Pokémon Academy

Incarnez ici un étudiant, un professeur ou un habitant et créez votre équipe !
 

Partagez|

Retrouvailles et âme en peine [ft Hikari]

avatar
Shane A. Carter
Messages : 285
Nombres de Rp : 180
Date d'inscription : 30/10/2015

Feuille de personnage
Vos Pokémon:
Vos Objets:
Argent: 6 260$
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Retrouvailles et âme en peine [ft Hikari]  Ven 21 Oct - 20:16




Après que j'eus relaché Tanwen, mon Arcanin, Ezio me raccompagna. Le grand cerf chromatique marchait lentement, pas après pas, alors que j'étais perdu dans mes pensées. Qu'allait-il se passer à Johto ? Je l'ignorais, purement et simplement, et ça me dérangeait profondément.

Ezio, stop... Je vais marcher


J'avais besoin de bouger. Je mis pied a terre, marchant aux cotés du type plante aux poils d'or. J'avais l'impression de regretter le départ de Tanwen ; oh bien sur, cela m'attristait énormément, j'avais le moral à 0, mais j'avais l'impression de m'en vouloir. Et si il se faisait capturer par le pire dresseur du monde ? Je doutais que plus dépravé que moi, ça existe, mais ne sait-on jamais. Alors que je serpentais calmement entre les branches, ruminant ce maudit voyage. J'allais cependant y aller ; si Lightning ne voulait rien entendre, je la forcerais a garder raison ! Syrial m'a dit que beaucoup de vision de gardevoir se réalisaient. A mon souvenir, Lightning avait un Gallame, ne lui avait-il rien dit ? Peut-etre n'avait-il simplement pas reçu de prémonition.

Je vis alors un Linéon qui portait un Zigzaton, suivi par un autre qui trainait la patte. Je m'arrêtait  et le Zigzaton a patte me lançant un petit regard avant de rattraper son évolution. Je les suivis puis Linéon me regarda, curieux mais méfiant.

Veux tu que je t'aide avec ces Zigzaton ? Je peux en porter un.


Il y réfléchit puis finalement, sans doute par dépit, hocha la tête. Je me baissais, attrapant le Zigzaton a patte et le caressant avant de me relever et de suivre Linéon. On arriva assez vite à une tanière de Zigzaton avec une femelle Linéon et.. une gardevoir shiny, que ma mémoire reconnut sans peine : c'est celle que j'avais affronter à mon arrivée à l'Académie, cette créature déjantée. Je fronçais les sourcils, déposant le Zigzaton que je portais.

Que fais-tu ici ?



Said no more counting dollars We'll be counting stars


© Halloween



_________________

InvitéInvité
MessageSujet: Re: Retrouvailles et âme en peine [ft Hikari]  Ven 2 Déc - 1:12

Aujourd'hui, la journée s'annonçait plus calme que prévu. La pluie et le froid avaient sûrement dégoûté quelques vivants de sortir. Pour moi, le froid n'était point un obstacle pour moi. En fait, étant Gardienne de l'île, il était mon devoir de veiller sur ses terres et ce, quelque soit la température ou encore, la situation de mon état. J'avais juré de protéger le futur d'Edenia jusqu'à mon dernier souffle. Même si mon envie de rester éternellement auprès cette personne était puissant, je ne devais point abandonner ma mission pour mes sentiments. Je devais respecter la promesse que j'ai faite à cette terre, vu que je n'étais qu'une âme parmi tant d'autres. Une âme assez forte en soit et qui persiste dans ses responsabilités alors qu'elle ne devait même plus exister depuis longtemps. Peut-être était-ce cruel de penser ainsi et que je risquerais sûrement de me faire gronder par la suite? Peut-être. Malheureusement, mes paroles n'étaient que vérités. Je n'étais point supposée de survivre dans cette transposition, je le savais très bien. Pourtant, une miraculeuse forte m'avait.. béni cette journée-là, je dirais. Peut-être était-ce un cadeau du Dieu Pokémon? Peut-être m'avait-il donné cette chance de devenir quelqu'un de bien pour le peuple d'Edenia? Quelqu'un qu'on avait destiné à tuer froidement, mais qui, au final, utilisait ses capacités pour sauver la population des parasites de l'île.

Cette pensée pouvait être très honorable, cependant, je n'avais point la tête tranquille pour autant. Je ne sais pas.. j'avais l'impression qu'il me manquait un truc. J'avais l'impression q'une information cruciale me passait entre mes doigts et cela m'énervait royalement. Ce sentiment qui me rongeait de l'intérieur et me créait d'énorme migraine.

En effet, depuis la matinée, ma tête me brûlait énormément. Je dirais même qu'elle bouillait, rendant mes pensées assez flous et difficiles à endurer. À cause de cet état, je n'étais point la plus grande de mes formes, mais, comme je disais, je ne pouvais point abandonner mes responsabilités. Pour le bien de l'île, je resterais debout et en alerte du moindre signe de danger, tel était ma responsabilité.

