pour voir quel était le problème. L’appareil ne s’allumait pas, les possibilités de dysfonctionnement étaient déjà plus réduites. La batterie ne s’allumait donc pas, il fallait en trouver la raison. La batterie pourrait être morte, ou les câbles en mauvais état. Mais vu l’état physique de l’appareil, il semblait plutôt s’être pris un choc, qui aurait pu dérégler ou déplacer certains composants. Ou alors une coïncidence qu’il soit dans cet état. Mais s’il était par terre dans le labo, c’est qu’il a été abandonné au plus tard hier, il n’aurait pas pu rester là-bas plus longtemps. Et il semblait peu logique que son propriétaire l’ait amené là-bas s’il ne fonctionnait plus. Ou alors un liquide aurait pu s’infiltrer, ce qui serait probable dans un tel endroit… Bon ok, prenons la boîte à outils.

Il était de retour dans le bureau, il avait aussi pris quelques câbles au cas où. Il posa le tout sur le bureau. Sa boîte à outils n’était pas aussi grande que celles que pouvaient avoir des professionnels, mais elle contenait le principal. Il ouvrit le "couvercle" du compartiment à batterie pour accéder à la vis qui permettait de voir ce qu’il y avait là-dedans. Il la dévissa en faisant sortir sa langue sur le côté gauche. Kof kof kof, il y en avait de la poussière là-dedans. Il prit l’appareil d’une main et sa bombe à air de l’autre main, puis il se tourna à 90° sur le côté de manière à ne pas tout envoyer à la figure de la CPE. Une fois le gros de la poussière dégagé, il le reposa. Léo repérait l’endroit à partir duquel le bouton envoyait l’impulsion, et suivait le trajet avec le doigt jusqu’à la batterie. Passant sur la carte électronique, il supposait avoir identifié le problème. Il passa la doigt dedans et fit bouger un câble. L’extrémité n’était plus collée à la carte.

« Une soudure est défaillante… Je vais corriger ça. »

Ne faisant pas attention à l’éventuelle réaction de son interlocutrice, il sortit le fer à souder et le brancha. On voyait à sa tête qu’il était très concentré et que rien ne le dérangera à présent. Il sortit de l’étain qu’il prit de la main gauche, puis le fer de la main droite. Il plaça l’étain sur le bout du câble -lui-même au-dessus de la carte-, puis le fer par-dessus. Une petite boule de soudure se forma, puis il retira son matériel. Cette méthode était plus rapide mais demandait un peu plus de maîtrise, l’erreur étant plus fatale. Il l’avait souvent pratiqué, mais il devait toujours rester aussi concentré. Là s’il se foirait il se serait fait bien engueuler. Il reposa le fer sur son support puis saisit l’appareil pour l’allumer. Après avoir poussé le bouton et laissé s’écouler une seconde de suspens, l’objectif finit par sortir de son lit accompagné d’un bruit mécanique. Léo décocha un petit sourire satisfait. Facile !
Il voulait pointer l’objectif sur la CPE comme elle l’avait pointé sur lui, mais il préférait ne pas oser la prendre en photo, même pour un test. Il plaça le viseur au niveau de son œil et se tourna sur le côté pour une photo test. Il appuya sur le bouton, et le bruit habituel se fit entendre, accompagné d’un flash lumineux. Tout cela semblait fonctionner maintenant.

Il tendit l’appareil à la responsable des lieux, la laissant réfléchir à ce qu’elle comptait en faire. Pratiquer ce genre de chose lui procurait toujours autant de plaisir, et il était content de rendre service avec ses compétences. Le fait de l’avoir fait devant une personne de ce genre pouvait aussi un peu augmenter son ego. Mais ça il le cachait bien.

_________________
Présentation ⚡ Équipe ⚡ CarnetTéléphoneEmail


color=#0033FF
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Souriez, vous êtes fossilisés ! [PV Kelly]  Mer 22 Juin - 11:55

Souriez, vous êtes fossilisés !
   La relève de Mac Gyver !    


La jeune CPE ne cessait de le fixer. Elle ne le tenait pas encore entièrement responsable de l'état malheureux dans lequel l'appareil se trouvait, néanmoins elle attendait patiemment sa version des faits, connaître son histoire et s'assurer qu'il ne dissimule pas habilement la vérité sous un masque d'innocence, regardant attentivement sa réaction, le moindre signe d'émotion sur son visage, les micro expressions pouvant apparaitre un millième de seconde avant de disparaitre aussi vite, révélant bien plus de choses qu'un long discours qui servait la plupart du temps à noyer le poisson, l'auditeur peut attentif ce perdant dans la longueur des phrases. Mais rien ne paru, si ce n'est qu'une expression visiblement contrariée de la part de l'étudiant. Bon. C'est qu'au moins il devait être honnête. Il avait du le retrouver par hasard et le rapporter rapidement "en lieu sûr" sans aucunes arrières pensées, comme le dérober ou le détériorer délibérément. C'était une bonne chose, un bon espoir en ce monde qu'un jeune élève soit si intègre. Il était toujours plus aisé de garder un objet trouvé que prendre le temps et le soin de l'apporter à un responsable qui le conservera précieusement jusqu'à ce que son propriétaire vienne le réclamer.  Un appareil photo... Il finirait forcément par être activement recherché, il ne s'agissait pas d'un simple objet que l'on pouvait remplacer en un claquement de doigt. A moins d'être riche comme Crésus. Mais cela ne changeait en rien la situation.

Le garçon assura ne pas avoir malmené le pauvre appareil abandonné à son triste sort dans son état, toutefois cela ne modifiait pas le fait qu'il était abîmé. Non seulement abîmé mais il n'était également plus en état de fonctionner. Elle reposa l'appareil sur son bureau. Tant pis, ils n'y pouvaient pas grand chose non plus. Elle expliquerait simplement au malchanceux propriétaire que son appareil souffrait d'un malencontreux dysfonctionnement, le rendant pour le moment complètement inutile. Elle s'apprêtait à remercier tout de même le zèle de ce jeune homme et son altruisme mais celui-ci déclara qu'il essaierait de le réparer, filant à toute allure en dehors de son bureau.

Hébétée, Kelly ne s'attendait nullement à cette réaction aussi vive, presque pleine d'entrain. Surprise, elle ne pu répliquer, le regardant s'éclipser à toute vitesse, les mots comme bloqués dans sa gorge, comme un élan que l'on stoppait avec une grande détermination. Qu'est-ce qu'il comptait faire ? Ses iris bleutés ne quittèrent pas la porte de son bureau, s'attendant à chaque instant le retour possible de ce garçon. Ou alors il ne s'agissait que de paroles en l'air et il en avait profité pour filer. Mais cela ne ressemblait pas au caractère dont il avait fait preuve jusqu'alors, et l'enthousiasme qui s'était lue en un éclair sur son visage quand il prononça ces mots semblaient attester de sa motivation à revenir en ces lieux. Ce qui ne tarda pas, en effet. Il revint avec une caisse métallique, ainsi que des câbles, qu'il déposa sur le bureau. Il commença à démonter précautionneusement à démonter l'appareil photo, ce que Kelly observait d'un oeil loin d'être rassuré. Effectivement, d'un côté elle aurait voulu l'en empêcher, les risques de l'abîmer davantage étant fortement présent, n'étant pas à l'abri d'une fausse manipulation ou quoi d'autre ? Pourtant, face l'assurance du jeune garçon à effectuer la tentative de réparation, elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'il avait l'air de savoir dans quoi il s'embarquait. Et la présence de sa caisse à outil relativement fournit semblait signifier qu'il s'y connaissait au moins un minimum en électronique et/ou en bricolage. Poussée par la curiosité, et un peu par la crainte, elle s'approcha du garçon au cheveux bleus.verts, debout, non loin de lui pour regarder ses faits et gestes, d'un regard loin d'être très rassuré, envahis d'un sentiment de stress. Et s'il venait à échouer ? Si jamais l'appareil ne puisse plus être réparer par la suite, même en passant entre les mains d'un réparateur professionnel ? Attendons de voir la suite des choses... Pour ne pas le gêner, elle prit soin de ne pas se tenir dans son dos, jeter un oeil au dessus de son épaule, la plupart des gens n'appréciant pas cette attitude. C'est dans cette optique qu'elle ce plaça à coté, non loin, pour l'observer.