Donc, je me promenais tranquillement dans la forêt, attentive, écoutant le moindre signe de détresse autour de moi. Soudain, quelque chose attira ma curiosité. Sur ma droite, je voyais du coin de mon oeil la brillance d'un objet. Mmmh..? Qu'est-ce que c'était? Curieuse, mais méfiante, je m'avançais tranquillement de cet objet qui brillait par les rayons du soleil. Je voyais bien que l'objet mystérieux était retenue par une petite arme, comme si quelqu'un l'avait accroché. Cependant, même s'il n'avait aucun signe de danger dans le coin, j'étais dérangée par cette trouvaille, car, plus que je m'avançais vers cet objectif, plus ma migraine devenait intense et insupportable. J'arrêtai un moment pour mettre mes mains sur ma tête et je la serrais fortement avant de continuer d'avancer. Une petite partie de moi criait que c'était sûrement un piège pour m'attirer, mais, étrangement, je ne sentais aucune menace envers le bijou en étoile que je pouvais enfin voir clairement. Non, bien au contraire.. j'avais l'impression que.. ce bijou m'appartenait déjà et qu'il était très important pour moi. Chaque pas vers ce précieux objet, je sentais mon coeur battre rapidement, comme s'il allait sortir de mon thorax, tandis que ma migraine était plus forte que jamais, me faisant cillé des oreilles. Cependant, je comptais prendre ce collier avec moi, puis, finalement, quand je pris enfin l'objet entre mes mains, je l'observai entre mes doigts, admirative et, dans la douleur, je plongea dans l'inconscience.

--Flashback--

-Saphiiiiiiir!!! Viens!

J'ouvrai tranquillement les yeux pour tourner ma tête vers ma gauche. Mon regard pouvait sembler froid et distant, dégageant aucune émotion agressive ou joyeuse. Néanmoins, quand je remarquai cette personne à chevelure violette me sourire et me saluer de la main, ma bouche démontra un léger sourire sur le coin de mes lèvres alors que mon regard s'adoucit lentement. Je restai quelques secondes à fixer cette demoiselle qui tapait légèrement du pied et afficha un regard intrigué envers moi, puis, d'un hochement de tête, je rejoignis la demoiselle aux yeux violets. Un jeune blond vint rejoindre notre groupe. Bizarrement, malgré que je n'avais plus de souvenir d'eux, je sentais cet attachement que je connaissais si bien; dans mon passé, ces deux personnes étaient mes amis. Des amis très proches et en qui je pouvais avoir une confiance aveugle.

-Voilà cadeau! dit subitement la demoiselle qui montra trois bijoux en forme d'étoile.
-Euh...? C'est quoi? Demanda le jeune homme, curieux.
-Ce sont des portes-bonheurs que j'ai créé. Avec ça, même si on est au bout du monde, nous serons toujours ensembles et nous nous oublierons jamais nos souvenirs les plus heureux ensembles.

Après ses dires, la femme aux cheveux violets nous donna les colliers à chacun de nous. J'avais hérité de l'étoile bleue. Je la fixais pendant quelques secondes, surprise de la beauté de son travail, puis, d'un doux sourire, je serrais le pendentif entre mes mains et je le collais contre ma poitrine, les yeux clos.

-Promettons-nous qu'on s'oubliera jamais, même si nous sommes séparés et qu'on restera toujours les meilleurs amis. s'exclama la demoiselle, en souriant.
-Hmph.

Cette promesse était précieuse pour nous trois qui vivaient une vie très difficile, cependant, malgré ma volonté, j'étais incapable de me rappeler de leurs noms. J'avais beau fouillé dans ma tête, ma mémoire était incapable de mettre un nom sur leur visage. Pourquoi j'arrivais point à trouver leur identité alors que, dans le passé, nous avions promis de ne jamais s'oublier? Aurais-je des conséquences si je retrouve cette promesse perdue?


--Fin--

Sur le coup, je sentais mon coeur se serrer alors que je serrais fortement le collier entre mes mains et le plaquai contre moi. Je n'étais plus sous l'emprise de mes souvenirs, mais la déception et la culpabilité restèrent toujours présentes. Cet amer goût de trahison et de défaite me colla à la peau, me faisant trembler de colère contre moi-même. Tel un ruisseau, mes larmes coulèrent sur mes joues. J'étais au sol, à genou, murmurant faiblement le mot ''désolée'' en boucle. C'était horrible de sentir aussi... blessée par une promesse d'entant et je crois bien que j'avais trouvé ma plus grande faiblesse. J'étais trop sensible et je prenais tout à coeur. On peut dire que ce sont de bonnes ''qualités'', mais, étant Gardienne de l'île, c'était une honte envers mon rôle de posséder une telle faiblesse. Si seulement je pouvais les effacer pour pouvoir remplir mon rôle correctement...