Quand il commença à déballer un objet qui s'avéra être un petit appareil à souder, le sang de Kelly ne fit qu'un tour. Elle déglutit difficilement s'attendant au pire quand à la finalité de cette réparation. Elle inspira. Allons, elle en avait déjà eu en main, un appareil comme cela, en cours de technologie... Bon, cela remontait maintenant à quelques années, c'est vrai, mais c'était plutôt facile d'utilisation. Un appareil chauffé pour faire fondre une tige d'étain, pour souder les divers composants d'une carte. Toutefois, il pouvait arriver qu'à défaut de former une jolie bille grise, cela se transformait en une espèce de ... De... Tâche grise informe et tout le circuit était fichu, le courant se rependant partout. Cela donc nécessitait une certaine dextérité, et une patience dont l'élève fit preuve brillamment, toujours sous les yeux attentifs de la CPE, qui redoutait chaque instant de la moindre erreur pouvant être produite.

L'opération terminée, l'appareil photo finalement fut rapidement remonté et testé à nouveau, cette fois-ci par le jeune étudiant. Par chance, il s'alluma et un flash se produit dans la pièce. Enfin, par chance... Non, c'était surtout grâce à l'intervention du garçon qui, pourtant sans demander l'avis de qui que ce soit ou sans qu'on lui demande, décida de réparer de lui même l'objet défaillant, dorénavant parfaitement en état de marche, ce qui rassura grandement la CPE qui poussa un soupire de soulagement, en félicitant le garçon pour ce qu'il venait d'accomplir. Il était doué. Elle s'empara à nouveau de l'appareil, satisfaite, le remerciant à nouveau pour son travail. La jeune femme lui demanda également qu'elle était son nom, afin de pouvoir indiquer à celui ou celle venant réclamer l'appareil photo qui avait eut la bonté de l'apporter ici et de l'avoir réparé. Maintenant qu'il fonctionnait, inutile de conserver une photo test. Elle se rendit sur le menu pour demander à l'effacer, et se qui fit enchainer sur la dernière photographie prise. Une vue en plongée sur un sol de terre visiblement sèche, craquelée à certains endroit, avec quelques pierres mises en valeur. Cela donnait une idée à la jeune femme. C'était certes un peu indiscret de jeter un oeil à ces photos, mais cela permettrait peut être d'identifier quelque part le propriétaire, si jamais il avait été prit en photo, ou au moins des camarades. Elle fit défiler quelques photos, s'avérant être des zoom sur ces étranges pierres aux motifs particuliers. C'était... Des fossiles ? Ses yeux scintillèrent de fascination...  Puis, elle s'adressa au jeune homme.  

- Merci encore pour ce que vous avez fait, c...


Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase que quelqu'un frappa à la porte et entra, saluant tous les occupants de la pièce (au nombre incroyable de deux, si on ne comptait pas les pokemons). Un professeur de sciences de l'Académie.

- Pardon de vous déranger. Kelly, on a besoin de toi. Il nous faut un accompagnateur rapidement pour la sortie dans les montagnes du projet de science, Monsieur Renolt étant indisponible, tu peux te libérer ?