Soudain, alors que ma ''crise'' se calma peu à peu, j'entendis des pleures à la droite de moi. Curieuse, je reprenais mes esprits avant de m'approcher tranquillement du bruit, méfiante, puis, surprise, je vis un Zigzaton pleuré. Dans son langage habituel, je comprenais que celui-ci avait de gros ennui avec sa maison qui était menacé par l'eau de la mer. Parfait! Je pouvais changer mes pensés et mettre mon titre en oeuvre. Donc, Naturellement, je lui proposai mon aide en indiquant que c'était mon devoir de régler cette situation. Sans s'obstiner, il me remercia pour ma gentillesse et me dirigea jusqu'à sa maison où que je remarquai avec stupeur que l'eau essayait dangereusement d'engloutir les lieux. Le petit Zigzaton, désespéré par la situation, m'expliqua que leur troupe fut obligée de s'arrêter dans cette caverne située proche de la mer, vu que l'un d'entre eux était blessé par un combat contre un dresseur et avait réussi, malgré tout, à s'enfuir. Je fronçai les sourcils, mécontente de la cruauté que les humains pouvaient faire sur ces pauvres pokémons sauvages. Par contre, je devais régler ce soucis avant d'apporter la punition nécessaire au sadique qui a blessé un animal sans défense.

Enfin bref, trêve de pensés, je me téléportai dans cette caverne menacée par la monté de l'eau, puis, avec l'aide du petit Zigzaton, je téléportai le groupe hors de ces lieux condamnés. Sain et sauf, le pokémon de type normal me remerciait de ce geste et m'annonça qu'il allait partir pour retrouver les autres membres qui cherchaient quelqu'un pour les aider. En effet, c'était plutôt impolie de chercher une aide alors qu'une main s'était déjà offerte. Donc, avec toute bonté, j'hochai ma tête sous ses dires, suivit d'un doux sourire.

-D'accord, pendant ce temps, je vais essayer de trouver un endroit où que vous pouvez habiter en toute sécurité. Je vous enverrais un de vos compagnon quand nous aurons le lieu précis. dis-je sur un ton sympathique.

Le Zigzaton me fixa, surpris de ma proposition, puis, pétillant de bonheur, il me remercia de ce geste.  Il était heureux d'avoir trouvé la bonne personne pour ce problème. D'ailleurs, après cet échange de regard, nous partîmes chacun notre côté pour remplir notre but qu'on s'était fixé.

Quelques minutes plus tard, je trouvais cette caverne parfaite pour le groupe de pokémon sauvage. Une petite caverne loin de la ville pour ne pas être dérangé par des dresseurs. Aucun chemin menait à ce lieu et elle était aussi inhabitée. L'endroit parfait pour ces pokémons ciblés par des dresseurs. Par contre, avant d'entrée dans cette caverne, je demandais à un Linoone de chercher ses compagnons pour les diriger à leur nouvelle demeure. D'un hochement de tête, le pokémon de type normal partit en course, me laissant seule avec le groupe.

Quelques minutes, même heures, passèrent et aucune nouvelle du deuxième groupe de pokémons. Je commençais sérieusement à m'inquiéter pour les autres dehors. Peut-être qu'un pokémon sauvage et puissant les avait attaqués? Ou peut-être que le dresseur était revenu pour finir le travail? Raaagh!! Je voulais partir les aider, mais je ne pouvais abandonner le groupe apeuré dans la caverne. Ils avaient besoin d'être rassuré et j'étais venue pour cela. D'ailleurs, avec mes capacités de soin, j'avais réussi à soigner le pauvre blessé. Il ne fallait  seulement qu'il se repose.

Soudain, j'entendis des bruits de pas derrière moi. Équipée de mon grand manteau pour cacher mon corps semi-humain, je me tournai pour remarquer les petits pokémons de type normal qui revenaient de leur promenade, puis, un humain. Pas n'importe lequel! C'était le jeune que j'avais rencontré devant l'entré de l'école Gakuen. Malheureusement, notre rencontre s'était très mal passée, vu que je fus possédée par ma propre rage, je dirais. J'étais faible à l'époque, mais c'était du passé. Aujourd'hui, j'étais la Gardienne de l'île et j'avais appris à maîtriser mieux mes dons. D'ailleurs, d'un air assez neutre, il me demanda ce que je faisais dans cette caverne. Un petit ''Hmph.'' sortit entre mes lèvres avant que je ne prenne la parole.

-Étant Gardienne de l'île, il est mon devoir de veiller à l'équilibre et à l'harmonie sur Edenia. Puis-je vous retourner la question?

Je gardais ce regard froid, mais aucunement malsain sur mon visage, puis, ressentant cette émotion négative et lourde, mon regard s'adoucit un peu. Il était triste. Il n'y avait aucun doute là-dessus,. Donc, décidée, je me téléportai devant lui pour me trouver à deux pouces de son visage, observant ses yeux acajous avec mon regard hétérochrome. Je l'observai un moment, silencieuse.

-Pourquoi êtes-vous aussi... triste? Quelqu'un vous a fait du mal?

Retrouvailles et âme en peine [ft Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Nodox >> Hikari
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Academy :: HORS RPG : ZONE RÉCRÉATIVE :: Rp-