La jeune femme hésita. Que ferait une CPE dans une sortie de science ? Bon, cela pouvait être tout de même intéressant, et si c'était pour le travail pour donner un coup de main, et juste pour s'assurer que la sortie ce passe bien. Elle accepta. C'était une espèce de petite expédition en montagne pour chercher des traces de fossiles anciens. C'était déjà prévu depuis quelques mois, les papiers avaient été distribués relativement tôt pour prévenir à l'avance les élèves qui pouvaient être intéressé pour s'y inscrire. Enfin... Si un professeur ne put se déplacer pour y participer, elle n'osait pas imaginer ce qu'il en était pour les élèves. En pantalon et en bottines en montagne, ça risquait d'être comique. Kelly esquissa un sourire, et s'adressa à l'élève :  

- Souhaitez-vous y participer ? Il y aura sans doute quelques places de libre. Le rassemblement a lieu à l'entrée de l'Académie vers dix heures, nous attendront quelques minutes les retardataires puis nous partirons.



avatar
Léo Weber
Messages : 178
Nombres de Rp : 128
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 17 300 P$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Souriez, vous êtes fossilisés ! [PV Kelly]  Mer 22 Juin - 23:26


Les moindres faits et gestes de Léo avaient été minutieusement observés durant son… opération à cœur ouvert dirions-nous. Mais il était tellement dans son univers qu’il ne pouvait en être déconcentré, il ne prêtait plus attention à ce qui se passait autour de lui.
La réparation terminée, il fut couvert d’éloge, ce à quoi il rougit un peu. Il se gratta la tête, un peu gêné.

« Héhé, ce n’est rien… »

Reprenant l’appareil, la CPE ne tarda pas à lui demander son nom. Léo retira son air de fausse modestie pour se présenter rapidement.

« Léo Weber ! »

Elle appuya ensuite sur plusieurs boutons de l’appareil, probablement pour regarder les différentes photos enregistrées. Ce n’était pas très le respect de la vie privée madame. Mais Léo s’abstint de toute remarque, au final ça lui importait peu. Enfin, s’il y avait des photos gênantes, celui qui viendrait récupérer l’appareil se sentirait un peu jugé, ça pouvait mettre mal à l’aise… De ce côté-là, ce n’était pas très cool. Mais il n’avait pas envie de s’attirer un regard noir là.
Elle était partie pour le remercier encore, jusqu’à ce qu’un employé débarque dans le bureau. Il s’agissait même d’un professeur de science. Léo avait déjà assisté à plusieurs de ses cours, il le salua d’un sourire et d’un hochement de tête. À cause d’un autre adulte gréviste, ils se retrouvaient à cours d’accompagnateur pour une sortie en montagne. Le jeune dresseur en avait entendu parler, mais elle était réservée aux étudiants chercheurs. Et il participait trop peu aux cours d’archéologie. Les cours de physique et de chimie qu’il prenait en supplément c’était déjà assez chronophage, en plus des cours d’étudiant dresseur.
Elle se tourna vers lui pour lui demander s’il était intéressé de venir, expliquant qu’il y avait sûrement des places de libre. Ets toujours en le vouvoyant. Ça le perturbait d’ailleurs, c’était l’une des seules personnes qui le vouvoyait malgré son âge. À seulement 12 ans, on n’en avait clairement pas l’habitude. En tout cas, Léo ne put cacher sa surprise face à cette proposition. Il esquissa un grand sourire et fit un mouvement de tête approbateur.

« J’accepte volontiers, merci pour cette proposition !  Je serai là pour 10h ! »

La curiosité. Une force qu’on pouvait trouver dans beaucoup d’enfants de son âge, et qui était assez forte pour s’imposer dans ce genre de choix. Il rangea soigneusement ses affaires et ferma la boîte à outils, puis regarda l’horloge accrochée au mur. Il avait encore le temps de se préparer pour ça. Le temps de préparer des sandwichs toussa toussa. Il se leva puis sortit du bureau, en route pour sa chambre.


----


Le RP faisant suite à celui-ci est le suivant : Souriez, vous êtes fossilisés ! - Part II [PV Kelly Oak] [En cours]

_________________
Présentation ⚡ Équipe ⚡ CarnetTéléphoneEmail


color=#0033FF
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Souriez, vous êtes fossilisés ! [PV Kelly]  

Souriez, vous êtes fossilisés ! [PV Kelly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Souriez, vous êtes fossilisés ! [PV Kelly]
» section artistique
» [Halloween]Souriez, vous allez être mangés[Groupe C]
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-